Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 


LE BLOG TOTEMS DE CHRISTIAN VANCAU


 


POUR TRADUIRE MON TEXTE DN ALLEMAND OU EN ANGLAIS CLIQUEZ CI-DESSOUS

 

Site traduit en Allemand :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/de/index.html

 

Site traduit en Anglais :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/en/index.html


Sur cette photo, Christian Vancau dans son jardin avec quelques uns de ses totems et sa guitare à la main


Présentation

  • : le blog totems par : Christian VANCAU
  •   le blog totems par : Christian VANCAU
  • : Il s'agit de la réflexion d'un peintre de 78 ans, au départ d'un territoire peint et sculpté par lui, au coeur de l'Ardenne et dans lequel il vit en solitaire, tout en y accueillant de nombreux visiteurs!
  • Contact

Profil

  • Christian VANCAU
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.

Carte mondiale des Blogueurs

J'habite dans le Sud de la Belgique, à 10 Kms au Nord de Libramont, 50 Kms au Nord  de Sedan et 75 Kms au Nord de Longwy. Sur cette carte, la Belgique au Nord de la France et au Sud, une flèche noire indiquant mon village, situé au Nord de LibramontUne autre perspective. Moircy encadré, Bastogne 30 Kms Nord-Est, Luxembourg- ville au Sud-Est, Carte-Prov.Lux2-jpgSedan et Carte-Prov.Lux-jpgCharleville au Sud-Ouest

Recherche

<a href=

Mon adresse-mail est la suivante:  christian.vancau@base.be


" C'est d'abord un combat contre les parents et ensuite un combat contre les maîtres qu'il faut mener et gagner, et mener et gagner avec la brutalité la plus impitoyable, si le jeune être humain ne veut pas être contraint à l'abandon par les parents et par les maîtres, et par là, être détruit et anéanti "
( Thomas Bernhard, écrivain autrichien décédé en 1989 )

Ma biographie c'est ce combat et rien d'autre




Je suis un homme de 74 ans retiré dans un tout petit village des ardennes belges,  un endroit magnifique au bord de la forêt. J'y vis seul . J'ai une fille de 46 ans et deux petit-fils de 21 et 6 ans, qui vivent tous les trois à 10 Kms de chez moi.. Je suis donc un homme d'avant-guerre (1937), né à Gand en Flandre, de père gantois et de mère liégeoise (Gand et Liège sont les deux villes rebelles de Belgique ). Je suis arrivé à Liège en 1940 avec ma mère et ma soeur, alors que mon père s'était embarqué pour l'Angleterre, dans l'armée belge et y exerçait son métier de chirurgien orthopédiste. Je n'ai donc réellement rencontré mon père qu'à l'âge de 8 ans, après la guerre, en 1945. Mis à part 2 années à Bruxelles et une année en Suisse à Saint-Moritz, j'ai vécu à Liège et y ai fait toutes mes études, humanités gréco-latines chez les Jésuites et Droit à l'Université de Liège. Je me suis marié en 1962, ai eu une petite fille Valérie et ai cherché une situation, muni de mon diplôme de Docteur en Droit. J'ai trouvé un emploi dans la banque. Je n'aimais ni le Droit ni la banque, je ne me savais pas encore artiste, je voulais être journaliste. Ma famille bourgeoise m'avait dit "Fais d'abord ton droit" !  En 1966, j'ai commencé une psychanalyse qui a duré 5 anset demi. En 1967, j'ai commencé à peindre. En 1971, ma Banque m'a envoyé créer un réseau d'agences dans le Sud de la Belgique, ce que j'avais déjà fait dans la province de Liège. Je me suis donc retrouvé en permanence sur les routes explorant village après village, formant les agents recrutés et les faisant "produire". Il ne m'aurait jamais été possible d'être un banquier enfermé. Je ne tiens pas en place. Pendant 8 ans j'ai vécu au-dessus de ma banque à Libramont, créant mon réseau. En 1975, j'ai été nommé Directeur et Fondé de Pouvoirs. En 1978 j'ai acheté une maison en ruines à Moircy, mon territoire actuel. Je l'ai restaurée et y suis entré en 1979. En 1980, ma banque a été absorbée par une banque plus puissante et l'enfer a commencé. En 1983, mon bureau a été fermé. Je suis devenu Inspecteur, puis Audit en 1985 avec un réseau de 140 agences couvrant tout le Sud et l'Est de la Belgique. Dans le même temps je transformais mon territoire, creusais des étangs, installais plantations et totems et peignais abondamment. En 1989, j'étais "liquidé" par ma Banque avec beaucoup d'autres, pour des raisons économiques. Ma femme est partie.Je me suis retrouvé libre avec 28 mois de préavis et puis ensuite chômeur. Mais j'ai  intenté un procés à ma Banque. Ca a duré 4 ans et j'ai gagné. Quelle jouissance de pouvoir écraser une banque (à suivre)
.

<a href=

  

J'ai commençé à exposer en 1976 et celà a duré jusqu'en 1995, le temps de réaliser que le monde de l'Art  n'était pas plus reluisant que celui de la Banque. Je n'avais en outre, nul besoin de vendre et encore moins d'être célèbre. A chercher l'argent et la gloire, on est sûrs de perdre son âme, tôt ou tard (et de toutes façons, la réputation monte quand le cercueil descend ). J'ai donc quitté les mileux de l'art. J'ai encore peint jusqu'en 2002. Celà aura tout de même fait 35 ans. Je n'ai plus besoin de la peinture. Elle m'a permis de survivre psychologiquement et de me chercher. Pour moi l'Art est ce qui doit rendre la Vie plus belle que l'Art
Je suis un HOMME LIBRE, un sauvage, proche de la nature et des animaux, misanthrope, profondément rebelle, tout d'une pièce, physique, violent contrôlé à savoir positif dans ma violence, agnostique. Je ne crois absolument pas à l'avenir de l'Humanité. L'Homme est indécrottable. Il est UN LOUP pour l'Homme. Aucune leçon de l'Histoire ne lui a servi
Je ne crois pas à la politique. J'ai le coeur à gauche, instinctivement du côté des défavorisés, contre toute exploitation et abus de pouvoir, contre tout racisme, mais je ne suis pas de gauche, ça ne veut plus rien dire ! Et encore moins de droite, celà va de soi !
Je pense que si l'homme n'arrive pas à créer le bonheur dans sa vie personnelle intérieure, il est incapable de le créer pour les autres. La meilleure chose que l'on puisse faire pour les autres est d'être heureux soi-même !
Je préfère nettement les femmes aux hommes. Je me sens de leur sensibilité, je m'efforce de faire fleurir les mêmes valeurs qu'elles
Je pense que réussir sa vie, c'est réussir l'amour. Toutes les autres formes de "réussite", sont des ersatz qui ne "comblent "pas
Je suis né un 1er Novembre, suis donc Scorpion, Ascendant Gemeaux, Milieu du Ciel en Verseau, Mercure en Scorpion comme le Soleil, Mars et Jupiter en Capricorne, Saturne en Poissons, Uranus en Taureau, Neptune en Vierge, Pluton en Lion, Vénus en Balance, ainsi que la Lune, j'ai mes Noeuds lunaires ( sens de ma vie, mon destin ici bas ) et Lilith (la lune noire) en Sagittaire. Du Scorpion, j'ai l'agressivité, le côté piquant, le côté rebelle. Du Gemeaux, j'ai le goût des langues , de l'écriture, des voyages, et l'incapacité à rentrer dans des hiérarchies ou dans des groupes,
quels qu'ils soient, et à me soumettre à une autorité
Dans mes jeunes années j'ai pratiqué beaucoup de sports: tennis, natation, cyclisme, ping-pong, ski, boxe et karaté. Aujourd'hui toute mon activité physique est concentrée sur les travaux d'entretien de mon territoire. Je suis jardinier 6 mois par an.
En dehors de la peinture, je pratique d'autres activités: 1) Lecture (romans, polars compris, poésie, théâtre, ouvrages de philosophie et de psychologie, mythologies etc..) 2) Ecriture (Un journal quotidien depuis 1980, comptant à ce jour 45.000 pages ), 3) Musique (Guitare et piano). Toutes les musiques m'intéressent, blues, jazz, rock, chanson française, musique classique et contemporaine. 4) Photo et Video. 5)Jardinage et rapport constant avec le monde animal. 6)Et enfin l'informatique, activité nouvelle que je pratique depuis3 ans et qui a abouti à la création de ce blog

Articles Récents

  • Extrait de mon journal-1988
    Extrait de mon journal-1988 Le 31 août je suis au bord du Barrage la Vierre sur la route qui va de Neufchâteau à... https://t.co/NXwKUmCNXQ Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Extrait de mon journal-1988 Le 31 août je suis au bord du...
  • Extrait de mon journal Pense à partir en...
    Extrait de mon journal Pense à partir en Andalousie en automne mais m'aperçois que les Espagnols n'aiment pas les.… https://t.co/mbki75oLWR Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Extrait de mon journal Pense à partir en Andalousie en automne...
  • https://t.co/HP6TiBlYQz
    https://t.co/HP6TiBlYQz Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Christian Vancau shared his post.
  • L'Ombre de la bête (L'Instant romanesque)...
    L'Ombre de la bête (L'Instant romanesque) https://t.co/aTQcgUzx34 Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Noté 0.0/5. Retrouvez L'Ombre de la bête (L'Instant romanesque) et des millions de livres en stock sur Amazon.fr. Achetez neuf ou...
  • Les Flamboyants https://t.co/DXsIDm6kXh
    Les Flamboyants https://t.co/DXsIDm6kXh Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Noté 4.0. Les Flamboyants - Patrick Grainville et des millions de romans en livraison rapide
  • Jean Moulin (Tome 1): La République des...
    Jean Moulin (Tome 1): La République des catacombes https://t.co/Egwd6Pq0HW Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Noté 4.0/5. Retrouvez Jean Moulin (Tome 1): La République des catacombes et des millions de livres en stock sur Amazon.fr....
  • Homme de boue Homme d'argile - vidéo Dailymotion...
    Homme de boue Homme d'argile - vidéo Dailymotion https://t.co/ZVirnQjczX Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 "Je suis un vieux peau rouge qui ne marchera jamais dans une file indienne." Achille Chavée. C'est ainsi que se définit Christian...
  • Extrait de ma bio de 1984"Je crois plus à la...
    Extrait de ma bio de 1984"Je crois plus à la Nature qu'à l'Homme.. L'Homme vient de la Nature et il la cochonne.... https://t.co/l35XUgxIXu Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Extrait de ma bio de 1984"Je crois plus à la Nature qu'à...
  • Extrait de mon journal-1984
    Extrait de mon journal-1984 J'en conclus donc et plus que jamais que toute recherche ne peut être que soitaire.... https://t.co/aabNCiwSLF Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Extrait de mon journal-1984 J'en conclus donc et plus que...
  • C'était en 2015.....près de l'Isle-sur-la-Sorgue...
    C'était en 2015.....près de l'Isle-sur-la-Sorgue https://t.co/VF7nuss5Zu Christian Vancau (@VancauChristian) November 16, 2017 C'était en 2015.....près de l'Isle-sur-la-Sorgue

Pages

Texte Libre


-->
<

Texte Libre

Texte Libre


Jetez un oeil dans mes LIENS sur Richard OLIVIER, BIG MEMORY, mon ami Richard, Cinéaste belge, étant sur un gigantesque projet: Filmer tous les CINEASTES BELGES, morts ou vifs. Enfin, un artiste qui s'intéresse à ses pairs !http://www.bigmemory.be

Texte Libre

COHEN Eveybody Knows
Tibetan Song

Je suis sur les blogs pro-tibétains:

www.candle4tibet.org
www.ning.com

VENEZ M'Y REJOINDRE !

Christian VANCAU

4 octobre 2016 2 04 /10 /octobre /2016 07:26
Mes champignons peints, dans la neige

Mes champignons peints, dans la neige

Mardi 2 janvier-Mercredi 3 janvier 1997

Une lettre d'Isabelle N. (voir ci-dessous)

Des photos de l'étang sous la neige avec Plume

 

Dimanche 5 janvier

Les Anciaux ici l'après-midi. Ils choisissent deux oeuvres. Je vais réfléchir pour les prix. Je propose et c'est OK. Ils s'attendaient à plus. Je suis nul pour négocier mes oeuvres, depuis toujours. Je leur passe des K7 vidéos sur mes chantiers en France et à Rossignol

 

Accrochage ave Annie au téléphone Elle ne peut pas nous ramener de Bruxelles, Valérie et moi le dimanche 26 janvier. Un vrai faux-bond  car en train c'est impossible, nous n'avons personne pour nous charger à la Gare de Libramont qui est à 12Kms de chez nous. Et je ne veux pas prendre ma voiture qui n'est pas encore passée en révision (Garagiste pas libre avant la fin du mois) et n'est pas assurée contre le vol.Quant à Valérie elle ne veut pas conduire en ville Et j'ai payé les places.

 

Lundi 6 janvier

Je suis furibard car c'est Annie et non moi, j'y avais renoncé, qui voulait aller voir cette pièce de Maeterlinck avec ma cousine et même écrire un article et c 'est elle qui avait choisi le jour. Je vais donc devoir annuler. Aussi pour l'amie de Valérie, Anne Bourdon. J'écris à Annie et la remercie de notre part à tous

 

Lundi 6 janvier

J'entegistre le "Molière d'Ariane MNOUCHKINE", avec Philippe Caubère (voir ci-dessous)

 

Mardi 7 janvier

Nous n'avons aucune autre solution. Elle nous a tous mis dedans, se permettant même de me raccrocher le téléphone au nez. Comment récupérer le prix des places???

 

Ma lettre est une rupture car Anne me déçoit depuis tout un temps avec sa façon de courir sans arrêt, ses perpétuels changements, le non-aboutissemenr de l'édition de son roman, cette perpétuelle soif de la présence de gens autour d'elle. Je lui dis que l'agitation est antinomique avec la création. Christian Bobin vit seul et ne va jamais chez les autres, j'en sais quelquechose. Céline c'était pareil (L'écrivain parce que l'autre...allait tout le temps chez les gens). Elle c'est une "collectionneuse de gens"

 

Je lis les Charlie-Hebdo de Didier

 

Des fouilles en cours à Jumet dans l'affaire Dutroux

 

Mercredi 8 janvier

Je répond à Marie-Eau

 

Eric N.va recevoir une lettre lui demandant de me payer ses dettes avant le 31 janvier. J'ai envoyé la lettre chez les parents avec mon nom en lettres grasses sur l'enveloppe. J'imagine la scène. "Il ya une lettre pour toi de Vancau (car Fifi vient manger tous les midi chez Maman). Alors dit sa mère "Bonnes nouvelles?". Et Fifi "euh, euh c'est que...ben c'est que sa maman ne sait pas qu'il aacheté un vancau. Aïe, aïe, aïe, vilain Fifi. Pensez donc ce gaspillage à acheter n'importe quoi alors qu'on lui construit une belle  maison au Fifi..."

 

Les Anciaux, cher ami, avec un seul salaire moyen pour trois, payent cash. C'est toute la différence

 

Toujours la commission d'enquête Dutroux. Cette fois la PJ de Charleroi sur la sellette. J'enregistre tout. PJ = Police judiciaire. La BSR (Brigade de Surveillance et de Recherche) fait partie de la Gendramerie. Il a une BSR à Charleroi et 11 autres brigades dans le reste du pays

On joue "Le Salaire de la Peur" de Clouzot

 

Jeudi 9 janvier

 

Patrice G au téléphone. Brûlé par les rayons. Encore deux semaines de radiothérapie. A perdu 13 Kgs et en pèse 72 comme moi. Je lui dis que je passerai chez lui dès que ma voiture sera passée en révision au garage

 

Vendredi 10 Janvier

Coup de fil d'Henri Michon grand ami de Christian Bobin. Je lui raconte et ça ne l'étonne pas. Bobin ne leur répond jamais non plus. L'été dernier, vu qu'il remontait en Bourgogne avec Agnès ils ont écrit à Bobin pour lui demander s'ils pouvaient passer. Aucune réponse. Ils se risquent à passer tout de même, sonnent, pas de réponse; mais ils entendent un bruit de machine à écrire et insistent. Christian descend et leur  dit qu'il cherche une maison dans les environs du Creusot mais qu'il ne la  trouve pas

 

Il me parle d'un photographe de l"Afrique et des Eléphants, américain, nommé BEARD dont ils ont vu une exposition à Paris. Comme moi il tient des journaux, bourrés de collages, qui font parfois 50 cm d'épaisseur. Il s'est fait écraser le bassin par un éléphant et il peint, écrit, colle, dans la galerie, mais couché vu son accident

 

Un Bouillon de Culture sur Jean Marais (voir ci-dessous). Il a 83 ans. Sa mère était cleptomane et a été emprisonnée à St Lazare

 

Aussi une émission sur le POLAR belge.: Patrick Raynal, Claude Lefrancq, J.B Baronian, Xavier Farette, Luc Dellisse, Duchateau, Gilbert Mérague, Patrick Delperdange, Pascal Fonteneau, Bruce Mayence etc....

 

Samedi 11 janvier

Ma fille Valérie va à un cours de théâtre à Libramont. De l'Impro !

 

Lundi 13 janvier

Murielle Noiset et son mari Francis, ici l'après-midi. Murielle ne boit que de l'eau. Murielle a accroché ma poupée-sorcière, sur la porte de sa remise. Elle me donne une idée "photographier mes champignons dans la neige"

 

 

Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997

 Mardi 14 janvier

Ma nouvelle voiture est au garagepour 3 jours. Je suis donc complètement bloqué

 

Je suis en plein dans mes grands broux de noix. Voir la table de l'atelier ci-dessous sur laquelle je travaille à plat,

 

Je sors quelques champignons-ganodermes dans la neige et les photographie (voir ci-dessous)

 

Une émission  sur Yehudi Menuhin. Un documentaire de Bruno Monsaingeon (voir ci-dessous)

 

Mort de Jean Edern Hallier ! !

 

Mercredi 15 janvier

Une lettre délirante d'Eric N. avec une finale "voici tes 3.500 frs...". Je fouille l'enveloppe. Rien ??? Ca va chauffer...

 

Aussi une lettre d'Enelle qui me dit son bonheur d'être seule. J'en suis enchanté car c'est une attitude saine et fondamentale

 

Je téléphone chez les parents d'Eric. J'ai le père qui me passe Eric, qui me dit "L'argent est sur ton compte..Ah bon ?"On va voir

 

Emission sur Nabokov

 

Jeudi 16 janvier

 

Toujours du gel et de la neige

 

Ma voiture sera prête ce soir

 

Aucune réaction d'Annie si ce n'est un message téléphonique. Ne se reconnait aucun tort

 

On joue ROUGE de Kieslowski. Je n'ai pas tout compris car Kieslowski aime jouer à être obscur. Un peu comme Hanneke plus tard. Un autre reportage sur Dennis HOPPER (voir ci-dessous)

 

Samedi 18 janvier

L'après-midi chez Anciaux. Merveilleux comme toujours et ça me change de mes trois perpétuels problématiques, Ennelle, Eric et Annie. Eric les aurait invités à une expo chez lui mais n'a pas invité Murielle et Francis, ni moi bien sûr. Ils ne savent que faire. Je leur conseille tout de même d'y aller. Ils ne connaissent pas sa maison

 

Lundi 20 janvier 1997

Visite de la Gendarmerie. Encore pour savoir si je ne porte pas plainte pour la pollution au mazout. Non je ne porte pas plainte car je n'ai pas de préjudice si ce n'est celui de m'être battu pendant 6 semaines pour enlever le mazout du ruisseau. Je les emmène sur les lieux. Il reste un peu de mazout au niveau du 1er barrage. Puis on revient dans le Hall. L'adjudant Maissin me demande si mes totems viennent d'Amérique du Sud. Non c'est moi qui les fais ! L'adjudant fait de l'aquarelle et donc ils demandent à voir et je les fais monter dans l'atelier. Maissin en fait me connait; "Oui, oui, le banquier de la rue de Serpont à Libramont...". Il connait très bien la région de La Seyne et de Sanary, a vu mes totems dans la mer. Ah c'est vous aussi??? On visite tout l'atelier et je leur raconte la genèse de mon travail. Un des gendarmes veut même m'acheter une oeuvre. Je leur dis que je ne puis pas vendre parce que je suis chômeur. Et il est à deux doigts finalement de sortir avec un tome de mon journal car son carnet de bord est le même que le mien. Un cahier Clairefontaine que je récupère à temps

 

Mardi 21 janvier

 

J'attaque l'atelier au Latex, murs et plafonds

 

A leur demande j'ai prêté 2 tomes de mon journal au couple Anciaux (Ils sont mes premiers lecteurs, après Beaudhuin Simon) et oh surprise, ils adorent. Didier me téléphone. Il trouve que ce journal a aussi une qualité littéraire. Didier n'ira pas chez Eric étant donné que Murielle n'est pas invitée par Nadine, ils n'ont aucun moyen de transport pour Longwilly

 

Mercredi 22 janvier

Invitation à une expo à Liège de Véronique Depierreux, compagne d'Etienne Devresse qui est le père de ses deux enfants

 

Une émission sur Maurice LEBLANC et son Arsène Lupin (voir ci-dessous). Sa soeur a épousé Maurice Maeterlinck (voir ci-dessous)

 

Jeudi 23 janvier

Enelle au éléphone. Ennuis avec plomberie, eau dans la maison, WC bouché, va falloir décarreler et elle n'a plus d'argent. Va essayer de revendre la collection de timbres de son père car elle a un trou financier évident. Mais comment fait-elle???  Et ce manque d'argent va l'obliger à ne plus aller chez son psy

 

Vendredi 24 janvier

Je continue à raffraichir tous mes murs au latex. C'est le 4e jour. Cette rénovation amène beaucoup de lumière dans la maison

 

On a volé le vélo de Murielle. Evidemment, elle l'avait laissé sur le trottoir sans cadenas pendant qu'elle était chez le toubib

 

86ème témoin devant la Commission Dutroux

 

Sida : 5milions 800.000 morts dans le monde en 10 ans

 

Valérie me parle de son cours de théâtre. La professeur est la compagne d' un type qui dirige un théâtre à Namur. Une fille du cours lui a demandé si elle était la fille du peintre Vancau. Je ne sais pas qui c'est. Ils vont jouer du Pirandello, "Six personnages en quête d'auteur". J'explique à Valérie qui est Pirandello

 

Samedi 25 janvier

Mes étangs sont gelés depuis le 25 décembre

 

Valérie commence à se guérir du divorce de ses parents. Elle a pu regarder la manière dont chacun survivait lorsqu'il ne pouvait plus brandir comme excuse, les carences de l'autre. Je puis dire que j'ai continué, après le divorce à être ce que j'avais toujours été et qui n'a jamais eu besoin de personne. J'ai pu le réaliser pleinement, enfin libéré du poids des autres. Tous ces autres qui vous déclarent coupables de vouloir devenir ce que vous êtes. J'ai continué à travailler mon territoire et ma peinture, je n'ai pas épousé de femme riche, j'ai appris à vivre seul, je n'ai pas déménagé

 

Je ne vais évidemment pas à la soirée chez Neuberg, pas plus que les Anciaux, ni les Noiset. Nous ne sommes pas souhaités par Dame Nadine; J'irai donc à Freux à l'anniversaire du fils Leclerc. C'est à côté de chez moi. Une trentaine de personnes que je connais. Anne Bourdon, les Lagrange, Bernard Mottet et sa femme Debora. Marc et Joelle Champion, les 3 frères Verhaegen et les deux fils de Guy. Isabelle et Robert Felix. Eric Wagemans et sa nouvelle compagne très chic, très" famille royale"; je le lui dis et elle ne semble pas apprécier. Son con de notaire de mari qui me demande si je ne suis pas mal à l'aise d'être de gauche avec toutes les affaires visqueuse du PS

 

Je discute longtemps avec Debora, chamante jeune femme. Elle a fait St Luc à Liège. Plus tard on dansera ensemble

 

Bref ambiance du Tonnerre. Je me tire à 3h00. Les survivants vont passer la nuit comme chaque fois

 

Dimanche 26 janvier

Les Anciaux ici l'après-midi. Ils m'ont ramené les deux premiers tomes de mon journal qu'ils ont lu au lit, le soir et Didier a mis des signets pour pouvoir me poser des questions. Ca les passionne; Didier me demande les deux tomes suivants, années 84-85. Il me demande si je ne suis pas tenté de relire ce journal et d'en expurger les passages essentiels aux fins de publication; Pourquoi pas mais il faut encore trouver du temps pour cela

 

Je réalise que j'ai écrit 20 tomes de ce journal en 10 ans (de fin 1980 à fin 1990) et 38 tomes de début 1991 à début 1997, donc en 6 ans. Au total 17.800 pages auxquelles il faut ajouter 940 pages écrites entre 1975 et 1980 dans de grands cahiers

 

On donne Théorème de PASOLINI avec Sylvana Mangano et Terence Stamp (voir ci-desspus)

 

Lundi 27 janvier

Les ministres Spittaels et Moureaux mis en question dans l'affaire Dassault. Les mandats d'arrêt d'Hermanus et de Pirot sont confirmés par la chambre du Conseil

 

Mardi 28 janvier

Didier m'a remis un article sur Calixte BELAYA, la grande plagiaire qui vient de remporter le Prix de l'Académie française

Seizième brou de noix dans l'atelier

 

Mercredi 29 janvier

Je démonte et remonte dans le grenier la garde-robe de notre ex-chambre d'amis, devenue mon bureau. 14 pièces à démonter et remonter. J'y arrive en 2h30

 

Un siècle d'écrivains sur Yasushi INOUE ( Voir ci-dessous ). Lire Histoire de ma mère 1997 -Le fusil de Chasse 1961. Meurt en 1991. Né en 1907

 

Jeudi 30 janvier

Dans le Hall, je rempote Le Dracena et le Yucca

Murielle a retrouvé son vélo

On joue Kika d'Almodovar (vor ci-dessous) 

Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997

 

Un"Siècle d'écrivains" sur Yasushi INOUE ( Voir ci-dessous ). Lire Histoire de ma mère 1997 -Le fusil de Chasse 1961. Meurt en 1991. Né en 1907

 

Yasushi Inoue (井上 靖, Inoue Yasushi?), 6 mai 1907 à Asahikawa - 29 janvier 1991 à Tokyo) est un écrivain japonais. Inoue a reçu de nombreux prix et été adapté plusieurs fois au cinéma.

Biographie

Fils d'un chirurgien militaire souvent muté, il est pendant un temps élevé par la maîtresse de son arrière-grand-père, une ancienne geisha (芸者) qu'il appelle grand-mère - alors qu'elle est étrangère à la famille Inoue. Il est un pratiquant assidu du judo (柔道) (ceinture noire).

Il écrit des poèmes dès 1929. Après des études en philosophie à Kyoto et une thèse sur Paul Valéry, il se lance dans la littérature en publiant des poèmes et nouvelles dans des magazines, puis dans le journalisme, carrière entrecoupée par le service militaire (1937-1938).

Il se fait connaître grâce à une nouvelle récompensée par le prestigieux Prix Akutagawa (芥川賞) en 1949 : Combats de taureaux (闘牛, Tōgyū). Il se met ensuite à publier un grand nombre de romans et de nouvelles dont les thèmes sont souvent historiques et minutieusement documentés, comme la Tuile de Tenpyō (天平の甍, 1957) ou le Maître de thé (本覚坊遺文, 1991).

Il est élu en 1964 à l’Académie des Arts et préside l’Association littéraire japonaise de 1969 à 1972. Il reçoit l’Ordre National du Mérite en 1976. Il sera également élu vice-président du PEN Club International en 1984.

Certaines de ses œuvres ont été adaptées au cinéma. Furin kazan (風林火山, en 1953) est adapté par Hiroshi Inagaki (稲垣浩) et filmé par Akira Kurosawa (黒澤明). Asunarô (あすなろ物語) est adapté en 1955 par Akira Kurosawa et filmé par Hiromichi Horikawa. Honkakubō Ibun (Le Maître de thé, 1991) inspira Kei Kumai (熊井啓) pour son film Sen no Rikyu - honkakubō ibun (千利休 本覚坊遺文) en 1989 qui obtint un Lion d'argent au Festival du film de Venise

 

Jeudi 30 janvier

Dans le Hall, je réempote Le Dracena et le Yucca

Murielle a retrouvé son vélo

On joue Kika d'Almodovar (voir ci-dessous)

 

Vendredi 31 janvier

Je prends des photso dans l'atelier des 15 Brous de Noix que j'ai réalisés ce mois-ci (voir ci-dessous)

 

Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997

Samedi 1er février

Enelle ici pour le WE. Etonnant mais c'est ainsi. Je lui parle de Michel Ragon. Elle ne connait pas. Eddy Devolder est venu chez elle

 

Dimanche 2 février.

Je démonte la porte de mon bureau que je réarrange et je la peins en blanc. Je vais en faire un deuxième lieu de peinture, enlever les étagères, repeindre les murs en blanc.Contrairement à mon atelier cet ancien bureau est chauffé

 

Lundi 3 février

Deux invitations à des expos. Christiane Gillardin à Bastogne et mon ami Jean-Louis Brocart, ses photos de la Syrie, à St Hubert (voir ci-dessous)

 

Le Cercle de Minuit sur Naguib MAHFOUZ, Prix Nobel 1988, écrivain égyptien. 85 ans à ce jour

 

Patrice Gaillet. Sa femme m'explique que la valve mitrale de Patrice a été envahie par un staphilocoque et on vient de trouver un médicament qui s'appelle "VANCOMYCINE". J'ai peine à y croire. De toutes façons je verrai cela demain puisque je vais voir Patrice à St Luc

 

Mardi 4 février

A l'Hôpital St Luc à Bruxelles. J'y suis à 14h00. Je me trompe de n°de chambre en inversant les chiffres 648 et 684. C'est le 684 me dit-on. Eh bien non, c'est le 284 ou plutôt non, le 248. Je cherche. Au bout d'un couloir, 4 étages plus bas, un couloir se termine par le n° 239  et le couloir suivant commence au 250. Pas de 248. On m'indique alors l'existence d'un bureau d'accueil au 6e étage. Ah bon, j'en viens. Là-bas enfin quelqu'un qui cherche "Gaillet" sur l'Ordinateur. Ah c'est le 284 et non le 248. . Dans toutes ces pérégrinations, jai croisé un seul malade et aucune salle d'attente, aucun visiteur..Je me dirige vers cette porte et lis "Ne pas entrer sans appeler l'Infirmière". Mais personne dans les couloirs. On est en plein Kafka. Ah si enfin...., un jeune infirmier noir. Il me fait entrer dans un Sas et m'habille. Tablier jaune boutonné dans le dos, masque, gants en plastic. Je dois ressembler à mon père chirurgien.et  je le dis à l'infirmier qui rit.. et qui me propulse dans la chambre. C'est tout de même la première fois qu'un infirmier noir me boutonne dans le dos un tablier jaune. Patrice debout avec son perroquet à quatre bouteilles; Directement il me montre l'une d'entre elles. Il est bien écrit " VANCOMYCINE". Patrice a les muqueuses brûlées au 2e degré. Il prend de la morphine. Il prend 4 photos de moi en chirurgien. Il me parle de tir à l'arc.Me fait une démonstration, debout à côté de son "perroquet" et me propose de venir tirer avec lui à Chiny. Non merci ! Arrivent deux stagiaires assistantes sociales qui s'habillent en jaune dans le Sas.Elles entrent. Que se passe t'il??? Patrice devrait de l'argent à la Clinique d'où enquête. Je dis aux infirmières que Patrice est un photographe connu. Il ne peut être à la clinique, enfermé, et continuer à rentrer de l'argent. Mais il a des expos en vue. Malgré l'énorme  Canon qui est sur la table de nuit, les assistantes n'ont pa compris qu'il était photographe. Un canon de 160.000 frs belges m'a t'il expliqué auparavant. Et aussi qu'il fallait remplacer le moteur de la voiture de sa compagne, 90.000 francs mais qu'il venait d'avoir une commande de 8 portraits de famille à 15.000 frs pièce d'un médecin namurois, qu'un type des pays de l'Est lui  doit  50.000 frs pour une photo que Patrice est allé prendre en Pologne pendant un séjour d'une semaine et qu'un éditeur venait de lui faire une commande de 2 millions mais qu'l venait de mourir d'une crise cardiaque.(Omer Marchal)  C'est assez délirant. Je suis quant à moi, persuadé que je le vois pour la dernière fois et je ne me trompe pas. Il me dit que le fameux Philippe Catherine, guitariste belge mondialement connu, va venir le voir. Il est tout content. Il me parle aussi d'un certain Docteur Salamon, très bien sur le plan humain. Patrick a fêté ses 49 ans le 21 novembre dernier; il est Scorpion, ascendant Scorpion

Un mal fou à sortir du Parking et à retrouver le Ring

 

Mercredi 5 février

Je continue à travailler mon futur bureau-atelier

 

Un reportage sur PRIMO LEVI (voir ci-dessous)

 

Jeudi 6 février

Travaux dans le hall toute la journée. Accrochages de tableaux

 

Le soir je porte aux Anciaux les tomes 5 et 6 de mon journal

 

A propos de Francis, ils me racontent l 'histoire du Huskie mâle qui sautait sa clôture de deux mètres, éléctrifiée dans le bas pour venir tuer ses chèvres. Un irrépressible tueur.  Et pourtant gentil avec les humains. Le bouc faisait face pour défendre ses chèvres mais l'une d'entre elles était déjà à moitié dévorée; Le chevreau tout tremblant était réfugié dans la cabane. On a dû piquer le chien

 

Vendredi 7 février

 

Un reportage sur Maeterlinck et un film de Zhang Yimou; le Sorgho Rouge (voir ci-dessous)

 

Isabelle Noiset m'invite à Neufchâteau la semaine prochaine. Non, je ne suis pas libre car en plein dans les travaux. J'aurai encore plusieurs appels d'elle sur mon répondeur

 

Je visionne "Au fond Dutroux" un excellent reportage du cinéaste belge Richard OLIVIER

 

En lisant Charlie Hebdo, j'apprends la mort de Louis Pauwels, à près de 77 ans. Je ne l'avais jamais revu depuis 1970 (Les Ateliers Planète) car son évolution Madame Figaro et catho bien à droite, m'avait fortement déçu

Je commence Alma Mahler de Françoise Giroud

 

Samedi 8 février

J'écris à Isabelle, lui dis que je me consacre à mon oeuvre, ne désire plus entreprendre de nouveaux courriers mais plutôt d'éliminer les courriers en cours. Je n'ai plus le temps. Ce qui ne m'empêchera pas d'être à nopuveau harcelé de messages téléphoniques auxquels je ne répondrai pas

 

En visionnant un reportage sur Yves Klein, j"apprends que c'est Adam de Montparnasse, marchand de couleurs qui lui a appris à fixer son bleu sans en atténuer l'éclat pigmenté avec de l'acétate de polivinyl et de l'alcool éthilique, plus un médium incolore. Ce même Adam qui m'a fait monter dans son appartement au-dessus de son magasin, boulevard Edgar Quinet à Paris, mon fournisseur pendant des années. Et c'est justement cette recette qu'Enelle recherche pour ses pigments

 

A 22h30, les CESARS. Grand vainqueur, MICROCOSMOS sur le monde des insectes. Voici la page de mon journal avec toutes mes notes sur le palmarès. Aussi le film Ridicule, qui fait 4 Césars. Meilleurs acteurs et actrice Philippe Torreton et Fanny Ardant (voir ci-dessous)

 

Dimanche 9 février

A la commission Dutroux, on parle beaucoup de NIHOUL

 

Casanova, celui de Fellini à la télévision

 

Je travaille mes accrochages et encadrages des oeuvres de mes amis dans les deux galeries, à savoir la chambre d'amis et mon bureau. Une septantaine d'oeuvres, sculptures et peintures, échangées avec mes ami-es peintres. L'envie de montrer les oeuvres des autres et non seulement les miennes

 

Je me propose aussi de peindre en blanc les deux portes de la chambre d'amis et celle de la salle de bains ainsi que  l'armoire. Tout cela dans le seul but d'amener de la lumière

 

Mardi 11 février

Le Mardi Gras. Je déteste les Carnavals

 

Un reportage sur les avoirs des juifs. Les Suisses étient loin d'être neutres. Disons qu'ils étaient neutres pro-nazis et anti-juifs. La Banque Nationale suisse a admis avoir acheté de l'or nazi-les dents des juifs-pour plus d'un milliard de francs suisses (voir ci-dessous)

 

Annie G. passe rechercher ses affaires en me téléphonant en dernière minute. Je les mets dans un sac-poubelle

 

Coup de fil de Didier. Journal passionnant. Autant qu'un bon roman et de la Philosophie en plus; Même s'il ne me connaissait pas, ce serait tout aussi passionnant de me lire

 

Mercredi 12

Je peins toutes les portes intérieures, y compris celles qui donnent sur l'atelier. Une frénésie du blanc

 

Je vais à Hatrival, voir Valérie et Renaud monter à cheval. La monitrice, Nathalie, est la fille du Véterinaire Brassine. Son chien s'appelle Bandit. Une petite fille au bord du manège me fait des gâteaux en sable et je fais semblant de les manger ce qui la fait éclater de rire. Son papa est cuisinier et va ouvrir un restaurant à Corroy-le-Grand

 

Jeudi 13 février

Enelle vient voir mes travaux et notamment mon nouveau-bureau-galerie qui va lui permettre de retravailler la peinture, si elle se décide. Elle a d'ailleurs amené des peintures à elle, dont deux très beaux nus. Du même coup elle voit toutes ces oeuvres de mes amis, qu'elle n'a jamais vues et puis de la lumière partout

 

Vendredi 14 février
La St Valentin avec Enelle, Valérie et Stéphane aux Jardins de Sarah à Recogne. Ambiance lourde, décor moche. Mais on parle et on rit. Un garçon veut prendre mon assiette alors que je n'ai pas terminé et je me mets à grogner comme un chien. Le garçon se recule effrayé. Stephane éclate de rire. En partant sa voiture s'enlise. Impossible d'en sortir. On les reconduit chez eux avec notre voiture

 

 

Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997

Samedi 15 février.

Avec les Anciaux à Redu, au Bâteau-Livre, voir l'expo de Jean-Louis Brocart: ses photos sur la Syrie (voir ci-dessous l'invitation)

 

Ensuite au Fahrenheit 451. J'achète des livres d'occasion, Vailland, de Quincey, Romain Rolland, Colette

 

Nous ramenons les Anciaux chez nous et on parle de Giono "le seul qui passera le Siècle" dit Didier, ensuite de Picasso, de Dubuffet, du peu d'importance de Rimbaud, de la nécessité de la cohérence entre l'oeuvre et la vie d'un créateur et du fait de faire finalement, de sa vie, une oeuvre

 

Impossible de faire couvrir Plume par Bouboule une nouvelle fois

 

Dimanche 16 février

A Redu j'ai trouvé toute une série de timbres-poste de tous les pays.( Impossible de lire les dates), dans un livre.( Voir ci-dessous).

 

Enelle m'offre une peinture à elle et puis s'en retourne

 

Le soir Les Damnés de Visconti que j'enregistre (voir ci-dessous)

 

Lundi 17 février

C'est ma quatrième semaine de travaux dans la maison

Dans mon bureau j'installe les trois spots amenés par Enelle

 

Mardi 18 février

Je peins la porte du grenier dans ma chambre, puis le radiateur dans la salle de bains

 

Je termine mon 20e litre de Latex sur les murs du grand atelier

 

Veronique  Depierreux m'invite à son expo à Liège. Je téléphone à son beau-frère Jean-Pierre Devresse. Quid de cette expo??Réponse "on dit que c'est du Jean-Pierre Devresse". No comment !!!

Un Thema à Arte sur COCTEAU (voir ci-dessous) et projection de son ORPHEE

 

Mercredi 19 février

Toujours dans mes travaux et encadrements

 

Je dessine la charpente de mon toit pour pouvoir y mettre les termes techniques de Maître-Verne, Ferme, Verne, Sablière (voir ci-dessous)etc.

 

Jeudi 20 février...

Didier trouve que je devrais écrire mon fameux roman, à peine entamé "L'Amante religieuse" (ma mère). Il me dit aussi à la lecture de mon journal :" Tu as un ami important, c'est Ransonnet"

 

Vendredi 20 février

J'ai chopé une rhino-pharyngite

 

Je lis "Les écrits intimes" de Roger Vailland. Très intéressant

 

Jean-Pierre OTTE à Bouillon de Culture (voir ci-dessous)

 

Samedi 22 février

Gérard Depardieu dans la suite de Chirac lors de son voyage en Roumanie. Pour négocier son vin sans doute

 

Patrice Gaillet au téléphone. ll est rentré de St Luc hier. C'est son implant pour sa chimio qui a amené le staphilocoque au coeur lors d'une injection. A encore perdu 10 Kgs (Il est passé de 84 à 62 Kgs durant sa radiothérapie)

 

Dimanche 23 février

Je vais amener chez Anciaux, les tomes 9-10 et 11 de mon journal. On parle de Vailland. Plume ne veut toujours pas se laisser couvrir. Passage de Francis et Murielle qui est plongée dans son travail sur les extra-terrestres

 

Lundi 24 février

Je continue à peindre au latex. Des deuxièmes couches; C'est ma 5e semaine de travaux. Ma rhinite va mieux, ma blessure à l'index aussi

 

Au Cercle de Minuit, un débat sur un film projeté ce soir et qui s'appelle " Le Jour et la Nuit" de Jean-Marie Straub et Danièle Huillet. Débat sur "le progrès technique". Straub, insupportable, dictatorial, ressemble à Van Gogh mais tout à fait intéressant. Un personnage. Roux, violent

 

Jean-Marie Straub, né le 8 janvier 1933 à Metz (Moselle), et Danièle Huillet, née le 1er mai 1936 à Paris, morte le 10 octobre 2006 à Cholet (Maine-et-Loire), sont un couple de cinéastes français. Ils ont, ensemble, coréalisé tous leurs films.

 

Parcours

Outre sa participation au Nouveau Cinéma allemand, Jean-Marie Straub a travaillé comme assistant de Jacques Rivette pour le film Le Coup du berger.

 

Réalisateurs atypiques, qualifiant leur cinéma de « minoritaire », ils assurent eux-mêmes la production de leurs films depuis 1962. Ils partagent les tâches de production et de réalisation à part égale, même si Danièle Huillet s’occupe un peu plus de la production, du son, de la diction des acteurs et du montage, alors que Jean-Marie Straub s’attache un peu plus au cadre et à la direction d’acteurs.

 

En septembre 2006, le jury de la 63e Mostra de Venise leur a décerné un prix spécial pour l’ensemble de leur œuvre, pour « l’innovation dans le langage cinématographique ». Ils étaient en compétition avec leur dernier opus, Quei loro incontri.

En mai 2007, Jean-Marie Straub a mis en scène au théâtre Francesco di Bartolo à Buti, dans la province de Pise, en Italie, une adaptation de La Belva, sixième conversation des Dialogues avec Leuco de Cesare Pavese. Straub a ensuite réalisé d’après ce dialogue son premier film depuis la mort de Danièle Huillet. Le Genou d'Artémide a été présenté pour la première fois le 15 mars 2008 à la Cinémathèque française, en clôture d’une rétrospective Straub-Huillet qui se déroulait à Paris depuis novembre 2007.

Esthétique et politique

 
  • Tous les textes choisis par Straub/Huillet, à ce jour, ont toujours une portée politique. Le politique et le cinéma sont pour eux inséparables.
  • Tous les films de Jean Marie Straub et Danièle Huillet sont des « adaptations » de textes littéraires et d’œuvres musicales.
  • Les deux cinéastes se qualifient eux-mêmes d'« artisans » du cinéma, par opposition et/ou résistance à l’industrie cinématographique.
  • Straub et Huillet ne travaillent qu’en prise de son direct, ils affectionnent les plans séquence et les plans fixes ainsi que les acteurs non professionnels.

Straub et Huillet ont développé un style cinématographique qui par certains aspects se rapproche de la théorie de la distanciation de Bertolt Brecht en ce qui concerne la représentation des acteurs.

 

Un reportage sur Stanleyville en 1964 (voir ci-dessous)

 

 

Mercredi 26 février

Une réponse de la Fondation DUBUFFET (voir ci-dessous) de Périgny-sur-Verres

Ma Bio 247- 1er trimestre 1997

Mercredi 26 février (suite)

 

Je commence à peindre le mur nord de ma salle de bains. Quelques couleurs à l'huile sur les pierres de schiste (voir ci-dessous)

Je dois abandonner. Plume n'aura jamais de jeunes et Bouboule non plus

Le peintre VIC GENTILS est mort

 

 

Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997

Jeudi 27 février

Je peins la porte du WC, je l'avais oubliée et c'est la fin de mes travaux

Le ministre Spittaels abandonne tous ses mandats

Je termine mon quatrième mois de gymnastqiue abdominale

 

Vendredi 28 février

Un article sur l'expo de Brocart à Redu (voir ci-dessous)

Ma Bio 247- 1er trimestre 1997

Dimanche 2 mars

Le soir un reportage sur AKAROVA alias Marguerite Acarin, danseuse belge (voir ci-dessous)

 

Mon total de pages de ce journal, tous tomes confondus est de 19.020 pages. Le tôme que je suis en train d'expurger sur Internet est le 63e

 

Lundi 3 mars

Sixième semaine de travaux. Je repeins le plafond du coin de feu, entre les poutrelles

 

Spéciale DURAS au Cercle de Minuit. On diffuse le film de Jean Mascolo réalisé en 1981 à Trouville (voir ci-dessous)

 

Mardi 4 mars

Je reçois une letrre de José Bedeur avec 2 photos du concert de Pecrot

 

J'achète chez Jardilux Libramont, deux arbustes; Un Cotinus Purpureus et un Fusain ailé Euonymus alatus et les repique à droite de la terrasse aux aromatiques et au bord du bassin n°4

 

Un Thema sur l'écrivain kurde YACHAR KEMAL, Mehmed le mince, Kemal le troubadour. Né en 1923

Yachar Kemal (en turc Yaşar Kemal, de son vrai nom Kemal Sadık Gökçeli) est un romancier et journaliste turc, d'origine kurde, né en 1923 dans le village de Hemite près d'Osmaniye en Turquie.

Biographie

Issu d'une famille pauvre, il dut abandonner ses études après l'école primaire. Il pratiqua divers métiers, tout en publiant de la poésie. Il passa une année en prison en 1950 pour « propagande communiste », puis commença à travailler pour le quotidien Cumhuriyet. Son roman Mèmed le Mince lui valut le succès en 1955, succès grandissant qui lui valut d'être pressenti pour le Prix Nobel de littérature en 1972. Il reçut la médaille de la Légion d'honneur en 1984.

 

Son style est un mélange entre une narration influencée par les traditions orales des bardes turcs et une influence plus occidentale comme le recours à un genre parfois proche du courant de conscience.

 

Yasar Kemal est condamné en 1996 par la cour de sûreté de l'État à un an et huit mois de prison pour un article intitulé « Le ciel noir de la Turquie » publié en 1995 dans le livre « La liberté d'expression et la Turquie » et qui dénonce le traitement de la question kurde par l'État turc.

 

Mercredi 5 mars

Je continue à peindre à l'émail les radiateurs notamment, la caisse à pains etc....

 

Jeudi 6 mars

On aurait retrouvé le corps de Loubna Benaissa, dsiparue en 1992. L'assassin serait un certain Patrick Derochette que l'on amène à Neufchâteau aujourd'hui

Le 5 août 1992 disparaissait Loubna Benaïssa, une jeune fille de neuf ans, à Ixelles. Plusieurs années se sont écoulées sans aucun éclaircissement pour la famille. L'enquête fut entachée d'erreurs. L'affaire a seulement pris de l'ampleur dans la foulée de l'affaire Dutroux. Le 5 mars 1997, le corps de la jeune fille était retrouvé dans la cave du pompiste Patrick Derochette

 

A nouveau chez Jardilux, j'achète 3 noisetiers pourpres.et un chèvrefeuille Japonica

 

On donne le Philadelphia de Jonatham Demme avec Tom Hanks (Sida); Voir ci-dessous

 

Soirée  chez les Anciaux, plongés dans mon journal. Didier qui a même abandonné le journal de Léautaud, me dit que mon journal pourrait être publié comme tel. Il dit que j'écris d'un jet, sans retouches et que c'est rare. Je leur laisse les tomes 13 à 16( jusqu'au printemps 1990)

 

Vendredi 7 mars

Début de ma septième semaines de travaux intérieurs. Ma chambre à coucher aujourd'hui

 

Je vais chez le dentiste Thumilaire. Simple détartrage

 

Un Bouillon de Culture sur François Nourissier

 

Samedi 8 mars

 

Mon Buddleia semble mort. C'est un  arbre à papillons qu'il vaut mieux recouvrir en hiver. J'achète donc un secon Buddleia Davidi Royale Red, un rouge cette fois et je le repique près du bleu. Le repiquage peur se faire jusqu'au 15 avril

 

Je vis désormais dans une" maison blanche"

 

On enterre Loubna à la Mosquée de Bruxelles

 

Je visionne Virginia Woolf (1888-1941). Sa soeur Vanessa était peintre. Leur vrai nom était STEVENS. Virginia épouse Léonard Woolf, un sapphiste convaincu. A 40 ans, Virginia devient la maîtresse de Vita. Elle écrira ORLANDO comme Jacqueline Harpman écrira ORLANDA

 

Dimanche 9 mars

Une publicité délirante ci-dessous sur le Briquet Colt. On n'arrête pas le progrès. Donc chaque fois que vous allumez une cigarette votre "chien" se réveille

 

Un reportage sur Marcel Thiry, l'écrivain belge

 

Visite de Mart Mäger l'esthonien avec son ex-compagne Sigrid. Ils reviennent de Bastogne où ils ont vécu jadis pendant trois ans. Ils attendent soit leur statut de réfugié politique soit leur naturalisation. Sinon ils devront retourner à Thallin en Esthonie

 

Lundi 10 mars

Encore et toujours des travaux intérieurs

On diffuse "La Double Vie de Véronique" de Kieslowski

 

Mardi 11 mars

Première ponte des grenouilles dans le Marais

 

Mercredi 12 mars

Un reportage sur l'écrivain belge Marcel Moreau que j'ai jadis rencontré à Redu avec Jean-Pierre Verheggen (voir ci-dessous)

 

Jeudi 13 mars

Je refais des autodafés avec deux vieux guides rouges Michelin

 

Un reportage intéressant sur l'écrivain Jacques Laurent alias Cecil Saint-Laurent. A propos d'une biographie sur lui, écrite écrite par Bertrand de St Vincent, chez Julliard. Les mêmes mimiques, le même rythme vocal la même façon de tirer sur sa cigarette que Gainsbourg

 

Je termine Roger Vailland, mort à 57 ans, en mai 1965

"Anticlérical sur le plan politique, j'accepte volontiers toutes les extravagances de la nature humaine: les ascètes comme les chênes japonais, pourquoi pas? Mais le sourire de bienveillance supérieure des croyants est insupportable"

"C'est formidable ce qu'on abat de travail dans la matinée en se mettant au travail à 6 heures "

"Toute morale qui, à quelque titre que ce soit, invite l'homme à renoncer à son bonheur individuel, est une morale réactionnaire. Elle joue toujours au profit de quelqu'un"

 

Mon arbuste Fothergilla est arrivé chez Jardilux

Mes voisins coupent des branches importantes de leur marronier et provoquent des dégats dans ma haie. Je leur laisse un carton "Quand on démolit, on s'excuse,c'est la moindre des choses"

 

Je n'aurai aucune réaction. Ce sont des mufles

 

Un article sur Maxime Leforestier (voir ci-dessous)

 

Un portrait d'André COOLS par le peintre liégeois Jacques Charlier

 

 

Marie-Odile en performance(danse) au Fort Balaguier et ensuite Katherine Mansfield, écrivain, morte à 35 ans
Marie-Odile en performance(danse) au Fort Balaguier et ensuite Katherine Mansfield, écrivain, morte à 35 ans
Marie-Odile en performance(danse) au Fort Balaguier et ensuite Katherine Mansfield, écrivain, morte à 35 ans
Marie-Odile en performance(danse) au Fort Balaguier et ensuite Katherine Mansfield, écrivain, morte à 35 ans
Marie-Odile en performance(danse) au Fort Balaguier et ensuite Katherine Mansfield, écrivain, morte à 35 ans
Marie-Odile en performance(danse) au Fort Balaguier et ensuite Katherine Mansfield, écrivain, morte à 35 ans
Marie-Odile en performance(danse) au Fort Balaguier et ensuite Katherine Mansfield, écrivain, morte à 35 ans
Marie-Odile en performance(danse) au Fort Balaguier et ensuite Katherine Mansfield, écrivain, morte à 35 ans
Marie-Odile en performance(danse) au Fort Balaguier et ensuite Katherine Mansfield, écrivain, morte à 35 ans
Marie-Odile en performance(danse) au Fort Balaguier et ensuite Katherine Mansfield, écrivain, morte à 35 ans
Marie-Odile en performance(danse) au Fort Balaguier et ensuite Katherine Mansfield, écrivain, morte à 35 ans
Marie-Odile en performance(danse) au Fort Balaguier et ensuite Katherine Mansfield, écrivain, morte à 35 ans
Marie-Odile en performance(danse) au Fort Balaguier et ensuite Katherine Mansfield, écrivain, morte à 35 ans
Marie-Odile en performance(danse) au Fort Balaguier et ensuite Katherine Mansfield, écrivain, morte à 35 ans
Marie-Odile en performance(danse) au Fort Balaguier et ensuite Katherine Mansfield, écrivain, morte à 35 ans
Marie-Odile en performance(danse) au Fort Balaguier et ensuite Katherine Mansfield, écrivain, morte à 35 ans
Marie-Odile en performance(danse) au Fort Balaguier et ensuite Katherine Mansfield, écrivain, morte à 35 ans
Marie-Odile en performance(danse) au Fort Balaguier et ensuite Katherine Mansfield, écrivain, morte à 35 ans
Marie-Odile en performance(danse) au Fort Balaguier et ensuite Katherine Mansfield, écrivain, morte à 35 ans
Marie-Odile en performance(danse) au Fort Balaguier et ensuite Katherine Mansfield, écrivain, morte à 35 ans
Marie-Odile en performance(danse) au Fort Balaguier et ensuite Katherine Mansfield, écrivain, morte à 35 ans

Marie-Odile en performance(danse) au Fort Balaguier et ensuite Katherine Mansfield, écrivain, morte à 35 ans

Vendredi 14 mars

Je visionne "Le SOLEIL TROMPEUR de MIKHALKOV. Un film exceptionnel (voir ci-dessous), avec Mikhalkov dans le rôle principal

 

Dimanche 16 mars

Vasarely est mort

 

Lundi 17 mars

Je peins les deux radiateurs du coin de feu

Les Noiset et les Anciaux ont écouté ma K7 de Jacques Lizène

 

Mardi 18 mars

Mes travaux continuent de plus belle

 

Un rêve récurrent depuis des années. Je me trace une route à travers les maisons et les jardins; En fait je prends des raccourcis pour rentrer chez moi; J'entre dans les maisons, monte dans des greniers, sors par les toits et devant moi plus bas des terrasses avec des jardins et je saute de terrasse en terrasse, craignant d'être vu par les gens. Pour arriver dans les greniers, je traverse même des chambres à coucher. et parfois je croise des gens mais ils ne disent rien. Cela se passe souvent lorsque je quitte une soirée festive, que jen ai marre et décide de rentrer chez moi au plus vite

 

Mercredi 19 mars

Ue émission sur l'écrivain français René-Louis des Forêts

Je traite l'escalier de ma chambre au Linitope

 

Jeudi 20 mars

38e jour de travaux

 

Message téléphonique d'André MOYAERTS, avocat à Bruxelles, un viel ami des années 70 et du Mouvement Planète. Avocat. Il est à Neufchâteau et voudrait passer ici ce soir vers 20h30 et aller au resto. On ne s'est plus vus depuis 1990, à Bruxelles, je logeais chez lui, lorsque je travaillais à la Fondation Menuhin.(voir ma bio à cette époque.) Lui, sa femme et son fils sont venus ici pendant l'été 90

 

Joseph Sibret ici à 9h30 pour accorder mon piano. Catastrophe, il a plu dans le piano. Il y a une trace d'humidité au plafond, juste au-dessus du piano. Toutes les cordes graves sont rouillées. Cela a dû se passer lors de mes multiples séjours en France. Heureusement je suis couvert par l'assurance

 

André arrivera ici à 17h30, ai lieu de 20h30. C'et lui qui défend le marchand d'armes qui vient de se faire coïncer. Il va à Neufchâteau demain, en chambre du conseil, puis à la prison d'Arlon. Visite de la maison qui a pas mal évolué depuis 1990. Son fils Julien a 9 ans et sa femme Daisy est toujours professeur d'anglais. Il a 47 ans et n'a pas changé. Il fait de la politique pour le PRL. Il est au Kiwanis mais a refusé de devenir gouverneur. Ses parents liégeois vivent toujours

 

Nous mangerons ici et il logera évidemment puisqu'il va à Neufchâteau demain. C'est moi qui le lui propose

Couchés vers 1h30

 

Vendredi 21 mars

Je réveille André à 7h15 comme il me l'a demandé. Petit-déjeuner ensemble. Il me quitte à 8h20 et je le raccompagne à sa Mercédes verte. Je lui dis!"André tu es tout de même gonflé, une Mercédes verte (celle des pédophiles) pour aller au tribunal à Neufchâteau, tu devrais au moins la faire repeindre dans une autre couleur..."

Il s'en va mort de rire

 

André serait allé voir mon expo à Rossignol en 1993 mais c'était fermé et il n'a vu que les totems. Pourquoi ne m'a t'il pas prévenu???

 

Je commence Gigi de Colette

 

Mobutu a disparu ???

 

Samedi 22 mars

Je continue de peindre portes et chassis à l'extérieur

 

Long coup de fil avec Murielle Noiset

 

Je me prépare du Hachis Parmentier

 

Enelle est persécutée à l'école par ses élèves qui jouent et menacent avec des cutters. Elle n'en peut plus. Elle se retrouve dans les mêmes problèmes de violence qu'avec les ouvriers de son chantier. Mais, il y a de plus en plus de problèmes de violence de la part des élèves sur les professeurs dans les écoles. Je lui dis d'aller en parler à son psy et de se faire faire un certificat par son généraliste. Je ne puis faire plus et c'est elle qui l'a voulu

 

Dimanche 23 mars

Les Anciaux ici toute la journée. Beau temps. On visionne Straub. Anne m'achète une écoline...pour une bouchée de pain. Je leur remets de nouveaux tomes de mon journal (jusqu'à septembre 1991)

 

A Cuesmes, trois femmes découvertes en morceaux, dans trois sacs-poubelles (Le dépeceur de Mons probablement et l'affaire ne fait que commencer)

 

Lundi 24  mars

Enelle avait, il y a 3 semaines, amené dans mon bureau, toutes ses affaires de peinture pour pouvoir peindre chez moi.Cette pièce je l'ai aménagée pour elle car à Pontaury, il n'y a pas de place pour peindre. Et nous ne parvenons plus à nous voir tant elle est bourrée de problèmes. Je lui écris donc que tout cela ne me convient pas du tout

 

Une émission sur Arthur HAULOT, une des grandes figures socialistes de notre pays. (Voir article ci-dessous)

 

Un article sur Le Pic Noir (ci-dessous)

 

Mardi 26 mars

Je reprends mes autodafés en brûlant mes trois derniers codes, dans le jardin sur une tole, avec du white spirit

 

Un article sur mon copain batteur Stephan Pougin de Hondelange qui s'appelle maintenant Stephan Lay. Il vient jouer à Florenville à la Maison communale

 

Un article sur L'Hermine (voir ci-dessous)

 

Mercredi 26 mars

Je reçois deux photos de Marie-Eau, en train de faire une performance à Balaguier (La Seyne-sur-Mer), alors que je m'apprête à lui poster ma réponse (voir ci-dessous)

 

Je fais mes courses au Delhaize avec ma fille Valérie et son amie Anne Bourdon, qui dort debout

 

Jean-Pierre Collignon me téléphone. Il voudrait me présenter sa nouvelle amie. OK mais mais pas avanr le mois de mai

 

Toujours dans les peintures de mes chassis, deuxièmes couches

 

Enelle a vu son Directeur et aussi le psy de l'école, réceptifs mais il reste à trouver une solution

 

Un reportage sur KATHERINE MANSFIELD  "Un Siècle d'écrivains", l'écrivain Neo-Zélandais

Avant sa mort, à 35 ans elle entrera dans la Communauté GURDJEFF à Fontainebleau

Katherine Mansfield (14 octobre 1888 - 9 janvier 1923) est un écrivain et une poétesse britannique d'origine néo-zélandaise. Puisant son inspiration tout autant de ses expériences familiales que de ses nombreux voyages, elle contribua au renouvellement de la nouvelle de modernisme avec ses récits basés sur l’observation et souvent dénués d’intrigue.

Biographie

Katherine Mansfield, Kathleen Beauchamp pour l’état civil, naît le 14 octobre 1888 à Wellington en Nouvelle-Zélande. Elle publie son premier texte à l'âge de neuf ans.

En 1903, elle part étudier au Queen’s College de Londres, où elle fait la connaissance d’Ida Constance Baker avec qui elle restera amie jusqu’à sa mort. C’est à cette même époque que paraissent les premiers textes publiés sous le nom Katherine Mansfield, du nom de sa grand-mère qui l’a élevée.

En 1906, elle retourne en Nouvelle-Zélande, où elle rencontre Edith Bendall, dont elle s’éprend, ce qui provoque un scandale à Wellington. Trois de ses nouvelles sont publiées dans une revue néo-zélandaise. Son père ayant refusé qu'elle se lance dans une carrière de violoncelliste professionnelle, elle entre au Wellington Technical College pour y étudier la dactylographie et la comptabilité.

Grâce à l’aide de son amie Ida Constance Baker (souvent nommée L.M., acronyme de Leslie Moore, dans son Journal), Katherine retourne en Angleterre en juillet 1908 avec l’assurance d’une pension annuelle de 100 £ que son père s’engage à lui verser, ce qui lui permet de se consacrer uniquement à l’écriture. Elle retrouve alors ses amis les frères Trowell. Bien qu’attendant un enfant de Garnet Trowell, elle épouse George Brown en 1909 pour le quitter le jour même (le divorce fut prononcé en 1913). Elle part alors pour la Bavière, où elle fait une fausse couche. Katherine rencontre Floryan Sobienowsky, qui lui fait découvrir l’œuvre de Tchekhov, dont elle s'inspirera par la suite.

En 1910, elle retourne à Londres, où ses nouvelles sont publiées dans le magazine The New Age. Le recueil de nouvelles inspiré de son séjour en Allemagne, In a German Pension (Pension allemande), est publié en 1911. Cette même année, Katherine rencontre le critique littéraire John Middleton Murry, qu’elle épouse en 1918. Elle aura entre temps une liaison avec l'écrivain français Francis Carco. Jusqu’en 1914, ses nouvelles sont publiées dans les magazines Rhythm et The Blue Review.

Katherine Mansfield et John Middleton Murry font la connaissance de D.H Lawrence et de sa femme Frieda, avec lesquels ils se lient d'amitié. Lawrence fait un portrait de Katherine sous les traits du personnage de Gudrun dans Femmes Amoureuses. Lawrence, Murry et Mansfield créent la revue Signature. Mansfield et Murry ont habité à Hampstead, où aujourd'hui une plaque commémorative est sur leur maison.

La Première Guerre mondiale marque un tournant dans la vie de Katherine lorsque son frère Leslie meurt en 1915. Ses écrits sont dès lors plus que jamais tournés vers la Nouvelle-Zélande, avec des liens plus ou moins explicites avec sa propre famille et son enfance.

En 1916, Prelude est publié. Elle vit alors à Bandol en France. C’est lors d’un séjour en Angleterre l’année suivante qu’elle rencontre Virginia Woolf, avec qui elle est souvent comparée, notamment pour leur utilisation du « stream of consciousness » ou monologue intérieur. Virginia Woolf avouera qu’elle n’a été jalouse que d’un seul écrivain, Katherine Mansfield.

Elle apprend qu’elle est atteinte de la tuberculose en 1918 et décide de rejoindre le climat plus clément de Bandol. Elle épouse alors John Middleton Murry. Après un court séjour en Angleterre, elle part pour Ospedaletti en Italie, puis pour Menton.

Le recueil Bliss (Félicité) est publié en 1920. Mansfield part pour Montana (Valais) en Suisse l’année suivante. The Garden Party est publié en 1922. Elle écrit sa dernière nouvelle, The Canary, en juillet 1922.

Le 9 janvier 1923, elle meurt des suites de sa tuberculose à l’institut Gurdjieff situé au Prieuré d'Avon près de Fontainebleau. Elle est enterrée à Avon (Seine-et-Marne). Deux recueils de nouvelles sont publiés après sa mort, The Dove’s Nest et Something Childish, ainsi que ses lettres et journaux. Apprenant sa mort, Virginia Woolf écrira dans son journal « Je ne voulais pas me l'avouer, mais j'étais jalouse de son écriture, la seule écriture dont j'ai jamais été jalouse. Elle avait la vibration. »

Voir sa photo ci-dessous

 

Jeudi 27 mars

A Neufchâteau chez Isabelle Noiset où je retrouve Murielle qui m'offre une photo de BB, découpée dans un journal. Une pub de la BNP. Isabelle est en plein déménagement dans une rue qui jouxte le Palais de Justice de Neufchâteau, devenu célèbre depuis l'affaire Dutroux et ce n'est pas fini puisque c'est de là qu'il s'évadera bientôt. Murielle me demande si elle peut venir à Moircy mercredi. Bien sûr que oui. Arrive son mari Francis qui est aussi un grand révolté. Isabelle a senti que j'étais bien plus proche de sa soeur que d'elle. Isa a entamé une psychanalyse. Elle fait aussi du Yoga, de la peinture, du théâtre, de l'écriture et plus tard elle fera du chant. C'est un peu beaucoup

 

Vendredi 28 mars

Un reportage sur l'Albanie ce pays que j'ai côtoyé à plusieurs reprises depuis les année 60/70. L'Albanie a vécu pendant 4 siècles sous le domination turque (ottomane) L'Albanie sous Zog 1er est annexée en 1939 par l'Italie de Mussolini. Enver HOXHA chef des armées prend le pouvoir en 1946 jusqu'en 1992. En 1947, HOXHA coupe les relations avec Tito et se rallie à l'URSS de Staline mais il se brouillera avec Krouchtchev en 1960.et passera des accords avec la Chine. Cette période chinoise  ne durera que jusqu'en 1971, la Chine s'étant rapprochée de Tito. Un régime de terreur et de dictature dans ce pays qui amènera de nombreux albanais à s'expatrier. Ce régime stalinien prendra fin en 1991

Il y a un million d'habitants. L'Islam est banni (j'écris ceci en 1997)

 

On joue "La Liste de Schindler" de Spielberg (voir ci-dessous)

 

Samedi 29 mars

En fait c'est le WE de Pâques

 

C'est le 20 août 1995 que les Anciaux et les Dupont-Noiset sont venus ici pour la première fois, à mes Portes ouvertes, amenés par Didier Anciaux

 

Après-midi chez les Anciaux. Didier m'a demandé si Valérie venait parfois à Moircy, seule. Non jamais ! Valérie a 33 ans. Pour Valérie, sa mère et moi aurions dû rester ensemble à tout prix avec des accomodements divers. Donc elle ne veut pas venir dans cette maison d'un couple dont elle n'accepte pas la séparation. Pourtant elle n'a vécu que deux ou trois ans dans cette maison et y était rarement. En 1979 quand nous y sommes entrés, elle avait 16 ans. Elle a fait par la suite 2 ans de secrétariat de Direction à Libramont, puis est partie travailler à Bruxelles et à Luxembourg. Elle s'est installée avec Stephane à St Hubert en 1986 et sa mère et moi nous sommes séparés en 1989

 

Dimanche 30 mars  

 

Dimanche de Pâques !

 

Changement horaire

 

Je commence Le Bestiaire de Léautaud

 

J'ai rendez-vous avec Valérie au Miami vers 20h00 et cela se passe plutôt bien. Elle s'investit à fond dans le théâtre et va présenter à Libramont un spectacle de Roland Dubillard. Bien sûr que je connais. Valérie est ahurie et plus tard je l'entendrai dire à une autre table, à une amie "il connait tout c'est incroyable".

Mais je lui raconte comment sa mère voulait que son mari travaille jusqu'à la mort et me regardait mourir entre 1985 et 1989, sans lever le petit doigt

Valérie me raconte qu'elle a acheté de très hauts talons, qu'elle a essayé de marcher et qu'elle s'est rendu compte qu'elle marchait comme sa mère. Elle m'a dit qu'elle ne voulait ni porter de bijoux, ni laisser pousser ses ongles, pour ne pas faire comme sa mère  (ni utiliser de porte-cigarettes). Pour me parler ainsi, Valérie a besoin d'être dans un lieu public. Dans ces conditions nous n'avons aucune peine à échanger en toute franchise

Mais hélas nous allons être envahis par la tribu Poncin et cela va se passer très mal. No comment

 

Lundi 31 mars 1997

Soleil superbe; Il a gelé. Heureusement j'avais recouvert mon Fothergylla

J'ai terminé tous mes travaux; Je suis content

Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997
Ma Bio 247- 1er trimestre 1997

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans Ma BIOGRAPHIE
commenter cet article

commentaires