Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 


LE BLOG TOTEMS DE CHRISTIAN VANCAU


 


POUR TRADUIRE MON TEXTE DN ALLEMAND OU EN ANGLAIS CLIQUEZ CI-DESSOUS

 

Site traduit en Allemand :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/de/index.html

 

Site traduit en Anglais :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/en/index.html


Sur cette photo, Christian Vancau dans son jardin avec quelques uns de ses totems et sa guitare à la main


Présentation

  • : le blog totems par : Christian VANCAU
  •   le blog totems par : Christian VANCAU
  • : Il s'agit de la réflexion d'un peintre de 78 ans, au départ d'un territoire peint et sculpté par lui, au coeur de l'Ardenne et dans lequel il vit en solitaire, tout en y accueillant de nombreux visiteurs!
  • Contact

Profil

  • Christian VANCAU
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.

Carte mondiale des Blogueurs

J'habite dans le Sud de la Belgique, à 10 Kms au Nord de Libramont, 50 Kms au Nord  de Sedan et 75 Kms au Nord de Longwy. Sur cette carte, la Belgique au Nord de la France et au Sud, une flèche noire indiquant mon village, situé au Nord de LibramontUne autre perspective. Moircy encadré, Bastogne 30 Kms Nord-Est, Luxembourg- ville au Sud-Est, Carte-Prov.Lux2-jpgSedan et Carte-Prov.Lux-jpgCharleville au Sud-Ouest

Recherche

<a href=

Mon adresse-mail est la suivante:  christian.vancau@base.be


" C'est d'abord un combat contre les parents et ensuite un combat contre les maîtres qu'il faut mener et gagner, et mener et gagner avec la brutalité la plus impitoyable, si le jeune être humain ne veut pas être contraint à l'abandon par les parents et par les maîtres, et par là, être détruit et anéanti "
( Thomas Bernhard, écrivain autrichien décédé en 1989 )

Ma biographie c'est ce combat et rien d'autre




Je suis un homme de 74 ans retiré dans un tout petit village des ardennes belges,  un endroit magnifique au bord de la forêt. J'y vis seul . J'ai une fille de 46 ans et deux petit-fils de 21 et 6 ans, qui vivent tous les trois à 10 Kms de chez moi.. Je suis donc un homme d'avant-guerre (1937), né à Gand en Flandre, de père gantois et de mère liégeoise (Gand et Liège sont les deux villes rebelles de Belgique ). Je suis arrivé à Liège en 1940 avec ma mère et ma soeur, alors que mon père s'était embarqué pour l'Angleterre, dans l'armée belge et y exerçait son métier de chirurgien orthopédiste. Je n'ai donc réellement rencontré mon père qu'à l'âge de 8 ans, après la guerre, en 1945. Mis à part 2 années à Bruxelles et une année en Suisse à Saint-Moritz, j'ai vécu à Liège et y ai fait toutes mes études, humanités gréco-latines chez les Jésuites et Droit à l'Université de Liège. Je me suis marié en 1962, ai eu une petite fille Valérie et ai cherché une situation, muni de mon diplôme de Docteur en Droit. J'ai trouvé un emploi dans la banque. Je n'aimais ni le Droit ni la banque, je ne me savais pas encore artiste, je voulais être journaliste. Ma famille bourgeoise m'avait dit "Fais d'abord ton droit" !  En 1966, j'ai commencé une psychanalyse qui a duré 5 anset demi. En 1967, j'ai commencé à peindre. En 1971, ma Banque m'a envoyé créer un réseau d'agences dans le Sud de la Belgique, ce que j'avais déjà fait dans la province de Liège. Je me suis donc retrouvé en permanence sur les routes explorant village après village, formant les agents recrutés et les faisant "produire". Il ne m'aurait jamais été possible d'être un banquier enfermé. Je ne tiens pas en place. Pendant 8 ans j'ai vécu au-dessus de ma banque à Libramont, créant mon réseau. En 1975, j'ai été nommé Directeur et Fondé de Pouvoirs. En 1978 j'ai acheté une maison en ruines à Moircy, mon territoire actuel. Je l'ai restaurée et y suis entré en 1979. En 1980, ma banque a été absorbée par une banque plus puissante et l'enfer a commencé. En 1983, mon bureau a été fermé. Je suis devenu Inspecteur, puis Audit en 1985 avec un réseau de 140 agences couvrant tout le Sud et l'Est de la Belgique. Dans le même temps je transformais mon territoire, creusais des étangs, installais plantations et totems et peignais abondamment. En 1989, j'étais "liquidé" par ma Banque avec beaucoup d'autres, pour des raisons économiques. Ma femme est partie.Je me suis retrouvé libre avec 28 mois de préavis et puis ensuite chômeur. Mais j'ai  intenté un procés à ma Banque. Ca a duré 4 ans et j'ai gagné. Quelle jouissance de pouvoir écraser une banque (à suivre)
.

<a href=

  

J'ai commençé à exposer en 1976 et celà a duré jusqu'en 1995, le temps de réaliser que le monde de l'Art  n'était pas plus reluisant que celui de la Banque. Je n'avais en outre, nul besoin de vendre et encore moins d'être célèbre. A chercher l'argent et la gloire, on est sûrs de perdre son âme, tôt ou tard (et de toutes façons, la réputation monte quand le cercueil descend ). J'ai donc quitté les mileux de l'art. J'ai encore peint jusqu'en 2002. Celà aura tout de même fait 35 ans. Je n'ai plus besoin de la peinture. Elle m'a permis de survivre psychologiquement et de me chercher. Pour moi l'Art est ce qui doit rendre la Vie plus belle que l'Art
Je suis un HOMME LIBRE, un sauvage, proche de la nature et des animaux, misanthrope, profondément rebelle, tout d'une pièce, physique, violent contrôlé à savoir positif dans ma violence, agnostique. Je ne crois absolument pas à l'avenir de l'Humanité. L'Homme est indécrottable. Il est UN LOUP pour l'Homme. Aucune leçon de l'Histoire ne lui a servi
Je ne crois pas à la politique. J'ai le coeur à gauche, instinctivement du côté des défavorisés, contre toute exploitation et abus de pouvoir, contre tout racisme, mais je ne suis pas de gauche, ça ne veut plus rien dire ! Et encore moins de droite, celà va de soi !
Je pense que si l'homme n'arrive pas à créer le bonheur dans sa vie personnelle intérieure, il est incapable de le créer pour les autres. La meilleure chose que l'on puisse faire pour les autres est d'être heureux soi-même !
Je préfère nettement les femmes aux hommes. Je me sens de leur sensibilité, je m'efforce de faire fleurir les mêmes valeurs qu'elles
Je pense que réussir sa vie, c'est réussir l'amour. Toutes les autres formes de "réussite", sont des ersatz qui ne "comblent "pas
Je suis né un 1er Novembre, suis donc Scorpion, Ascendant Gemeaux, Milieu du Ciel en Verseau, Mercure en Scorpion comme le Soleil, Mars et Jupiter en Capricorne, Saturne en Poissons, Uranus en Taureau, Neptune en Vierge, Pluton en Lion, Vénus en Balance, ainsi que la Lune, j'ai mes Noeuds lunaires ( sens de ma vie, mon destin ici bas ) et Lilith (la lune noire) en Sagittaire. Du Scorpion, j'ai l'agressivité, le côté piquant, le côté rebelle. Du Gemeaux, j'ai le goût des langues , de l'écriture, des voyages, et l'incapacité à rentrer dans des hiérarchies ou dans des groupes,
quels qu'ils soient, et à me soumettre à une autorité
Dans mes jeunes années j'ai pratiqué beaucoup de sports: tennis, natation, cyclisme, ping-pong, ski, boxe et karaté. Aujourd'hui toute mon activité physique est concentrée sur les travaux d'entretien de mon territoire. Je suis jardinier 6 mois par an.
En dehors de la peinture, je pratique d'autres activités: 1) Lecture (romans, polars compris, poésie, théâtre, ouvrages de philosophie et de psychologie, mythologies etc..) 2) Ecriture (Un journal quotidien depuis 1980, comptant à ce jour 45.000 pages ), 3) Musique (Guitare et piano). Toutes les musiques m'intéressent, blues, jazz, rock, chanson française, musique classique et contemporaine. 4) Photo et Video. 5)Jardinage et rapport constant avec le monde animal. 6)Et enfin l'informatique, activité nouvelle que je pratique depuis3 ans et qui a abouti à la création de ce blog

Articles Récents

  • Les Livres de Françoise Lefèvre par ordre...
    Les Livres de Françoise Lefèvre par ordre chronologique https://t.co/uhPEuh9YII Christian Vancau (@VancauChristian) July 19, 2017
  • https://t.co/xA8iKexHtZ
    https://t.co/xA8iKexHtZ Christian Vancau (@VancauChristian) July 18, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/zyzCrl1xiw
    https://t.co/zyzCrl1xiw Christian Vancau (@VancauChristian) July 17, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/zURhCSWABM
    https://t.co/zURhCSWABM Christian Vancau (@VancauChristian) July 15, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/TDoZTeT9uS
    https://t.co/TDoZTeT9uS Christian Vancau (@VancauChristian) July 14, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/Gqx9DiXhwM
    https://t.co/Gqx9DiXhwM Christian Vancau (@VancauChristian) July 12, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/1THccysAFd
    https://t.co/1THccysAFd Christian Vancau (@VancauChristian) July 11, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/0bm010VV1n
    https://t.co/0bm010VV1n Christian Vancau (@VancauChristian) July 10, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/FSOm5FIS8w
    https://t.co/FSOm5FIS8w Christian Vancau (@VancauChristian) July 09, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • A la ministre la plus populaire de Belgique....
    A la ministre la plus populaire de Belgique. Laissez-moi rire.... https://t.co/626iPTmrxr Christian Vancau (@VancauChristian) July 09, 2017 A la ministre la plus populaire de Belgique. Laissez-moi rire....

Pages

Texte Libre


-->
<

Texte Libre

Texte Libre


Jetez un oeil dans mes LIENS sur Richard OLIVIER, BIG MEMORY, mon ami Richard, Cinéaste belge, étant sur un gigantesque projet: Filmer tous les CINEASTES BELGES, morts ou vifs. Enfin, un artiste qui s'intéresse à ses pairs !http://www.bigmemory.be

Texte Libre

COHEN Eveybody Knows
Tibetan Song

Je suis sur les blogs pro-tibétains:

www.candle4tibet.org
www.ning.com

VENEZ M'Y REJOINDRE !

Christian VANCAU

8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 11:54

 

 

carte2c570 570 3d5933e648c29872c0d1aa3fee4b1a25-1380355668xPontiac Illinois. Route 66 Hall of fame and Museum-DSCN1723-DSCN1719xAu-dessus du compteur, on distingue le fameux "TRIPY". C'est un road book qui fonctionne comme un GPS et qui nous indique la direction à suivre et les changements de direction-DSCN1726bxBien sûr, nous ne roulons pas tous ensemble. Chacun part quand il veut, roule à sa guise, s'arrête quand il veut. Nous suivons les indications du "Tripy" et un road book papier nous indique les arrêts conseillés, les RDV durant la journée et le RDV du soir-DSCN1726ccDSC00202-DSCN1727Rte du Blues (114)-DSCN1726-DSCN1723Bob Waldmire avait fait de ce bus son habitation. L'artiste a passé sa vie à voyager sur la 66 en y peignant les murs et les immeubles. Il est décédé en 2009-DSCN1721Peinture murale en trompe-l'oelRte-du-Blues--110--copie-1.JPG

 

 Quelques maisons typiques-DSCN1731-DSCN1736-DSCN1737-DSCN1739-DSCN1741-DSCN1742The Gateway to the West. Arrivée à St Louis-Missouri, sous l'arche symbolisant la porte de l'Ouest, après avoir franchi le Mississipi. A partir d'ici, la 66 continue vers l'Ouest, direction Californie, mais nous, c'est vers le Sud que nous irons, par la 61-DSCN1742b1 C 0201

 

Saint-Louis (en anglais Saint Louis, souvent abrégé en St. Louis) est une ville indépendante dans le Missouri aux États-Unis, située à environ 470 kilomètres au sud-ouest de Chicago, la ville compte 319 294 habitants et Grand Saint-Louis qui est l'agglomération principale de la plus grande zone urbaine du Missouri et la 16e des États-Unis compte 2 879 934 habitants en 2008 (source US census bureau)[1].

 

La ville fut fondée en 1764 juste au sud du confluent des rivières du Missouri et du Mississippi par les commerçants et colons français Pierre Laclède et René Auguste Chouteau. La ville comme le futur État du Missouri devinrent un territoire de l'Empire espagnol après que les Français furent défaits durant la guerre de Sept Ans. En 1800, le territoire fut secrètement rendu à la France, que son dirigeant, Napoléon Bonaparte, revendit aux États-Unis en 1803.

 

Surnommée la « Gateway to the West » pour son rôle dans l'expansion vers l'ouest des États-Unis, la ville donna en 1965 son petit nom à une nouvelle construction faisant partie du Jefferson National Expansion Memorial, la Gateway Arch ; l'arche est devenue l'icône de Saint-Louis.

 

Autrefois 4e plus grande ville des États-Unis, Saint-Louis a vu sa population tomber à la 52e place[2]. Au plus haut de sa densité, Saint-Louis accueillit l'Exposition universelle de 1904 et les Jeux olympiques d'été de 1904.

 

Au XIXe siècle, l'immigration provenant d'Italie, d'Allemagne, de Bohême, et d'Irlande inonda Saint-Louis, colorant la cuisine et l'architecture de la ville. Beaucoup d'Afro-Américains se dirigèrent au nord de la ville durant la Grande Migration.

  Voici notre hôtelRte du Blues (147)

A St Louis nous tombons à pic. C'est le dernier jour du Bluesweek Festival1 C 0233ww-DSCN1750Il y en a pour tous les goûts-DSCN1744-DSCN1755-DSCN1745Dans un grand parc au centre de la ville, trois scènes et une multitude d'échoppes proposant à manger et à boire. Les gens y viennent avec leur chaise pliante, s'installent et se déplacent au gré des concertsRte du Blues (135)La-66-de-Chicago-a-St-Louis 9413Rte du Blues (140)Rte du Blues (141)

DSC00184

Sur le chemin du retour vers l'hôtel, je fais encore une halte dans ce bistro d'où s'échappaient des riffs de guitare aguicheursRte du Blues (144)-copie-1Rte du Blues (146)Rte-du-Blues--142-.JPG

Histoire

Période coloniale (XVIIe ‑ XVIIIe siècles)

Au XVIIe siècle, la région de Saint-Louis est explorée par les Français. En 1673, Louis Jolliet et Jacques Marquette commencent l'exploration du fleuve Mississippi ; quelques années plus tard, c'est Cavelier de la Salle qui descend le cours d'eau jusqu'à son embouchure. Ce dernier prend possession de la vallée en la baptisant « Louisiane », en l'honneur de Louis XIV. La région septentrionale de la Louisiane est aussi appelée Haute-Louisiane ou encore Pays des Illinois. Un établissement français est fondé en 1699 non loin du site de Cahokia. Les Français construisent un ensemble de forts (Fort de Chartres, Kaskaskia, Prairie du Rocher). Des prêtres catholiques établissent une mission à proximité du site actuel de Saint-Louis, en 1703.

La ville est officiellement fondée par le marchand français Pierre Laclède — ou Pierre Laclède Liguest — et son jeune assistant et beau-fils néo-orléanais Auguste Chouteau le 15 février 1764. En 1765, Saint-Louis devient la capitale de la Haute-Louisiane. Entre 1766 et 1768, elle est administrée par le lieutenant-gouverneur français Louis Saint-Ange de Bellerive. Mais le traité de Paris, signé le 10 février 1763, consacre la défaite des Français dans la guerre de Sept Ans : la France perd de nombreux territoires en Amérique du Nord, dont ceux de la rive orientale du Mississippi qui sont cédés au Royaume-Uni. Quant à la rive occidentale du fleuve, elle revient à l'Espagne. Après 1768, Saint Louis est donc contrôlée par des gouverneurs espagnols et continue de l'être même après la signature du traité secret de San Ildefonso, le 1er octobre 1800, qui restitue le territoire à la France. Le 18 janvier 1803, Napoléon Bonaparte, alors consul à vie, décide de ne pas garder cet immense territoire. La Louisiane est vendue aux jeunes États-Unis le 30 avril 1803 contre la somme de 80 millions de francs (15 millions de dollars). La souveraineté américaine entre en vigueur le 20 décembre 1803 (cf acte du Louisiana Purchase).

L’expansion au XIXe siècle[

Exposition universelle de Saint Louis : palais de l'électricité

 

Saint-Louis fait partie des États-Unis depuis 1803 ; à cette époque, elle comptait environ 1 000 habitants. L'année suivante, la célèbre expédition Lewis et Clark part de Saint Louis et explore l'Ouest américain jusqu'à la côte Pacifique. Les hommes sont de retour le 23 septembre 1806, après un long voyage qui initia par la suite la conquête de l'Ouest. La grande période des bateaux à vapeur s'ouvre en 1817 lorsque le Zebulon M. Pike arrive dans la ville. Saint-Louis devient le dernier port sur le Mississippi, qui est au milieu du XIXe siècle, le deuxième port des États-Unis derrière celui de New York. Le Missouri devient officiellement un État des États-Unis en 1820 et Saint-Louis en est la ville la plus peuplée.

 

En 1849, une épidémie de choléra et un grand incendie frappent la cité. À la suite de ces deux catastrophes, les autorités municipales décident d'imposer un code de l'urbanisme et d'améliorer la gestion des eaux usées. La population grandit alors rapidement grâce à l'immigration de familles allemandes, italiennes et irlandaises : en 1860, on compte 160 000 habitants, alors que la ville n'existe que depuis cent ans.

 

La guerre de Sécession (1861-1865) affecte l'économie du port, même si les arsenaux produisent des navires de guerre pour l'Union. Le 4 juillet 1876, la ville de Saint-Louis vote sa séparation avec le comté rural de Saint-Louis et devient une municipalité indépendante (independent city). Pendant la deuxième moitié du XIXe siècle, Saint-Louis fournit à la nation une série d'hommes d'affaires et de célébrités (Sara Teasdale, T. S. Eliot, Tennessee Williams) qui font le renom de la ville ; plusieurs sociétés y sont fondées (la compagnie Ralston-Purina, Anheuser-Busch, International Shoe et Brown Shoe Company). Avec Chicago et New York, Saint-Louis se dote des premiers gratte-ciel : le Wainwright Building, dessiné par l'architecte Louis Sullivan sort de terre en 1892. Nikola Tesla fait une démonstration publique de communication radio en 1893. La ville est frappée par une tornade en 1896 qui détruit plusieurs quartiers et provoque la mort de 255 personnes.

XXe siècle

 

D'après le recensement de 1900, Saint-Louis était alors la quatrième ville la plus peuplée des États-Unis. En 1904, elle accueille une exposition universelle puis les IIIe jeux Olympiques de l'ère moderne. Pendant la Grande Dépression, les miséreux se regroupent dans le plus grand hooverville du pays qui comptait environ 1000 personnes[4]. Saint-Louis connaît une industrialisation importante. La diffusion de l'automobile permet aux banlieues de s'étaler. Les classes moyennes commencent alors à fuir la commune, si bien qu'elle perd la moitié de sa population entre 1950 et 2000. Le projet d'urbanisme Pruitt-Igoe (1955-1972) est un échec. Durant les années 1990, le député du Missouri Richard Gephardt dénonça la vaporisation d'agents radioactifs pendant les années 60 aux fins d'expérience secrète depuis le bâtiment des chevaliers de colomb.

XXIe siècle[

 

En 2010, la ville compte environ 360 000 habitants et elle est classée cette année comme la ville la plus dangereuse des États-Unis 2 100 actes d'origines criminelles pour 100 000 habitants alors que la moyenne nationale tourne autour de 430

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans La Route du Blues
commenter cet article

commentaires

Baillot N 11/12/2014 21:30

Woaw , je pense que je vais passer quelques heures sur cette page et y retourner souvent !

nic 13/11/2013 16:44


La 66 ...le rêve de tant de motards parait-il !
Je t'avoue pas de moi; Ces routes sont trop droites et monotones , je m'y ennuierais ferme... Finalement, ta publication me permets de voir ce qui en
fait  sa renommée et c'est le principal ! Merci :)))
Nic

Stéphane 10/11/2016 19:19

La route 66 fait 4000km, je n'en ai fait qu'une toute petite partie (2-300km) puisque nous descendions vers le sud et que la 66 va vers l'ouest. Je n'ai donc pas vraiment de commentaires ou d'avis sur celle-ci

Christian VANCAU 14/11/2013 10:11



Je pense que c'est  un voyage qui tourne avant tout autour du Blues, donc un trip musical