Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 


LE BLOG TOTEMS DE CHRISTIAN VANCAU


 


POUR TRADUIRE MON TEXTE DN ALLEMAND OU EN ANGLAIS CLIQUEZ CI-DESSOUS

 

Site traduit en Allemand :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/de/index.html

 

Site traduit en Anglais :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/en/index.html


Sur cette photo, Christian Vancau dans son jardin avec quelques uns de ses totems et sa guitare à la main


Présentation

  • : le blog totems par : Christian VANCAU
  •   le blog totems par : Christian VANCAU
  • : Il s'agit de la réflexion d'un peintre de 78 ans, au départ d'un territoire peint et sculpté par lui, au coeur de l'Ardenne et dans lequel il vit en solitaire, tout en y accueillant de nombreux visiteurs!
  • Contact

Profil

  • Christian VANCAU
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.

Carte mondiale des Blogueurs

J'habite dans le Sud de la Belgique, à 10 Kms au Nord de Libramont, 50 Kms au Nord  de Sedan et 75 Kms au Nord de Longwy. Sur cette carte, la Belgique au Nord de la France et au Sud, une flèche noire indiquant mon village, situé au Nord de LibramontUne autre perspective. Moircy encadré, Bastogne 30 Kms Nord-Est, Luxembourg- ville au Sud-Est, Carte-Prov.Lux2-jpgSedan et Carte-Prov.Lux-jpgCharleville au Sud-Ouest

Recherche

<a href=

Mon adresse-mail est la suivante:  christian.vancau@base.be


" C'est d'abord un combat contre les parents et ensuite un combat contre les maîtres qu'il faut mener et gagner, et mener et gagner avec la brutalité la plus impitoyable, si le jeune être humain ne veut pas être contraint à l'abandon par les parents et par les maîtres, et par là, être détruit et anéanti "
( Thomas Bernhard, écrivain autrichien décédé en 1989 )

Ma biographie c'est ce combat et rien d'autre




Je suis un homme de 74 ans retiré dans un tout petit village des ardennes belges,  un endroit magnifique au bord de la forêt. J'y vis seul . J'ai une fille de 46 ans et deux petit-fils de 21 et 6 ans, qui vivent tous les trois à 10 Kms de chez moi.. Je suis donc un homme d'avant-guerre (1937), né à Gand en Flandre, de père gantois et de mère liégeoise (Gand et Liège sont les deux villes rebelles de Belgique ). Je suis arrivé à Liège en 1940 avec ma mère et ma soeur, alors que mon père s'était embarqué pour l'Angleterre, dans l'armée belge et y exerçait son métier de chirurgien orthopédiste. Je n'ai donc réellement rencontré mon père qu'à l'âge de 8 ans, après la guerre, en 1945. Mis à part 2 années à Bruxelles et une année en Suisse à Saint-Moritz, j'ai vécu à Liège et y ai fait toutes mes études, humanités gréco-latines chez les Jésuites et Droit à l'Université de Liège. Je me suis marié en 1962, ai eu une petite fille Valérie et ai cherché une situation, muni de mon diplôme de Docteur en Droit. J'ai trouvé un emploi dans la banque. Je n'aimais ni le Droit ni la banque, je ne me savais pas encore artiste, je voulais être journaliste. Ma famille bourgeoise m'avait dit "Fais d'abord ton droit" !  En 1966, j'ai commencé une psychanalyse qui a duré 5 anset demi. En 1967, j'ai commencé à peindre. En 1971, ma Banque m'a envoyé créer un réseau d'agences dans le Sud de la Belgique, ce que j'avais déjà fait dans la province de Liège. Je me suis donc retrouvé en permanence sur les routes explorant village après village, formant les agents recrutés et les faisant "produire". Il ne m'aurait jamais été possible d'être un banquier enfermé. Je ne tiens pas en place. Pendant 8 ans j'ai vécu au-dessus de ma banque à Libramont, créant mon réseau. En 1975, j'ai été nommé Directeur et Fondé de Pouvoirs. En 1978 j'ai acheté une maison en ruines à Moircy, mon territoire actuel. Je l'ai restaurée et y suis entré en 1979. En 1980, ma banque a été absorbée par une banque plus puissante et l'enfer a commencé. En 1983, mon bureau a été fermé. Je suis devenu Inspecteur, puis Audit en 1985 avec un réseau de 140 agences couvrant tout le Sud et l'Est de la Belgique. Dans le même temps je transformais mon territoire, creusais des étangs, installais plantations et totems et peignais abondamment. En 1989, j'étais "liquidé" par ma Banque avec beaucoup d'autres, pour des raisons économiques. Ma femme est partie.Je me suis retrouvé libre avec 28 mois de préavis et puis ensuite chômeur. Mais j'ai  intenté un procés à ma Banque. Ca a duré 4 ans et j'ai gagné. Quelle jouissance de pouvoir écraser une banque (à suivre)
.

<a href=

  

J'ai commençé à exposer en 1976 et celà a duré jusqu'en 1995, le temps de réaliser que le monde de l'Art  n'était pas plus reluisant que celui de la Banque. Je n'avais en outre, nul besoin de vendre et encore moins d'être célèbre. A chercher l'argent et la gloire, on est sûrs de perdre son âme, tôt ou tard (et de toutes façons, la réputation monte quand le cercueil descend ). J'ai donc quitté les mileux de l'art. J'ai encore peint jusqu'en 2002. Celà aura tout de même fait 35 ans. Je n'ai plus besoin de la peinture. Elle m'a permis de survivre psychologiquement et de me chercher. Pour moi l'Art est ce qui doit rendre la Vie plus belle que l'Art
Je suis un HOMME LIBRE, un sauvage, proche de la nature et des animaux, misanthrope, profondément rebelle, tout d'une pièce, physique, violent contrôlé à savoir positif dans ma violence, agnostique. Je ne crois absolument pas à l'avenir de l'Humanité. L'Homme est indécrottable. Il est UN LOUP pour l'Homme. Aucune leçon de l'Histoire ne lui a servi
Je ne crois pas à la politique. J'ai le coeur à gauche, instinctivement du côté des défavorisés, contre toute exploitation et abus de pouvoir, contre tout racisme, mais je ne suis pas de gauche, ça ne veut plus rien dire ! Et encore moins de droite, celà va de soi !
Je pense que si l'homme n'arrive pas à créer le bonheur dans sa vie personnelle intérieure, il est incapable de le créer pour les autres. La meilleure chose que l'on puisse faire pour les autres est d'être heureux soi-même !
Je préfère nettement les femmes aux hommes. Je me sens de leur sensibilité, je m'efforce de faire fleurir les mêmes valeurs qu'elles
Je pense que réussir sa vie, c'est réussir l'amour. Toutes les autres formes de "réussite", sont des ersatz qui ne "comblent "pas
Je suis né un 1er Novembre, suis donc Scorpion, Ascendant Gemeaux, Milieu du Ciel en Verseau, Mercure en Scorpion comme le Soleil, Mars et Jupiter en Capricorne, Saturne en Poissons, Uranus en Taureau, Neptune en Vierge, Pluton en Lion, Vénus en Balance, ainsi que la Lune, j'ai mes Noeuds lunaires ( sens de ma vie, mon destin ici bas ) et Lilith (la lune noire) en Sagittaire. Du Scorpion, j'ai l'agressivité, le côté piquant, le côté rebelle. Du Gemeaux, j'ai le goût des langues , de l'écriture, des voyages, et l'incapacité à rentrer dans des hiérarchies ou dans des groupes,
quels qu'ils soient, et à me soumettre à une autorité
Dans mes jeunes années j'ai pratiqué beaucoup de sports: tennis, natation, cyclisme, ping-pong, ski, boxe et karaté. Aujourd'hui toute mon activité physique est concentrée sur les travaux d'entretien de mon territoire. Je suis jardinier 6 mois par an.
En dehors de la peinture, je pratique d'autres activités: 1) Lecture (romans, polars compris, poésie, théâtre, ouvrages de philosophie et de psychologie, mythologies etc..) 2) Ecriture (Un journal quotidien depuis 1980, comptant à ce jour 45.000 pages ), 3) Musique (Guitare et piano). Toutes les musiques m'intéressent, blues, jazz, rock, chanson française, musique classique et contemporaine. 4) Photo et Video. 5)Jardinage et rapport constant avec le monde animal. 6)Et enfin l'informatique, activité nouvelle que je pratique depuis3 ans et qui a abouti à la création de ce blog

Articles Récents

  • Bio125 Mouvement Planète. A.G à Orleans - Déc.1969
    Lettre de Louis Pauwels datée de décembre 1969 Il neige à flocons drus, c'est une vraie tempête et nous partons en train avec Jean-Pierre Michaux et Marcel Reynders. Dés notre arrivée dans une serre magnifique où les tables sont déjà dressées, nous sommes...
  • Bio125 Mouvement Planète. A.G à Orleans -...
    Bio125 Mouvement Planète. A.G à Orleans - Déc.1969 - le blog totems par : Christian VANCAU https://t.co/syTVczuVu0 Christian Vancau (@VancauChristian) September 20, 2017 Lettre de Louis Pauwels datée de décembre 1969 Il neige à flocons drus, c'est une...
  • Christian Vancau Votre PDF MA BIOGRAPHIE peut...
    Christian Vancau Votre PDF MA BIOGRAPHIE peut désormais être téléchargé depuis l'adresse... https://t.co/xloUA5csh3 Christian Vancau (@VancauChristian) September 20, 2017
  • https://t.co/pPLeKPWBkx
    https://t.co/pPLeKPWBkx Christian Vancau (@VancauChristian) September 19, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/yD4hlUcVqS
    https://t.co/yD4hlUcVqS Christian Vancau (@VancauChristian) September 18, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/eIXLLD1WNc
    https://t.co/eIXLLD1WNc Christian Vancau (@VancauChristian) September 17, 2017 Christian Vancau shared his post.
  • https://t.co/JhTclis3cE
    https://t.co/JhTclis3cE Christian Vancau (@VancauChristian) September 16, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • Votre PDF MA BIOGRAPHIE peut désormais être...
    Votre PDF MA BIOGRAPHIE peut désormais être téléchargé depuis l'adresse... https://t.co/CcqJLdfIwY Christian Vancau (@VancauChristian) September 16, 2017
  • Un article sur mon territoire vient de paraître...
    Un article sur mon territoire vient de paraître dans le n° 31 de septembre 2017, pages 22-23 et 24 de la revue... https://t.co/gJxCwRSwyw Christian Vancau (@VancauChristian) September 14, 2017 Un article sur mon territoire vient de paraître dans le n°...
  • https://t.co/pPlRtfzdsB
    https://t.co/pPlRtfzdsB Christian Vancau (@VancauChristian) September 14, 2017 Christian Vancau shared a memory.

Pages

Texte Libre


-->
<

Texte Libre

Texte Libre


Jetez un oeil dans mes LIENS sur Richard OLIVIER, BIG MEMORY, mon ami Richard, Cinéaste belge, étant sur un gigantesque projet: Filmer tous les CINEASTES BELGES, morts ou vifs. Enfin, un artiste qui s'intéresse à ses pairs !http://www.bigmemory.be

Texte Libre

COHEN Eveybody Knows
Tibetan Song

Je suis sur les blogs pro-tibétains:

www.candle4tibet.org
www.ning.com

VENEZ M'Y REJOINDRE !

Christian VANCAU

15 octobre 2016 6 15 /10 /octobre /2016 10:14
Bio 292 - Janvier 2004

Jeudi 1er janvier 2004

(Au niveau de sa retranscription partielle sur Internet, j'en suis  à la 33.453ème page de mon journal manuscrit et au Tome 111. Un journal commencé fin 1980 mais pour faire ma biographie il m'a fallu, de mémoire et d'archives remonter jusqu'au 1er novembre 1937, date de ma naissance

Je ne mets sur Internet que des extraits de mon journal. En effet celui-ci, à la date du 18 janvier 2016, compte 182 tomes et 54.490 pages auxquelles il faut ajouter 4 tomes de formats différents, écrits entre 1975 et 1980 et comptant 930 pages)

 

Céline me téléphone. Elle viendra à 15h00 avec Etienne. Il fait tout blanc. Enormément de neige mais mes invités arrivent à bon port. Ils se sont couchés à 5h00 du mat. Etienne m'apporte 3 Cds (Kevin Coyne-Calvin Russell-Jeff Buckley-Pentangle et Tony Jo White dans Lake Placid Blues. ) Fondue prévue mais le caquelon électrique tombe en panne. Coup de fil vagissant et incompréhensible d'Eric N. Mais hélas C.recommence son insupportable langage devant et contre Etienne et contre les enfants de Pierre qui veulent leur part de succession, comme si ce n'était pas  normal. Je lui dis "De quoi te plains-tu, tu as 40.000 frs par mois de pension (1000 euros), une maison que tu occupes à Liège dans la quartier chic, un apart à Liège dont tu touches les loyers. Ton langage est insupportable et parfaitemlent indécent. Elle avouera ensuite qu'elle reste avec Etienne parce qu'elle ne peut pas rester seule. Imaginez la tête d'Etienne, devenu son véritable souffre-douleurs. Je dis à Céline "tu aurais dû être Procureur du Roi, tu accuses tout le monde, tu ferais mieux de te regarder dans le miroir"

 

Elle a le culot ensuite de reparler de Véronique, l'ex-femme d'Etienne avec laquelle j'aurais eu une aventure. Furibard je vais chercher une lettre de Véronique, une lettre d'amoureuse, à laquelle je n'ai jamais répondu, que j'ai donné à Céline parce que je partais en tournée et que Véronique voulait me parler au téléphone suite à sa lettre; J'ai dit à Céline, voilà la lettre et tu te débrouilles avec elle. Je n'ai jamais revu Véronique. Cette lettre je la lis à haute voix pour qu'Etienne connaisse la vérité. Andrée V. a qui Céline a raconté des mensonges éhontés est remise sur la touche et Céline est complètement coincée. Furieuse, elle va se coucher dans la chambre d'amis, complètement saoule. Je lui dis qu'elle peut aller se coucher ailleurs, que je ne les ai pas invités à dormir mais je laisse tomber car elle est déjà écroulée sur le lit. Je parle avec Etienne et le mets en garde contre ce personnage qui vient de faire une démonstration époustouflante

 

Les photos ci-dessous montrent que cette soirée était bien engagée mais il a fallu que Madame la ramène et nous fasse un cirque lamentable. Je l'ai mise KO et elle me dit qu'elle ne reviendra plus et qu'elle n'ira pas chez Valérie demain. Tant mieux

Je dis à Etienne que je vais me coucher

 

Vendredi 2 janvier

Levé le premier comme toujours, je nettoie le bordel, fais la vaisselle, prépare le petit-déjeuner. Je n'aurais pas eu un coup de main, ni la veille, ni le lendemain. A 9h30 Valérie téléphone. Je lui raconte la soirée catastrophique d'hier et que C. ne veut pas venir chez elle. J'attends qu'ils se lèvent ce qu'ils font vers 10h00. Céline ne veut pas boire son café mais quitter tout de suite..

 

Je vais prendre l'air, sors dans la neige; Il fait superbe et je prends des photos et Etienne aussi. C. à qui j'ai dit qu'elle devait retéléphoner à Valérie, reste seule dans la cuisine avec son éternelle cigarette au bec. Ils décident finalement de rentrer à Liège dans la maison de Pierre, le mari décédé de C. Je conseille à Etienne de quitter la maison de la rue Fabry, cette cohabitation étant malsaine. C. a dit à Valérie qu'elle était malade. ll y a dans la chambre d'amis un sac plein de bonbons et de chocolats pour Valérie et Cie. Céline devait aussi apporter une foreuse à Jipé qui est en train de poncer. Quelle foreuse? Je ne vois rien. OK je lui apporterai la mienne avec les sacs de bonbons. En plus Renaud veut me voir

 

J'y vais donc dans l'après-midi. Renaud me montre ses nouveaux accords de guitare, des accords de Blues. Céline téléphone. Renaud dit que je suis là avec bonbons et foreuse. C.propose à Valérie de venir demain. Impossible, ils vont à Luxembourg  chez la tante de Jipé

Jacky F. est là, son amie l'a quitté

 

J'apprends que C. m'a pris un 33 Tours de Graham Allwright quand j'étais en France sans m'en parler, de même qu'un certain nombre de livres. J'étais absent, elle n'avait qu'à se servir mais elle aurait dû me le dire. Hélas C.n'a aucune éthique. Et j'aurais dû continuer à vivre avec cette femme-là????

Rien de NL pour le nouvel-an????

Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004Bio 292 - Janvier 2004Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004Bio 292 - Janvier 2004Bio 292 - Janvier 2004

Samedi 3 janvier

Un article sur Gouvy et son animateur Claudy Lentz

C. me téléphone le soir pour me dire "Etienne vient de m'annoncer la mort de Jean-Pierre". Je pense immédiatement au frère d'Etienne, Jean-Pierre Devresse et pense qu'il s'est suicidé après avoir perdu son emploi à la Discothèque de Liège. Eh bien non c'est mon frère Etienne qui a annoncé à Céline que mon Oncle Jean-Pierre Duesberg etait mort en octobre dernier. Coup de tonnerre. Oui Etienne m'avait dit qu'il était en clinique et qu'il voulait me voir. Par la suite Etienne a pensé que je n'avais pas réagi et donc pour me punir il ne m'a pas prévenu de sa mort. Eh bien si, j'avais téléphoné à la Clinique. Il n'y avait personne dans sa chambre m'avait-on dit. J'ai laissé un message. On ne m'a jamais retéléphoné et j'ai cru qu'il était rentré chez lui. C'est le seul membre de la famille que j'aimais bien mais cela faisait des années que je n'avais plus de contact avec lui parce qu'il m'avait écrit et demandé de me réconcilier avec ma mère. Lui aussi comme mon père était complètement dominé par sa soeur Suzanne

 

Je téléphone à mon frère Etienne. Il m'explique qu'on avait résorbé pour la deuxième fois son hématome au Cerveau mais qu'il avait chopé deux virus en clinique, l'un au rein et l'autre au foie. Bravo. Une fois de plus le staphylocoque doré

 

J'apprends aussi par mon frère que Ginette, la soeur de mon père, avait pris Danielle, notre soeur, chez elle, à Gand, pour quelques jours et que lorsqu'elle a voulu la ramener, ma mère aurait dit "Oh mais tu peux la garder, tu sais" et ce n'était pas une blague et Ginette ne racontait jamais d'histoires. Voici ce qui confirme ce que je pressentais depuis longtemps. Ma mère a voulu se débarrasser de sa fille de 6 ans avant que mon père ne revienne d'Angleterre et l'a fait enfermer et au surplus c'est moi qui suis allé la conduire

 

Dimanche 4 janvier

Documentaire sur Sofia Andreievna BERS, épouse Leon Tolstoï. Il était homosexuel, enfin disons bi-. Sa femme l'a découvert dans son journal; "Tolstoï, le grand ami de l'humanité, torture son épouse et déshérite ses enfants" proclame t'elle. C'est faux il ne leur a retiré que ses droits d'auteur et non ses biens. Il promet d'enfermer son journal dans le coffre d'une banque

Quand Tolstoï s'en va dans un monastère auprès de sa soeur, sa femme se jette dans l'eau glacée

Il est mort en 1910 dans la Gare d'Astapova. Sa fille Sacha était avec lui

Sa femme est morte en 1919

Il avait été excommunié en 1901 pour son livre "Résurrection"

 

Un autre documentaire sur Boris Pasternak

 

Lundi 5 janvier

J'ai une pharyngite

 

Mardi 6 janvier 2004

Une réponse de Christian Bobin :

"Cher Christian

ta lettre

c'est toi : ferme, gai, ouvert, rapide

Je  n'ai pas déménagé, simplement mis le silence autour des murs

Je regarderais volontiers une cassette video pour découvrir ton territoire

Si GEAI te plaît, alors, il y a dans les librairies, un auteur dont on ressuscite les livres, André DHOTEL, qui devrait te ravir (De lui tu peux lire le premier livre venu, tout est miraculeux)

Amicalement

Christian "

 

Une carte d'Annick Blavier "Tu me fais sourire quand tu me dis que je ne suis venue q'une fois chez toi. Et à Bruxelles, quand es-tu venu???. Elle est gonflée. Elle ne m'a jamais invité chez elle, car ce genre de personnage n'a pas de chez soi; Et lorsqu'elle m'a invité au vernissage du 11 décembre de son expo, je reçois son invitation, le 29 décembre. Quand on ne sait pas se gérer, on baisse d'un ton. Je lui réponds illico en lui disant que finalement il y a des incompatibilités fondamentales entre nous at que dans ce cas il vaudrait peut-être mieux en rester là. Je pourrais lui dire "Moi j'ai acheté tes éditions et toi tu as fait quoi????"

 

Un article sur SHARKO, le chanteur. Voir ci-dessous

 

Mercredi 7 janvier

A 9h00 je téléphone à Ransonnet. Il a le moral à zéro......Et cela m'inquiète

 

Eric Neuberg à 10h30. Il veut venir tout de suite. J'ai la faiblesse d'accepter

 

Je refais de l'Italien

 

Une missive du Centre d'Art contemporain. On propose aux artistes de "donner" une oeuvre  de 20 sur 20 cms pour le Musée temporaire du CACLB. Des oeuvres que l'on pourra voir dans la bibliothèque de Jamoigne et qu'on pourra éventuellement louer, non à l'artiste, bien sûr mais au Centre. Je n'enverrai rien du tout. Voir ci-dessous

 

Jeudi 8 janvier

Jean-paul Laixhay au téléphone. Il est débordé. Me demande de patienter encore deux semaines; je lui dis que j'ai contacté un entrepreneur qui travaille au coin de ma rue et semble bien travailler. Un certainPIRON. On en reparlera

 

Je fais une K7 pour Christian Bobin

 

" Mieux vaut un prélèvement avec gain qu'un prélèvement sans gain "

 

Le notaire Champion m'a envoyé son projet d'acte et j'annote. Je lui téléphone et on fixe date au samedi 27 mars pour la signature de l'acte de création de la Fondation

 

Chez Valérie le soir et au Miami. Je lui parle de notre entente. Elle me dit qu'elle a besoin de me téléphoner tous les 3 jours

 

Samedi 10 janvier

Mon agent Leonard de Libramont va me prêter un fax. Il passe à 10h00 avec sa secrétaire, installe le Fax et m'explique

Je vais à Houffalize avec Valérie pour voir le vaissellier chez Haïko. Ca s'annonce bien. Une oeuvre d'art

 

Lundi 12 janvier

J'envoie la K7 de mon territoire à Bobin

 

Coup de fil de la commune. Jean-Pierre Deglin. L'homme de terrain des travaux communaux. Il va venir voir le ruisseau et ses problèmes de pollution. En effet le dossier que j'ai remis à l'époque au Bourgmestre  Charles Bossicart a disparu. J'ai refait un dossier complet. Deglin vient ici et j'exige qu'il me signe un accusé de réceprion du dossier

 

Toujours aucune nouvelle d'NL depuis l'an dernier???

 

Yves Zurstrassen le verviétois expose à l'IKOB à Eupen

 

Un entrefilet sur Noël Godin que je n'aime pas. C'est un gros bébé

Voir ci-dessous

 

Un nouvel éditeur à Liège "Le Somnambule équivoque". Voir article ci-dessous Et l'écrivain Etienne Ethaire avec sa "Langoureuse". Voir ci-dessous

 

Mardi 13 janvier

Un reportage sur l'affaire Dandonneau, un vrai roman avec un complice fou de Brassens

L'affaire Yves Dandonneau est une histoire d'escroquerie à l'assurance-vie, qui a eu lieu le soir du au lieu-dit Le Col de l'Homme Mort, dans l'Hérault. Certains pensaient qu'elle pourrait être le sujet d'un roman policier et la suite prouva qu'un roman policier américain avait déjà parfaitement décrit ce scénario et que Dandonneau s'en était largement inspiré.

Les faits

Dans la nuit du 6 au , sur une petite route vers Ceilhes-et-Rocozels, les pompiers sont appelés pour intervenir sur un accident de voiture. Une Austin Metro rouge a percuté un rocher sur le bas-côté. Le conducteur Daniel Blouard, indemne, est allé chercher des secours. Il est tendu, son ami Yves Dandonneau, blessé sur le siège passager, s'est évanoui. Il ne cesse de répéter qu'il craint que la voiture ne prenne feu. Lorsque les pompiers arrivent sur place, la voiture est en flammes. Sur le siège passager il y a un corps totalement carbonisé.

Après la délivrance du certificat de décès, Marie-Thérèse Héraut, la compagne de Dandonneau, et Danièle Simonin, la secrétaire de ce dernier, viennent reconnaître le corps. Très prévoyant, Dandonneau avait contracté, quelques mois auparavant, huit contrats d'assurance-vie, au bénéfice de sa compagne, pour un total de 11.900.000 FF (1.800,000 €). Il avait aussi manifesté la volonté que sa dépouille funèbre soit incinérée. Aucune autopsie n'ayant été ordonnée, le corps est donc rapidement incinéré.

L'enquête

Les premières constatations font état d'un accident mortel résultant du choc du véhicule contre un obstacle, la cause de l'incendie serait un court-circuit des phares. Blouard, interrogé par les gendarmes, raconte les raisons qui l'ont amené à circuler sur ce chemin sinueux. Les gendarmes concluent à un banal accident de la route.

Le plan rencontre alors un obstacle imprévu : en effet, parmi les huit compagnies d'assurance, une société britannique avait été directement sollicitée à son bureau de Paris par Dandonneau afin d'établir un contrat limité au risque de décès accidentel, avec triplement de la garantie en cas d'accident de la circulation.

Informée du sinistre, cette Compagnie remarque que le souscripteur a omis de déclarer le cumul des assurances préalablement contractées auprès d'autres Compagnies. Saisis de soupçons, les assureurs britanniques dépêchent un inspecteur afin de faire un complément d'enquête.

L'inspecteur d'assurances procède à ses propres investigations. Il relève les éléments suivants:

  • la voiture roulait en seconde, ce qui implique que la vitesse était basse (confirmé par Blouard dans sa déposition)
  • il n'y a qu'un seul obstacle sur le chemin, et le conducteur l'a percuté (manque de chance ?)
  • la voiture est entièrement calcinée, il ne reste plus que l'ossature métallique, ainsi que des os, calcinés eux aussi.

À la suite de cette première intervention, l'épave du véhicule incendié fait l'objet d'un dépôt dans un garage à des fins d'expertise : cette mesure conservatoire est l'élément fondamental de la résolution de l'affaire Dandonneau puisque le corps a été incinéré. Puis une compagnie française, parmi les huit assureurs, mandate la cellule Anti-Fraude (ALFA) relevant de la Fédération Professionnelle des Assureurs.

L'inspecteur de cet organisme relève les éléments suivants:

  • le chemin est en ligne droite, le rocher est disposé de telle manière qu'à moins de se "jeter dessus", il parait impensable qu'un conducteur ne puisse pas l'éviter,
  • aucune trace de freinage n'est présente,
  • il existe une route bien dégagée et beaucoup plus facile d'accès que le chemin emprunté.

Sur le rapport circonstancié de l'inspecteur ALFA, il est décidé de déposer une plainte auprès du tribunal de grande instance de Montpellier et une enquête judiciaire est déclenchée.

Malgré cette enquête, cinq des huit compagnies d'assurance vont régler le sinistre. Les trois autres suspendent leur règlement en attendant le résultat de la procédure. Les résultats confirment qu'il faut écarter la thèse de l'accident et que Dandonneau n'est pas le mort brûlé dans l'Austin : un expert scientifique, Jean-Marie Grafeille, a réussi à reconstituer une partie de sa mâchoire. Elle ne correspond pas à la radiographie conservée par le dentiste de Dandonneau.

L'escroquerie avérée, il reste à retrouver la trace de Dandonneau pour le confondre et à déterminer l'identité du cadavre. Des mises sur écoute permettent de localiser sa cache dans le département des Alpes-Maritimes et les gendarmes procèdent à son interpellation. Dandonneau tente de se faire passer pour un certain Bernard Depenne, puis pour François Meunier. Rapidement confondu, il avoue son identité et dénonce ses complices restés en île-de-France. En quelques heures, tous sont sous les verrous.

Une escroquerie finement montée

La première idée était de subtiliser un cadavre dans l'hôpital où travaillait l’un des complices, mais c'est finalement François Meunier qui se charge de trouver un SDF pour prendre place dans l'accident. Ce dernier est un dénommé Joël Hipeau, un marginal universitaire fou de Brassens, à qui l'on prmey de l'emmener à Sète sur la tombe de Brassens, que Dandonneau et Daniel Blouard emmènent en voiture dans l'Hérault et font boire. Lorsqu'il a sombré dans un coma éthylique, ils le placent dans la voiture, la précipitent contre un rocher, l'arrosent d'essence et y mettent le feu. La compagne de Dandonneau n'a plus qu'à identifier le corps et encaisser l'argent.

Le procès

Le procès de l'affaire Dandonneau s'ouvre le devant la cour d'assises de Montpellier.

Les peines sont les suivantes :

  • 20 ans de réclusion criminelle pour Yves Dandonneau,
  • 14 ans de réclusion criminelle pour Daniel Blouard,
  • 9 ans de prison pour François Meunier,
  • 4 ans avec sursis pour chacune des deux femmes, accusées uniquement de complicité d'escroquerie.

 

 

Une carte d' Anne-Marie Klenes. Je lui téléphone le soir ainsi qu'à Lieve

 

Mercredi 14 janvier

Jean-Paul Laixhay m'envoie un petit livre sur son oeuvre, préfacé par Jacques Izoard et Marcelle Imhauser, ainsi que la convention que j'ai oublié de signer. Il ajoute 1-1 (souvenir du "conseillé). Jean-Paul Laixhay, né le 17 novembre 1952. Encore un Scorpion, et même Scorpion, ascendant Scorpion. Sa femme s'appelle Claire Rensonnet

 

Jeudi 15 janvier

Une carte d'Anne-Marie Klenes

Je m'exerce à envoyer des Fax

 

Une expo à Bertrix sur la Rouille, organisée par l'amie de Dominique Marx, Sylviane Dufour et à laquelle je ne suis pas invité alors que c'est en plein dans mes cordes, la Rouille. Par bravade j'irai à ce vernissage, provoquerai une gêne évidente et l'intéressée viendra s'excuser. Moi je rigolerai intérieurement

Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004

Vendredi 16 janvier

Jean-Paul expose à St Vith, en février. Nous nous verrons à Liège mercredi prochain

Jean-Pierre Ransonnet va mieux

Valérie m'invite à la Cave. recontre de Nathalie Moerman. Beaucoup d'humour

 

Samedi 17 janvier

Le ruisseau d'hiver a commencé à couler et horreur je découvre un cadavre de renard dans ce ruisseau, cadavre dont je me débarrasse car il va polluer l'étang

 

Dimanche 18 janvier

Coup de sang et je téléphone à NL car je commence à devenir inquiet de son silence. Eh bien elle a un cancer de l'Uterus, enfin elle n'est pas sûre à 100%. Elle attend des confirmations. Elle a repris sa psychothérapie (Pourquoi l'avoir abandonnée ?). Conversation de 2 heures assez pénible

 

Lundi 19 janvier

Je reçois la facture de Jean-Paul = 1210 euros. Je paie par Fax

NL me téléphone. Elle n'a pas le cancer. Elle veut m'envoyer le signet de Vuillard. Je n'en veux plus. Lieve lui a téléphoné. Je lui dis que je suis au courant

Il reneige. Routes très dangereuses

 

Mardi 20 janvier

La neige a fondu. J'irai donc à Liège. Jean-Paul aimerait avoir un de mes totems pour le mettre dans son jardin à Hermalle-sou-Argenteau. Je n'en ai pas. Il faut que je rentre une bille de chemin de fer, la laisse sécher et que je la peigne; Ca prendra du temps

J'ai commandé une télé Philips chez Eldi et elle est arrivée

Voir ci-dessous mon ruisseau d'hiver

 

Mercredi 21 janvier

Je pars à Liège. RV avec Jean-Paul au Bvd de la Constitution. On rit beaucoup car il m'a amené une lettre que je lui avais écrite pour lui demander d'élargir la passerelle dans le cas où je grossirais dans les années qui viennent. On ne reçoit pas beaucoup de lettres comme celles-là me dit-il, en riant. Il m'emmène ensuite à Hermalle pour me montrer sa maison, son jardin et l'endroit où il mettrait mon totem. Il me présente au chien Leon ainsi qu'à son fils, sa fille et son épouse Claire Rensonnet.

 

Ensuite je plonge chez Anne-Marie qui me fait visiter la maison qu'elle a achetée avec Alain, rue Schmerling. Beaucoup de travaux à effectuer. Petite terrasse plein Sud, près du haut de la rue St.Gilles et de la rue Wazon. A 15h30, nous sommes à la Galerie Monos où elle expose. Je visite la Galerie, bel espace et regarde des "Pincemin" après avoir été accueillis par Nicolas et son dogue noir François Alphonse. On me fait alors entrer dans le bureau de Constant qui m'acheta jadis une oeuvre, chez José Strée, alors que j'étais en France. Je ne l'ai donc jamais vu; Il dirige la galerie. Il pense que je viens le solliciter pour faire une expo. Je lui dis que pas du tout, que je n'expose plus depuis 1995. Malentendu???

 

A Nicolas je dis qi'il y a quelquechose d'allemand dans ses peintures et il me dit que son père est allemand. On parle notamment de Vostell

 

Anne-Marie me ramène rue Schmerling à 17h30. Je suis à Moircy à 19h00

 

Ci-dessous le plan du jardin de Jean-Paul avec le futur totem

 

J'ai reçu le signet de Vuillard, enfin envoyé par NL

 

Enfin une invitation à la projection du film de Patrick Zeyen sur Maurice Pirenne à Verviers

 

Jeudi 22 janvier

Je rentre le futur totem de Jean-Paul dans le living que je tire avec une corde épaisse sur des rondins. Il fait moins 10 degrés et ce n'est pas une sinécure

Je vais chercher ma nouvelle télévision chez Eldi et mes photos chez le photographe. Voir ci-dessous

J'installe la nouvelle télévision. Pas facile. Puis le magneto que j'essaie en vain de régler

 

Vendredi 23 janvier

Je parviens enfin à régler le magnéto

Il a neigé cette nuit

Je reçois une réponse laconique de Bobin qui a dû vaguement regarder ma K7 et qui n'a rien à me dire à ce propos. Il faut le faire. Sous la lettre dans mon journal j'écris de mémoire une phrase de Montherlant "Il y a des femmes à qui l'on prête un livre admirable, et qui vous le rendent sans un mot, comme on rend une pince à sucre. Bobin se fout de la création des autres. Voir ci-dessous

 

Un mot de José Bedeur et Mirela, leur fille aînée est née le 21 janvier. Delphine. En annexe un message sur les anti-dépresseurs

 

Et enfin un article sur le chanteur Robert Cogoi. Un revenant !

 

Samedi 24 janvier

Je retrouve en triant mes papiers, deux autres prêts faits à l'époque (en 2002) à NL, la femme qui n'a jamais d'argent. Un prêt de 4090 euros pour sa nouvelle voiture et un autre de 125 euros pour son nouveau feu ouvert. J''ai exigé les remboursements de ces prêts après plusieurs mois et avec les intérêts svp. Terminées les ponctions à tout bout de champ. Je perds déjà 1500 euros d'intérêts par an sur les 50.000 euros que je lui ai prêtés et que je ne reverrai jamais. Voir les deux papiers ci-dessous

 

Un article sur Marie-Hélène Joiret, la compagne d'André Cools, devenue sa veuve lors de son assassinat. Directrice du Centre wallon contemporain de la Châtaigneraie à Flemalle

 

Enregistrement du reportage sur le film Colette, interprêté par Marie Trintignant en Lithuanie et qui lui a coûté la vie. Voir ci-dessous, un article

 

Mardi 27 janvier

Depuis le WE des appels téléphoniques anonymes, 3 ou 4 fois par jour. Je finirai par apprendre que c'est Céline "Cesse de me démolir auprès d'Etienne" (Je ne vois plus Etienne)

 

Ma demande de permis de bâtir est envoyée

 

Je prends RV avec Piron, Entrepreneur ce jeudi à 14h30

 

Normalement Haïko devrait venir monter son wagon aujourd'hui. Le contrat a été signé le 21 octobre avec un délai de 8 semaines; L'installation aurait donc dû se faire avant la Noël. Et il neige de plus belle

 

Je réalise ma 99e pièce artistique depuis septembre 2003. Autodafés et Brous de noix-Encres de chine. Voir ci-dessous. Le totem de Jean-paul sera ma 100e oeuvre

 

15h45. Valérie me téléphone qu'Haïko est là, en plein montage mais il n'a ni les vitres, ni les poignées des tiroirs. Reviendra demain

 

Un article sur la création d'un concours du Caclb, réservé aux artistes de la Province. 35 ans maximum

 

Jeudi 29 janvier.

Neige à gogo

 

Visite de  l'Entrepreneur Piron. Sympa. Il a racheté l'immeuble du coin (Ex-Hôtel du commerce) et le remet à neuf pour en faire des appartements. La cinquantaine; Dans le métier depuis 30 ans

 

Haïko est chez Valérie et Jipé installe les vitrages avec lui. Je pars à St Hubert. Tout semble bien. On discute le prix final. Quelques suppléments. Total = 4250 euros dont 800  déjà versés

 

Vendredi 30 janvier

Je reçois d'Annick Blavier les articles de son expo qui aurait fait 700 visiteurs. Voir ci-dessous

 

Valérie a interrogé Jacqueline Richard. Non elle n'est pour rien dans cette affaire. Elle n'est même pas au courant de tout ce qui s'est passé avec NL au niveau financier. Qui alors a bien pu raconter que Valérie calomniait NL à ce propos???? NL a fini par me parler d'un type saoul qui lui aurait fait ces révélations. Serait-ce à Redu. Serait-ce Boris mais Boris ne connait pas Valérie mais il est au courant de l'affaire de l'affectation hypothécaire, par contre. Et comme NL est allée à Redu cet été

 

Le soir on va à la cave. J'y rencontre un type intéressant, un hutois qui a épousé une fille de St Hubert, s'intéresse à l'art contemporain et me parle d'Italo Calvino. Il travaille au Palais abbatial, secteur "parcours sportifs"

 

Samedi 31 janvier

Par Eric j'apprends que France sa soeur va louer une chambre à Liège chez Céline. Mais elle est lucide me dit Eric. Ensuite elle part au Quebec pour 6 mois, faire un stage dans l'édirion

 

Le soir je pars pour Bertrix, cette fameuse expo dont je suis exclu "Rouille". Voir ci-dessous. Je tombe sur Wodek Majewski qui refuse de me parler. Dans l'expo, je repère un certain Nico Hienckes, un luxembourgeois de Niederdouven. Je lui achète une pièce. Comme il veut venir à Moircy il m'apportera quelques oeuvres. Aussi le notaire Champion et sa femme avec laquelle je parlerai longuement. Beau travail aussi de Dominique Marx; Je vais manger un morceau avec eux. Monique Voz est en face de moi. Elle promet de venir à Moircy mais ne le fera jamais. Elle est prof de maths à Arlon

Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans Ma BIOGRAPHIE
commenter cet article

commentaires