Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 


LE BLOG TOTEMS DE CHRISTIAN VANCAU


 


POUR TRADUIRE MON TEXTE DN ALLEMAND OU EN ANGLAIS CLIQUEZ CI-DESSOUS

 

Site traduit en Allemand :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/de/index.html

 

Site traduit en Anglais :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/en/index.html


Sur cette photo, Christian Vancau dans son jardin avec quelques uns de ses totems et sa guitare à la main


Présentation

  • : le blog totems par : Christian VANCAU
  •   le blog totems par : Christian VANCAU
  • : Il s'agit de la réflexion d'un peintre de 78 ans, au départ d'un territoire peint et sculpté par lui, au coeur de l'Ardenne et dans lequel il vit en solitaire, tout en y accueillant de nombreux visiteurs!
  • Contact

Profil

  • Christian VANCAU
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.

Carte mondiale des Blogueurs

J'habite dans le Sud de la Belgique, à 10 Kms au Nord de Libramont, 50 Kms au Nord  de Sedan et 75 Kms au Nord de Longwy. Sur cette carte, la Belgique au Nord de la France et au Sud, une flèche noire indiquant mon village, situé au Nord de LibramontUne autre perspective. Moircy encadré, Bastogne 30 Kms Nord-Est, Luxembourg- ville au Sud-Est, Carte-Prov.Lux2-jpgSedan et Carte-Prov.Lux-jpgCharleville au Sud-Ouest

Recherche

<a href=

Mon adresse-mail est la suivante:  christian.vancau@base.be


" C'est d'abord un combat contre les parents et ensuite un combat contre les maîtres qu'il faut mener et gagner, et mener et gagner avec la brutalité la plus impitoyable, si le jeune être humain ne veut pas être contraint à l'abandon par les parents et par les maîtres, et par là, être détruit et anéanti "
( Thomas Bernhard, écrivain autrichien décédé en 1989 )

Ma biographie c'est ce combat et rien d'autre




Je suis un homme de 74 ans retiré dans un tout petit village des ardennes belges,  un endroit magnifique au bord de la forêt. J'y vis seul . J'ai une fille de 46 ans et deux petit-fils de 21 et 6 ans, qui vivent tous les trois à 10 Kms de chez moi.. Je suis donc un homme d'avant-guerre (1937), né à Gand en Flandre, de père gantois et de mère liégeoise (Gand et Liège sont les deux villes rebelles de Belgique ). Je suis arrivé à Liège en 1940 avec ma mère et ma soeur, alors que mon père s'était embarqué pour l'Angleterre, dans l'armée belge et y exerçait son métier de chirurgien orthopédiste. Je n'ai donc réellement rencontré mon père qu'à l'âge de 8 ans, après la guerre, en 1945. Mis à part 2 années à Bruxelles et une année en Suisse à Saint-Moritz, j'ai vécu à Liège et y ai fait toutes mes études, humanités gréco-latines chez les Jésuites et Droit à l'Université de Liège. Je me suis marié en 1962, ai eu une petite fille Valérie et ai cherché une situation, muni de mon diplôme de Docteur en Droit. J'ai trouvé un emploi dans la banque. Je n'aimais ni le Droit ni la banque, je ne me savais pas encore artiste, je voulais être journaliste. Ma famille bourgeoise m'avait dit "Fais d'abord ton droit" !  En 1966, j'ai commencé une psychanalyse qui a duré 5 anset demi. En 1967, j'ai commencé à peindre. En 1971, ma Banque m'a envoyé créer un réseau d'agences dans le Sud de la Belgique, ce que j'avais déjà fait dans la province de Liège. Je me suis donc retrouvé en permanence sur les routes explorant village après village, formant les agents recrutés et les faisant "produire". Il ne m'aurait jamais été possible d'être un banquier enfermé. Je ne tiens pas en place. Pendant 8 ans j'ai vécu au-dessus de ma banque à Libramont, créant mon réseau. En 1975, j'ai été nommé Directeur et Fondé de Pouvoirs. En 1978 j'ai acheté une maison en ruines à Moircy, mon territoire actuel. Je l'ai restaurée et y suis entré en 1979. En 1980, ma banque a été absorbée par une banque plus puissante et l'enfer a commencé. En 1983, mon bureau a été fermé. Je suis devenu Inspecteur, puis Audit en 1985 avec un réseau de 140 agences couvrant tout le Sud et l'Est de la Belgique. Dans le même temps je transformais mon territoire, creusais des étangs, installais plantations et totems et peignais abondamment. En 1989, j'étais "liquidé" par ma Banque avec beaucoup d'autres, pour des raisons économiques. Ma femme est partie.Je me suis retrouvé libre avec 28 mois de préavis et puis ensuite chômeur. Mais j'ai  intenté un procés à ma Banque. Ca a duré 4 ans et j'ai gagné. Quelle jouissance de pouvoir écraser une banque (à suivre)
.

<a href=

  

J'ai commençé à exposer en 1976 et celà a duré jusqu'en 1995, le temps de réaliser que le monde de l'Art  n'était pas plus reluisant que celui de la Banque. Je n'avais en outre, nul besoin de vendre et encore moins d'être célèbre. A chercher l'argent et la gloire, on est sûrs de perdre son âme, tôt ou tard (et de toutes façons, la réputation monte quand le cercueil descend ). J'ai donc quitté les mileux de l'art. J'ai encore peint jusqu'en 2002. Celà aura tout de même fait 35 ans. Je n'ai plus besoin de la peinture. Elle m'a permis de survivre psychologiquement et de me chercher. Pour moi l'Art est ce qui doit rendre la Vie plus belle que l'Art
Je suis un HOMME LIBRE, un sauvage, proche de la nature et des animaux, misanthrope, profondément rebelle, tout d'une pièce, physique, violent contrôlé à savoir positif dans ma violence, agnostique. Je ne crois absolument pas à l'avenir de l'Humanité. L'Homme est indécrottable. Il est UN LOUP pour l'Homme. Aucune leçon de l'Histoire ne lui a servi
Je ne crois pas à la politique. J'ai le coeur à gauche, instinctivement du côté des défavorisés, contre toute exploitation et abus de pouvoir, contre tout racisme, mais je ne suis pas de gauche, ça ne veut plus rien dire ! Et encore moins de droite, celà va de soi !
Je pense que si l'homme n'arrive pas à créer le bonheur dans sa vie personnelle intérieure, il est incapable de le créer pour les autres. La meilleure chose que l'on puisse faire pour les autres est d'être heureux soi-même !
Je préfère nettement les femmes aux hommes. Je me sens de leur sensibilité, je m'efforce de faire fleurir les mêmes valeurs qu'elles
Je pense que réussir sa vie, c'est réussir l'amour. Toutes les autres formes de "réussite", sont des ersatz qui ne "comblent "pas
Je suis né un 1er Novembre, suis donc Scorpion, Ascendant Gemeaux, Milieu du Ciel en Verseau, Mercure en Scorpion comme le Soleil, Mars et Jupiter en Capricorne, Saturne en Poissons, Uranus en Taureau, Neptune en Vierge, Pluton en Lion, Vénus en Balance, ainsi que la Lune, j'ai mes Noeuds lunaires ( sens de ma vie, mon destin ici bas ) et Lilith (la lune noire) en Sagittaire. Du Scorpion, j'ai l'agressivité, le côté piquant, le côté rebelle. Du Gemeaux, j'ai le goût des langues , de l'écriture, des voyages, et l'incapacité à rentrer dans des hiérarchies ou dans des groupes,
quels qu'ils soient, et à me soumettre à une autorité
Dans mes jeunes années j'ai pratiqué beaucoup de sports: tennis, natation, cyclisme, ping-pong, ski, boxe et karaté. Aujourd'hui toute mon activité physique est concentrée sur les travaux d'entretien de mon territoire. Je suis jardinier 6 mois par an.
En dehors de la peinture, je pratique d'autres activités: 1) Lecture (romans, polars compris, poésie, théâtre, ouvrages de philosophie et de psychologie, mythologies etc..) 2) Ecriture (Un journal quotidien depuis 1980, comptant à ce jour 45.000 pages ), 3) Musique (Guitare et piano). Toutes les musiques m'intéressent, blues, jazz, rock, chanson française, musique classique et contemporaine. 4) Photo et Video. 5)Jardinage et rapport constant avec le monde animal. 6)Et enfin l'informatique, activité nouvelle que je pratique depuis3 ans et qui a abouti à la création de ce blog

Articles Récents

  • Extrait de mon journal 1989. Rêve du 20 janvier...
    Extrait de mon journal 1989. Rêve du 20 janvier : " Des gens viennent dîner, montent dans l'atelier que je viens... https://t.co/6V3n1KsRW9 Christian Vancau (@VancauChristian) November 18, 2017 Extrait de mon journal 1989. Rêve du 20 janvier : " Des gens...
  • Extrait de mon journal-1988
    Extrait de mon journal-1988 Le 31 août je suis au bord du Barrage la Vierre sur la route qui va de Neufchâteau à... https://t.co/NXwKUmCNXQ Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Extrait de mon journal-1988 Le 31 août je suis au bord du...
  • Extrait de mon journal Pense à partir en...
    Extrait de mon journal Pense à partir en Andalousie en automne mais m'aperçois que les Espagnols n'aiment pas les.… https://t.co/mbki75oLWR Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Extrait de mon journal Pense à partir en Andalousie en automne...
  • https://t.co/HP6TiBlYQz
    https://t.co/HP6TiBlYQz Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Christian Vancau shared his post.
  • L'Ombre de la bête (L'Instant romanesque)...
    L'Ombre de la bête (L'Instant romanesque) https://t.co/aTQcgUzx34 Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Noté 0.0/5. Retrouvez L'Ombre de la bête (L'Instant romanesque) et des millions de livres en stock sur Amazon.fr. Achetez neuf ou...
  • Les Flamboyants https://t.co/DXsIDm6kXh
    Les Flamboyants https://t.co/DXsIDm6kXh Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Noté 4.0. Les Flamboyants - Patrick Grainville et des millions de romans en livraison rapide
  • Jean Moulin (Tome 1): La République des...
    Jean Moulin (Tome 1): La République des catacombes https://t.co/Egwd6Pq0HW Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Noté 4.0/5. Retrouvez Jean Moulin (Tome 1): La République des catacombes et des millions de livres en stock sur Amazon.fr....
  • Homme de boue Homme d'argile - vidéo Dailymotion...
    Homme de boue Homme d'argile - vidéo Dailymotion https://t.co/ZVirnQjczX Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 "Je suis un vieux peau rouge qui ne marchera jamais dans une file indienne." Achille Chavée. C'est ainsi que se définit Christian...
  • Extrait de ma bio de 1984"Je crois plus à la...
    Extrait de ma bio de 1984"Je crois plus à la Nature qu'à l'Homme.. L'Homme vient de la Nature et il la cochonne.... https://t.co/l35XUgxIXu Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Extrait de ma bio de 1984"Je crois plus à la Nature qu'à...
  • Extrait de mon journal-1984
    Extrait de mon journal-1984 J'en conclus donc et plus que jamais que toute recherche ne peut être que soitaire.... https://t.co/aabNCiwSLF Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Extrait de mon journal-1984 J'en conclus donc et plus que...

Pages

Texte Libre


-->
<

Texte Libre

Texte Libre


Jetez un oeil dans mes LIENS sur Richard OLIVIER, BIG MEMORY, mon ami Richard, Cinéaste belge, étant sur un gigantesque projet: Filmer tous les CINEASTES BELGES, morts ou vifs. Enfin, un artiste qui s'intéresse à ses pairs !http://www.bigmemory.be

Texte Libre

COHEN Eveybody Knows
Tibetan Song

Je suis sur les blogs pro-tibétains:

www.candle4tibet.org
www.ning.com

VENEZ M'Y REJOINDRE !

Christian VANCAU

22 septembre 2016 4 22 /09 /septembre /2016 09:11
Bio 218 Mai-Juin-1991-Début Juillet : L'Enfer

 

MAI 1991 

Mercredi 1er Mai Je m'apprête à partir pour Redu le village du Livre, à 35 Kms de chez moi pour préparer  l'exposition UN AUTEUR, UN ARTISTE. Danielle me rejoint là-bas. On mange un morceau. Serge ne veut plus entendre parler de divorce. Il partirait 15 jours en France. Nous repassons à Mirwart et revenons à Moircy avec nos deux voitures

2 mai. Un individu vient frapper à la vitre de la maman de Danielle à Mirwart, à une heure du matin. Elle tire en l'air avec son revolver

3 mi. Danielle termine "Le Barrage contre le Pacifique" de Duras

 

Samedi 4 mai, nous partons en gaume. D'abord la vieille gare de forêt de St Vincent-Bellefontaine avec ses poteaux indicateurs. Ensuite je risque le Bistro à Virton chez Blandy Mathieu et elle est là, de retour après un an et demi passé à Grasse. Elle est derrière son comptoir avec sa fille Ben qui a un fils de 5 mois qui s'appelle Antonin, Raphaël, son fils aîné (l'autre fils Benjamin est à Montpellier) et André Wargny, son compagnon, peintre et écrivain. Nous mangeons ensemble. Puis j'emmène Danielle à l'expo BarthélémyMai 1991 Barthélémy364-copie-1

Ensuite nous plongeons en France à Montmedy( Lorraine)Mai 1991 Montmédy365

MONTMEDY

 

Montmédy est une commune française située dans le département de la Meuse et la région Lorraine. Montmédy, ancienne capitale du comté de Chiny, et qui fait partie de la Lorraine gaumaise.

Ses habitants sont les Montmédiens.

Ancienne capitale du comté de Chiny. Le comte de Chiny y élève en 1220 un château fort, le château de Mady, qui donnera son nom à la ville.

En 1285, en contrebas des remparts, dans la plaine de Chauvency-le-Château, Louis de Looz, comte de Chiny, offre des fêtes extraordinaires avec joutes et tournois où participent plus de 500 chevaliers des environs et même de lointaines régions (Grilly au bord du lac Léman, Bergues au bord de la mer du Nord, Trie-Château près de Paris, Sancerre, etc.). Jacques Bretel, dans un reportage, raconte ces journées : Le Tournoi de Chauvency.

175px-Montm%C3%A9dy_haut_E1aJPG.jpg
magnify-clip.png
Montmédy haut, l'église Saint-Martin (1790)

Après être passée aux ducs de Luxembourg et avoir été ainsi incorporée aux Pays-Bas bourguignons d'abord, puis espagnols, elle fut rattachée à la France par le Traité des Pyrénées(1659).

La ville, défendue par Jean V d'Allamont, investie en juin 1657, est prise, en présence du jeune Louis XIV et de Mazarin, en août 1657 par Vauban , qui dirige là son premier siège.

En 1791, lors de sa fuite, le roi Louis XVI est attendu à Montmédy. Reconnu, il sera arrêté à Varennes-en-Argonne.

Elle fut chef-lieu d'arrondissement de 1800 à 1926.

Pendant la Première Guerre mondiale Montmédy fut une plaque tournante pour l'approvisionnement du front de Verdun pour l'armée allemande qui se servait dans ce but de la ligne du Meusien reliant Montmédy à Verdun qui venait de s'ouvrir juste avant le début des hostilités.

Montmédy a été le lieu d'implantation de plusieurs ouvrages de la ligne Maginot (177 blockhaus et 36 tourelles, sept casemates, quinze maisons fortes, batteries de 155 L 77 au sud-est de Montmédy, sept PC et quatre observatoires).

Lors de la Seconde Guerre mondiale, pendant la drôle de guerre, le poste de commandement de la 2e division légère de cavalerie du général André Berniquet s'établit à Montmédy.

 

Visite de cette ville fortifiée situé sur le Haut de MontmédyMai 1991 Montmédy366Mai 1991 Montmédy367Mai 1991 Montmédy368Mai 1991 Montmédy369Ensuite retour au Bistro à Virton

7 mai Je pense m'associer à l'écrivain belge Pierre Mertens, celui des "Eblouissements" pour mon travail à Redu. Je cherche son adresse

8 mai  Lettre de José Bedeur, mon ami musicien qui me parle de sa nouvelle compagne roumaine, MarinelaMai 1991 Lettre Bedeur370Je continue de travailler sur les débris métalliques de l'Antenne RTB d'Anlier, abattue par la tornade (voir précédemment)

José Bedeur va se marier avec sa roumaine. Rite catholique-orthodoxe

 

Mercredi 15 mai.

J'apprends à conduire à ma fille Valérie, toute la matinée

En soirée vers 20h00, nouveaux coups de fil anonymes. Danielle arrive à 22h00. A 23 heures alors que nous sommes en train de nous embrasser dans la cuisine, nous percevons derrière la petite fenêtre latérale, un briquet allumé. Je monte dare-dare dans ma chambre et assis sur le bord de ma fenêtre, tire à blanc au pistolet sur un type que j'aperçois dans la haie. Je l'engueule et crie à Danielle d'appeler les flics. Le type remonte la haie à toute allure, vers la rue et en me précipitant à une fenêtre de façade, je le vois remonter la rue en courant et je ne reconnais pas Serge...Un complice???. Je lui téléphonerai le lendemain et il nie tout. Il était à Marche. Je lui dis qu'il ment..

 

Jeudi 16 mai, nous partons à Luxembourg et on y retrouve Stephane Poncin, au Chinois "Peking Garden"

 

Dimanche 19 mai...Pentecôte

Coup de fil à 8h15. La personne ne raccroche pas le combiné. Je parle calmement "Que veux-tu, que cherches-tu, tu n'as donc rien d'autre à faire dans ta vie ???"

Escapade à Florenville. Visite du domaine des Epioux. Puis on passe chez les Depré (Pol Silentblock) et enfin chez Michèle Lavaux (Librairie "De l'autre côté du Miroir") que je n'ai plus vue depuis 3 ans. Arrivée de son fils Hugo

 

Lundi 20 mai. A Rochehaut avec Gilberte, la maman de Danielle. Au resto, on prend une de ses cuites. Danielle demande à sa maman sans arrêt "Il est beau hein Maman, il est beau hein ?" Gilberte nous reconduira à Moircy et en retournant se retrouvera au fossé dans la côte de ma rue en direction de Vesqueville. Elle est indemne. Sa petite fille Catherine viendra la rechercher ici

Le soir, 3 coups de fil anonymes

 

Mercredi 22  Nous visionnons le fim de Melville "l'Armée des Ombres"Mai 1991L'Armée des OmbresRochehaut373Jeudi 23 mai

Je conduis Valérie à son examen de Permis de Conduire à Bastogne. Réussit ses manoeuvres mais échoue en ville. Quand je reviens Danielle a disparu. Je vais la rechercher à Mirwart. Crise de jalousie mais je ne me souviens pas à propos de quoi ou de qui. Nous avons un suspect : Stephane Dubois de Grupont . La jeep blanche que nous avons vue. Le chant des oiseaux et le bruit du train au téléphone, or il habite Grupont, près d'une voie de chemin de fer. Et son physique correspond à celui du type au briquet. Et bien entendu c'est un grand ami de Serge. Je lui téléphone et lui dis "Allez Stephane, tu es repéré mon vieux ! Et lui "Ah bon, OK !" Et moi "Fais gaffe toi... compris !" et je raccroche. Il est 22h20

 

Vendredi 24. Coup de fil de ma belle-soeur. C'est terminé avec son tunisien Mohammed. Ils divorcent. Elle a acheté une maison à Crisnée. Elle se souvient que je lui ai dit un jour que Mohammed était son bourreau et me dit que j'avais raison. Elle me dit aussi l'importance que je n'ai cessé d'avoir dans sa vie depuis 30 ans. Mon mini-totem est la seule oeuvre d'art à ne pas avoir été mise en caisse

 

Danielle qui est à Moircy part faire son inventaire à Awenne et revient à 13h30

 

Encore un coup de fil anonyme. Je téléphone chez Dubois et ai l'épouse. Je lui dis ce qu'il se passe. On ne retéléphone plus

 

Samedi 25 mai Nous sommes invités à Alle-sur-Semois chez mon amie Marianne Poncelet, dans son chalet aux deux étangs. Danielle ne va pas bien. La voici au bord des étangsMai 1991 Dan chez Marianne374Mai 1991 Dan chez Marianne375Dimanche 26 mai    Nous dansons la Lambada dans l'atelier

 

Lundi 27   Danielle part discuter chez sa fille Nathalie à Arville, pour régler certains problèmes. A 20h00 je commence à m'inquiéter. Et voilà que sa mère arrive à Moircy, comme une virago. Elle vient reprendre toutes les affaires de Danielle et me signifie que tout est terminé entre nous. Elle veut monter dans les chambres?. Et quoi encore???Je la fous dehors gentiment en lui disant que je la suis à Mirwart car c'est à Danielle à me dire que tout est fini et à venir rechercher ses affaires. Elle conduit vite et je la rejoins à St Hubert seulement. Je m'aperçois alors que c'est le mari de Danielle, Serge, qui conduit la voiture. J'ignorais qu'il faisait partie de l'équipée. Je deviens fou-furieux, double Serge sur la route de Poix-St-Hubert et arrive à Mirwart juste avant eux. Menaces. Défense d'entrer, de la mère, car Serge ne dit rien, elle va chercher son revolver. Je ne bouge pas, m'adresse à Serge, dis que je veux seulement que Danielle me le dise en face et il me répond que Danielle ne parle jamais en face et qu'il en a assez souffert. Danielle surgit, me confirme que c'est fini. La mère est dans le salon, le revolver à la main. Danielle ne me donne aucune explication. Je rentre dans ma voiture et démarre. Serge lève les bras dans un signe d'impuissance et rentre dans ce chalet dans lequel il ne met plus, soi-disant, les pieds, depuis des semaines. Je suis désespéré et téléphone à Arlette et à Ransonnet le soir. Que s'est-il donc passé?????

 

Mardi 28 mai

Première comparution en divorce devant le Tribunal de Neufchâteau. Je reviens après l'audience car j'ai promis à ma fille Valérie d'aller la chercher à Bastogne (3e tentative au Permis de conduire)

 

En attendant les affaires de Danielle sont ici....Je ne les lui remettrai qu'en mains propres. Sachant qu'elle à la clé de la maison je verrouille tout de l'intérieur car elle sait que je suis au tribunal

 

Quand je rejoins Céline au tribunal, elle m'annonce que son aventure avec Etienne C,( fils d'un juge de Neufhâteau, soi-dit en passant), est terminée. Etienne revient chercher ses affaires à Marche à 15h00

 

Je vais chercher Valérie à Bastogne. Elle a raté son 3e examen en prenant un sens interdit

 

Danielle ne vient pas chercher ses affaires. Je téléphone à la mère...qui me laisse entendre que Danielle va retourner avec Serge. On s'en serait douté

 

Je vais dîner avec Céline dans un resto "la petite fringale" car son type n'est pas venu chercher ses affaires. Elle veut me ramener chez elle à Marche pour la nuit. Je refuse. La nuit à Moircy, je sens avec précision Danielle rentrer dans mon lit.. Je me précipite sur elle pour la prendre dans mes bras. Illusion, il n'y a personne. J'éclate en sanglots

 

Mercredi 29 mai je pars pour Mirwart avec une lettre pour Danielle. Sa mère me dit qu'elle est rentrée chez son mari. Je rentre dans la voiture en titubant et pars chez elle à Awenne. Elle est là et me reçoit dans le salon; Elle viendra cet après-midi pour m'expliquer; Elle arrivera vers 12h00 et restera juque 17 heures. Elle se baigne dans l'étang et je n'en reviens pas. On essaie d'y voir clair mais je ne vois pas clair du tout

Normalement je pars dans le Midi après-demain. J'attends un coup de fil de Thierry Dion

 

Jeudi 30 mai

Thierry me téléphone. Voyage reporté d'une semaine ou alors en septembre

 

Ayant intenté un procès contre ma banque, je dois me rendre au tribunal de Neufchâteau lundi prochain. Et aussi le 29 octobre pour ma 2e comparution en divorce par consentement mutuel

 

Danielle ici à 12h15

 

Coup de fil anonyme à 17h50. Danielle part chez le dentiste et ne reviendra pas. Elle retounera à Mirwart et s'effondrera, refusant de venir au téléphone. Sa mère me dit "Pour moi c'est fini" C'est donc elle qui décide pour sa fille de 46 ans

 

Vendredi 31 mai

Je retourne à Mirwart avec une lettre pour Danielle. Elle sort du chalet et nous parlons une heure sur la terrasse avec le chien Bobby qui vient se faire câliner par moi tout le temps alors que Danielle et sa mère m'avaient dit que si j'appochais de la maison il me mordrait. Elle va à son inventaire à 11 heures. A n'y rien comprendre. Elle viendrait à Moircy, demain à 12h00

 

Je travaille à la berge du grand étang. Boucher les galeries des rats musqués

 

Puis désemparé je pars à l'Arlequin. "Tiens voilà l'Anar" me dit le garçon, Didier Avril. Pendant que je suis là-bas, puis chez Valérie où je m'empoigne avec Stephane, Danielle est passée à Moircy, porte close, puis à l'Arlequin, puis au Moulin d'en Bas, alors que je me trouvais au Moulin d'en haut, chez Valérie, de l'autre côté de la route. Elle est rentrée désespérée

 

Samedi 1er juin

Danielle ici à 11h30. Vers 17h00, on va à l'Auberge du Prévost. On y rencontre la femme du Juge Perret de Marche, puis on descend aux Taxhons

 

Dimanche 2 juin, coup de fil anonyme avec sifflement cette fois-ci. Passage à la buvette du Fourneau St Michel et altercation avec Madame Batter parce que nous ne tenons pas Craquotte en laisse. On s'en va

 

Lundi 3 juin Danielle malade. Bronchite et grippe. Je la conduis chez le Dr. Marechal à Libramont.

 

A 15hoo, je suis au tribunal de Neufchâteau. Bonne plaidoirie de mon ami l'avocat Jean-Marie Rikkers. Le jugement concernant l'augmentation de mon indemnité de préavis, aura lieu le 24 juin prochain

 

Thierry Dion au téléphone. Le début du stage avec les enfants de la ZUP n'aura pas lieu avant septembre et Antenne 2 accepte de reporter son reportage, prévu en juin; Mais  le Ministère me commande une installation à réaliser dans la 2e quinzaine de juillet dans le cadre des ARTS AU SOLEIL, avec un budget de 2500 Euros

 

Mercredi 5   Danielle toujours malade

Encore 3 coups de fil anonymes

 

Je cherche à mettre en scène mes débris de l'Antenne d'Anlier, pour mon expo de Redu. Je finis par placer les fragments peints à l'huile sur une veille échelle en bois que je peinds en noir

Juin 1991 Anlier Tornado376

Danielle lit LILITH

 

Vendredi 7 juin

Danielle va mieux

Je regarde la demi-finale de Roland-Garros, Agassi contre Boris Boum Boum Becker

Visite de Dominique Marx à 17h00. Il m'apporte trois livres de KENNETH WHITE. Excellente soirée au Vacqueyras. Appel anonyme. Dominique répond à ma place

 

Samedi 8 juin. Jose STREE me téléphone qu'il viendra lundi prochain mais le RV sera remis pour cause de pluie

Danielle va chercher ses affaires à Mirwart. Elle revient à 12h30 car sa mère l'a chassée "Si tu rentres chez Christian, tu  ne remets plus jamais les pieds ici!!!"

En finale de Roland-Garros, James Courrier bat Agassi 

 

Lundi 10 juin     VERCORS est mort

 

Mercredi 12 juin. Céline me téléphone. Rien ne va, elle est en congé de maladie. Elle viendra chercher ses dernières affaires à Moircy le WE prochain. Danielle est à Mirwart pour rechercher, elle aussi, ses dernières affaires et mettre les choses au point avec sa mère. Et ça marche !!!! Alors pour fêter cela, on descend à Sedan.Juin 1991 Sedan377 Promenade dans les rues, au Château-Fort et en bords de Meuse.

Mais Sedan, ville de garnison ne me plaît décidément pas et on remonte sur Bouillon. On aurait dû normalement aller chez Monet à Giverny mais le temps ne s'y est pas prêté. A Bouillon, on prend un verre  à "La vieille route de France"

 

Jeudi 13 mai  Coup de fil de Thierry Dion. Le projet pour Juillet s'est transformé en exposition de l'ensemble de mon travail, au Fort de l'Eguillette, à La Seyne dans la Baie de Toulon, près du petit port dit "Le Manteau". Un camion de la municipalité de La Seyne-sur-Mer viendra chercher toutes mes oeuvres vers le 15 juillet. Je dois me procurer un carnet communautaire de circulation pour la Douane

 

Mon jardin à la mi-juin. Sur la 2e et 3e photo ci-dessous, on voit encore, autour du potager, la trace de l'herbicide de SergeJuin 1991 Jardin379Juin 1991 Jardin378-copie-1Et ma rhubarbe à la même époqueJuin 1991 Jardin La Rhubarbe382 

 

Samedi 15 juin, réunion à REDU pour l'expo et installation. J'embarque mon échelle et les tôles. Arrivée d'Alain Schmitz et Jeanine Descamps, puis de Jacqueline Richard et de Jean-Pierre Devresse. Dominique Marx. Montage. Elle donne bien mon échelle d'Anlier

 

Avec Danielle nous allons manger à L'Escargon, puis chez Colpin, l'imprimeur puis nous entrons dans la librairie La Manne, chez Pierre Dailly. J'achète du Marcel Moreau : Quintes, A dos de Dieu et Discours contre les entraves. Aussi un  numéro de l'Arc sur Jean Dubuffet que je cherchais depuis longtemps et aussi Yves Bonnefoy et Raymond Roussell

 

Rentrons vers 19h00. Céline n'est pas passée chercher ses affaires comme prévu

 

Je commence "L'Espace du dehors" de Kenneth White

 

Dimanche 16 mai Je téléphone à Céline et dit que cela a assez duré; Je descends toutes ses affaires en bas dans la chambre de couture

 

Lundi 17  Coup de fil de la tante Simone de Waterloo à Danielle "Tu vas tuer trois personnes : ta mère, Serge et moi  "

 

Je téléphone à José Strée et ai Christine. Signale que le film video doit être réalisé avant mon départ le 11 juillet

 

Mardi 18 juin   Coup de fil d'Arlette. Simone (qui est la soeur de la mère de Danielle, Gilberte) vient de lui téléphoner qu'elle avait donné une bonne leçon de morale hier à Danielle et qu'elle allait la ramener dans le droit chemin.

 

Je téléphone illico à Simone, que je ne connais pas, lui dis d'arrêter son cirque et que sa phrase d'hier est inadmissible. Femme épouvantable qui finit par me dire "Vous êtes en train de briser une famille entière". Je raccroche. Elle retéléphonera en fin de matinée. Danielle et moi l'expulserons

 

Je termine "La Figure du dehors" de Kenneth White

 

Mercredi 19  La mère de Danielle lui téléphone pour lui dire que sa tante l'a déshéritée

 

Coup de fil sordide de Céline, qui menace de me faire prendre en flagrant délit d'adultère, elle qui a des amants successifs depuis mars 1989, à savoir bien avant notre séparation

 

Valérie a raté son permis de conduire pour la 4e fois

 

Jeudi 20 juin. Je n'ai plus de coups de fil anonymes depuis le 7 juin

 

Danielle part à Awenne car un 2e inventaire doit avoir lieu avec le Notaire Baudet et Serge et la convention de divorce doit être discutée afin d'être signée fin de mois

 

A 16h05, Gilberte téléphone. Ca s'est très mal passé à l'inventaire. Serge est en pleine crise de boisson. Danielle va arriver, il faut qu'on se sauve. Mais c'est Serge qui arrive en faisant crisser ses pneux et en arrêtant sa voiture à quelques centimètres de la porte du garage. Il vient frapper à la porte d'entrée. De la fenêtre du 1er étage, je lui demande s'il vient pour me tuer ou pour discuter. Pour discuter..Bien je vais ouvrir la porte. Il s'assied dans le coin de feu, complètement pété. On appelle ses filles pour qu'elles viennent le rechercher, lui et sa voiture. Arrivent donc Nathalie, Catherine, son mari Arman Liban et leur bébé Anthony. Serge se laisse emmener. Juste après, Danielle me téléphone, elle est à Champlon. Elle arrive. je sais que des choses pas claires se sont passées pendant la confrontation de l'inventaire. Danielle aurait proposé à son mari de partir 4 jours à la Côte belge. Danielle est là. Catherine téléphone. Serge me téléphone, il veut me voir à Awenne. Il retéléphone deux fois et menace de se tuer et menace Danielle. On fuit à Bastogne. Dans sa voiture, elle avoue. Je lui dis de me ramener. Quand on arrive Serge est à nouveau devant la porte. Nous sommes dans la voiture de Danielle et nous l'avons verrouillée. Je lui propose de venir discuter avec nous dans la maison. Il refuse. Il se dirige alors vers la petite chapelle vôtive qui se trouve à 20 mètres de chez moi, dans le tournant. Nous rentrons dans la maison que nous verrouillons et regardons  par la fenêtre du pignon, Serge qui marche vers la chapelle. Danielle rentre dans sa voiture, elle fuit,, s'arrête près de Serge un moment, voiture bouclée, échange quelques mots, puis redémarre. Je vois alors Serge qui s'agenouille devant la chapelle, lève les bras vers la Vierge, se relève, prend un cierge  et le passe, allumé, 3 fois en-dessous d'un de ses bras. J'avertis Gilberte par téléphone. mais Serge frappe à la porte. J'ouvre à nouveau. Il me dit qu'il va tuer Danielle avant de se tuer à son tour et il ouvre un couteau à cran d'arrêt avec une lame dorée, ciselée. Je lui reproche de ne pas être venu discuter à trois. Il ne veut pas discuter, seulement tuer. Et finalement il repart à pied vers la grand'route cette fois. Je préviens Gilberte et Arlette à Waterloo. Danielle téléphone de Marche, inquiète pour moi. Je lui dis de filer à Waterloo, qu'on l'attend. Je vais me coucher avec ma carabine. En plus Céline a dit qu'elle enverrait l'huissier cette nuit pour constater l'adultère. A 23h30 Serge me téléphone, demande si Danielle est ici. Non: Il dit qu'il est à Waterloo, en face de chez Arlette et qu'il ne voit pas Danielle. il réitère ses menaces de mort. Je préviens Arlette. Danielle n'est pas encore arrivée à Waterloo. Ah si la voilà. Je pense que le mari d'Arlette est allé chercher sa carabine. Arlette emmène Danielle dans un hôtel près de la rue Sainte-Anne. Elles ont l'impression d'être suivies. Mais pas de Serge. Le mari d'Arlette, Jean-Pierre fait le guet à Waterloo pour couvrir le retour d'Arlette. Mais tout se passe bien. Danielle me téléphone de son hôtel. Je lui dis de téléphoner au 101, si elle ressent la moindre anomalie. Charmante nuit, cool grave

 

Vendredi 21 juin

L'huissier n'est pas venu!!

 

J'attends le coup de fil de Danielle. Serge est dangreux. Il boit chaque jour, 2 bouteilles de vin de chez Aldi et une bouteille de Pastis. C'est lui qui me l'a dit.

 

A 8 heures Arlette me téléphone. Danielle est à l'Hôtel Joli Bois, rue Sainte-Anne, chambre 201. Elle me donne le n°de téléphone. C'est dans le vieux Waterloo. Toutes les affaires de Danielle sont ici, médicaments compris. Quant à Serge, il était bien à Waterloo cette nuit, dans un café. On est passés tout près. Serge b'est pas rentré à Awenne; Je dis à Arlette qu'on le fasse arrêter par la gendarmerie de Waterloo qui n' a qu'à se renseigner à la gendarmerie de Saint-Hubert, puisqu'aussi bien Serge vient d'être condamné avec sursis pour coups et blessures

 

A Danielle j'ai dit "Et si je t'avais dit-ou plutôt caché-que j'avais proposé à Céline de partir avec elle, qu'aurais-tu dit???" Et elle "C'est vrai, c'est vrai, je ne l'aurais pas admis, je déconne vraiment, il y a quelquechose qui ne tourne pas rond chez moi..."

 

Arlette me téléphone. Elle a prévenu la Gendarmerie. Ils surveillent

 

Je décide de partir à Bruxelles pour protéger Danielle. J'arrive à 18h30. Arlette me conduit à l'hôtel. Elle nous a préparé un petit souper que nous mangeons dans la chambre. Quelle amie !!!On parle jusqu'à 3h00 du matin

 

Le mari d'Arlette me dit que Serge lui a téléphoné pour lui conseiller de ne pas héberger Danielle. Un coupé rouge est passé devant la maison pendant la nuit. Craquotte loge chez Arlette

 

Samedi 22 juin.   Le voici ce petit hôtel, rue Ste Anne, à WaterlooJuin 1991 Waterloo384Petit-déjeûner dans la veranda. Beau petit jardin. Gens charmants. On part pour le centre de Bruxelles avec ma voiture. Impossible de pouvoir acquérir une bombe de défense. Interdite en Belgique

Ensuite on va au Musée d'Art Moderne.Juin 1991 Bxl Mont des Arts386 Nouvelle présentation. On fait 8 niveaux en sous-sol mais à 13h00 on ferme. On va alors manger de l'onglet aux échalottes à la " Fermette de l'îlot sacré" de la Petite rue des Bouchers. On retourne au Musée de 15 à 17h00. Danielle ne connait rien à la Peinture contemporaine mais elle est très réceptive. A noter un magnifique paysage de Permeke.

 

On passe chez Arlette qui a un nouveau petit chien Chanel mais on ne reste pas.  Il paraît que Serge est rentré à Awenne et est calmé. Comment le croire??? On repasse à l'hôtel, prenons l'apéro dans la chambre 201 (deux sans un, étonnant non??) et on réserve au Mexican Grill où l'on mange et boit à volonté pour 25 eurosJuin 1991 Waterloo388

A nouveau dialogue dans notre chambre jusqu'à 2 heures du matin. Nous sommes dans la terreur mais notre entente est parfaite et notre capacité de jouissance aussi

 

Dimanche 23 juin

Nous partons pour La Hulpe dans le domaine Solvay, celui du Maître de Musique. Fantastique promenade de deus heures avec Craquotte dans un parc magnifique avec des étangs partout et des arbres inouïs, des Sequoias entre autres.

Juin 1991 La Hulpe390Voici la Ferme SolvayJuin 1991 La Hulpe389Le château Solvay, celui du "Maître de Musique"Juin 1991 La Hulpe391Juin 1991 La Hulpe Château Solvayvay393C'est un parc"Fellinien" avec des entr'ouvertures à la Gainsborough ou à la John Constable. Et des tas de chiens: le Briard blanc, l'Epagneul de Munster et le Teckel à poils durs, nommé Jules. Quelle cogne ce Jules. Tous les trois plongeant sans arrêt l'un derrière l'autre devant Craquotte médusée et n'osant pas les suivre

On a marché, marché. Heureusement Danielle avait ses sandalettes noires en corde tressée que je lui avais choisies pour mettre fin à l'ère des hauts-talons dans les chemins de campagneJuin 1991 La Hulpe Plan Solvay392

Nous sommes revenus à la ferme Solvay et là nous avons bu deux Krieg et mangé un spaghetti bolognaise

Je reconduis Danielle à Joli Bois et rentre à Moircy vers 16h30. Nous sommes devenus inséparables

 

Lundi 24 juin

A Neufchâteau pour le jugement de mon procès contre ma Banque, les salopards d'Ippa. En fait j'arrive en retard et la greffière m'apercevant dans le fond de la salle et manifestement sachant qui je suis, vient m'apporter mon jugement en pleine audience. Je n'ai pas mes lunettes et vais donc lire ce jugement dans la lumière de la salle d'attente. Hourrah!!!Fantastique, mon indemnité de préavis est portée de 26 à 34 mois (Ippa fera malheureusement appel et je ne toucherai cette somme, plus les intérêts de quatre ans, que deux ans plus tard)

 

Danielle ne peut continuer à vivre à l'hôtel. Une amie voudra bien l'héberger mais la situation est dangereuse poue elle . Sa mère Gilberte m'a apporté son revolver à Moircy, en cas de nouvelle crise de Serge. Il paraît que le cran d'arrêt qu'il a ouvert devant moi vient de Tolède et lui avait été offert par le père de Danielle, décédé en 1990, alors que Danielle et moi venions de nous rencontrer

 

Mardi 26 juin

Je vais rejoindre Danielle à Hoursinne. C'est notre deuxième séjour là-bas dans un lieu de solitude. Je joue de la guitare pendant la préparation du souper." Vénus" dans le ciel. La chèvre et son faon dans la prairie derrière. A mon arrivée j'offre un totem à Catherine. Je la sens inquiète. On partira demain matinJuin 1991 Hoursinne Catherine398Mercredi 26

Nous quittons Catherine à 9h30. Nous cherchons à atteindre la Substitut du Procureur de Roi, Madame Bleret, par téléphone, pour savoir si Serge a été condamné. Danielle discute avec elle. Elle refuse de donner le résultat du jugement "Vous comprenez, si je commence à recevoir toutes les femmes qui ont des problèmes avec leurs maris" et ensuite "Vous n'aviez pas besoin d'épouser un homme qui avait des problèmes psychologiques". La classe, Madame Bleret. Elle est belle la solidarité des femmes

 

Nous nous rendons alors au greffe du tribunal de Marche. Refus absolu de communiquer le jugement du 24 mais. Danielle ne s'étant pas portée civile. Elle n'est QUE victime. Elle est belle notre justice..

 

Nous nous rendons chez la Juge d'Aye (Bois-Notre-Dame, 29), près de Marche. Elle arrive à 12h05 et miracle, elle a le jugement. Le voici "Le prononcé du jugement est reporté à 3 ans, pour ménager l'entente entre époux (sic)"

 

Nous retournons au Palais de Justice à Marche pour voir la Substitut Bleret en personne et Danielle la coïnce à la sortie de son bureau. Cela a duré plus d'une demi-heure. Bagarre incroyable. Danielle s'est magnifiquement battue

 

Ensuite nous piquons sur une armurerie à Bastogne. Nous mangeons à l'Adriatique et nous achetons une carabine et des munitions dans une armurerie. C'est Danielle qui signe le registre. Système semi- automatique avec un chargeur à 10 balles

 

On rentre à Moircy et j'ai une défaillance. J'appelle le Docteur Maréchal qui vient prendre ma tension et on lui raconte tout. Il nous conseille d'acheter un répondeur automatique. On rentre à Moircy

 

Jeudi 27 mai

Avec Danielle nous fêtons nos huit mois de compagnonnage. Je vais seul acheter un répondeur à Bastogne. Quand je reviens, Danielle a eu 10 appels dont un de ma fille Valérie, à qui je retéléphone. Elle a enfin son permis de conduire. Elle a été accostée mardi par Serge Poncelet dans la Librairie de Saint-Hubert " Ma femme est toujours avec votre père???Ca commence à bien faire..."

 

Le soir Danielle me remet une lettre qu'elle m'a écrite depuis son hôtel à Waterloo. La voici:

Mon amour,

De tous petits morceaux de papier pour t'exprimer mes grandes émotions. Ce sera peut-être difficile. Te dire à quel point ce WE passé ici, a encore été un moment très difficile, très sombre et cependant n'a fait que nous souder d'avantage encore.

Dans cet orage, nous avons eu des coins de ciel bleu superbes, nous avons un don qui est sans doute dû à l'amour, à notre amour, de transformer ce négatif qui nous entoure, en choses bonnes pour nous

J'ai été méchante avec toi, je le sais, mais nous nous en sommes expliqués, tu m'avais profondément blessée et si, comme tu le dis, je puis être forte, je suis aussi toute vulnérabilité quand il s'agit de toi

Ce que nous avons aussi eu comme rapprochement physique que je n'avais pas pu comprendre avant toi, nos corps, nos salives, nos sangs, tout a été un don total. J'ai un goût de toi, un désir de toi, tellement profond et tellement fort que j'ai peine à l'exprimer, mais je ne sens aucune entrave mon chéri.

J'ai senti la même attirance chez toi et ai été profondément émue de notre symbiose totale, tout cela avec beaucoup de respect et d'estime de l'autre, toujours

De plus en plus tu as été, comme toujours, à la hauteur de la situation et des problèmes. Tu fais preuve de tellement de courage et de force que bien sût, tu renforces encore mon admiration pour toi. Quel homme! Quel vrai homme !!!Eh oui tu assumes toujours toutes les questions problématiques, de façon magistrale, mon coeur

Heureuse de la visite au Musée d'Art moderne. Que d'ouvertures tu m'offres à tous les niveaux. Quand tu m'as dit que toi aussi tu étais digne d'être exposé là, j'en suis persuadée. Laisse-moi te dire que l'ignorante que je suis à ce niveau, a ressenti beaucoup de choses à Redu, et ma sensibilité, mon instinct ont tout de suite senti la qualité, la valeur de ton oeuvre, par rapport aux autres artistes. C'est une ère nouvelle qui va s'ouvrir pour toi. Tout le prédit et tu seras reconnu comme un grand, un tout grand

Quant à nous, mon amour adoré, j'espère rester à tes côtés le plus longtemps possible pour te regarder vivre, peindre, rire et t'aimer tout simplement dans une sérénité et un bonheur tout plein de douceur et de tendresse

Je t'aime...

 

Vendredi 28 juin

Céline passe ici sans prévenir, nous fait un joli numéro d'alcoolique, en présence de Valérie qui nous a rejoints. Céline essaie de circonvenir Danielle dans l'atelier et je l'entends d'en-bas et hop une deux..DEHORS !!!

José Strée viendra dimanche

 

Samedi 29 juin

Céline va rechercher avec Marc Robaye, à Charleville, sa 2 CH volée et que l'on a retrouvée

 

Dimanche 30 juin

FILMAGE VIDEO n°2 avec les Strée de Forrières. Ils arrivent à 10h30. Ils filmeront jusqu'à 19h30. Superbe !!!

 

Vendredi 5 juillet

Céline ici pour les derniers partages, les livres notamment. Je lui refuse les 4 vieilles éditions de Proust qui viennent de ma tante. Elle veut les 4 grandes peintures de Ransonnet qu'il m'a données lorque j'ai sauvé ses 40 tableaux, bref qu'est-ce qu'elle veut encore, car elle et en train de remettre l'inventaire du Notaire en question. C'est du fric qu'elle veut car elle doit payer 1500 euros pour sa voiture revenue de Charleville et accidentée samedi dernier, après être venue nous agresser en état d'ivresse. Elle veut une des Thankas que David nous a données et qui viennent des monastères  de Dharamsala mais elle veut la plus belle. Alors on tire au sort en jetant une pièce de monnaie en l'air et c'est moi qui gagne. Je lui laisse les 40 volumes de l'Encyclopédie Universalis. En échange elle veut tous les appareils de cuisine, lave-vaisselle etc..Je suis tellement éoeuré que je laisse tomber

 

Danielle vient à 15h00. Quid de son divorce à elle puisque le mien a été réglé en 2 semaines. Rien de neuf !!!Je me fâche. Danielle disparaît sans me prévenir

 

A 19h30, Serge s'amène en voiture et vient frapper à la porte. Il semble ivre. Je fais le mort. A quoi bon prendre des risques puisque Danielle a  disparu

 

Samedi 6 juillet..Je téléphone partout. Danielle est introuvable ou alors on me ment

A 15h0 une amie de Danielle me téléphone et me transmets son message "Je suis en France. Je veux la paix. Comme cela Christian ne sera plus en perpétuel état de siège"???. Je téléphone à sa mère qui n'en revient pas. Je descends me oeuvres une à une dans le hall car le camion du Sud vient tout charger mardi

 

Lundi 8 juillet

Danielle passe en coup de vent. malade, elle doit se soigner. Elle ne viendra pas à La Seyne. Elle a trouvé un lieu où elle est seule et à l'abri. On a fait l'amour et c'était poignant

 

Et le camion qui arrive 24 heures à l'avance avec un ouvrier de La Seyne, Yves Rolland, parti de là-bas à 2h00 du matin. On charge les 3 grands tiroirs à glissières du camion à 3 étages.Des totems, des pierres, des tôles, des champignons. Cinq tonnes d'oeuvres. Yves dîne avec moi et logera dans la chambre de Valérie. Il est touché par mon travail. Il a été chef d'entretien sur les yachts de la Seyne avant la faillite des chantiers maritimes. Il a été engagé par la mairie de La Seyne, service culturel et son job principal est de transporter les oeuvres des artistes pour les expositions organisées par la ville. Son fils Alain Rolland, habite à Gueugnon en Bourgogne, le village d'Henri Michon où on a séjourné en 1974 ou 75. Il s'occupe du Centre Culturel et social de Gueugnon

 

Mardi 9 juillet

Avec Yves on quitte à 7h45. Destination Douane à Arlon. Pour inventaire du contenu et éventuel laisser-passer. Je panique surtout à cause des champignons. Nous montrons une liste détaillée du contenu et les deux douaniers très gentils ne regardenr même pas à l'intérieur du camion. OUF !!!Yves roule vers la France et moi, je remonte à Moircy et tombe en panne, à la sortie de l'autoroute

 

J'avertis Thierry que Danielle ne viendra pas avec moi, loger chez lui et sa compagne Marie-Odile

 

Pris de soupçons suite à une conversation avec Arlette, je bondis à Mirwart. Gilberte me dit que Danielle est chez son mari à Awenne et qu'elle m'a toujours menti."Mais Christian, Danielle te ment depuis le début, depuis le début..." Et aussi que je manque de dignité; Je plonge sur Awenne. Catherine me dit que ses parents sont partis. Je devine que c'est chez son mari qu'elle est depuis vendredi.L'horreur du mensonge. A ce moment Danielle surgit et monte dans ma voiture. Serge la laisse faire car elle a dit que ce serait l'explication finale. Nous allons dans le noir sur une route de campagne. On se quitte vers minuit et je la reconduis chez elle. En entrant dans mon village, à l'orée de la forêt, j'aperçois Serge qui remonte en sens inverse. Que fait-il là?? J'arrive chez moi et en me garant devant le garage, je m'aperçois que la porte est défoncée et sur ma gauche je vois la voiture de Danielle devant ma porte d'entrée, calée à quelques centimètres de la baie vitrée. Le mur de façade et la haie sont défoncés. Impossible de rentrer par ma porte d'entrée. Les phares sont allumés. Je retourne à Awenne, parle avec le beau-fils Armand. Danielle est en fuite. En fait Serge a cru qu'elle ne reviendrait pas, alors que nous étions à deux pas de chez lui. Je rentre chez moi par derrière, avertis la Gendarmerie qui viendra constater entre 2 et 2h30 du matin

 

Mercredi 10 juillet

Je téléphone chez Joris qui vient faire un devis pour la porte du garage. Il y en aura pour 800 euros environ. En fait une nouvelle porte. Catherine et Armand viennent rechercher la voiture de Danielle; C. me dit que c'est fini entre sa mère et moi qui lui fait transmettre ce message. Armand L. m'apporte une lettre de Serge me proposant un dédommagement immédiat sur facture ( pour la porte du garage, pas pour Danielle)

 

Jeudi 11 juillet. Montage à Redu. Je n'y vais pas. Des amis monteront mon échelle d'Anlier pour moi

 

Vendredi 12 juillet   En fin d'après-midi je vais chez Marianne à Alle-sur-Semois. Temps magnifique. On soupe au bord de l'étang. Je rentre vers 23h30

 

Samedi 13 juillet.. VERNISSAGE A REDU  "UN LIVRE, UN ARTISTE "

Je pleure sans arrêt, ne me sens pas capable d'affronter ce vernissage. Je sors de ma sieste vers 15h30 et roule vers Redu, très lentement. J'arrive vers 16h30. Je,prends un Scotch Gordon au Zinc pour me donner du courage, puis tombe sur Marianne Poncelet et Axel Van Rijn. On repart prendre un verre en terrasse et pendant ce temps le vernissage bat son plein. Puis Charles-Axel voit passer Danielle en voiture??? Nous entrons dans la salle communale de Redu à 17h30. En effet Danielle est là. On s'embrasse, très émus. Il y a foule. J'aperçois mon frère, Céline et Valérie, Gilbert et Pascale Ravet, Dominique Collignon et Myriam Hornard. mon échelle fait sensation, je suis très entouré mais avec Danielle à mes côtés

On se retrouve au Bâteau Livre pour dîner. Je fais connaissance avec les Houyoux qui vivent à Cannes. Aussi une certaine Nicole Legrand, artiste, qui connait bien Ransonnet. Elle ressemble à Michèle Cédric

Danielle me quitte à 23h30. C'est horrible. Dans 48 heures je serai en France, à 1000 Kms d'ici

Je me couche à 1h00 du mat

Alain Schmitz m'a proposé d'entrer dans le Conseil Culturel du Centre d'art contemporain de Luxembourg belge. On verra !

 

Dimanche 14 juillet

Danielle me téléphone. Ses beaux-parents sont à Awenne et elle s'est taillée. Nous nous retrouvons à Redu vers midi au Bâteau Ivre, car j'y ai oublié mon catalogue-photos chez Pierre Dailly de la Librairie La Manne et dois retourner le chercher. J'achète un bracelet en hématine pour ma fille dont c'est l'anniversaire. Grande discussion avec Danielle mais on se quitte bien vers 16h00. Danielle m'a offert une chaine en plaqué-or achetée à Saint-Hubert et qui restera autour de mon cou

 

Je repasse chez Valérie à St Hubert pour lui offrir son cadeau

 

Couché à 21h00. Demain 15 juillet, la France, avec la maison ouverte car ma porte de garage n'est pas remplacée

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans Ma BIOGRAPHIE
commenter cet article

commentaires

fsetrin 22/09/2016 11:38

Violent tout ça. Ce que j'apprécie c'est la mère et la tante. Les gardiennes de la morale et de la vertu. Jeu glauques des deux pécores. Ce que j'appelle les vertueuses, elles doivent en être. Pauvre Danièlle ! Entre mère et tante...