Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 


LE BLOG TOTEMS DE CHRISTIAN VANCAU


 


POUR TRADUIRE MON TEXTE DN ALLEMAND OU EN ANGLAIS CLIQUEZ CI-DESSOUS

 

Site traduit en Allemand :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/de/index.html

 

Site traduit en Anglais :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/en/index.html


Sur cette photo, Christian Vancau dans son jardin avec quelques uns de ses totems et sa guitare à la main


Présentation

  • : le blog totems par : Christian VANCAU
  •   le blog totems par : Christian VANCAU
  • : Il s'agit de la réflexion d'un peintre de 78 ans, au départ d'un territoire peint et sculpté par lui, au coeur de l'Ardenne et dans lequel il vit en solitaire, tout en y accueillant de nombreux visiteurs!
  • Contact

Profil

  • Christian VANCAU
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.

Carte mondiale des Blogueurs

J'habite dans le Sud de la Belgique, à 10 Kms au Nord de Libramont, 50 Kms au Nord  de Sedan et 75 Kms au Nord de Longwy. Sur cette carte, la Belgique au Nord de la France et au Sud, une flèche noire indiquant mon village, situé au Nord de LibramontUne autre perspective. Moircy encadré, Bastogne 30 Kms Nord-Est, Luxembourg- ville au Sud-Est, Carte-Prov.Lux2-jpgSedan et Carte-Prov.Lux-jpgCharleville au Sud-Ouest

Recherche

<a href=

Mon adresse-mail est la suivante:  christian.vancau@base.be


" C'est d'abord un combat contre les parents et ensuite un combat contre les maîtres qu'il faut mener et gagner, et mener et gagner avec la brutalité la plus impitoyable, si le jeune être humain ne veut pas être contraint à l'abandon par les parents et par les maîtres, et par là, être détruit et anéanti "
( Thomas Bernhard, écrivain autrichien décédé en 1989 )

Ma biographie c'est ce combat et rien d'autre




Je suis un homme de 74 ans retiré dans un tout petit village des ardennes belges,  un endroit magnifique au bord de la forêt. J'y vis seul . J'ai une fille de 46 ans et deux petit-fils de 21 et 6 ans, qui vivent tous les trois à 10 Kms de chez moi.. Je suis donc un homme d'avant-guerre (1937), né à Gand en Flandre, de père gantois et de mère liégeoise (Gand et Liège sont les deux villes rebelles de Belgique ). Je suis arrivé à Liège en 1940 avec ma mère et ma soeur, alors que mon père s'était embarqué pour l'Angleterre, dans l'armée belge et y exerçait son métier de chirurgien orthopédiste. Je n'ai donc réellement rencontré mon père qu'à l'âge de 8 ans, après la guerre, en 1945. Mis à part 2 années à Bruxelles et une année en Suisse à Saint-Moritz, j'ai vécu à Liège et y ai fait toutes mes études, humanités gréco-latines chez les Jésuites et Droit à l'Université de Liège. Je me suis marié en 1962, ai eu une petite fille Valérie et ai cherché une situation, muni de mon diplôme de Docteur en Droit. J'ai trouvé un emploi dans la banque. Je n'aimais ni le Droit ni la banque, je ne me savais pas encore artiste, je voulais être journaliste. Ma famille bourgeoise m'avait dit "Fais d'abord ton droit" !  En 1966, j'ai commencé une psychanalyse qui a duré 5 anset demi. En 1967, j'ai commencé à peindre. En 1971, ma Banque m'a envoyé créer un réseau d'agences dans le Sud de la Belgique, ce que j'avais déjà fait dans la province de Liège. Je me suis donc retrouvé en permanence sur les routes explorant village après village, formant les agents recrutés et les faisant "produire". Il ne m'aurait jamais été possible d'être un banquier enfermé. Je ne tiens pas en place. Pendant 8 ans j'ai vécu au-dessus de ma banque à Libramont, créant mon réseau. En 1975, j'ai été nommé Directeur et Fondé de Pouvoirs. En 1978 j'ai acheté une maison en ruines à Moircy, mon territoire actuel. Je l'ai restaurée et y suis entré en 1979. En 1980, ma banque a été absorbée par une banque plus puissante et l'enfer a commencé. En 1983, mon bureau a été fermé. Je suis devenu Inspecteur, puis Audit en 1985 avec un réseau de 140 agences couvrant tout le Sud et l'Est de la Belgique. Dans le même temps je transformais mon territoire, creusais des étangs, installais plantations et totems et peignais abondamment. En 1989, j'étais "liquidé" par ma Banque avec beaucoup d'autres, pour des raisons économiques. Ma femme est partie.Je me suis retrouvé libre avec 28 mois de préavis et puis ensuite chômeur. Mais j'ai  intenté un procés à ma Banque. Ca a duré 4 ans et j'ai gagné. Quelle jouissance de pouvoir écraser une banque (à suivre)
.

<a href=

  

J'ai commençé à exposer en 1976 et celà a duré jusqu'en 1995, le temps de réaliser que le monde de l'Art  n'était pas plus reluisant que celui de la Banque. Je n'avais en outre, nul besoin de vendre et encore moins d'être célèbre. A chercher l'argent et la gloire, on est sûrs de perdre son âme, tôt ou tard (et de toutes façons, la réputation monte quand le cercueil descend ). J'ai donc quitté les mileux de l'art. J'ai encore peint jusqu'en 2002. Celà aura tout de même fait 35 ans. Je n'ai plus besoin de la peinture. Elle m'a permis de survivre psychologiquement et de me chercher. Pour moi l'Art est ce qui doit rendre la Vie plus belle que l'Art
Je suis un HOMME LIBRE, un sauvage, proche de la nature et des animaux, misanthrope, profondément rebelle, tout d'une pièce, physique, violent contrôlé à savoir positif dans ma violence, agnostique. Je ne crois absolument pas à l'avenir de l'Humanité. L'Homme est indécrottable. Il est UN LOUP pour l'Homme. Aucune leçon de l'Histoire ne lui a servi
Je ne crois pas à la politique. J'ai le coeur à gauche, instinctivement du côté des défavorisés, contre toute exploitation et abus de pouvoir, contre tout racisme, mais je ne suis pas de gauche, ça ne veut plus rien dire ! Et encore moins de droite, celà va de soi !
Je pense que si l'homme n'arrive pas à créer le bonheur dans sa vie personnelle intérieure, il est incapable de le créer pour les autres. La meilleure chose que l'on puisse faire pour les autres est d'être heureux soi-même !
Je préfère nettement les femmes aux hommes. Je me sens de leur sensibilité, je m'efforce de faire fleurir les mêmes valeurs qu'elles
Je pense que réussir sa vie, c'est réussir l'amour. Toutes les autres formes de "réussite", sont des ersatz qui ne "comblent "pas
Je suis né un 1er Novembre, suis donc Scorpion, Ascendant Gemeaux, Milieu du Ciel en Verseau, Mercure en Scorpion comme le Soleil, Mars et Jupiter en Capricorne, Saturne en Poissons, Uranus en Taureau, Neptune en Vierge, Pluton en Lion, Vénus en Balance, ainsi que la Lune, j'ai mes Noeuds lunaires ( sens de ma vie, mon destin ici bas ) et Lilith (la lune noire) en Sagittaire. Du Scorpion, j'ai l'agressivité, le côté piquant, le côté rebelle. Du Gemeaux, j'ai le goût des langues , de l'écriture, des voyages, et l'incapacité à rentrer dans des hiérarchies ou dans des groupes,
quels qu'ils soient, et à me soumettre à une autorité
Dans mes jeunes années j'ai pratiqué beaucoup de sports: tennis, natation, cyclisme, ping-pong, ski, boxe et karaté. Aujourd'hui toute mon activité physique est concentrée sur les travaux d'entretien de mon territoire. Je suis jardinier 6 mois par an.
En dehors de la peinture, je pratique d'autres activités: 1) Lecture (romans, polars compris, poésie, théâtre, ouvrages de philosophie et de psychologie, mythologies etc..) 2) Ecriture (Un journal quotidien depuis 1980, comptant à ce jour 45.000 pages ), 3) Musique (Guitare et piano). Toutes les musiques m'intéressent, blues, jazz, rock, chanson française, musique classique et contemporaine. 4) Photo et Video. 5)Jardinage et rapport constant avec le monde animal. 6)Et enfin l'informatique, activité nouvelle que je pratique depuis3 ans et qui a abouti à la création de ce blog

Articles Récents

  • https://t.co/WMu5oWiAYn
    https://t.co/WMu5oWiAYn Christian Vancau (@VancauChristian) September 23, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • J'ai reçu le 1er tome de ma Biographie, 2e...
    J'ai reçu le 1er tome de ma Biographie, 2e mouture et nouvelle couverture rouge avec photos Christian... https://t.co/uQZQbyZhvQ Christian Vancau (@VancauChristian) September 23, 2017 J'ai reçu le 1er tome de ma Biographie, 2e mouture et nouvelle couverture...
  • https://t.co/vFbC5e52lE
    https://t.co/vFbC5e52lE Christian Vancau (@VancauChristian) September 23, 2017 Christian Vancau shared his post.
  • https://t.co/n3fOdLsXMm
    https://t.co/n3fOdLsXMm Christian Vancau (@VancauChristian) September 22, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • Bio125 Mouvement Planète. A.G à Orleans - Déc.1969
    Lettre de Louis Pauwels datée de décembre 1969 Il neige à flocons drus, c'est une vraie tempête et nous partons en train avec Jean-Pierre Michaux et Marcel Reynders. Dés notre arrivée dans une serre magnifique où les tables sont déjà dressées, nous sommes...
  • Bio125 Mouvement Planète. A.G à Orleans -...
    Bio125 Mouvement Planète. A.G à Orleans - Déc.1969 - le blog totems par : Christian VANCAU https://t.co/syTVczuVu0 Christian Vancau (@VancauChristian) September 20, 2017 Lettre de Louis Pauwels datée de décembre 1969 Il neige à flocons drus, c'est une...
  • Christian Vancau Votre PDF MA BIOGRAPHIE peut...
    Christian Vancau Votre PDF MA BIOGRAPHIE peut désormais être téléchargé depuis l'adresse... https://t.co/xloUA5csh3 Christian Vancau (@VancauChristian) September 20, 2017
  • https://t.co/pPLeKPWBkx
    https://t.co/pPLeKPWBkx Christian Vancau (@VancauChristian) September 19, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/yD4hlUcVqS
    https://t.co/yD4hlUcVqS Christian Vancau (@VancauChristian) September 18, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/eIXLLD1WNc
    https://t.co/eIXLLD1WNc Christian Vancau (@VancauChristian) September 17, 2017 Christian Vancau shared his post.

Pages

Texte Libre


-->
<

Texte Libre

Texte Libre


Jetez un oeil dans mes LIENS sur Richard OLIVIER, BIG MEMORY, mon ami Richard, Cinéaste belge, étant sur un gigantesque projet: Filmer tous les CINEASTES BELGES, morts ou vifs. Enfin, un artiste qui s'intéresse à ses pairs !http://www.bigmemory.be

Texte Libre

COHEN Eveybody Knows
Tibetan Song

Je suis sur les blogs pro-tibétains:

www.candle4tibet.org
www.ning.com

VENEZ M'Y REJOINDRE !

Christian VANCAU

15 septembre 2016 4 15 /09 /septembre /2016 07:15
Au Père Lachaise, la tombe d'Edith Piaff

Au Père Lachaise, la tombe d'Edith Piaff

Me voici donc le jeudi 27 Juillet. Je quitte l'hôtel à 9h00. Cool. Je veux voir la quartier de LA DEFENSE que j'ai loupé quelques années auparavant, suite à une panne de voiture, lors de mon séjour chez le sculpteur Jan Clareboudt en 1981 (au jourd'hui décédé); je prends donc le RER pour l'Ouest de  Paris.(RER= Réseau Express Régional. En 1989, 24 NF aller-retour) Et nous y voici. C'est horriblement froid  . Paris 89 La Défense7Heureusement qu'il y a Niki de Saint-Phalle pour m'égayer...mais quel décor de merde.....C'est monstrueux. Une ville futuriste. Belle préfiguration de ce qui nous attend. Seule l'immensité de l'espace est impressionnante. A côté de cette esplanade, le Trocadero c'est Lilliput. Quant à l'Arche elle n'est pas encore terminée. Ne parlons pas du Centre Commercial, ni de celui des affaires(Banques et Assurances) Paris 89 La Défense3 Niki de Saint-PhalleAu loin la Grande ArcheParis 89 La Défense4Paris 89 La Défense2Paris 89 La Défense5E

Ensuite, je redescends manger au Forum des Halles, en terrasse, "à l'Entrecôte" , Place des Innocents Paris 89 Les Halles2Après le repas, sus à Jean FAUTRIER, un des plus grands peintres français d'après guerre. Au Musée d'Art Moderne.(Trocadero) Extraordinaire. J'achète le Catalogue (290 FF)car il est interdit de photographier. Je parcours l'exposition durant une heure trente, regarde le documentaire et vois son visage pour la première fois. Fautrier, ses boites de pastel, ses "Otages", ses" Fusillés".. Voici une de ses têtes d'Otages-1944. ( Huile sur papier marouflé sur toile- 27 x 22 ) FAUTRIER Tête d'Otage 1944

Jean Fautrier, enfant naturel, né à Paris en 1898 et décédé à Chatenay en 1964. Un des peintres qui m'a le plus marqué avec Jean Dubuffet.

Il y avait aussi une exposition de Christian Boltanski mais il fallait à nouveau payer, toujours payer, alors j'ai dit merde. Boltanski je l'ai découvert à la Dokumenta de Kassel (Allemagne)en 1977FAUTRIEREn sortant de l'expo, je fais un saut à la Gare St Lazare, pour voir les horloges du sculpteur niçois Arman, une série d'horloges soudées , que l'on voit sur la gauche de cette photoParis 89 St Lazare Arman2

Puis un petir détour par les Magasins "Le Printemps"Paris 89 Haussman-Le Printemps

Ensuite je prends le metro à Iena jusqu'à Strasbourg Saint-Denis afin de ramener à mon hôtel, le catalogue Fautrier. De là, je me rends au Palais Royal pour aller voir les Colonnes de Buren et les sphères du belge Pol Bury. J'aime, contrairement à l'opinion dominante. Pour moi c'est une excellente intégration du moderne dans un décor ancienParis 89 Buren

Les colonnes de Buren au Palais RoyalParis 89 Buren2

Et les sphères de Bury (voir ces oeuvres en détail sur mon blog).Paris 89 Bury

 

Ensuite je descends sur Beaubourg , voir l'exposition "LES MAGICIENS DE LA TERRE". J'ai le temps, l'expo ferme à 22 heures. Je vais donc faire un tour du côité de l'IRCAM (Institut de Recherche Acoustique-Musique)- vais serrer la main à Pierre Boulez et avise le plan d'eau que je vois pour la première fois avec des oeuvres de Tinguely et de sa compagne Niki de Saint-Phalle, Niki que je viens de quitter à la DéfenseParis 89 Beaubourg-IrcamC'est donc à 18 heures que je me présente devant le Centre Georges Pompidou. En façade ceci. Il s'agit d'une oeuvre de Branco DIMITRIJEVIC, né en 1948 à Sarajevo et vivant à Londres. Le titre:"Le Passant anonyme, rencontré à 15h59, en mai 1989"Paris 89 Place Beaubourg. Les Magiciens de la Terre  Pour apercevoir "Les Magiciens de la Terre", je grimpe les étages de Beaubourg et regarde à l'extérieur. Cette plongée me fascine toujours. Les humains comme des fourmis. Pour faire plaisir à Bernard  Werber, le ToulousainParis 89 Place BeaubourgParis 89 Place Beaubourg2Droit devant vous, avec les aracades, le Centre Culturel de la Communauté française de Belgique, inauguré à l'époque par FOLON, ALECHINSKY et autres gloires belges.

 

Et puis je me plonge dans cette très belle expo, magique en effet, bien mise en scène, avec des artistes de tous les continents "Les Magiciens de la Terre"Paris 89 Les Magiciens de la Terre. 4Paris 89 Les Magiciens de la Terre. 5 001Paris 89 Les Magiciens de la Terre. 3Des anonymes et puis aussi des stars, Francesco Clemente, Sigmar Polke, Lyautaud, et puis pour moi la rencontre choc avec l'allemand Anselm KIEFER, fabuleux. On ne le présente plus. Il a vécu longtemps en France, non loin de Lyon. Voir le blog "Art-Maniac" de mon ami Bernard-Marie Constans  http://art-maniac.over- blog.comParis 89 Anselm KiefferParis 89 Anselm Kieffer4

Ben oui le choc de Kiefer... et en pleine poire

Après être rentré dans mon hôtel qui est tout proche, reposer mes jambes éreintées et prendre une douche, après cet interminable périple depuis 9 heures du mat. Je reviens à Beaubourg vers 20h00, délire total, avec une pléthore de musiciens et de bâteleurs en tous genres. Il y a même un groupe composé de noirs, d'arabes et de blancs (oui, oui) qui discute du racisme, de l'immigration, avec un meneur de débats, bavard comme pas deux, un énorme noir, juché sur un banc, pour être plus haut que les autres.

Mais aussi plein de paumés, de drogués, de gens très agressifs, ça sent la poudre, beaucoup plus qu'aux Halles. Je me tire et vais boire un Gamay rue de la Reynie, tout près de Beaubourg. Le vent s'est levé et j'ai renoncé à manger en terrasse.

Il est évident que d'ores et déjà ce sont ces deux expositions qui marqueront mon séjour, et aussi mon contact avec les Gouberville et le père Adam de Montparnasse. Tout le reste c'est beaucoup  trop bruyant et déjeté, et la connerie humaine est insondable, décidément.

Mais c'est tout de même assez dur d'être seul à Paris même pour moi qui parle facilement avec toutes sortes de gens. Mon côté sociable Gémeaux et aussi mon milieu du ciel en Verseau, faisant contrepoint à mon côté ténébreux Scorpion.

Là, je suis en train de retranscrire ce que j'écris à ce moment- là dans mon journal qui ne me quitte pas, ce que j'écris dès que je me pose dans un resto ou à une table de café. Je marche, je scande et j'écris. Le rapport de la marche et de l'écriture est constant. Voyez Rimbaud "Je m'en allais, les poings dans mes poches crevées...". J'écris donc ceci dans un resto désert au bord du trou des Halles,  en buvant ma bouteille de Gamay de Touraine; J'ai demandé à manger plus tard. J'ai tout le temps. Je me repose en écriture

Et dans cette solitude, je me dis, en tirant sur ma pipe, car à l'époque je fumais la pipe (jamais la cigarette) que j'irai peut-être bien m'en faire tirer une, rue Saint-Denis (que j'ai traversée hier soir en rentrant à mon hôtel. Mon Parking est en-dessous du Plan, devant l'Eglise Saint-Nicolas des Champs). rue st denisJe ne suis pas un homme à putes et ne suis jamais allé au bordel, parce que personnellement, il me paraît impensable de "payer" une femme pour faire l'amour. Mais j'ai une tendresse pour ces femmes parce qu'elles connaissent beaucoup de choses sur les hommes et sur leur misère, les pauvres. Et puis ce sont des marginales.

Il est 22h10 et je termine mon repas et ma bouteille et me remets à  mon journal. C'est alors que la petite serveuse vient me demander si je ne suis pas l'écrivain Jacques Laurent, le Goncourt avec les Bêtises alias le célèbre Cecil Saint-Laurentre. C'est très rare qu'une seveuse vienne vous poser ce genre de question. Evidemment cela fait deux heures qu'elle me voit écrire mais tout de même. Elle a fini son service et je l'invite à s'asseoir. Elle s'appelle Samia Fodil, algérienne d'Alger, 26 ans, Scorpion ascendant Gemeaux, comme moi et Tigre dans l'astrologie chinoise. Elle est divorcée et a une fille de 8 ans et demi. Elle est  jolie. Elle me conseille de lire "De la part de la Princesse morte" de Kenuze Mourad. On aurait bien continué la soirée mais son "copain" va venir la chercher. Elle m'écrira, me dit-elle, elle adore écrire et veut faire du théâtre. Adieu Samia Fodil, jolie, jolie. Elle ne m'a jamais écrit

Je rentre à l'Hôtel et me retrouve forcément dans la rue St Denis. Une nuit chaude comme dans l'Etoile Mystérieuse d'HergéRue St Denis23723146Il y a foule et mon idée me revient. Je ne l'ai jamais fait donc je vais le faire, par défi. . La rue Saint-Denis a rassemblé toutes les anciennes halles (que j'ai connues aux alentours de 1958). C'est là que ça se passe maintenant avec de petits débordements à Rambuteau et à Greneta. On est très loin d'Irma la Douce. A cette époque c'était la gouaille. La pluart des filles sont moches, abîmées ou énormes. Seul quelques "sang mêlé"ont une gueule. J'adore les cocktails de races. A mon avis on est dans le bas du pavé. Je vois des mecs qui les frôlent, de gros vieux dégueulasses...puis la fête qu'elles me font quand je m'approche "au pays des aveugles...." Décidément ce n'est pas du tout mon truc mais j'ai dit que je le ferai, alors courage

Et je commence à remonter la rue, allant d'un trottoir à l'autre. Je discute avec les filles. Combien? 100NF pour une demi-heure. Je remonte la rue St Denis sur le trottoir de droite, rencontre une française sympa et pas con, qui ressemble à l'actrice de Truffaut dans "La Nuit américaine", Dany, mais je veux les voir toutes d'abord. A la Porte St Denis...Porte-de-la-rue-Saint-Denis-Paris0467 ...je redescends l'autre trottoir. Plein de noires et d'asiatiques; Les asiatiques ne m'attirent pas, alors pourquoi pas une africaine???Jamais fait l'amour avec une noire.On dirait que je fais mon marché. Je suis complètement cool et extérieur à moi-même. Je me tourne un film dont je suis l'acteur principal. Je sais que ce sera nul. Je n'attends rien  RueStDenisIMG 5807que ma partenaire et moi allons passer le test HIV. entretemps il y a eu le film avec C

Et la voici mon africaine, elle s'appelle Viviane et provient de Côte d'Ivoire, c'est ce qui me décide à la suivre, ces deux mots-là qui miroitent sous les lampions... "Côte d'Ivoire". Alors je suis Viviane et on remonte toute la rue que je viens de descendre. Enfin un porche avec un dessus un peu mauresque, au n°187 (pour ceux qui voudraient faire un pélérinage, monter 4 étages, à chaque palier un mec assis sur une chaise. (On se croirait dans le film "La Balance" avec Berry et Leotard) Nous voici devant la chambre qui s'ouvre enfin. il y a des filles en Baby-doll, des copines qui laissent la place; Elles se partagent la location de la chambre évidemment. Allez ouste, toutes sur le palier, nylons rouges, nylons noirs plus stendahliennes que cela, tu meurs. Me voici dans la chambre. Très vite Myriam s'évertue à me faire perdre mes billes mais j'ai vite compris le jeu. Si je craque c'est tout bénéfice pour elle; Je suis debout et elle assise sur le lit en plein travail. Je suis en forme et en même temps complètement en dehors. Je regarde sur le mur une grande affiche de Boris Vian "Les bâtisseurs d'Empire". Je me dis "si Boris me voyait" et peu après "je suis peut-être en train de bâtir un Empire...colonial"

Bien Viviane, rien à faire, il va falloir te coucher maintenant. Elle met un préservatif féminin, un diaphragme. En 1989 on ne parle pas encore du Sida en Europe. En août puis en octobre, j'aurai deux liaisons successives, sans précaution. Ce n'est qu'en 1990 lors d'une troisième liaison,

Et entretemps il y aura le film avec Cyril Collard et Romane Boringer et la mort tragique de Cyril

Donc je me couche sur Viviane et essaie de la pénétrer; le cirque continue, oh chéri tu me fais mal (à son bras), arrête sinon j'appelle le Gardien. Là je me fâche et je la tire. Je ne sais pas comment. Je la tire de colère, pas de désir. "Ah tu me pends pour un con de touriste..."

Bref on se rhabille, elle est calme, me dit merci, on redescend ensemble, les 4 étages avec les 4 garde-corps, toujours assis sur leur chaise. J'ai tout de même pris des risques. Je rentre à mon hôtel et pense à Vian, le seul homme à m'avoir vu faire l'amour avec une africaine. Comme Raymond Roussel, je pourrais écrire un livre sur "Mes Impressions d'Afrique Rue St DenisME0000047486 3Je suis à Paris depuis 36 heures et déjà je vais retourner en Belgique. Il me reste la matinée du vendredi 28 juillet. Après une bonne nuit, je quitte l'hôtel de Roubaix à 8h30, en direction de La Samaritaine. Quel bijou!!!. je monte les 5 étage et atteinds le toit. Très beau panorama sur Paris, malheureusemenr un peu brumeux.Samaritaine 4Paris 89 La Samaritaine1
Paris 89 La Samaritaine2Paris 89 La Samaritaine 3
Samaritaine5Samaritaine6Samaritaine7Un crochet pour dire bonjour à mon ex-maison de la Rue Mabillon n°8Mabillon

Ensuite je me rends dans les locaux du Magasine Littéraire, mon journal préféré, au quarante de la rue des Saints-Pères,. je photographie la petite cour intérieure Le Magazine LittéraireArrive la dame que j'ai déjà vue il y a une dizaine d'années. Je lui achète Cinq Classeurs du Magazine (40FF) pièce. Je crève de mal aux jambes et ai des ampoules aux pieds. Je redescends la rue de Seine, achète pour mon épouse, un flacon de parfum Guerlain qui me tape dans l'oeil. J'ignore encore que dans deux mois, nous nous séparerons définitivement.

Puis dans un magasin de ventes en gros de livres, Duponchelle. J'entre pour acheter un n° de l'Arc sur Henri Miller. Ah non, on ne vend pas au détail. J'insiste et vais finir par l'avoir en montant le prix (21FF). Je vais alors manger aux Halles à nouveau, termine à 12h30, vais charger la voirure et à 13h00, je prends le chemin du retour, sur lequel se trouve le Cimetière du Père Lachaise que je veux visiter. Je l'écumerai de 14.00 à 15h30. Une vraie merveille. Mais cette visite fait l'objet d'un autre article sur mon blog. Cimetière extraordinaire, qui me rappelle "Les Aliscans" à Arles, mais c'est plus fort, peut-être à cause du côté "culturel". Il faut voir les tombes de Guillaume Apollinaire, Eluard, Balzac, Nerval, Edith Piaff, Jim Morrison des Doors. Elles ne sont pas très belles. A côté de cela, il y a les caveaux de famille et puis cette nature, non pas morte mais forte. Le fait aussi que le Cimetière soit sur une butte. On grimpe, on arrive aus allées transversales. On redescend par le chemin des chèvres. Il y a des caveaux en ruine, aux barreaux arrachés, sans nom et leur matière est marquée par toute cette nature immense, presque tropicale, Angkorienne, avec des vielles dames qui babillent entre les tombes, des habituées, qui s'entraînent à la mort.

Chaleur tropicale. Je bois de l'eau à une fontaine-borne (non, pas borgne). Il faut tourner la manivelle

A 15h30 je sors et reprends la voiture. Plus de 400 Kms pour rentrer chez moi en Belgique

Lachaise Entrée cimetière
C

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans Ma BIOGRAPHIE
commenter cet article

commentaires