Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 


LE BLOG TOTEMS DE CHRISTIAN VANCAU


 


POUR TRADUIRE MON TEXTE DN ALLEMAND OU EN ANGLAIS CLIQUEZ CI-DESSOUS

 

Site traduit en Allemand :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/de/index.html

 

Site traduit en Anglais :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/en/index.html


Sur cette photo, Christian Vancau dans son jardin avec quelques uns de ses totems et sa guitare à la main


Présentation

  • : le blog totems par : Christian VANCAU
  •   le blog totems par : Christian VANCAU
  • : Il s'agit de la réflexion d'un peintre de 78 ans, au départ d'un territoire peint et sculpté par lui, au coeur de l'Ardenne et dans lequel il vit en solitaire, tout en y accueillant de nombreux visiteurs!
  • Contact

Profil

  • Christian VANCAU
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.

Carte mondiale des Blogueurs

J'habite dans le Sud de la Belgique, à 10 Kms au Nord de Libramont, 50 Kms au Nord  de Sedan et 75 Kms au Nord de Longwy. Sur cette carte, la Belgique au Nord de la France et au Sud, une flèche noire indiquant mon village, situé au Nord de LibramontUne autre perspective. Moircy encadré, Bastogne 30 Kms Nord-Est, Luxembourg- ville au Sud-Est, Carte-Prov.Lux2-jpgSedan et Carte-Prov.Lux-jpgCharleville au Sud-Ouest

Recherche

<a href=

Mon adresse-mail est la suivante:  christian.vancau@base.be


" C'est d'abord un combat contre les parents et ensuite un combat contre les maîtres qu'il faut mener et gagner, et mener et gagner avec la brutalité la plus impitoyable, si le jeune être humain ne veut pas être contraint à l'abandon par les parents et par les maîtres, et par là, être détruit et anéanti "
( Thomas Bernhard, écrivain autrichien décédé en 1989 )

Ma biographie c'est ce combat et rien d'autre




Je suis un homme de 74 ans retiré dans un tout petit village des ardennes belges,  un endroit magnifique au bord de la forêt. J'y vis seul . J'ai une fille de 46 ans et deux petit-fils de 21 et 6 ans, qui vivent tous les trois à 10 Kms de chez moi.. Je suis donc un homme d'avant-guerre (1937), né à Gand en Flandre, de père gantois et de mère liégeoise (Gand et Liège sont les deux villes rebelles de Belgique ). Je suis arrivé à Liège en 1940 avec ma mère et ma soeur, alors que mon père s'était embarqué pour l'Angleterre, dans l'armée belge et y exerçait son métier de chirurgien orthopédiste. Je n'ai donc réellement rencontré mon père qu'à l'âge de 8 ans, après la guerre, en 1945. Mis à part 2 années à Bruxelles et une année en Suisse à Saint-Moritz, j'ai vécu à Liège et y ai fait toutes mes études, humanités gréco-latines chez les Jésuites et Droit à l'Université de Liège. Je me suis marié en 1962, ai eu une petite fille Valérie et ai cherché une situation, muni de mon diplôme de Docteur en Droit. J'ai trouvé un emploi dans la banque. Je n'aimais ni le Droit ni la banque, je ne me savais pas encore artiste, je voulais être journaliste. Ma famille bourgeoise m'avait dit "Fais d'abord ton droit" !  En 1966, j'ai commencé une psychanalyse qui a duré 5 anset demi. En 1967, j'ai commencé à peindre. En 1971, ma Banque m'a envoyé créer un réseau d'agences dans le Sud de la Belgique, ce que j'avais déjà fait dans la province de Liège. Je me suis donc retrouvé en permanence sur les routes explorant village après village, formant les agents recrutés et les faisant "produire". Il ne m'aurait jamais été possible d'être un banquier enfermé. Je ne tiens pas en place. Pendant 8 ans j'ai vécu au-dessus de ma banque à Libramont, créant mon réseau. En 1975, j'ai été nommé Directeur et Fondé de Pouvoirs. En 1978 j'ai acheté une maison en ruines à Moircy, mon territoire actuel. Je l'ai restaurée et y suis entré en 1979. En 1980, ma banque a été absorbée par une banque plus puissante et l'enfer a commencé. En 1983, mon bureau a été fermé. Je suis devenu Inspecteur, puis Audit en 1985 avec un réseau de 140 agences couvrant tout le Sud et l'Est de la Belgique. Dans le même temps je transformais mon territoire, creusais des étangs, installais plantations et totems et peignais abondamment. En 1989, j'étais "liquidé" par ma Banque avec beaucoup d'autres, pour des raisons économiques. Ma femme est partie.Je me suis retrouvé libre avec 28 mois de préavis et puis ensuite chômeur. Mais j'ai  intenté un procés à ma Banque. Ca a duré 4 ans et j'ai gagné. Quelle jouissance de pouvoir écraser une banque (à suivre)
.

<a href=

  

J'ai commençé à exposer en 1976 et celà a duré jusqu'en 1995, le temps de réaliser que le monde de l'Art  n'était pas plus reluisant que celui de la Banque. Je n'avais en outre, nul besoin de vendre et encore moins d'être célèbre. A chercher l'argent et la gloire, on est sûrs de perdre son âme, tôt ou tard (et de toutes façons, la réputation monte quand le cercueil descend ). J'ai donc quitté les mileux de l'art. J'ai encore peint jusqu'en 2002. Celà aura tout de même fait 35 ans. Je n'ai plus besoin de la peinture. Elle m'a permis de survivre psychologiquement et de me chercher. Pour moi l'Art est ce qui doit rendre la Vie plus belle que l'Art
Je suis un HOMME LIBRE, un sauvage, proche de la nature et des animaux, misanthrope, profondément rebelle, tout d'une pièce, physique, violent contrôlé à savoir positif dans ma violence, agnostique. Je ne crois absolument pas à l'avenir de l'Humanité. L'Homme est indécrottable. Il est UN LOUP pour l'Homme. Aucune leçon de l'Histoire ne lui a servi
Je ne crois pas à la politique. J'ai le coeur à gauche, instinctivement du côté des défavorisés, contre toute exploitation et abus de pouvoir, contre tout racisme, mais je ne suis pas de gauche, ça ne veut plus rien dire ! Et encore moins de droite, celà va de soi !
Je pense que si l'homme n'arrive pas à créer le bonheur dans sa vie personnelle intérieure, il est incapable de le créer pour les autres. La meilleure chose que l'on puisse faire pour les autres est d'être heureux soi-même !
Je préfère nettement les femmes aux hommes. Je me sens de leur sensibilité, je m'efforce de faire fleurir les mêmes valeurs qu'elles
Je pense que réussir sa vie, c'est réussir l'amour. Toutes les autres formes de "réussite", sont des ersatz qui ne "comblent "pas
Je suis né un 1er Novembre, suis donc Scorpion, Ascendant Gemeaux, Milieu du Ciel en Verseau, Mercure en Scorpion comme le Soleil, Mars et Jupiter en Capricorne, Saturne en Poissons, Uranus en Taureau, Neptune en Vierge, Pluton en Lion, Vénus en Balance, ainsi que la Lune, j'ai mes Noeuds lunaires ( sens de ma vie, mon destin ici bas ) et Lilith (la lune noire) en Sagittaire. Du Scorpion, j'ai l'agressivité, le côté piquant, le côté rebelle. Du Gemeaux, j'ai le goût des langues , de l'écriture, des voyages, et l'incapacité à rentrer dans des hiérarchies ou dans des groupes,
quels qu'ils soient, et à me soumettre à une autorité
Dans mes jeunes années j'ai pratiqué beaucoup de sports: tennis, natation, cyclisme, ping-pong, ski, boxe et karaté. Aujourd'hui toute mon activité physique est concentrée sur les travaux d'entretien de mon territoire. Je suis jardinier 6 mois par an.
En dehors de la peinture, je pratique d'autres activités: 1) Lecture (romans, polars compris, poésie, théâtre, ouvrages de philosophie et de psychologie, mythologies etc..) 2) Ecriture (Un journal quotidien depuis 1980, comptant à ce jour 45.000 pages ), 3) Musique (Guitare et piano). Toutes les musiques m'intéressent, blues, jazz, rock, chanson française, musique classique et contemporaine. 4) Photo et Video. 5)Jardinage et rapport constant avec le monde animal. 6)Et enfin l'informatique, activité nouvelle que je pratique depuis3 ans et qui a abouti à la création de ce blog

Articles Récents

  • https://t.co/WMu5oWiAYn
    https://t.co/WMu5oWiAYn Christian Vancau (@VancauChristian) September 23, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • J'ai reçu le 1er tome de ma Biographie, 2e...
    J'ai reçu le 1er tome de ma Biographie, 2e mouture et nouvelle couverture rouge avec photos Christian... https://t.co/uQZQbyZhvQ Christian Vancau (@VancauChristian) September 23, 2017 J'ai reçu le 1er tome de ma Biographie, 2e mouture et nouvelle couverture...
  • https://t.co/vFbC5e52lE
    https://t.co/vFbC5e52lE Christian Vancau (@VancauChristian) September 23, 2017 Christian Vancau shared his post.
  • https://t.co/n3fOdLsXMm
    https://t.co/n3fOdLsXMm Christian Vancau (@VancauChristian) September 22, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • Bio125 Mouvement Planète. A.G à Orleans - Déc.1969
    Lettre de Louis Pauwels datée de décembre 1969 Il neige à flocons drus, c'est une vraie tempête et nous partons en train avec Jean-Pierre Michaux et Marcel Reynders. Dés notre arrivée dans une serre magnifique où les tables sont déjà dressées, nous sommes...
  • Bio125 Mouvement Planète. A.G à Orleans -...
    Bio125 Mouvement Planète. A.G à Orleans - Déc.1969 - le blog totems par : Christian VANCAU https://t.co/syTVczuVu0 Christian Vancau (@VancauChristian) September 20, 2017 Lettre de Louis Pauwels datée de décembre 1969 Il neige à flocons drus, c'est une...
  • Christian Vancau Votre PDF MA BIOGRAPHIE peut...
    Christian Vancau Votre PDF MA BIOGRAPHIE peut désormais être téléchargé depuis l'adresse... https://t.co/xloUA5csh3 Christian Vancau (@VancauChristian) September 20, 2017
  • https://t.co/pPLeKPWBkx
    https://t.co/pPLeKPWBkx Christian Vancau (@VancauChristian) September 19, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/yD4hlUcVqS
    https://t.co/yD4hlUcVqS Christian Vancau (@VancauChristian) September 18, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/eIXLLD1WNc
    https://t.co/eIXLLD1WNc Christian Vancau (@VancauChristian) September 17, 2017 Christian Vancau shared his post.

Pages

Texte Libre


-->
<

Texte Libre

Texte Libre


Jetez un oeil dans mes LIENS sur Richard OLIVIER, BIG MEMORY, mon ami Richard, Cinéaste belge, étant sur un gigantesque projet: Filmer tous les CINEASTES BELGES, morts ou vifs. Enfin, un artiste qui s'intéresse à ses pairs !http://www.bigmemory.be

Texte Libre

COHEN Eveybody Knows
Tibetan Song

Je suis sur les blogs pro-tibétains:

www.candle4tibet.org
www.ning.com

VENEZ M'Y REJOINDRE !

Christian VANCAU

8 octobre 2016 6 08 /10 /octobre /2016 06:07
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
FUMAY

FUMAY

Mercredi 1er juillet 1998

L'Argentine a battu l'angleterre 4-3 aux tirés des penalties

 

Opération de mon Hernie inguinale ce matin

 

A la Clinique de Libramont à 7h55 avec Enelle. On nous envoie au 2e étage-Unité de jour. Il n'y a que 4 lits, tous vides. Deux jeunes infirmières me passent une chemise de nuit et disent qu'elle vont venir me raser. Me raser ???. Ben oui le bas-ventre pardi, ce qui est aussitôt fait...devant Enelle. A 9h00, première piqure puis on emmène mon lit roulant à l'abattoir. Bloc opératoire. Enelle disparaît. Une infirmière en vert, une costaude ma fait glisser du lit roulant sur le billard. Deuxième piqure calmante. Tensiomètre au bras gauche étendu en croix. Idem pour le bras droit où elle essaye en vain d'entrer l'aiguille du Baxter. Ma veine est trop dure. cela saigne pourtant. Prise de panique elle va chercher le docteur Ledecq, qui me fait d'abord une troisième piqure insensibilisante au poignet et en resortant l'aiguille, m'envoie dans l'oeil droit un énorme jet d'anesthésique...ça part très fort, et parvient enfin à m'enfoncer l'aiguille du baxter. L'infirmière me met les electrodes, puis un truc au  bout du doigt. Ensuite elle ramène une barre de fer devant et au-dessus du visage et pose un drap bleu. Le toubib revient avec un jeune assistant liégeois. Il rigole, me dit qu'il va essayer de ne pas oublier l'anesthésie (locale pour rappel). Je le traîte de sadique. Produit rouge sur le ventre et puis piqure à différents endroits. La dernière me fait très mal car il enfonce l'aiguille très profondément. Ensuite on m'enveloppe dans des draps scratchants, en toile cirée, à mon avis, car je ne vois rien. On amène deux séries de 3 projecteurs. A ma cuisse droite j'ai un rectangle bleu : la prise de terre du bistouri électrique

 

Et l'opération commence. Je viens d'apprendre avec horreur que la séance va durer une heure. Je pose des tas de questions tandis qu'il coupe de plus en plus profond. Il me montre le treillis blanc qu'il va me mettre dans le ventre. Je demande de la musique et on me met du Brahms, une cassette

 

Enfin, on me pose une plaque mais avant, il a fallu plusieurs fois me réinjecter de l'anesthésique, car je sentais travailler le bistouri. L'opération durera une heure quinze, de 9h30 à 10h45. On me ramène en chambre. Enelle est en courses au Delhaize. La voici . Je me lève et ne sens rien. Je me promène dans le couloir avec mon tablier très mal attaché dans le dos.

 

Et c'est le repas. Beurk, Roti de dinde et quelle dinde !!!. Mais j'ai faim et je mange. Deux heures plus tard, le toubib. Demain sera le jour le plus dur. Il faudra changer le pansement chez mon généraliste vendredi et lui faire enlever les fils dans 10 jours

 

Je sors avec Enelle par le parking-arrière, rue de la Cité. Je marche normalement. Chaise longue en rentrant, installée dans l'atelier. Je suis sonné. Alors deux whiskys pour me retaper. Grande bouffe et vin rouge. On va faire la fête jusqu'à 21h40 et on va même danser

 

Jeudi 2 juillet

Valérie téléphone. Elle est en désarroi (Moi pas). Laurent est dans une clnique psy (Van Gogh) à Montigny-le -Tilleul. Elle passe après 16h00. Je lui dis de faire sa vie et de prendre ses décisions

 

Journée douloureuse, les anesthésies ne faisant plus leur effet

 

Vendredi 3 juillet

Je rêve de motards pétaradant dand le jardin et massacrant tout. De l'huile sur mes étangs. J'interoge le leader qui me dit que c'est un garde qui leur a dit que mon territoire était ouvetrt pour la "Chasse aux Escargots"

 

Mon toubib Philippe Maréchal vient changer mon pansement

 

Je prends un 4e anti-douleur (donné par la Clinique à ma sortie). J'ai mal ! Je dois garder mon suspensoir

 

Enelle m'apporte le soir un nouvel anti-douleur (2 cachets et demi) alors que je m'apprête à mettre mes boules "Quies". Je fais semblant d'avaler mes deux boules Quies en gardant les cachets dans ma main (pour les mettre dans mes oreilles bien entendu); Cris d'effroi d'Enelle..

 

Lundi 6 juillet

Fin des anti-douleurs et du suspensoir

Il pleut de plus en plus

 

Un article sur la Cie  théâtrale de Valérie, le théâtre de la Marquise, sur Stress la pièce dans laquelle elle n'a pas joué finalement

 

Mercredi 8 juillet

Enelle et moi on rêve énormément et on s'emploie à analyser nos rêves

 

Enelle tond la pelouse mais elle a mal et doit prendre du Brufin

 

Eleonore Gaillet a téléphoné le jour de mon opération pour venir avec son petit ami. Enelle lui a dit de retéléphoner dans 5 jours. Elle ne l'a pas fait et son père non plus, alors que je prends de ses nouvelles depuis 2 ans

 

Jeudi 9  juillet

 

Je suis guéri et pars faire des courses le matin

Après-midi chez Eric Neuberg

 

Vendredi 10 juillet

Chez mon toubib pour enlever les fils de mon opération

 

Je lis "Ce que Jung a vraiment dit". Jung pratiquait, non pas l'association libre comme Freud mais l'amplification du rêve et rien que du rêve

 

Le processus d'individuation est celui par lequel un être humain devient un individu psychologique. L'individuation est la réalisation spontanée de l'homme total par le processus d'intégration du monde conscient et de l'univers profond de l'inconscient

 

Dimanche 12 juillet

Dans le journal mes amis  Pierre Erneux, Notaire à Strainchamps(études de Droit, ensemble à Liège) et Victor Billon, directeur de Loreal-Libramont, avec moi dans le conseil d'administration de l'IETEL et à qui j'avais présenté Michel De Paepe et son Centre dramatique ardennais dans les années 70, ce que je regrette amèrement

 

En Coupe du Monde, la France bat le Brésil 3-0 en finale

 

Inauguration d'un Musée des Celtes à Libramont (voir ci-dessous)

 

Lundi 13 juillet

Retour d'Enelle à Pontaury

 

Le  château de Séviscourt que j'ai maintes fois phitographié dans les années 1975-1976 est le Château Wuyst de Monsieur Sarens de Clippele

 

Mardi 14 juillet

Encore un hommage dans la presse locale à mon ami Roger Thumilaire de Libramont (voir ci-dessous). Je ne l'avais plus vu depuis 1995

 

Je continue la lecture des "Corps tranquilles " de Jacques Laurent

 

Un article sur le Compost que je pratique activement (voir ci-dessous)

 

Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal

Jeudi 16 juillet

Marie-Pascale Delogne, au répondeur veut venir filmer le territoire, la semaine prochaine. Je vais réfléchir

 

Vendredi 17 juillet

Je retéléphone à TV Lux. Je suis d'acord mais il ne doit pas s'agir du filmage d'un peintre en tant que tel mais d'un homme sur son territoire. C'est surtout le cameraman qui est intéressé par mon travail. Ils viendront la semaine prochaine

 

Enelle ici le WE. On travaille au jardin

 

Lundi 20 juillet

Enelle a obtenu son prêt à l'OCCH. Je lui précise tous les points importants du projet d'acte. Signature le 23

 

Gérard Depardieu condamné à 3 ans de prison avec sursis. Accident de moto en état d'ivresse à 2,50. Treize mois de suspension

 

Vendredi 24 juillet

Je suis à Pontaury depuis la veille, jour où Enelle a signé son acte de prêt

 

Des guêpes dans la vigne vierge d'Enelle

 

Tian aux Courgettes

 

Visite de l'Abbaye Saint-Gerard de Brogne.à Saint Gerard (Voir ci-dessous)

 

Samedi 25 juillet

Nous allons à Givet (37 Kms de Pontaury par Hastières. Nous cherchons surtout à acheter en Pharmacie de l'alcool à 90° pour faire nos alcools de framboises et de cassis. Cela coûte 360 Francs belges le litre au lieu de 1000 en Belgique. mais c'est limité à un litre car tout le monde en demande. Nous en achetons Place Carnot

 

On se promène ensuite dans Givet; Voir ci-dessous. Pas de photos car je n'utilise plus que mon caméscope

 

On achète un deuxième litre d'alcool dans une autre pharmacie, rue Notre Dame, près de la boucherie Pescatori

 

En rentrant nous repasserons par Freyr (le fameux rocher que l'on escalade) Anseremme et je montre 'Le Pâchis" la villa de mon enfance à Enelle. Nous sommes avec la fille d'Enelle, Anne-Julie. Nous ne voulons pas déranger la famille qui est à l'intérieur mais je téléphonerai à ma Tante Ginette à mon retour et nous prendrons RV pour mardi prochain à 15h00. Ginette m'apprend que mon frère Etienne vient d'être enfermé dans l'Institut psychiatrique de Bertrix (dans le pavillon le plus grave)

Voici notre itinéraire de cette journée d'excursion. Voir ci-dessous

 

 

Dimanche 26 juillet

Le voisin nous casse les oreilles avec sa tondeuse et je lui crie que l'interdiction de tondre le dimanche, ça vaut pour tout le monde. Il ne répond pas mais arrête sa machine

 

 

Lundi 27 juillet

Nouveau périple, voir itinéraire ci-dessous. D'abord Falaën avec un arrêt à la Ferme-Château; Il y a deux boarders-coolies

 

Ensuite on s'appuye la Vallée de la Molignée, via Maredret et nous visitons le Château de Warnant et ses Usines de Moulins, vielles forges à cuivre. Nous tombons sur le propriétaire avec lequel on discute longuement. Ces forges ont été fondées par la famille Jacquier de Rosée, Maîtres de Forges. Notre hôte est le Marquis de Villegas, Alonzo de Villegas de Clercamp qui a épousé l'héritière du lieu, Miss Jacquier de Rosée

 

En 1971 l'Usine de Moulins comptait enncore 150 personnes

 

Mardi 28 juillet

 

Départ pour Anseremme. Accueillis par Jean-François car ma tante Ginette fait sa sieste. Elle nous rejoindra en terrasse; J'ai déjà montré les lieux à Enelle. Nous sommes en bord de Meuse avec tous les bâteaux hollandais. J'ai des tas de souvenirs dans cette maison. C'est ici que j'ai appris à nager avec mon oncle Lucien, à l'âge de huit ans

 

Le Pâchis veut dire "La Pâture", au lieu-dit Les Cabus (Choux). Elle avait été louée au début du siècle par le Père d'Oncle Lucien qui était fou de pêche. Ensuite Ginette et Lucien ont pris sa succession comme locataires. La maison a été mise en vente publique en 1934 et ils l'ont achetée

 

A la télé on joue beaucoup Agnès Varda  "Murs-Murs", "Oncle Vania ", " Le Bonheur" "Salut les Cubains,; "Les dites Cariatides"

 

J'apprends qu'à Gand, j'ai habité né rue des Capucins, maison de mon grand-père gynéco  qui l'avait mise à disposition de mes parents en 1937. Ce grand-père, André Van Cauwenberghe, qui était mon parrain, m'a mis au monde dans sa maison, celle qu'il occupait et où il avait son cabinet, rue Neuve du Casino, devenue ensuite la rue Van Peene

 

Mercredi 29 juillet

 

Un raid sur Maredsous. Il y a une exposition sur La Bible dans nos régions et j'ai rendez-vous avec le Père Bauduin OUDENHOVE, qui a bien connu mon Oncle Emile, bénédictin sous le nom de Dom Hilaire Duesberg, frère de mon grand-père maternel, Jules Duesberg. Nous l'attendons en nous promenant dans l'abbaye. Il a 86 ans, revient du Ruanda. mon oncle Emile aurait fait ses voeux en 1914. il adorait l'eau et était tout le temps à la piscine. C'était l'enfant trrible de l'Abbaye et c'est un peu pour cela qu'on l'aurait envoyé en Suisse, au Bouvray, propriété des moines au bord du Lac Léman. Il enseignait l'éxégèse biblique à l'Unversite de Fribourg et ripaillait régulièrement avec Georges Simenon qui me l'a confirmé; Il en parle d'ailleurs dans "Ses Mémoires intimes" Il est enterré à Maredsous et Bauduin nous emmène au Cimetière des Moines. Mon oncle est décédé en juin 1969. Il me parle aussi de Don Daniel Duesberg, mort en déportation

 

Il me donne les noms de deux moines qui ont connu Dom Hilaire, mieux que lui, le Père Daniel Misonne-historien et le Père Georges Passelecq

 

Le Père de Géradon-que j'ai connu-a aussi été enterré à Maredsous (J'ai vécu 8 jours à Maredsous à Pâques 1957, pour y étudier les matières de ma première année de Droit avant les examens)

 

Au retour nous visitons Fosses-la-Ville. Une mini-ville "flamande"..... On mange des Gambas à  l'Ail au "Vieux Moulin"

 

Jeudi 30 juillet

 

De retour à Moircy, j'apprends que mon ami Eric Neuberg a une nouvelle amie, Isabelle Goffinet de Bastogne, 35 ans, esthéticienne(Dessange), divorcée avec deux enfants

 

Vendredi 31 juillet

Je cueille 1 Kg700 de Cassis dans mon jardin

 

Valérie rentre de Fréjus; Un merveilleux camping au pied d'un mur bordant l' autoroute

 

Je lave toutes les vitres

 

170 pages de journal en ce mois de juillet 1998

 

 

 

Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal

Lundi 3 août

TV Lux. Bernard Bellefroid et Alexandre Dinant ici à 9h30 pour filmer le territoire. A cause de Plume je tombe dans le grand escalier et casse un totem. Bon début. Ca va durer 12 heures et on n'aura pas terminé. Prochain RV, lundi prochain

 

Mardi 4 août.

Eric Neuberg et Isabelle Goffinet viennent me chercher pour aller à la Grange voir l'expo Helges Hommes. C'était le vernissage le We dernier. On a cancanné sur Vancau ce soir-là, me dit Eric. L'éternel panier de crabes jaloux gaumais. Je les ramène à dîner tous les deux, à Moircy

 

Samedi 8 août

Ma tante Ginette, Frédéric Hebbelynck et sa soeur Florence, et son amie qui s'appelle aussi Florence. On picnique dehors. Valérie et Renaud nous rejoignent l'après-midi. Je m'entends très bien avec Flo, la fille de Régine, celle qui est comédienne. Enelle est avec nous.

 

Lundi 10 août

La télévison, 2e séance. Normalement à 13h30. A 14h00 je téléphone et on me passe Alexandre Dinant. Son copain est bloqué par une grève des trains et sera en retard. Ils arrivent à 15h00.  Alex filme puis s'en va.  Bernard Bellefroid s'attarde un peu et je le reconduis à la gare de Libramont. Il me laisse un projet de scénario pour avoir mon avis "Sèche tes larmes, c'est que la guerre". Je lui conseille de lire Bernhard et Cioran. Ensuite Enelle et moi allons va dîner au St Gilles à St Hubert, où je rencontre un certain Serge Hamptiaux de Freux-Mesnil. C'est lui qui fournit la viande au resto. Il sait que je suis peintre et où j'habite (village voisin)

 

Mardi 11 août

On vient d'avoir une semaine splendide

 

En fin de journée, Auberge du Prévost fermée, ensuite les Taxhons chez Stany Cuvelier et enfin le Miami. Grosse effervescence. Blanc et tous les autres  et même Robert Genin, l'entrepreneur qui est venu travailler dans ma maison en ruines en 1979

 

Jeudi 13 août

A Redu. On tombe sur Yves Moiny qui tient la Gourmandine. il nous invite à prendre un verre. Gars très sympa qui vient à notre table et nous raconte son voyage au Népal en VTT avec Stephane Poncin et Goosse

On revient sur le Miami via Smuid

 

Vendredi 14 août

Nino Ferrer s'est suicidé...

Le soir terrasse du Miami. Invités  pour l'apéro chez les Felix à Lorcy

Souper aux Moules au St Gilles

 

Dimanche 16 août

"Vaut mieux s'ennuyer seul qu'à plusieurs" (Bonnard). Bonnard, né à Fontenay- aux- Roses, là où Agnès Varda a tourné Le Bonheur

 

Valérie me téléphone pour me dire que Céline et son mari viennent manger chez elle et que je ne me manifeste pas, car Pierre fait une vraie psychose du fait que je pourrais surgir sans prévenir" ???

 

Mardi 18 août

 

Mort de Julien GREEN à 97 ans

 

Coup de fil de JP Collignon. Lily et lui vont emménager rue d'Omalius. Ils nous inviteront en décembre pour la pendaison de crémaillère

 

Mercredi 19 août

Une carte de Roumanie de José et Mirela Bedeur-voir ci-dessous

 

Un documentaire sur Varian FRY, passeur d'artistes. Il a fait passer en Espagne et aux USA Max Ernst, André Breton, Heinrich Mann, Alma Mahler et son mari Franz Werfel, entre autres

 

Passeur en allemand se dit Schindler

 

Jeudi 20 Août

 

GENERALI aurait conservé les primes d'assurances-vie des victimes de l'Holocauste soit 100 millions de dollars qui sont désormais réclamés. Winterthur est aussi impliqué avec une quinzaine d'autres compagnies d'assurances

Je taille mes haies

 

Vendredi 21 août

 

A Pontaury

 

Je fais resouder une branche de mes lunettes à Mettet, au célèbre magasin "METTET LUNETTES"

 

Une fois de plus Eddy Devolder au téléphone et une fois de plus Enelle l'envoie bouler. Quel pot de colle. Elle lui dit que je suis là et il répond "Bon alors je te laisse à tes mondanités". Ce type m'adore. Devolder est écrivain, plasticien, professeur à Tournai et conseiller artistique à l'Aca d'Eté

 

Samedi 22 août

Enorme balade dans le Sud-Namurois et le Sud-Hainaut.(Voir carte ci-dessous) D"abord Franchimont et sa carrière de marbre rouge, sur la route qui va de Philippeville à Givet. Ensuite Sautour, village perché avec ses maisons des 17 et 18e siècles et son Donjon du 12e. Et son arcade ouvrant sur la ville basse. Et ses anciennes carrières de marbre rose, de Zinc et de plomb

 

La vallée de l'Hermeton

 

Nous nous retrouvons alors sur la route Arthur Masson (Toine Culot), puis à ROLY (Ferme -château) et ses colline calcaires. Partout le Jeu de Balles, sur les places et même sur les routes traversant les villages

 

Puis c'est Fagnolles et Mariembourg et là nous piquons sur la vallée du Viroin, où je filme les canars sur l'Eau noire. Nous laissons Couvin sur notre droite. Olloy nous plaît moins, un jardin bizarre, mis à part. En allant sur Givet, on longe le Parc National d'Olloy. Puis c'est VIERVES où je filme la ferme-château, puis TREILLES et nous remontons vers Florennes

 

Mon frein à mains se cale à nouveau. Nous sommes bloqués à Florennes, devant l'Eglise Saint-Gangulphe. Nous téléphonons à Touring Secours et sommes dépannés après une heure d'attente. Retour vers 21h15 mais crevés. 200 Kms

 

Dimanche 23 août

Nous allons dans "Les Jardins d'Annevoie" et descendons sur la Meuse dans l'après-midi

 

Mardi 25 août

Cette fois ce sera Couvin-Fumay et Revin sans oublier Nîmes et Dourbec, très beau village ainsi que Matagne la grande et la petite. Direction Vierres (voir cartes ci-dessous). Curieux cimetière avec un Mausolée. Ensuite on file vers Oignies et sur Fumay. On passe à Revin mais la galerie d'art est fermée. Retour à Arthur Masson, trégion de Treilles appelée LES TRIGNOLLES

 

Fumay, très beau et de là on roule sur HIERGES. Coup de foudre. Château et village médiéval

 

Retour à Moircy le mercredi 26

 

Jeudi 27 août.

 

Apprends que Renaud mon petit-fils s'est fait mettre à la porte de chez Pierre Servé. Il n'y mettra plus jamais les pieds, a t'il déclaré

 

Valérie me dit que c'est terminé avec Laurent. Nous sommes allés deux fois dans son village à Olloy. Elle va au Cortège de St Hubert, dimanche en huit et sur son cheval elle personnifiera un garde de Léopold 1er

 

Valérie est allée à La Courbeure et a parlé avec Jacqueline Richard "Mon Dieu voius êtes la fille de Christian, il ne s'entendait pas avec Pol (A qui la faute)", s'exclame Jacqueline. Le con en question est juste derrière elle

 

Samedi 29 août

Avec Enelle, on va se promener dans la grotte de Fierlandt, sous la chute d'eau, à Freux

 

Lundi 31 août

Encore mes haies  et le ruisseau dont je retire encore des boueses

Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal
Ma Bio 254 - 3e trimestre 1998-Extraits de mon journal

Mardi 1 septembre

Obligé d'écrire à Isabelle N. suite à sa lettre, pour mettre les choses définitivement au point

 

Jeudi 3 septembre

Roby Felix et son beau-frère Luc Verhaegen viennent rentrer une de mes billes de chemin de fer à l'intérieur de la maison, afin que je la peigne pour la mettre dans leur jardin à Lorcy (celui des Felix)

 

Vendredi 4

Coup de fil de Martine, une amie luxembourgeoise, venue passer une soirée à Moircy, il y a un an environ. Elle habite au Grand Duché

 

Samedi 5 septembre Mort de ma mère

Un coup de fil de mon Oncle médecin Jean-Pierre Duesberg "Ma mère serait morte ce matin, à Rhodes, en nageant dans la Méditerranée. Elle devait avoir 84 ans (née en 1914). Mais que faisait-elle donc à Rhodes, face à Jerusalem???. Elle était veuve depuis 1989. Etait-elle seule?? Quand mon père est mort, en tout cas lui était seul en clinique et elle se prélassait à Carcassonne. J'ignore tout de ce qu'il se passe à la maison. Seul mon frère Etienne sait. J'essaie de le contacter dans sa maison de campagne à Naomé; Une voisine me dit qu'il est parti dans un couvent à Béziers. Je laisse mon n° de téléphone et retéléphone à mon oncle. Je le préviens que je n'irai pas à l'enterrement. Ma mère a d'ailleurs stipulé dans son testament que je ne pouvais mettre les pieds dans sa maison. Je n'avais pas revu ma mère depuis 1978. Mon frère Etienne a été autorisé par mon oncle, devenu son tuteur de fait, à partir 6 jours dans ce couvent de Béziers avant de revenir à l'institut psychiatrique de Bertrix

 

 A St Hubert, c'est la journée de la Chasse et de la Nature et Valérie défile à cheval. Je la filme

 

Mort de KUROSAWA à 88 ans

 

Lundi 7 septembre

J'apprends par ma cousine Regine que ma mère a écrit un livre que sa mère Ginette a acheté. Régine ne l'a pas lu. Elle dit que j'ai pu résister à ma mère grâce au fait que je suis un rebelle. Elle et sa mère n'iront pas à l'enterrement non plus. Ma mère n'était pas du tout appréciée dans la famille de mon père. Ce serait Pierre Vancau(Ottignies) qui aurait "Les Mémoires" de ma mère

 

Etienne, retour de Béziers est à Moircy ce jour, tout voûté et tremblant

 

J'apprends que mon père avait des polypes à la vessie. On l'opérait régulièrement. Il est donc mort d'un cancer de la Vessie

 

Ma mère a dit à Etienne qu'elle m'aurait demandé d'aller voir Marc dans son Institut psychiatrique.; C'est faux ! Et je n'y suis jamais allé. J'avais déjà vécu cela avec ma soeur

 

Mon frère Etienne a une maison et une voiture achetées par ma mère; Une bonne façon de l'enchaîner et de lui faire jouer les chauffeurs de service. Il a 42 ans

 

Régine m'a dit que sa mère, la soeur  unique de mon père, lui avait dit que mon père n'aimait plus ma mère depuis longtemps mais qu'il avait dit à Ginette "Je me suis engagé, j'irai jusqu'au bout"

 

Il paraît ausi qu'il voulait que ma mère, ma soeur et moi, venions nous installer en Angleterre, après la guerre, mais ma mère a refusé. J'ai donc failli devenir anglais

 

Un extrait des innombrables lettres de ma mère dont elle n'a cessé de m'arroser "Si tu préfères croire que tu avais une mauvaise mère, plutôt que de croire que depuis 1945, Papa avait des crises de dépression et d'angoisse, jusqu'à en pleurer au téléphone avec nos amis er amies, c'est à toi de choisir..."

 

Ah cela je réponds "Bien normal quand je vois comment ta famille et toi l'avez accueilli quand il est revenu d'Angleterre, une table glaciale, j'y étais et ne comprenait rien. Sa fille venait d'être internée et son fils aîné le rejetait parce qu'il arrivait trop tard. J'avais 8 ans. Sans compter cet amant "de coeur" qui venait relancer ma mère, à Bruxelles et à la Côte belge. J'ai assisté à tout à l'époque"

 

Voir ci-dessous l'annonce du décès de ma mère

 

Mercredi 9 septembre

De sortie avec Eric Neuberg et Isabelle, qui dans un café à Bastogne pose ses mains sur les miennes en me parlant. Eric se fâche. Je n'y suis pour rien et le lui fais savoir. Non, non je ne prends pas les femmes des copains. Pas du tout mon style

 

Vendredi 11 septembre

Enelle ne  va pas bien du tout. Des tas de problèmes à l'Ecole; Prend du Brufen. J'essaie de l'aider. Ensuite elle a son psy au téléphone qui lui tient exactement le même langage que moi

 

Guy Denis ouvre une galerie "LA LOUVE" à Louftémont, chez lui

 

Je termine "Le Journal intime" de Robert et Clara Schumann. En 1856 Robert Schumann, échappé de l'asile de Bonn, se jette dans le Rhin à Enderich. Il a 6 enfants survivants et sa femme. Clara lui survivra pendant  40 ans (1896)

 

Samedi 12 septembre

 

Une émission de Michèle Cedric sur Luis ANSA. Argentin. Maître laqueur; Vit à Paris. Emission dans son atelier A suivi l'enseignement de Gurdjeff et dit que les psys ont le devoir de ne pas faire durer le plaisir mais de permettre à leurs "clients" de devenir leur propre psychothérapeute

 

Voir ci-dessous

 

Lire "La Plume de l'Aigle"

"Nous avons un rôle ici c'est rayonner"

"Les lieux sacrés, ça doit être nous-mêmes"

 

Il a un piano ayant appartenu à Chopin

"L'heure est venue de dire au vent, nous te confions nos paroles. Comme tu emportes tout, si elles ne sont que poussière, qu'elles retournent à la poussière. Si elles sont vivantes, qu'elles nourissent la vie.."

 

Passionnnant. Encore bien des choses sur lui dans mon journal manuscrit

Biographie et informations LUIS ANSA

Nationalité : Argentine

Biographie :

Luis Ansa, peintre, conférencier et écrivain, est spécialisé dans les langues orientales.

Très tôt, il a été initié au chamanisme par des chamans et des Nahualts au Pérou, en Bolivie et au Mexique.

Il est le héros du livre Les Sept Plumes de l’Aigle de Henri Gougaud, qui raconte son parcours initiatique et son histoire, de sa lointaine enfance argentine aux évènements qui l’on conduit en France, où il demeure aujourd’hui.

Fort de son expérience, en 1988, Luis Ansa a fondé, à Paris, l’association « La Voie du Sentir, Art du Secret » qui propose une approche nouvelle de la vie intellectuelle de l’homme occidental : la Voie du corps sensitif, hors du plan mental où se situent le rationalisme, la pensée logique et le concept.

Pendant de longues années, des psychothérapeutes, des psychologues et des psychanalystes ont suivi cette formation qui a abouti en 2009 à la création du Collège International de la Thérapie Sensitive de Paris.

Il a aussi publié avec Henri Gougaud Le secret de l’aigle (Ed. Albin Michel) et, aux Éditions du Relié Le quatrième Royaume ( réédité quatre fois ) et La nuit des chamans qui est un des succès du Relié.

 

Un document télévisé sur Lenine Secret.  En 1870 Oulianov naît dans une famille aisée. Son père est inspecteur général des écoles. Famille pieuse. En 1887 son frère est pendu pour complot contre le Tzar etc....

 

DURAS a fait partie d'une commission de censure contrôlée par les Nazis (d'après Laure Adler). Elle aurait été la maîtresse d'un homme (Rabier alias Mr X dans" La Douleur"), en bon terme avec les allemands, pour qu'il fasse sortir son mari Robert Anthelme, des camps. Puis elle aurait à la Libération participé à la torture de cet homme (elle était entrée dans la Résistance en 1943) et son amant de l'époque Mascolo serait devenu l'amant de la femme de ce collabo et lui aurait fait un enfant (Mascolo a été avec Duras pendant 15 ans)

 

L'éxécuteur testamentaire de ma mère, Jacques Van Eesbrouck, me téléphone. Insiste pour que je vienne à l'enterrement. C'est non, une nouvelle fois

 

Je fais mon pain avec de la farine de froment biologique, moulue sur meule de pierre (voir ci-dessous)

 

 

Lundi 14 septembre

Enterrement de ma mère. Aucun membre de la famille de mon père n'est présent. No comment

Ma fille en garde à cheval de Leopold 1er, dans les rues de St Hubert, avec moustache svp
Ma fille en garde à cheval de Leopold 1er, dans les rues de St Hubert, avec moustache svp
Ma fille en garde à cheval de Leopold 1er, dans les rues de St Hubert, avec moustache svp
Ma fille en garde à cheval de Leopold 1er, dans les rues de St Hubert, avec moustache svp
Ma fille en garde à cheval de Leopold 1er, dans les rues de St Hubert, avec moustache svp
Ma fille en garde à cheval de Leopold 1er, dans les rues de St Hubert, avec moustache svp
Ma fille en garde à cheval de Leopold 1er, dans les rues de St Hubert, avec moustache svp
Ma fille en garde à cheval de Leopold 1er, dans les rues de St Hubert, avec moustache svp

Ma fille en garde à cheval de Leopold 1er, dans les rues de St Hubert, avec moustache svp

Mercredi 16 septembre

Coup de fil de Gaillet. Le jour de mon opération il s'est réveillé dans un bain de sang. L'artère de sa machoire avait éclaté. On le transporte à Virton pour colmatage provisoire. A perdu 5 litres de sang. En route pour St Luc Bruxelles où on l'opère deux fois rien que pour boucher l'artère. Toute une partie de la machoire n'est plus irriguée

 

Puis il est parti 10 jours en Italie avec Nicolas Bertolazzo. Festival de Jaz au-dessus de Rome

 

Un documentaire Un siècle d'écrivains" sur Jules ROMAINS. Sa pièce KNOCK et les 27 volumes des "Hommes de Bonne volonté". Né en 1885 et mort en 1972, de la maladie de Parkinson, à 87 ans

 

Jeudi 17 septembre

Un reportage télévisé sur Hubert Grooteclaes et ses 3 filles que j'ai connues, toutes petites à Embourg. Voir ci-dessous

 

Vendredi 18 septembre

 

Mon frère Etienne va s'installer dans la maison parentale du Boulevard Sainte-Beuve à  Liège

 

Enelle arrive le matin. A 12h30 Françoise Lambinet s' amène sans avoir prévenu. Les bourgeois c'est comme cela. Elle adore les broux de noix (Je pense" eh bien tu n'as qu'à m'en acheter un". Elle ne le fera jamais et j'ai fini par lui en  donner un, plus tard. Je ne l'ai plus jamais revue. C'est comme cela les bourgeois.). Bien sûr on ne la retient pas à déjeuner

 

Un article de journal sur le Procès du Siècle: L'Affaire AGUSTA. Voir ci-dessous

 

Dimanche 20 septembre

Enelle n'en revient pas des sculptures d'Isabelle Goffinet; J'en ai acheté deux. Enelle veut en acheter aussi

 

Je téléphone à Alexandre Dinant  Alors quid de cette fameuse émission de télévision qui a duré unjour et demi de filmage. Il n' a encore rien monté. Elle passerait dans "Regards" un vendredi soir, dans 2 ou 3 semaines. Il me préviendra. Cela sent mauvais

 

Mercredi 23 septembre.

Je dois acheter deux paires de lunettes pour voir de près et aussi de loin

Une expo annoncée sur le Surréalisme à la Galerie La Louve (voir ci-dessous)

Eric  nous amènent les sculptures d'Isa; Elle sont primitives et belles

 

Jeudi 24 sptembre

 

Murielle au téléphone. Elle a acheté des oiseaux empaillés pour les mettre dans une volière avec ses poupées. mais a reçu ensuite la visite d'un inspecteur du Royal Club Saint-Hubert, Claude Pierard de Chiny. Interdiction de détenir des oiseaux empaillés. Donc saisie et on les brûlera au Palais de Justice. On lui signe un reçu. Où est le texte de loi et le droit à une saisie dans ces conditions?? J'enquête via Valérie qui travaille dans le secteur. C'est parfaitement légal mais il fallait un mandat de perquisition. Je communique tout cela à Murielle

 

Vendredi 25 septembre

Arrive à Pontaury  à 12h15. Cet après-midi nous irons dans la forêt de Nismes. On part sur Philippeville après le déjeuner. A Olloy je refilme le jardin délirant près du cimetière. On traverse la Forêt de Nismes jusqu'à Oignies-en-Thiérache où on va voir en forêt " Le Centre de l'Europe" avec une sculpture en mosaïque de Bernard Questiaux.  Vraiment n'importe quoi

 

Ensuite on revient sur Couvin et au Sud de cette ville, on prend la route de forêt qui mène à Bruly. On voit l'abri d'Hitler. On s'arrête au Barrage du RY de Rome et on rebrousse chemin à la frontière française

 

Samedi 26  septembre

Nous apprenons que Félicien Rops est enterré dans un caveau au Cimetière de Mettet

 

Après-midi nous partons sur Ermeton-sur-Biert à la recherche d'un arbre pluri-centenaire et d'une hêtraie

 

Puis j'emmène Enelle au Château d"Anthée, à droite sur la route d'Hastières. Je filme puis on va au village perché de Miavoye (voir carte ci-dessous), puis on descend sur Hastières et on visite Hermeton-sur-Meuse, Agimont avec un château bizarre, reconstruit et visitable, puis Heer-Agimont et Hastières. Retour par Anthée

 

Dimanche 27 septembre

 

C'est la grande marche napoléonienne de la Saint-Feuillen qui part de Fosses-la-Ville. Elle a lieu tous les sept ans. Départ à la Prairie du Pautche. Le Saint en question était venu d'Irlande(né à Connemara) pour evangéliser la région et a été assassiné dans la forêt de ROEULX en 655

On entend déjà le bruit des canons, des fifres et des tambours. Je roule vers Banbois. Nous descendons de voiture, gravissons une colline et nous voici en pleine bataille de Waterloo. Hallucinant. Je filme pendant 25 minutes. Des Grognards, des Zouaves, des Mamelouks et des chevaux partout

 

Mardi 29 septembre

Je lis "Les maximes de Chamfort"

 

En visite chez Murielle

 

Le soir mon oncle Jean-Pierre au téléphone. Une partie des bagages de ma mère est encore bloquée à Rhodes. Et qui va devenir tuteur de Marc. Pas moi !. Le juge est Philippe Detienne, un ami. Mon cousin Jean-Marie Fischer a refusé d'être subrogé-tuteur

 

Mercredi 30 septembre

Je suis toujours en train d'écrire mon roman

In fine la Marche de la Saint-Feuillien à Fosses-la-Ville
In fine la Marche de la Saint-Feuillien à Fosses-la-Ville
In fine la Marche de la Saint-Feuillien à Fosses-la-Ville
In fine la Marche de la Saint-Feuillien à Fosses-la-Ville
In fine la Marche de la Saint-Feuillien à Fosses-la-Ville
In fine la Marche de la Saint-Feuillien à Fosses-la-Ville
In fine la Marche de la Saint-Feuillien à Fosses-la-Ville
In fine la Marche de la Saint-Feuillien à Fosses-la-Ville
In fine la Marche de la Saint-Feuillien à Fosses-la-Ville
In fine la Marche de la Saint-Feuillien à Fosses-la-Ville
In fine la Marche de la Saint-Feuillien à Fosses-la-Ville
In fine la Marche de la Saint-Feuillien à Fosses-la-Ville
In fine la Marche de la Saint-Feuillien à Fosses-la-Ville
In fine la Marche de la Saint-Feuillien à Fosses-la-Ville
In fine la Marche de la Saint-Feuillien à Fosses-la-Ville
In fine la Marche de la Saint-Feuillien à Fosses-la-Ville
In fine la Marche de la Saint-Feuillien à Fosses-la-Ville
In fine la Marche de la Saint-Feuillien à Fosses-la-Ville
In fine la Marche de la Saint-Feuillien à Fosses-la-Ville
In fine la Marche de la Saint-Feuillien à Fosses-la-Ville
In fine la Marche de la Saint-Feuillien à Fosses-la-Ville
In fine la Marche de la Saint-Feuillien à Fosses-la-Ville

In fine la Marche de la Saint-Feuillien à Fosses-la-Ville

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans Ma BIOGRAPHIE
commenter cet article

commentaires