Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 


LE BLOG TOTEMS DE CHRISTIAN VANCAU


 


POUR TRADUIRE MON TEXTE DN ALLEMAND OU EN ANGLAIS CLIQUEZ CI-DESSOUS

 

Site traduit en Allemand :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/de/index.html

 

Site traduit en Anglais :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/en/index.html


Sur cette photo, Christian Vancau dans son jardin avec quelques uns de ses totems et sa guitare à la main


Présentation

  • : le blog totems par : Christian VANCAU
  •   le blog totems par : Christian VANCAU
  • : Il s'agit de la réflexion d'un peintre de 78 ans, au départ d'un territoire peint et sculpté par lui, au coeur de l'Ardenne et dans lequel il vit en solitaire, tout en y accueillant de nombreux visiteurs!
  • Contact

Profil

  • Christian VANCAU
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.

Carte mondiale des Blogueurs

J'habite dans le Sud de la Belgique, à 10 Kms au Nord de Libramont, 50 Kms au Nord  de Sedan et 75 Kms au Nord de Longwy. Sur cette carte, la Belgique au Nord de la France et au Sud, une flèche noire indiquant mon village, situé au Nord de LibramontUne autre perspective. Moircy encadré, Bastogne 30 Kms Nord-Est, Luxembourg- ville au Sud-Est, Carte-Prov.Lux2-jpgSedan et Carte-Prov.Lux-jpgCharleville au Sud-Ouest

Recherche

<a href=

Mon adresse-mail est la suivante:  christian.vancau@base.be


" C'est d'abord un combat contre les parents et ensuite un combat contre les maîtres qu'il faut mener et gagner, et mener et gagner avec la brutalité la plus impitoyable, si le jeune être humain ne veut pas être contraint à l'abandon par les parents et par les maîtres, et par là, être détruit et anéanti "
( Thomas Bernhard, écrivain autrichien décédé en 1989 )

Ma biographie c'est ce combat et rien d'autre




Je suis un homme de 74 ans retiré dans un tout petit village des ardennes belges,  un endroit magnifique au bord de la forêt. J'y vis seul . J'ai une fille de 46 ans et deux petit-fils de 21 et 6 ans, qui vivent tous les trois à 10 Kms de chez moi.. Je suis donc un homme d'avant-guerre (1937), né à Gand en Flandre, de père gantois et de mère liégeoise (Gand et Liège sont les deux villes rebelles de Belgique ). Je suis arrivé à Liège en 1940 avec ma mère et ma soeur, alors que mon père s'était embarqué pour l'Angleterre, dans l'armée belge et y exerçait son métier de chirurgien orthopédiste. Je n'ai donc réellement rencontré mon père qu'à l'âge de 8 ans, après la guerre, en 1945. Mis à part 2 années à Bruxelles et une année en Suisse à Saint-Moritz, j'ai vécu à Liège et y ai fait toutes mes études, humanités gréco-latines chez les Jésuites et Droit à l'Université de Liège. Je me suis marié en 1962, ai eu une petite fille Valérie et ai cherché une situation, muni de mon diplôme de Docteur en Droit. J'ai trouvé un emploi dans la banque. Je n'aimais ni le Droit ni la banque, je ne me savais pas encore artiste, je voulais être journaliste. Ma famille bourgeoise m'avait dit "Fais d'abord ton droit" !  En 1966, j'ai commencé une psychanalyse qui a duré 5 anset demi. En 1967, j'ai commencé à peindre. En 1971, ma Banque m'a envoyé créer un réseau d'agences dans le Sud de la Belgique, ce que j'avais déjà fait dans la province de Liège. Je me suis donc retrouvé en permanence sur les routes explorant village après village, formant les agents recrutés et les faisant "produire". Il ne m'aurait jamais été possible d'être un banquier enfermé. Je ne tiens pas en place. Pendant 8 ans j'ai vécu au-dessus de ma banque à Libramont, créant mon réseau. En 1975, j'ai été nommé Directeur et Fondé de Pouvoirs. En 1978 j'ai acheté une maison en ruines à Moircy, mon territoire actuel. Je l'ai restaurée et y suis entré en 1979. En 1980, ma banque a été absorbée par une banque plus puissante et l'enfer a commencé. En 1983, mon bureau a été fermé. Je suis devenu Inspecteur, puis Audit en 1985 avec un réseau de 140 agences couvrant tout le Sud et l'Est de la Belgique. Dans le même temps je transformais mon territoire, creusais des étangs, installais plantations et totems et peignais abondamment. En 1989, j'étais "liquidé" par ma Banque avec beaucoup d'autres, pour des raisons économiques. Ma femme est partie.Je me suis retrouvé libre avec 28 mois de préavis et puis ensuite chômeur. Mais j'ai  intenté un procés à ma Banque. Ca a duré 4 ans et j'ai gagné. Quelle jouissance de pouvoir écraser une banque (à suivre)
.

<a href=

  

J'ai commençé à exposer en 1976 et celà a duré jusqu'en 1995, le temps de réaliser que le monde de l'Art  n'était pas plus reluisant que celui de la Banque. Je n'avais en outre, nul besoin de vendre et encore moins d'être célèbre. A chercher l'argent et la gloire, on est sûrs de perdre son âme, tôt ou tard (et de toutes façons, la réputation monte quand le cercueil descend ). J'ai donc quitté les mileux de l'art. J'ai encore peint jusqu'en 2002. Celà aura tout de même fait 35 ans. Je n'ai plus besoin de la peinture. Elle m'a permis de survivre psychologiquement et de me chercher. Pour moi l'Art est ce qui doit rendre la Vie plus belle que l'Art
Je suis un HOMME LIBRE, un sauvage, proche de la nature et des animaux, misanthrope, profondément rebelle, tout d'une pièce, physique, violent contrôlé à savoir positif dans ma violence, agnostique. Je ne crois absolument pas à l'avenir de l'Humanité. L'Homme est indécrottable. Il est UN LOUP pour l'Homme. Aucune leçon de l'Histoire ne lui a servi
Je ne crois pas à la politique. J'ai le coeur à gauche, instinctivement du côté des défavorisés, contre toute exploitation et abus de pouvoir, contre tout racisme, mais je ne suis pas de gauche, ça ne veut plus rien dire ! Et encore moins de droite, celà va de soi !
Je pense que si l'homme n'arrive pas à créer le bonheur dans sa vie personnelle intérieure, il est incapable de le créer pour les autres. La meilleure chose que l'on puisse faire pour les autres est d'être heureux soi-même !
Je préfère nettement les femmes aux hommes. Je me sens de leur sensibilité, je m'efforce de faire fleurir les mêmes valeurs qu'elles
Je pense que réussir sa vie, c'est réussir l'amour. Toutes les autres formes de "réussite", sont des ersatz qui ne "comblent "pas
Je suis né un 1er Novembre, suis donc Scorpion, Ascendant Gemeaux, Milieu du Ciel en Verseau, Mercure en Scorpion comme le Soleil, Mars et Jupiter en Capricorne, Saturne en Poissons, Uranus en Taureau, Neptune en Vierge, Pluton en Lion, Vénus en Balance, ainsi que la Lune, j'ai mes Noeuds lunaires ( sens de ma vie, mon destin ici bas ) et Lilith (la lune noire) en Sagittaire. Du Scorpion, j'ai l'agressivité, le côté piquant, le côté rebelle. Du Gemeaux, j'ai le goût des langues , de l'écriture, des voyages, et l'incapacité à rentrer dans des hiérarchies ou dans des groupes,
quels qu'ils soient, et à me soumettre à une autorité
Dans mes jeunes années j'ai pratiqué beaucoup de sports: tennis, natation, cyclisme, ping-pong, ski, boxe et karaté. Aujourd'hui toute mon activité physique est concentrée sur les travaux d'entretien de mon territoire. Je suis jardinier 6 mois par an.
En dehors de la peinture, je pratique d'autres activités: 1) Lecture (romans, polars compris, poésie, théâtre, ouvrages de philosophie et de psychologie, mythologies etc..) 2) Ecriture (Un journal quotidien depuis 1980, comptant à ce jour 45.000 pages ), 3) Musique (Guitare et piano). Toutes les musiques m'intéressent, blues, jazz, rock, chanson française, musique classique et contemporaine. 4) Photo et Video. 5)Jardinage et rapport constant avec le monde animal. 6)Et enfin l'informatique, activité nouvelle que je pratique depuis3 ans et qui a abouti à la création de ce blog

Articles Récents

Pages

Texte Libre


-->
<

Texte Libre

Texte Libre


Jetez un oeil dans mes LIENS sur Richard OLIVIER, BIG MEMORY, mon ami Richard, Cinéaste belge, étant sur un gigantesque projet: Filmer tous les CINEASTES BELGES, morts ou vifs. Enfin, un artiste qui s'intéresse à ses pairs !http://www.bigmemory.be

Texte Libre

COHEN Eveybody Knows
Tibetan Song

Je suis sur les blogs pro-tibétains:

www.candle4tibet.org
www.ning.com

VENEZ M'Y REJOINDRE !

Christian VANCAU

30 août 2015 7 30 /08 /août /2015 08:56

Besoin de me positionner en revenant à l'orée de ce grand voyage d'un mois dans le Luberon. Besoin de dire à ceux qui me lisent que je suis fasciné par le Vaucluse dont le Luberon n'est qu'une partie et que pour moi toute cette région se décline en coupes horizontales, longitudinales se superposant du Nord au Sud. D'abord une première horizontale Nord avec le Sud de la Drôme (Nyons en haut à gauche) et les Baronnies, ensuite Le Mont Ventoux, promongé à  l'Est par la Montagne de Lure et encore plus à l'Est par les Alpes de Haute Provence (région de Digne-Sisteron), ensuite le plateau du Vaucluse au Sud du Ventoux avec les dentelles de Montmirail et Carpentras, puis Les Monts de Vaucluse avec Venasque, puis le Luberon coupé en deux par la Chaîne du Petit et du Grand Luberon et enfin le Pays d'Aigues qui descend  jusqu'à la Durance et Aix en ProvencePR.07 450Histoire du Luberon-Vaudois-Merindol-CabrièresHISTOIRE  
Le Luberon a été occupé par l'homme dès la préhistoire, mais c'est à partir du néolithique (2000 avant Jésus-Christ) que les vestiges abondent
A la fin de l'âge de Bronze (peu avant l'an 1000 av.J.C), les Ligures et les Celtes s'installent sur des sites fortifiés, les "Oppidums" (Voir la colline de Perreal à Gargas) qui sont à l'origine de la plupart des châteaux médiévaux
A la fin du 2e siécle avant J.C, la romanisation du Luberon se  fait avec la construction de la "Voie Domitia", dont un des plus anciens ouvrages est le Pont Julien à Bonnieux. Le pays se couvre alors d'expmoitations rurales sur les vestiges desquelles se construiront les mas d'aujourd'huinew_090723112220_20.jpg
Vers la fin du IIIe siècle, l'Empire romain se désagrège. Le christianisme apparaît et se propage en même temps que son clergé s'organise

Vers la fin du Ve siècle, le Vaucluse est le théâtre d'invasions barbares, comme les Wisigoths

En l'an 5OO, Gondebaud, le roi des Bourguignons s'empare d'Avignon et s'y défend contre Clovis Ier. Par la suite la ville est la proie des Goths e fin des Francs

En 574, les Lombards ravagent le secteur

Les troupes arabo-musulmanes prennent Avignon en 735, puis attaquent la Bourgogne. Mais Charles Martel parvient à les refouler dans le sud de la vallée du Rhône. En 737, il reprend Avignon et en 739, il s'allie aux Lombards pour reprendre la Provence. L'éviction définitive des troupes arabo-musulmanes du secteur (dont le Var) ne sera faite q'en 976 par Guillaume le Libérateur

 

Le moyen-âge est marqué par la forte empteinte du christiannisme et la construction de nombreuses églises, prieurés et abbayes, telles que Sylvacane et Sénanque. Au XIèmé siècle, création des "Gastrum" (Fortification perchées) du Luberon et du Vaucluse.

 

 Vers 1136 les Templiers fondent de puissantes commanderies. En 1148, l'Abbaye de Sénanque est fondée sur le territoire de Gordes
En 1236 avec leTraîté de Meaux, Raymond VII abandonne aux Papes tout ce qu'il possède sur la rive gauche du Rhône. En 1274, Philippe le Hardi met les Papes en possession du Comtat-Venaissin

Vers 1340 s'ouvre une période difficile: pestes et guerres déciment la région. Le repeuplement s'amorce au début du XVIe siècle avec l'arrivée de nombreux paysans alpins de religion Vaudoise. Le mouvement vaudois a été initié en 1170 par Pierre Vaudès (ou Pierre Valdo), créateur d'un mouvement religieux intitule "Les Pauvres de Lyon ) qui fut condamné en 1179 par l'Eglise au 3e concile de Latran.

De 1347 à 1351, l'Europe est touchée par une très importante épidémie de peste noire. La Provence (1347) puis le Comtat-Venaissin (1348) sont touchés dans les premiers

Avignon devient la résidence des Papes en 1309. Sept papes vont s'y succéder jusqu'en 1418. Clément V, Jean XXII, Benoît XII, Clément VI, Innocent IV, Urbain V et Grégoire XI. Il faut distinguer deux périodes:

 1) Celle des Papes légaux qui s'installent à Avignon, en résidence, au lieu de rester à Rome (1309-1378)
 

2) La période de 1378 à 1418, correspondant au Grand schisme d'Occident ou deux papes coexistent, celui de Rome et celui d'Avignon ( ceux que l'on nomme les Anti-Papes
Le Palais des Papes à Avignon est construit entre 1335 et 1352, sous les pontificats de Benoit XII et Clément 5)

1394. Expulsion des Juifs du royaume de France. Nombre d'entre eux se réfugient alors dans le jeune Comtat-Venaissin (et notamment à Carpentras qui en est la Capitale ), Etat pontifical qui se montre tolérant à leur égard


Les VAUDOIS.Le terme de Vaudois est appliqué aux disciples de Vaudès ou Valdès,. Ce riche marchand lyonnais décide vers 1170 de se faire pauvre et de prêcher l'Evangile en langage populaire, en l'appliquant à la lettre. Les vaudois refusant le serment, le mensonge, la peine de mort et la richesse sont déclarés schismatiques en 1184 et hérétiques en 1214, pour leur négation du purgatoire.  L'installation des Vaudois dans la région du Luberon commence en 1399: Louis II de Provence, à la suite d'une longue campagne militaire en Italie a besoin d'argent. Il met en vente des terres de peu de valeur, qui lui sont achetées par les Seigneurs de Boulier-Cental et de Rocca-Sparviera. Ceux-ci, qui ont des possessions dans le Piémont, installent dans ces terres nouvellement acquises une centaine de familles de paysans piémontais, de religion vaudoise: à Mérindol, Vaugines, Cabrières d'Aigues

Les témoignages de l'époque décrivent ces vaudois comme de gros travailleurs, intègres, payant leurs dettes, d'une grande pureté de moeurs. Grâce à leur labeur, les terres produisent de plus en plus et leurs seigneurs voient leurs dividendes passer de quatre écus à 800 (Ca n'a pas changé)

Par accroissement naturel et par la venue de nouveaux Piémontais, ils s'installent, de l'autre côté du Luberon (au Nord): Gordes, Goult, Lacoste
En 1490, par son mariage avec Germaine de Montjoie, Cabrières devient seigneurie de Goraud d'Ancézune, Baron de Caderousse. Pour mettre ses terres en rapport, il fera venir plusiurs familles vaudoises du Piémont
Jusque vers 1528, ils semblent vivre en bonne intelligence avec leurs voisins catholiques

En 1528, l'évêque d'Apt, Jean Nicolaï, commence à lancer des procès en hérésie. Vers 1530, Jean de Roma, un dominicain, assemble une troupe et  commence massacres, viols, tortures, pillages, avant de devoir s'enfuir au Comtat Venaissin:( le roi de France, inquiet de ces pillages, avait saisi contre lui, le Parlement d'Aix.) Il meurt quelques années plus tard

En 1532, le mouvement vaudois se rattache officiellement au protestantisme

Dans le Comtat Venaissin, appartenant au pape, le vice légat confisque les terres des Vaudois et les redistribue à des catholiques. Le Pape Clément VII demande au Roi de France, François Ier, d'agir de même sur le versant français du Luberon (Le Comtat Venaissin  a appartenu aux Papes, de 1274 à 1791)

Or, après l'élection de Charles-Quint en 1619 comme empereur d'Allemagne, François Ier se senr encerclé car Charles-Quint possède l'Espagne, les Pays-Bas et une partie de l'Italie. En réaction François Ier s'allie avec l'empire Ottoman de Soliman le Magnifique, par le traîté des capitulations en 1536. Cette alliance avec un pays musulman faisant scandale, François Ier ne peut plus se permettre une attitude tolérante en France envers les hérétiques

Le parlement d'Aix-en-Provence condamne en 1532 sept personnalités vaudoises et demande aux seigneurs locaux de confiquer les terres des Vaudois. Ceux-ci prennent les armes et s'emparent de Mérindol, Lacoste et Cabrières d'Avignon

En 1535, François Ier cherche à calmer la situation dans le Luberon et accorde le pardon aux Vaudois à condition que ceux-ci abjurent leur religion dans les 6 mois
 

En 1540, le Parlement prend un nouvel arrêt, l'Edit de Merindol (la Genève provencale, en référence à Luther). Il ordonne que soient brûlés sur le bûcher les Vaudois de Mérindol et le village rasé.Merindol wo40vt2x Après quelques revirements, François Ier, accepte l'arrêt des Provençaux. Adjoint au Parlement de Provence, le baron Maynier d'Oppède prend la tête de la répression. Avec lui 6000 hommes se préparent à la curée, une soldatesque avide de vols, de viols et de tueries. Devant la colonne en marche, les Vaudois s'enfuient. En vain. Le 16 avril 1544 commence le massacre. Loin de s'en tenir au seul village de Merindol, les soldats s'en prennent à tout ce qui se trouve sur leur passage. En vallée d'Aygues, Cabrières, La Motte, Peypin et Saint-Martin -de-la-Brasque sont tour à tour, pillés et incendiés. Le 17 avril, 140 maisons de Lourmarin sont brulées. Entièrement vaudoise, Cabrières d'Avignon, entourée d'une enceinte, fut la dernière place forte prise par les armées royales et pontificales, le 19 avril 1545. Six à 7000 Vaudois sont dans le village et les assiégeants finissent par entrer dans Cabrières: c'est un carnage.
Après Cabrières, Lacoste est la cible des soldats. Mais le seigneur de Lacoste est parent de Maynier d'Oppède: le village sera épargné
En 1544, les Vaudois incendient le Monastère de Sénanqueabbaye-senanque
C'est donc en 1544 que commence la persécution des vaudois. Leurs villages sont pillés, les hommes sont massacrés ou envoyés aux galères, les femmes violées avant d'être tuées. Certains sont vendus comme esclaves. Leurs terres sont confisquées. Le chef de la résistance vaudoise, Eustache Marron a son fief à Cabrières d'Avignon. C'est pourquoi le village sera détruit le 19 avril 1545, tout comme 23 autres villages du Luberon, massacrés par l'armée du baron d'Oppède, Jean Maynier, président du parlement d'Aix. . Il incendie 9 villages, en pille 18, extermine 3000 personnes 
new 090722184424 40en cinq jours et envoie aux galères 670 hommes des deux côtés de la montagne du Luberon. De plus le passage des soldats empêche les cultures, les troupeaux sont tués et un nombre indéterminé de paysans meurent de faim

L'Edit de Nantes de 1598 va apporter un répit certain aux protestants mais dès 1661 les persécutions reprennent. Dans le Luberon, les réformés du Luberon sont à nouveau inquiétés. C'est le temps des dragonnades imposées par Louis XIV, à savoir pour les protestants l'obligation d'héberger ses dragons royaux. La pression fiscale est de plus en plus forte, elle aussi. Et en 1685 les habitants de Mérindol abjurent collectivement "la religion réformée". Même chose à Joucas où l'on compte plus de 120 abjurations. Et la même chose à Cabrières d'Aigues et tout celà aboutira à la Révocation de l'Edit de Nantes par Louis XIV, en 1685

Le XVIIe siècle avait pourtant commencé dans la tranquillité. Après le traumatisme dess guerres de religion, les 28 ans de paix de l'Edit de Nantes, ont permis aux campagnes de respirer. Celles-ci ont connu un regain d'activité et de nouvelles petite agglomérations rurales ont vu le jour, à Buoux par exemple. Mais la démographie est aussi vigoureusement repartie de l'avant et les espaces commencent à manquer. De simples fermes donnent naissance à des hameaux. Des terres sont défrichées jusque dans la montagne.

En 1661, au moment même où les persécutions contre les réformés reprenaient, la petite chapelle de Notre Dame des Lumières, au sud-ouest de Goult est le théâtre de surprenants évèvements. Après la guérison inimaginable d'un paysan du village, ce furent d'étonnantes lumières que l'on aurait vu briller autour de l'antique chapelleGoult N-D des Lumieres En 1720 la peste commence à à remonter de Marseille dans toute la Provence. Pour protéger le Comtat-Venaissin des pestiférés de Provence, les communes de la région commencent alors la construction d'un mur de 27 kilomètres, le Mur de la Peste (voir mon article sur ce blog). Il s'agit d'une muraille en pierre sèche, gardée. A Pernes toutes les portes des remparts sont fermées sauf la Porte Notre Dame. L'épidémie prend fin en 1723
new 090722202140 99-copie-1
En 1791, précédemment possessions pontificales, Avignon et le Comtat-Venaissin sont rattachés à la France et en 1792 est créé le département de Vaucluse. En 1800 Suze la Rousse est rattachée à la Drôme ce qui cause l'enclavement du canton vauclusien de Valreas dans ladite Drôme

Au 18e siècle, la sériciculture (mûriers et vers à soie) commence à se développer dans le Luberon. Elle connut un large essor en Provence au XIXe siècle et perdurera jusqu'à la Première Guerre mondiale. Avec Viens, la Bastide des Jourdans fut l'une des communes du Luberon qui en tira le plus de bénéfices grâce à des plantations de mûriers aujourd'hui disparues

Au XXe siècle la Résistance établit de nombreux foyers. Le département est occupé par l'Italie fasciste de novembre 1942 à septembre 1943
En avril 1965, le Plateau d'Albion est choisi pour l'implantation de silos nucléaires. Les travaux sont terminés en 1971 et en septembre 1996, le Président Chirac annonce son démantèlement ( chute du blog de l'Est )

 

En 199O c'est l'Affaire de la profanation du cimetière de Carpentras

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans LUBERON
commenter cet article

commentaires

savarino 11/10/2014 16:09

Je l'ai traversé à pied, à Pâques 1977 et je ne m'en remets toujours pas. Un énorme souvenir , surtout cette nuit à la belle étoile au dessus de l'abbaye de Sénanque.

nic 14/09/2012 18:36


Comme toi je suis très attirée par cette région riche par la diversité de ses paysages et de son histoire et ce Mont Ventoux qui la domine de toute son imposante majesté .
Ta publication est comme à chaque fois riche de précieuses indications dont je manquerai pas de me servir le prochaine fois que nous irons vers là bas .


Merci pour ce travail , bises +++

Denise Jacobs 11/07/2010 09:35



Merci, Christian pour toutes ces précisions.


C'est fort intéressant et effectivement cela permet de se situer....On parle de la Provence, du Lubéron...Sans vraiment visualiser les différents lieux et les replacer dans leur contexte exact.


 



Christian VANCAU 11/07/2010 10:09



Oui et bien souvent les gens ne savent pas que le Luberon fait partie du Vaucluse, ni que l'Enclave des Papes, département Vaucluse, est située en Drôme. Mais j'y reviendrai. J'ai une passion
pour cette région que j'ai pratiquée durant des années