Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 


LE BLOG TOTEMS DE CHRISTIAN VANCAU


 


POUR TRADUIRE MON TEXTE DN ALLEMAND OU EN ANGLAIS CLIQUEZ CI-DESSOUS

 

Site traduit en Allemand :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/de/index.html

 

Site traduit en Anglais :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/en/index.html


Sur cette photo, Christian Vancau dans son jardin avec quelques uns de ses totems et sa guitare à la main


Présentation

  • : le blog totems par : Christian VANCAU
  •   le blog totems par : Christian VANCAU
  • : Il s'agit de la réflexion d'un peintre de 78 ans, au départ d'un territoire peint et sculpté par lui, au coeur de l'Ardenne et dans lequel il vit en solitaire, tout en y accueillant de nombreux visiteurs!
  • Contact

Profil

  • Christian VANCAU
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.

Carte mondiale des Blogueurs

J'habite dans le Sud de la Belgique, à 10 Kms au Nord de Libramont, 50 Kms au Nord  de Sedan et 75 Kms au Nord de Longwy. Sur cette carte, la Belgique au Nord de la France et au Sud, une flèche noire indiquant mon village, situé au Nord de LibramontUne autre perspective. Moircy encadré, Bastogne 30 Kms Nord-Est, Luxembourg- ville au Sud-Est, Carte-Prov.Lux2-jpgSedan et Carte-Prov.Lux-jpgCharleville au Sud-Ouest

Recherche

<a href=

Mon adresse-mail est la suivante:  christian.vancau@base.be


" C'est d'abord un combat contre les parents et ensuite un combat contre les maîtres qu'il faut mener et gagner, et mener et gagner avec la brutalité la plus impitoyable, si le jeune être humain ne veut pas être contraint à l'abandon par les parents et par les maîtres, et par là, être détruit et anéanti "
( Thomas Bernhard, écrivain autrichien décédé en 1989 )

Ma biographie c'est ce combat et rien d'autre




Je suis un homme de 74 ans retiré dans un tout petit village des ardennes belges,  un endroit magnifique au bord de la forêt. J'y vis seul . J'ai une fille de 46 ans et deux petit-fils de 21 et 6 ans, qui vivent tous les trois à 10 Kms de chez moi.. Je suis donc un homme d'avant-guerre (1937), né à Gand en Flandre, de père gantois et de mère liégeoise (Gand et Liège sont les deux villes rebelles de Belgique ). Je suis arrivé à Liège en 1940 avec ma mère et ma soeur, alors que mon père s'était embarqué pour l'Angleterre, dans l'armée belge et y exerçait son métier de chirurgien orthopédiste. Je n'ai donc réellement rencontré mon père qu'à l'âge de 8 ans, après la guerre, en 1945. Mis à part 2 années à Bruxelles et une année en Suisse à Saint-Moritz, j'ai vécu à Liège et y ai fait toutes mes études, humanités gréco-latines chez les Jésuites et Droit à l'Université de Liège. Je me suis marié en 1962, ai eu une petite fille Valérie et ai cherché une situation, muni de mon diplôme de Docteur en Droit. J'ai trouvé un emploi dans la banque. Je n'aimais ni le Droit ni la banque, je ne me savais pas encore artiste, je voulais être journaliste. Ma famille bourgeoise m'avait dit "Fais d'abord ton droit" !  En 1966, j'ai commencé une psychanalyse qui a duré 5 anset demi. En 1967, j'ai commencé à peindre. En 1971, ma Banque m'a envoyé créer un réseau d'agences dans le Sud de la Belgique, ce que j'avais déjà fait dans la province de Liège. Je me suis donc retrouvé en permanence sur les routes explorant village après village, formant les agents recrutés et les faisant "produire". Il ne m'aurait jamais été possible d'être un banquier enfermé. Je ne tiens pas en place. Pendant 8 ans j'ai vécu au-dessus de ma banque à Libramont, créant mon réseau. En 1975, j'ai été nommé Directeur et Fondé de Pouvoirs. En 1978 j'ai acheté une maison en ruines à Moircy, mon territoire actuel. Je l'ai restaurée et y suis entré en 1979. En 1980, ma banque a été absorbée par une banque plus puissante et l'enfer a commencé. En 1983, mon bureau a été fermé. Je suis devenu Inspecteur, puis Audit en 1985 avec un réseau de 140 agences couvrant tout le Sud et l'Est de la Belgique. Dans le même temps je transformais mon territoire, creusais des étangs, installais plantations et totems et peignais abondamment. En 1989, j'étais "liquidé" par ma Banque avec beaucoup d'autres, pour des raisons économiques. Ma femme est partie.Je me suis retrouvé libre avec 28 mois de préavis et puis ensuite chômeur. Mais j'ai  intenté un procés à ma Banque. Ca a duré 4 ans et j'ai gagné. Quelle jouissance de pouvoir écraser une banque (à suivre)
.

<a href=

  

J'ai commençé à exposer en 1976 et celà a duré jusqu'en 1995, le temps de réaliser que le monde de l'Art  n'était pas plus reluisant que celui de la Banque. Je n'avais en outre, nul besoin de vendre et encore moins d'être célèbre. A chercher l'argent et la gloire, on est sûrs de perdre son âme, tôt ou tard (et de toutes façons, la réputation monte quand le cercueil descend ). J'ai donc quitté les mileux de l'art. J'ai encore peint jusqu'en 2002. Celà aura tout de même fait 35 ans. Je n'ai plus besoin de la peinture. Elle m'a permis de survivre psychologiquement et de me chercher. Pour moi l'Art est ce qui doit rendre la Vie plus belle que l'Art
Je suis un HOMME LIBRE, un sauvage, proche de la nature et des animaux, misanthrope, profondément rebelle, tout d'une pièce, physique, violent contrôlé à savoir positif dans ma violence, agnostique. Je ne crois absolument pas à l'avenir de l'Humanité. L'Homme est indécrottable. Il est UN LOUP pour l'Homme. Aucune leçon de l'Histoire ne lui a servi
Je ne crois pas à la politique. J'ai le coeur à gauche, instinctivement du côté des défavorisés, contre toute exploitation et abus de pouvoir, contre tout racisme, mais je ne suis pas de gauche, ça ne veut plus rien dire ! Et encore moins de droite, celà va de soi !
Je pense que si l'homme n'arrive pas à créer le bonheur dans sa vie personnelle intérieure, il est incapable de le créer pour les autres. La meilleure chose que l'on puisse faire pour les autres est d'être heureux soi-même !
Je préfère nettement les femmes aux hommes. Je me sens de leur sensibilité, je m'efforce de faire fleurir les mêmes valeurs qu'elles
Je pense que réussir sa vie, c'est réussir l'amour. Toutes les autres formes de "réussite", sont des ersatz qui ne "comblent "pas
Je suis né un 1er Novembre, suis donc Scorpion, Ascendant Gemeaux, Milieu du Ciel en Verseau, Mercure en Scorpion comme le Soleil, Mars et Jupiter en Capricorne, Saturne en Poissons, Uranus en Taureau, Neptune en Vierge, Pluton en Lion, Vénus en Balance, ainsi que la Lune, j'ai mes Noeuds lunaires ( sens de ma vie, mon destin ici bas ) et Lilith (la lune noire) en Sagittaire. Du Scorpion, j'ai l'agressivité, le côté piquant, le côté rebelle. Du Gemeaux, j'ai le goût des langues , de l'écriture, des voyages, et l'incapacité à rentrer dans des hiérarchies ou dans des groupes,
quels qu'ils soient, et à me soumettre à une autorité
Dans mes jeunes années j'ai pratiqué beaucoup de sports: tennis, natation, cyclisme, ping-pong, ski, boxe et karaté. Aujourd'hui toute mon activité physique est concentrée sur les travaux d'entretien de mon territoire. Je suis jardinier 6 mois par an.
En dehors de la peinture, je pratique d'autres activités: 1) Lecture (romans, polars compris, poésie, théâtre, ouvrages de philosophie et de psychologie, mythologies etc..) 2) Ecriture (Un journal quotidien depuis 1980, comptant à ce jour 45.000 pages ), 3) Musique (Guitare et piano). Toutes les musiques m'intéressent, blues, jazz, rock, chanson française, musique classique et contemporaine. 4) Photo et Video. 5)Jardinage et rapport constant avec le monde animal. 6)Et enfin l'informatique, activité nouvelle que je pratique depuis3 ans et qui a abouti à la création de ce blog

Articles Récents

  • Les Livres de Françoise Lefèvre par ordre...
    Les Livres de Françoise Lefèvre par ordre chronologique https://t.co/uhPEuh9YII Christian Vancau (@VancauChristian) July 19, 2017
  • https://t.co/xA8iKexHtZ
    https://t.co/xA8iKexHtZ Christian Vancau (@VancauChristian) July 18, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/zyzCrl1xiw
    https://t.co/zyzCrl1xiw Christian Vancau (@VancauChristian) July 17, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/zURhCSWABM
    https://t.co/zURhCSWABM Christian Vancau (@VancauChristian) July 15, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/TDoZTeT9uS
    https://t.co/TDoZTeT9uS Christian Vancau (@VancauChristian) July 14, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/Gqx9DiXhwM
    https://t.co/Gqx9DiXhwM Christian Vancau (@VancauChristian) July 12, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/1THccysAFd
    https://t.co/1THccysAFd Christian Vancau (@VancauChristian) July 11, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/0bm010VV1n
    https://t.co/0bm010VV1n Christian Vancau (@VancauChristian) July 10, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/FSOm5FIS8w
    https://t.co/FSOm5FIS8w Christian Vancau (@VancauChristian) July 09, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • A la ministre la plus populaire de Belgique....
    A la ministre la plus populaire de Belgique. Laissez-moi rire.... https://t.co/626iPTmrxr Christian Vancau (@VancauChristian) July 09, 2017 A la ministre la plus populaire de Belgique. Laissez-moi rire....

Pages

Texte Libre


-->
<

Texte Libre

Texte Libre


Jetez un oeil dans mes LIENS sur Richard OLIVIER, BIG MEMORY, mon ami Richard, Cinéaste belge, étant sur un gigantesque projet: Filmer tous les CINEASTES BELGES, morts ou vifs. Enfin, un artiste qui s'intéresse à ses pairs !http://www.bigmemory.be

Texte Libre

COHEN Eveybody Knows
Tibetan Song

Je suis sur les blogs pro-tibétains:

www.candle4tibet.org
www.ning.com

VENEZ M'Y REJOINDRE !

Christian VANCAU

18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 06:07

Avant de continuer cette période d'après guerre, il ne faudrait pas oublier une autre passion de Vian, à savoir les voitures et notamment sa Braziers et sa Morgane, en photos ci-dessous.
Enfin, Boris aimait aussi les chiens. Le voici en 1944, sur une plage de NormandieARTISTES-421-copie-1.jpg

En 1946, Vian démissionne de l'Afnor et entre comme ingénieur dans un organisme public s'occupant des commerces du papier, dans lequel travaille son ami Claude Leon
.
Avec le n°5 de Jazz Hot(mars1946) commence le collaboration régulière de Vian à la revue du Hot Club de France. A la salle Pleyel, l'orchestre Claude Abadie et son trompette Boris Vian sont couronnés du Grand Prix. Parmi les musiciens de l'orchestre, Georges d'Halluin dit Zozo, frère de Jean d'Halluin qui sera l'éditeur des Vernon Sullivan, de l'Au tomne è Pékin et des Fourmis


Dès le début 1946 aussi, Boris Vian noue des relations amicales avec Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir et toute l'équipe des Temps Modernes

au Passage de Rohan, derrière l'Eglise Saint-Germain des Prés. Les Temps Modernes vont rapidement publier une des nouvelles des Fourmis, dans son numéro 9 de mars 1946.
En juin 46, Boris Vian avec L'Ecume des Jours est candidat au Prix de le Pléiade, qui constitue l'une des plus blles récompenses littéraires de cette époque. Le jury comprenait Marcel Arland, Albert Camus, Paul Eluard, Jacques Lemarchand, André Malraux, Jean-Paul Sartre; beaucoup donnent L'Ecume des Jours gagnante avec le soutien avoué de Raymond Queneau, de Jean-Paul Sartre et de Jacques Lemarchand. Et ce sera l'Abbé Jean Gosjean, appuyé par Jean Paulhan et Marcel Arland (on parle aussi de Malraux) qui récoltera les lauriers pour un  recueil de poèmes religieux, dont plus personne ne parle aujourd'hui. Eternelle histoire (Voir le Goncourt ou un illustre inconnu est préféré à Louis-Ferdinand Céline en 1932). Les Temps Modernes publient 13 chapitres de l'Ecume des Jours.
Quant à Boris, il se met à peindre et exécute en quelques jours plusieurs tableaux à l'huile. En août, il écrit "J'irai cracher sur vos tombes", supposé traduit de l'Américain et en septembre 1946, il entreprend "l'Automne à Pékin". Le 5 octobre, il descend avec le Major et Jean d'Halluin, dans la cave des Lorientais, rue des Carmes pour y entendre Claude Luther et son orchestre Nouvelle Orléans. "J'irai cracher sur vos tombes" est publié en novembre par les Editions du Scorpion (Jean d'Halluin) sous le peseudonyme de Vernon Sullivan, soi-disant écrivain noir, tyraduit par Boris Vian. J'en reparlerai
Avec 1947 commence l'ère des grandes fêtes de Saint-Germain des Prés. En janvier Boris emmène aux Lorientaix, rue des Carmes, pour y entendre Claude Luther, Jean-Paul Sartre, Raymond Queneau et autres Claude Abadie. Le 11 avril est créé dans un bistro du 33 rue Dauphine, qui se nomme déjà le Tabou depuis 1945, le Club du Tabou où l'on danse au son d'un pick-up jusqu'en juin 47 qui voit l'apparition d'un véritable orchestre dont Boris Vian est l'animateur avec son frère Alain. Le Tabou devient une cave à la mode où l'on peut voir les vedettes du nouveau Saint-Germain-des-Prés, telles que Juliette Gréco, Anne-Marie Cazalis et Alexandre Astruc. Des poètes récitent ou clament leurs oeuvres entre deux prestations de l'orchestre. Sur cette photo, Juliette Gréco est derrière le piano, Anne-Marie Cazalis devant et Boris à gauche à la trompette, évidemment. A l'avant-plan, assis, à droite, TARZAN, le penseur du Tabou
Boris Vian que l'on soupçonne d'être l'auteur de "J'irai cracher sur vos tombes" est sans cesse dénoncé par les journeaux à sensation comme le pervertisseur de notre innocente jeunesse. A peu de jours de là en mars 1947, un représentant de commerce, ancien collaborateur des nazis, étrangle dans une chambre d'un hôtel de la rue du départ à Montparnasse, sa maîtresse, en laissant ouvert sur la table de nuit "J'irai cracher sur vos tombes", à la page même où est décrite la strangulation par le héros Lee Anderson de l'une des soeurs Asquith, Jean. La presse est aux anges, elle accuse le roman de fomenter tous les meurtres possibles et imaginables. Vian s'inquiète de la plainte déposée par Daniel Parker, moraliste qui a déjà pourfendu Henri Miller
Parution de l'Automne à Pékin aux Editions du Scorpion
Le 16 août 47, une loi d'amlnistie fait échapper aux poursuites toutes les publications parues avant le 16 janvier. La potence dressée par Daniel Parker est provisoirement démontée
En 1948, Boris a une fille, Carole. Mais le début de cette année est marqué par un évènement tragique. L'ami intime de Vian, Jacques Loustalot dit le Major, meurt à 3 heures du matin en tombant d'un balcon d'une maison (Voir la photo prémonitoire de mon article précédent). Il est inhumé le 1' janvier au Cimetière de Pantin
Parution du second "Sullivan" " Les Morts ont tous la même peau" et gestation du troisième
"On tuera tous les affreux"
En juin 1948, Boris Vian abandonne "Le Tabou", où se maintiendra jusqu'en 1950, son frère Alain, pour participer à la fondation d 'une nouvelle cave, le Club Saint-Germain-des-Prés, rue Saint-Benoit. Ce club ne retrouvera jamais l'athmosphère du Tabou. Mais Boris va y recevoir tous les grands musiciens américains de jazz: Duke Ellington, Charlie Parker, Kenny Clarke, Miles Davis etc...Voici le couple vian avec Duke Ellington Rappelons ce que Vian écrivait: " Dans la vie il y a seulement deux choses: c'est l'amour de toutes les façons et la musique de la Nouvelle Orléans ou de Duke Ellington. Le reste devrait disparaître car le reste est laid ".
Voici Vian accueillant Errol Garner à son arrivée à Orly
 
Ci-dessous à la Discothèque du Club Saint-Germain-des-Prés. De gauche à droite: Tommy Potter, Boris Vian, Kenny Dorham, Juliette Gréco, Michelle Vian, Charlie Parker (1949)Michelle Vian, Duke Ellington et Boris Vian en 1949




Partager cet article

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans Boris VIAN
commenter cet article

commentaires

Rag 24/08/2015 18:13

Bonjour, merci pour votre blog, je viens de lire les "Chroniques de menteur", publiées dans les Temps Modernes. Les aventures du Major en Amérique ! Excellent ! Je ne connaissais pas sa triste fin...

Mathilde Avril 06/04/2014 10:56

Votre Blog est ... époustouflant. Je l'ai découvert en faisant des recherches sur Georges Brassens et c'est avec un grand bonheur que je l'ai parcouru. Je ne doute pas que ce soit un travail de fourmi que de constituer de telles archives. Merci de faire partager vos connaissances. Malheureusement, il est vrai que les lecteurs et les commentaires se font de plus en plus rares sur ce réseau. Je souhaite que les visiteurs de ce blog s'expriment plus par respect pour votre "travail"

Christian VANCAU 09/04/2014 15:44

C'est gentil Mathilde mais malheureusement j'ai accepté la nouvelle configuration proposée par Overblog et me voici complètement bloqué dans mes a
rticles donc je ne sais plus que faire???

nicole 23/04/2009 22:48

Hello, je suis stupéfaite que tu aies toute cette doc, tous ces documents. peux tu m'en dire un peu là-dessus ? bonne nuit Nicole

Christian VANCAU 09/04/2014 19:12

Il faut lire ma Biographie sur mon Blog Nicole, tu comprendras tout....

Christian VANCAU 25/04/2009 11:47


Bonjour Nicole. Eh bien vois-tu je suis un archiviste et autour de moi il ya des milliers de livres et de revues sur les gens que j'aime et tout est classé Nickel. Mais c'est un gros travail. Il
faut tout scanner y compris desphotos de qualité médiocres puis les restaurer, réduire les pixels etc...
Je t'embrasse
De cet archivisme je m'efforce de faire profiter les autres mais je rencontre bien peu d'intérêt, de moins en moins de lecteurs, un commentaire toutes les lunes