Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 


LE BLOG TOTEMS DE CHRISTIAN VANCAU


 


POUR TRADUIRE MON TEXTE DN ALLEMAND OU EN ANGLAIS CLIQUEZ CI-DESSOUS

 

Site traduit en Allemand :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/de/index.html

 

Site traduit en Anglais :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/en/index.html


Sur cette photo, Christian Vancau dans son jardin avec quelques uns de ses totems et sa guitare à la main


Présentation

  • : le blog totems par : Christian VANCAU
  •   le blog totems par : Christian VANCAU
  • : Il s'agit de la réflexion d'un peintre de 78 ans, au départ d'un territoire peint et sculpté par lui, au coeur de l'Ardenne et dans lequel il vit en solitaire, tout en y accueillant de nombreux visiteurs!
  • Contact

Profil

  • Christian VANCAU
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.

Carte mondiale des Blogueurs

J'habite dans le Sud de la Belgique, à 10 Kms au Nord de Libramont, 50 Kms au Nord  de Sedan et 75 Kms au Nord de Longwy. Sur cette carte, la Belgique au Nord de la France et au Sud, une flèche noire indiquant mon village, situé au Nord de LibramontUne autre perspective. Moircy encadré, Bastogne 30 Kms Nord-Est, Luxembourg- ville au Sud-Est, Carte-Prov.Lux2-jpgSedan et Carte-Prov.Lux-jpgCharleville au Sud-Ouest

Recherche

<a href=

Mon adresse-mail est la suivante:  christian.vancau@base.be


" C'est d'abord un combat contre les parents et ensuite un combat contre les maîtres qu'il faut mener et gagner, et mener et gagner avec la brutalité la plus impitoyable, si le jeune être humain ne veut pas être contraint à l'abandon par les parents et par les maîtres, et par là, être détruit et anéanti "
( Thomas Bernhard, écrivain autrichien décédé en 1989 )

Ma biographie c'est ce combat et rien d'autre




Je suis un homme de 74 ans retiré dans un tout petit village des ardennes belges,  un endroit magnifique au bord de la forêt. J'y vis seul . J'ai une fille de 46 ans et deux petit-fils de 21 et 6 ans, qui vivent tous les trois à 10 Kms de chez moi.. Je suis donc un homme d'avant-guerre (1937), né à Gand en Flandre, de père gantois et de mère liégeoise (Gand et Liège sont les deux villes rebelles de Belgique ). Je suis arrivé à Liège en 1940 avec ma mère et ma soeur, alors que mon père s'était embarqué pour l'Angleterre, dans l'armée belge et y exerçait son métier de chirurgien orthopédiste. Je n'ai donc réellement rencontré mon père qu'à l'âge de 8 ans, après la guerre, en 1945. Mis à part 2 années à Bruxelles et une année en Suisse à Saint-Moritz, j'ai vécu à Liège et y ai fait toutes mes études, humanités gréco-latines chez les Jésuites et Droit à l'Université de Liège. Je me suis marié en 1962, ai eu une petite fille Valérie et ai cherché une situation, muni de mon diplôme de Docteur en Droit. J'ai trouvé un emploi dans la banque. Je n'aimais ni le Droit ni la banque, je ne me savais pas encore artiste, je voulais être journaliste. Ma famille bourgeoise m'avait dit "Fais d'abord ton droit" !  En 1966, j'ai commencé une psychanalyse qui a duré 5 anset demi. En 1967, j'ai commencé à peindre. En 1971, ma Banque m'a envoyé créer un réseau d'agences dans le Sud de la Belgique, ce que j'avais déjà fait dans la province de Liège. Je me suis donc retrouvé en permanence sur les routes explorant village après village, formant les agents recrutés et les faisant "produire". Il ne m'aurait jamais été possible d'être un banquier enfermé. Je ne tiens pas en place. Pendant 8 ans j'ai vécu au-dessus de ma banque à Libramont, créant mon réseau. En 1975, j'ai été nommé Directeur et Fondé de Pouvoirs. En 1978 j'ai acheté une maison en ruines à Moircy, mon territoire actuel. Je l'ai restaurée et y suis entré en 1979. En 1980, ma banque a été absorbée par une banque plus puissante et l'enfer a commencé. En 1983, mon bureau a été fermé. Je suis devenu Inspecteur, puis Audit en 1985 avec un réseau de 140 agences couvrant tout le Sud et l'Est de la Belgique. Dans le même temps je transformais mon territoire, creusais des étangs, installais plantations et totems et peignais abondamment. En 1989, j'étais "liquidé" par ma Banque avec beaucoup d'autres, pour des raisons économiques. Ma femme est partie.Je me suis retrouvé libre avec 28 mois de préavis et puis ensuite chômeur. Mais j'ai  intenté un procés à ma Banque. Ca a duré 4 ans et j'ai gagné. Quelle jouissance de pouvoir écraser une banque (à suivre)
.

<a href=

  

J'ai commençé à exposer en 1976 et celà a duré jusqu'en 1995, le temps de réaliser que le monde de l'Art  n'était pas plus reluisant que celui de la Banque. Je n'avais en outre, nul besoin de vendre et encore moins d'être célèbre. A chercher l'argent et la gloire, on est sûrs de perdre son âme, tôt ou tard (et de toutes façons, la réputation monte quand le cercueil descend ). J'ai donc quitté les mileux de l'art. J'ai encore peint jusqu'en 2002. Celà aura tout de même fait 35 ans. Je n'ai plus besoin de la peinture. Elle m'a permis de survivre psychologiquement et de me chercher. Pour moi l'Art est ce qui doit rendre la Vie plus belle que l'Art
Je suis un HOMME LIBRE, un sauvage, proche de la nature et des animaux, misanthrope, profondément rebelle, tout d'une pièce, physique, violent contrôlé à savoir positif dans ma violence, agnostique. Je ne crois absolument pas à l'avenir de l'Humanité. L'Homme est indécrottable. Il est UN LOUP pour l'Homme. Aucune leçon de l'Histoire ne lui a servi
Je ne crois pas à la politique. J'ai le coeur à gauche, instinctivement du côté des défavorisés, contre toute exploitation et abus de pouvoir, contre tout racisme, mais je ne suis pas de gauche, ça ne veut plus rien dire ! Et encore moins de droite, celà va de soi !
Je pense que si l'homme n'arrive pas à créer le bonheur dans sa vie personnelle intérieure, il est incapable de le créer pour les autres. La meilleure chose que l'on puisse faire pour les autres est d'être heureux soi-même !
Je préfère nettement les femmes aux hommes. Je me sens de leur sensibilité, je m'efforce de faire fleurir les mêmes valeurs qu'elles
Je pense que réussir sa vie, c'est réussir l'amour. Toutes les autres formes de "réussite", sont des ersatz qui ne "comblent "pas
Je suis né un 1er Novembre, suis donc Scorpion, Ascendant Gemeaux, Milieu du Ciel en Verseau, Mercure en Scorpion comme le Soleil, Mars et Jupiter en Capricorne, Saturne en Poissons, Uranus en Taureau, Neptune en Vierge, Pluton en Lion, Vénus en Balance, ainsi que la Lune, j'ai mes Noeuds lunaires ( sens de ma vie, mon destin ici bas ) et Lilith (la lune noire) en Sagittaire. Du Scorpion, j'ai l'agressivité, le côté piquant, le côté rebelle. Du Gemeaux, j'ai le goût des langues , de l'écriture, des voyages, et l'incapacité à rentrer dans des hiérarchies ou dans des groupes,
quels qu'ils soient, et à me soumettre à une autorité
Dans mes jeunes années j'ai pratiqué beaucoup de sports: tennis, natation, cyclisme, ping-pong, ski, boxe et karaté. Aujourd'hui toute mon activité physique est concentrée sur les travaux d'entretien de mon territoire. Je suis jardinier 6 mois par an.
En dehors de la peinture, je pratique d'autres activités: 1) Lecture (romans, polars compris, poésie, théâtre, ouvrages de philosophie et de psychologie, mythologies etc..) 2) Ecriture (Un journal quotidien depuis 1980, comptant à ce jour 45.000 pages ), 3) Musique (Guitare et piano). Toutes les musiques m'intéressent, blues, jazz, rock, chanson française, musique classique et contemporaine. 4) Photo et Video. 5)Jardinage et rapport constant avec le monde animal. 6)Et enfin l'informatique, activité nouvelle que je pratique depuis3 ans et qui a abouti à la création de ce blog

Articles Récents

  • https://t.co/WMu5oWiAYn
    https://t.co/WMu5oWiAYn Christian Vancau (@VancauChristian) September 23, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • J'ai reçu le 1er tome de ma Biographie, 2e...
    J'ai reçu le 1er tome de ma Biographie, 2e mouture et nouvelle couverture rouge avec photos Christian... https://t.co/uQZQbyZhvQ Christian Vancau (@VancauChristian) September 23, 2017 J'ai reçu le 1er tome de ma Biographie, 2e mouture et nouvelle couverture...
  • https://t.co/vFbC5e52lE
    https://t.co/vFbC5e52lE Christian Vancau (@VancauChristian) September 23, 2017 Christian Vancau shared his post.
  • https://t.co/n3fOdLsXMm
    https://t.co/n3fOdLsXMm Christian Vancau (@VancauChristian) September 22, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • Bio125 Mouvement Planète. A.G à Orleans - Déc.1969
    Lettre de Louis Pauwels datée de décembre 1969 Il neige à flocons drus, c'est une vraie tempête et nous partons en train avec Jean-Pierre Michaux et Marcel Reynders. Dés notre arrivée dans une serre magnifique où les tables sont déjà dressées, nous sommes...
  • Bio125 Mouvement Planète. A.G à Orleans -...
    Bio125 Mouvement Planète. A.G à Orleans - Déc.1969 - le blog totems par : Christian VANCAU https://t.co/syTVczuVu0 Christian Vancau (@VancauChristian) September 20, 2017 Lettre de Louis Pauwels datée de décembre 1969 Il neige à flocons drus, c'est une...
  • Christian Vancau Votre PDF MA BIOGRAPHIE peut...
    Christian Vancau Votre PDF MA BIOGRAPHIE peut désormais être téléchargé depuis l'adresse... https://t.co/xloUA5csh3 Christian Vancau (@VancauChristian) September 20, 2017
  • https://t.co/pPLeKPWBkx
    https://t.co/pPLeKPWBkx Christian Vancau (@VancauChristian) September 19, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/yD4hlUcVqS
    https://t.co/yD4hlUcVqS Christian Vancau (@VancauChristian) September 18, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/eIXLLD1WNc
    https://t.co/eIXLLD1WNc Christian Vancau (@VancauChristian) September 17, 2017 Christian Vancau shared his post.

Pages

Texte Libre


-->
<

Texte Libre

Texte Libre


Jetez un oeil dans mes LIENS sur Richard OLIVIER, BIG MEMORY, mon ami Richard, Cinéaste belge, étant sur un gigantesque projet: Filmer tous les CINEASTES BELGES, morts ou vifs. Enfin, un artiste qui s'intéresse à ses pairs !http://www.bigmemory.be

Texte Libre

COHEN Eveybody Knows
Tibetan Song

Je suis sur les blogs pro-tibétains:

www.candle4tibet.org
www.ning.com

VENEZ M'Y REJOINDRE !

Christian VANCAU

12 novembre 2016 6 12 /11 /novembre /2016 07:05

DSCN1153-copie-1Jean-Claude Fish EyeFrançoise Lefèvre et Christian Vancau en tournage à DIJON

 

Voici quelques images de la fin du troisième et  dernier tournage de " L'Homme de Boue", tourné cette fois en Bourgogne, puisque toute cette aventure est née de l'amitié virtuelle, devenue réelle par la suite, entre Françoise Lefevre et Christian Vancau, un écrivain français et un peintre belge, qui se rencontrent par hasard sur Facebook en février 2010.

 

RECAPITULATIF

 

Voici donc la première lettre que Françoise m'écrit sur FB, alors que je viens d'accepter sa demande d'amitié

·        

18 février 2010

Françoise Lefèvre

   Merci pour l'amitié... Vous me semblez foisonnant de vie, de créativité. Je ne sais même plus où et comment, je vous ai découvert. Je suis très malhabile avec cet engin dont je suis pourtant en train de me servir. Je crois que votre photo est très "parlante", illustrant bien le "Peau- Rouge qui ne marchera jamais dans une file indienne"... Il se trouve que je suis écrivain (auteur d'une vingtaine de livres) Par goût je vis en retrait. Je suis venue à FB à cause de mes enfants (quatre) Tous artistes dans des domaines différents. Peinture, argile, mosaïque, art dramatique, réalisation de films, violoncelle... Ainsi, je peux suivre ces créatures adorées où qu'elles soient dans le monde ! J'ai toujours nagé à contre-courant et je ne suis pas encore épuisée. Je vais tenter de comprendre comment on peut accéder à un blog, le vôtre en tous cas. J'habite en Bourgogne, non loin de Dijon. Heureuse de vous connaitre. Très cordialement à vous. F.L.

 

·

        

18 février 2010

Christian Vancau

Françoise depuis que vous m'avez invité hier, votre nom me turlupine. Donc je suis allé vous voir sur Google et bien sûr que j'ai entendu parler de vous à plus d'une reprise mais, honte à moi, je n'ai rien lu de vous. Je vis dans un trou sans librairie et ma macula à l'oeil droit m'interdit de faire plus d'un quart d'heure en voiture...et je vis seul. Alors je vais commander un de vos livres mais dites-moi celui que vous me conseilleriez en premier "Le petit Prince cannibale" me tente. Chez quel éditeur-libraire me conseillez-vous de commander pour avoir un traitement efficace; je paierai pas Visa. Ma maison est pleine de livres et je suis totalement lié à la littérature, ça peut se voir sur mon blog. J'écris moi-même depuis 1980 un journal qui compte aujourd'hui 47.000 pages. Je suis un grand ami de Christian Bobin.

 

 

Fraançoise Lefèvre 

 

Cher Christian, une grosse enveloppe (papier bulles) est partie de chez moi Vendredi dernier,19 février. J'espère qu'elle vous arrivera. L'adresse est celle que vous m'avez donnée lors de votre dernier message. J'espère que vous allez bien malgré cette atteinte à l'oeil droit. Parfois je me perds avec bonheur sur votre blog. Votre maison est comme une caverne des premiers temps, me semble t-il... Et vous avez une vitalité hors du commun. J'aime infiniment la photo de Valérie petite fille avec son chapeu de paille dans le dos et son adorable chignon de danseuse. L' atmosphère sur cette photo me rappelle les plages mélancolique en noir et blanc de Jacques Tati dans son film Les Vacance de Monsieur Hulot. En la regardant, j'entends même la musique. Mais j'y pense, Jeux Interdits aussi. Je retourne à un texte qui me résiste et qui devrait devenir mon dix-neuvième livre... Mais quand? Croyez à mon amitié fidèle. Françoise.  

 

23 février 2010
Christian Vancau
  • Voici ma lettre de ce matin, pleine d'émotion. Dites-moi si cette fois vous l'avez reçue

    De : christian vancau
    Date : 23/02/2010 11:29:01
    A : Françoise LEFEVRE
    Sujet : VOUS TOUT SIMPLEMENT

    Chère Françoise
     

  • J'étais sur mon seuil il y a 10 minutes, je savais que ce serait aujour'hui et je voulais prendre votre colis en mains propres. Il était bien là dans les mains de la postière, amené donc par une autre femme. Je n'avais pas mes lunettes. Essayer tout de suite de lire votre adresse, je suis encore sur le seuil, j'y arrive, c'est bien vous, je rentre, et impatient j'ouvre et je prends un livre, et monte chercher mes lunettes, je regarde le petit billet jaune, "La première habitude", j'ai un trac fou, tant pis je fonce, j'ouvre, je lis la première page et.... je pleure..des larmes incontrôlables jaillissent..; c'est plus fort que moi.et je pleure encore en vous écrivant, submergé par l'émotion que me procure votre style, une seule page.......
    Et je me suis souvenu immédiatement que c'était la deuxième fois que celà m'arrivait, parce qu'on n'oublie pas ces choses-là, parce que ça n'arrive presque jamais.

  •  La première fois ..devinez............
    une caisse de livres de Christian Bobin, en 1990 je crois, Christian que je n'ai plus vu depuis des années, (1976) qui est à peine connu à l'époque, j'ouvre la caisse en carton, je n'ai jamais rien lu de lui, j'ouvre un livre au hasard, et je commence à pleurer, des frissons, exactement comme avec vous. C'est fabuleux
    C'est une émotion fantastique, inexplicable, bouleversante. Alors voilà, merci, merci, amie, de ce cadeau superbe dont je vais m'imbiber dans les jours qui viennent....dans ce silence total de mon territoire et je vous écrirai évidemment
    Je vous écrirai comme je vous sentirai, sans vous envahir, vous n'êtes pas obligée de me répondre
    Je vais me plonger dans votre oeuvre, que dis-je m'immerger
    Et bien sûr que je vous renverrai la brochure après scannage
    Plein de tendresse et de reconnaissance
    Ce matin une aigrette blanche est venue se poser, annonciatrice de vous, vers 9 heures. J'ai pensé à vous, me suis dit "elle va venir Françoise", (Je crois aux signes et en outre sa blancheur était de cygne) et j'ai photographié cet immense oiseau blanc, un albatros baudelairien. Je vous enverrai la photo que je dois retravailler d'abord. Vous saurez ce qu'elle veut dire, qu'elle est venue ce matin, me parler de "Plume", dans le pays d'Henri Michaux
    A très vite

    Christian Vancau

  Après avoir lu les 18 livres de Françoise, j'ai rédigé 10 articles sur son oeuvre durant les années 2010 et 2011. Un travail de collaboration constant, accompli par couriel et par téléphone..

Et un jour en juin 2011 elle m' envoie son fils Hugo Horiot "Le Petit Prince Cannibale" qui vient filmer mon territoire en Belgique pendant 5 jours(13 heures de rushes). Et c'est tout de suite, complicité et amitié..Hugo et Moi P1060312-copie-1Homme-de-Boue-Le-bien-Public-Dijon-8-aout-2011013.jpgLe film sera projeté en octobre 2011 en avant-première à Paris-Bastille, puis sera gravé sur DVD et mis en vente.300180 2386356493876 1099692654 32828551 882036820 nDVD Homme de Boue on-8 août 2011014DVD Homme de Boue on-8 août 2011015Homme de Boue110En juin 2012, rebelote mais cette fois avec d'autres personnes qui se joignent à nous, sur mon territoire à Moircy, Merlin Brenot, Violette Gérard, Danielle ma compagne, Valérie ma fille, Jean-Philippe son époux, Sacha, un de mes petit-filsP1100701

P1100409Et fin septembre 2012, nous bouclons la boucle, en réalisant une 3e partie en Bourgogne, dans le pays de Françoise. Deux nouveaux-venus dans le film: Jean-Claude Horiot, le père d'Hugo et Hermine Horiot, violoncelliste et soeur d'Hugo. A la camera, Hugo Horiot et Merlin Brenot, son neveu, petit-fils de Françoise, puisque fils de sa fille aînée Rebecca. Les 3 tournages vont être remixés en un seul long métrage

 

VISITE DE DIJON AVEC FRANCOISE le 2 octobre 2012

.Plan DIJON017

 Nous débarquons au Parc d'ARCY, à gauche et au milieu de ce plan, en face de l'Hôtel de la CLOCHEDijon H.Cloche1202 ho 00 p 346x260P1120407dijon cloche1202 ho 01 p 346x260

Juste derrière La Cloche, la place Grangier et son immeuble d'angle "magnifique specimen de l'art nouveau"P1120419

442px-Dijon - Art Nouveau

Le JARDIN DARCY a été créé en 1888, en plein centre de la ville pour rafraîchir les poumons des ouvriers de l'époque, dans un souci d'hygiène morale.

 

La fontaine du Parc d'ArcyP1120396P1120398P1120397et le fameux Ours de Pompon qui en fait n'est pas de lui mais d'un de ses élèves: MartinetP1120401P1120403

Le sculpteur POMPON

La sortie du Parc et la Porte Guillaume761px-Dijon place DarcyPorte Guillaume800px-Place Darcy Dijon

 

Avec Françoise nous descendons devant le cinema Le DarcyP1120411P1120412

P1120421P1120479

L’église Notre-Dame de Dijon, considérée comme un chef-d'œuvre d'architecture gothique du XIIIe siècle, est située au cœur des 97 hectares du secteur sauvegardé de Dijon. Elle s'élève place Notre-Dame.P1120466

L'Eglise Notre-Dame et ses "fausses gargouilles

Les gargouilles de Notre-Dame de Dijon

220px-Dijon_Notre-Dame1.JPG
 

 

P1120484

L'intérieur de l'Eglise Notre-DameP1120489P1120488P1120490Et à la sortie Françoise, telle une PietaP1120486

Et de tourner dans les rues qui entourent cette église, en commençant par admirer son clocher, avec le fameux JACQUEMART

Le Jacquemart de Notre-Dame de Dijon[modifier]

220px-Dijon_-_Notre-Dame_-_Jacquemard.jp
 
Le Jacquemart

 

Cette horloge est située sur un campanile qui s'élève sur l'amorce de la tour sud de la façade occidentale de Notre-Dame. Elle comporte quatre automates métalliques dont deux, nommés Jacquemart et Jacqueline, sonnent les heures avec un marteau sur une grosse cloche, les deux autres automates, leurs « enfants » Jacquelinet et Jacquelinette, frappant de quart d'heure en quart d'heure, chacun sur une petite cloche.

L'automate Jacquemart et la grosse cloche ont été ramenés de Courtrai, en Belgique, après le pillage de la ville par les armées de Philippe le Hardi en 1382. Cette année-là, le duc de Bourgogne partit en campagne afin de porter secours à son beau-père, le comte de Flandre, pris de court par une rébellion qui s'étendait entre Lille et Courtrai. La ville de Dijon avait fourni au duc mille hommes d'armes. Après la victoire bourguignonne, Philippe le Hardi s'empara à Courtrai, en novembre 1382, d'une horloge placée sur la tour des halles, munie d'un automate sonnant l'heure sur une cloche, qui passait pour une merveille. Il la fit démonter et l'offrit à Dijon, sa capitale. Ce qui restait de Courtrai fut livré au pillage et les dommages s'ajoutèrent à la perte de vingt mille hommes chez l'adversaire.

La famille ducale et les Dijonnais se cotisèrent pour placer en 1383 l'horloge et l'automate au-dessus de la façade occidentale de l'église Notre-Dame. La cloche, qui s'était brisée lors du transport, fut refondue à Dijon et reçut le prénom de sa marraine, la duchesse Marguerite de Flandre.

L'étymologie du terme Jacquemart est incertaine ; ce nom n'est attesté, pour l'automate de Dijon, que depuis 1458.

Un second automate, figurant une femme, fut ajouté en 1651 à droite du campanile, pour sonner les heures alternativement avec Jacquemart. Les Dijonnais l'appelèrent Jacqueline.

 

En 1714, le poète dijonnais Aimé Piron demanda à la municipalité de donner des enfants aux époux. Cette année-là ou peu après, un enfant automate fut adjoint au couple pour sonner les demi-heures. Les Dijonnais le nommèrent Jacquelinet.

 

En 1884 fut ajoutée Jacquelinette, qui frappe les quarts d'heure avec son frère.628px-Dijon - Notre-Dame - Jacquemard

  Continuons autour de l'Eglise par la rue Musette, le rue des Forges, la Rue de la Chouette ave la Maison MILLIERE, sans oublier les maisons de bopis du XVe siècle, jalonnant la rue de la VerrerieP1120473

 

Et LA MAISON MILLIERE

La maison Millière est une maison à colombages de style gothique du XVe siècle, à Dijon, 10 rue de la Chouette, enCôte-d'Or. Elle est classée monument historique depuis1943.

 

 

P1120470P1120474et surtout la rue de la Chouette, où nous irons poser notre main gauche sur la Chouette en faisant un voeuDSCN1164DSCN1163P1120480et dans cette même rue de la Chouette, la Maison MillièreP1120453DSCN1150P1120454DSCN1149DSCN1161DSCN1153Et voici Françoise Lefèvre et Christian Vancau répétant une séquence très proche de celle de Notre-Dame de Paris avec moi dans le rôle de Quasimodo, bien entendu, ou alors de celle " d'Eugène Sue me regarde, je t'aime, je t'aime, je t'aime"

Et Françoise va m'offrir un livre au Marché avec des gravures anciennes de DIjon où l'on retrouve ces lieux que nous venons de parcourirDijon T De Jolimont018

Dijon rue du Griffon029 001Nous traversons alors le Palais des Ducs de BourgogneP1120460P1120459P1120462Et rejoignons la Place François Rude ou Place du Bareuzaï, ce vigneron perché sur la fontaine et qui foule le raisin à ses pieds.

Une place piétonne animée. Les jours de Marché, il est même difficile d'y circuler. Le point de mire c'est bien la statue du Bareuzaï, petit personnage rappelant les activités des vendangeurs au travers des bas rosés de ceux qui devaient fouler le raisin

  P1120433-copie-1

P1120435800px-Place Francois Rude DijonP1120438

Dijon Bareuzaï 477 001Le BAREUZAÏP1120440

P1120446

Ensuite nous allons nous diriger vers les Halles et le Marché, du côté de la rue Musette et de la rue QuentinP1120496P1120428

P1120504P1120505P1120429P1120501Au bas de la maison la plus  étroite de DIjon, une magnifique épicerie,àa l'angle de la rue Quentin et de la rue RamayP1120500P1120502Miam, miam, produits régionaux, comment résister????P1120503Un dernier tour à l'intérieur des hallesP1120506

Bon ben, on commence à avoir faim, le marché touche à sa fin, il est temps de retourner. Nous allons retraverser le parc d'Arcy et Françoise me demandera de la photographier aux côtés de l'OURS de POMPONP1120508

Après DIJON

De Jean-Claude Horiot ce 3 àctobre

Cher Christian

Merci de ton message amical et des photos. Tu as su Capter " l'esprit des Louvières". La photo de la forêt des bambous est stupéfiante. Votre visite a été un beau et profond moment. Je vous embrasse

JC

PS: Bien sûr, je montrerai les photos à Françoise ce Week-end

Ma réponse ce 4 octobre 2012: Bien reçu Jean-Claude et merci pour ton merveilleux accueil, ce fut pour nous un séjour merveilleux. Je t'envoie quelques photos à mon tour. Ta pierre est à l'abri dans ma chambre, car, comme toi, j'ai la passion des cailloux. Sommes rentrés hier vers 17h00, en peine tempête. La veille magnifique iste de dijon avec Françoise. A bientôt

De Françoise ce 3 octobre

Merci pour ces nouvelles Christian. Oui, belle rencontre, beaux instants et....tant de rires. J'ai senti Danielle fatiguée par instants, j'espère qu'elle va récupérer, une fois chez elle. J'ai été heureuse de la connaître un peu mieux. C'est un être plein de charme et sans doute très précieux pour toi. Embrasse-là pour moi.

C'est fou ce qu'on a rigolé

J'ai été heureuse de te lire quelques pages de ce texte avec lequel je lutte. Merci pour ton appréciation. Je dois maintenant le retrouver

Je t'embrasse. Je vous embrasse

Françoise

 

Le 5 novembre, je vais voir en clinique à Libramont le chirurgien orthopédiste Vandepaere. Diagnostique confirmé. Opération fixée le mercredi 12 décembre. Pas possible avant. Une prothèse artificielle à la hanche droite et puis 6 mois après normalement à la jambe gauche

De Françoise Lefèvre

Merci Christian pour toutes ces nouvelles. J'avais vu en effet, que tu dois être opéré le 12 décembre. Tu sais, tu dois te réjouir à l'idée de retrouver toute ta verve, toutes tes forces et cette belle autonomie qui fera de toi un homme neuf au printemps! Et quel homme! Ah!Tu verras! Tu verras! ... Je t'assure que l'épreuve passée, tu te demanderas pourquoi tu n'as pas décidé cette opération plus tôt!

 

Le 16 novembre, Mail de Danielle. Elle me quitte et c'est définitif !!!! Aucune dispute préalable. A n'y rien comprendre. Comment vais-je pouvoir vivre mon opération et ma convalescence, seul, dans un trou, sans voisins, à 75 ans, totalement immobilisé, avec le Centre de convalescence de Ste Ode qui vient d'être fermé. Je commence à m'organiser, décroche une dame qui s'ocupe de coordonner tous les éléments de la convalescence. Commander un lit à la Croix rouge car je dois impérativement dormir en bas, contacter une équipe d'infirmières, pour mes piqûres quotidiennes et les soins de ma plaie, trouver un Kiné à domicile, trouver un organisme qui m'apporte un repas par jour.

Heureusement Danielle réapparaît le 29 novembre. Elle a eu peur de l'amour, peur de devoir renoncer à l'entourage de sa famille mais elle ne peut pas non plus se passer de moi

Le 4 décembre je suis chez le cardiologue Boyasis. Il y a un problème cardiaque au niveau de ma valve mitrale abîmée. Il faudra injecter un produit pendant l'opération. Je vois l'anesthésiste le 6 décembre, une dame bien sympathique. Je ne la verrai pas le jour de l'opération, elle se sera fait remplacer

 

Fin novembre 2012. Extraits d'une correspondance avec  Frédérique Deghelt, écrivain. Paris-Montmartre

Cher Christian

Merci de votre réponse

Quand je vous disais qu'elle avait beaucoup d'importance pour moi (Il s'agit de Françoise Lefèvre) c'est qu'elle a représenté comme certains autres écrivains (ils sont peu) dans ma vie, un choc. Parmi les rencontres d'autres auteurs, il y a des rencontres qui nous placent dans la position du frère d'écriture, comme si l'autre qui écrivait était à la fois, une part de nous-même, et ce que nous ne savons pas faire encore. J'ai plusieurs frères d'écriture et une soeur, c'est elle. Je l'ai lue grâce à Hubert Nyssen qui était mon éditeur et mon ami. Je suis un des derniers auteurs à être entrée dans sa collection, Actes Sud. Il m'a parlé de Françoise parce que nous avions une conversation sur les colères de frustration de mon dernier petit garçon qui est handicapé moteur (j'ai quatre enfants)

Sur son conseil, j'ai lu "Le petit Prince cannibale". Ce livre a été une rencontre, un pansement aussi. Imaginez: je découvrais une femme qui écrivait et comme je l'étais, était raptée par son amour maternel. Tout était comme dans ma vie même

J'ai ensuite lu tout le reste et les sentiments continuaient. les sensations d'amour jusqu'à l'amour des fenêtres , rien dont je puisse dire que j'étais éloignée. Puis j'ai découvert votre blog, le film, ce qu'était devenu Hugo. Et puis je me suis dit que je devais lui écrire, lui dire ce que je vous dis là parce que la relation à l'autre, celle qui est directe, est aussi nécessaire quand on écrit....

Vous avez la chance de vivre dans la nature, c'est mon plus gros manque. Je suis à Montmartre et m'échappe d la ville, le plus souvent possible

En tout cas merci infiniment de votre mot et d'être un passeur

Frédérique Deghelt

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Frédérique Deghelt est une romancière, journaliste, réalisatrice de télévision.

Elle est écrivain à temps plein depuis 2009.

Frédérique Deghelt a publié en 1995, aux éditions Sauret, un premier roman, "Mistinguett, La valse renversante". 

S'en suivent : "Je porte un enfant et dans mes yeux l'étreinte sublime qui l'a conçu" (2007), "La vie d'une autre" (2007), "La grand-mère de Jade" (2009), "Le cordon de soie" (2011).

"La vie d'une autre" est porté au cinéma par Sylvie Testud, en 2012, avec Juliette Binoche et Mathieu Kassovitz.

En 2016, "Libertango" obtient le Grand prix de la ville de Vannes. 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Autre lettre de Frédérique. Extraits

Je ne peux m'empêcher de vous écrire au fur t à mesure de mes découvertes. Cette page de votre rencontre avec Françoise, je ne l'avais jamais vue et pourtant je me suis promenée un peu sur votre blog quand je l'ai découvert; J'ai dû être captée par autre chose. Et là soudain, je découvre votre proximité avec Bobin; Il y a chez moi quelques étagères de livres qui sont sur des radiateurs, un radiateur par auteur dont un pour Christian Bobin et un que j'ai en projet pour Françoise

Bobin je le rencontre un jour de spleen dans une librairie qui s'appelle "N'oubliez pas de lire"...vers Bastille. Il y a une table entière pour lui. Nous sommes en 1990 et comme vous le dites, il est peu connu. Il répond immédiatement à mes préoccupations du moment sous forme d'oracle...

Je le lis. Je lis tout comme on le fait avec chaque rencontre importante. Ensuite je lui écris, il me répond. A cette époque j'écris dans l'ombre, comme on respire, sans se dire qu'on peut en faire un métier.... J'écris depuis que je sais lire. C'est la façon d'être au monde. Nous allons échanger souvent avec Christian Bobin, que j'ai vu il y a quelques jours dans un spectacle offert par la grande librairie. Je lui enverrai mon premier livre parce que ceux qui nous précèdent sont des guides et ouvrent des chemins que nous ne saurions refuser...

Il fait déjà nuit gris sur Paris. Les journées sont à brûler dans la cheminée

Autre lettre de Frédérique

Je vous envoie trois de mes livres

Le côté indien dont vous me parlez. J'ai des origines gitanes...Je n'ai jamais été le cow-boy quand nous jouions enfant. Il me semblait grossier et ne connaissait rien à la nature

Je vais essayer de retrouver un texte inédit, écrit il y a dix ans qui s'appelait "Du plus loin que je remonte, je suis une indienne..

Désolée pour votre hanche. La santé est vraiment notre plus important cadeau et comme le disait Bette Davis "vieillir c'est pas pour les mauviettes". Comme je viens de passer le demi-siècle, je le découvre avec consternation. J'envoie des pensées de rétablissement sur votre hanche en rade et deux ou trois merles parisiens à vos fenêtres

De Frédérique ce 10 janvier 2013

Pas de nouvelles bonnes nouvelles... Comment allez vous ? Cette convalescence s'effectue-t-elle bien ?

Pour ma part, je suis noyée dans la recopie de mon livre dont je ne m'extrais que pour les urgences et tenir twitter et facebook comme des gammes d'écriture en raccourci. Mais c'est un chemin comme un autre et plutôt plus passionnant qu'un autre alors je tente de me rattraper aux branches mais ne me plains pas.. L'énergie est là c'est l'essentiel.

Magnifiques les dernières publications de votre blog... je suis je vous suis...

A très bientôt

Frédérique=

 

Sans oublier cet autre courrier avec Michèle LENOIR de Tournai qui m'enverra une peinture magnifique que je recevrai en clinique le jour de ma sortie, le 17 décembre

Je parcours régulièrement ton blog, me souviens avoir été émue par L'Homme de Boue. J'avoue que j'ai bien ri de votre auto-dérision, attendrie par ce vent de liberté qui souligne chaque acte, mais émue, profondément émue, surtout d'imaginer Hugo Horiot derrière sa camera et à un moment, très précisément, j'ai eu l'impression qu'il me permettait lui, cet homme qui avait été fermé sur lui-même, qu'il m'autorisait à me fondre en lui pour regarder en direct...

J'aime les rencontres biographiques, celles qui parlent de nos tripes, de nos êtres...Je m'interrogeais dernièrement sur le pourquoi du choix des biographies que tu nous partages sur ton blog, certes, des personnes qui nous touchent d'une façon ou d'une autre, l'on devine dans ceux dont tu parles, la fragilité qui les habite, celle de ces êtres entiers et à fleur de peau.....

Frédérique DEGHELT, Ecrivain et une peinture de Michèle LENOIR
Frédérique DEGHELT, Ecrivain et une peinture de Michèle LENOIR
Frédérique DEGHELT, Ecrivain et une peinture de Michèle LENOIR
Frédérique DEGHELT, Ecrivain et une peinture de Michèle LENOIR
Frédérique DEGHELT, Ecrivain et une peinture de Michèle LENOIR
Frédérique DEGHELT, Ecrivain et une peinture de Michèle LENOIR

Frédérique DEGHELT, Ecrivain et une peinture de Michèle LENOIR

OPERATION de la HANCHE DROITE

Et le mercredi 12 décembre, avec Danielle, j'arrive à la clinique à 10h20. A 10h30, je suis introduit à l'accueil du service de chirurgie orthopédique, par deux dames, à l'étage. A 11h00 on apporte un lit dans ma chambre. Mon voisin de chambre à 82 ans et vient d-être opéré d'une hanche. Un fou de cyclisme de Bertrix. Je me couche dans mon lit. Calmants. Attente A 13h15, on vient me chercher et on me mène à la salle de réveil. Un monde fou, deslits roulants partout. On me plaque contre un mur. Personne ne me parle. J'interroge. Mon chirurgien est en train d'opérer, je serai le suivant. J'entre en salle d'op. à 14h05. Je ne vois ni le toubib, ni l'anesthésiste. Des infirmières qui s'affairent et me préparent pour la charcuterie. Je m'endors d'un seul coup. Je pense que l'on doit me ramener en salle de réveil à 15h15,(donc 1h10 d'intervention) mais je ne me réveillerai qu'à 16h45, plein d'angoisses et criant c'est fini, c'est fini???Un infirmier me dit que tout s'est bien passé. On me ramène dans ma chambre à 17h05. Danielle est là, je souffre atrocement et on me met sous morphine. Une sorte de distributeur à côté de mon lit. Quand j'ai vraiment trop mal, je puis appuyer sur un bouton vert, mais pas plus d'une fois, tous les 5 minutes. Je ferai 50 prises dans les 48 heures qui vont suivre. Dans mon bras les aiguilles des baxters et sur mon flanc gauche, un drain prolongé par un sachet qui recueille le sang de l'opération et sert aussi à contrôler son évolution interne

Une amie de ma fille, Anne Bossicart, de la section "maternité" viendra me voir, de même que ma fille et mon beau-fils

Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite

Jeudi 13 décembre

Nuit insupportable. Le chauffage à fond de cale, 25 degrés, la nuit comme le jour. Impossible de réduire car les vannes thermostatiques sont bloquées. Pourquoi???. C'est ainsi que les cliniques Vivalia font des économies. Impossible d'ouvrir la fenêtre, cela dérange le voisin de chambre

Ma toilette à 8h30. Je ne mange pas mon pain humide et plastifié. On me retire mon drain. Un Kiné rwandais, stagiaire, sympa. Il s'appelle Eric. On m'assied sur le fauteuil à côté de mon lit. C'est intenable, je me fais rasseoir sur mon lit

Danielle arrive à 14h30. Je suis plein d'angoisse claustrophobique. Je suis assis sur mon lit. Mon voisin de lit Doncelle a de nombreuses visites, du club cycliste de Bertrix. Après le départ de Danielle, je parle avec lui. Il y a 4 ans, à 78 ans, il a monté le Ventoux à vélo, 3 fois en une journée, par les 3 face. Il a été enseignant technique. Il est hesbignon, de Voroux-Goreux

Passage de mon chirurgien Vandepaer. Il me dit que mes souffrances violentes au réveil étaient dues à l'état catastrophique de ma hanche

Nuit horrible. J'arrose tout mon lit en dormant. Une infirmière furibarde. Il fallait appeler. Imbécile, comment aurais-je pu appeler, je dormais. Elle change tous mes draps et la ferme

Vendredi 14 décembre

Première promenade avec ma "tribune"

On m'emmène à la radioscopie. Passage du chirurgien. Ma radioscopie est excellente. 

Il n'y a aucun parloir à l'étage. Impossible de s'asseoir. En plus la planche de ma tribune est cassée. Une seule tribune par chambre

Repas dégueulasses. J'ai pourtant été visité par une diététicienne le 1er jour. On n'a tenu aucun compte de son rapport. Tout du bluff

Visite de Valérie et de Gauthier Pierson, mon voisin

Robert commence à marcher avec ses béquilles mais il a été opéré 2 jours avant moi

Samedi 15 décembre

Visite de mon généraliste, Philippe Maréchal

Ma tribune a disparu. Avec mes béquilles, je pars à sa recherche, entre dans le réfectoire des infirmières et réclame une tribune et avec un siège non-cassé svp car ça commence à bien faire !!. Un infirmier m'en décroche une et je rentre triomphant dans la chambre sous les yeux ahuris de mon voisin de lit, qui luit part demain

Visite de Monique Bossicart; Je suis allé l'attendre avec ma tribune devant l'ascenseur. Elle n'en revient pas. Monique m'offre un livre sur Paris. Danielle arrive et fait sa connaissance

Ensuite c'est Anne Magerotte qui entre dans la chambre après le départ de Monique. Danielle fait aussi sa connaissance. Anne nous parle de son séjour à Paris, d'une expo intitulée "Bête de Sexe" au Palais de la Découverte, de Frida Kalo où elle a dû "faire la queue" et enfin de " La Pute aux Cailles" (lapsus). Tous les trois, pris de fou-rires

Mais j'angoisse pour le samedi soir. Danielle part à une fête à Awenne, pour le départ de l'abbé Denis, Monique ne peut rester. Peur de la nuit dans ce four. Je téléphone à Cathy Leider mais me trompe et tombe sur Kathy Gueibe, la dame qui m'a vendu Canaille. Je n'ai pas le téléphone de l'autre Cathy

Alors je lis Kenneth White "L'Esprit nomade" et finis par m'endormir jusqu'à 6 heures

Dimanche 16 décembre

Un kiné de Durbuy, un certain Bernard, entre :"Monsieur Vancau de Moircy me dit-il! Qui ne connaît Christian Vancau à Moircy ???? Il me passe les béquilles de mon voisin (car moi je n'en ai pas) et on fait le couloir. Magnifique. Arrivé aux ascenseurs, il me dit "j'ai une surprise pour vous et il me fait monter les escaliers puis les descendre. Et ça marche. Il me dit "Super, encore une fois les escaliers demain et vous pourrez rentrer chez vous lundi

Je prends une douche (avec mes béquilles) puis croise le Dr Peeters  qui a opéré mon voisin de lit Il me regarde marcher et me félicite. Je lui dis que je sors demain. En fait, rien n'est sûr encore mais je fais courir le bruit partout

Départ de mon voisin le cycliste

Encore de la Dinde sans aucun goût. Je n'ai pour ainsi dire rien mangé depuis 4 jours

Coup de fil de Jean-Paul Laixhay

Visite de Valérie et de Jipé. Le lit de la Croix Rouge n'arrivera à Moircy que mardi soit et non demain, comme prévu

Coup de fil de Pierre Verlaine, urologue à Liège; Ami au Collège Saint-Servais. Plus vu depuis 1976. Son épouse américaine est décédée

Danielle me quitte vers 18h45

 

Lundi 17 décembre

Arrive à l'aube, mon nouveau voisin de chambre, pour quelques heures. Monsieur Gaussin, fermier à Mirwart, le village voisin de celui de Danielle. Il est emmené en salle d'Op à 9h00

Danielle va à une gastroscopie dans ma clinique à 10h30. Passe me dire bonjour. Au retour, elle parle avec la femme et la fille de Gaussin qui travaille  à la clinique, en matenité

Vandepaer mon chirurgien passe à 11h50. Il me confirme ma sortie et a les papiers en mains

Un jeune stagiaire vient me servir mon déjeuner. Je lui dis "C'est mon dernier repas", parole de condamné à mort et lui, pein d'humour, me répond "Votre dernier repas, ici ?"

J'aurais été hospitalisé durant 5 jours, à 75 ans

Et puis je descends avec Danielle, avec mes béquilles d'emprunt que mon ruandais m'a apportées hier. Je dois néanmoins les reporter au comptoir d'accueil et en racheter des nouvelles pour 15 euros. Comment aurais-je fait si j'avais été tout seul. Et aller chercher la voiture au parking en plus. C'est Danielle qui s'occupe de tout. En arrivant devant la porte avec la voiture, il y a un con qui bouche le passage et un embouteillage s'est formé. Je fais signe au paysan de dégager  et comme il rouspète, je lève ma béquille vers sa vitre et il déguerpit

Nous devrons passer en Pharmacie pour acheter le matériel des piqûres à venir. C'est fermé car il n'est qu'une heure trente. J'irai dormir à Awenne, chez Danielle, puisque mon lit de la Croix Rouge n'est pas arrivé à Moircy. Je n'ai toujours pas de kiné non plus

 

Mardi 18 décembre

Nous quittons Awenne et rentrons à Moircy à 11h40. Mon dîner est déjà dans la boite à lettres. Encore de la dinde de merde en rondelles

Vers 16h00 arrivée du lit de la Croix Rouge avec deux messieurs qui le montent dans le coin de feu

Grâce aux infirmières, un kiné de Libramont, un certain Dessoy, me téléphone et viendra demain

Mon beau-fils Jipé descend mon PC et me branche mon Modem qu'il descend au rez-de-chaussée

Une soignante Nathalie Robijns, vient me faire ma piqûre de Clexane

Jipé prend des mesures, il va me construire une rampe pour monter à l'étage plus tard et pouvoir faire mes exercices d'escalier avec le kiné

Le jeudi 20 décembre. 3e Kiné. Je marche avec une seule béquille

Le samedi 22, mon beau-fils m'installe rampe et balustrade au grand escalier du Hall

Le 25 décembre, Valérie ici avec Jipé et son papa Jean le repas de Noêl. Homard. Jean Bieuvelet a apporté une bouteille de Pommard

Mercredi 26, dixième et dernière piqûre de la 1ère boite de Clexane

Le 27 une infirmière m'enlève la moitié de mes 24 agrafes et l'autre moitié le 28 décembre. Kiné n°6. Je marche sans béquilles. Le 28, je monte les escaliers seul et on m'enlève ma 2e série d'agrafes. Le 29 Kiné 7. le dimanche 30 décembre, 13e piqûre

Lundi 31 décembre

Kiné n°8, 14e piqûre de Clexane

Visite de Valérie et Cie (la soeur de Jipé et son mari), de 16 à 19h00

Réveillon calme avec Danielle. On est crevés. Loin d'être au bout du chemin. car mon cas est différent de celui qui ne doit se faire opérer que d'une hanche. Convalescence et rééducation douloureuse car pour récupérer ma hanche droite opérée je dois m'appuyer sur ma hanche gauche complètement foutue, cette hanche qui devrait être remplacée à son tour dans 6 mois mais qui, en fait le sera dans 5 mois, tant la douleur sera devenue insupportable, malgré les progrès de ma hanche droite prothèsée. Je vais devoir encaisser 26 séances de kiné et ce jusqu'au 22 février 2013. J'obtiendrai de me faire opérer de la hanche gauche, un mois plus tôt que prévu, soit le 10 mai 2013

Sur mon blog j'en suis à 324.496 visiteurs. J'ai lu 67 livres (20.658 pages)

Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite
Ma BIO 329 Dernier trimestre 2012- Fin du tournage à Dijon-Opération de ma hanche droite

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans Ma BIOGRAPHIE
commenter cet article

commentaires