Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 


LE BLOG TOTEMS DE CHRISTIAN VANCAU


 


POUR TRADUIRE MON TEXTE DN ALLEMAND OU EN ANGLAIS CLIQUEZ CI-DESSOUS

 

Site traduit en Allemand :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/de/index.html

 

Site traduit en Anglais :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/en/index.html


Sur cette photo, Christian Vancau dans son jardin avec quelques uns de ses totems et sa guitare à la main


Présentation

  • : le blog totems par : Christian VANCAU
  •   le blog totems par : Christian VANCAU
  • : Il s'agit de la réflexion d'un peintre de 78 ans, au départ d'un territoire peint et sculpté par lui, au coeur de l'Ardenne et dans lequel il vit en solitaire, tout en y accueillant de nombreux visiteurs!
  • Contact

Profil

  • Christian VANCAU
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.

Carte mondiale des Blogueurs

J'habite dans le Sud de la Belgique, à 10 Kms au Nord de Libramont, 50 Kms au Nord  de Sedan et 75 Kms au Nord de Longwy. Sur cette carte, la Belgique au Nord de la France et au Sud, une flèche noire indiquant mon village, situé au Nord de LibramontUne autre perspective. Moircy encadré, Bastogne 30 Kms Nord-Est, Luxembourg- ville au Sud-Est, Carte-Prov.Lux2-jpgSedan et Carte-Prov.Lux-jpgCharleville au Sud-Ouest

Recherche

<a href=

Mon adresse-mail est la suivante:  christian.vancau@base.be


" C'est d'abord un combat contre les parents et ensuite un combat contre les maîtres qu'il faut mener et gagner, et mener et gagner avec la brutalité la plus impitoyable, si le jeune être humain ne veut pas être contraint à l'abandon par les parents et par les maîtres, et par là, être détruit et anéanti "
( Thomas Bernhard, écrivain autrichien décédé en 1989 )

Ma biographie c'est ce combat et rien d'autre




Je suis un homme de 74 ans retiré dans un tout petit village des ardennes belges,  un endroit magnifique au bord de la forêt. J'y vis seul . J'ai une fille de 46 ans et deux petit-fils de 21 et 6 ans, qui vivent tous les trois à 10 Kms de chez moi.. Je suis donc un homme d'avant-guerre (1937), né à Gand en Flandre, de père gantois et de mère liégeoise (Gand et Liège sont les deux villes rebelles de Belgique ). Je suis arrivé à Liège en 1940 avec ma mère et ma soeur, alors que mon père s'était embarqué pour l'Angleterre, dans l'armée belge et y exerçait son métier de chirurgien orthopédiste. Je n'ai donc réellement rencontré mon père qu'à l'âge de 8 ans, après la guerre, en 1945. Mis à part 2 années à Bruxelles et une année en Suisse à Saint-Moritz, j'ai vécu à Liège et y ai fait toutes mes études, humanités gréco-latines chez les Jésuites et Droit à l'Université de Liège. Je me suis marié en 1962, ai eu une petite fille Valérie et ai cherché une situation, muni de mon diplôme de Docteur en Droit. J'ai trouvé un emploi dans la banque. Je n'aimais ni le Droit ni la banque, je ne me savais pas encore artiste, je voulais être journaliste. Ma famille bourgeoise m'avait dit "Fais d'abord ton droit" !  En 1966, j'ai commencé une psychanalyse qui a duré 5 anset demi. En 1967, j'ai commencé à peindre. En 1971, ma Banque m'a envoyé créer un réseau d'agences dans le Sud de la Belgique, ce que j'avais déjà fait dans la province de Liège. Je me suis donc retrouvé en permanence sur les routes explorant village après village, formant les agents recrutés et les faisant "produire". Il ne m'aurait jamais été possible d'être un banquier enfermé. Je ne tiens pas en place. Pendant 8 ans j'ai vécu au-dessus de ma banque à Libramont, créant mon réseau. En 1975, j'ai été nommé Directeur et Fondé de Pouvoirs. En 1978 j'ai acheté une maison en ruines à Moircy, mon territoire actuel. Je l'ai restaurée et y suis entré en 1979. En 1980, ma banque a été absorbée par une banque plus puissante et l'enfer a commencé. En 1983, mon bureau a été fermé. Je suis devenu Inspecteur, puis Audit en 1985 avec un réseau de 140 agences couvrant tout le Sud et l'Est de la Belgique. Dans le même temps je transformais mon territoire, creusais des étangs, installais plantations et totems et peignais abondamment. En 1989, j'étais "liquidé" par ma Banque avec beaucoup d'autres, pour des raisons économiques. Ma femme est partie.Je me suis retrouvé libre avec 28 mois de préavis et puis ensuite chômeur. Mais j'ai  intenté un procés à ma Banque. Ca a duré 4 ans et j'ai gagné. Quelle jouissance de pouvoir écraser une banque (à suivre)
.

<a href=

  

J'ai commençé à exposer en 1976 et celà a duré jusqu'en 1995, le temps de réaliser que le monde de l'Art  n'était pas plus reluisant que celui de la Banque. Je n'avais en outre, nul besoin de vendre et encore moins d'être célèbre. A chercher l'argent et la gloire, on est sûrs de perdre son âme, tôt ou tard (et de toutes façons, la réputation monte quand le cercueil descend ). J'ai donc quitté les mileux de l'art. J'ai encore peint jusqu'en 2002. Celà aura tout de même fait 35 ans. Je n'ai plus besoin de la peinture. Elle m'a permis de survivre psychologiquement et de me chercher. Pour moi l'Art est ce qui doit rendre la Vie plus belle que l'Art
Je suis un HOMME LIBRE, un sauvage, proche de la nature et des animaux, misanthrope, profondément rebelle, tout d'une pièce, physique, violent contrôlé à savoir positif dans ma violence, agnostique. Je ne crois absolument pas à l'avenir de l'Humanité. L'Homme est indécrottable. Il est UN LOUP pour l'Homme. Aucune leçon de l'Histoire ne lui a servi
Je ne crois pas à la politique. J'ai le coeur à gauche, instinctivement du côté des défavorisés, contre toute exploitation et abus de pouvoir, contre tout racisme, mais je ne suis pas de gauche, ça ne veut plus rien dire ! Et encore moins de droite, celà va de soi !
Je pense que si l'homme n'arrive pas à créer le bonheur dans sa vie personnelle intérieure, il est incapable de le créer pour les autres. La meilleure chose que l'on puisse faire pour les autres est d'être heureux soi-même !
Je préfère nettement les femmes aux hommes. Je me sens de leur sensibilité, je m'efforce de faire fleurir les mêmes valeurs qu'elles
Je pense que réussir sa vie, c'est réussir l'amour. Toutes les autres formes de "réussite", sont des ersatz qui ne "comblent "pas
Je suis né un 1er Novembre, suis donc Scorpion, Ascendant Gemeaux, Milieu du Ciel en Verseau, Mercure en Scorpion comme le Soleil, Mars et Jupiter en Capricorne, Saturne en Poissons, Uranus en Taureau, Neptune en Vierge, Pluton en Lion, Vénus en Balance, ainsi que la Lune, j'ai mes Noeuds lunaires ( sens de ma vie, mon destin ici bas ) et Lilith (la lune noire) en Sagittaire. Du Scorpion, j'ai l'agressivité, le côté piquant, le côté rebelle. Du Gemeaux, j'ai le goût des langues , de l'écriture, des voyages, et l'incapacité à rentrer dans des hiérarchies ou dans des groupes,
quels qu'ils soient, et à me soumettre à une autorité
Dans mes jeunes années j'ai pratiqué beaucoup de sports: tennis, natation, cyclisme, ping-pong, ski, boxe et karaté. Aujourd'hui toute mon activité physique est concentrée sur les travaux d'entretien de mon territoire. Je suis jardinier 6 mois par an.
En dehors de la peinture, je pratique d'autres activités: 1) Lecture (romans, polars compris, poésie, théâtre, ouvrages de philosophie et de psychologie, mythologies etc..) 2) Ecriture (Un journal quotidien depuis 1980, comptant à ce jour 45.000 pages ), 3) Musique (Guitare et piano). Toutes les musiques m'intéressent, blues, jazz, rock, chanson française, musique classique et contemporaine. 4) Photo et Video. 5)Jardinage et rapport constant avec le monde animal. 6)Et enfin l'informatique, activité nouvelle que je pratique depuis3 ans et qui a abouti à la création de ce blog

Articles Récents

  • Extrait de mon journal-1988
    Extrait de mon journal-1988 Le 31 août je suis au bord du Barrage la Vierre sur la route qui va de Neufchâteau à... https://t.co/NXwKUmCNXQ Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Extrait de mon journal-1988 Le 31 août je suis au bord du...
  • Extrait de mon journal Pense à partir en...
    Extrait de mon journal Pense à partir en Andalousie en automne mais m'aperçois que les Espagnols n'aiment pas les.… https://t.co/mbki75oLWR Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Extrait de mon journal Pense à partir en Andalousie en automne...
  • https://t.co/HP6TiBlYQz
    https://t.co/HP6TiBlYQz Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Christian Vancau shared his post.
  • L'Ombre de la bête (L'Instant romanesque)...
    L'Ombre de la bête (L'Instant romanesque) https://t.co/aTQcgUzx34 Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Noté 0.0/5. Retrouvez L'Ombre de la bête (L'Instant romanesque) et des millions de livres en stock sur Amazon.fr. Achetez neuf ou...
  • Les Flamboyants https://t.co/DXsIDm6kXh
    Les Flamboyants https://t.co/DXsIDm6kXh Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Noté 4.0. Les Flamboyants - Patrick Grainville et des millions de romans en livraison rapide
  • Jean Moulin (Tome 1): La République des...
    Jean Moulin (Tome 1): La République des catacombes https://t.co/Egwd6Pq0HW Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Noté 4.0/5. Retrouvez Jean Moulin (Tome 1): La République des catacombes et des millions de livres en stock sur Amazon.fr....
  • Homme de boue Homme d'argile - vidéo Dailymotion...
    Homme de boue Homme d'argile - vidéo Dailymotion https://t.co/ZVirnQjczX Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 "Je suis un vieux peau rouge qui ne marchera jamais dans une file indienne." Achille Chavée. C'est ainsi que se définit Christian...
  • Extrait de ma bio de 1984"Je crois plus à la...
    Extrait de ma bio de 1984"Je crois plus à la Nature qu'à l'Homme.. L'Homme vient de la Nature et il la cochonne.... https://t.co/l35XUgxIXu Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Extrait de ma bio de 1984"Je crois plus à la Nature qu'à...
  • Extrait de mon journal-1984
    Extrait de mon journal-1984 J'en conclus donc et plus que jamais que toute recherche ne peut être que soitaire.... https://t.co/aabNCiwSLF Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Extrait de mon journal-1984 J'en conclus donc et plus que...
  • C'était en 2015.....près de l'Isle-sur-la-Sorgue...
    C'était en 2015.....près de l'Isle-sur-la-Sorgue https://t.co/VF7nuss5Zu Christian Vancau (@VancauChristian) November 16, 2017 C'était en 2015.....près de l'Isle-sur-la-Sorgue

Pages

Texte Libre


-->
<

Texte Libre

Texte Libre


Jetez un oeil dans mes LIENS sur Richard OLIVIER, BIG MEMORY, mon ami Richard, Cinéaste belge, étant sur un gigantesque projet: Filmer tous les CINEASTES BELGES, morts ou vifs. Enfin, un artiste qui s'intéresse à ses pairs !http://www.bigmemory.be

Texte Libre

COHEN Eveybody Knows
Tibetan Song

Je suis sur les blogs pro-tibétains:

www.candle4tibet.org
www.ning.com

VENEZ M'Y REJOINDRE !

Christian VANCAU

6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 07:20
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal

Vendredi 1er août

Avec Enelle au Miami le soir. On y rencontre Jacques Barnavol et une amie qui chante très bien Patricia Kaas. Jacques me rappelle notre nuit délirante du 15 août 1989, la veille des tests définitifs et frauduleux qu'on allait me faire passer à la Banque IPPA à Anvers. Willy Bourdon vient de mourir et il y a eu un souper intime au Vieux colombier, chez Pigeon. Demain c'est la Braderie à St Hubert

 

Dimanche 3 août

Thierry Dion m'annonce la mort de Julie, la fille de Minique, au bord de la piscine, attaque cérébrale ou autre chose du genre. Minique était chez les bouddhistes en Angleterre et est revenue précipitamment. C'est le drame

 

Mardi 5 août

Je me remets au ruisseau et en retire encore 36 seaux de boue

 

Mercredi 6

Josephine, la chatte de Valérie se fait écraser alors qu'elle venait de faire quatre jeunes. Valérie travaille et Enelle et moi acceptons de prendre les chatons et de les nourrir au biberon, jour et nuit. Ils ont 15 jours. Il leur faut 15 ml chacun à chaque têtée et il y a 8 têtées sur 24 heures. Trois jours plus tard nous serons sur le flanc

 

Encore 45 seaux retirés du ruisseau. J'en suis à 406 seaux de boues et je remonte peu à peu les berges du ruisseau afin d'éviter les débordements que nous avons vécus à chaque grosse crue (voir les photos ci-dessous)

 

Vendredi 8 août

Mon beau-fils vient rechercher les chatons. Son ami Goosse, l'ex-boulanger, a rigolé quand il l'a vu enterrer leur mère et lui a dit qu'il n'avait qu'à Zigouiller aussi les petits. Triste conard !

 

Lundi 11

C'est la canicule, je continue donc de travailler au ruisseau. J'en suis à 517 seaux, donc près de 9 tonnes de boues retirées. Sinon nous passons nos journées dans l'étang, y compris, les repas et les siestes sur des matelas pneumatiques. C'est le 8e jour consécutif de plein soleil

 

Jeudi 14 août

Très belle soirée chez Valérie. Renaud veut que je lui apprenne des accords au piano. Ne veut pas de solfège. C'est Ok

mais Enelle veut rentrer.....

 

Vendredi 15 août

Départ d'Enelle et immense soulagement. Sa force d'inertie est immense et c'est insupportable. J'ai entendu "il vaut mieux en rester là et je veux rompre définitivement". Elle en est au point mort dans tous les compartiments de sa vie, à l'exception de sa nouvelle maison qu'elle ne parvient malheureusement pas à payer

 

Je continue mon travail d'éboueur dans les étangs et en suis à 582 seaux, soit près de 10 tonnes

 

Samedi 16

J'emmène Murielle Noiset au Gaume Jazz Festival. Il y a  à Rossignol une expo de Patrice Gaillet. Des photos de Jazzmen. Un monde fou. J'achète une grande photo de Miles Davis. Puis tout à coup, quelqu'un derrière moi crie"Christian!", je me retourne, c'est Steve Houben qui semble en pleine forme, me dit qu'il ne m'oublie pas, pense à moi souvent. Son épouse Maria-Chiara est avec lui ( jadis venue passer un après-midi à Moircy) et ils ont commis une petite fille de 3 ans. Son fils de 17 ans est là aussi avec une jambe dans le plâtre

 

Ensuite nous allons dans l'Eglise de Rossignol, écouter Michel Massot, le tubaïste qui nous fait une performance solo remarquable. Patrice Gaillet prend des photos

 

Ensuite on va écouter Toots Tielemans mais ça nous fait ch..... On danse sous un réverbère car nous attendons le concert de Steve Houben. Peu de saxo mais surtout des chansons et du piano, une performance qu'il a déjà accomplie à Prague et qui lui fout le trac mais il s'en tire très bien avec son piano, ses trois musiciens et son borsalino de paille. Il est rappelé et dit "je commencerai quand tout le monde sera parti" car en effet des gens accablés par l'éternel manque d'aération de cette salle, s'en vont petit à petit

 

Avec Murielle et Maria Chiara on se retrouve en coulisses et on boit un verre. Steve me dit de lui écrire, de garder le contact. Il habite toujours rue du Peron à Liège et va louer une maison du 17e siècle, près de Recht, à Logbiermé à la limite des Rédimés. J'apprends aussi qu'il a été élevé strictement dans un collège à Eupen et qu'il a vécu 3 ans à Boston à la fin des années septante.
 

Nous avons des tas de relations communes à Verviers, via les Pelzer, Houget, Duesberg, Schwachoffer, Zurstrassen, Modera. Mais il n'a plus de nouvelles de son ami Didier Duesberg, peintre et fils de raymond Duesberg, l'auteur des Grenouilles (que j'ai rencontré jadis à Sart-lez-Spa)

 

Alors qu'on est au bar,, Steve nous dit: "Je suis tout le temps en train de parler avec des gens, je suis une pute, je me déteste" et moi je lui réponds du tac au tac "Oui mais tu es en train de te déculpabiliser en disant cela et dans cinq minutes, tu vas recommencer ". Il rit et me dit "Tu as raison"

 

Je reconduis Murielle à 2h30, me couche à 3h00 et me lèverai à 7

 

Dimanche 17 août

Je sors mon 600e seau des étangs (plus de 10 tonnes)

 

J'accroche la photo de Miles Davis dans mon hall d'entrée (voir ci-dessous)

 

Les Anciaux et les Dupont, donc 5 personnes avec Maïlis(leur fille de 19 ans) viennent passer l'après-midi à Moircy. Je suis piqué par une guêpe

 

Mardi 19 août

A nouveau dans les étangs (644 seaux)

 

Joseph Sibret ici pour mesurer la longueur des cordes de mon piano. Ensuite il faudra les commander. Il y aurait 40 cordes à remplacer mais il parvient à poncer les cordes basses dont la rouille n'est que superficielle. La mécanique du piano a déjà été restaurée en atelier

 

Ensuite discussion avec Joseph au bord de l'étang pendant 2 heures. C'est un révolté. Il connait Houben et l'apprécie. Je lui parle de Rezvani. Il lit tous les soirs. On carbure au whisky. Une amitié commence à se nouer entre nous. Il a une fille de 19 ans qui fait des études d'infirmière et un garçon de 17 qui fait la gym

 

Il est Gémeaux. Accorde une trentaine de pianos rien que pour les concerts à St Hubert et à l'Aca d'été à Libramont

 

En me quittant dans sa BMW dans laquelle il roule comme un fou, il me dit qu'il veut mourir. Il déteste son époque. Et il mourra bientôt en effet dans un accident de voiture, je crois. Mais je n'en serai averti que bien plus tard

 

 

 

 

Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal

 

Mercredi 20 août

J'écris à Steve Houben

 

Je prends des photos de mon territoire renfloué par les travaux (650 seaux) Voir photos)

 

Jeudi 21

Enelle me retéléphone. Je lui redis que la seule chose à faire est de quitter l'enseignement pour des raisons médicales

 

Elle m'invite pour le WE !. Je refuse et lui dis "ou tu reviendras sur tes déclarations à mon égard, proférées pendant ces vacances d'août, ou on ne se reverra jamais"

 

"Apprends à gérer ta vie"

 

"A partir du moment où on ne colle plus avec un milieu quelqu'il soit, parce qu'on est différent, et que cela devient impossible à vivre, on le quitte ce milieu et on assume sa marginalité, sa destinée. Toute autre attitude est mensonge vis à vis de soi et vis à vis des autres"

 

Enelle a 29 ans d'ancienneté comme professeur de dessin

 

Samedi 23

A Redu avec Didier. Rendez-vous pris avec Pierre Dailly qui nous fera faux bond. Porte close. Je ne supporte pas car je lui amène un acheteur sérieux qui est Didier. Je placarde sur sa porte, un billet de mon cru. " Pierre tu ma fais chier. Nous avions pris rendez-vous et je t'ai amené un client de poids..et me tournant vers Didier je lui dis, tu pèses combien? Il rit lorsque j'ajoute à un client de poids, 200 livres. Dans le Village du Livre c 'est un argument de poids, 200 livres, non ,...Ce n'est pas sérieux" et j'accroche ma missive sur la poignée de la clenche. Didier se marre

 

A mon retour j'essaie en vain d'avoir Pierre au téléphone. Répondeur et rien. Je veux des explications. Je lui amenais un énorme lecteur comme client. Nous avons fait 100 Kms pour rien

 

J'aurai une réponse pendant la nuit "Il me présente ses excuses. Il a dû partir la veille et il a oublié..." Bravo, ça c'est du pro !

 

Il s'agissait tout de même d'acheter les 3 volumes du Journal de Léautaud (je n'avais pas les moyens financiers de le faire)

 

 

Dimanche 24

J'ai retéléphoné à Dailly qui a pris rendez-vous avec Didier pour lui apporter chez lui le Journal de Leautaud, dimanche prochain

 

Je replonge dans mes étangs

 

Murielle et Christine viennent l'après-midi et je les reconduis le soir

 

Lundi 25 août

Encore dans les étangs (686 seaux)

J'envoie un de mes petits champignons à Lucile Bertolaso

 

Mardi 26

Je reçois une belle carte de Steve Houben-la vallée de l'Amblève à Stoumont (voir ci-dessous)

 

Mercredi 27

Enelle qui ne veut pas reprendre ses cours à Châtelinau, a pris rendez-vous avec un neuro-psychiâtre à Auvelais

 

Je cueille 1kg200 d'haricots

 

Je rentre à l'arrière, 100 brouettes de bois de chauffage, déposé en façade, donc à rue. J'en rentre dans le garage et dans le living entre autres. Interrompu par un violent orage (En tout il y a 6 cordes à ranger, soit 12 m3)

 

Jeudi 28

Filippo Principato du CACLB me téléphone à titre personnel, pour me demander s'il peut m'amener l'échevin de la cuiture de Charleroi, Christian Renard; Il veut visiter mon territoire. Il me parle du vernissage Pirenne à la Grange. Ransonnet absent. Vandeloise n'a pas prêté son Pirenne. Les Blavier étaient là

 

Je m'attaque au lierre du pignon. Opération dangereuse avec une double échelle dont je ne puis reculer suffisemment les pieds de base à cause des deux lauriers. L'échelle pourrait donc basculer lorsque je serai à son sommet (voir dessin de mon journal ci-dessous). Je retaille donc les lauriers

 

Vendredi 29 août

Pontaury a été acheté 3.100.000 FB + 250.000 de frais. J'estime qu'à ce prix là tous les travaux auraient dus être compris dans ce prix et notamment l'installation d'un chauffage central.. Elle a donc payé trop cher un immeuble qui n'était pas habitable . C'est une maison 2 pièces bas et une cave minuscule et souvent inondée, 2 pièces haut, plus salle de bains, sans garage, dans un tout petit bled

 

Une virée à Redu, du Cooper, du Joyce, du Mallarmé, Berberova, Strindberg, Cortazar, Saint John Perse, Vargas Llosa etc...le tout au Fahrenheit 451

 

 

Ensuite je passe à La Manne chez Pierre Dailly. Personne dans le magasin, je pourrais me servir et même embarquer le journal de Léautaud que Pierre doir amener chez Didier dans  48 heures et qui est dans une vitrine sans qu'il soit indiqué qu'il est réservé au nom de Monsieur Anciaux. Finalement ses filles arrivent et je leur dis que comme il n'y avait personne, j'ai chargé de livres le coffre de ma voiture et que je m'arrangerai avec leur père. Mais non c 'est une blague.... Mais je leur rappelle la visite  ce dimanche de leur père qui doit apporter les Léautaud à Libramont. Et bien sûr je donne mon nom

 

Dimanche 31 août

Je suis aux aguets de l'arrivée de Pierre Dailly chez les Anciaux mais Didier ne me téléphone pas. Il le fera le lendemain. Pierre est venu, non entre 9 et 10 heures mais à 19 heures. Il lui a vendu les trois Léautaud

 

Mort à Paris de Lady D

In Fine carte de Steve Houben
In Fine carte de Steve Houben
In Fine carte de Steve Houben
In Fine carte de Steve Houben
In Fine carte de Steve Houben
In Fine carte de Steve Houben
In Fine carte de Steve Houben
In Fine carte de Steve Houben
In Fine carte de Steve Houben
In Fine carte de Steve Houben
In Fine carte de Steve Houben
In Fine carte de Steve Houben
In Fine carte de Steve Houben
In Fine carte de Steve Houben
In Fine carte de Steve Houben
In Fine carte de Steve Houben
In Fine carte de Steve Houben

In Fine carte de Steve Houben

Lundi 1er septembre

Une carte d'Egypte de Pascale Ravet

 

Mardi 2 septembre

Une invitation d'André BLAVIER. 75 ans. Une vraie squaw (voir ci-dessous). Un colloque international organisé par le Centre d'études de la Littérature francophone de Belgique et l'Université de Liège

 

Joseph Sibret vient me remettre mon intérieur de piano. C'est un long travail mais il est parfaitement nettoyé. Je lui passe un enregistrement de Pierre-Alain Volondat pendant qu'il travaille. Il le reconnait mais me dit que le piano est mal accordé dans les aigus et que c'est souvent le cas au Concours Reine Elisabeth, depuis quelques années. Ils font appel à des techniciens de Steinway qui viennent passer deux semaines à la Chapelle.

Joseph, dit Jos, me parle de ses sorties d'après-concert avec Mann et Egarov (mort du Sida)

Cela va durer tout l'après-midi. Notre amitié se confirme. Il vient à Moircy depuis 1983, date de l'arrivée du piano

 

Un thema sur ARAGON "Je suis lourd du silence assourdissant d'aimer

"Lire "Les Beaux quartiers"

 

Jeudi 4 septembre

Je visionne Paul VALERY  "J'ai voulu jeter mes bottines au nez des mots au lieu de les leur cirer"

 

A fait le Droit. Part pour Londres en 1898. Assite à la première d'Ubu-Roi. Se marie en 1900 avec Jeanny Gobillard, une parente du Maroc. Ils auront 3 enfants

 

Un autre Thema sur l'Autriche et sur Thomas BERNHARD...

"On peut écrire le mot amour mais on ne peut pas décrire l'amour"

"La sclérose commence à 20 ans"

"Où il y a pouvoir, il y a aussi corruption"Dans un pays comme le nôtre, les solitaires sont soit isolés et du coup pulvérisés, rendus inoffensifs, soit déclarés fous"

C'est avec sa pièce "Heldenplatz" que Bernhard a secoué les autrichiens et leur anti-sémitisme profond

"Vienne c'est la moitié de l'Autriche"

 

 

Un Bouillon de culture sur Marc Lambron, Lydie Salveyre (voir photo) et Daniel Pennac

 

 

Samedi 6 septembre

Une expo de Dominique Marx à la Porte de Trêves à Bastogne. Mais tout cela ne m'intéresse plus

 

Les Anciaux me demandent de pouvoir continuer à lire mon journal; Ne voulant en rien m'imposer je ne leur en parlais plus. Didier veut m'inteviewer cet automne, en profondeur. Je vais donc leur prêter les tomes 31 à 34 correspondant à le fin 1993

 

André Blavier au téléphone longuement. Il nous invite Enelle et moi, le 26 septembre (elle ne viendra pas), pour déjeûner. Je lui dis qie je n'en ai rien à foutre des colloques  que je préfère les voir eux, lui et Odette. C'est un langage qu'il comprend. André a une pierre peinte de moi. Il a essayé de la placer dans une des nombreuses expos qui entourent son 75e anniversaire mais on n'en a pas voulu

 

Le soir je vais filmer les extra-terrestres de Murielle. Je la ramènerai ici et elle logera dans la chambre d'amis  car Francis est de sortie, à un mariage, à Courrières

 

Dimanche 7 septembre

Avec Mûre on regarde Slavoutitch (Tchernobyl).Un terrible reportage sur cette ville de 40.000 ouvriers de Tcharnobyl, reclassés dans un clapier urbain à quelques encablures de leur lieu de travail, toujours menaçant.

 

Francis viendra la chercher vers 15h00

 

La fille d'Enelle, Anne-Julie vient d'emménager. Elle quitte Pontaury

 

Lundi 8 septembre

Mûre me remet un papier trouvé dans un livre que je lui a prêté "Les Bois noirs" de Robert Margerit. C'est l'écriture de Céline??? Probablement a t'elle copié un extrait du livre mais je n'en suis pas sûr (voir ci-dessous). Etrange...

 

On diffuse DELICATESSEN de Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro. C'est assez génial !

 

Je visionne un reportage sur Emile Verhaeren, mort en 1916, écrasé par un train

 

Mardi 9 septembre

Encore une invitation des Blavier avec une photo du Capitaine Lonchamp (voir ci-dessous). Une expo Blavier à la maison Bellone (qui n'a pas voulu de ma pierre), le 22 septembre

 

Jeudi 11septembre

 

On joue LES RAPACES de VON STROHEIM

 

Lettre de Marie-Eau de Toulon, qui m'informe de la mort de Julie mais je le sais déjà. Elle est décédée le 1er août. Officiellement c'est une rupture d'anévrisme. Dominique ne souhaire pas entrer en relation avec moi. Elle a donné un de mes totems-miniature à Marie-Eau qui me parle aussi de son fils David qui doit avoir 15 ans et ne fout rien à Paris, chez son père

 

Vendredi 12 septembre

Je vais porter 5 tomes de mon journal à Anne Anciaux

 

Je reçois une photo de mon grand oncle Maurice Pirenne (voir ci-dessous)

 

Je joue Satie sur mon piano rénové

 

Le soir au Miami ave Enelle qui vient d'arriver, pour voir un texte de Roland Dubillard que Valérie veut jouer avec Anne Bourdon

 

Alechinsky et ses Prédelles (marges découpées en petits panneaux bordant certaines de ses peintures)

Carte d'Egypte de Pascale Ravet

Carte d'Egypte de Pascale Ravet

5-Lydie Salveyre
5-Lydie Salveyre
5-Lydie Salveyre
5-Lydie Salveyre
5-Lydie Salveyre
5-Lydie Salveyre
5-Lydie Salveyre
5-Lydie Salveyre
5-Lydie Salveyre
5-Lydie Salveyre
5-Lydie Salveyre

5-Lydie Salveyre

Dimanche 14 septembre

Un ciel  magnifique (voir photos)

Un thema sur Maria Callas

 

Lundi 15 septembre

Je prends des photos du ruisseau ainsi que de la maison recto-verso

 

Je vérifie le poids réel d'un seau de boue en décomptant le poids du seau et j'arrive à un bon "15 kgs". J'en ai tiré plus de 700 (seaux) au mois d'août, soit plus de 10 tonnes

 

Valérie veut acheter un piano droit pour Renaud

 

Mercredi 17 septembre

Valérie a trouvé un piano droit à Laneuville-au-bois, de marque Karl Ebel pour 55.000 FB au lieu de 115.000. Je vais l'examiner avec elle. Il est rutilant. Je l'ouvre, quasi neuf (à force d'avoir regardé Sibret travailler sur mon piano, je commence à  m'y connaître), cadre métallique, feutres propres. Belle sonorité. Reste le problème du transport...

 

Un beau film de Kubrick "Les Sentiers de la Gloire" que j'avais vu fin des années cinquante à Liège

 

Téléphone avec Didier, emballé par mon journal 1993. Il me dit qu'on peut voir que je ne raconte pas d'histoires sur ma vie, que tout est vrai, quand on essaie de recouper les évènements

 

Il me dit que Murielle est allée voir une expo, a été accostée par un inconnu qui lui a demandé s'il se passait quelquechose dans notre province d Luxembourg "Ben j'ai un ami, commence Murielle...., et le type lui dit "Vancau ?" J'ignore qui c'est????

 

Jeudi 18 septembre

"Un monsieur se rend chez un peintre et lui commande un tableau. Le peintre lui dit "Il y a 2 sortes de tableaux, le portrait et le paysage"; "Lequel est le moins cher?" répond le client. Le paysage, répond le  peintre. Et le client de lui demander "Vous pourriez faire un paysage de moi???"

 

Je visionne le poète Savistkaya

 

Didier a lu mon histoire avec Jacqueline à Rossignol. Se rend compte que mes ruptures avec les femmes étaient douloureuses. Bien sûr je suis un terrible sentimental. Et pourquoi d'ailleurs, vivrais-je les femmes avec moins de passion que le reste de ma vie????

 

Je réalise que Sartre avec ses yeux pourris de semi-aveugle, a "épousé" une femme qui s'appelait BEAU VOIR

 

Visite de Mûre l'après-midi

 

Vendredi 19 septembre

 

Brume et grisaille

 

Mûre m'offre 7 petits extra-terrestres et une boite de "Vie filtrée". Je lui chante et joue "Dépressive" de Gainsbourg, au piano

 

Je visionne un film remarquable d'Alan Parker avec Mickey Rourke "ANGEL HEART" (voir ci-dessous)

 

Samedi 20 septembre

Serge Reggiani au Cercle de minuit. Il n'a pas un rond et ne peut même pas payer ses impôts. Il carbure à la bouffarde comme Blavier... et moi il y a bien longtemps. Reggiani a vécu dans l'Italie mussolinienne au cours des années trente. Il est né en 1922 à Ruggio Emilia. Il joue Manda dans casque d'Or en 51 et reçoit le Grand Prix Charles Cros en 1965 pour les chansons de Boris Vian.

 

A fait du trapèze (double saut périlleux) et est tombé de 13 mètres de haut(sans filet)- Deux ernies discales.

 

A joué Les Séquestrés d'Altona avec Sartre et Les Justes avec Camus

. Il est baryton

.A été apprenti- coiffeur pour dames.

Il a amené Cocteau chez Alain Resnais pour qu'il accepte par ses articles de lancer le film "Nuit et Brouillard" dont personne ne voulait et Cocteau a écrit les articles après avoir visionné le film chez Resnais

 

Pour Reggiani "aimer c'est ne pas pouvoir se passer l'un de l'autre"

 

Sa mère morte à 91 ans, voulait qu'il devienne avocat et il est devenu acteur (c'est pareil)sa compagne Noelle Adam était danseuse-étoile. Elle est partie pendant 15 ans aux USA et Reggiani l'a attendue sans qu'elle le sache; D'où sa chanson "Noelle"

 

"Les Banquiers sont des Banksters" je crois que c'est Degrelle qui a dit cela

 

Les Anciaux ici l'après-midi. Particulièrement dense, me dira Didier. Ils lisent mes tomes de journal 32 à 35 ce qui les amènera à avril 1994, mais 30 nouveaux tomes ont été écrits depuis, en 3 ans, ce qui fait une moyenne de 10 tomes par an, à 294 pages par tome. C'est effarant ! Grâce aux Anciaux, je sais maintenant que ma vie quotidienne est un roman

 

Je lis Orlando de Virginia Woolf

 

Dimanche 21 septembre

Un article sur Menuhin et son projet MUS-E (Musique en Europe). Réconcilier les enfants socialement défavorisés avec eux-mêmes via la créativité personnelle (voir ci-dessous)

 

Mardi 23 septembre

Viste de LIBR'ART à Libramont avec Mûre

 

Mais avant cela je reçois une carte de Jean-Marie Crépin de Bourdon qui est responsable de la Réserve naturelle du Camp militaire de Marche. Je l'avais rencotré au tennis de Saibt-Hubert. Il est prof de tennis (voir ci-dessous)

 

Vers 17h00 à la Foire de l'Art à Libramont avec Mûre. On tombe sur le boss, ANTOINE, à l'entrée. Il ne me dit pas bonjour at a l'air furibard, lui qui voulait jadis me faire une réduction au mètre courant pour que j'accroche mes toiles (j'ai refusé de participer, étant chômeur). Mariette Devresse est à aussi, ahurie de la grossièreté du bonhomme. Je lui dis "no comment"

 

Spectacle plus que pénible que cette foire avec ses boxes, ses stalles et au milieu de tout cela, gêné, Bernard Noirot, lui qui voulait révolutionner l'art dans cette province. Il m'a vu et rentre sous terre et bien sûr je vais vers lui, jovial et la main tendue, avec Murielle que je lui présente. Dans sa galerie, un peintre sénégalais. Je n'aime pas et le lui dis. Bernard Noirot, Galeriste, on aura tout vu !

 

Manifestement Antoine me suit à la trace pendant mon parcours. Il pense sans doute que je vais faire un scandale. C'est pourtant bien involontairement que je shote dans des boules en bois qui se mettent à rouler partout en présence de l'artiste. Je ne les avais pas vues. Je rencontre même le fameux Didier, peintre, ami de Daniel Seret, en uniforme de gardien de l'expo. Il me dit que sa galerie à Redu marche le tonnerre

 

Un seul peintre intéressant un certain André Blavier de Marilles, pas celui que je connais

 

C'est un cauchemar que ce circuit

 

Un article sur André Blavier "La Wallonie ne m'intérese pas" (voir ci-dessous)

 

En rentrant chez Murielle, elle m'enfile son manteau de fourrure noire et je fais l'Ours en parlant en russe et en me dirigeant sur elle en faisant ma carrure de Tarzan. A nous deux, ce sont, sans arrêt, des gags

 

Mardi 24 septembre

On joue The MISFITS de John Huston (voir ci-dessous)

 

Une émission sur Nina Berberova (1901-1994). Russe, son oeuvre s'est imposée en France à partir de 1985

 

Christine est venue chez Murielle avec une robe de DINDON. Robe noire avec une énorme ceinture rouge

 

Jeudi 25

Une dernière lettre d'ARTE. Ils ont transmis ma lettre à Jean-Luc Leon

 

Et voici enfin un dessin de Lucile Bertolazzo pour me remercier du champignon peint que je lui avais envoyé "Merci de m'avoir donner se champignon qui negsiste pas"

 

 

Vendredi 26 septembre

Je suis à 10h30 à Verviers, Place du Général Jacques, chez les Blavier; C'est Odette qui m'ouvre? Tout de suite avec André on parle du fils de Maurice Pirenne, un certain "Murzo" que mon père a connu en Angleterre pendant la guerre. Il aurait accusé André pour détournement d'héritage à propos des peintures de son père qu'André possédait, vu qu'il s'est occupé de mon grand oncle pendant des années, j'en suis le témoin. Mais il a été débouté en justice

 

Puis je sors mon caméscope et une petite télé témoin(un moniteur) pour leur montrer mes films. André complètement dépassé. Ne comprend pas comment il peut apercevoir son papier-peint dans ma petite télé. Du coup je le pointe avec ma camera  et il apparaît sur l'écran. Il ne comprend pas comment c'est possible. Il croit que je l'ai filmé et je lui dis "Mais non André tu es en direct". Je montre des tas de séquences à moi et notamment les extra-terrestres de Murielle. Il est enthousiate et dit que cela intéresserait tout à fait Antaki et Le Cirque divers. Plusieurs fois il me redemande le nom de Murielle Noiset. André ensuite feuillette tout un tome de mon journal. Odette m'offre un collage à elle et deux cahiers rouges et noirs, vierges

 

On parle de Sebastien EVOYE, poète verviétois

 

André est né le 23 octobre 1922

 

Enelle au téléphone. Veut venir à Moircy, tandis que je rentre de Verviers. OK

 

Je rentre à 18h15. Enelle est dans la cuisine. Moules et Champagne

 

Mardi 30 septembre

 

Je termine" L'Enfant" de Thomas Bernhard. Voir sur mon blog, mes deux articles sur Thomas Bernhard. Son père était menuisier dans le même village que celui de sa mère (Henndorf). Il lui a fait un enfant, Thomas, dont la mère est allée accoucher en Hollande à Heerlen, dans un couvent spécialisé pour filles déchues.(Sa mère se remariera avec un certain Fabjan, aide-coiffeur pour dames, qui est devenu le tuteur de Thomas)

 

Après avoir accouché, sa mère est partie à Rotterdam et a placé Thomas sur un chalutier dans le port, où la femme du pècheur élevait des nourrissons dans un hamac, 7 à 8 nouveaux-nés, qui étaient suspendus au pont de bois du chalutier. Il a donc passé la première année de sa vie sur la mer et s'est toujours ressenti comme étant un homme de la mer

 

Une carte de Murielle (voir ci-dessous)..avec Tarzan

 

Un Bouillon de Culture sur Henri BAUCHAU, le namurois, auteur d'Antigone et sur Michel Onfray pour" Politique du Rebelle"

 

Des déchets d'oeuvres, de mes oeuvres, se trouveraient, non dans des musées et autres cimetières, mais se trouveraient actuellement dans 88 autres lieux, des maisons amies en général ou ex-amies, en décomptant, celles qui auraient été  jetées aux poubelles, par des gens incultes, incapables de faire la différence, m'ayant répudié ou étant simplement déçus, d'avoir constaté que je n'avais pas pris une valeur marchande, ou n'avais pas imposé mon nom, selon le vieil adage "il n'est pas connu, donc il n'est pas valable". De moi, ils pensent "Ceci n'est pas un Magritte"

Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal

Lundi 1er octobre

Valérie est allé chercher son piano avec la bétaillère de Nathalie. Il est installé. Pendant ce temps Renaud a pris sa 1ère leçon de piano avec moi à Moircy

 

Mardi 2 octobre

Didier m'a envoyé un article, Les fils du désert, sur Cormac McCatry à propos du Grand Passage

 

Je conseille à Renaud de regarder Bouillon de Culture, cette émission que ses parents ne regardent jamais

 

J'interviens chez le voisin pour sauver ses poules probablement attaquées par une fouine? Une poule a déjà disparu et l'autre, est en sang. Ils n'ont pas entendu leurs cris

 

Renaud me téléphone. Il aurait déjà composé un premier morceau. Il a joué pendant 3 heures en rentrant de l'école. Valérie n'en revient pas de ce qu'il sait déjà faire au piano

 

Vendredi 3 octobre

 

Je termine Cortazar et commence Vargas Llosa "La guerre de la fin du monde"

Vargas Llosa c'est trop long. Ses récits de batailles n'en finissent pas. Il m'énerve. En plus j'ai en horreur les violences mexicaines

 

Une émission sur l'Emballage du Reichstag par le buigare Cristo (voir ci-dessous)

 

Eric N. essaye de se faire pardonner sa conduite durant cette fameuse soirée chez Francis et Murielle. Il ne boit plus et serait devenu  un autre homme

 

Je découvre Louis VIERNE un organiste et compositeur (1870-1937). Aveugle de naissance et élève de César Franck. Il est surtout connu pour ses improvisations brillantes et ses compositions pour orgue (il a fait 6 symphonies)

 

J'ai Eric Neuberg au téléphone. Un contact se rétablit

 

Dimanche 5 octobre

Enelle n'en sort pas. Elle veut mettre sa maison en location. Elle est même prête à la revendre et à reprendre un kot. Je lui conseille de faire allonger son prêt de 15 à 20 ans et de ne surtout pas revendre

 

Mardi 7 octobre

Retour de Joseph Sibret qui vient parachever la réfection de mon piano. Grande discussion

 

Valérie me dit qu'elle veut aussi se mettre au piano

 

Une émission sur Günter GRASS avec une intervention de Cohn-Bendit. Günter a appartenu aux Jeunesses hitlériennes. Il avait 17 ans à la fin de la guerre. On parle de la réunification des deux allemagnes, il y a 7 ans

Grass est né à Dantzig en 1927. Dantzig a été ville libre jusqu'en 1939, date à laquelle elle passe sous la protection de la SDN. Son père était un sympathisant du Nazisme. En 1944, Günter est fair prisonnier par les américains et choisit de vivre à l'Ouest

Grand ami avec Paul Celan et avec Willy Brandt

En 1956 s'installe à Paris avec Anne, une ballerine qui va devenir sa femme. Ils ont des jumeaux en 1960

Grass est du côté de Camus et non de Sartre

Lire La Ratte et L'Appel du Crapeau

Il aime beaucoup ls animaux et dit que l'homme n'est pas le roi de la création

 

Mercredi 8 octobre

Une émission sur "Le dépeceur de Mons". Une dizaine de sacs-poubelles contenant des jambes, des bras, des troncs de femmes inconnues découpées à la scie.(Voir ci-dessous)

 

Chez Valérie et Renaud pour une leçon de piano. Elle veut apprendre à jouer une chanson d'Obispo que j'essaie sur le piano. Il en resort qu'elle va devoir utiliser 5 accords à la main gauche et je les lui apprends

 

J'apprends la mort de la 2e femme de Gerard Bourgeois (Kerger de Martelange) Je les avais rencontrés il y a 2 mois à la Braderie

 

Valérie s'apprête à acheter un cheval. Il s'appelle Shetan et coûte 70.000 frs belges

 

Une émission sur Michel Tournier (Vendredi ou les limbes du Pacifique, le Roi des Aulnes etc...)

 

Jeudi 9 octobre

Retour chez Eric Neuberg dont je n'ai jamais vu la maison transformée à Longwilly. Il est toujours avec Nadine mais elle n'est pas là. Je filme son nouveau lieu avec mon camescope.Je ne suis pas d'accord avec ses encadrements vitrés. Visite positive néanmoins. Je rentre à 19h45

 

Enelle essaie d'inviter des gens pour mes 60 ans le 1er novembre. Je ne suis pas trop "pour" mais je la laisse faire

 

Vendredi 10 octobre

Arrivée d'Enelle l'après-midi

 

Dimanche 12 octobre

Un Thema sur CHOPIN (voir ci-dessous)

 

Mardi 14 octobre

Vargas Llosa, quelle boucherie et jusqu'au bout

 

Le beau-frère d'Enelle rentre en clinique. Poumons et autres organes (Reins) attaqués par des pneumocoques, suite à une pneumonie fulgurante. Il a 60 ans et n'a jamais eu de problèmes de santé

 

On diffuse "Le Village des Damnés" de Wolf Rilla '1960)

 

Les Anciaux me réclament la suite de ce journal, jusque fin 1995

 

Mercredi 15 octobre

J'apporte aux Anciaux les 5 tomes suivants de mon journal jusque mars 1996. Ils auront lu 50 tomes

 

Valérie a acheté son cheval

 

Un reportage sur RAMUZ, mort il y a 50 ans (1878-1947)

 

Je lis aussi le Journal de Julien Green "A 5 ans sa soeur le surprend en train de se caresser dans son lit. Elle va chercher sa mère qui arrive avec un grand couteau à la main en lui disant. I'LL CUT IT OFF (Je vais te la couper)

Et Green s'est mis plus tard à dessiner des nus sans sexe

 

 

Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal

Jeudi 16 octobre

Je passe chez  Murielle qui a l'intention d'aller aux 75 ans de Blavier au Cirque Divers à Liège

 

Sa soeur Isabelle téléphone et veut me parler. Veut venir à Moircy; Je réponds "Plus tard, plus tard, pas le temps"

 

Vendredi 17 octobre

Une interview d'ATOM EGOYAN (voir ci-dessous)

 

Je pars à Pontaury, pour soutenir Enelle dont le beau-frère va de plus en plus mal. Sa femme, Colette, soeur d'Enelle, travaille dans le service pneumatologie pour enfants, dans cette même clinique d'Ottignies où est soigné son mari. Coup de fil d'Eddy Devolder qui réagit comme moi en lui disant que son beau-frère a envie de se tirer

 

Dimanche 19 octobre

Je reviens de Pontaury au petit matin

 

Marcel Reynders viendra t'il à mon anniversaire? Enelle lui a téléphoné. Il hésite. Il est à Hony et sa compagne Christiane est à Cannes

 

En allant me promener dans "Les Champs d'en Haut" avec Plume, je tombe sur des chasseurs embusqués à la sortie d'un bois, celui de la Chapelle notre Dame de Lorette. Je m'empoigne avec l'un d'entre eux mais je dois me calmer car j'ai peur pour Plume, voire pour moi

 

Murielle vient de revenir de chez Blavier exposant à Liège et a des choses à raconter. On se réunit tous chez les Anciaux. Mûre s'est couchée à 5h du mat. A parlé avec les Blavier et avec Antaki  A lu sur scène trois de ses poèmes

 

Je rentre tôt

 

Un Thema sur Lino VENTURA (voir ci-dessous)

 

Lundi 20 octobre

Je vais faire un film avec les extra-terrestres de Murielle dans la forêt de Séviscourt mais le temps dégénère vers 16h00 et on doit plier bagage

 

La commission Dutroux met la gendarmerie sur la sellette

 

Mardi 21 octobre

Je termine "Le Testament amoureux" de Rezvani. Très beau ! Je commence "FEU" (l'incendie à La Garde-Frenet)

 

Mercredi 22

Jean-Luc LEON m'envoie sa cassette de "Un Marchand, des artistes, des Collectionneurs". J'y suis enfin arrivé grâce à lui, après des mois (voir ci-dessous)

 

Quelques moments forts : Les Marchands c'est Nahon et sa Femme, lui ancien du pétrole, tenant la Galerie Beaubourg à Paris avec une villa à Beaulieu-sur-mer. "Tout va très bien Madame La Marquise"

 

D'Arman à Nahon dans l'ascenseur "Je ne vous pardonnerai jamais d'avoir fait une exposition de César qui ressemble trop à moi" (sic) Arman est un bouffi de prétention

 

Pour obtenir une statue africaine, Arman donnerait en échange son Rauschenberg, évalué à 40.000 dollars

 

Pour vivre Arman doit vendre 50 oeuvres par an. Pour ce il lui faut une écurie de 150 collectionneurs

 

Mon avis "Quand on sait qu'on a une énergie terrible en soi et qu'on est parvenu à en faire un style, on n'a plus besoin de reconnaissance médiatique. La reconnaissance  de quelques proches suffit amplement. Etre reconnu??? Etre reconnu par qui ?? Par des cons ??"

 

J'enregistre un document sur un jeune couple d'artistes vivant en Banlieue. Succulent et tragique. C'est un document de Judith du Pasquier, sur une musique de Kat Onoma:" Cheval Mouvement" (voir ci-dessous)

 

 

Didier me disait qu'il n'avait jamais vu quelqu'un qui comme moi, osait mettre sur sa porte "Je ne reçois que sur rendez-vous". Ah bien si, il y a aussi "Brassens : "SVP, sauf pour une question de vie ou de mort, je ne peux pas être dérangé de mon travail en ce moment; Je suis enfermé à clé. Amitiés"

 

Jeudi 23 octobre

Marcel Reynders ne viendra pas mais il m'envoie une lettre émouvante "d'autant que certains de tes amis ne sont pas aussi proches de moi que tu l'es"

 

Eric N. ici l'après-midi. Interdit d'alcool, il me dit que maintenant, deux verres de vin, il peut. Donc ça va mieux. Donc on s'enfile une bouteille de Côtes du Rhône. Bien sûr je lui montre le film sur Nahon

 

Venderdi 24 octobre

On diffuse "La chatte sur un toit brûlant" de Richard Brooks (voir ci-dessous)

 

Je visionne la deuxième partie de Julien Green

 

Jean-Pierre Verheggen ne viendra pas à mon anniversaire car il est à Carrare en Italie mais il m'enverra un petit mot

 

Enelle a été à un vernissage à la Maison de la culture à Namur et y a rencontré Alain Schmitz, Anne-marie Klenes et Patrice Gaillet qu'elle n'a pas reconnu. Ils revenaient de Bruxelles et avaient vu l'expo Blavier à la maison Bellone

Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal
Bio 250- Août-Sept.-Octobre 1997-Extraits de mon journal

Dimanche 26 octobre

Changement horaire. Murielle a dormi ici car nous allons faire une grosse installation de ses "Martiens" dans les carrières de Bande sur la N.4. Nous sommes levés à 6h00. Puis avant de partir on danse dans l'atelier sur la musique de Gainsbourg "Décadence". C'est beau et tendre mais cette tendresse contenue ne nous pose aucun problème. Murielle est mariée donc pour moi c'est tabou. On partira à 8h 30 dans le brouillard et on travaillera toute la matinée. Francis viendra à midi et on prendra des photos de l'installation. C'est plus qu'étrange. Les voitures de la Nationale, ralentissent, croyant rêver. Voir ci-dessous les photos qui se passent de commentaires

 

On rentre à Moircy, manger, tous les trois

 

En dernier une boite d'extrait de vie filtrée de Murielle Noiset
En dernier une boite d'extrait de vie filtrée de Murielle Noiset
En dernier une boite d'extrait de vie filtrée de Murielle Noiset
En dernier une boite d'extrait de vie filtrée de Murielle Noiset
En dernier une boite d'extrait de vie filtrée de Murielle Noiset
En dernier une boite d'extrait de vie filtrée de Murielle Noiset
En dernier une boite d'extrait de vie filtrée de Murielle Noiset
En dernier une boite d'extrait de vie filtrée de Murielle Noiset
En dernier une boite d'extrait de vie filtrée de Murielle Noiset
En dernier une boite d'extrait de vie filtrée de Murielle Noiset
En dernier une boite d'extrait de vie filtrée de Murielle Noiset
En dernier une boite d'extrait de vie filtrée de Murielle Noiset

En dernier une boite d'extrait de vie filtrée de Murielle Noiset

Je passe chez Anciaux l'après -midi et Anne m'offre mon cadeau d'anniversaire, un très beau collage avec dans mon jardin, une femme nue (voir di-dessous). Comme c'est bizarre...

 

Mardi 28 octobre

Charlie-Hebdo. Un texte de Cavanna sur les Chasseurs (voir ci-dessous)

 

Mercredi 29 octobre

Un extrait de Serge Rezvani dans le "Testament amoureux"

"J"étais né, moi, Cyrus, Boris, Serge REZVANI, en Iran, Perse, à Téhéran le 23 mars 1928

Un jour de l'été 1948, je me trouvais à St Tropez et étais attablé à La Ponche lorsque j'aperçois Dominguez. Il se précipite vers moi, il ne trouve pas assez de mots pour me dire son émerveillement. Il arrive de Juan-les-Pins où il vient d'assister à la renconte de deux dieux: Picasso et mon père. Picasso avait dit à mon père "Toi et moi, nous sommes les derniers grands sorciers. Vu par Dominguez, voilà comment ça s'est passé. "Picasso s'avance sur la plage de Juan-les-Pins. Ton père sortait de l'eau. Madame Ramié les présente. Ah c'est vous le sorcier Rezvani dit Picasso. Eluard m'a parlé de vous. C'est vrai que vous faites apparaître et disparaître ce que vous voulez ? Oui dit ton père en badinant, je fais ce qu'il me plaît. Alors dit Picasso, fais un miracle tout de suite ! Que veux-tu que je fasse, répond ton père en riant, je n'ai même pas un jeu de cartes. Picasso ; "Si tu es un vrai sorcier, fais-en apparaître un" Ton père a souri et prié Picasso de creuser le sable sous ses pieds. Et Picasso a déterré un jeu de cartes ! Ce fut le coup de foudre. Ton père fit disparaître la plage et la fit réapparaître, transporta tout le monde en Californie et fit d'autres choses inouïes. Picasso et mon père ne se quittèrent plus"

 

Enelle arrive à Moircy. Son beau-frère est en train de mourir. Elle me raconte

 

Je pense "Quand on voit tous ces gens qui s'époumonnent à  maintenir en vie quelqu'un qui n'en a pas envie"

 

Vendredi 31 octobre

Mon véritable anniversaire, je le fêterai avec Enelle aujourd'hui. Les invités viendront demain puisque je suis né le 1er novembre à 18h20. Je mets l'atelier en ordre en vue de la réception de demain. Des gendrames passent mais je ne les entends pas et Enelle est en courses. Convocation dans ma boite à lettres. Que se passe-t'il ???Je téléphone. Je suis convoqué jeudi prochain à la Gendarmerie de Libramont car deux inspecteurs de la PJ veulent me voir. L'adjudant liégeois n'a pas le dossier et me dit ignorer complètement de quoi il s'agit ?? Encore la pollution du ruisseau???

 

J'en suis à ma 2.400 ième page de journal cette année et il reste encore deux mois. En tout j'en suis à la 20.000 ième page de mon journal

 

Drôle d'ambiance tout de même. Une mort imminente, Enelle peut-être rappelée à tout moment à Ottignies. La Police judiciaire la semaine prochaine, en plus

 

En principe nous attendons pour demain : José Bedeur et Mirela, Jean-Pierre Collignon et Lily, Valérie, Stephane et Renaud, Anne Anciaux et Maïlisse, le couple Dupont-Noiset, Jean-Pierre Devresse et Catherine

Collage d'Anne Anciaux- Texte de Cavanna à propos des chasseurs
Collage d'Anne Anciaux- Texte de Cavanna à propos des chasseurs
Collage d'Anne Anciaux- Texte de Cavanna à propos des chasseurs

Collage d'Anne Anciaux- Texte de Cavanna à propos des chasseurs

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans Ma BIOGRAPHIE
commenter cet article

commentaires

de vergnies 09/03/2015 21:10

Merci pour cet article .