Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 


LE BLOG TOTEMS DE CHRISTIAN VANCAU


 


POUR TRADUIRE MON TEXTE DN ALLEMAND OU EN ANGLAIS CLIQUEZ CI-DESSOUS

 

Site traduit en Allemand :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/de/index.html

 

Site traduit en Anglais :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/en/index.html


Sur cette photo, Christian Vancau dans son jardin avec quelques uns de ses totems et sa guitare à la main


Présentation

  • : le blog totems par : Christian VANCAU
  •   le blog totems par : Christian VANCAU
  • : Il s'agit de la réflexion d'un peintre de 78 ans, au départ d'un territoire peint et sculpté par lui, au coeur de l'Ardenne et dans lequel il vit en solitaire, tout en y accueillant de nombreux visiteurs!
  • Contact

Profil

  • Christian VANCAU
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.

Carte mondiale des Blogueurs

J'habite dans le Sud de la Belgique, à 10 Kms au Nord de Libramont, 50 Kms au Nord  de Sedan et 75 Kms au Nord de Longwy. Sur cette carte, la Belgique au Nord de la France et au Sud, une flèche noire indiquant mon village, situé au Nord de LibramontUne autre perspective. Moircy encadré, Bastogne 30 Kms Nord-Est, Luxembourg- ville au Sud-Est, Carte-Prov.Lux2-jpgSedan et Carte-Prov.Lux-jpgCharleville au Sud-Ouest

Recherche

<a href=

Mon adresse-mail est la suivante:  christian.vancau@base.be


" C'est d'abord un combat contre les parents et ensuite un combat contre les maîtres qu'il faut mener et gagner, et mener et gagner avec la brutalité la plus impitoyable, si le jeune être humain ne veut pas être contraint à l'abandon par les parents et par les maîtres, et par là, être détruit et anéanti "
( Thomas Bernhard, écrivain autrichien décédé en 1989 )

Ma biographie c'est ce combat et rien d'autre




Je suis un homme de 74 ans retiré dans un tout petit village des ardennes belges,  un endroit magnifique au bord de la forêt. J'y vis seul . J'ai une fille de 46 ans et deux petit-fils de 21 et 6 ans, qui vivent tous les trois à 10 Kms de chez moi.. Je suis donc un homme d'avant-guerre (1937), né à Gand en Flandre, de père gantois et de mère liégeoise (Gand et Liège sont les deux villes rebelles de Belgique ). Je suis arrivé à Liège en 1940 avec ma mère et ma soeur, alors que mon père s'était embarqué pour l'Angleterre, dans l'armée belge et y exerçait son métier de chirurgien orthopédiste. Je n'ai donc réellement rencontré mon père qu'à l'âge de 8 ans, après la guerre, en 1945. Mis à part 2 années à Bruxelles et une année en Suisse à Saint-Moritz, j'ai vécu à Liège et y ai fait toutes mes études, humanités gréco-latines chez les Jésuites et Droit à l'Université de Liège. Je me suis marié en 1962, ai eu une petite fille Valérie et ai cherché une situation, muni de mon diplôme de Docteur en Droit. J'ai trouvé un emploi dans la banque. Je n'aimais ni le Droit ni la banque, je ne me savais pas encore artiste, je voulais être journaliste. Ma famille bourgeoise m'avait dit "Fais d'abord ton droit" !  En 1966, j'ai commencé une psychanalyse qui a duré 5 anset demi. En 1967, j'ai commencé à peindre. En 1971, ma Banque m'a envoyé créer un réseau d'agences dans le Sud de la Belgique, ce que j'avais déjà fait dans la province de Liège. Je me suis donc retrouvé en permanence sur les routes explorant village après village, formant les agents recrutés et les faisant "produire". Il ne m'aurait jamais été possible d'être un banquier enfermé. Je ne tiens pas en place. Pendant 8 ans j'ai vécu au-dessus de ma banque à Libramont, créant mon réseau. En 1975, j'ai été nommé Directeur et Fondé de Pouvoirs. En 1978 j'ai acheté une maison en ruines à Moircy, mon territoire actuel. Je l'ai restaurée et y suis entré en 1979. En 1980, ma banque a été absorbée par une banque plus puissante et l'enfer a commencé. En 1983, mon bureau a été fermé. Je suis devenu Inspecteur, puis Audit en 1985 avec un réseau de 140 agences couvrant tout le Sud et l'Est de la Belgique. Dans le même temps je transformais mon territoire, creusais des étangs, installais plantations et totems et peignais abondamment. En 1989, j'étais "liquidé" par ma Banque avec beaucoup d'autres, pour des raisons économiques. Ma femme est partie.Je me suis retrouvé libre avec 28 mois de préavis et puis ensuite chômeur. Mais j'ai  intenté un procés à ma Banque. Ca a duré 4 ans et j'ai gagné. Quelle jouissance de pouvoir écraser une banque (à suivre)
.

<a href=

  

J'ai commençé à exposer en 1976 et celà a duré jusqu'en 1995, le temps de réaliser que le monde de l'Art  n'était pas plus reluisant que celui de la Banque. Je n'avais en outre, nul besoin de vendre et encore moins d'être célèbre. A chercher l'argent et la gloire, on est sûrs de perdre son âme, tôt ou tard (et de toutes façons, la réputation monte quand le cercueil descend ). J'ai donc quitté les mileux de l'art. J'ai encore peint jusqu'en 2002. Celà aura tout de même fait 35 ans. Je n'ai plus besoin de la peinture. Elle m'a permis de survivre psychologiquement et de me chercher. Pour moi l'Art est ce qui doit rendre la Vie plus belle que l'Art
Je suis un HOMME LIBRE, un sauvage, proche de la nature et des animaux, misanthrope, profondément rebelle, tout d'une pièce, physique, violent contrôlé à savoir positif dans ma violence, agnostique. Je ne crois absolument pas à l'avenir de l'Humanité. L'Homme est indécrottable. Il est UN LOUP pour l'Homme. Aucune leçon de l'Histoire ne lui a servi
Je ne crois pas à la politique. J'ai le coeur à gauche, instinctivement du côté des défavorisés, contre toute exploitation et abus de pouvoir, contre tout racisme, mais je ne suis pas de gauche, ça ne veut plus rien dire ! Et encore moins de droite, celà va de soi !
Je pense que si l'homme n'arrive pas à créer le bonheur dans sa vie personnelle intérieure, il est incapable de le créer pour les autres. La meilleure chose que l'on puisse faire pour les autres est d'être heureux soi-même !
Je préfère nettement les femmes aux hommes. Je me sens de leur sensibilité, je m'efforce de faire fleurir les mêmes valeurs qu'elles
Je pense que réussir sa vie, c'est réussir l'amour. Toutes les autres formes de "réussite", sont des ersatz qui ne "comblent "pas
Je suis né un 1er Novembre, suis donc Scorpion, Ascendant Gemeaux, Milieu du Ciel en Verseau, Mercure en Scorpion comme le Soleil, Mars et Jupiter en Capricorne, Saturne en Poissons, Uranus en Taureau, Neptune en Vierge, Pluton en Lion, Vénus en Balance, ainsi que la Lune, j'ai mes Noeuds lunaires ( sens de ma vie, mon destin ici bas ) et Lilith (la lune noire) en Sagittaire. Du Scorpion, j'ai l'agressivité, le côté piquant, le côté rebelle. Du Gemeaux, j'ai le goût des langues , de l'écriture, des voyages, et l'incapacité à rentrer dans des hiérarchies ou dans des groupes,
quels qu'ils soient, et à me soumettre à une autorité
Dans mes jeunes années j'ai pratiqué beaucoup de sports: tennis, natation, cyclisme, ping-pong, ski, boxe et karaté. Aujourd'hui toute mon activité physique est concentrée sur les travaux d'entretien de mon territoire. Je suis jardinier 6 mois par an.
En dehors de la peinture, je pratique d'autres activités: 1) Lecture (romans, polars compris, poésie, théâtre, ouvrages de philosophie et de psychologie, mythologies etc..) 2) Ecriture (Un journal quotidien depuis 1980, comptant à ce jour 45.000 pages ), 3) Musique (Guitare et piano). Toutes les musiques m'intéressent, blues, jazz, rock, chanson française, musique classique et contemporaine. 4) Photo et Video. 5)Jardinage et rapport constant avec le monde animal. 6)Et enfin l'informatique, activité nouvelle que je pratique depuis3 ans et qui a abouti à la création de ce blog

Articles Récents

Pages

Texte Libre


-->
<

Texte Libre

Texte Libre


Jetez un oeil dans mes LIENS sur Richard OLIVIER, BIG MEMORY, mon ami Richard, Cinéaste belge, étant sur un gigantesque projet: Filmer tous les CINEASTES BELGES, morts ou vifs. Enfin, un artiste qui s'intéresse à ses pairs !http://www.bigmemory.be

Texte Libre

COHEN Eveybody Knows
Tibetan Song

Je suis sur les blogs pro-tibétains:

www.candle4tibet.org
www.ning.com

VENEZ M'Y REJOINDRE !

Christian VANCAU

2 août 2016 2 02 /08 /août /2016 08:27
Ma biographie 58 - 1959 - Rencontre de Jacqueline A. au Lac aux Dames

BIO 58  Juin 1959 Jacqueline et le Lac aux dames

En Juin 1959, je réussis ma troisième session de deuxième candidature en Droit. Il fait beau et chaud et avec quelques copains du Droit, nous partons guindailler un après-midi, à l'Hôtel du Lac à Sainval-Martinrive, le long de l'Ourthe. C'est  l'Hôtel de "Lac aux Dames" nous sommes en plein Vicky Baum (Mais qui connait encore Vicky Baum ???). Allongés sur la pelouse, nous nous retrouvons à une dizaine de petits connards, en train de vider chope sur chope et vers quinze heures, nous sommes déjà pas mal givrés.
 
Qui est de la virée? Et bien je me souviens de notre chauffeur, un certain Chantraine, assez corpulent, avec une jambe artificielle, il a dû passer sous un tramway, place Saint-Lambert, il y a longtemps déjà. Il conduit donc une grosse voiture avec un débrayage à main. Et puis il ya mon ami Foulek Ringelheim, dit Foulek, un juif assez fou, qui vit avec sa mère en Outremeuse ( Foulek est devenu plus tard, un grand ami de François Perrin, politicien belge célèbre, professeur d'Université et co-fondateur du Rassemblement Wallon, a collaboré avec l'avocat Graindorge, est devenu beau-frère de Jean Gol  ex-ministre belge et est l'auteur de plusieurs livres dont " Le Juge Goth " ). Lui aussi redouble sa deuxième candi et vient de la réussir comme moi en 3e session et il aime les femmes et la picole, comme moi ! On s'est retrouvé souvent en ville, pendant la "bloque", aux alentours de dix-sept heures, au CARRE à Liège, pour déconner et draguer (Le Carré est un réel carré architectural, situé au centre de Liège et où tout le monde se retrouve en fin de journée, comme cela se fait dans la plupart des villes méditerranéennes. En Italie et en Dalmatie on appelle ce rendez-vous, où d'un seul coup, une place vide devient noire de monde en fin d'après-midi, le CORSO ).

Donc on tournait dans les quatre rues du carré, on rencontrait, on draguait et on causait). Foulek c'est mon premier Juif (il y en a eu bien d'autres ensuite, (c'est tellement agréable la fréquentation de gens intelligents). Il a une folie proche de la mienne. Et dans nos dragues de cet Ilôt sacré qu'est le Carré de Liège: Pont d'Avroy, Vinâve d'Ile, Pont d'Ile, Place Cathédrale, on croisait les filles et tout se passait dans les regards, des regards croisés et recroisés, parfois même molletonnés. Et moi je me mettais à attraper un "genre" comme on dit chez nous, traduisez un "style". Déjà anormalement bronzé pour un blond aux yeux bleus, je me promenais en jeans, avec des pulls légers en "V", dégageant des décolletés bronzés et poilus, et je commençais à faire des ravages en rue,  à "Faire des touches" (Tu as vu, tu as fait une touche ! disait-on quand une fille appuyait son regard ), bref des touches comme le docteur-écrivain du même nom, Louis-Ferdinand Destouches dit Céline.

Mais je n'en avais pas encore vraiment conscience car trois ou quatre ans auparavant, j'avais vécu mon insuccès auprès des femmes. Timide, mal fagoté, j'étais le bon copain, celui avec lequel on ne flirte pas. Inconsciemment j'ai dû travailler pour que celà change. Le soleil m'y a aidé et aussi une culture physique assez intensive pratiquée quotidiennement et puis bien entendu mon mental: il n'était pas question que je reste sur la touche.(Encore une )
 

En cette année 1959, une jolie fille, Jacqueline, faisait des malheurs à Liège, une vraie BB miniature, toute fine avec queue de cheval, jupe vichy, corsage froncé et des yeux verts de bleu. Tout le monde en était fou au Carré. La BB de Liège, jamais seule, toujours avec des amies, allumant les mecs et trop belle pour moi, pensais-je. Nos regards s'étaient souvent croisés, mais je pensais qu'elle faisait cela avec tous les mecs et je n'avais jamais essayé de l'aborder.
 

Or tout à coup, cette fille est là, sur la berge, au Lac aux Dames, avec des amies. Putain je rêve ou quoi ? Une conversation s'engage de groupe à groupe. Les guindailleurs et les midinettes. Jacqueline, c'est son prénom est couchée dans l'herbe et Foulek se met à la draguer. Moi je regarde, je n'aurais pas osé.  Il se couche à côté d'elle et elle le repousse. Alors moi je fonce, bien que ce soit mal barré et je fais exactement ce que mon copain vient de faire; ma bouche s'approche de la sienne...aucune opposition votre honneur...et c'est le bouche à bouche à "mords que veux-tu", au feu les pompiers, devant une assemblée applaudissante de garçons et de filles. Je 'en crois pas mes yeux. Nous retournons vers Liège, il fait plus chaud que jamais, et je me retrouve dans la voiture de mon copain Chantraine, étroitement enlacé avec cette beauté, que tout Liège va m'envier et j'apprends qu'elle m'avait pointé depuis des mois au Carré et que ses regards vers moi, se voulaient parfaitement appuyés et moi grosse gourde.... Aussi allumeuse et aussi timide que moi (les deux vont souvent de pair contrairement à ce que l'on pourrait croire ), elle n'aurait jamais fait le premier pas

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans Ma BIOGRAPHIE
commenter cet article

commentaires

Benoit Hanquet 08/09/2008 21:42

Bonjour Christian, Je lis avec intérêt ta biographie. Surtout que tu appartiens à une génération que je connais peu puisqu'elle est entre la mienne et celle de mon père. Moi aussi j'ai fréquenté à certains moments les cafés du carré comme l'Esquinade ou le Saloon(17 ans plus tard). Pour ma génération, on allait aussi en Outre Meuse, notamment à la Péniche, au Lion s'envoile, au cirque divers etc... Sans oublier le pot au lait (et son prédécesseur dont j'ai oublié le nom), rue soeur de Hasque. J'avais un copain turc qui adorait les Olivettes car c'est l'endroit le plus convivial de Liège. Il y avait aussi "le Seigneur d'Amay" où l'on pouvait chanter. Sans oublier les cafés "flonflon" de la place St Lambert et du quai de la Batte le dimanche. Dans le même esprit, un ami sicilien, Nicolas Briale, a ouvert il y a quelques années "l'Aquilone" en Outremeuse dans le boulevard qui prolonge la passerelle. Celà pourrait t'intéresser si tu passes un soir par Liège et que tu recherches quelques scintillements Liégeois parfois difficle à retrouver....  "L'aquilone" est ouvert en fin de semaine et ils font la promotion de tout type d'activités artistiques. Excellente paella et couscous pour des prix très démocratiques.

Laurence 08/09/2008 00:06

Je suis passée et j'ai lu...Ici, j'ai un peu de temps...Mais pour les 45000 pages...Je ne promets rien!!!!!bisous

Christian VANCAU 08/09/2008 07:31


Il doit y avoir confusion à propos des 45.000 pages; il s'agit là de mon journal écrit au jour le jour depuis 1980 et qui fait 145 volumes. Rien à voir avec mon blog qui ne compte actuellement que
74 pages se biographie


Danielle 07/09/2008 10:04

Bonjour Christian,Merci d'être passé voir mon blog.  Vous ne pouvez pas commenter mes photos ?  Pour vous et au cas où d'autres éprouveraient les mêmes difficultés, j'y ai ajouté mon adresse e-mail.Je viens de parcourir votre blog mais j'y reviendrai car il mérite que je lui consacre plus de temps.  Vous écrivez très bien.A bientôt, bon dimanche.

Mouneluna 06/09/2008 13:16

Ah nostalgie quand tu nous tiens !!
en 1959 j'avais 16 ans et j'apprennais que maman avait la SEP. mais je refusais d'y croire de toutes mes forcesMoune