Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 


LE BLOG TOTEMS DE CHRISTIAN VANCAU


 


POUR TRADUIRE MON TEXTE DN ALLEMAND OU EN ANGLAIS CLIQUEZ CI-DESSOUS

 

Site traduit en Allemand :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/de/index.html

 

Site traduit en Anglais :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/en/index.html


Sur cette photo, Christian Vancau dans son jardin avec quelques uns de ses totems et sa guitare à la main


Présentation

  • : le blog totems par : Christian VANCAU
  •   le blog totems par : Christian VANCAU
  • : Il s'agit de la réflexion d'un peintre de 70 ans, au départ d'un territoire peint et sculpté par lui, au coeur de l'Ardenne et dans lequel il vit en solitaire, tout en y accueillant de nombreux visiteurs!
  • Contact

Profil

  • Christian VANCAU
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.

Carte mondiale des Blogueurs

J'habite dans le Sud de la Belgique, à 10 Kms au Nord de Libramont, 50 Kms au Nord  de Sedan et 75 Kms au Nord de Longwy. Sur cette carte, la Belgique au Nord de la France et au Sud, une flèche noire indiquant mon village, situé au Nord de LibramontUne autre perspective. Moircy encadré, Bastogne 30 Kms Nord-Est, Luxembourg- ville au Sud-Est, Carte-Prov.Lux2-jpgSedan et Carte-Prov.Lux-jpgCharleville au Sud-Ouest

Recherche

<a href=

Mon adresse-mail est la suivante:  christian.vancau@base.be


" C'est d'abord un combat contre les parents et ensuite un combat contre les maîtres qu'il faut mener et gagner, et mener et gagner avec la brutalité la plus impitoyable, si le jeune être humain ne veut pas être contraint à l'abandon par les parents et par les maîtres, et par là, être détruit et anéanti "
( Thomas Bernhard, écrivain autrichien décédé en 1989 )

Ma biographie c'est ce combat et rien d'autre




Je suis un homme de 74 ans retiré dans un tout petit village des ardennes belges,  un endroit magnifique au bord de la forêt. J'y vis seul . J'ai une fille de 46 ans et deux petit-fils de 21 et 6 ans, qui vivent tous les trois à 10 Kms de chez moi.. Je suis donc un homme d'avant-guerre (1937), né à Gand en Flandre, de père gantois et de mère liégeoise (Gand et Liège sont les deux villes rebelles de Belgique ). Je suis arrivé à Liège en 1940 avec ma mère et ma soeur, alors que mon père s'était embarqué pour l'Angleterre, dans l'armée belge et y exerçait son métier de chirurgien orthopédiste. Je n'ai donc réellement rencontré mon père qu'à l'âge de 8 ans, après la guerre, en 1945. Mis à part 2 années à Bruxelles et une année en Suisse à Saint-Moritz, j'ai vécu à Liège et y ai fait toutes mes études, humanités gréco-latines chez les Jésuites et Droit à l'Université de Liège. Je me suis marié en 1962, ai eu une petite fille Valérie et ai cherché une situation, muni de mon diplôme de Docteur en Droit. J'ai trouvé un emploi dans la banque. Je n'aimais ni le Droit ni la banque, je ne me savais pas encore artiste, je voulais être journaliste. Ma famille bourgeoise m'avait dit "Fais d'abord ton droit" !  En 1966, j'ai commencé une psychanalyse qui a duré 5 anset demi. En 1967, j'ai commencé à peindre. En 1971, ma Banque m'a envoyé créer un réseau d'agences dans le Sud de la Belgique, ce que j'avais déjà fait dans la province de Liège. Je me suis donc retrouvé en permanence sur les routes explorant village après village, formant les agents recrutés et les faisant "produire". Il ne m'aurait jamais été possible d'être un banquier enfermé. Je ne tiens pas en place. Pendant 8 ans j'ai vécu au-dessus de ma banque à Libramont, créant mon réseau. En 1975, j'ai été nommé Directeur et Fondé de Pouvoirs. En 1978 j'ai acheté une maison en ruines à Moircy, mon territoire actuel. Je l'ai restaurée et y suis entré en 1979. En 1980, ma banque a été absorbée par une banque plus puissante et l'enfer a commencé. En 1983, mon bureau a été fermé. Je suis devenu Inspecteur, puis Audit en 1985 avec un réseau de 140 agences couvrant tout le Sud et l'Est de la Belgique. Dans le même temps je transformais mon territoire, creusais des étangs, installais plantations et totems et peignais abondamment. En 1989, j'étais "liquidé" par ma Banque avec beaucoup d'autres, pour des raisons économiques. Ma femme est partie.Je me suis retrouvé libre avec 28 mois de préavis et puis ensuite chômeur. Mais j'ai  intenté un procés à ma Banque. Ca a duré 4 ans et j'ai gagné. Quelle jouissance de pouvoir écraser une banque (à suivre)
.

<a href=

  

J'ai commençé à exposer en 1976 et celà a duré jusqu'en 1995, le temps de réaliser que le monde de l'Art  n'était pas plus reluisant que celui de la Banque. Je n'avais en outre, nul besoin de vendre et encore moins d'être célèbre. A chercher l'argent et la gloire, on est sûrs de perdre son âme, tôt ou tard (et de toutes façons, la réputation monte quand le cercueil descend ). J'ai donc quitté les mileux de l'art. J'ai encore peint jusqu'en 2002. Celà aura tout de même fait 35 ans. Je n'ai plus besoin de la peinture. Elle m'a permis de survivre psychologiquement et de me chercher. Pour moi l'Art est ce qui doit rendre la Vie plus belle que l'Art
Je suis un HOMME LIBRE, un sauvage, proche de la nature et des animaux, misanthrope, profondément rebelle, tout d'une pièce, physique, violent contrôlé à savoir positif dans ma violence, agnostique. Je ne crois absolument pas à l'avenir de l'Humanité. L'Homme est indécrottable. Il est UN LOUP pour l'Homme. Aucune leçon de l'Histoire ne lui a servi
Je ne crois pas à la politique. J'ai le coeur à gauche, instinctivement du côté des défavorisés, contre toute exploitation et abus de pouvoir, contre tout racisme, mais je ne suis pas de gauche, ça ne veut plus rien dire ! Et encore moins de droite, celà va de soi !
Je pense que si l'homme n'arrive pas à créer le bonheur dans sa vie personnelle intérieure, il est incapable de le créer pour les autres. La meilleure chose que l'on puisse faire pour les autres est d'être heureux soi-même !
Je préfère nettement les femmes aux hommes. Je me sens de leur sensibilité, je m'efforce de faire fleurir les mêmes valeurs qu'elles
Je pense que réussir sa vie, c'est réussir l'amour. Toutes les autres formes de "réussite", sont des ersatz qui ne "comblent "pas
Je suis né un 1er Novembre, suis donc Scorpion, Ascendant Gemeaux, Milieu du Ciel en Verseau, Mercure en Scorpion comme le Soleil, Mars et Jupiter en Capricorne, Saturne en Poissons, Uranus en Taureau, Neptune en Vierge, Pluton en Lion, Vénus en Balance, ainsi que la Lune, j'ai mes Noeuds lunaires ( sens de ma vie, mon destin ici bas ) et Lilith (la lune noire) en Sagittaire. Du Scorpion, j'ai l'agressivité, le côté piquant, le côté rebelle. Du Gemeaux, j'ai le goût des langues , de l'écriture, des voyages, et l'incapacité à rentrer dans des hiérarchies ou dans des groupes,
quels qu'ils soient, et à me soumettre à une autorité
Dans mes jeunes années j'ai pratiqué beaucoup de sports: tennis, natation, cyclisme, ping-pong, ski, boxe et karaté. Aujourd'hui toute mon activité physique est concentrée sur les travaux d'entretien de mon territoire. Je suis jardinier 6 mois par an.
En dehors de la peinture, je pratique d'autres activités: 1) Lecture (romans, polars compris, poésie, théâtre, ouvrages de philosophie et de psychologie, mythologies etc..) 2) Ecriture (Un journal quotidien depuis 1980, comptant à ce jour 45.000 pages ), 3) Musique (Guitare et piano). Toutes les musiques m'intéressent, blues, jazz, rock, chanson française, musique classique et contemporaine. 4) Photo et Video. 5)Jardinage et rapport constant avec le monde animal. 6)Et enfin l'informatique, activité nouvelle que je pratique depuis3 ans et qui a abouti à la création de ce blog

Articles Récents

  • Romain GARY et Jean SEBERG-Biographies
    ROMAIN GARY Romain Gary, de son vrai nom Roman Kacew (prononcer: katsief, russe : Кацев) est un romancier français, de langue française et de langue anglaise, né le 8 mai 1914 à Vilna (gouvernement de Vilna, Empire russe) , Wilno (Pologne) après la Grande...
  • Bio 284 - 3e trimestre 2000
    Samedi 1er juillet Depuis une semaine je taille mes haies et les bordures de lierre de la toiture. Travail infernal J'apprends que Marie-Claire Verdure aurait dit que des artistes peu connus, comme moi par exemple, ne pouvaient pas avoir une oeuvre vraiment...
  • Le Restaurant des Jardins de la Molignée
    Ce restaurant est situé sur la route qui mène de Dinant à Yvoir, le long de la Meuse, sur la Nationale 92, à ANHEE, à l'entrée de la Vallée de la Molignée (Nationale 97), sur la gauiche, au-dessous de l'Hôtel du même nom Un Restaurant délirant d'incompétence...
  • Bio 283 - 2e trimestre 2000
    Le Procope mon quartier général à Paris Samedi 1er avril Eric Neuberg à Moircy. Pire insomniaque que moi et il ne m'en avajt jamais parlé. On a regardé Maurane et aussi le scoop Sollers-Rolin à Bouillon de Cultture(Sollers et Dominique Rollin, amants...

Pages

Texte Libre


-->
<

Texte Libre

Texte Libre


Jetez un oeil dans mes LIENS sur Richard OLIVIER, BIG MEMORY, mon ami Richard, Cinéaste belge, étant sur un gigantesque projet: Filmer tous les CINEASTES BELGES, morts ou vifs. Enfin, un artiste qui s'intéresse à ses pairs !http://www.bigmemory.be

Texte Libre

COHEN Eveybody Knows
Tibetan Song

Je suis sur les blogs pro-tibétains:

www.candle4tibet.org
www.ning.com

VENEZ M'Y REJOINDRE !

Christian VANCAU

3 avril 2015 5 03 /04 /avril /2015 06:07
En Albanie, à Hekal une institutrice, écrivain : Fatbardha Sulaj
En Albanie, à Hekal une institutrice, écrivain : Fatbardha Sulaj
 
   albania-mineral-map
 

FATBARDHA SULAJ ECRIVAIN ALBANAIS..." L'OMBRE FEMININE"

par Christian Vancau, mardi 13 décembre 2011, 15:5615725 10899442578Fadbartha Sulaj

  carte geographique albanie

Elle habite HEKAL a 144 Kms au Sud-Est de TIRANA,Tirana800px-Boulevard, Tirana près du site archéologique de BYLIS   Albania Byllis theatre Albania Byllis-01-Albet elle est institutrice. Cette jeune femme a appris le français et j'ai tout de suite compris qu'elle voulait sortir de son ghetto et communiquer avec la culture occidentale. Nous sommes donc "entrés en courriel", en mars 2010. Je l'aidais à perfectionner son français et en échange elle m'apprenait un peu d'albanais. Je suis allé jadis en bordure de son pays à plusieurs reprises,, au Montenegro et au Kosovo. A l'époque j'avais appris le Serbo-croate car j'allais régulièrement dans l'ex-Yougoslavie, mais cette langue n'a rien à voir avec l'albanais.

 

Et voici que fin mai 2011, Fatbardha m'envoie un texte qu'elle a écrit en français et qui aurait déjà été corrigé. J'ai frémi en voyant les multiples fautes d'orthographe et de syntaxe qui avaient été laissées. Mais je me suis dit que cette femme avait tellement de courage, le courage d'écrire dans une autre langue que la sienne. j'ai trouvé cela formidable et je me suis mis au travail. Tellement épique qu'il m'a fallu deux mois, juin et juillet. J'ai failli plusieurs fois abandonner. je ne comprenais pas le sens de certaines phrases, craignais de détourner son écriture originale, posais des questions à chaque page, tout cela par le Net.

 

A l'époque j'avais le tournage de mon film "Homme de Boue". Hugo Horiot était à la maison. Je luttais contre la sécheresse, en tirant ds mes étangs des tonnes de boues pour que mes poissons survivent. Je me suis accroché et voilà aujourd'hui il est là son livre en français, publié à Tirana. Je lui souhaite bien du succès. j'ai pu constater qu'une autre belge avait écrit une préface, Josiane Hubert. Je l'apprends à l'instant en allant chercher mon courrier à la Poste de Libramont. J'intègre donc son texte dans mon article.

 

Signaler que Fatbardha a une autre passion: la peintureX100 1052Image070Image393

 

"Fat, te perqafoj shume forte. Edhe une jame te puth shume. Ti je e bukur. Une jamne. Te dua. Dobroï vecero. Dasfidania "

.....

Fatbardha m'a appris l'Albanais...

Fatbardha au Lac d'Ohrid où je suis allé en 1968. Le Lac aux 3 frontières, Yougoslavie à l'époque, Albanie et GrèceLe lac le plus profond des Balkans et aussi un des plus vieux du monde avec une flore exceptionnelle, faisant partie du patrimoine de l'Unesco. Ce lac est sitié en Macédoine, à la frontière Est de l'Albanie. Voici l'Eglise byzantine San Johan (j'y suis allé)Ohrid San Johan dsc8258acr-copie-1Ohrid640-view-of-the-lakeohrida8wOhrid img 4703-1Et revoici Fatbardha à Bylis

Fatbardha dans les ruines de BYLIS

Toujours dans les ruines de Bylis

dans ses montagnes albanaises, les Crna gora comme on dit en Serbe (Montagne noire ou Montenegro)

Voici l'enveloppe qui m'est arrivée d'Albanie vendredi dernier

Le livre(recto))" L'Ombre Féminine" en albanais et en français

le verso

la page de garde

La Préface de David Laurençon

David Laurençon(suite)

David Laurençon(fin) l

La préface de Josiane Hubert

 

Voici un extrait du livre deFatbardha Sulaj, intitulé LA LANTERNE ROUGE

"La lumière envoie mille reflets dans chaque direction sur la petite route , l'ombre apparaît, son image s'agrandit sur les murs des maisons, dans les maisons rouges, une ombre rouge, une ombre couverte avec du satin rouge, elle ne marche pas, elle vibre légèrement. A peine perceptible, c'est effrayant, c'est gai. Un bruit bizarre casse sa trajectoire, comme un long flash, elle dessine la trace, c'est rouge, partout rouge et les pensées transmettent seulement les impulsions rouges. Pensées?. Que dis-je, les ombres n'ont pas de pensées, personne ne l'ignore, elles existent juste dans une autre dimension.

Puis-je dire ce que c'est ? Une ombre mystérieuse. Elle se démultiplie sur la route, au loin, comme la musique d'un tambour qui nous parvient, de plus en plus fort, l'ombre comme un drapeau qui claque dans l'air, le rouge plus que rouge. Les bruits se répètent, se répètent, l'ombre rit, rit de ses images qui ne sont plus très nombreuses, en voilà seulement encore une, encore le bruit. Chuuuuut...la dernière lanterne rouge s'est cassée. L'ombre, elle, est en train de rechercher touts les lanternes rouges pour n'être pas surveillée dans sa promenade "

Encore à Byllis164175 184606994889204 100000197134835 709823 2784830 n

 

HEKAL à quelques kilomètres de TIRANA, direction Sud-Est. Moi je suis allé sur le Lac d'OHRID, à l'Est, donc vraiment pas loinmap of albania

c

carte geographique albanie

 

Les Beaux paysages d'Albanie:

 

HISTOIRE

 

L'Albanie, le PAYS DES AIGLES, est une République d'Europe du Sud, ouverte sur la Mer Ionienne (Adriatique). Au Nord le Montenegro, au N.E le Kosovo, à l'Est la Macédoine et au Sud, la Grèce. Elle compte 2 millions 810.000 habitants (recensement de 2011), et 29.000 Kms2 de superficie. Les ancêtres des  albanais sont les ILLYRIENS (Indo-européens) qui apparaissent au 20e siècle avant J-C . Population en majorité musulmane. Pays occupé par l'Empire ottoman de 1478 à 1870.

 

L'Albanie proclame son indépendance le 28 novembre 1912 . Ensuite Ahmed Ben Zogulli, un chef de clan musulman, devient Premier Ministre, puis Président de la République, puis se fait proclamer Roi en 1928 sous le nom de ZOG (ou Zogu) Ier.. Il épouse Géraldine, une Princesse hongroiseZOG 1er

 

Enfin Mussolini l'annexe en 1939 en tant que protectorat italien. Occupée pendant la guerre 40 par les allemands et les italiens mais foyers de résistance nombreux.

 

En 1946 Enver HOXHA, stalinien devient Président de la République autonome d'Albanie. HOXHA se sépare de Staline et s'ouvre à la Chine n 1961.

Il meurt en 1985. Et en  1992, Sali Berisha est le 1er président démocratiquement élu.

 

L'Albanie est un pays montagneux à 70%, essentiellement agricole, tenu à l'écart du reste du monde par son dictateur Stalinien Hoxha pendant 40 ans, un pays qui auparavant fût entravé par la domination ottomane pendant 400 ans.

 

 

Les beaux paysages d"Albanie

  albania 7 galleryfull-1-copie-1albanian raind kurveleshialbanie-plage Un autre lac situé au Nord-Ouest de l'Albanie, à ULCINJE (J'y ai passé 10 jours à camper sur la plage en 1967) est le LAC de SHKODËRLac de SKöder au N-O (Ulcinje)800px-Grmozur

Hekal est une petite ville albanaise, située dans le district de Mallakastër et la préfecture de Fier.
La ville compte 4 717 habitants depuis le dernier recensement de la population.
Entourée par
Ballsh, Fratar et Qendër, Hekal est située à 6 km au sud-ouest de Ballsh la plus grande ville aux alentours.
Située à 298 mètres d'altitude, la ville de Hekal a pour coordonnées géographiques Latitude: 40° 33' nord
Longitude: 19° 43' 60'' est

 

 

.Byllis (grec moderne : Βυλλίς) était la plus grande cité d'Illyrie du sud, sur la rive orientale de l’Adriatique, dans le sud-ouest de l’Albanie, entre Fier et Gjirokastre. Proche d’Apollonie et de Buthrote, c'est un site archéologique de grande taille (30 ha), mais difficile d'accès sur un plateau dans les collines de Mallakastër à plus de 500 m au-dessus de la rivière Vjosa et donc peu visité.

Origine et fondation

Étienne de Byzance évoque la création légendaire de la cité par Néoptolème au retour de la Guerre de Troie probablement en raison d'une étymologie fantaisiste : Byllis / Ilion. De plus, selon cet auteur, un peuple voisin, les Amantini affirmaient être descendants des Abantes d'Eubée et s'être installés dans la région après cette même guerre de Troie1. D'autres étymologies fantaisistes font le lien avec Tbilissi et voudraient que les peuple local des Bylliones fût indo-européen originaire du Caucase.

Les fouilles archéologiques ont révélé une fondation dans la première moitié du IVe siècle av. J.-C.. Elle était sûrement le résultat d'un synœcisme de divers villages voisins dont Nikaia (près du village moderne de Klos), Gurezeza (près du village moderne de Cakran), Margelliç (près du village moderne de Patos), Rabije et Kalivaç près de Tepelen1.

Histoire

La région sous domination de rois locaux fut conquise vers 314 avant J. C. par Cassandre de Macédoine. La cité aurait ensuite été dirigée par des rois illyriens avec un intermède de domination par Pyrrhus Ier. La cité s'allia aux Romains contre la reine Teuta et devint colonie impériale à l'époque d'Auguste1.

Au début du IIIe siècle av. J.-C., la région autour de la cité s'était organisée en koinon (communauté) avec une constitution, des institutions et une monnaie de bronze. En 167 avant J. C. les Romains exigèrent l'arrêt de la frappe de la monnaie puis la transformation en colonie fit disparaître les institutions particulières remplacées par l'organisation coloniale romaine1.

À la fin du IVe siècle la ville fut presque entièrement détruite par les Wisigoths, mais reconstruite à l'époque de Théodose II. Elle fut alors siège d'un évêché. Au VIe siècle les invasions slaves entraînèrent son abandon définitif1.

Ville et monuments

Le plan de la ville de Byllis, ainsi que ses remparts (3,5 m de large, 9 m de haut et 2,250 m de long), ont pris leur forme définitive entre 370 et 350 av. J.-C. Quatre grands axes, larges de 8,3 m, traversaient la ville du nord au sur, à 134 m l’un de l’autre, croisant des rues tranversales de 6,6 m à tous les 64 m. Ainsi ont été déterminées des insulae de huit résidences, comme on en retrouve par exemple à Pompéi, en Italie du Sud, où elles sont plus petites et plus récentes.

Le cœur monumental hellénistique de Byllis comprend un théâtre érigé au IIIe siècle av. J.-C., d'une hauteur de 16 m, d'un diamètre de 78 m et pouvant accueillir 7 500 spectateurs; un grand portique dominant la Vjosa; une grande Agora (4 ha) bordée de stoas en équerre; un stade et un gymnase. Le stade est construit en partie sur une immense citerne (1 200 m3).

La plupart des vestiges visibles aujourd'hui datent de l'Antiquité tardive, notamment la cathédrale (Basilique B) et ses dépendances, qui constituent le plus vaste ensemble dégagé, les autres églises (Basiliques A, C, D, E), le rempart tardif élevé sous Justinien Ier, mais aussi des maisons urbaines (dont l'une à l'emplacement du monument dit de Terentianus), des citernes, etc.

Sources

Les premières sources historiques concernant les Billions se trouvent chez l’historien Grec Pseudo-Scylax, qui fait une description des côtes Illyriennes entre Byllis et l’antique Épire. Par la suite ont été retrouvées les inscriptions de l’Oracle de Delphes et de Dodone, les tablettes des Jeux olympiques antiques, mais surtout celles des Jeux Pythiques, auxquels les Billiones, qui parlaient l'illyrique et le grec, ont été invités comme des Hellènes. En plus, citons les œuvres de Étienne de Byzance, Pyrrhus II Roi d’Epire, les Romains Tite-Live, Jules César, Cicéron et Strabon.

Travaux archéologiques

En 1820, l’explorateur Britannique Henry Holland a fait la découverte des monnaies antiques et de mosaïques anciennes sur une des collines dominant la vallée de la rivière Vjosa, ce qui a attiré l’attention du consul local de France. Les premières fouilles ont été menées pendant la Première Guerre mondiale par des troupes autrichiennes stationnées dans la région de Mallakastër. Outre les recherches épigraphiques de Pierre Cabanes, les premières recherches archéologiques systématiques ont été menées pour le compte de l'Institut archéologique de Tirana par Neritan Ceka et Skënder Muçaj de 1978 à 1991. Une mission franco-albanaise a été créée en 1999 sous l'égide de l'Institut archéologique de Tirana et de l'École française d'Athènes pour assurer la publication de vestiges de l'Antiquité tardive puis, à partir de 2000, pour explorer le quartier de la cathédrale, les carrières et d'autres parties de la ville. Dirigée Skënder Muçaj et par Jean-Pierre Sodini, auquel a succédé Pascale Chevalier, la mission comprend actuellement des archéologues albanais (Institut archéologique de Tirana), français (École française d'Athènes, Université de Clermont-Ferrand, CNRS) et québécois (Université du Québec à Rimouski).

Notes et références

BYLLIS
BYLLIS
BYLLIS
BYLLIS
BYLLIS
BYLLIS
BYLLIS
BYLLIS
BYLLIS
BYLLIS
BYLLIS
BYLLIS
BYLLIS
BYLLIS

BYLLIS

Le livre de Fatbardha;.." L'OMBRE FEMININE"

Voir ci-dessous

En Albanie, à Hekal une institutrice, écrivain : Fatbardha Sulaj
En Albanie, à Hekal une institutrice, écrivain : Fatbardha Sulaj
En Albanie, à Hekal une institutrice, écrivain : Fatbardha Sulaj
En Albanie, à Hekal une institutrice, écrivain : Fatbardha Sulaj
En Albanie, à Hekal une institutrice, écrivain : Fatbardha Sulaj
En Albanie, à Hekal une institutrice, écrivain : Fatbardha Sulaj
En Albanie, à Hekal une institutrice, écrivain : Fatbardha Sulaj
En Albanie, à Hekal une institutrice, écrivain : Fatbardha Sulaj

PEINTURES RECENTES DE FATBARDHA SUKAJ

En Albanie, à Hekal une institutrice, écrivain : Fatbardha Sulaj
En Albanie, à Hekal une institutrice, écrivain : Fatbardha Sulaj
En Albanie, à Hekal une institutrice, écrivain : Fatbardha Sulaj
En Albanie, à Hekal une institutrice, écrivain : Fatbardha Sulaj
En Albanie, à Hekal une institutrice, écrivain : Fatbardha Sulaj
En Albanie, à Hekal une institutrice, écrivain : Fatbardha Sulaj
En Albanie, à Hekal une institutrice, écrivain : Fatbardha Sulaj
En Albanie, à Hekal une institutrice, écrivain : Fatbardha Sulaj
En Albanie, à Hekal une institutrice, écrivain : Fatbardha Sulaj
En Albanie, à Hekal une institutrice, écrivain : Fatbardha Sulaj
En Albanie, à Hekal une institutrice, écrivain : Fatbardha Sulaj
En Albanie, à Hekal une institutrice, écrivain : Fatbardha Sulaj

Partager cet article

Published by Christian VANCAU - dans Mes AMIES et AMIS
commenter cet article

commentaires

Laurence 15/04/2015 19:36

Bravo à elle et à toi! Je l'ai demandée en " amie".

nic 03/04/2015 16:34

Ce livre trône aussi sur l'étagère de ma bibliothèque. Son écriture est singulière et pour cela mérite que l'on y prête attention. Elle l'a écrit directement en français , je sais que sa correction n'en fut pas aisée .
Elle a de multiples talents artistiques et je souhaite qu'elle puisse exposer et mieux se faire connaître en France, pays pour qui elle a un bel attachement .
Tu as comme a ton habitude fais un beau travail de reconstitution de son parcours .
Bravo !