Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 


LE BLOG TOTEMS DE CHRISTIAN VANCAU


 


POUR TRADUIRE MON TEXTE DN ALLEMAND OU EN ANGLAIS CLIQUEZ CI-DESSOUS

 

Site traduit en Allemand :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/de/index.html

 

Site traduit en Anglais :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/en/index.html


Sur cette photo, Christian Vancau dans son jardin avec quelques uns de ses totems et sa guitare à la main


Présentation

  • : le blog totems par : Christian VANCAU
  •   le blog totems par : Christian VANCAU
  • : Il s'agit de la réflexion d'un peintre de 78 ans, au départ d'un territoire peint et sculpté par lui, au coeur de l'Ardenne et dans lequel il vit en solitaire, tout en y accueillant de nombreux visiteurs!
  • Contact

Profil

  • Christian VANCAU
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.

Carte mondiale des Blogueurs

J'habite dans le Sud de la Belgique, à 10 Kms au Nord de Libramont, 50 Kms au Nord  de Sedan et 75 Kms au Nord de Longwy. Sur cette carte, la Belgique au Nord de la France et au Sud, une flèche noire indiquant mon village, situé au Nord de LibramontUne autre perspective. Moircy encadré, Bastogne 30 Kms Nord-Est, Luxembourg- ville au Sud-Est, Carte-Prov.Lux2-jpgSedan et Carte-Prov.Lux-jpgCharleville au Sud-Ouest

Recherche

<a href=

Mon adresse-mail est la suivante:  christian.vancau@base.be


" C'est d'abord un combat contre les parents et ensuite un combat contre les maîtres qu'il faut mener et gagner, et mener et gagner avec la brutalité la plus impitoyable, si le jeune être humain ne veut pas être contraint à l'abandon par les parents et par les maîtres, et par là, être détruit et anéanti "
( Thomas Bernhard, écrivain autrichien décédé en 1989 )

Ma biographie c'est ce combat et rien d'autre




Je suis un homme de 74 ans retiré dans un tout petit village des ardennes belges,  un endroit magnifique au bord de la forêt. J'y vis seul . J'ai une fille de 46 ans et deux petit-fils de 21 et 6 ans, qui vivent tous les trois à 10 Kms de chez moi.. Je suis donc un homme d'avant-guerre (1937), né à Gand en Flandre, de père gantois et de mère liégeoise (Gand et Liège sont les deux villes rebelles de Belgique ). Je suis arrivé à Liège en 1940 avec ma mère et ma soeur, alors que mon père s'était embarqué pour l'Angleterre, dans l'armée belge et y exerçait son métier de chirurgien orthopédiste. Je n'ai donc réellement rencontré mon père qu'à l'âge de 8 ans, après la guerre, en 1945. Mis à part 2 années à Bruxelles et une année en Suisse à Saint-Moritz, j'ai vécu à Liège et y ai fait toutes mes études, humanités gréco-latines chez les Jésuites et Droit à l'Université de Liège. Je me suis marié en 1962, ai eu une petite fille Valérie et ai cherché une situation, muni de mon diplôme de Docteur en Droit. J'ai trouvé un emploi dans la banque. Je n'aimais ni le Droit ni la banque, je ne me savais pas encore artiste, je voulais être journaliste. Ma famille bourgeoise m'avait dit "Fais d'abord ton droit" !  En 1966, j'ai commencé une psychanalyse qui a duré 5 anset demi. En 1967, j'ai commencé à peindre. En 1971, ma Banque m'a envoyé créer un réseau d'agences dans le Sud de la Belgique, ce que j'avais déjà fait dans la province de Liège. Je me suis donc retrouvé en permanence sur les routes explorant village après village, formant les agents recrutés et les faisant "produire". Il ne m'aurait jamais été possible d'être un banquier enfermé. Je ne tiens pas en place. Pendant 8 ans j'ai vécu au-dessus de ma banque à Libramont, créant mon réseau. En 1975, j'ai été nommé Directeur et Fondé de Pouvoirs. En 1978 j'ai acheté une maison en ruines à Moircy, mon territoire actuel. Je l'ai restaurée et y suis entré en 1979. En 1980, ma banque a été absorbée par une banque plus puissante et l'enfer a commencé. En 1983, mon bureau a été fermé. Je suis devenu Inspecteur, puis Audit en 1985 avec un réseau de 140 agences couvrant tout le Sud et l'Est de la Belgique. Dans le même temps je transformais mon territoire, creusais des étangs, installais plantations et totems et peignais abondamment. En 1989, j'étais "liquidé" par ma Banque avec beaucoup d'autres, pour des raisons économiques. Ma femme est partie.Je me suis retrouvé libre avec 28 mois de préavis et puis ensuite chômeur. Mais j'ai  intenté un procés à ma Banque. Ca a duré 4 ans et j'ai gagné. Quelle jouissance de pouvoir écraser une banque (à suivre)
.

<a href=

  

J'ai commençé à exposer en 1976 et celà a duré jusqu'en 1995, le temps de réaliser que le monde de l'Art  n'était pas plus reluisant que celui de la Banque. Je n'avais en outre, nul besoin de vendre et encore moins d'être célèbre. A chercher l'argent et la gloire, on est sûrs de perdre son âme, tôt ou tard (et de toutes façons, la réputation monte quand le cercueil descend ). J'ai donc quitté les mileux de l'art. J'ai encore peint jusqu'en 2002. Celà aura tout de même fait 35 ans. Je n'ai plus besoin de la peinture. Elle m'a permis de survivre psychologiquement et de me chercher. Pour moi l'Art est ce qui doit rendre la Vie plus belle que l'Art
Je suis un HOMME LIBRE, un sauvage, proche de la nature et des animaux, misanthrope, profondément rebelle, tout d'une pièce, physique, violent contrôlé à savoir positif dans ma violence, agnostique. Je ne crois absolument pas à l'avenir de l'Humanité. L'Homme est indécrottable. Il est UN LOUP pour l'Homme. Aucune leçon de l'Histoire ne lui a servi
Je ne crois pas à la politique. J'ai le coeur à gauche, instinctivement du côté des défavorisés, contre toute exploitation et abus de pouvoir, contre tout racisme, mais je ne suis pas de gauche, ça ne veut plus rien dire ! Et encore moins de droite, celà va de soi !
Je pense que si l'homme n'arrive pas à créer le bonheur dans sa vie personnelle intérieure, il est incapable de le créer pour les autres. La meilleure chose que l'on puisse faire pour les autres est d'être heureux soi-même !
Je préfère nettement les femmes aux hommes. Je me sens de leur sensibilité, je m'efforce de faire fleurir les mêmes valeurs qu'elles
Je pense que réussir sa vie, c'est réussir l'amour. Toutes les autres formes de "réussite", sont des ersatz qui ne "comblent "pas
Je suis né un 1er Novembre, suis donc Scorpion, Ascendant Gemeaux, Milieu du Ciel en Verseau, Mercure en Scorpion comme le Soleil, Mars et Jupiter en Capricorne, Saturne en Poissons, Uranus en Taureau, Neptune en Vierge, Pluton en Lion, Vénus en Balance, ainsi que la Lune, j'ai mes Noeuds lunaires ( sens de ma vie, mon destin ici bas ) et Lilith (la lune noire) en Sagittaire. Du Scorpion, j'ai l'agressivité, le côté piquant, le côté rebelle. Du Gemeaux, j'ai le goût des langues , de l'écriture, des voyages, et l'incapacité à rentrer dans des hiérarchies ou dans des groupes,
quels qu'ils soient, et à me soumettre à une autorité
Dans mes jeunes années j'ai pratiqué beaucoup de sports: tennis, natation, cyclisme, ping-pong, ski, boxe et karaté. Aujourd'hui toute mon activité physique est concentrée sur les travaux d'entretien de mon territoire. Je suis jardinier 6 mois par an.
En dehors de la peinture, je pratique d'autres activités: 1) Lecture (romans, polars compris, poésie, théâtre, ouvrages de philosophie et de psychologie, mythologies etc..) 2) Ecriture (Un journal quotidien depuis 1980, comptant à ce jour 45.000 pages ), 3) Musique (Guitare et piano). Toutes les musiques m'intéressent, blues, jazz, rock, chanson française, musique classique et contemporaine. 4) Photo et Video. 5)Jardinage et rapport constant avec le monde animal. 6)Et enfin l'informatique, activité nouvelle que je pratique depuis3 ans et qui a abouti à la création de ce blog

Articles Récents

  • Les Livres de Françoise Lefèvre par ordre...
    Les Livres de Françoise Lefèvre par ordre chronologique https://t.co/uhPEuh9YII Christian Vancau (@VancauChristian) July 19, 2017
  • https://t.co/xA8iKexHtZ
    https://t.co/xA8iKexHtZ Christian Vancau (@VancauChristian) July 18, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/zyzCrl1xiw
    https://t.co/zyzCrl1xiw Christian Vancau (@VancauChristian) July 17, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/zURhCSWABM
    https://t.co/zURhCSWABM Christian Vancau (@VancauChristian) July 15, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/TDoZTeT9uS
    https://t.co/TDoZTeT9uS Christian Vancau (@VancauChristian) July 14, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/Gqx9DiXhwM
    https://t.co/Gqx9DiXhwM Christian Vancau (@VancauChristian) July 12, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/1THccysAFd
    https://t.co/1THccysAFd Christian Vancau (@VancauChristian) July 11, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/0bm010VV1n
    https://t.co/0bm010VV1n Christian Vancau (@VancauChristian) July 10, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/FSOm5FIS8w
    https://t.co/FSOm5FIS8w Christian Vancau (@VancauChristian) July 09, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • A la ministre la plus populaire de Belgique....
    A la ministre la plus populaire de Belgique. Laissez-moi rire.... https://t.co/626iPTmrxr Christian Vancau (@VancauChristian) July 09, 2017 A la ministre la plus populaire de Belgique. Laissez-moi rire....

Pages

Texte Libre


-->
<

Texte Libre

Texte Libre


Jetez un oeil dans mes LIENS sur Richard OLIVIER, BIG MEMORY, mon ami Richard, Cinéaste belge, étant sur un gigantesque projet: Filmer tous les CINEASTES BELGES, morts ou vifs. Enfin, un artiste qui s'intéresse à ses pairs !http://www.bigmemory.be

Texte Libre

COHEN Eveybody Knows
Tibetan Song

Je suis sur les blogs pro-tibétains:

www.candle4tibet.org
www.ning.com

VENEZ M'Y REJOINDRE !

Christian VANCAU

17 décembre 2013 2 17 /12 /décembre /2013 10:02

 

Voici quelques éditions originales des livres de Vian et de ceux de Vernon Sullivan alias VianLe 24 novembre 1948, Vian se reconnait l'auteur de "J'irai cracher sur vos tombes" devant le juge d'instruction Baurès. Mais Vian qui possède pargaitement la langue anglaise s'est aussi lancé dans la traduction de deux romans de Raymond Chandler, chez Gallimard dans la Série Noire
 

En 1949 les relations conjugales avec Michelle se détériorent. En mai au Club Saint-Germain, il présente les Cantilènes en Gelée . En août "J'irai cracher..." est interdit par un simple arrêté ministériel. En septembre il est membre du Jury au Festival de Cannes.

Il faut signaler aussi que depuis 1944, Vian écrit des chansons. Mais la première qui rencontre un grand succès est créée en 1949 par Henri Salvador et s'intitule "C'est le be-bop

Une annexe estivale du Cluc Saint-Germain est créée à Saint-Tropez fin 49 et Vian y loue une petite maison au 3 Rue d'Aumale

1950 Le 11 avril, première représentation de l'Equarissage pour tous au Théâtre des Noctambules. A cette occasion Elsa Triolet voue dit-elle à Boris Vian, "une solide antipathie pour l'ignominie de ses crachats". Cocteau par contre en dira "Boris Vian vient de nous donner avec l'Equarissage pour tous, une pièce étonnante, aussi solitaire en son époque confuse que le furent à la leur "Les mamelles de Tirésias" de Guillaume Apollinaire

Le 13 mai après une brillante plaidoirie de Maître george Izard, son avocat, Boris Vian est condamné à 100.000 frs d'amende pour outrage aux moeurs par la voie du livre. Il fait aussitôt appel à cette sentence

Lors d'un cocktail chez Gallimard en juin, Boris rencontre pour la première fois Ursula Kubler qui appartenait à la troupe des ballets de Roland Petit. La crise entre Michelle et Boris s'est aggravée

 

Le dernier des Sullivan "Elles se rendent pas compte", dont Vian ne se dit même plus le traducteur, sort des Presses du Scorpion, le 12 Juin

 

A la fin de 1950, les comptes des éditions du Scorpion font apparaître pour les quatre dernières années, au profit de Boris Vian un gain de près de 4 500 000 F, somme considérable pour l'époque quand on songe que le salaire de Boris Vian au cours de sa dernière année à l'AFNOR en 1945 lui avait donné un revenu annuel de moins de 200.000 F. On observera que sur les 4.500.000 F reçus du Scorpion, les ouvrages signés Boris Vian à savoir l'Automne à Pékin et Les Fourmis entrent pour moins de 200.000 F. C'est le drame de Vian. Ne pas être reconnu pour son oeuvre essentielle mais bien en tant que Sullivan, écrivain  noir-blanc imaginaire dont il n'aurait été que le traducteur. Sullivan entraînera Vian jusqu'à sa mort en 1959 lors de l'avant-première, au Cinema Marbeuf, du très mauvais film tiré de "J'irai cracher sur vos tombes-I shall spit on your graves"
et pour 4 romans, chacun écrit en quelques nuits

 

1951. En avril, Vian abandonne le domicile conjugal de la rue du Faubourg-Poissonnière et emménage avec Ursula dans une chambre de bonne du 8 Boulevard de Clichy. Il écrit alors "Le Goûter des Généraux"

En outre, Vian a découvert la science-fiction il y a deux ans. Il a lu en anglais un grand nombre de romans de ce genre et obtiendra  un contrat chez Gallimard pour la traduction des "Aventures de A" de Van Vogt, alors même que Gallimard lui refuse la publication de "L'arrache-Coeur". Ca continue !

Il est en froid avec Sartre et Les Temps Modernes, à cause de l'intimité née entre l'auteur de L'Etre et le Nèant et son épouse Michelle

Le 26 décembre 1951, au Bar de la Reliure, rue du Pré-aux-Clercs , il fonde avec entre autres Raymond Queneau et Pierre Kast, le Club des Savanturiers

1952 Le 8 avril est créé à la Rose Rouge le spectacle"Cinémassacre ou les cinquante ans du septième art", scénario et dialogues de Boris Vian. Ce spectacle eut 400 représentations, ce qui le place à l'un des tout premiers rangs des spectacles de La Rose Rouge (Yves Robert). Il reçut les applaudissements unanimes de la critique

Fait capital, le 8 juin 1952, Boris Vian entre au Collège de Pataphysique en qualité d'Equarisseur de première classe en considération du rare plaisir qu'avait procuré au Collège l'Equarissage pour tous. Voici Vian et Raymond Queneau arborant les décorations de l'ordre de la Grande GidouilleVoici Vian, le Baron Guy Mollet nouveau président du Collège de Pataphysique et Michel Leiris
Le Baron Guy Mollet, Boris Vian et Henri Salvado

En septembre 1952, Mademoiselle Julie de Strindberg est représentée au théâtre de Babylone dans une traduction nouvelle de Boris Vian. Ce même mois de septembre, le divorce avec Michelle est prononcé aux torts de Boris. Divorcé de sa femme, ses enfants lui échappant, forcé à des travaux de traduction qui souvent le rebutent, Boris vit une période de dépression et d'interroge sur son destin

1953. Il loue avec Ursula, au 6 bis Cité Véron sur la terrasse du Moulin-Rouge, un petit appartement auquel il adjoindra par la suite, un second appartement voisin; Il réunira ces deux locaux, y fera de ses mains de fabuleux travaux d'aménagement et d'agrandissement en y construisant un second étage intérieur. Il y est le voisin de terrasse de Jacques Prévert que voici sur ladite terrasse du Moulin RougeSur la même terrasse Vian et sa guitare-harpe lors d'un enregistrement de la télévision canadienne

Les éditions Vrille publient "L'Arrache-Coeur "

Le Monde des A de Van Vogt paraît dans la traduction de Boris Vian

 

Boris Vian est intégré le 11 mai à l'illustre corps des Satrapes du Collège de

Pataphysique où il côtoie ses amis Raymond Queneau et Jacques Prévert

 

Le 27 octobre, la Cour d'Appel de Paris, statuant sur le recours de Boris dans l'affaire "J'irai cracher sur vos tombes" condamne Boris Vian à quinze jours de prison pour aussitôt en prononcer l'amnistie. Il ne reste donc plus rien de la célèbre affaire

1954 Mariage avec Ursula Kubler (née lée 30/7/1925) le 8 février

L'horrible guerre d'Indochine amène Vian à écrire plusieurs chansons engagées, dont " Le Déserteur"

1955 Engagé par Jacques Canetti, Boris Vian débute le 4 janvier sur la scène du théâtre des Trois Baudets, avec un tour de chant qui comprend" Le Déserteur" En avril et juin, Boris enregistre au Studio Apollo, rue de Clichy, le disque "Chansons possibles et impossibles", pressé à 1000 exemplaires. Mais sa diffusion est contrecarrée par des injonctions adressées à la Maison Philps, par une interdiction de passage sur les ondes et par les dénonciations des politiciens patriotes patentés, Le Déserteur étant évidemment la principale cause de cette cabale. Mais Vian continue ses rournées en France en chantant Le Déserteur qui provoque de vifs incidents, principalement au Touquet et à Dinard

Fin 1955, Vian écrit les premiers rock and roll français (des rocks cocasses)sur des musiques d'Alain Goraguer, Michel Legrand et Henri Salvador

1956 Boris Vian est intégré au secteur "Variétés" de la Société Philips
Bison Ravi (anagramme de Boris Vian), peint par Eugène LabisseVian-Bison-Ravi-copie-1.jpg
En juillet 1956, une grave crise d'oedème pulmonaire le terrasse et lui impose de reste alité pendant deux semaines

1957 Le 1er Janvier, Vian est nommé directeur artistique adjoint de la Société Philips pour les variétés. Travail très absorbant Il doit choisir les interprètes et les chansons, diriger la réalisation des disques en studio et de plus, il écrira nombres de textes des pochettes
En juillet il est à Saint-Tropez et y écrit sa pièce "Les Bâtisseurs d'Empire

Il tourne au cinéma dans" La Joconde" d'Henri Gruel (Palme d'Or au Festival de Cannes 1958) puis dans "Un amour de poche" de Pierre Kast.

Et n'oublions pas qu'il peint aussi. Voici une de ses peintures, intitulée "Les Hommes de fer"(Collection Maurice Gournelle)1957( suite). Un nouvel oedeme pulmonaire l'atteint qui inqiète tout son entourage.
Respectant enfin le contrat signé en 1951, Gallimads publie "Aventures de A. Van Vogt" traduit de l'américain par Boris Vian

1958
En mai il est appelé à la direction artistique de Fontana, filiale de Philips
Les editions Le Livre Contemporain sortent des presses en octobre "En avant la zizique...et par ici les gros sous" dans lequel, fort de son expérience d'auteur, d'interprète et de directeur artistique de maisons de disques, Boris Vian ne ménage ni les éditeurs de musique, malhonnêtes ou incultes, ni les auteurs plagiaires, ni les producteurs avides, ni les partenaires radiophoniques soumis à la^pression des marques, ni, bien entendu, les censeurs de tout acabit.

Vian joue un rôle dans le film de Pierre Kast "Le Bel Age"

1959 Début Janvier, Vian se repose à l'Hôtel de la Mer au Port de Goury
Le 14 janvier il démissionne de ses fonctions de directeur artistique de Fontana; il a droit à 3 mois de préavis et le 1er avril, ce n'est pas un poisson, il  deviendra directeur artistique des disques Barclay

A la suite de diverses négociations dont Boris a  été tenu à l'écart, la Société de production de films Sipro est devenue propiétaire de l'adaptation cinématographique de "J'irai cracher sur vos tombes". Divers scénarios dialogués, envoyés par Boris les semaines précédentes, ne satisfont pas Sipro. Sous la menace de confier l'adaptation et les dialogues à une tierce personne, Sipro enjoint à Boris Vian de lui fournir une adaptation dialoguée définitive . Vian s'exécute et Sipro reçoit le 9 janvier une adaptation de 177 pages. Le 23 janvier, Sipro qui a terminé la lecture du scenario est prise de colère-. Elle refuse le texte, qui dépasse de beaucoup le volume habituel et qui surtout lui paraît manquer de sérieux. J'irai cracher...échappe désormais à Boris Vian et la Sipro fera n'importe quoi.  Boris Vian aura beaucoup souffert des ses démêlés avec le producteur et réalisateur du film; sa santé en est visiblement altérée.

Vian joue le rôle de Prévan dans les Liaisons dangereuses de Vadim avec Jeanne Moreau

Le 11 Juin grande fête sur la terrasse de la Cité Véron (Moulin Rouge) au domicile de Boris pour fêter l'avènemen du Baron Mollet, à la présidence du Collège de Pataphysique. Vian a tout organisé. Ce sera sa dernière fête
Voici un dessin de Jacques Prévert dédicacé à Vian

Le 23 Juin, au Cinéma Marbeuf, il meurt aux premières images du film "J'irai cracher sur vos tombes" qu'il désavouait et qui  était pour cette projection privée, exempt de tout générique, Boris Vian ayant fait savoir qu'il demanderait certainement le retrait de son nom. Il est transporté à l'hôpital Laënnec, 42 rue de Sèvres. On le déclare officiellement mort à midi

En 1963, Ursula Kubler à fondé l'Association Boris Vian devenue par la suite "La Fond'action Boris Vian" qui a ses bureaux Cité Véron, 6bis 75018 Paris, où vit Ursula. La "Cohérie" est l'association des ayants droits de Boris Vian, à savoir son Fils Patrick, Ursula Kubler et Michelle Vian, sa première épouse. La fille de Boris, Carole est décédée en 1998

L'espace de la Fond'Action se situe à EUS, dans les Pyrénées orientales, à 40 Kms de Perpignan et 5 Kms de Prades, un des plus beaux villages de l'Hexagone. C'est Jacques Canetti, Directeur des trois Baudets qui a donné sa maison en ruines après y avoir organisé en 1964, un feu d'artifices en l'honneur du couple Vian. La fondation occupe quatre niveaux

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans Boris VIAN
commenter cet article

commentaires

emmanuelle 11/04/2012 11:54


Bonjour,


merci pour le blog et les ilsutrations pour certaines que je ne connaissais pas sur Boris Vian, bien que fan et ayant moi-même beaucoup d'ouvrages sur lui.

Christian VANCAU 04/05/2012 07:37



Merci Eameline. Dommage que vous n'ayez pas de blog....



sam 25/04/2011 09:09



Bonjour je viens d’ouvrir un blog, et je suis nouveau dans votre communauté pour faire découvrir les beautés de mon pays.


Ce jour c’est broderie de soie, je vous invite a prendre un café ou un thé.


Je vous souhaite un bon lundi


Amitiés   sam



Christian VANCAU 25/04/2011 09:12



Je ne vois pas le rapport avec Boris Vian?????


Mais où est votre blog????? Et où est votre pays???



Catpower 06/12/2009 12:47


Quel travail ! Bravo.


Christian VANCAU 06/12/2009 15:09


Alors merci en voici au moins un qui sait lire. Je m'en vais vous voir


Liza+Peninon 22/04/2009 23:30

C'est tellement fort, ce qu'on ressent en lisant tous ces détails sur sa vie, les photos sont fantastiques, on ne peut que se taire et s'incliner devant quelqu'un d'aussi grand, avec une personnalité très complexe, un torturé mais quelqu'un de tellement engagé . Respect aussi pour le travail que tu fais, Christian . Gros bisous .Liza

bmc 20/04/2009 10:36

Pour répondre à ta réponse, je dirai que pour moi son plus beau roman c’est “L’écume des jours”. Bien entendu j’adore ses chansons et aussi ses poèmes, en particulier “Je voudrais pas crever”.Je te trouve un peu aigri, il y a encore aujourd’hui beaucoup de personnes qui aiment Vian. Tout le monde connaît “Le déserteur”, même si parfois il ne savent pas qui en est l’auteur (certains pensent que c’est Mouloudji, alors qu’il n’en était que l’interprète, et celui qui a fait connaître cette chanson – après Vian, bien sûr).Vian est sans doute beaucoup trop oublié, c’est aussi le cas d’Antonin Artaud.En tout état de causes, merci pour cet article.À ceux qui n’auraient rien lu de lui, qu’ils me permettent de  leur conseiller de le faire.

Christian VANCAU 21/04/2009 09:00


Merci Bernard. Vian à une renommée incroyable et est plus que jamais lu. Ce qui explique d'autant moins que je n'aie eu que 3 ou 4 personnes réactives à mes 3 articles (voir mes commentaires). J'ai
eu jusqu'ici 30 lecteurs de cet article, la plupart ne venant pas d'overblog mais des moteurs de recherche. Je fais ce travail pour moi en toute jouissance mais si j'ai fait un blog c'est aussi
pour partager sinon à quoi bon. Quand on a passé 30 ans de sa vie à réunir une collection d'ouvrages de et sur Vian et qu'au lieu de les garder pour soi, on veut les partager (comme tu le fais avec
tes superbes articles sur la peinture) on attend des retours, c'est normal. Donc bien sûr un peu d'aigreur mais qui ne m'enlève pas mon enthousiame. A +