Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 


LE BLOG TOTEMS DE CHRISTIAN VANCAU


 


POUR TRADUIRE MON TEXTE DN ALLEMAND OU EN ANGLAIS CLIQUEZ CI-DESSOUS

 

Site traduit en Allemand :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/de/index.html

 

Site traduit en Anglais :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/en/index.html


Sur cette photo, Christian Vancau dans son jardin avec quelques uns de ses totems et sa guitare à la main


Présentation

  • : le blog totems par : Christian VANCAU
  •   le blog totems par : Christian VANCAU
  • : Il s'agit de la réflexion d'un peintre de 78 ans, au départ d'un territoire peint et sculpté par lui, au coeur de l'Ardenne et dans lequel il vit en solitaire, tout en y accueillant de nombreux visiteurs!
  • Contact

Profil

  • Christian VANCAU
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.

Carte mondiale des Blogueurs

J'habite dans le Sud de la Belgique, à 10 Kms au Nord de Libramont, 50 Kms au Nord  de Sedan et 75 Kms au Nord de Longwy. Sur cette carte, la Belgique au Nord de la France et au Sud, une flèche noire indiquant mon village, situé au Nord de LibramontUne autre perspective. Moircy encadré, Bastogne 30 Kms Nord-Est, Luxembourg- ville au Sud-Est, Carte-Prov.Lux2-jpgSedan et Carte-Prov.Lux-jpgCharleville au Sud-Ouest

Recherche

<a href=

Mon adresse-mail est la suivante:  christian.vancau@base.be


" C'est d'abord un combat contre les parents et ensuite un combat contre les maîtres qu'il faut mener et gagner, et mener et gagner avec la brutalité la plus impitoyable, si le jeune être humain ne veut pas être contraint à l'abandon par les parents et par les maîtres, et par là, être détruit et anéanti "
( Thomas Bernhard, écrivain autrichien décédé en 1989 )

Ma biographie c'est ce combat et rien d'autre




Je suis un homme de 74 ans retiré dans un tout petit village des ardennes belges,  un endroit magnifique au bord de la forêt. J'y vis seul . J'ai une fille de 46 ans et deux petit-fils de 21 et 6 ans, qui vivent tous les trois à 10 Kms de chez moi.. Je suis donc un homme d'avant-guerre (1937), né à Gand en Flandre, de père gantois et de mère liégeoise (Gand et Liège sont les deux villes rebelles de Belgique ). Je suis arrivé à Liège en 1940 avec ma mère et ma soeur, alors que mon père s'était embarqué pour l'Angleterre, dans l'armée belge et y exerçait son métier de chirurgien orthopédiste. Je n'ai donc réellement rencontré mon père qu'à l'âge de 8 ans, après la guerre, en 1945. Mis à part 2 années à Bruxelles et une année en Suisse à Saint-Moritz, j'ai vécu à Liège et y ai fait toutes mes études, humanités gréco-latines chez les Jésuites et Droit à l'Université de Liège. Je me suis marié en 1962, ai eu une petite fille Valérie et ai cherché une situation, muni de mon diplôme de Docteur en Droit. J'ai trouvé un emploi dans la banque. Je n'aimais ni le Droit ni la banque, je ne me savais pas encore artiste, je voulais être journaliste. Ma famille bourgeoise m'avait dit "Fais d'abord ton droit" !  En 1966, j'ai commencé une psychanalyse qui a duré 5 anset demi. En 1967, j'ai commencé à peindre. En 1971, ma Banque m'a envoyé créer un réseau d'agences dans le Sud de la Belgique, ce que j'avais déjà fait dans la province de Liège. Je me suis donc retrouvé en permanence sur les routes explorant village après village, formant les agents recrutés et les faisant "produire". Il ne m'aurait jamais été possible d'être un banquier enfermé. Je ne tiens pas en place. Pendant 8 ans j'ai vécu au-dessus de ma banque à Libramont, créant mon réseau. En 1975, j'ai été nommé Directeur et Fondé de Pouvoirs. En 1978 j'ai acheté une maison en ruines à Moircy, mon territoire actuel. Je l'ai restaurée et y suis entré en 1979. En 1980, ma banque a été absorbée par une banque plus puissante et l'enfer a commencé. En 1983, mon bureau a été fermé. Je suis devenu Inspecteur, puis Audit en 1985 avec un réseau de 140 agences couvrant tout le Sud et l'Est de la Belgique. Dans le même temps je transformais mon territoire, creusais des étangs, installais plantations et totems et peignais abondamment. En 1989, j'étais "liquidé" par ma Banque avec beaucoup d'autres, pour des raisons économiques. Ma femme est partie.Je me suis retrouvé libre avec 28 mois de préavis et puis ensuite chômeur. Mais j'ai  intenté un procés à ma Banque. Ca a duré 4 ans et j'ai gagné. Quelle jouissance de pouvoir écraser une banque (à suivre)
.

<a href=

  

J'ai commençé à exposer en 1976 et celà a duré jusqu'en 1995, le temps de réaliser que le monde de l'Art  n'était pas plus reluisant que celui de la Banque. Je n'avais en outre, nul besoin de vendre et encore moins d'être célèbre. A chercher l'argent et la gloire, on est sûrs de perdre son âme, tôt ou tard (et de toutes façons, la réputation monte quand le cercueil descend ). J'ai donc quitté les mileux de l'art. J'ai encore peint jusqu'en 2002. Celà aura tout de même fait 35 ans. Je n'ai plus besoin de la peinture. Elle m'a permis de survivre psychologiquement et de me chercher. Pour moi l'Art est ce qui doit rendre la Vie plus belle que l'Art
Je suis un HOMME LIBRE, un sauvage, proche de la nature et des animaux, misanthrope, profondément rebelle, tout d'une pièce, physique, violent contrôlé à savoir positif dans ma violence, agnostique. Je ne crois absolument pas à l'avenir de l'Humanité. L'Homme est indécrottable. Il est UN LOUP pour l'Homme. Aucune leçon de l'Histoire ne lui a servi
Je ne crois pas à la politique. J'ai le coeur à gauche, instinctivement du côté des défavorisés, contre toute exploitation et abus de pouvoir, contre tout racisme, mais je ne suis pas de gauche, ça ne veut plus rien dire ! Et encore moins de droite, celà va de soi !
Je pense que si l'homme n'arrive pas à créer le bonheur dans sa vie personnelle intérieure, il est incapable de le créer pour les autres. La meilleure chose que l'on puisse faire pour les autres est d'être heureux soi-même !
Je préfère nettement les femmes aux hommes. Je me sens de leur sensibilité, je m'efforce de faire fleurir les mêmes valeurs qu'elles
Je pense que réussir sa vie, c'est réussir l'amour. Toutes les autres formes de "réussite", sont des ersatz qui ne "comblent "pas
Je suis né un 1er Novembre, suis donc Scorpion, Ascendant Gemeaux, Milieu du Ciel en Verseau, Mercure en Scorpion comme le Soleil, Mars et Jupiter en Capricorne, Saturne en Poissons, Uranus en Taureau, Neptune en Vierge, Pluton en Lion, Vénus en Balance, ainsi que la Lune, j'ai mes Noeuds lunaires ( sens de ma vie, mon destin ici bas ) et Lilith (la lune noire) en Sagittaire. Du Scorpion, j'ai l'agressivité, le côté piquant, le côté rebelle. Du Gemeaux, j'ai le goût des langues , de l'écriture, des voyages, et l'incapacité à rentrer dans des hiérarchies ou dans des groupes,
quels qu'ils soient, et à me soumettre à une autorité
Dans mes jeunes années j'ai pratiqué beaucoup de sports: tennis, natation, cyclisme, ping-pong, ski, boxe et karaté. Aujourd'hui toute mon activité physique est concentrée sur les travaux d'entretien de mon territoire. Je suis jardinier 6 mois par an.
En dehors de la peinture, je pratique d'autres activités: 1) Lecture (romans, polars compris, poésie, théâtre, ouvrages de philosophie et de psychologie, mythologies etc..) 2) Ecriture (Un journal quotidien depuis 1980, comptant à ce jour 45.000 pages ), 3) Musique (Guitare et piano). Toutes les musiques m'intéressent, blues, jazz, rock, chanson française, musique classique et contemporaine. 4) Photo et Video. 5)Jardinage et rapport constant avec le monde animal. 6)Et enfin l'informatique, activité nouvelle que je pratique depuis3 ans et qui a abouti à la création de ce blog

Articles Récents

  • https://t.co/WMu5oWiAYn
    https://t.co/WMu5oWiAYn Christian Vancau (@VancauChristian) September 23, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • J'ai reçu le 1er tome de ma Biographie, 2e...
    J'ai reçu le 1er tome de ma Biographie, 2e mouture et nouvelle couverture rouge avec photos Christian... https://t.co/uQZQbyZhvQ Christian Vancau (@VancauChristian) September 23, 2017 J'ai reçu le 1er tome de ma Biographie, 2e mouture et nouvelle couverture...
  • https://t.co/vFbC5e52lE
    https://t.co/vFbC5e52lE Christian Vancau (@VancauChristian) September 23, 2017 Christian Vancau shared his post.
  • https://t.co/n3fOdLsXMm
    https://t.co/n3fOdLsXMm Christian Vancau (@VancauChristian) September 22, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • Bio125 Mouvement Planète. A.G à Orleans - Déc.1969
    Lettre de Louis Pauwels datée de décembre 1969 Il neige à flocons drus, c'est une vraie tempête et nous partons en train avec Jean-Pierre Michaux et Marcel Reynders. Dés notre arrivée dans une serre magnifique où les tables sont déjà dressées, nous sommes...
  • Bio125 Mouvement Planète. A.G à Orleans -...
    Bio125 Mouvement Planète. A.G à Orleans - Déc.1969 - le blog totems par : Christian VANCAU https://t.co/syTVczuVu0 Christian Vancau (@VancauChristian) September 20, 2017 Lettre de Louis Pauwels datée de décembre 1969 Il neige à flocons drus, c'est une...
  • Christian Vancau Votre PDF MA BIOGRAPHIE peut...
    Christian Vancau Votre PDF MA BIOGRAPHIE peut désormais être téléchargé depuis l'adresse... https://t.co/xloUA5csh3 Christian Vancau (@VancauChristian) September 20, 2017
  • https://t.co/pPLeKPWBkx
    https://t.co/pPLeKPWBkx Christian Vancau (@VancauChristian) September 19, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/yD4hlUcVqS
    https://t.co/yD4hlUcVqS Christian Vancau (@VancauChristian) September 18, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/eIXLLD1WNc
    https://t.co/eIXLLD1WNc Christian Vancau (@VancauChristian) September 17, 2017 Christian Vancau shared his post.

Pages

Texte Libre


-->
<

Texte Libre

Texte Libre


Jetez un oeil dans mes LIENS sur Richard OLIVIER, BIG MEMORY, mon ami Richard, Cinéaste belge, étant sur un gigantesque projet: Filmer tous les CINEASTES BELGES, morts ou vifs. Enfin, un artiste qui s'intéresse à ses pairs !http://www.bigmemory.be

Texte Libre

COHEN Eveybody Knows
Tibetan Song

Je suis sur les blogs pro-tibétains:

www.candle4tibet.org
www.ning.com

VENEZ M'Y REJOINDRE !

Christian VANCAU

22 août 2016 1 22 /08 /août /2016 05:47

 

Dès le mois de janvier 1970, je me rends à Paris. Nous avons nos réunions avenue Alphand et je loge à Saint-Cloud chez Jacques Rialland et Suzanne Bregeon, dans la chambre du fils Pauwels François qui doit avoir une vingtaine d'années. Et puis, il y a des soirées à l'extérieur. Je rencontre René Barjavel et j'ai des amitiés qui se nouent. Avec un couple Jacques et Moune Heris et leur amie Gisèle Bélanger qui travaille aux Editions Albin Michel. Il me faudrait un livre pour écrire tout ce que j'ai vécu là-bas.

Ma tâche d'administrateur est bien définie. Grâce à ma connaissance des langues, j'ai réçu le porte-feuille des " Affaires étrangères". je m'occupe donc des ateliers qui se forment à l'étranger, surtout en Italie, où ils sont nombreux à fleurir. Aussi au Maroc. En avril j'insiste pour que mon ami Collignon qui n'est jamais allé à Paris me remplace à une réunion et j'ai de grosses difficultés à faire admettre ce changement par mes amis français, mais je tiens bon. je trouve qu'il n' y a aucune raison pour que je sois le seul à avoir ce privilège. Pour moi ce partage fait partie de l'esprit de 68. Et jean-Pierre vivra une expérience magnifique et logera dans "ma"chambre
 

Je me méfie en effet de l'élitisme ambiant. Je me pose des questions sur le rôle de Pauwels dans tout celà. Je ne le vois qu'une fois par mois, juste pour le boulot. Pauwels est né à Gand comme moi, mais 17 ans avant moi. C'est donc un belge d'origine. C'est un ancien du Journal "Combat" qu'il a dirigé en 1949. Il a épousé en secondes noces, une actrice, Elina Labourdette, l'héroïne du film de Bresson " Les Dames du Bois de Boulogne ". Il a écrit 2 romans "L'amour monstre" et "Saint Quelqu'un" que j'ai lus et il continue d'écrire, notamment un livre sur Monsieur Gurdjeff. En 1961 il a réalisé une interview célebre de Louis-Ferdinand Céline. Il est aussi l'auteur avec Jacques Bergier d'un prodigieux best seller "Le Matin des Magiciens" et il a de fréquents entretiens à Port Ligat avec Salvador Dali.
 

 Disons que j'observe et que je suis sur mes gardes, car Pauwels est un homme de droite et la question est de savoir comment il va évoluer avec 68. Et je vais très vite être fixé.Un nouveau Congrès est organisé à Genève en mai 1970. ateliers Planète-Paris-Geneve-Dijon-1970Avec Jean-Perre Michaux, nous partons en train jusque Paris, retrouver les partenaires du"premier mariage Planète". Lui c'est Jean-Paul Muichkine et elle c'est Micheline Pluvinage (sur la photo ci-dessus au Col de la Faucille, entre moi et Jean-Pierre.) En Suisse, nous serons hébergés par un planétaire, dans la campagne de Lausanne. Je me souviens d'une promenade au bord du lac Leman avec Gisèle et Moune. Je réalise vaguement que je suis l'objet d'une rivalité amoureuse entre ces deux femmes. Gisèle s'éclipse en faveur de son amie que je retrouve le soir dans mes bras dans un dancing de Genève, sans avoir compris grand'chose. Je ne suis pas du tout preneur, Moune est mariée et je suis ami avec elle et son mari. Assez tard dans la nuit, je la mets dans un taxi et regagne Lausanne. Le lendemain grand repas de midi et je me retrouve à côté de Gisèle qui est administratrice comme moi. Ateliers Planère-Genève-Dijon-1970Jacques Samain qui est à notre table et assez porté sur la chose, a deviné et la défie de m'embrasser sur la bouche, ce qu'elle fait, en pleine table. Et moi je commence seulement à comprendre. Elle avait laissé la place à son amie, mais apprenant que celà n'avait pas marché la veille....La voici Gisèle, à ma droite sur les deux photos ( Moune est à une autre table, il y a comme une gêne, évidemment). Je ne puis oublier la façon dont cette femme s'est jetée sur moi à corps perdu, en dansant. Je ne m'y attendais pas du tout. J'ai su qu'elle était morte d'un cancer quelques années après). A ma gauche le Docteur Aubrion de Caen, nouveau-venu et sa jolie épouse et puis Jacques Rialland et Suzanne Bregeon, ex-madame Pauwels et enfin Jeanine de Bakker, notre secrétaire belge. Genève c'est un tournant. Nous faisons une très belle visite de l'accélérateur de particules au CERN où un membre de planète, Robert Gouiran, est physicien atomiste. Mais le mouvement est en train de virer à l'ésotérisme, sous l'impulsion du Suisse Jean-Charles Burky qui trouve une oreille attentive chez Pauwels; ça sent la franc-maçonnerie et celà va se confirmer un mois plus tard à Dijon et moi la franc ma connerie, ça n'a jamais été mon truc. En fait, il n'est plus guère question de 1969. De mon côté à Liège, dans mon atelier, j'ai de gros problèmes. J'ai renoncé à mon poste d'animateur. Je suis plus âgé que les autres et j'encaisse des projections paternelles et ça me fatigue, j'ai autre chose à foutre. Alors à Dijon, nous sommes le 13 Juin, je monte sur la scène, comme à Orléans et dis tous mes doutes sur l'évolution du Mouvement. Mes amis du Conseil d'administration sont consternés. "Je suis un défaitiste. je trahis le mouvement ". On me demande de rester mais au mois de septembre, à la rentrée, je remettrai ma démission. L'aventure est terminée en ce qui me concerne. Notre atelier disparaîtra rapidement dans les mois qui suivent de même que la plupart des ateliers en Europe et en Afrique du Nord. Ce mouvement a été une fusée d'après 68, un dernier spasme, un feu de paille, mais j'en garde un très beau souvenir.

Louis Pauwels a quitté le mouvement lui aussi, en 1970. Il écrit beaucoup . Il fondera en 1977 le Figaro Magazine dont il prendra la tête jusqu'en 1993. Journal considéré comme une des tribunes de la "Nouvelle Droite". J'avais eu raison de me tirer. Ses éditoriaux, toujours d'une grande qualité, mais très marqués à droite et parfois brutaux lui attirent plusieurs inimitiés. L'attentat du 3 octobre 1980, devant une synagogue rue Copernic à Paris fait éclater une polémique visà vis de Louis Pauwels, qui, bien qu'il n'ait jamais écrit ou parlé dans ce sens, fut taxé d'antisémitisme au sujet de la critique d'une chanson de Serge Gainsbourg et accusé d'avoir, par ses éditoriaux, excité les extrêmistes qui avaient commis cet attentat. L'arrivée de la gauche au pouvoir en 1981, renforce l'engagement en politique de Louis Pauwels, jusqu'à son fameux éditorial de 1986 où il dénonce le "Sida mental" dont il pense, atteinte, la jeunesse. On comprendra pourquoi, je n'ai plus jamais eu de contact avec lui
 

Louis Pauwels, revenu à la religion catholique, meurt le 28 janvier 1997, à l'âge de 76 ans, suite à deux accidents vasculaires cérébraux

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans Ma BIOGRAPHIE
commenter cet article

commentaires

KEYEUX Jean-Claude 05/02/2009 20:16

Bonjour, j'ai trouvé votre article et j'ai bien reconnu Micheline Pluvinage sur la photo. Je suis le cousin germain de Micheline que j'ai perdu de vue depuis 1983. Avez-vous des renseignements notamment son nom d'épouse me permettant éventuellement de prendre contact avec ses enfants ? Je vous remercie. Jean-Claude KEYEUX

Christian VANCAU 02/03/2009 15:40


Il s'agissait à l'époque de MUICHKINE puisqu'elle allait épouser Jean-Paul MUICHKINE dont je parle à la page précédente, Directeur du Théâtre Omega aux Halles à Paris en ce temps-là. Je n'ai plus
aucune nouvelle et aimerais aussi en avoir. Bien à vous. J'ai été en France tout le mois de février


BMC 10/11/2008 14:21

Comme tu le sais, je n’ai pas l’habitude de raconter ma vie, qui d’ailleurs n’intéresse personne. Pour une fois je vais faire une exception : En 1959 je revenais de la guerre d’Algérie. Je n’étais pas en très bon état du point de vue psychologique. J’avais provisoirement élu domicile chez mon frère qui était journaliste, celui-ci eu la bonne idée de ramener à la maison “Le matin des magiciens”, il me dit tiens tu devrais lire ce livre, je suis sûr qu’il va te plaire ! Un après-midi m’a suffi pour en venir à bout. Bien entendu à la suite de ça j’ai lu tout ce qui me tombait sous la main concernant l’alchimie, Fulcanelli, la parapsychologie et le toutim. J’ai actuellement toute la collection de Planète du numéro 1 au numéro XXX ? (c’est dans des cartons pour mon déménagement) du nouveau Planète, ( Mes encyclopédies planètes, je les ai revendues en même temps que mes meubles avec un très grand nombre d’autres livres en période de dèche).Aujourd’hui tout ça a bien vieilli, mais  a contribué à ouvrir l’esprit aux anciens jeunes, que nous sommes et probablement nous a  appris à appréhender les choses sous un angle différent.Je n’étais pas du même avis que Louis Pauwels sur le plan politique, lui était un homme de droite et moi pas, bien entendu. Cela dit je n’ai rien contre les hommes de droite lorsque ce sont des humanistes, Marcel Aimé par exemple. Donc, je n’avais rien à reprocher à Louis Pauwels, Bien que je ne l’aie jamais rencontré, j’ai presque toujours partagé ses idées en dehors de la politique.Comme tu vois une fois de plus nos chemins se rejoignent. Et comme je ne crois pas au hasard…

Christian VANCAU 10/11/2008 17:52


Nous sommes de la même génération et c'est donc bien rare pour moi de opuvoir parler de cette époque assez enivrante en ce qui me concerne. Planète a été un grand mouvement anti-rationnaliste dont
la france avait bien besoin, mais tout le monde semble avoir oublié. Il suffit de voir le peu de commentaires suscités par mes derniers articles. Pauwels était un chercheur, un honnête homme et un
angoissé. Quand je l'ai connu il était loin d'avoir viré à droite, sinon je n'aurais pas marché dans le bidule.Pour moi c'était un ancien de "Combat", un éventuel deuxième Camus. A Genève j'ai
senti des choses et j'ai eu raison. Son virage quasi à l'extrême-droite après 1970 m'a profondément déçu et est resté inexplicable pour un homme qui a été élevé par un ouvrier (beau-père) dans un
milieu modeste. Je sais il n'est pas le seul à avoir compensé mais tout de même il y a des limites


iriis 09/11/2008 20:17

bonsoir ;effectivement cesécrits sont "très actuels " et surement éternels , doit-on dire , tant miuex ... ou hélas ... mais écouter est une choseque les hommes pour beaucoup ne savent plus faire , chacun reste chacun et se fiche pertinnement de ec qui se passe à coté alors fou ou pas , qui écoute et qui est écouté ? voilà le hic ,en tous les cas je gt'ai écouté et ai lu toustes articles et celà m'enchantebisous d'iris

Christian VANCAU 11/11/2008 23:16


Merci de ta présence Iris. Je suis peu sur le blog des autres, ma biographie m'absorbant entièrement pour l'instant et me faisant revivre des tas de choses, sans nostalgie; seulement une autre
manière de faire le point. Je t'embrasse


Richard M 09/11/2008 19:13

Bonjour,Très beau texte, influencé par la pensée(philosophie) Bouddhiste.C'est peut être pour cela que j''aime.

Christian VANCAU 09/11/2008 20:07


Je suppose que vous parlez du texte de Miller (Bio 148 et non 147). Je viens justement d'aller sur votre blog suite à votre commentaire sur art-maniac. si vous me visitez un peu (Catégorie Mon
Territoire) vous apprendrez que je vis en bordure de forêt ardennaise et que j'ai planté bien des arbres (et des totems) dans mon jardin
Miller était Californien, avec par conséquent un regard sur le Pacifique et la côte asiatique, au point d'attraper une tête d'asiatique en vieillissant comme le montre la photo. Il s'intéressait
beaucoup au Bouddhisme
Bien sûr il y a un côté physique aussi dans la musique (je joue guitare et piano) mais tout de même moins malaxeur de matière