Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 


LE BLOG TOTEMS DE CHRISTIAN VANCAU


 


POUR TRADUIRE MON TEXTE DN ALLEMAND OU EN ANGLAIS CLIQUEZ CI-DESSOUS

 

Site traduit en Allemand :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/de/index.html

 

Site traduit en Anglais :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/en/index.html


Sur cette photo, Christian Vancau dans son jardin avec quelques uns de ses totems et sa guitare à la main


Présentation

  • : le blog totems par : Christian VANCAU
  •   le blog totems par : Christian VANCAU
  • : Il s'agit de la réflexion d'un peintre de 78 ans, au départ d'un territoire peint et sculpté par lui, au coeur de l'Ardenne et dans lequel il vit en solitaire, tout en y accueillant de nombreux visiteurs!
  • Contact

Profil

  • Christian VANCAU
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.

Carte mondiale des Blogueurs

J'habite dans le Sud de la Belgique, à 10 Kms au Nord de Libramont, 50 Kms au Nord  de Sedan et 75 Kms au Nord de Longwy. Sur cette carte, la Belgique au Nord de la France et au Sud, une flèche noire indiquant mon village, situé au Nord de LibramontUne autre perspective. Moircy encadré, Bastogne 30 Kms Nord-Est, Luxembourg- ville au Sud-Est, Carte-Prov.Lux2-jpgSedan et Carte-Prov.Lux-jpgCharleville au Sud-Ouest

Recherche

<a href=

Mon adresse-mail est la suivante:  christian.vancau@base.be


" C'est d'abord un combat contre les parents et ensuite un combat contre les maîtres qu'il faut mener et gagner, et mener et gagner avec la brutalité la plus impitoyable, si le jeune être humain ne veut pas être contraint à l'abandon par les parents et par les maîtres, et par là, être détruit et anéanti "
( Thomas Bernhard, écrivain autrichien décédé en 1989 )

Ma biographie c'est ce combat et rien d'autre




Je suis un homme de 74 ans retiré dans un tout petit village des ardennes belges,  un endroit magnifique au bord de la forêt. J'y vis seul . J'ai une fille de 46 ans et deux petit-fils de 21 et 6 ans, qui vivent tous les trois à 10 Kms de chez moi.. Je suis donc un homme d'avant-guerre (1937), né à Gand en Flandre, de père gantois et de mère liégeoise (Gand et Liège sont les deux villes rebelles de Belgique ). Je suis arrivé à Liège en 1940 avec ma mère et ma soeur, alors que mon père s'était embarqué pour l'Angleterre, dans l'armée belge et y exerçait son métier de chirurgien orthopédiste. Je n'ai donc réellement rencontré mon père qu'à l'âge de 8 ans, après la guerre, en 1945. Mis à part 2 années à Bruxelles et une année en Suisse à Saint-Moritz, j'ai vécu à Liège et y ai fait toutes mes études, humanités gréco-latines chez les Jésuites et Droit à l'Université de Liège. Je me suis marié en 1962, ai eu une petite fille Valérie et ai cherché une situation, muni de mon diplôme de Docteur en Droit. J'ai trouvé un emploi dans la banque. Je n'aimais ni le Droit ni la banque, je ne me savais pas encore artiste, je voulais être journaliste. Ma famille bourgeoise m'avait dit "Fais d'abord ton droit" !  En 1966, j'ai commencé une psychanalyse qui a duré 5 anset demi. En 1967, j'ai commencé à peindre. En 1971, ma Banque m'a envoyé créer un réseau d'agences dans le Sud de la Belgique, ce que j'avais déjà fait dans la province de Liège. Je me suis donc retrouvé en permanence sur les routes explorant village après village, formant les agents recrutés et les faisant "produire". Il ne m'aurait jamais été possible d'être un banquier enfermé. Je ne tiens pas en place. Pendant 8 ans j'ai vécu au-dessus de ma banque à Libramont, créant mon réseau. En 1975, j'ai été nommé Directeur et Fondé de Pouvoirs. En 1978 j'ai acheté une maison en ruines à Moircy, mon territoire actuel. Je l'ai restaurée et y suis entré en 1979. En 1980, ma banque a été absorbée par une banque plus puissante et l'enfer a commencé. En 1983, mon bureau a été fermé. Je suis devenu Inspecteur, puis Audit en 1985 avec un réseau de 140 agences couvrant tout le Sud et l'Est de la Belgique. Dans le même temps je transformais mon territoire, creusais des étangs, installais plantations et totems et peignais abondamment. En 1989, j'étais "liquidé" par ma Banque avec beaucoup d'autres, pour des raisons économiques. Ma femme est partie.Je me suis retrouvé libre avec 28 mois de préavis et puis ensuite chômeur. Mais j'ai  intenté un procés à ma Banque. Ca a duré 4 ans et j'ai gagné. Quelle jouissance de pouvoir écraser une banque (à suivre)
.

<a href=

  

J'ai commençé à exposer en 1976 et celà a duré jusqu'en 1995, le temps de réaliser que le monde de l'Art  n'était pas plus reluisant que celui de la Banque. Je n'avais en outre, nul besoin de vendre et encore moins d'être célèbre. A chercher l'argent et la gloire, on est sûrs de perdre son âme, tôt ou tard (et de toutes façons, la réputation monte quand le cercueil descend ). J'ai donc quitté les mileux de l'art. J'ai encore peint jusqu'en 2002. Celà aura tout de même fait 35 ans. Je n'ai plus besoin de la peinture. Elle m'a permis de survivre psychologiquement et de me chercher. Pour moi l'Art est ce qui doit rendre la Vie plus belle que l'Art
Je suis un HOMME LIBRE, un sauvage, proche de la nature et des animaux, misanthrope, profondément rebelle, tout d'une pièce, physique, violent contrôlé à savoir positif dans ma violence, agnostique. Je ne crois absolument pas à l'avenir de l'Humanité. L'Homme est indécrottable. Il est UN LOUP pour l'Homme. Aucune leçon de l'Histoire ne lui a servi
Je ne crois pas à la politique. J'ai le coeur à gauche, instinctivement du côté des défavorisés, contre toute exploitation et abus de pouvoir, contre tout racisme, mais je ne suis pas de gauche, ça ne veut plus rien dire ! Et encore moins de droite, celà va de soi !
Je pense que si l'homme n'arrive pas à créer le bonheur dans sa vie personnelle intérieure, il est incapable de le créer pour les autres. La meilleure chose que l'on puisse faire pour les autres est d'être heureux soi-même !
Je préfère nettement les femmes aux hommes. Je me sens de leur sensibilité, je m'efforce de faire fleurir les mêmes valeurs qu'elles
Je pense que réussir sa vie, c'est réussir l'amour. Toutes les autres formes de "réussite", sont des ersatz qui ne "comblent "pas
Je suis né un 1er Novembre, suis donc Scorpion, Ascendant Gemeaux, Milieu du Ciel en Verseau, Mercure en Scorpion comme le Soleil, Mars et Jupiter en Capricorne, Saturne en Poissons, Uranus en Taureau, Neptune en Vierge, Pluton en Lion, Vénus en Balance, ainsi que la Lune, j'ai mes Noeuds lunaires ( sens de ma vie, mon destin ici bas ) et Lilith (la lune noire) en Sagittaire. Du Scorpion, j'ai l'agressivité, le côté piquant, le côté rebelle. Du Gemeaux, j'ai le goût des langues , de l'écriture, des voyages, et l'incapacité à rentrer dans des hiérarchies ou dans des groupes,
quels qu'ils soient, et à me soumettre à une autorité
Dans mes jeunes années j'ai pratiqué beaucoup de sports: tennis, natation, cyclisme, ping-pong, ski, boxe et karaté. Aujourd'hui toute mon activité physique est concentrée sur les travaux d'entretien de mon territoire. Je suis jardinier 6 mois par an.
En dehors de la peinture, je pratique d'autres activités: 1) Lecture (romans, polars compris, poésie, théâtre, ouvrages de philosophie et de psychologie, mythologies etc..) 2) Ecriture (Un journal quotidien depuis 1980, comptant à ce jour 45.000 pages ), 3) Musique (Guitare et piano). Toutes les musiques m'intéressent, blues, jazz, rock, chanson française, musique classique et contemporaine. 4) Photo et Video. 5)Jardinage et rapport constant avec le monde animal. 6)Et enfin l'informatique, activité nouvelle que je pratique depuis3 ans et qui a abouti à la création de ce blog

Articles Récents

  • https://t.co/Qgsf4LBmgP
    https://t.co/Qgsf4LBmgP Christian Vancau (@VancauChristian) August 14, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/bansm6vrn3
    https://t.co/bansm6vrn3 Christian Vancau (@VancauChristian) August 13, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/08EJnJHZse
    https://t.co/08EJnJHZse Christian Vancau (@VancauChristian) August 12, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/TGFmKBLzsc
    https://t.co/TGFmKBLzsc Christian Vancau (@VancauChristian) August 11, 2017 Christian Vancau shared a Page.
  • Sheba le magnifique Berger de notre amie Catherine...
    Sheba le magnifique Berger de notre amie Catherine Arnould, à Moircy. Nageuse et sautant comme un chevreuil (les deux) Christian Vancau (@VancauChristian) August 11, 2017
  • Serge Gainsbourg à Moircy l'an dernier, avec son...
    Serge Gainsbourg à Moircy l'an dernier, avec son papa Christian Maufort, en train de crépir ma galerie Christian Vancau (@VancauChristian) August 11, 2017
  • Je viens d'éditer, via un robot Blurb, la...
    Je viens d'éditer, via un robot Blurb, la première partie de ma biographie, 440 pages avec photos, 40 ans de vie,... https://t.co/XaxqUGOir9 Christian Vancau (@VancauChristian) August 10, 2017 Je viens d'éditer, via un robot Blurb, la première partie...
  • Gustave Flaubert dans la ville de Rouen (Bande...
    Gustave Flaubert dans la ville de Rouen (Bande annonce du film) https://t.co/XmNGUjZBw0 Christian Vancau (@VancauChristian) August 10, 2017 Bande annonce qui présente le prochain film réalisé à Rouen sur les liens entre Gustave Flaubert et la bourgeoisie...
  • Extraits du "Petit Prince Cannibale" de Françoise...
    Extraits du "Petit Prince Cannibale" de Françoise Lefèvre https://t.co/pLqWwgM6HC Christian Vancau (@VancauChristian) August 10, 2017 Extraits du "Petit Prince Cannibale" de Françoise Lefèvre
  • https://t.co/5YNH8wWI1I
    https://t.co/5YNH8wWI1I Christian Vancau (@VancauChristian) August 10, 2017 Christian Vancau shared a memory.

Pages

Texte Libre


-->
<

Texte Libre

Texte Libre


Jetez un oeil dans mes LIENS sur Richard OLIVIER, BIG MEMORY, mon ami Richard, Cinéaste belge, étant sur un gigantesque projet: Filmer tous les CINEASTES BELGES, morts ou vifs. Enfin, un artiste qui s'intéresse à ses pairs !http://www.bigmemory.be

Texte Libre

COHEN Eveybody Knows
Tibetan Song

Je suis sur les blogs pro-tibétains:

www.candle4tibet.org
www.ning.com

VENEZ M'Y REJOINDRE !

Christian VANCAU

7 septembre 2008 7 07 /09 /septembre /2008 07:39
Nous avons aussi émigré pour un certain temps, à  HEUSY ( VERVIERS), chez mes cousines Margot et Cécile HOUGET. Margot avait épousé un certain Freddy Modera dont elle avait un fils Adrien (je l'ai revu dans les années  80, chez lui à Verviers). Le souvenir marquant est celui-ci. Alors que ma mère nous donne cours, à ma cousine Béatrice et à moi-même dans la villa ( au lieu-dit "La Bouquette " à Heusy), villa disparue depuis lors et remplacée par un immeuble à appartements,  ma tante Margot fait irruption dans le salon et nous dit "La Gestapo arrive" (mon cousin Adrien, résistant,  est en train de s'enfuir par le toit ). Donc consigne nous est donnée à nous les deux enfants, 6 ou7ans, de dire que nous n'avons jamais vu Adrien dans cette maison . Et je vois encore les deux gestapistes, en imperméable dans l'allée du jardin, s'approcher de la porte d'entrée. Et nous sommes interrogés en effet ( Mais je n'ai pas parlé sous la torture. Ceci me rappelle l'humour de Freud, à qui la Gestapo avait demandé à la fin de son interrogatoire, de signer un papier selon lequel il avait été bien traîté.  Il l'a signé et a ajouté en-dessous "Je recommande la Gestapo à tous " Anecdote extraordinaire ! )           
 
Autre souvenir dans ce même lieu. je suis dans le jardin et à travers les haies, je vois passer les "Jeunesses hitlériennes", en uniforme Kaki. Ils marchent en cadence, chantent en cadence et leurs bras à croix gammées, se balancent en cadence. Je suis fasciné et je me fabrique des brassards en papier, comme  les leurs, avec une croix gammée noire, sur fond rouge, et je les porte. Et c'est dans cette tenue que, creusant un trou (je creuse déjà des trous) dans ce très beau jardin, je tombe sur le revolver et les munitions, le tout dans une petite caisse en carton enveloppée dans un linge, que mon cousin Adrien a enterrés, avant d'échapper à la Gestapo et de s'enfuir pour l'Angleterre (reloindre mon Père ??). Et tout fier je les brandis en appelant ma tante Margot qui surgit au balcon et me fait " chuuuu... tttt ", en mettant son doigt sur sa bouche avant de descendre précipitamment, pour me faire reboucher le trou et tasser la terre, en m'expliquant que ces armes appartenaient à mon cousin. Moi qui croyais avoir découvert un trésor de guerre !                                                         Lucien-et-Ginette-Brunin-Van-Cauwenberghe.jpg

 

De temps en temps, je vais aussi à Gand, chez mes grands-parents et celà continuera après la guerre. mais ce n'est pas trés gai, deux vieux qui n'ont rien à se dire, assis à une grande table, dans une    salle à manger de moire et de pourpre. J'entends par là qu'on est  en Flandre et qu'il fait sombre; c'est la guerre, et même les  ampoules des riches (celles qu'ils n'ont pas dans leurs mains) sont faiblardes, sous-alimentées et au surplus, les pièces sont  immenses; en outre, il y a du velours un peu partout et le velours  c'est comme la mousse, ça pompe la lumière, on peut même dire     carrément que ça pompe "funèbre".                                                           

Donc heureusement, pasloin de là, rue d'Angleterre, Ingelandgat, il y a mon cousin Didier Brunin, de quatre ans mon aîné, chez qui je vais jouer tous les jours et qui adore les animaux. Son grenier est un gigantesque colombier, bourré de pigeons; il en est fou et va jusqu'à les opérer lui-même quand ils sont blessés. Pourquoi n'est-il pas devenu vétérinaire? Pas assez chic, sans doute. Son père était juge d'Instruction, il a donc fait le droit comme papa (et comme moi plus tard) au lieu de faire ce qu'il aimait (mais contrairement à moi il a tout de même aimé le droit et s'est spécialisé en droit maritime). Donc j'allais nourrir les pigeons dans son grenier, près du ciel, hors le monde, comme Terry Malloy, dans "Sur les Quais". Jamais ma mère ne m'aurait permis de faire celà. la nature et les animaux  étaient absents de son univers !                                                                  
Mais dans cette immense maison du18e siècle, on pourrait dire un hôtel particulier, dans laquelle je me perdais régulièrement, en essayant d'atteindre la salle à manger au petit matin, il n'y avait pas que des animaux. Il y avait aussi un petit juif, caché dans une chambre secrète, sous une trappe. Mes souvenirs sont très confus à ce sujet, car je ne l'ai jamais vu, mais même invisible, le petit juif était bel et bien présent. Je tire mon chapeau à mon oncle Lucien et à ma tante Ginette (soeur de mon père), ce fut leur résistance à eux et ils ont pris de fameux risques. Le juif s'appelait et s'appelle toujours, car il vit en Israël et a épousé la fille d'Isaac Shamir, Nathanaël, dit Nathy. Je les ai rencontrés à plusieurs reprises à Anseremme, maison de campagne des Brunin!. Donc il faut imaginer le contraste: D'une part, l'hôtel particulier, la Flandre bourgeoise et francophone, avec de l'Orient et de la Chine à gogo, on se serait cru dans "Le Lotus bleu", car mon oncle avait eu la cha

nce, à 18 ans, de faire le tour du monde comme secrétaire particulier d'un diplomate et d'autre part, un juif caché sous une un trappe
A Gand, il y avait aussi des domestiques, dans les deux maisons. Ils viennent servir à table en livrée. ils vivent à la cuisine. On leur parle par le "Monte-plat ", en criant. On les  appelle aussi, au moyen de gros cordons rouges tressés qui pendent à la tête des lits; il y a une sorte de   cornet en bout de tresse, sorte de combiné téléphonique, relié aux cuisines par un câble. C'est très  pratique et ça donne ceci: " Ernestine, vous me montez mon petit-déjeûner, mais pas de caviar ce matin, je vous prie" .  "Mais tout de suite, Monsieur Christian"....Après la guerre je me souviens très bien de ce couple de domestiques espagnols, réfiugiés de la guerre d'Espagne, Machin et Rosita, qui venaient "servir" à   Anseremme, où mon oncle et ma tante avaient leur résidence d'été, en bord de Meuse, Villa "Le Pâchis",   merveilleuse maison impressionniste, faite de murs roses et de balcons verts. un mélange de Manet, de Monet et de Caillebotte et dans un décor de paysages peints jadis par Félicien Rops! J'en  reparlerai

Ci-dessus les photos de ma tante Ginette Van Cauwenberghe, soeur de mon père et de son mari Lucien Brunin, tous deux décédés                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               
                                                                                                                                                                                                                   Après Gand, retour à Liège et autre anecdote. Comme je l'ai déjà dit, ma cousine et moi n'allons pas à l'Ecole. Nous    avons une institutrice frebelienne qui vient de temps en temps contrôler le travail d'enseignante de mamère non enseignante. Je m'en souviens car un jour où elle était à la maison, quai Mativa, nous étions           debout,  autour d'une table, elle, ma cousine et moi, et j'avais sorti mon zizi (ça commencait à me travailler) de ma  culotte courte, pour le montrer à ma cousine Béatrice, qui, horrifiée, avait tiré l'Institutrice par la manche,    pour lui désigner du doigt, cette chose monstrueuse, pourtant encore toute mignonne à l'époque (j'insiste sur " à  l'époque"). Pour ma cousine Béatrice c'est  le début de "L'Enfer de Dante". En écrivant ceci, je réalise que      ma cousine qui a 70 ans comme moi, ne s'est jamais mariée et je me sens soudain très responsable. A mon     avis,  elle ne s'est jamais remise de ce choc. On m'a enfermé dans une chambre. Un petit scandale dans toute lla  famille ! J'avais pourtant trois cousins qui avaient quatre et six ans de plus que moi. Le terrain aurait dû   être  déblayé par eux ! Mais non point Fi de tout celà, comme on disait à la Cour de Louis XIV  !                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans Ma BIOGRAPHIE
commenter cet article

commentaires