Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 


LE BLOG TOTEMS DE CHRISTIAN VANCAU


 


POUR TRADUIRE MON TEXTE DN ALLEMAND OU EN ANGLAIS CLIQUEZ CI-DESSOUS

 

Site traduit en Allemand :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/de/index.html

 

Site traduit en Anglais :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/en/index.html


Sur cette photo, Christian Vancau dans son jardin avec quelques uns de ses totems et sa guitare à la main


Présentation

  • : le blog totems par : Christian VANCAU
  •   le blog totems par : Christian VANCAU
  • : Il s'agit de la réflexion d'un peintre de 78 ans, au départ d'un territoire peint et sculpté par lui, au coeur de l'Ardenne et dans lequel il vit en solitaire, tout en y accueillant de nombreux visiteurs!
  • Contact

Profil

  • Christian VANCAU
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.

Carte mondiale des Blogueurs

J'habite dans le Sud de la Belgique, à 10 Kms au Nord de Libramont, 50 Kms au Nord  de Sedan et 75 Kms au Nord de Longwy. Sur cette carte, la Belgique au Nord de la France et au Sud, une flèche noire indiquant mon village, situé au Nord de LibramontUne autre perspective. Moircy encadré, Bastogne 30 Kms Nord-Est, Luxembourg- ville au Sud-Est, Carte-Prov.Lux2-jpgSedan et Carte-Prov.Lux-jpgCharleville au Sud-Ouest

Recherche

<a href=

Mon adresse-mail est la suivante:  christian.vancau@base.be


" C'est d'abord un combat contre les parents et ensuite un combat contre les maîtres qu'il faut mener et gagner, et mener et gagner avec la brutalité la plus impitoyable, si le jeune être humain ne veut pas être contraint à l'abandon par les parents et par les maîtres, et par là, être détruit et anéanti "
( Thomas Bernhard, écrivain autrichien décédé en 1989 )

Ma biographie c'est ce combat et rien d'autre




Je suis un homme de 74 ans retiré dans un tout petit village des ardennes belges,  un endroit magnifique au bord de la forêt. J'y vis seul . J'ai une fille de 46 ans et deux petit-fils de 21 et 6 ans, qui vivent tous les trois à 10 Kms de chez moi.. Je suis donc un homme d'avant-guerre (1937), né à Gand en Flandre, de père gantois et de mère liégeoise (Gand et Liège sont les deux villes rebelles de Belgique ). Je suis arrivé à Liège en 1940 avec ma mère et ma soeur, alors que mon père s'était embarqué pour l'Angleterre, dans l'armée belge et y exerçait son métier de chirurgien orthopédiste. Je n'ai donc réellement rencontré mon père qu'à l'âge de 8 ans, après la guerre, en 1945. Mis à part 2 années à Bruxelles et une année en Suisse à Saint-Moritz, j'ai vécu à Liège et y ai fait toutes mes études, humanités gréco-latines chez les Jésuites et Droit à l'Université de Liège. Je me suis marié en 1962, ai eu une petite fille Valérie et ai cherché une situation, muni de mon diplôme de Docteur en Droit. J'ai trouvé un emploi dans la banque. Je n'aimais ni le Droit ni la banque, je ne me savais pas encore artiste, je voulais être journaliste. Ma famille bourgeoise m'avait dit "Fais d'abord ton droit" !  En 1966, j'ai commencé une psychanalyse qui a duré 5 anset demi. En 1967, j'ai commencé à peindre. En 1971, ma Banque m'a envoyé créer un réseau d'agences dans le Sud de la Belgique, ce que j'avais déjà fait dans la province de Liège. Je me suis donc retrouvé en permanence sur les routes explorant village après village, formant les agents recrutés et les faisant "produire". Il ne m'aurait jamais été possible d'être un banquier enfermé. Je ne tiens pas en place. Pendant 8 ans j'ai vécu au-dessus de ma banque à Libramont, créant mon réseau. En 1975, j'ai été nommé Directeur et Fondé de Pouvoirs. En 1978 j'ai acheté une maison en ruines à Moircy, mon territoire actuel. Je l'ai restaurée et y suis entré en 1979. En 1980, ma banque a été absorbée par une banque plus puissante et l'enfer a commencé. En 1983, mon bureau a été fermé. Je suis devenu Inspecteur, puis Audit en 1985 avec un réseau de 140 agences couvrant tout le Sud et l'Est de la Belgique. Dans le même temps je transformais mon territoire, creusais des étangs, installais plantations et totems et peignais abondamment. En 1989, j'étais "liquidé" par ma Banque avec beaucoup d'autres, pour des raisons économiques. Ma femme est partie.Je me suis retrouvé libre avec 28 mois de préavis et puis ensuite chômeur. Mais j'ai  intenté un procés à ma Banque. Ca a duré 4 ans et j'ai gagné. Quelle jouissance de pouvoir écraser une banque (à suivre)
.

<a href=

  

J'ai commençé à exposer en 1976 et celà a duré jusqu'en 1995, le temps de réaliser que le monde de l'Art  n'était pas plus reluisant que celui de la Banque. Je n'avais en outre, nul besoin de vendre et encore moins d'être célèbre. A chercher l'argent et la gloire, on est sûrs de perdre son âme, tôt ou tard (et de toutes façons, la réputation monte quand le cercueil descend ). J'ai donc quitté les mileux de l'art. J'ai encore peint jusqu'en 2002. Celà aura tout de même fait 35 ans. Je n'ai plus besoin de la peinture. Elle m'a permis de survivre psychologiquement et de me chercher. Pour moi l'Art est ce qui doit rendre la Vie plus belle que l'Art
Je suis un HOMME LIBRE, un sauvage, proche de la nature et des animaux, misanthrope, profondément rebelle, tout d'une pièce, physique, violent contrôlé à savoir positif dans ma violence, agnostique. Je ne crois absolument pas à l'avenir de l'Humanité. L'Homme est indécrottable. Il est UN LOUP pour l'Homme. Aucune leçon de l'Histoire ne lui a servi
Je ne crois pas à la politique. J'ai le coeur à gauche, instinctivement du côté des défavorisés, contre toute exploitation et abus de pouvoir, contre tout racisme, mais je ne suis pas de gauche, ça ne veut plus rien dire ! Et encore moins de droite, celà va de soi !
Je pense que si l'homme n'arrive pas à créer le bonheur dans sa vie personnelle intérieure, il est incapable de le créer pour les autres. La meilleure chose que l'on puisse faire pour les autres est d'être heureux soi-même !
Je préfère nettement les femmes aux hommes. Je me sens de leur sensibilité, je m'efforce de faire fleurir les mêmes valeurs qu'elles
Je pense que réussir sa vie, c'est réussir l'amour. Toutes les autres formes de "réussite", sont des ersatz qui ne "comblent "pas
Je suis né un 1er Novembre, suis donc Scorpion, Ascendant Gemeaux, Milieu du Ciel en Verseau, Mercure en Scorpion comme le Soleil, Mars et Jupiter en Capricorne, Saturne en Poissons, Uranus en Taureau, Neptune en Vierge, Pluton en Lion, Vénus en Balance, ainsi que la Lune, j'ai mes Noeuds lunaires ( sens de ma vie, mon destin ici bas ) et Lilith (la lune noire) en Sagittaire. Du Scorpion, j'ai l'agressivité, le côté piquant, le côté rebelle. Du Gemeaux, j'ai le goût des langues , de l'écriture, des voyages, et l'incapacité à rentrer dans des hiérarchies ou dans des groupes,
quels qu'ils soient, et à me soumettre à une autorité
Dans mes jeunes années j'ai pratiqué beaucoup de sports: tennis, natation, cyclisme, ping-pong, ski, boxe et karaté. Aujourd'hui toute mon activité physique est concentrée sur les travaux d'entretien de mon territoire. Je suis jardinier 6 mois par an.
En dehors de la peinture, je pratique d'autres activités: 1) Lecture (romans, polars compris, poésie, théâtre, ouvrages de philosophie et de psychologie, mythologies etc..) 2) Ecriture (Un journal quotidien depuis 1980, comptant à ce jour 45.000 pages ), 3) Musique (Guitare et piano). Toutes les musiques m'intéressent, blues, jazz, rock, chanson française, musique classique et contemporaine. 4) Photo et Video. 5)Jardinage et rapport constant avec le monde animal. 6)Et enfin l'informatique, activité nouvelle que je pratique depuis3 ans et qui a abouti à la création de ce blog

Articles Récents

  • https://t.co/WMu5oWiAYn
    https://t.co/WMu5oWiAYn Christian Vancau (@VancauChristian) September 23, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • J'ai reçu le 1er tome de ma Biographie, 2e...
    J'ai reçu le 1er tome de ma Biographie, 2e mouture et nouvelle couverture rouge avec photos Christian... https://t.co/uQZQbyZhvQ Christian Vancau (@VancauChristian) September 23, 2017 J'ai reçu le 1er tome de ma Biographie, 2e mouture et nouvelle couverture...
  • https://t.co/vFbC5e52lE
    https://t.co/vFbC5e52lE Christian Vancau (@VancauChristian) September 23, 2017 Christian Vancau shared his post.
  • https://t.co/n3fOdLsXMm
    https://t.co/n3fOdLsXMm Christian Vancau (@VancauChristian) September 22, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • Bio125 Mouvement Planète. A.G à Orleans - Déc.1969
    Lettre de Louis Pauwels datée de décembre 1969 Il neige à flocons drus, c'est une vraie tempête et nous partons en train avec Jean-Pierre Michaux et Marcel Reynders. Dés notre arrivée dans une serre magnifique où les tables sont déjà dressées, nous sommes...
  • Bio125 Mouvement Planète. A.G à Orleans -...
    Bio125 Mouvement Planète. A.G à Orleans - Déc.1969 - le blog totems par : Christian VANCAU https://t.co/syTVczuVu0 Christian Vancau (@VancauChristian) September 20, 2017 Lettre de Louis Pauwels datée de décembre 1969 Il neige à flocons drus, c'est une...
  • Christian Vancau Votre PDF MA BIOGRAPHIE peut...
    Christian Vancau Votre PDF MA BIOGRAPHIE peut désormais être téléchargé depuis l'adresse... https://t.co/xloUA5csh3 Christian Vancau (@VancauChristian) September 20, 2017
  • https://t.co/pPLeKPWBkx
    https://t.co/pPLeKPWBkx Christian Vancau (@VancauChristian) September 19, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/yD4hlUcVqS
    https://t.co/yD4hlUcVqS Christian Vancau (@VancauChristian) September 18, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/eIXLLD1WNc
    https://t.co/eIXLLD1WNc Christian Vancau (@VancauChristian) September 17, 2017 Christian Vancau shared his post.

Pages

Texte Libre


-->
<

Texte Libre

Texte Libre


Jetez un oeil dans mes LIENS sur Richard OLIVIER, BIG MEMORY, mon ami Richard, Cinéaste belge, étant sur un gigantesque projet: Filmer tous les CINEASTES BELGES, morts ou vifs. Enfin, un artiste qui s'intéresse à ses pairs !http://www.bigmemory.be

Texte Libre

COHEN Eveybody Knows
Tibetan Song

Je suis sur les blogs pro-tibétains:

www.candle4tibet.org
www.ning.com

VENEZ M'Y REJOINDRE !

Christian VANCAU

7 octobre 2016 5 07 /10 /octobre /2016 05:08
Dans mon atelier devant mes brous de noix, en 1998

Dans mon atelier devant mes brous de noix, en 1998

Jeudi 1er janvier 1998

Valérie me téléphone. Son compagnon est reparti vers 11h00 hier soir pour prendre un verre et est rentré ce matin à 9h00. Elle a donc passé son réveillon, seule, comme j'aurais dû normalement le faire aussi Je téléphone chez J.P Collignon et tombe sur Lilinane Guisset, à qui je raconte ma rupture avec Enelle. La 6e rupture grave depuis 5 ans. Elle n'en revient pas. On parle longuement puis elle me passe JPC. En fait ils n'y croient pas

 

Artistes morts en 1997 : De Kooning-Vasarely-Vic Gentils-Topor-Barbara-Annie Fratellini-Franquin-Ferreri-Thimothy Leary-Burroughs-Ginsberg-Grapelli-Claude Roy-René Huyghe

 

Du vivant de Picasso, l'Etat français n'a pas acheté une seule de ses oeuvres

 

Vendredi 2 janvier

Eric Neuberg ici l'après-midi

 

 

Samedi 3 janvier

 

Les Anciaux ici l'après-midi. Pas un mot sur Enelle. Ils veulent m'acheter un totem et Didier m'apporte un CD de Katonoma que Murielle a trouvé au Discobus. Je l'enregistre immédiatement (Cheval-Mouvement)

 

J'ai supprimé toutes les photos d'Enelle

 

Elle préfère les Morts aux Vifs

 

Dimanche 4 janvier 1998

Silence total d'Enelle; Jamais elle n'avait été jusque là, ni en janvier 1996, ni en avril 1995. Chaque fois on s'était parlé au téléphone les jours suivants

 

Lundi 5 février

"On ne peut supporter ce monde qu'en état d'ébriété" (Cioran, cité par Siné dans Charlie-Hebdo)

De Siné aussi à propos de la suppression des quotas pour les femmes dans l'armée française:

"Les nanas enfin admises à l'école du crime. On n'avait que des sous-hommes à nous, les sous-femmes Une fois troqués les escarpins pour les écrase-merdes, elles vont pouvoir apprendre à jurer comme des charretiers, à péter, à roter, à se saoûler comme des truies en braillant des chansons à la gloire de la patrie et des trous du cul, à être corvéables à merci si elles restent femmes de troupe ou à asservir leurs subordonnées, si elles deviennent officiers"

 

Mercredi 7 janvier

Une lettre d'Isabelle Noiset (la soeur de Murielle) qui annonce sa visite prochaine à Moircy. Je dis oui mais pas avant deux semaines (voir ci-dessous)

Un thema sur les DOGON (MALI) qui intéressent fortement Jacques Chirac

Les Dogons sont un peuple du Mali, en Afrique de l'Ouest. Leur population totale au Mali est estimée à 700 000 personnes1. Ils occupent la région, nommée Pays Dogon, qui va de la falaise de Bandiagara au sud-ouest de la boucle du Niger. Quelques Dogons sont installés dans le nord du Burkina Faso, d'autres se sont installés en Côte d'Ivoire.

Les Dogons sont avant tout des cultivateurs (essentiellement du mil) et des forgerons. Ils sont réputés pour leur cosmogonie et leurs sculptures. La langue parlée par les Dogons est le dogon qui regroupe plusieurs dialectes. Il existe aussi une langue secrète, le sigi so, langue réservée à la société des masques. Les Dogons sont liés avec l’ethnie des Bozos par la parenté à plaisanterie (appelée sinankunya au Mali). Dogons et Bozos se moquent réciproquement, mais, parallèlement, se doivent mutuelle assistance.(voir photo ci-dessous)

 

Picasso aurait-il fait de la poterie pour se "vallauriser" ???

 

Jeudi 8 janvier

Je continue à me plonger hebdomadairement dans les Charlie-Hebdo. Je tombe sur le terrible texte de Siné sur les corridas. Jamais Enelle n'a jeté un coup d'oeil sur ce journal, alors qu'il en traînait 3 ou 4 à chacun de ses séjours. Elle aurait dû me dire qu'elle ne partageait pas mon anarchisme et il y a longtemps que je me serais taillé

"Que la police disparaisse, que les matons partent en fumée et les huissiers en couilles. Que les bâteaux de guerre coulent, que les avions de combat s"écrasent, que toutes les armes explosent et que leurs fabricants la passent tous a gauche. Q'on coupe les oreilles et la queue aux toreros et qu'on plante des banderilles dans le cul de leurs aficionados"

 

Des reportages sur Paul Claudel (noter l'Histoire de sa femme Rosalie qui a quitté la Chine et Claudel pour des raisons mystérieuses et part vivre en belgique avec un autre homme), Schoenberg et Glücksmann (né comme moi en 1937. De parents juifs allemands). Nombreuses notes dans mon journal. Voir l'épisode de Schönberg et le peintre Gerstl

Arnold Schönberg se maria deux fois. En octobre 1901, il épousa Mathilde Zemlinsky, sœur d'Alexander von Zemlinsky, avec qui il eut deux enfants, Gertrud (1902–1947) et Georg (1906–1974). Le peintre et ami de Schönberg Richard Gerstl entretint une relation amoureuse avec Mathilde Schönberg. Après la découverte par Arnold Schönberg de la relation adultérine, Richard menace de se donner la mort. Le couple Schönberg décide de rester ensemble pour les enfants ; le 4 novembre 1908, Richard Gerstl se pend devant un miroir.

 

Thierry Dion en route pour Moircy et venant de Toulon me téléphone. Il veut venir loger et me demande de trouver un hôtel pour la dame qui l'accompagne et qui est, Patricia, la fille des concierges du Fort Napoleon à La Seyne-sur-Mer. Je réserve au Moulin des Trois Ponts à Amberloup dont mon ami Gerald Dewit est devenu le Directeur

 

J'ai encadré 34 broux de noix sur 44

 

Je lis "Le Palais d'Hiver" de Roger Grenier

 

 

Vendredi 9 janvier

 

Thierry ici en fin d'après-midi avec Patricia que je ne connais pas mais dont je connais les parents; Elle a 41 ans et une fille d 25 ans. Elle est pleine de vie et drôle; On va souper à trois et à 22h00 on va la conduire à Amberloup

 

De retour ici, Thierry me raconte son voyage en Iran et me parle de Marie-Eau. Ils étaient venus ici en août 1994 et ont rompu au printemps 1995.Jean-Louis le nouvel ami de M-0 travaillait au Revest et a perdu sa place. Est-ce pour cela que je n'ai plus eu de nouvelles d'elle????

Jean Blanc mort de son cancer, il y a 2 ans (Ami de Dominique Bechet. Venu à Moircy avec Solange Triger)

Robert Cutayar est parti en Lorraine (Thionville) dans la région de sa femme

Scaglia est brûlé politiquement et a fait un infarctus

Respaud est en chômage

Roland est complètement alcoolo

On va se coucher à 1h30

 

Samedi 10 ,janvier

Thierry et Patricia s'en vont vers 11 heures

 

Dimanche 11 janvier

Docu sur François Weyerganz, né le 2 août 1941 à Marseille, d'un père belge, écrivain et d'une mère native d'Avignon. Analyse avec Lacan. Va souvent au Bar de l'Hôtel des Saints-Pères

 

François Weyergans, né le 2 août 1941 à Etterbeek (Bruxelles) en Belgique, est un écrivain et réalisateur franco-belge. Il est le seul auteur à avoir reçu le prix Renaudot pour La Démence du boxeur en 1992 et le prix Goncourt en 2005 pour Trois jours chez ma mère ; il est membre de l'Académie française.

Biographie

Jeunesse

Son patronyme vient d'un grand-père paternel forgeron allemand qui vécut à Cologne et qui travaillant en 1914 à Liège dans la construction ferroviaire, prit la nationalité belge « en 24 heures », évitant ainsi l'internement. Fils de Franz Weyergans, écrivain lui aussi, et d’une mère avignonnaise (qui a vécu plusieurs années à Forcalquier), il a mené sa scolarité au Collège Saint-Michel puis dans la même école qu'Hergé, l'Institut Saint-Boniface-Parnasse. Il suit ensuite les cours de l'Institut des hautes études cinématographiques (IDHEC) et se passionne pour Bresson et Godard.

Carrière

Il écrit des critiques dans Les Cahiers du cinéma de décembre 1960 à juillet 1966.

Il réalise en 1961 un premier film sur Maurice Béjart.

À la suite d'une analyse, il publie en 1973 un compte rendu sarcastique de sa cure. C'est la substance de son roman Le Pitre, (En l'ocurence Jacques Lacan) remarqué par la critique, qui obtient le prix Roger-Nimier.

 

Puis, en 1981, Macaire le Copte (Gallimard) est consacré par le prix Victor-Rossel en Belgique et obtient aussi le prix des Deux Magots en France. Dès lors, Weyergans se voue entièrement à la littérature, travaillant la nuit, de onze heures du soir au lendemain midi.

 

Le Radeau de la méduse (Gallimard, Paris, 1983) reçoit le prix Méridien des quatre jurys et La Démence du boxeur obtient le prix Renaudot en 1992. Il écrit aussi Franz et François, allusion à son père et à lui-même, La Vie d'un bébé. Son roman Trois jours chez ma mère obtient le prix Goncourt le 3 novembre 2005 au terme d'une intense compétition avec le roman La Possibilité d'une île de Michel Houellebecq.

 

Il a été élu le 26 mars 2009 à l'Académie française au fauteuil de Maurice Rheims, laissé vacant par le décès d'Alain Robbe-Grillet. Sa réception sous la coupole est célébrée le 16 juin 2011 avec un discours d'accueil prononcé par Erik Orsenna et son double éloge de ses deux prédécesseurs au fauteuil

 

Lundi 12 janvier

Je commence "Le Hussard sur le Toit" de Giono

Je brûle 16 livres retrouvés dans une caisse au grenier et vais recommencer une nouvelle série d'autodafés

Un reportage sur Emir KUSTURICA (voir ci-dessous), le cinéaste serbe

Une carte postale de Patrice Gaillet qui ne va pas trop bien (voir ci-dessous)

 

Mercredi 14 janvier

Je téléphone à Patrice Gaillet. Tumeur stationnaire-Problèmes aux poumon gauche. A repris son boulot pour "Le Soir", court partout et a toujours des problèmes d'argent

 

 

Ma Bio 252 1er trimestre 1998 - Extraits de mon journal
Ma Bio 252 1er trimestre 1998 - Extraits de mon journal
Ma Bio 252 1er trimestre 1998 - Extraits de mon journal
Ma Bio 252 1er trimestre 1998 - Extraits de mon journal
Ma Bio 252 1er trimestre 1998 - Extraits de mon journal

Vendredi 16 janvier

Une expo Aranka Liban, pour la fin du mois, à Rossignol

Ma voiture d'occasion est de plus en plus mal en point

 

Le soir au Miami avec Valérie (au Miami... jamais ici à Moircy). Aurore Lescart que je connais à peine, vient s"asseoir à notre table. Elle ignorait que j'étais le père de Valérie. Elle peint, à 41 ans et sera grand-mère dans 9 mois. Elle a 3 filles. Elle est juive. Elle est pleine de vie et vraie. Je l'aime bien. Olivier Bossicart et Christian Matthys qui veut me rencontrer depuis longtemps. Il viendra jeudi à Moircy. ET puis c'est Guy Verhaegen, le pilote de Boeing 747, qui m'invite chez lui, à Freux, village voisin du mien. Aussi Bernard Mottet qui me dit froidement qu'il n'est jamais venu à Moircy, de crainte que je lui prenne son épouse Debora, ravissante au demeurant. Je lui ai répondu que je n'étais pas le type à voler la femme des autres. Seule exception Danielle, parce qu'elle m'avait annoncé qu'elle divorcait et seulement à ce moment-là. Par le fils Stouff, j'apprends que sa mère, mon amie Jacqueline Stouff, s'est remariée et vit à Bruxelles. Elle ne vient plus dans sa maison de location à Freux

 

Je fréquente St Hubert depuis 1987, Valérie m'ayant invité à la deuxième inauguration de l'Arlequin, près de l'étang, repris par les Lagrange. C'est la nuit où elle va larguer son notaire pour suivre Stephane P.

 

Samedi 17 janvier

Didier Anciaux vient effectuer son deuxième interview, enfin( le premier avait été réalisé le 23 novembre),et cela se passe bien. L'interview fait 2 cassettes-radio, soit 90 minutes

 

Dimanche 18 janvier

Il neige

 

Mise en chantier de mes broux de noix 49 et 50

 

Je pense à tous ces gens incapables de gérer leur vie et qui, en plus, se mêlent de venir vous donner des leçons

 

Henri BAUCHAU, Prix Rossel 1997 à l'émission Noms de Dieux "Oedipe sur la route" et "Antigone"

(voir ci-dessous)

 

Mardi 20 janvier

Neige à gogo

 

J'écris un roman autobiographique que je ne terminerai jamais mais qui me servira plus tard pour écire ma biographie

 

Valérie m'annonce qu'elle a eu un petit incendie qui s'est transmis au plancher par l'intermédiaire du panier à bois, resté la nuit près du feu . Deux minutes après, j'allume un cigarillos et mes cheveux prennent feu. J'étouffe les flamèches avec mes mains. mes sourcis sont brûlés

 

Et en même temps la réalisation de mes nouveaux autodafés

 

Mercredi 21 janvier

Coup de fil de Françoise Lambinet. Prétend qu'elle ne savait pas que je ne recevais que sur R.V. C'est la meilleure. En plus quand elle est passée j'étais avec Enelle

 

Un Siècle d'écrivains-Bernard Rapp) sur Louis-Ferdinand Céline (voir ci-dessous). Sa mère est morte à 74 ans. Ouvrière dentellière. Père était licencié en Lettres. Passage Choiseul, éclairé au gaz d'où la panique des odeurs. Chez lui on mangeait des nouilles

Part au Cameroun après la 1ère guerre et découvre le colonialisme

Ni la gauche, ni la droite ne réagissent lors de la sortie de "Bagatelle pour un Massacre". C'est un roman pacifiste, c'est tout. Céline considérait que les Sémites nous entraînaient dans la guerre

Voir ma Biographie de Céline sur mon Blog

 

Jeudi 22 janvier

 

J'en suis à la page 83 de mon roman. C'est une fièvre

 

Visite de Christian Mathys à 15h00, 33 ans, pensionné, né à Bruxelles. Sa mère est une hippie des années soixante. Elle rencontre un colombien-professeur à Bruxelles. Il lui fait deux enfants qu'il reconnait, dont Christian; Puis il doit retourner en Colombie et sa compagne ne le suit pas; Arrive alors un fontionnaire des Communautés européennes, père de deux enfants, qui, lui, épouse la Hippie, casse la légitimation paternelle du colombien et adopte les deux enfants de la hippie. Le véritable père de Christian étant ce colombien qui vit à Medelin comme professeur d'Université et que Christian n'a jamais vu etc...etc...Un vrai roman, sa vie comme la mienne

 

Vendredi 23

 

A Rossignol, une conférence de la Directrice de La Fabuloserie, Madame Bourbonnais, à qui Alain Schmitz me présente. Il viendraient à Moircy (voir ci-dessous). Je spécifie néanmoins que je n'ai rien à voir avec l'Art Brut. Alain Le Bourbonnais est décédé. Il était architecte. La Fabuloserie est située à Dicy, au N-O d'Auxerre. Je suis avec une certaine Anne mais ne me rappelle plus qui.

 

Donc j'enverrai à Caroline Bourbonnais, toute une documentation sur mon travail et mon territoire car elle revient dans la région prochainement. Non seulement elle ne viendra jamais mais elle ne se donnera même pas la peine de me répondre. LE VOILA LE MONDE de L'ART, une fois de plus

 

Bô Simon était là aussi pour" les amis d'Arenka". Il a eu la visite de la BSR, il y a peu. Il venait de recevoir ma lettre lui demandant s'il avait été interrogé

 

Rencontre de Jack Ross qui a tenu une galerie "Le Griffe" à Liège et qui, elle aussi veut venir à Moircy, ce qu'elle ne fera jamais. Elle habite Xhendremael. On l'appelle JACK ! Très féminin comme on peut voir...

 

Maryse Sampaix, animatrice du Foyer culturel de Rossignol me tient un discours sur l'égoïsme des artistes. Je lui écrirai cette lettre qui suit :

"Je ne sais pas ce dont tu parles. je ne suis pas de ces artistes-là. Regarde le livre d'Arenka, il était dans mon chapeau sur le comptoir. Je venais de l'acheter. Tu en as acheté, toi, un livre d'Arenka??? Et pourtant c'est moi qui suis chomeur et c'est toi qui a organisé cette exposition. Alors bien sûr, il y plein d'artistes nombrilistes. Mais ne viens pas me servir de ce plat-là, toi qui me connais depuis 10 ans. Et je vais te dire un truc, sur la tombe d'Ugo Lahaye, à Florenville, le fils tué sur la route de Michèle Laveaux, peintre que tout le monde connait, il y a une pierre de vancau, gratuite et il n'y a rien des autres artistes. Pourtant je n'ai jamais exposé chez la mère d'Ugo dans sa galerie "De l'autre côté du Miroir", alors que d'autres..... Je n'ai pas de leçons à recevoir dans ce domaine.

Alors arrête ton cirque ! "

 

Je commence "Les Poneys sauvages" de Michel Deon

 

Lundi 26 janvier

Dans ma petite galerie qui est aussi la chambre d'amis, j'aperçois le petit champignon que j'avais offert à Enelle. Elle l'a oublié. Je le prends, en larmes, je sors de la galerie et marche dans la maison comme un somnambule

 

C'est Eric Neuberg qui m'achètera finalment le totem que les Anciaux m'ont finalement refusé. Trop grand???

 

Mardi 27 janvier

Valérie prépare quelquechose pour son théâtre et m'envoie son texte. Un texte sur le Stress !  Et une compagnie de théâtre qui tourne à la thérapie de groupe

 

Vers 20h00, Enelle au répondeur. Elle regarde Brel, pense donc à moi, et veut avoir de mes nouvelles. Je ne décroche pas. Elle a tout bousillé, alors prendre de mes nouvelles, pourquoi faire ?

 

J'écris un scenario pour Valérie

 

Mercredi 28 janvier

Je vais chez Valérie; Mon texte lui plaît. Tant mieux. Stephane Poncin rentre et nous passe sa cassette sur la Tanzanie qu'il vient de traverser en VTT. Le Kilimandjaro, les Massaï. La Tanzanie, à côté du Kenye a été créée en 1964. C'est en fait l'ancien Tanganyika. En voyant les images, je dis à Stephane "nom de Dieu c'est presqu'aussi beau que le territoire du Moulin d'en bas, juste de l'autre côté de ta route ". Et c'est vrai que ça ressemble (Autrement dit, pourquoi partir aussi loin?) Stephane qui a beaucoup d'humour comprend l'allusion et éclate de rire (voir photos ci-dessous)

 

Jeudi 30 janvier

Je commence à repeindre au latex, les murs du living

 

Mon scenario pour Valérie est refusé par Christiane l'animatrice, que j'ai rencontrée, il y a quelques mois

 

Jazz : Billy Tinton. Une femme qui s'habillait en homme pour pouvoir jouer du Jazz (pianiste). Elle a épousé Ketty Oakes et lui a dit qu'il avait eu un accident de voiture qui l'avait castré. Ils ont adopté trois enfants. Il est mort en 1989 et c'est seulement alors qu'un des fils a appris que son père était une femme

 

Samedi 31 janvier

Je continue à peindre le living, la cheminée, le plafond, mais il faudra mettre une seconde couche

 

A 16h00 je suis devant la gare de Libramont. Isabelle est là. Belle soirée. On va au piano et on chante. Une nuit blanche. Il fait moins douze degrés au petit matin

 

 

Dernière photo, en arrière-plan, à gauche, Jean-Louis Brocart et Stephane Poncin et Gérard Goosse à l'avant-plan
Dernière photo, en arrière-plan, à gauche, Jean-Louis Brocart et Stephane Poncin et Gérard Goosse à l'avant-plan
Dernière photo, en arrière-plan, à gauche, Jean-Louis Brocart et Stephane Poncin et Gérard Goosse à l'avant-plan
Dernière photo, en arrière-plan, à gauche, Jean-Louis Brocart et Stephane Poncin et Gérard Goosse à l'avant-plan
Dernière photo, en arrière-plan, à gauche, Jean-Louis Brocart et Stephane Poncin et Gérard Goosse à l'avant-plan
Dernière photo, en arrière-plan, à gauche, Jean-Louis Brocart et Stephane Poncin et Gérard Goosse à l'avant-plan
Dernière photo, en arrière-plan, à gauche, Jean-Louis Brocart et Stephane Poncin et Gérard Goosse à l'avant-plan
Dernière photo, en arrière-plan, à gauche, Jean-Louis Brocart et Stephane Poncin et Gérard Goosse à l'avant-plan

Dernière photo, en arrière-plan, à gauche, Jean-Louis Brocart et Stephane Poncin et Gérard Goosse à l'avant-plan

Dimanche 1er février

Isabelle est toujours là et elle prend des photos(voir ci-dessous). Il fait moins douze degrés. C'est une grande fille d'1m75 aux yeux verts et aus cheveux auburn. Elle est vierge-ascendant Balance et a 32 ans, soit 28 de moins que moi. Signalons qu'elle n'est pas libre et a donc un compagnon dont elle a un fils, Benjamin, que je connais. Isabelle m'appelle par mon second prénom, à savoir Adrien. Elle suit une psychothérapie. Elle est végétarienne

 

Lundi 2 et mardi 3 février

Reprise de mes travaux de peinture du plafond du living

 

Mercredi 4 février

 

Chez les Sioux Dakota, les Berdaches sont des hommes qui se considèrent en grande partie, comme des femmes ou au contraire des femmes qui.... Ils sont considérés comme supérieurs et ne sont en rien rejetés Dans les îles Tropbriand, près de la Nouvelle Guinée, les femmes sont égales aux hommes. Les hommes s'occupent des enfants, les femmes gèrent les héritages. Egalité sexuelle. les hommes aussi se rendent attirants pour séduire les femmes

 

Une carte de J.P Devresse (voir ci-dessous)

 

Jeudi 5 février

Michèle Laveaux m'envoie une invitation pour un hommage à son fils décédé Ugo Lahaye, au travers d'une expo qu'elle montrera à Redu, au Café des Philosophes, chez Diogène. Expo du 15 février au 30 mars

 

Visite à Longwilly chez Eric Neuberg avec mon camescope et on se filme mutuellement car je lui demande de me filmer en récitant "Le Vin de l'Assassin" de Baudelaire. Je filme ses oeuvres et lui achète une peinture pour le montant de ce qu'il me doit encore pour mes totems, c'est donc un échange

 

Vendredi 6 février

Deux lettres d'Isabelle dans ma boite, dont une avec des photos qu'elle a prises à Moircy.( Voir une de ses lettres ci-dessous)

Isa vient le soir

 

Samedi 7 février

Il neige

Je reconduis Isa à Neufchâteau et visite son appartement. Elle doit aller au solfège l'après-midi. Elle me dit que son mec, m'appelle "Le vieux Gourou"

 

Je repasse par le Delhaize, tombe sur Marie-Josée Heuschling(née Hartman) de Libramont, qui me dit qu'elle était persuadée que j'avais repris la vie commune avec Céline (Il y a 8 ans que nous sommes séparés). Isabelle m'a conseillé d'acheter du savon noir pour nettoyer le carrelage du living

 

Bernard Rapp sur Pierre Benoit, l'artisan prisonnier (1886-1965). Voir ci-dessous

Pierre Benoit, né le 16 juillet 1886 à Albi (Tarn) et mort le 3 mars 1962 à Ciboure (Pyrénées-Atlantiques), est un écrivain français, membre de l'Académie française, dont les romans d'aventures, au premier rang desquels L'Atlantide, ont connu un succès considérable dans la première moitié du XXe siècle.

Homme de droite, nationaliste et réactionnaire, Pierre Benoit reflète un aspect du monde intellectuel de l'entre-deux-guerres, qu'il a marqué par son œuvre romanesque. Mêlant l'aventure et un certain érotisme, il a créé un type nouveau d'héroïne troublante, qu'il qualifiait lui-même de « bacchante » ou d'« amazone », qui hypnotise les personnages masculins et les pousse au crime ou à leur perte comme Antinéa dans L'Atlantide.

Les romans du grand voyageur qu'était Pierre Benoit ont souvent pour cadre des pays étrangers, voire exotiques pour les lecteurs de son époque : L'Atlantide (1919), l'Algérie ; le Lac salé (1921), les États-Unis ; la Chaussée des géants (1922), l'Irlande ; La Châtelaine du Liban (1924), la Syrie.

 

Autres photos de moi prises par Isabelle dans l'Atelier- voir ci-dessous..Je suis au milieu de mes broux de noix dont je viens de terminer une série de cinquante feuilles

 

Dimanche 8 février

 

Coup de fil d'Isabelle. Elle est allée avec son type à Gouvy hier soir. Je sens qu'elle prend du recul. Déjà ! Moi les jeux à trois c'est pas mon truc. En plus son type est un violent. Son métier est gazeur de renards (au Zyklon). Tout ce que j'aime. Donc je suis refroidi et ne tiens nullement à revivre les histoires vécues avec Danielle et je le dis clairement à Isabelle. Je somme donc Isabelle de faire son choix

 

Lundi 9 février

Au téléphone Didier me dit que je suis  beaucoup plus proche d'Isabelle que de Murielle qui a un côté morbide, comme lui d'ailleurs. "Toi tu n'es pas du tout morbide" me dit-il

 

Jeudi 12 février

J'ai reçu plusieurs coups de fil anonymes???? Ca recommence

 

Une lettre et des documents multiples de Pig Dada mail-art, alias Bô Simon- voir ci-dessous

 

Vendredi 13 février

Une expo annoncée de Dominique Marx, à Rossigol, du 20 février au 13 mars -voir ci-dessous

 

Dans le living un énorme apport de lumière depuis que j'ai peint le plafond en blanc

 

Samedi 14 février

C'est la Saint-Valentin, fêtée l'an dernier avec Enelle, Valérie et Stephane au resto, resto dont Enelle ne m'a jamais remboursé, soit dit en passant. Je répète que ma situation de chômeur ne me donne aucune possibilté de faire des cadeaux, sous peine de devoir diminuer mon budget nourriture, déjà réduit au minimum. Avec ma vieille voiture d'occase, je n'ose aller nulle part. Terminés les voyages

 

 

A 12h55 un message d'Enelle "Je pense énormément à toi aujourd'hui etc..."

 

Et à 18h00 c'est Isa qui me téléphone

 

Le soir une soirée chez Valérie et Stephane avec Goosse, pour visionner le périple en Tanzanie. Film de Brocart. Valérie a préparé une tagine. Projet pour le Népal. Je charrie Goosse gentiment. Stephane n'apprécie pas. J'ai dit à Stephane que j'avais au moins le mérite de m'ouvrir à leurs expériences de voyage, alors qu'aucun d'entre eux ne s'intéressait à ce qui constituait mon monde, tout comme Valérie d'ailleurs. Alors que depuis des mois je reçois ici régulièrement deux couples de leur âge, qui, eux s'intéressent. J'ai ajouté qu'on était pas gagnants à tout miser sur son corps, mais bien plutôt sur sa vie intérieure

Ma Bio 252 1er trimestre 1998 - Extraits de mon journal
Ma Bio 252 1er trimestre 1998 - Extraits de mon journal
Ma Bio 252 1er trimestre 1998 - Extraits de mon journal
Ma Bio 252 1er trimestre 1998 - Extraits de mon journal
Ma Bio 252 1er trimestre 1998 - Extraits de mon journal
Ma Bio 252 1er trimestre 1998 - Extraits de mon journal
Ma Bio 252 1er trimestre 1998 - Extraits de mon journal
Ma Bio 252 1er trimestre 1998 - Extraits de mon journal
Ma Bio 252 1er trimestre 1998 - Extraits de mon journal
Ma Bio 252 1er trimestre 1998 - Extraits de mon journal
Ma Bio 252 1er trimestre 1998 - Extraits de mon journal
Ma Bio 252 1er trimestre 1998 - Extraits de mon journal

Dimanche 15 février

 

La deuxième Marche Blanche (Affaire Dutroux) ne réunit que 30.000 personnes

 

A nouveau, deux appels téléphoniques anonymes

 

Mardi 17 février

Rapport de la Commission Dutroux devant le Parlement. Des manquements en cascade

 

Je peins un panneau d'héraclite à la Pollock

 

Mort d'Ernst Jünger à 102 ans

 

Mercredi 18 février

Coup de fil du Directeur du Centre cunturel de Rossignol, Vincent. Il voudrait que je fasse le discours au vernissage de Dominique Marx. Je refuse. Je dis que je serai là mais que je veux rester dans l'ombre de tout ça, depuis fin 1995. Maryse, son adjointe me retéléphone pour insister mais je reste ferme

 

Un Bernard Rapp sur Romain Gary-voir ci-dessous. Voir aussi les articles de mon blog à son sujet. Nancy Huston dit "qu'il n'a jamais eu d'illusion sur ce que les opprimés pouvaient faire, une fois arrivés au pouvoir"

 

Valérie ici avec un stagiaire de Valbois. Il se prénomme Laurent. Il fait plus de deux mètres et est complètement coïncé

 

Jeudi 19 février

Valérie ici avec son double-mètre. Je pars chercher Isa à la Gare de Libramont. On se retrouvera tous les quatre dans l'atelier; "Il est cool ton père" dira Laurent à Valérie. Rencontre de Valérie et d'Isa

 

Vendredi 20 février

Vernissage de Dominique Marx à Rossignol. Isa m'accompagne mais se fait hélas accrocher par Annie Lambert que je ne supporte pas. Toute la clique habituelle

 

Vincent m'apporte ce fameux texte que j'aurais écrit sur le travail de Dominique Marx vers 1990. Me rappelle pas. Le voici:

"Hiéroglyphes-écriture illisible d'un homme archaïque-Nouvelles Pierres de Rosette. Signes cabalistiques d'un solitaire, d'un homme des bois, les mêmes que ceux de Verlaine "Au Pays de mon père il y a des bois sans nombre"- Une écriture "Image", telle celle d'une Egypte dont on aurait perdu la trace- Une obsession de signes, accomplis par un homme de la nuit, vivant ses nocturnes en plein éveil dans un monde où l'incommunicabilité est Reine, Reine de la nuit des fous...un langage remonté de la nuit des temps "

 

Il faut préciser que Dominique est infirmier de nuit dans un Institut psychiatrique et vit dans la région qui fût celle du Capitaine Verlaine, le père du poète

 

Dimanche 22 février

Isabelle danse parmi mes totems et je la filme

En fin d'aprem, elle part pour Neufchâteau. C'est le congé de Carnaval et son type veut qu'elle vienne chez lui à Juseret. Ca promet

 

Lundi 23 février

Valérie à nouveau, pas pour me voir bien sûr

 

Vers 18h30, Isa en pleurs au téléphone; Elle vient de téléphoner à Juseret et Bernard lui a dit qu'il partait en Angleterre avec leur fils, pendant les congés de Carnaval, puisque de toutes façons elle avait quelqu'un...

 

Je retrouve Valérie et Laurent dans l'atelier et on parle jusque 21h00

 

Mardi 24 février

 

Jean-Louiis Brocart ici pour visionner sa cassette de Tanzanie, après un premier montage, car son magnéto est en panne

 

Vais checher Isa à la Gare. Murielle est avec elle. On va boire un verre au Lion rouge

 

Mercredi 25 février

Isa prend des photos de moi avec mon doulos noir-voir ci-dessous

 

Après-midi à Redu

 

Eclat de rire retentissant d'Isa au Bâteau Livre en entendant mes commentaires" sur les enfants monstrueux de la Cour d'Espagne, fagottés comme des petits vieux"

 

Achète une volée de livres dont "Les Corps tranquilles" de Jacques Laurent en 3 volumes. Aussi un "Pleîade" sur Faulkner

 

Jeudi 26 février

Isa téléphone à Juseret chez le père de son fils qui vient au téléphone et crie "reviens maman, reviens". Isa en crise. Valérie ici à 16h00. Parle avec Isa. Valérie a apporté un CD dune Indonésienne

 

Vendredi 27 février

Je conduis Isa à Bastogne pour 8 heures. Elle a trouvé un boulot à la droguerie Salmon. Ensuite elle ira chez son psy, à Senonchamps, puis prendra le bus pour Neufchâteau afin d'aller chercher des photos, sans aller à Juseret, me dit-elle, pour éviter toute agression. Me téléphonera. Ce qu'elle fera. Bonne séance avec son psy. Pense que Bernard est parti en Hollande

 

Samedi 28 février

Il  neige en fin de matinée

 

Des nouvelles du procès pour pollution de mon ruisseau. Jugement au tribunal le 31 mars mais comme je n'ai pas porté plainte- voir ci-dessous la convocation dans l'affaire SEVRZIN

 

Je vais chercher Isa à Bastogne à 16h50. Elle est tendue. Elle m'amène les photos 'Noir et Blanc" ci-dessous; Très belles

 

On retrouvera le soir Stephane et Valérie au Miami jusque 22h30

Ma Bio 252 1er trimestre 1998 - Extraits de mon journal
Ma Bio 252 1er trimestre 1998 - Extraits de mon journal
Ma Bio 252 1er trimestre 1998 - Extraits de mon journal
Ma Bio 252 1er trimestre 1998 - Extraits de mon journal
Ma Bio 252 1er trimestre 1998 - Extraits de mon journal
Ma Bio 252 1er trimestre 1998 - Extraits de mon journal

Dimanche 1er mars 1998

Je reconduis Isabelle à la Gare à 18h30. Son fils doit revenir chez elle demain, les vacances sont finies

 

J'ai un coup de fil d'une certaine Anne DARGENT, ex-épouse Klein qui voudrait rétablir un contact avec mes deux amis ou ex-amis Raoul Crahay et Michel Hody. Elle m'a connu à l'époque des Ateliers Planète, disons 1970,  travaillait au Grand Bazar de Liège. Son mari Klein aussi, qui était décorateur. Ils ont fait le Raid à Dakar(Raidadakardac !) organisé par Mr Dethier, alors directeur dynamique du Grand Bazar. Je lui donne l'adresse de Crahay mais il y a longtemps que Michel Hody a cessé de me faire signe et je l'ai perdu de vue, depuis sa dernière visite à Libramont en 1978. J'apprends alors qu'en novembre 1970 elle était la maîtresse de Michel Hody depuis un certain temps et que c'est mon ex-femme qui le lui a "chipé". Michel était à cette époque mon meilleur ami. J'ai eu des soupçons à l'époque, ai interrogé ma femme plusieurs, fois, ai fait venir Michel, dans ma maison à Liège, rue Fond Pirette, avec sa compagne de l'époque, Claudette M., et devant Céline. Ils ont nié formellement. Et voilà que 28 ans plus tard, apparaît cette femme qui me révèle tout et veut me rencontrer et je refuse. A quoi bon ??? Son langage sur Michel est méprisant et il y a de quoi. C'est un fourbe. Mais pourquoi vouloir le revoir??? Elle habite Oupeye, a 2 fils de 21 et 17 ans, at home, elle travaille comme femme d'ouvrage à la Province et c'est l'horreur

 

Je lui précise en passant que je ne suis pas libre et que cela ne m'intéresse pas de remuer le passé; Mais j'ai reçu un choc et un nouveau regard sur mon ex-femme qui m'a menti et qui donc a dû le faire à propos d'autres infidélités que je soupçonne et je pourrais citer des noms. Je l'avais trompée en 1969 et je n'en ai jamais été fier. Une liaison qui avait duré une semaine, vu que cette femme était partie vivre à Nice. mais je n'ai jamais rien caché. Céline avait tous les droits de me rendre la monnaie de ma pièce, mais pas celui de me mentir pendant des années. Je n'avais plus d'aventures jusqu'à une nouvelle liaison en 1980, alors que Céline me trompait depuis des années et au surplus avec mon meilleur ami, ce qui rétrospectivement me fait revivre un double mensonge. Je suis peut-être le premier à avoir fait un faux pas, je dis bien peut-être car finalement je n'en sais rien, mais si ma femme avait des amants, il fallait en discuter, remettre notre couple à plat sur la table et aviser, d'autant plus que pendant 11 ans j'avais été d'une fidélité absolue. Bien sûr ces mensonges permettaient à ma femme de jouer les martyres, tout en faisant semblant qu'elle n'avait jamais rien eu à se reprocher. Cela lui permettait aussi de me démolir aux yeux de notre fille, et de nos amis, ce qu'elle a parfaitement réussi à faire. Quand nous nous sommes séparés en 1989, je n'avais aucune liaison, mais elle avait un amant marié depuis 6 mois. Je le savais et n'ai rien dit si ce n'est, après 6 mois, "et si on arrêtait les frais". Ce qu'on a fait. Prise cette fois la main dans le sac, elle ne pouvait plus faire autrement que d'accepter le divorce

 

Par la suite, elle m'a tout avoué suite à ce coup de fil. No comment

 

Tout mensonge finit par être éventé un jour ou l'autre

 

Par la suite j'ai tout raconté à notre fille pour lui remettre les idées à l'endroit

 

Lundi 2 mars

Bernard est venu ramener son fils chez Isa. Il ne veut pas le lui laisser, la menace de coups et veut venir me casser la gueule. Isa tient le coup, lui dit que j'en ai vu d'autres et qu'elle va prendre des mesures judiciares concernant la garde de Benjamin. A signaler qu'elle a été victime de coups et blessures,il y a 3 ans, ce qui a provoqué la fin de sa cohabitation (ils ne sont pas mariés). Elle va donc revoir son avocat de l'époque car son mari veut quitter la région avec son fils. Il sait àù j'habite. Donc je vais à nouveau devoir être sur mes gardes comme en 1991 où les choses avaient très mal tourné

 

Je continue le Pollock

 

Mardi 3 mars

Je termine "Chien blanc" de Romain Gary. Magnifique !

 

Isa a pris rendez-vous chez une avocate pour demain à 10h00

 

Et ce même jour, des voisins de sa soeur Murielle vivent le drame. Marc Body, frappe sa femme  Suzanne Thomas et la tue, puis ensuite, se pend. Ils ont quatre enfants âgés de 8 à 15 ans (voir ci-dessous l'article de journal)

 

Mercredi 4 mars

 

Mort de lucien Bodard

 

Isa à la maison. Passage de Valérie et de son double-mètre dont je regarde, effaré, les chaussures. Il chausse du 48. Je lui dis "Il vaut mieux cette infirmité-là qu'une autre"

 

Isa et moi regardons Brigitte Fontaine

 

Jeudi 5  mars

Isa est malade et ne va pas à son travail à Bastogne; Je l'emmène chez mon toubib, puis à la pharmacie

 

Valérie me téléphone pour me dire qu'elle a laissé le chauffage ouvert dans sa chambre, ici à Moircy. Je lui rappelle que cette chambre est devenue une galerie d'art et qu'elle veuille bien ouvrir les rideaux et remettre le couvre-lit quand elle s'en va; Et qu'elle nous apporte une bonne bouteille demain

 

Sur K7 enregistrées nous regardons Anaïs Nin, Jean Eustache et en soirée China Town

 

Vendredi 6 mars

Isa est toujours ici, malade. Valérie vient. On soupe avec son type

Isa m'écrit sur place une très belle lettre

 

On regarde" Husbands" de John Cassavetes

 

Samedi 7 mars

Isa doit reprendre le travail lundi prochain, mais j'apprends avec ahurissement qu'elle ne gagne dans son boulot (de femme d'ouvrage), rien de plus qu'au chômage. Mais alors qu'attend-elle pour se faire licencier, d'autant plus que l'ambiance chez son patron est intenable???

 

Dimanche 8 mars

Le soir je reconduis Isabelle à Neufchâteau. Une vitre brisée sur son seuil. On monte. Sa chambre est inondée, le toit a percé. On nettoie

 

Lundi 9 mars

Isa reprend le boulot. les patrons ne disent rien donc tout continue. Comment va t'elle s'y prendre??? En fait elle a peur du chômage

 

Bernard lui dit au téléphone "Tu vas voir, tu vas te casser la gueule avec ce type. Ce n'est pas normal de prendre un homme âgé, alors que tu fais une psychanalyse etc...

 

Quant à Benjamin, il dit que j'ai kidnappé sa mère

 

J'ai quasi terminé le Pollock

 

Mardi 10 mars

Une lettre de ma mère pleine de ranceur et culpabilisatrice mais en vain

 

Pourrait-on me foutre la paix deux minutes???, L'Enfer c'est les autres. Quant à moi, je continue à travailler ma vie, imperturbablement, comme je l'ai toujours fait

 

Je fais 3 bouteilles d'alcool de framboises, celles de mon jardin

 

J'attends le coup de fil d'Isa en début d'après-midi mais rien. Valérie ici à 16h30. Attend Laurent qui ne vient pas. il fait marche arrière. Valérie l'a trop "pressé". Nous l'attendons pendant 1h20. Valérie téléphone au bureau. C'est lui qui répond." Oui, oui il arrive". Il ne viendra pas. Valérie se met à vômir. "Les Hommes sont des lâches"

 

Je conseille fortement à Valérie d'entreprendre une psychothérapie

 

Elle part en disant "Désormais ce sera tout, pour mon cheval" (Tu parles !!!)

 

Je termine "Mais il y a la Mer" de Sulivan

 

Quel merdier

Isa téléphone à 20h30. Je vais la chercher demain à Bastogne

 

Mercredi 11 mars

Il neige

 

Je pense à ceci "A 15 ans, aux scouts on me donne un totem: Ecureuil. A 42 ans je commence à peindre des totems. Et à près de 60 ans je fréquente deux soeurs dont le nom de famille est Noiset, deux noisettes

 

Je vais chercher Isa à Bastogne; Elle me raconte ses histoires avec Bernard. On ouvre une bouteille de vin. Très vite elle vomit, est malade. Je la couche dans le divan, elle s'endort et je vais jouer du piano et...Valérie téléphone. Elle a repris contact avec Laurent. Il veut arrêter. Longue conversation. Isabelle dort toujours. J'en ai marre d'encaisser les psychoses des gens qui viennent s'installer chez moi et je me taille sur les hauts-plateaux avc Plume. De l'Air ! ! Je rentre une heure plus tard et la réveille

 

Jeudi 12 mars

 

Je reçois une lettre et une photo de Murielle (née le 13 septembre 1968. Va donc avoir 30 ans) et de Christine Ligi, dont je suis le thème principal, néanderthalien. Voir ci-dessous

 

On va se promener dans la cascade à Freux. Dans la grotte, une croix et une plaque "Baron Goffinet 1919" ???

 

Appel d'urgence de Denyse Willem. Je ne retéléphone pas car il fallait le faire le matin à tel numéro

 

On visionne" Husbands"

 

Vendredi 13 mars

Je conduis Isa à la Gare de Bastogne à 7h55. Il ne faut pas que ses patrons me voient ?? Et pourquoi pas ???

 

Puis je vais chez Murielle à Libramont et la ramène ici. Murielle me dit à quel point, Isa se sent bien avec moi...

 

Impossible de savoir qui me téléphone tout le temps sans parler

 

Samedi 14 mars

Eric a invité les Anciaux et moi aussi, le même jour. Eric est en train de tout saboter car il veut que les Anciaux viennent chez lui sans moi. Je lui téléphone pour en avoir le coeur net. Il me dit qu'il a annulé car il a un concert et il me ment, je vais l'apprendre par Anne car il n'a rien annulé du tout. Je pouvais conduire les Anciaux chez lui à Longwilly, puisqu'ils n'ont pas de voiture mais il ne veut pas de moi

 

Un article sur le groupe 48 CAMERA et son leader Paul Buck, celui qui vit à Londres avec l'ex-compagne de JP Devresse, Catherine. Il y est question aussi de Gerard Malanga ex-bras droit d'Andy Warhol, du temps de la Factory et que Jean-Pierre connait bien (voir ci-dessous)

 

48 Cameras

48 Cameras constitue un collectif musical et international à géométrie variable créé en 1984, incluant en son sein musiciens et non musiciens, certains d'entre-eux ne s'étant jamais rencontrés.

Cette coopérative a enregistré 15 albums et son line-up n'a jamais cessé de se modifier au fil des années, comptant à présent en son sein 11 membres…

Bon nombre d'échanges entre les membres du collectif ont dès lors lieu via Internet. Un même principe a ainsi permis à 48 Cameras de recevoir, album après album, divers invités en provenance de pays, de cultures et de disciplines diverses : Rodolphe Burger, Andy Cairns, David Coulter, Sandy Dillon, Michael Gira, Tom Heasley, Gerard Malanga, Martyn Bates, DJ Olive, Charlemagne Palestine, Philippe Poirier, Nicholas Royle, Eugène Savitzkaya, Scanner, Vesica Piscis, Aaron Ximm, etc. À la manière d’une certaine théorie des dominos, ces collaborations procèdent souvent d’accidents fortuits et tissent à terme des liens qui vont en se multipliant. 48 Cameras a de même un temps compté en son sein Paul Buck, auteur du roman The honeymoon killers (deux traductions en français existent sous le titre de Les Tueurs de la lune de miel.

 

48 Cameras apparaît de même en filigrane dans le roman Antwerp de l'écrivain anglais Nicholas Royle.

 

En raison même de la particularité de cette coopérative, 48 Cameras n'a donné que sept concerts en 30 années d'existence, soit à Paris, Nancy, Bruxelles et Liège.

 

Jean Marie Mathoul - l’un des membres du collectif - paraphrasant David Herbert Lawrence: "Notre musique pourrait être une musique écrite dans une langue étrangère que nous ne souhaiterions pas totalement maîtriser".

 

Dimanche 15 mars

Je vais chercher des Jonquilles dans le pré, près de chez moi, celui de Murielle, et les repique dans mon jardin

 

Eric devait venir ici. Je n'en veux pas, je l'ai dit aux Anciaux qui étaient chez lui hier, et donc j'accroche à la poignée un sachet avec ses livres et un mot l'envoyant paître; Mais il ne viendra pas

 

Lundi 16 mars

A Libramont j'achète un treillis à Compost- voir ci-dessous

 

Bernard arrive devant la cabine téléphonique d'où Isa me téléphone; Elle doit couper et je lui dis de me dire quoi. Je suis follement inquiet. Elle le fera à 20h45. Il a recommencé tout son cirque mais ne l'a pas battue

 

 

Sur la photo ci-dessus, en-dessous à droite, c'est moi
Sur la photo ci-dessus, en-dessous à droite, c'est moi
Sur la photo ci-dessus, en-dessous à droite, c'est moi
Sur la photo ci-dessus, en-dessous à droite, c'est moi
Sur la photo ci-dessus, en-dessous à droite, c'est moi
Sur la photo ci-dessus, en-dessous à droite, c'est moi
Sur la photo ci-dessus, en-dessous à droite, c'est moi

Sur la photo ci-dessus, en-dessous à droite, c'est moi

5Mardi 17 mars

Je remplis mon compost de feuilles mortes

Je continue mon roman

Je vais chercher Isa chez son psy à Sberchamps à 16h55. On parle de son fils qui pose un sacré problème

 

Mercredi 18 mars

Isa voudrait trouver un emploi chez sa cousine à La Brasserie d'Achouffe et elle lui téléphone. Elles vont se voir à Bastogne ce vendredi et Isa ira loger chez elle à Achouffe

 

J'enregistre une émission sur Vladimir Maïakowski (1893-1930), le poète futuriste

Vladimir Vladimirovitch Maïakovski (en russe : Владимир Владимирович Маяковский, également orthographié Maïakovsky), né le 7 juillet 1893 à Baghdati dans l'Empire russe (aujourd'hui en Géorgie) et mort le 14 avril 1930 à Moscou, est un poète, dramaturge et futuriste soviétique.

 

Biographie

 
Famille Maïakovski.

Poète, dramaturge, acteur, théoricien, peintre, affichiste et scénariste, Maïakovski naît à Baghdati (Géorgie) en 1893. Issu d’une famille modeste, il s’installe à Moscou en 1906, après la mort de son père.

Maïakovski adhère au Parti social démocrate (bolchévique) à 15 ans et participe aux manifestations révolutionnaires de 1905. Arrêté trois fois pour conspiration, il s'initie à la poésie alors qu'il est emprisonné à Boutyrskaïa en 1909.

En 1911, il entre à l'École de peinture, sculpture et architecture de Moscou1.

Il commence sa carrière littéraire à l'âge de 18 ans par une tragédie provocante intitulée Vladimir Maïakovski, montée au Luna-Park à Saint-Pétersbourg en 1913. Elle sera copieusement sifflée « à y percer des trous », dira-t-il.

 
Vladimir Maïakovski et Lili Brik.
 
Lors d'une réception d'écrivains japonais
2e B. Pasternak, 3e S. Eisenstein, 5e Lili Brik, 6e Maïakovski

Il devient rapidement un des meneurs du mouvement futuriste après sa rencontre avec le poète et peintre David Bourliouk qu'il a connu en 1911 et qui lui a mis « le pied à l'étrier ». Il fonde avec Bourliouk l'association Queue d'Âne qui regroupera plusieurs poètes se réclamant du futurisme dont Alexandre Blok, Velimir Khlebnikov, Vassili Kamenski et Alexeï Kroutchenykh. Le premier manifeste du mouvement, Une gifle au goût public, est publié en 1912.

 

Tout en exploitant cette nouvelle poésie, il en révolutionne les codes dans La Flûte en colonne vertébrale (aussi connue sous le nom de La Flûte des vertèbres, 1915) ou dans son Nuage en pantalon (1915), véritable manifeste du futurisme, qui est le fruit de sa relation troublée avec Lili Brik qu'il a rencontrée en 1915 alors qu'il entretient une relation avec sa jeune sœur Elsa Triolet.

 
Maïakovski et Lili Brik en 1918 revus par la censure dans les années 1960.

 

Il lui écrira et lui dédiera sa vie durant ses plus belles poésies. Lili est déjà mariée avec Ossip Brik qui devient l'ami et l'éditeur du poète. Un ménage complice à trois s'instaure. Avec Serge Tretiakov, il fonde le journal LEF qui influencera toute une génération d'écrivains.

 

De retour à Moscou et après la Révolution d’Octobre de 1917, qu’il accueille d’abord favorablement, il utilise, sincèrement, son talent au service du pouvoir politique, notamment dans le poème « Lénine ».

 

Maïakovski est attiré par le cinéma. Il écrit des scénarios de films, joue également et réalise un film en 1918, La Demoiselle et le Voyou.

 

Il écrit également deux pièces satiriques, La Punaise (1920) et Les Bains publics (1929), où il « lave » les bureaucrates. Son Mystère-Bouffe est une pièce qui traite de la Révolution d'une façon épique : « Mystère, c’est ce que la Révolution a de grand. Bouffe, ce qu’elle a de comique ». Il se heurte une fois encore au conformisme des critiques et du Parti.

 

Il sillonne pourtant l'Europe en ambassadeur et visite Londres et Paris. De 1923 à 1925 il prend les commandes de la revue LEF à l'avant garde du futurisme (комфут). Partout on écoute ce géant à la voix de stentor célébrer la révolution dont il est le chantre. Il se met au service de l'Agence télégraphique russe (ROSTA) et conçoit les images et les textes des posters satiriques Agitprop. Après une série de ruptures et de réconciliations, il se sépare définitivement de Lili en 1924. Il part pour une tournée de conférences à New York et il y rencontre Elly Jones, une jeune émigrée russe et de leur passion brève, trois mois, naît une fille Patricia Jones Thompson. Il ne la reverra qu'en 1929.

 

Lili ne le supportera guère et les relations se dégradent avec les Brik, plus tumultueuses que jamais après son retour à Moscou sous le feu des télégrammes.

 

Il entretient une brève relation avec Tatiana Iacovleva, nièce d'Alexandre Iacovleff, et lui dédie un poème que Lili tente d'éclipser.

 

Le 14 avril 1930 à 10 h 15, le poète harassé, qui par défi jouait aussi à la roulette russe, se tire une balle dans le cœur. Le dernier acte de la vie de Maïakovski s'est déroulé à Moscou, au numéro 3 du Loubianskyi Prospekt, appartement 12. La thèse du suicide semble évidente. Le poète qui exhortait la jeunesse à vivre à la mort terrible d'Essenine est lui aussi « reparti vers les étoiles ».

 

 

Une certitude, il rédigea sa propre épitaphe deux jours avant sa mort : « Le canot de l'amour s'est fracassé contre la vie (courante). Comme on dit, l'incident est clos. Avec vous, nous sommes quittes. N'accusez personne de ma mort. Le défunt a horreur des cancans. Au diable les douleurs, les angoisses et les torts réciproques ! ... Soyez Heureux ! ».

 

On trouvera aussi ce mot : « Maman, mes sœurs, mes amis pardonnez-moi - ce n'est pas la voie ( je ne la recommande à personne ) mais il n'y a pas d'autre chemin possible pour moi. Lili aime-moi ! ».

 

Staline ordonne des funérailles nationales pour celui qu'il qualifiera plus tard de « poète de la Révolution ».

Il sera après sa mort tour à tour déconsidéré, oublié, réhabilité par Staline sur l'insistance des Brik - « Ils l'ont tué une seconde fois » dira Boris Pasternak, mis à l'index à nouveau et, finalement, redécouvert au fil des révolutions.

Futurisme

Vladimir Maïakovski fut le premier poète à avoir utilisé le terme de « futuriste » le 24 février 1913 à l’occasion d’un débat sur l’art contemporain, même si le néologisme slave de boudetlianine (homme de l’avenir), qu’introduit le poète Velimir Khlebnikov, eut un succès bien plus grand.

 

« Le futurisme n’est pas une école, c’est une nouvelle attitude », écrivit David Bourliouk, l’artiste ukrainien qui, en 1911, figure parmi les fondateurs du Groupe de Gileja, dont s’est inspiré officiellement le futurisme russe ; une expérience qui se poursuivit, avec des résultats alternes, jusqu’en 1930, l’année de la mort de Maïakovski et de la fin de l’élan novateur.

 

« Les futuristes russes se qualifiaient eux-mêmes de boudetlianines, gens de l’avenir, et plaidaient pour la destruction du vieil art « mangé par les mites. Les futuristes russes considéraient l’homme comme une partie de la terre et de la nature »

 

 

Jeudi 19 mars

Je vais acheter 20 billes de chemin de fer, en chêne, à Libramont pour la somme de 225 euros. Pour mes futurs totems au bord du grand étang, les totems actuels étant en train de rendre l'âme tout doucement. Il faut prévoir la relève

 

A propos des amis défaillants, je dis à Isa "Toute personne si brillante et cultivée qu'elle soit-qui ne tient pas compte de la vie bouillonnante de l'inconscient, ne m'intéresse pas ! C'est clair, ces gens-là restent à la surface des choses et en outre le maintien inévitable de leur problématique-les amène tôt ou tard- à manquer d'éthique, dans l'amitié notamment"

 

(Je pense au silence des Anciaux et de ce qui s'est passé avec Eric Neuberg avec son court-circuitage. Aucune nouvelle d'eux)

 

Isa a découvert qu'il existait une ligne de bus allant de Tony à 6 Kms d'ici jusque Bastogne. Elle prend donc ce bus le soir et je vais la chercher à Tony

 

Vendredi 20 mars

Nous voici à l'arrêt de bus avec Isa. Comme il n'arrive pas je prends la direction d'Amberloup et le voici. Je fais demi-tour et le suit mais il n'y a personne à l'arrêt de bus, donc le bus prend la route de Bastogne, je le suis en faisant des appels de phare, lui fais une queue de poisson, en claquesonnant et débarque Isabelle qui monte dans le bus en pleurant de rire

 

Je repasse chez le marchand de matériaux Pirotte à Tony car je pense déjà au support de la table que je vais faire dans le jardin avec trois de mes billes de chemin de fer

 

Francis et  Murielle à Moircy l'après-midi

 

Je termine mon "Pollock" 2 mètres sur 50 cms. Voir ci-dessous

 

Dimanche 22 mars

Je conduis Isa chez sa soeur l'après-midi et là Francis qui revient de chez les A. me ramène le petit totem qu'ils m'avaient acheté jadis . Retour à l'expéditeur. Sans un mot, sans une explication. Eric a réussi son coup. Et Francis s'est fait le complice de cette mascarade. Isa est dégoûtée et me demande de la reconduire à Neufchâteau. Elle ne veut plus voir sa soeur. Je suis consterné et le soir je téléphone à Didier. Alors laissons parler le malade...J'apprends que cela ne va plus depuis juin dernier???? Que je suis un bourgeois avec mes anniversaires et ma manière de parler tout le temps de moi, que c'est dégueulasse d'avoir hébergé Valérie (de quoi je me mêle et on peut constater que le petit bourgeois c'est lui. Moi je suis un grand bourgeois), complètement immoral. Que l'amitié cela n'existe pas, que l'amour c'est soit de l'intérêt, soit du mépris..." Un vrai discours de psychopathe, Monsieur Didier A..

De l'envie, de la jalousie, de l'impuissance, rien d'autre

 

Lundi 23 mars

A 9h00, je reçois enfin mes 20 billes de chemin de fer. J'aide le type à décharger cette cargaison sur mon seuil, à la grille de l'entrée latérale, car il est seul et il n'a pas d'élévateur. Impossible de transporter les billes avec lui. Elle font 250 Kgs pièce. Je dois absolument pouvoir refermer le treillis latéral pour ma chienne Plume. Il pleut et tout seul je vais faire glisser les 20 billes sur des piquets en sapin. Outigros m'avait promis un élévateur; Tant pis j'y arrive tout seul mais mon dos est croqué

 

Isa téléphone. Cela a pété ce matin au magasin. On ne veut pas lui laisser prendre d'affilée ses 3 semaines de vacances. C'est le moment où jamais de quitter. Alors en avant !

 

L'histoire d'hier est lamentable et tout mon journal contredit les propos de Didier qui n'a cessé de me solliciter tous azimuths depuis 1995. "Christian on ne se voit pas assez souvent", "Christian tu ne me déranges jamais", "Christian ne pas se voir pendant 15 jours, c'est trop long"."Christian on voudrait lire ton journal, et encore le lire et on le lit semane après semaine, 50 volumes d'affilée. "Christian je voudrais écrire un livre sur toi".

 

Alors c'est quoi ce malade???. Et c'est moi qui les aurait envahis????

 

J'arrête là. Toutes les preuves datées de ce que je dis sont dans mon journal; J'ai eu affaire à un couple de minables. C'est tout. Des gens qui n'ont rien fait ni prouvé dans leur petite vie et ceci se vérifie 17 ans plus tard, à l'heure où j'écris

 

Les auto-destructeurs incapables de construire leur vie essaient de détruire celle des autres. lls sont nuisibles et pervers

 

Mardi 24 mars

Je vais chez Murielle qui m'accueille en pyjama, sur son seuil et sur son velo (voir photo) et lui lis tout l'historique de ma relation avec les Anciaux. Elle n'en revient pas. Je lui dis que Didier est un malade et un jaloux

 

Isa s'est renseignée à la FGTB, elle n'a droit qu'à 2 semaines d'affilée; Elle a donc dû s'incliner. On n'est nulle part. Par contre elle a tout dit à son mec et à son fils et qu'elle allait vivre avec moi. Elle a parlé de Moircy à Benjamin et lui a montré les radios des coups et blessures que son père lui avait faits. Elle viendra le WE prochain

 

Christian Bobin interviewé par Laure Adler (voir ci-dessous)

"J'aime les gens de colère qui vont au feu" A propos de Peguy et de Thomas Bernhard.

On peut dire qu'avec moi aussi Christian aura été servi

 

Mercredi 25 mars

Très longue conversation téléphonique avec ma fille

Le soir je vais chercher Isa à Senonchamps

 

Jeudi 26 mars

Les maîtres de Youki, frère de Plume et mes voisins de l'arrière, les Brasselle, ont eu un grave accident de voiture au Carrefour de Bougnimont. Lui et sa femme, deux mois dans le coma à la Clinique de Libramont. C'est lui qui me le raconte

 

Samedi 28 mars

Le printemps est là, enfin. Les grenouilles recommencent à coasser à fond la caisse

Isa travaille au jardin avec moi

On se promène à Freux l'après-midi

 

Dimanche 29 mars

Changement horaire

Même avec Isa, impossible de soulever les billes de chemin de fer. Qui va pouvoir m'aider???

Je termine " Lady L" de Gary et commence "Le Roi lépreux" de Pierre Benoit

 

Lundi 30 mars

J'ai 11 messages d'Isa sur mon répondeur. Je ne sais plus trop que penser

 

Il y a 3 mois qu'Enelle est partie

 

Je reçois un Pro Justitia pour excès de vitesse à Amberloup.(70 Kms heure au lieu de 50) Il y a plusieurs vices de forme dans la rédaction et je ferai annuler ce procès en allant au bureau de police. L'heure est inexacte, 16h51 alors qu'à 16h55 j'étais près de Bastogne attendant mon amie qui est sortie de chez son psy à 17h00 et qui peut témoigner

 

Mardi 31 mars

 

Bilan de ce trimestre agité :

De nombreux brous de noix et d'autodafés réalisés, le living complètement repeint, l'acquisition de billes de chemin de fer, une grande peinture à la Pollock, la rencontre d'Isa et les deux mois passés avec elle, l'installation d'une galerie permanente dans mon living, avec mes oeuvres, 13 livres lus, la rédaction de mon journal et la rédaction de mon roman, l'installation de mon bac à Compost

 

Ma volonté est vraiment de faire un couple avec Isa. Depuis mon divorce j'ai toujours rêvé de refaire un couple. J'y étais prêt totalement avec Danielle en 1991, nous l'avions décidé clairement

 

Une phrase jetée sur le papier:

"Si je meurs en été

Je mourrai mordoré "

 

Je vais chercher Isa à la gare de Libramont à 19h05

 

 

Ma Bio 252 1er trimestre 1998 - Extraits de mon journal
Ma Bio 252 1er trimestre 1998 - Extraits de mon journal
Ma Bio 252 1er trimestre 1998 - Extraits de mon journal
Ma Bio 252 1er trimestre 1998 - Extraits de mon journal
Ma Bio 252 1er trimestre 1998 - Extraits de mon journal
Ma Bio 252 1er trimestre 1998 - Extraits de mon journal
Ma Bio 252 1er trimestre 1998 - Extraits de mon journal

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans Ma BIOGRAPHIE
commenter cet article

commentaires