Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 


LE BLOG TOTEMS DE CHRISTIAN VANCAU


 


POUR TRADUIRE MON TEXTE DN ALLEMAND OU EN ANGLAIS CLIQUEZ CI-DESSOUS

 

Site traduit en Allemand :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/de/index.html

 

Site traduit en Anglais :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/en/index.html


Sur cette photo, Christian Vancau dans son jardin avec quelques uns de ses totems et sa guitare à la main


Présentation

  • : le blog totems par : Christian VANCAU
  •   le blog totems par : Christian VANCAU
  • : Il s'agit de la réflexion d'un peintre de 78 ans, au départ d'un territoire peint et sculpté par lui, au coeur de l'Ardenne et dans lequel il vit en solitaire, tout en y accueillant de nombreux visiteurs!
  • Contact

Profil

  • Christian VANCAU
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.

Carte mondiale des Blogueurs

J'habite dans le Sud de la Belgique, à 10 Kms au Nord de Libramont, 50 Kms au Nord  de Sedan et 75 Kms au Nord de Longwy. Sur cette carte, la Belgique au Nord de la France et au Sud, une flèche noire indiquant mon village, situé au Nord de LibramontUne autre perspective. Moircy encadré, Bastogne 30 Kms Nord-Est, Luxembourg- ville au Sud-Est, Carte-Prov.Lux2-jpgSedan et Carte-Prov.Lux-jpgCharleville au Sud-Ouest

Recherche

<a href=

Mon adresse-mail est la suivante:  christian.vancau@base.be


" C'est d'abord un combat contre les parents et ensuite un combat contre les maîtres qu'il faut mener et gagner, et mener et gagner avec la brutalité la plus impitoyable, si le jeune être humain ne veut pas être contraint à l'abandon par les parents et par les maîtres, et par là, être détruit et anéanti "
( Thomas Bernhard, écrivain autrichien décédé en 1989 )

Ma biographie c'est ce combat et rien d'autre




Je suis un homme de 74 ans retiré dans un tout petit village des ardennes belges,  un endroit magnifique au bord de la forêt. J'y vis seul . J'ai une fille de 46 ans et deux petit-fils de 21 et 6 ans, qui vivent tous les trois à 10 Kms de chez moi.. Je suis donc un homme d'avant-guerre (1937), né à Gand en Flandre, de père gantois et de mère liégeoise (Gand et Liège sont les deux villes rebelles de Belgique ). Je suis arrivé à Liège en 1940 avec ma mère et ma soeur, alors que mon père s'était embarqué pour l'Angleterre, dans l'armée belge et y exerçait son métier de chirurgien orthopédiste. Je n'ai donc réellement rencontré mon père qu'à l'âge de 8 ans, après la guerre, en 1945. Mis à part 2 années à Bruxelles et une année en Suisse à Saint-Moritz, j'ai vécu à Liège et y ai fait toutes mes études, humanités gréco-latines chez les Jésuites et Droit à l'Université de Liège. Je me suis marié en 1962, ai eu une petite fille Valérie et ai cherché une situation, muni de mon diplôme de Docteur en Droit. J'ai trouvé un emploi dans la banque. Je n'aimais ni le Droit ni la banque, je ne me savais pas encore artiste, je voulais être journaliste. Ma famille bourgeoise m'avait dit "Fais d'abord ton droit" !  En 1966, j'ai commencé une psychanalyse qui a duré 5 anset demi. En 1967, j'ai commencé à peindre. En 1971, ma Banque m'a envoyé créer un réseau d'agences dans le Sud de la Belgique, ce que j'avais déjà fait dans la province de Liège. Je me suis donc retrouvé en permanence sur les routes explorant village après village, formant les agents recrutés et les faisant "produire". Il ne m'aurait jamais été possible d'être un banquier enfermé. Je ne tiens pas en place. Pendant 8 ans j'ai vécu au-dessus de ma banque à Libramont, créant mon réseau. En 1975, j'ai été nommé Directeur et Fondé de Pouvoirs. En 1978 j'ai acheté une maison en ruines à Moircy, mon territoire actuel. Je l'ai restaurée et y suis entré en 1979. En 1980, ma banque a été absorbée par une banque plus puissante et l'enfer a commencé. En 1983, mon bureau a été fermé. Je suis devenu Inspecteur, puis Audit en 1985 avec un réseau de 140 agences couvrant tout le Sud et l'Est de la Belgique. Dans le même temps je transformais mon territoire, creusais des étangs, installais plantations et totems et peignais abondamment. En 1989, j'étais "liquidé" par ma Banque avec beaucoup d'autres, pour des raisons économiques. Ma femme est partie.Je me suis retrouvé libre avec 28 mois de préavis et puis ensuite chômeur. Mais j'ai  intenté un procés à ma Banque. Ca a duré 4 ans et j'ai gagné. Quelle jouissance de pouvoir écraser une banque (à suivre)
.

<a href=

  

J'ai commençé à exposer en 1976 et celà a duré jusqu'en 1995, le temps de réaliser que le monde de l'Art  n'était pas plus reluisant que celui de la Banque. Je n'avais en outre, nul besoin de vendre et encore moins d'être célèbre. A chercher l'argent et la gloire, on est sûrs de perdre son âme, tôt ou tard (et de toutes façons, la réputation monte quand le cercueil descend ). J'ai donc quitté les mileux de l'art. J'ai encore peint jusqu'en 2002. Celà aura tout de même fait 35 ans. Je n'ai plus besoin de la peinture. Elle m'a permis de survivre psychologiquement et de me chercher. Pour moi l'Art est ce qui doit rendre la Vie plus belle que l'Art
Je suis un HOMME LIBRE, un sauvage, proche de la nature et des animaux, misanthrope, profondément rebelle, tout d'une pièce, physique, violent contrôlé à savoir positif dans ma violence, agnostique. Je ne crois absolument pas à l'avenir de l'Humanité. L'Homme est indécrottable. Il est UN LOUP pour l'Homme. Aucune leçon de l'Histoire ne lui a servi
Je ne crois pas à la politique. J'ai le coeur à gauche, instinctivement du côté des défavorisés, contre toute exploitation et abus de pouvoir, contre tout racisme, mais je ne suis pas de gauche, ça ne veut plus rien dire ! Et encore moins de droite, celà va de soi !
Je pense que si l'homme n'arrive pas à créer le bonheur dans sa vie personnelle intérieure, il est incapable de le créer pour les autres. La meilleure chose que l'on puisse faire pour les autres est d'être heureux soi-même !
Je préfère nettement les femmes aux hommes. Je me sens de leur sensibilité, je m'efforce de faire fleurir les mêmes valeurs qu'elles
Je pense que réussir sa vie, c'est réussir l'amour. Toutes les autres formes de "réussite", sont des ersatz qui ne "comblent "pas
Je suis né un 1er Novembre, suis donc Scorpion, Ascendant Gemeaux, Milieu du Ciel en Verseau, Mercure en Scorpion comme le Soleil, Mars et Jupiter en Capricorne, Saturne en Poissons, Uranus en Taureau, Neptune en Vierge, Pluton en Lion, Vénus en Balance, ainsi que la Lune, j'ai mes Noeuds lunaires ( sens de ma vie, mon destin ici bas ) et Lilith (la lune noire) en Sagittaire. Du Scorpion, j'ai l'agressivité, le côté piquant, le côté rebelle. Du Gemeaux, j'ai le goût des langues , de l'écriture, des voyages, et l'incapacité à rentrer dans des hiérarchies ou dans des groupes,
quels qu'ils soient, et à me soumettre à une autorité
Dans mes jeunes années j'ai pratiqué beaucoup de sports: tennis, natation, cyclisme, ping-pong, ski, boxe et karaté. Aujourd'hui toute mon activité physique est concentrée sur les travaux d'entretien de mon territoire. Je suis jardinier 6 mois par an.
En dehors de la peinture, je pratique d'autres activités: 1) Lecture (romans, polars compris, poésie, théâtre, ouvrages de philosophie et de psychologie, mythologies etc..) 2) Ecriture (Un journal quotidien depuis 1980, comptant à ce jour 45.000 pages ), 3) Musique (Guitare et piano). Toutes les musiques m'intéressent, blues, jazz, rock, chanson française, musique classique et contemporaine. 4) Photo et Video. 5)Jardinage et rapport constant avec le monde animal. 6)Et enfin l'informatique, activité nouvelle que je pratique depuis3 ans et qui a abouti à la création de ce blog

Articles Récents

  • https://t.co/WMu5oWiAYn
    https://t.co/WMu5oWiAYn Christian Vancau (@VancauChristian) September 23, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • J'ai reçu le 1er tome de ma Biographie, 2e...
    J'ai reçu le 1er tome de ma Biographie, 2e mouture et nouvelle couverture rouge avec photos Christian... https://t.co/uQZQbyZhvQ Christian Vancau (@VancauChristian) September 23, 2017 J'ai reçu le 1er tome de ma Biographie, 2e mouture et nouvelle couverture...
  • https://t.co/vFbC5e52lE
    https://t.co/vFbC5e52lE Christian Vancau (@VancauChristian) September 23, 2017 Christian Vancau shared his post.
  • https://t.co/n3fOdLsXMm
    https://t.co/n3fOdLsXMm Christian Vancau (@VancauChristian) September 22, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • Bio125 Mouvement Planète. A.G à Orleans - Déc.1969
    Lettre de Louis Pauwels datée de décembre 1969 Il neige à flocons drus, c'est une vraie tempête et nous partons en train avec Jean-Pierre Michaux et Marcel Reynders. Dés notre arrivée dans une serre magnifique où les tables sont déjà dressées, nous sommes...
  • Bio125 Mouvement Planète. A.G à Orleans -...
    Bio125 Mouvement Planète. A.G à Orleans - Déc.1969 - le blog totems par : Christian VANCAU https://t.co/syTVczuVu0 Christian Vancau (@VancauChristian) September 20, 2017 Lettre de Louis Pauwels datée de décembre 1969 Il neige à flocons drus, c'est une...
  • Christian Vancau Votre PDF MA BIOGRAPHIE peut...
    Christian Vancau Votre PDF MA BIOGRAPHIE peut désormais être téléchargé depuis l'adresse... https://t.co/xloUA5csh3 Christian Vancau (@VancauChristian) September 20, 2017
  • https://t.co/pPLeKPWBkx
    https://t.co/pPLeKPWBkx Christian Vancau (@VancauChristian) September 19, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/yD4hlUcVqS
    https://t.co/yD4hlUcVqS Christian Vancau (@VancauChristian) September 18, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/eIXLLD1WNc
    https://t.co/eIXLLD1WNc Christian Vancau (@VancauChristian) September 17, 2017 Christian Vancau shared his post.

Pages

Texte Libre


-->
<

Texte Libre

Texte Libre


Jetez un oeil dans mes LIENS sur Richard OLIVIER, BIG MEMORY, mon ami Richard, Cinéaste belge, étant sur un gigantesque projet: Filmer tous les CINEASTES BELGES, morts ou vifs. Enfin, un artiste qui s'intéresse à ses pairs !http://www.bigmemory.be

Texte Libre

COHEN Eveybody Knows
Tibetan Song

Je suis sur les blogs pro-tibétains:

www.candle4tibet.org
www.ning.com

VENEZ M'Y REJOINDRE !

Christian VANCAU

28 février 2016 7 28 /02 /février /2016 07:46

Ceci est un passage tiré de "Les Larmes d'André Hardellet" et qui fait allusion au personnage de Blanche, autre livre de Françoise et de son expérience de l'autisme révélée dans "Le Petit Prince Cannibale"Les Larmes d'André HardelletLefevre2-Blanche c'est moiPauvert 

"Depuis quelques jours un homme en redingote, sans âge, cheveux et barbe gris, passe et repasse devant ma fenêtre.(...). Il regarde avec insistance comme s'il cherchait quelqu'un (...). Il était bien plus de minuit. une seule lampe allumée, la mienne. J'étais dans la phase aigüe, somnambulique, où l'on sent venir la fin du livre (...). Je me retournai. L'homme se tenait derrière la fenêtre. Je n'eus pas peur de cette forme silencieuse qui me regardait, familière et pourtant surnaturelle. J'étais persuadée qu'elle me protégeait, m'inspirait, m'aidait à avancer dans ce maudit livre. Ma main soumise à une force irrésistible, à un fluide étranger se mit à écrire sur la noyée du bassin, alors que j'étais en train de raconter l'histoire de Jean, mon petit garçon autiste (...). Mais l'homme en redingote me souffla le nom de Blanche qui s'inscrivit sur le papier sans que j'y fusse pour rien(...).Fdanslherbe

Ainsi Blanche était son nom.

Après la publication du Petit Prince Cannibale,dans les innombrables endroits où je fus invitée pour parler de ce livre, on me demandait souvent qui était cet homme en redingote at aussi qui était cette mystérieuse Blanche. Je ne savais quoi répondre, car je n'ai compris les choses que bien plus tard après les avoir écrites. Pour l'homme à la redingote, je disais que c'était peut-être victor Hugo...L'esprit de Victor Hugo. Mais au fond de moi je savais que c'était surtout le souvenir de Jean-Jacques Pauvert, puisqu'il était celui qui, me rencontrant après une longue errance dans le malheur, m'avait demandé d'écrire une dizaine de pages qui éclairèrent toute ma vie : "Vous êtes un écrivain né. Alors, écrivez !"...PAUVERT en Net

 

"Quant à Blanche, j'ai mis baucoup de temps, à comprendre qu'elle incarnait une certaine figure de la mélancolie et du renoncement.

Dans le Petit Prince Cannibale, la narratrice se débat entre son enfant autiste et l'écriture de son livre. Elle choisit l'enfant, l'accompagnant dans ses silences, essuyant ses terribles colères. pour mieux comprendre l'énigme de l'autisme, elle entre dan son monde. Elle entre dans une sorte de Carmel. Là où il va, elle le suit. Il s'arrête. elle s'arrête. Il tourne un objet ou se balance. Elle fait de même. Toujours en silence. Surtout ne pas parler. Ne jamais s'adresser à lui directement mais à une chaise ou un arbre. Ne jamais commenter ses actes, ni lui poser de questions sous peine d'être exclue de son monde. Se faire légère, transparente et comme inexistante. Comme lui, elle vit au ras des lavabos, sous les tables. L'oreille collée aux tuyauteries, aux planchers, sur le carrelage, la terre du jardin. Ce qu'il fait, elle le fait. Des heures. Des jours. Des années. Elle a l'impression de vivre une grande histoire d'amour. Pas banale, vraiment pas banale, c'est ce qu'elle se répète pour se donner du courage, quand elle en manque. Parfois aussi elle sourit en s'imaginant le tête de certaines personnes si elles venaient à découvrir qu'une de ses principales activités dans la journée, c'est de ramper ou de se recroqueviller avec son enfant. C'est fou ce qu'on peut revivre de sa propre enfance en repassantt par ces stades-là. Sentir les vibrations de la terre, d'une maison. Perdre son temps, soi-disant le perdre. Elle sait que les ferments de l'écriture sont nés de ces sensations enfouies dans une vie antérieure, un état de grâce perdu, et que cette vie-là, c'était l'enfance. Elle a beaucoup à gagner, à réapprendre en accompagnant le petit autiste. Bien plus à gagner qu'à perdre. Elle est heureuse de ne pas s'être laisser rafler cette histoire d'amour par les institutions psychiatriques. Et puis un jour qu'ils ont tous deux l'oreille collée contre un radiateur de fonte, il parle. Il dit  :écoute le silence. Elle sait qu'elle ne doit rien répondre, sous peine de déclencher une colère démentielle chez l'enfant. Elle le sait pour l'avoir déjà subie. Elle a l'habitude de cacher ses émotions. En tout cas de ne rien laisser paraître de ses joies ou de ses peines. Le lien qui se crée entre l'enfant et elle, ce qu'ils ont noué ensemble est suffismment puissant pour lui faire oublier qu'elle est en train de renoncer à ce qu'on appelle communément les plaisirs de la vie et tous ses projets à elle. Le plus dur dans cette aventure, ce ne sont pas les longues heures passées ensemble, c'est quand elle arrache l'enfant à son monde pour évoluer dans le nôtre. C'est dans ces moments qu'elle connait l'épuisement, une sorte de calvaire. L'éponge de vinaigre. L'énergie que met l'enfant à refuser le monde est démentielle. La lutte est au couteau. Mais elle ne cédera pas. Il lui semble que sur toute sa vie à elle on renverse du vinaigre. Sur le désir, l'écriture, la relation aux autres. C'est alors que flotte et revient le personnage de Blanche comme une consolation. Blanche se tord les mains de désespoir et d'impuissance. Pas elle. Elle lui fait tout endosser de sa douleur, de ses renoncements dont elle ne parle jamais. Elle l'a fait mourir, on pourrait dire crever sur tous les plans. Mais avant tou, Blanche symbolise la part psychique de l'évrivain qu'elle est, et qui renonce à l'écriture.

Blanche, je ne l'ai compris que beaucoup plus tard, c'est aussi son éloignement du monde et de la société, son isolement consenti, son retrait pour mieux décrypter les silences du petit autiste, l'apprivoiser et l'amener sans brutalité à communiquer avec les autres. il lui faudra dix ans pour y arriver.

Blanche est née sans même que j'aie eu l'impression d'y avoir été pour quelquechose, m'imposant la puissance de sa mélancolie par la voix de Kathleen Ferrier dont l'interprétation de la Rhapsodie pour contralto de Brahms fut, tout au long de l'écriture de ce livre, mon chant intérieurL'offrande

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans Françoise LEFEVRE
commenter cet article

commentaires