Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 


LE BLOG TOTEMS DE CHRISTIAN VANCAU


 


POUR TRADUIRE MON TEXTE DN ALLEMAND OU EN ANGLAIS CLIQUEZ CI-DESSOUS

 

Site traduit en Allemand :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/de/index.html

 

Site traduit en Anglais :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/en/index.html


Sur cette photo, Christian Vancau dans son jardin avec quelques uns de ses totems et sa guitare à la main


Présentation

  • : le blog totems par : Christian VANCAU
  •   le blog totems par : Christian VANCAU
  • : Il s'agit de la réflexion d'un peintre de 78 ans, au départ d'un territoire peint et sculpté par lui, au coeur de l'Ardenne et dans lequel il vit en solitaire, tout en y accueillant de nombreux visiteurs!
  • Contact

Profil

  • Christian VANCAU
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.

Carte mondiale des Blogueurs

J'habite dans le Sud de la Belgique, à 10 Kms au Nord de Libramont, 50 Kms au Nord  de Sedan et 75 Kms au Nord de Longwy. Sur cette carte, la Belgique au Nord de la France et au Sud, une flèche noire indiquant mon village, situé au Nord de LibramontUne autre perspective. Moircy encadré, Bastogne 30 Kms Nord-Est, Luxembourg- ville au Sud-Est, Carte-Prov.Lux2-jpgSedan et Carte-Prov.Lux-jpgCharleville au Sud-Ouest

Recherche

<a href=

Mon adresse-mail est la suivante:  christian.vancau@base.be


" C'est d'abord un combat contre les parents et ensuite un combat contre les maîtres qu'il faut mener et gagner, et mener et gagner avec la brutalité la plus impitoyable, si le jeune être humain ne veut pas être contraint à l'abandon par les parents et par les maîtres, et par là, être détruit et anéanti "
( Thomas Bernhard, écrivain autrichien décédé en 1989 )

Ma biographie c'est ce combat et rien d'autre




Je suis un homme de 74 ans retiré dans un tout petit village des ardennes belges,  un endroit magnifique au bord de la forêt. J'y vis seul . J'ai une fille de 46 ans et deux petit-fils de 21 et 6 ans, qui vivent tous les trois à 10 Kms de chez moi.. Je suis donc un homme d'avant-guerre (1937), né à Gand en Flandre, de père gantois et de mère liégeoise (Gand et Liège sont les deux villes rebelles de Belgique ). Je suis arrivé à Liège en 1940 avec ma mère et ma soeur, alors que mon père s'était embarqué pour l'Angleterre, dans l'armée belge et y exerçait son métier de chirurgien orthopédiste. Je n'ai donc réellement rencontré mon père qu'à l'âge de 8 ans, après la guerre, en 1945. Mis à part 2 années à Bruxelles et une année en Suisse à Saint-Moritz, j'ai vécu à Liège et y ai fait toutes mes études, humanités gréco-latines chez les Jésuites et Droit à l'Université de Liège. Je me suis marié en 1962, ai eu une petite fille Valérie et ai cherché une situation, muni de mon diplôme de Docteur en Droit. J'ai trouvé un emploi dans la banque. Je n'aimais ni le Droit ni la banque, je ne me savais pas encore artiste, je voulais être journaliste. Ma famille bourgeoise m'avait dit "Fais d'abord ton droit" !  En 1966, j'ai commencé une psychanalyse qui a duré 5 anset demi. En 1967, j'ai commencé à peindre. En 1971, ma Banque m'a envoyé créer un réseau d'agences dans le Sud de la Belgique, ce que j'avais déjà fait dans la province de Liège. Je me suis donc retrouvé en permanence sur les routes explorant village après village, formant les agents recrutés et les faisant "produire". Il ne m'aurait jamais été possible d'être un banquier enfermé. Je ne tiens pas en place. Pendant 8 ans j'ai vécu au-dessus de ma banque à Libramont, créant mon réseau. En 1975, j'ai été nommé Directeur et Fondé de Pouvoirs. En 1978 j'ai acheté une maison en ruines à Moircy, mon territoire actuel. Je l'ai restaurée et y suis entré en 1979. En 1980, ma banque a été absorbée par une banque plus puissante et l'enfer a commencé. En 1983, mon bureau a été fermé. Je suis devenu Inspecteur, puis Audit en 1985 avec un réseau de 140 agences couvrant tout le Sud et l'Est de la Belgique. Dans le même temps je transformais mon territoire, creusais des étangs, installais plantations et totems et peignais abondamment. En 1989, j'étais "liquidé" par ma Banque avec beaucoup d'autres, pour des raisons économiques. Ma femme est partie.Je me suis retrouvé libre avec 28 mois de préavis et puis ensuite chômeur. Mais j'ai  intenté un procés à ma Banque. Ca a duré 4 ans et j'ai gagné. Quelle jouissance de pouvoir écraser une banque (à suivre)
.

<a href=

  

J'ai commençé à exposer en 1976 et celà a duré jusqu'en 1995, le temps de réaliser que le monde de l'Art  n'était pas plus reluisant que celui de la Banque. Je n'avais en outre, nul besoin de vendre et encore moins d'être célèbre. A chercher l'argent et la gloire, on est sûrs de perdre son âme, tôt ou tard (et de toutes façons, la réputation monte quand le cercueil descend ). J'ai donc quitté les mileux de l'art. J'ai encore peint jusqu'en 2002. Celà aura tout de même fait 35 ans. Je n'ai plus besoin de la peinture. Elle m'a permis de survivre psychologiquement et de me chercher. Pour moi l'Art est ce qui doit rendre la Vie plus belle que l'Art
Je suis un HOMME LIBRE, un sauvage, proche de la nature et des animaux, misanthrope, profondément rebelle, tout d'une pièce, physique, violent contrôlé à savoir positif dans ma violence, agnostique. Je ne crois absolument pas à l'avenir de l'Humanité. L'Homme est indécrottable. Il est UN LOUP pour l'Homme. Aucune leçon de l'Histoire ne lui a servi
Je ne crois pas à la politique. J'ai le coeur à gauche, instinctivement du côté des défavorisés, contre toute exploitation et abus de pouvoir, contre tout racisme, mais je ne suis pas de gauche, ça ne veut plus rien dire ! Et encore moins de droite, celà va de soi !
Je pense que si l'homme n'arrive pas à créer le bonheur dans sa vie personnelle intérieure, il est incapable de le créer pour les autres. La meilleure chose que l'on puisse faire pour les autres est d'être heureux soi-même !
Je préfère nettement les femmes aux hommes. Je me sens de leur sensibilité, je m'efforce de faire fleurir les mêmes valeurs qu'elles
Je pense que réussir sa vie, c'est réussir l'amour. Toutes les autres formes de "réussite", sont des ersatz qui ne "comblent "pas
Je suis né un 1er Novembre, suis donc Scorpion, Ascendant Gemeaux, Milieu du Ciel en Verseau, Mercure en Scorpion comme le Soleil, Mars et Jupiter en Capricorne, Saturne en Poissons, Uranus en Taureau, Neptune en Vierge, Pluton en Lion, Vénus en Balance, ainsi que la Lune, j'ai mes Noeuds lunaires ( sens de ma vie, mon destin ici bas ) et Lilith (la lune noire) en Sagittaire. Du Scorpion, j'ai l'agressivité, le côté piquant, le côté rebelle. Du Gemeaux, j'ai le goût des langues , de l'écriture, des voyages, et l'incapacité à rentrer dans des hiérarchies ou dans des groupes,
quels qu'ils soient, et à me soumettre à une autorité
Dans mes jeunes années j'ai pratiqué beaucoup de sports: tennis, natation, cyclisme, ping-pong, ski, boxe et karaté. Aujourd'hui toute mon activité physique est concentrée sur les travaux d'entretien de mon territoire. Je suis jardinier 6 mois par an.
En dehors de la peinture, je pratique d'autres activités: 1) Lecture (romans, polars compris, poésie, théâtre, ouvrages de philosophie et de psychologie, mythologies etc..) 2) Ecriture (Un journal quotidien depuis 1980, comptant à ce jour 45.000 pages ), 3) Musique (Guitare et piano). Toutes les musiques m'intéressent, blues, jazz, rock, chanson française, musique classique et contemporaine. 4) Photo et Video. 5)Jardinage et rapport constant avec le monde animal. 6)Et enfin l'informatique, activité nouvelle que je pratique depuis3 ans et qui a abouti à la création de ce blog

Articles Récents

Pages

Texte Libre


-->
<

Texte Libre

Texte Libre


Jetez un oeil dans mes LIENS sur Richard OLIVIER, BIG MEMORY, mon ami Richard, Cinéaste belge, étant sur un gigantesque projet: Filmer tous les CINEASTES BELGES, morts ou vifs. Enfin, un artiste qui s'intéresse à ses pairs !http://www.bigmemory.be

Texte Libre

COHEN Eveybody Knows
Tibetan Song

Je suis sur les blogs pro-tibétains:

www.candle4tibet.org
www.ning.com

VENEZ M'Y REJOINDRE !

Christian VANCAU

10 septembre 2008 3 10 /09 /septembre /2008 10:00

Juan-Manuel FANGIO et Paul GENDEBIEN, photographiés sur le podium de Francorchamps, avec mon petit appareil, Agfa  Box, dans les années 1953-54..

Voici donc ma classe de Rétho. Je suis au 2e rang debout, derrière le professeur. Jean-Pierre Willemaers est juste derrière moi avec un pull foncé
 

Donc il ne me dérange pas ce nouveau professeur, petit gros. Je lui offre même une dissertation philosophico-religieuse, à l'examen écrit de religion, un texte remarquable, paraît-il, à propos duquel, il est dythirambique devant toute la classe, classe dans laquelle je suis devenu parfaitement terne an niveau de mes résultats et pestiféré au niveau de mon refus d'entrer dans les ordres. Je suis un élève moyen qui essaie péniblement de s'en tirer au niveau des maths, de l'algèbre et de la trigono (par contre la géométrie ça marche), qui sont ses cauchemars depuis toujours (autre forme de refus du père), afin de pouvoir obtenir "Le grand Diplôme ", le "petit diplôme" ne donnant accès qu'aus études littéraires et au Droit. Le grand diplôpme par contre donnait accès à la Médecine, aux ingénieurs etc..., à condition que nous les "gréco-latins" fassions une année après la rhéto à savoir la Scientifique, qui elle, était la rhéto normale de ceux qui avaient fait leurs études modernes et qui n'en avaient rien à cirer des langues mortes. Au fait à quoi ça sert une langue morte au fait ???.

Mais ce même Père Delepierre nous tenait néanmoins des discours délirants destinés à canaliser notre puberté turgescente. Il nous donnait un cours de religion  sur le mariage. N. Notre mariage serait une répétition du mariage entre le Christ et sa Sainte Eglise, donc une grande histoire d'amour entre le message du Christ et une Eglise qui bien entendu, ne l'aurait en rien trahi. Il faut oser tout de même. Donc notre future femme serait comme une église. Tu parles d'un pied. Nous étions tous des "Christ "et notre future femme serait notre "Sainte-Mère l'Eglise, donc notre mère. La boucle est bouclée car si la femme n'est pas exclusivement une mère et une église, elle ne peut être qu'une salope. Notre mariage serait donc l'alliance du Christ et de l'Eglise et nous aurions beaucoup de petites grenouilles de bénitiers que nous vêtirions de soutanes noires. Je ne plaisante pas, il existait un cours écrit par lui et il doit en rester des traces. Et en plus celà ne concernait évidemment que les cinquante pour cent d'entre nous qui ne voulaient pas devenir "Curés"

Petit execice de mémoire en regardant la photo ci-dessus. De bas en haut et de gauche à droite: Paul Gielen, premier de classe, Alain Nondonfaz, Malmédy, Le Père Delepierre notre professeur, Walsch, Roger Le Bussy et Pierre Verlaine, grands amis.
Deuxième rang en montant: Manu Delamotte, autre premier de classe, Jeukens, Bormans, Pierre Smal, Moi (quelle coiffure zazou ou zazie comme dirait Johnny dans le Paris-Dakar à propos de Zidane) Campion, Michel Potelle, Pierre Couvreur et Devresse.
Troisième rang: Fanuel, Trousse, Albert Hemmerlin, Jean-Pierre Willemaers, mon ami poète, Philippe Nonet, grand ami aussi, Emmanuel Mahy
Quatrième rang, toujours de gauche à droite. Boxus, Guy Palmers, Cawez, Hardenne, Guy Philippart de Foy, Michel Mersch (autre grand ami)
Et les trois au-dessus: Brisbois, Georges Gevers et Alain Pirard S.J. C'est lui qui s'occupe de l'Association des anciens élèves. C'était mon second de patrouille aux Scouts
Eh bien finalement, 52 ans plus tard, je me souviens de tous les noms

Je dois aussi et encore parler du scoutisme, toujours présent, à la XXeme Saint-Hubert, troupe inter-paroissiale de gosses de riches et de nobilions, troupe évidemment catholique mais trop snob pour se mêler à la lie des paroisses de quartier. L'Ecureuil réservé (moi) est devenu second (sous-chef de bureau, pourrait-on dire ) de la patrouille des Spiroux, décidément les écureuils me poursuivent , puis chef de patrouille, après le départ d'Hubert Halkin. CP comme on disait. Fort taiseux, je n'ai pas d'autorité sur les autres, je suis trop "copain" avec eux. Les chefs hésitent à me donner cette responsabilité, mais il n'y a personne d'autre. Je suis en fait, nommé à l'ancienneté et m'efforcerai de prouver que je vaux bien n'importe qui. Mon second de patrouille est un élève de ma classe à Saint-Servais, André Pirard, totemisé Girafe car il est plus grand que tout le monde. Futur Jésuite et donc toujours à Saint-Servais, et responsable des Anciens. Salut André si tu m'écoutes ! (je sais que certains me lisent là-bas au Collège, quelques survivants) Et j'accomplis alors une sorte de carrière dans le Scoutisme. Je réussis mon Hike de première classe (On part dans la nature pendant trois jours, on repère ses itinéraires avec une carte et une boussole, on doit gagner son pain en travaillant dans les fermes et on dort dans les foins à l'intérieur des granges ). Ensuite je réussis à Bruxelles, successivement le Hike de la Couronne et le Wood-Badge. Je deviens ainsi Scout de la Couronne, une sorte de Légion d'honneur, en somme. Imaginez la fierté de ma mère, elle qui pleure encore l'abdication du Roi Leopold III en 19501957 SCOUTS- Woodbadge

D'ailleurs en 1951, à 14 ans (il en fallait quinze normalement), j'ai eu la chance d'être sélectionné pour participer à un Jamboree, grand rassemblement des scouts du monde entier. Je me suis retrouvé à Bad Ischl, en Autriche, dans la vallés de l'Inn, à 34 Kms de la maison de Thomas Bernhard à Gmünden (mais je ne le connaissais évidemment pas à l'époque ), non loin de Salzbourg. Immense plaine entre deux montagnes, avec des milliers de tentes et des scouts de toutes les couleurs. On se promenait les uns chez les autres, on s'échangeait des badges ( j'en ai encore), on assistait aux feux de camp des indiens Dakotas ou des Ethiopiens cuivrésImageJ2.jpg

J-1.jpgJamboree-3.jpg

Ma troupe est donc une troupe de nobles ou de semi-nobles, royalistes et catholiques. Beaucoup de parents ont de petits ou de grands châteaux dans la région liégeoise ( de Laminne de Bex, de Theux de Melan de Montjardin, Chevaliers du Saint-Empire, Henri de Frahan, de Pierpont, de Terwagne d'Hautricourt etc...) Tout ce petit monde doré, joue au tennis au Sart-Tilman, à Duinbergen et au Zoute, à savoir à la Côte belge et se passionne pour les courses de motos et de Formule Un, à Francorchamps. Etant affecté à l'affichage du nombre de tours accomplis à la Tribune d'honneur de Francorchamps sur la ligne d'arrivée, j'ai pu côtoyer les grandes vedettes de l'époque, Fangio, Stirling Moss et en moto le fameux Pasteur Anglais prénommé Duke qui gagnait sur Norton 350 et 500 et franchissait la ligne en solitaire en se couchant de tout son long sur sa moto ( voir photo en haut de page)

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans Ma BIOGRAPHIE
commenter cet article

commentaires