Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 


LE BLOG TOTEMS DE CHRISTIAN VANCAU


 


POUR TRADUIRE MON TEXTE DN ALLEMAND OU EN ANGLAIS CLIQUEZ CI-DESSOUS

 

Site traduit en Allemand :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/de/index.html

 

Site traduit en Anglais :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/en/index.html


Sur cette photo, Christian Vancau dans son jardin avec quelques uns de ses totems et sa guitare à la main


Présentation

  • : le blog totems par : Christian VANCAU
  •   le blog totems par : Christian VANCAU
  • : Il s'agit de la réflexion d'un peintre de 78 ans, au départ d'un territoire peint et sculpté par lui, au coeur de l'Ardenne et dans lequel il vit en solitaire, tout en y accueillant de nombreux visiteurs!
  • Contact

Profil

  • Christian VANCAU
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.

Carte mondiale des Blogueurs

J'habite dans le Sud de la Belgique, à 10 Kms au Nord de Libramont, 50 Kms au Nord  de Sedan et 75 Kms au Nord de Longwy. Sur cette carte, la Belgique au Nord de la France et au Sud, une flèche noire indiquant mon village, situé au Nord de LibramontUne autre perspective. Moircy encadré, Bastogne 30 Kms Nord-Est, Luxembourg- ville au Sud-Est, Carte-Prov.Lux2-jpgSedan et Carte-Prov.Lux-jpgCharleville au Sud-Ouest

Recherche

<a href=

Mon adresse-mail est la suivante:  christian.vancau@base.be


" C'est d'abord un combat contre les parents et ensuite un combat contre les maîtres qu'il faut mener et gagner, et mener et gagner avec la brutalité la plus impitoyable, si le jeune être humain ne veut pas être contraint à l'abandon par les parents et par les maîtres, et par là, être détruit et anéanti "
( Thomas Bernhard, écrivain autrichien décédé en 1989 )

Ma biographie c'est ce combat et rien d'autre




Je suis un homme de 74 ans retiré dans un tout petit village des ardennes belges,  un endroit magnifique au bord de la forêt. J'y vis seul . J'ai une fille de 46 ans et deux petit-fils de 21 et 6 ans, qui vivent tous les trois à 10 Kms de chez moi.. Je suis donc un homme d'avant-guerre (1937), né à Gand en Flandre, de père gantois et de mère liégeoise (Gand et Liège sont les deux villes rebelles de Belgique ). Je suis arrivé à Liège en 1940 avec ma mère et ma soeur, alors que mon père s'était embarqué pour l'Angleterre, dans l'armée belge et y exerçait son métier de chirurgien orthopédiste. Je n'ai donc réellement rencontré mon père qu'à l'âge de 8 ans, après la guerre, en 1945. Mis à part 2 années à Bruxelles et une année en Suisse à Saint-Moritz, j'ai vécu à Liège et y ai fait toutes mes études, humanités gréco-latines chez les Jésuites et Droit à l'Université de Liège. Je me suis marié en 1962, ai eu une petite fille Valérie et ai cherché une situation, muni de mon diplôme de Docteur en Droit. J'ai trouvé un emploi dans la banque. Je n'aimais ni le Droit ni la banque, je ne me savais pas encore artiste, je voulais être journaliste. Ma famille bourgeoise m'avait dit "Fais d'abord ton droit" !  En 1966, j'ai commencé une psychanalyse qui a duré 5 anset demi. En 1967, j'ai commencé à peindre. En 1971, ma Banque m'a envoyé créer un réseau d'agences dans le Sud de la Belgique, ce que j'avais déjà fait dans la province de Liège. Je me suis donc retrouvé en permanence sur les routes explorant village après village, formant les agents recrutés et les faisant "produire". Il ne m'aurait jamais été possible d'être un banquier enfermé. Je ne tiens pas en place. Pendant 8 ans j'ai vécu au-dessus de ma banque à Libramont, créant mon réseau. En 1975, j'ai été nommé Directeur et Fondé de Pouvoirs. En 1978 j'ai acheté une maison en ruines à Moircy, mon territoire actuel. Je l'ai restaurée et y suis entré en 1979. En 1980, ma banque a été absorbée par une banque plus puissante et l'enfer a commencé. En 1983, mon bureau a été fermé. Je suis devenu Inspecteur, puis Audit en 1985 avec un réseau de 140 agences couvrant tout le Sud et l'Est de la Belgique. Dans le même temps je transformais mon territoire, creusais des étangs, installais plantations et totems et peignais abondamment. En 1989, j'étais "liquidé" par ma Banque avec beaucoup d'autres, pour des raisons économiques. Ma femme est partie.Je me suis retrouvé libre avec 28 mois de préavis et puis ensuite chômeur. Mais j'ai  intenté un procés à ma Banque. Ca a duré 4 ans et j'ai gagné. Quelle jouissance de pouvoir écraser une banque (à suivre)
.

<a href=

  

J'ai commençé à exposer en 1976 et celà a duré jusqu'en 1995, le temps de réaliser que le monde de l'Art  n'était pas plus reluisant que celui de la Banque. Je n'avais en outre, nul besoin de vendre et encore moins d'être célèbre. A chercher l'argent et la gloire, on est sûrs de perdre son âme, tôt ou tard (et de toutes façons, la réputation monte quand le cercueil descend ). J'ai donc quitté les mileux de l'art. J'ai encore peint jusqu'en 2002. Celà aura tout de même fait 35 ans. Je n'ai plus besoin de la peinture. Elle m'a permis de survivre psychologiquement et de me chercher. Pour moi l'Art est ce qui doit rendre la Vie plus belle que l'Art
Je suis un HOMME LIBRE, un sauvage, proche de la nature et des animaux, misanthrope, profondément rebelle, tout d'une pièce, physique, violent contrôlé à savoir positif dans ma violence, agnostique. Je ne crois absolument pas à l'avenir de l'Humanité. L'Homme est indécrottable. Il est UN LOUP pour l'Homme. Aucune leçon de l'Histoire ne lui a servi
Je ne crois pas à la politique. J'ai le coeur à gauche, instinctivement du côté des défavorisés, contre toute exploitation et abus de pouvoir, contre tout racisme, mais je ne suis pas de gauche, ça ne veut plus rien dire ! Et encore moins de droite, celà va de soi !
Je pense que si l'homme n'arrive pas à créer le bonheur dans sa vie personnelle intérieure, il est incapable de le créer pour les autres. La meilleure chose que l'on puisse faire pour les autres est d'être heureux soi-même !
Je préfère nettement les femmes aux hommes. Je me sens de leur sensibilité, je m'efforce de faire fleurir les mêmes valeurs qu'elles
Je pense que réussir sa vie, c'est réussir l'amour. Toutes les autres formes de "réussite", sont des ersatz qui ne "comblent "pas
Je suis né un 1er Novembre, suis donc Scorpion, Ascendant Gemeaux, Milieu du Ciel en Verseau, Mercure en Scorpion comme le Soleil, Mars et Jupiter en Capricorne, Saturne en Poissons, Uranus en Taureau, Neptune en Vierge, Pluton en Lion, Vénus en Balance, ainsi que la Lune, j'ai mes Noeuds lunaires ( sens de ma vie, mon destin ici bas ) et Lilith (la lune noire) en Sagittaire. Du Scorpion, j'ai l'agressivité, le côté piquant, le côté rebelle. Du Gemeaux, j'ai le goût des langues , de l'écriture, des voyages, et l'incapacité à rentrer dans des hiérarchies ou dans des groupes,
quels qu'ils soient, et à me soumettre à une autorité
Dans mes jeunes années j'ai pratiqué beaucoup de sports: tennis, natation, cyclisme, ping-pong, ski, boxe et karaté. Aujourd'hui toute mon activité physique est concentrée sur les travaux d'entretien de mon territoire. Je suis jardinier 6 mois par an.
En dehors de la peinture, je pratique d'autres activités: 1) Lecture (romans, polars compris, poésie, théâtre, ouvrages de philosophie et de psychologie, mythologies etc..) 2) Ecriture (Un journal quotidien depuis 1980, comptant à ce jour 45.000 pages ), 3) Musique (Guitare et piano). Toutes les musiques m'intéressent, blues, jazz, rock, chanson française, musique classique et contemporaine. 4) Photo et Video. 5)Jardinage et rapport constant avec le monde animal. 6)Et enfin l'informatique, activité nouvelle que je pratique depuis3 ans et qui a abouti à la création de ce blog

Articles Récents

  • https://t.co/WMu5oWiAYn
    https://t.co/WMu5oWiAYn Christian Vancau (@VancauChristian) September 23, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • J'ai reçu le 1er tome de ma Biographie, 2e...
    J'ai reçu le 1er tome de ma Biographie, 2e mouture et nouvelle couverture rouge avec photos Christian... https://t.co/uQZQbyZhvQ Christian Vancau (@VancauChristian) September 23, 2017 J'ai reçu le 1er tome de ma Biographie, 2e mouture et nouvelle couverture...
  • https://t.co/vFbC5e52lE
    https://t.co/vFbC5e52lE Christian Vancau (@VancauChristian) September 23, 2017 Christian Vancau shared his post.
  • https://t.co/n3fOdLsXMm
    https://t.co/n3fOdLsXMm Christian Vancau (@VancauChristian) September 22, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • Bio125 Mouvement Planète. A.G à Orleans - Déc.1969
    Lettre de Louis Pauwels datée de décembre 1969 Il neige à flocons drus, c'est une vraie tempête et nous partons en train avec Jean-Pierre Michaux et Marcel Reynders. Dés notre arrivée dans une serre magnifique où les tables sont déjà dressées, nous sommes...
  • Bio125 Mouvement Planète. A.G à Orleans -...
    Bio125 Mouvement Planète. A.G à Orleans - Déc.1969 - le blog totems par : Christian VANCAU https://t.co/syTVczuVu0 Christian Vancau (@VancauChristian) September 20, 2017 Lettre de Louis Pauwels datée de décembre 1969 Il neige à flocons drus, c'est une...
  • Christian Vancau Votre PDF MA BIOGRAPHIE peut...
    Christian Vancau Votre PDF MA BIOGRAPHIE peut désormais être téléchargé depuis l'adresse... https://t.co/xloUA5csh3 Christian Vancau (@VancauChristian) September 20, 2017
  • https://t.co/pPLeKPWBkx
    https://t.co/pPLeKPWBkx Christian Vancau (@VancauChristian) September 19, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/yD4hlUcVqS
    https://t.co/yD4hlUcVqS Christian Vancau (@VancauChristian) September 18, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/eIXLLD1WNc
    https://t.co/eIXLLD1WNc Christian Vancau (@VancauChristian) September 17, 2017 Christian Vancau shared his post.

Pages

Texte Libre


-->
<

Texte Libre

Texte Libre


Jetez un oeil dans mes LIENS sur Richard OLIVIER, BIG MEMORY, mon ami Richard, Cinéaste belge, étant sur un gigantesque projet: Filmer tous les CINEASTES BELGES, morts ou vifs. Enfin, un artiste qui s'intéresse à ses pairs !http://www.bigmemory.be

Texte Libre

COHEN Eveybody Knows
Tibetan Song

Je suis sur les blogs pro-tibétains:

www.candle4tibet.org
www.ning.com

VENEZ M'Y REJOINDRE !

Christian VANCAU

8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 19:28
*

-DSCN1543005190

DSC009671248 682 996cb57090d27a4287aa08a06a09acda-1378982872sur-la-routesscarte-copie-1xDu Lac Michigan au Golfe du Mexique. Entre Chicago et St Louis, nous emprûntons  la mystique route 66. Celle-ci file vers l'Ouest à partir de St Louis alors que nous suivons la 61 (Route du Bues) qui descend plein Sudcarte2xxUn peu moins de 2000 kms en 5 étapes, de Chicago à la Nouvelle-Orléans, à travers les Etats de l'Illinois, du Missouri, de l'Arkansas, du Tennessee, du Mississipi et enfin de la Louisiane. Durée totale du séjour = 11 jours

sur la route le magazine trois couleurs

 

   StEPHANE PONCIN de Saint-Hubert - BELGIQUE. Participant et auteur des photos et des textes les commentant...-DSCN1779

 

Prise en charge à l'aéroport de Chicago. Ce sont les véhicules de la CaravaneChicago Aitport. les véhicules de l CaravaneDSC00052

Nous sommes un groupe de 110 personnes, organisteurs compris, 65 Harley-Davidsson, 2 voitures, et une camionnette d'assistance pour le transport des bagages

CHICAGOChicago montage

14126460-chicago-skyline-image-of-the-chicago-downtown-skyl

Rte-du-Blues--3--copie-1.JPGDevant la ligne des gratte-ciel, le Navy Pear, bâti en 1916, où accostaient dans les années 30, les bateaux de croisière du Lac Michigan. Il sert aujourd-hui pour des foires et des expositions, réchauffe le ville en hiver et rafraîchit ses plages en été. Ses eaux sont si propres qu'on peut s'y baignerChicago 1916 Le NavyPear MichiganChicago Lac MichiganDivers 2le103

1 C 0064

Chicago est la troisième plus grande ville des États-Unis, elle se situe dans le nord-est de l'État de l'Illinois. C'est la plus grande ville de la région du Mid-Ouest, dont elle forme le principal centre économique et culturel. Chicago se trouve sur la rive sud-ouest du lac Michigan, un des cinq Grands Lacs d'Amérique du Nord. Les rivières Chicago et Calumet traversent la ville.

 

Fondée en 1770 en marge de la présence française aux États-Unis, Chicago devient une municipalité en 1833 et acquiert officiellement le statut de ville en 1837. Elle est le siège du comté de Cook. Chicago est aussi le siège d'une paroisse francophone sans nul doute signe de son histoire liée à la France.

blue skyline chicago illinois

La ville de Chicago compte 2 714 856 habitants et s'étend sur une superficie de 606 km22. Ses habitants s'appellent les Chicagoans (ou plus rarement Chicagolais). L'agglomération de Chicago est la troisième des États-Unis avec une population de 8 711 000 habitants s'étendant sur 5 498 km2. L'aire métropolitaine de Chicago(Chicago metropolitan area), communément appelée « Chicagoland » compte 9 785 747 habitants et s'étend sur 28 163 km2, ce qui en fait la quatrième aire urbaine d'Amérique du Nord après Mexico, New York et Los Angeles.

 

Chicago est une ville de classe mondiale alpha +

 

. Elle constitue le deuxième centre industriel des États-Unis et appartient à la « Ceinture des industries » (Manufacturing Belt), mais la ville est aussi l'une des plus importantes places financières du monde et la première bourse de matières premières agricoles au monde . C'est à Chicago que sont fixés les prix du blé et du soja aux États-Unis. La ville se classe au troisième rang national pour le nombre d'entreprises implantées dans son agglomération, dont les plus importantes sont Motorola, Boeing, United Airlines, McDonald's, Sears, Kraft Foods ou encore les laboratoires Abbott. D'autres entreprises y ont été créées, comme Hertz, l'une des plus grandes enseignes de location de voiture. L'industrie emploie plus d'un million de personnes dans l'agglomération de Chicago.

 

Grâce à sa situation exceptionnelle, la ville constitue un centre de communication majeur de voies terrestres (l'un des plus importants en Amérique du Nord), et de transports aériens avec ses deux aéroports internationaux, O'Hare et Midway. Elle acquiert une grande renommée culturelle grâce à son architecture moderne de gratte-ciel et attire des millions de visiteurs chaque année. En effet, la Willis Tower (appelée « Sears Tower » jusqu'au mois de juillet 2009) a été de 1973 à 1998, le plus haut gratte-ciel du monde et est à ce jour le deuxième immeuble le plus haut du continent américain après le One World Trade Center à New York.

City-USA-Chicago-Batiment-Up-485x728

 

    Enfin, la ville compte de nombreux établissements d'enseignement supérieur, des musées prestigieux, des théâtres réputés et un orchestre symphonique de renommée mondiale.

Chicago aujourd'hui

220px-Chicago_%289%29.jpg
magnify-clip.png
Vue sur la rivière Chicago depuis le Michigan Avenue Bridge, avec la Trump Tower à droite, le 360 North Michigan à gauche, et le 77 West Wacker Drive au fond.

Chicago river Ci-dessous,Chicago en 1987 vue d'avion. Sur les toits des piscines. La grande tour à gauche, dont on ne voit pas le sommet est le Sears, 443 mètres, 110 étages, le plus haut gratte-ciel du monde depuis 1974. Dans le lointain, le Water Tower Plaza, le John Hancock, et plus à droite le Standard Oil, trois des autres plus hauts de ChicagoChicago Le Sears 092Chicago LeSears Water tower-Hanconck Cage Building de Sull

 

Depuis les années 1990, Chicago gagne à nouveau des habitants. Certains quartiers connaissent depuis quelques années un processus de gentrification, comme dans d’autres villes américaines. Ils sont rénovés et attirent de nouveau une population de classe moyenne voire aisée. Les quartiers résidentiels du nord de la ville sur le front de lac connaissent un renouveau démographique.

 

L'Horloge du Wrigley Building, du non de l'inventeur du chewing-gum, et la rivière de Chicago. Pour assainir la ville on en a , depuis longtemps inversé le coursChicago Wrigley Building090220px-Chicago (9)Depuis Michigan avenue Bridge A droitr Tru

 

L’ambition de Richard M. Daley, fils de Richard J. Daley et maire de Chicago de 1989 à 2011, a été de favoriser la protection de l’environnement tout en maintenant Chicago parmi les métropoles mondiales les plus influentes. Les récents aménagements et les projets marquent cette ambition. Un grand nombre de nouveaux gratte-ciel sortent de terre, manifestant ainsi la prospérité économique de Chicago. La superficie des espaces verts s'étend et le centre de la ville est rendu plus sûr la nuit. Le dernier projet en date est la Chicago Spire : les travaux commencés en juin 2007 et devant s'achever en 2012 ont été stoppés à la suite de la crise financière de fin 2008[69], sans date de reprise. Le gratte-ciel devait alors être le plus haut du continent américain avec 150 étages et 609,60 mètres de hauteur .

Ci-dessous, le Losange vitré du très récent Associate Building sur Michigan

Chicago Associate Building sur Michigan095Ci-dessous le petit dôme et situé tout près de l'emplacement où en 1673, deux trappeurs français, Marquelte et Jolliet, arrivant au Canada, établissent un campement et où en 1784, Jean-Baptiste Pointe du Sable crée un ralai de poste qui deviendra en 1837, la ville de ChicagoChicago Relai de Poste098Tout juste achevé, le State of Illinois Center de l'allemand Helmut John  est le bâtiment le plus discuté de Ghicago. Les uns crient au génieChicago Michigan State of Illinois Center097cà cause de sa gigantesque verrière difficile à climatiser et des bureaux tous pareils, au moindre détail près, où travaillent des fonctionnaires de l'Illinois. Au rez-de-chaussée des restaurants

Chicago Stat of Illinois 2099Avec un nouvel horizon d'ici ces prochaines années, le centre-ville se développe plus rapidement avec une atmosphère plus dense et plus respirable. Le département des buildings (Chicago Department of Buildings) est un organisme de la ville responsable de l'application du Code du bâtiment à Chicago régissant la construction, la réhabilitation ainsi que l'entretien des bâtiments et le district des parcs de Chicago (Chicago Park District), l'organisme chargé de la gestion des parcs et des espaces verts municipaux, travaillent ensemble sur le projet de rétablissement de la biodiversité et de la réhabilitation des secteurs endommagés par la restauration de certains bâtiments de la ville ainsi que par la création de nouveaux édifices, y compris la création de jardin sur les toits des gratte-ciel à surface plate. C'est le cas notamment de l'hôtel de ville de Chicago (Chicago City Hall), qui depuis plusieurs années est dotée d'un toit vert.Toit vert de l'hôtel de ville de Chicago1280px-20080708 Ch

220px-Chicago_Skyline_from_John_Hancock_
magnify-clip.png
Vue sur l'Aon Center, la Trump Tower et la Willis Tower depuis le John Hancock Center.

 

En matière de criminalité, la ville a presque définitivement fait oublier sa mauvaise réputation, héritée de la période agitée de la prohibition dans les années 1930. En 2006, elle ne faisait plus partie de la liste des 25 villes américaines les moins sûres[71]. Cela est dû au renforcement et à la présence policière quasi-permanente dans certains quartiers du South Side et du West Side de la ville qui étaient mal réputés.

 

Le 16 mai 2007, la ville de Chicago a été sélectionnée par le Comité international olympique (C.I.O) comme l'une des quatre villes candidates officielles à l'organisation des Jeux olympiques d'été de 2016. Ses concurrentes furent Madrid, Rio de Janeiro et Tokyo. Malgré le soutien de nombreuses personnalités influentes, Chicago sera éliminé dès le premier tour.

 

En 2008, Chicago obtient le titre de « Ville de l'année » par le magazine GQ pour ses récentes innovations architecturales et littéraires, son monde de la politique, ses musées réputés, ses universités prestigieuses, et son centre-ville qui est au premier plan dans les films The Dark Knight : Le Chevalier noir en 2008 et Transformers 3 en 2011 . La ville est également évaluée, en 2003, comme ayant l'économie la plus équilibrée des États-Unis en raison de son niveau élevé de diversification . En 2009, la société de services financiers UBS place Chicago à la 9e place sur la liste des villes les plus riches du monde].Chicago Illinois DSC00116-DSCN1553

 

Photo ci-dessous. Parmi les gratte-ciel les plus originaux on trouve" les Marina City" sur North Dearborn Street au bord de la Chicago River. Surnommés "les épis de maïs". Juste derrière notre hôtel (Sax Hôtel) et aux pieds "The House of Blues"-DSCN1552

Ci-dessous, face au lac, sur Michigan Avenue, des maisons représentatives de l'Ecole de Chicago; A droite légèrement plus haut que l'immeuble néogothique auquel il estMichigan Avenue Chicago Style101accolé, le Cage building de Sullivan (1898), avec sa décoration légère, et considéré comme l'un des meilleurs exemples de ce nouvel art de construire américainChicago Le Cage Building de Sullivan 1898093

CI-DESSOUS, QUELQUES AUTRES LIEUX CHICAGOANS; De gauxhe à droite, rescapée du grand incendie, la Water Tower, siège de l'Offisme du Tourisme, en 2 la première demeure de Frank Lloyd Wright, acolée à son studio de travail, en 3, déplacée en 1977, sur roulettes, Ckarke House, 1836, la plus vieille maison privée, en 4 la John Glessner House en 1887, en 5 Sullivan à ses débuts; des bronzes dorés sur les portes du grand magasin Carson Pirrie, en 6, dans Ook Park, de grandes villas résidenielles comme à la fin du siècle dernier, en 7, sur la place du State of Illinois, "La bête debout" du Français Jean Dubuffet, en 8, cet hôtel fantôme: tot ce qui reste du Métropole, le QG du gang d'Al Capone Chicago Divers100Ensuite en 1 , l'écran perlé et lumineux du Festival de Jazz, pour que chacun puisse voir les vedettes, en 2, Ook Park, où l'on viste des maisons victoriennes, et intact, le studio de Wright. En 3, le "Miro's Chicago", la seule oeuvre monumentale du grand artist espagnol, en 4, Robie House, la plus célèbre des" maisons prairie" de F.Lloyd Wright, en 5, détail d'une maison de Wright, en 6 chef d'oeuvre de Mies van de Rohe, l'IIT. Il enseigna aussi l'arcitecture, en 7 le Merchandise Mart, le plus gigantesque building au monde avant le Pentagone, en 8, toujours animé, le hall tropical et futuriste de l'Hôtel Hyatt Regency ChicagoChicago Divers 2le102R

 

Récit de Stephane Poncin

Juste à côté de notre hôtel, déjà un premier club "THE HOUSE OF BLUES"1 C 0016Buddy GuyRte du Blues (18)

Legends-DSCN1567Avec la fille de Buddy Guy, puis Buddy Guy en personneRte-du-Blues--22-.JPGRte-du-Blues--24-.JPGBuddy Gut, une légende du BluesRte-du-Blues--23-.JPGXBuddy Guy lance son écharpe dans le public, Stephane l'attrape et puis l'oublie dans le clubDSCN1571Stephane Un écharpe lancée par B.G et oubliée

Architecture

 

 

L'architecture de Chicago a pendant longtemps influencé et reflété l'histoire de l'architecture américaine. La ville de Chicago comprend certains des bâtiments figurant parmi les premiers à être réalisé par des architectes reconnus dans le monde entier. Comme la plupart des bâtiments du centre-ville ont été détruits par le grand incendie de Chicago en 1871, les bâtiments de Chicago sont réputés pour leur originalité plutôt que pour leur ancienneté.

 

L'Exposition universelle de 1893 fut l'occasion de mettre en œuvre les théories du mouvement City Beautiful et de construire des bâtiments de styles Beaux-Arts et néoclassique comme le Musée Field d'histoire naturelle, le Musée de la Science et de l'Industrie, le Chicago Cultural Center ou encore l'Institut d'art de Chicago.

 

C'est au début des années 1880 que l'école d'architecture et d'urbanisme de Chicago acquit sa renommée internationale dans la construction en armature d'acier, puis, à partir des années 1890, dans l'utilisation des vitres pour les façades. Jusque les années 1900, l'architecture de Chicago sera marquée par les réalisations de l'école par des architectes comme Daniel Burnham, Dankmar Adler, Louis Sullivan, William Holabird, Martin Roche ou encore John Wellborn Root. Parmi les premiers bâtiments modernes de la ville, le Home Insurance Building, construit en 1885 par William Le Baron Jenney est souvent considéré comme étant le premier gratte-ciel[ . Bien que la majeure partie du bâtiment était faite de brique et de pierre, il est le premier immeuble de grande hauteur à ossature métallique avec des colonnes en fonte et des poutres en acier. Les architectes de l'école de Chicago se concentrent sur les bases d'une architecture spécifiquement américaine qui favorise la simplicité des formes. Au début du XXe siècle, Chicago fut le principal foyer de la Prairie School avec les bâtiments dessinés par Frank Lloyd Wright, dont beaucoup sont classés Chicago Landmarks.

Le bâtiment de Montauk, conçu entre 1882-1883 par le John Wellborn et Daniel Burnham, fut le premier immeuble dont l'acier était le principal matériau pour la construction. Dans son livre sur l'Exposition universelle de 1893, Erik Larson déclare que le Montauk est devenu le premier bâtiment à s'appeler un « gratte-ciel ». En 1885, le premier gratte-ciel à charpente d'acier s'éleva à Chicago, déclenchant l'ère des gratte-ciel aux États-Unis, notamment à New York, puis dans le reste du monde. Dans le milieu des années 1890, Daniel Burnham, Racine et Charles Atwood conçurent des immeubles avec des armatures en acier, du verre et de la terre cuite. Ceux-ci ont été rendus possibles grâce aux entrepreneurs modernes comme George A. Fuller et aux ingénieurs professionnels, en particulier ceux issus de la migration européenne.

-DSCN1561

Comme les autres métropoles américaines, l'architecture de Chicago se caractérise par une grande diversité. Ainsi, les bâtiments du campus de l'Université de Chicago, plusieurs églises, par exemple la Second Presbyterian Church, le Chicago Temple Building, et la Tribune Tower, sont de style néogothique. Le style Art déco s'est imposé à la fin des années 1920 et a explosé en 1930 avec notamment le Chicago Board of Trade Building, le Merchandise Mart, ou encore le Carbide & Carbon Building. Le Style international s'est surtout imposé après 1945 avec le Crown Hall. Enfin, les quartiers ethniques se distinguent par leurs styles architecturaux importés : Chinatown, églises orthodoxes à bulbes, entre autres. Dans les années 1960-1970, le désir de préserver le patrimoine architectural de la ville se développa. En 1966 fut créée la Chicago Architecture Foundation, pour permettre la sauvegarde de la John J. Glessner House construite par l'architecte Henry Hobson Richardson, l'une des plus anciennes demeures de Chicago.Immeubles anciens-DSCN1556-DSCN1576

Aujourd'hui, le panorama urbain de Chicago compte parmi les plus importants du monde . En effet, au mois d'août 2009, il y avait 1098 gratte-ciel dans la ville, ce qui fait de Chicago la seconde métropole du continent américain derrière New York à posséder autant d'immeubles de grandes hauteurs dans ses limites municipales . Par le nombre de gratte-ciel, Chicago est la quatrième ville dans le monde après Hong Kong, New York et Tokyo . Les bâtiments historiques du centre ville incluent le Chicago Board of Trade (Bourse de commerce de Chicago) dans le Loop, et d'autres immeubles situés en bordure du lac Michigan et de la rivière Chicago. Deuxième centre d'affaires derrière celui de Manhattan, le Central business district possède le deuxième plus haut immeuble du continent américain, la Willis Tower ; achevée en 1973 et comprenant 108 étages, la tour fut avec ses 442 mètres le plus haut gratte-ciel du monde de 1974 à 1998 et des États-Unis jusqu'en 2013. Des gratte-ciel actuellement en construction ou déjà construits comme la Waterview Tower, le Trump International Hotel and Tower, et la Chicago Spire (dont le projet est mis en attente depuis fin 2008), redessinent le panorama urbain de Chicago.

Voici le John Hancock Center, gratte-ciel de 344 mètres de haut, dénommé le Big John pat les chicagoans, achevé en 1969. Le plus haut gratte-ciel des USA après le World Trade Center de New-YorkhancockJohn Hancock Center

 

Le code postal 60602 est considéré par le magazine Forbes comme étant l'adresse américaine la plus charismatique du pays, comprenant ainsi dans ses limites, des bâtiments classés dans les prestigieuses listes des lieux et édifices protégés, comme les Chicago Landmarks (au niveau municipal) et les National Historic Landmarks (au niveau fédéral). Des immeubles tels que l'Auditorium Building, le Rookery Building ou encore le Fine Arts Building y sont classés. La dernière génération de gratte-ciel Chicagoans se trouve dans les secteurs de Near North Side et Near South Side, situés respectivement au nord et au sud du quartier du Loop. Ce quartier du Loop est le centre névralgique de la ville. Il doit son nom au métro surélevé qui tourne en boucle autur du Centre historique de Chicago. Bruyant, lent, surpeuplé, il est cependant devenu l'un des symboles de la villeCHICAGO 0158Quartier du Loop800px-ChicagoEl by ikcyzrteip Le Loop Metro En effet, si la grande majorité des immeubles de grande hauteur se situe dans le Loop, le quartier des affaires de la ville (Central business district) s'étend depuis plusieurs années sur les secteurs limitrophes. Des genres multiples de maisons urbaines, de condominiums et d'immeubles peuvent être trouvés dans les différents quartiers de Chicago. Situées en bordure du lac Michigan, de vastes zones résidentielles s'étirant sur de longues bandes nord-sud sont caractérisées par des pavillons construits pendant le début du XXe siècle et après la Seconde Guerre mondiale.

Il y a aussi le réseau de métropolitain célèbre pour ses nombreuses apparitions dans de films, séries télévisées ou clips videosLe Metro de tous les films et sériesDSC00098

 -DSCN1554Chicago River qui traverse le centre ville se jetait à l'origine dans le lac Michigan. En raison de la pollution de la rivière et donc du lac, provoquée par les abattoirs de bétail, le cours de la rivière fut inversé. Elle coule maintenant vers le Lac Michigan-DSCN1561Lac Michigan ci-dessouslake-michigan-copie-1

-DSCN16033408202-chicago-skyline-reflete-dans-le-lac-michigan-DSCN1604Rte du Blues (31)Rte du Blues (32)lake-michigan-copie-1vRte du Blues (36)-DSCN1676xRte du Blues (37)

dRte du Blues (38)

Et les Sculptures dans les rues   ???

 

Dans les années nonante, la ville s'engage à commander un grand nombre d'oeuvres d'art pour décorer et animer les rues austères de la ville. Vingt ans plus tard plusieurs centaines d'oeuvres ornent les rues de la ville

 

Voici "La bête debout " de Jean Dubuffet-DSCN1623Marc Chagall

Chagall La mosaïque des 4 saisonsVoici Chagall dans "Le mur des 4 saisons" en mosaîques -DSCN1630

Rte du Blues (58)Picasso-DSCN1627Joan Miro-DSCN1628De Calder "Les Flamands Roses"Rte du Blues (61)

Anish Kapour"Cloud Gate"Anish Kapour Cloud Gatec-DSCN1549c-DSCN1572-copie-1v-DSCN1621s-DSCN1679Au hasard de ma balade, je tombe sur le Défilé du Memorial Day, mémoire des tués de la Guerre de Sécession ( (1861-1865 ). Défilé qui est aujourd'hui dédié à tous les morts des dernières guerres-DSCN1640bMemorial Day- Guerre de Sécession-DSCN1641 

Et le soir nous dînons au ROCKIT BAR à deux blocs de notre hôtelLe Rockit Baravant de nous rendre dans un club de "Chicago Blues"1 C 0016Ensuite nous allons dans la banlieue black de Chicago. Nous sommes les seul blancs, pilotés par notre ami Patrick dans ces lieux improbablesCHICAGO 9383w-DSCN1695xDSCN1711wDSCN171448 heures ont passé. Nos héros de la Route du Blues vont demain matin prendre la route de St Louis, vers le Sud, la fameuse route 66. Ceci fera l'objet d'un nouvel article

 

 

HISTOIRE

Avant Chicago

220px-Fort_Dearborn.jpg
magnify-clip.png
Fort Dearborn en 1816

 

Avant l'arrivée des premiers Européens, la région de Chicago est occupée par les Amérindiens Potawatomis, qui succèdent, vers le milieu du XVIIIe siècle aux Miamis et aux Sauk et Fox. Le nom de la ville proviendrait du mot miami-illinois « sikaakwa », déformé par les Français en « Chécagou » ou « Checaguar », qui signifie « oignon sauvage », « marécage » ou encore « mouffette », ce qui en dit long sur l'odeur pestilentielle régnant sur le site à l'origine. C'est le coureur des bois Louis Jolliet et le père jésuite Jacques Marquette qui, en 1673, revenant d'une expédition sur le Mississippi, parviennent à l'emplacement actuel de Chicago. Le site de Chicago fait d'abord partie du Pays des Illinois, dans la Louisiane française. Puis, les Britanniques s'emparent de la région au terme de la guerre de Sept Ans, en 1763. Cet ancien point de passage et de liaison des Amérindiens, des explorateurs et des missionnaires, entre le Canada et le bassin du Mississippi, devient un poste permanent de traite des fourrures.

 

Au XVIIe siècle, fort Chécagou ou fort Chicago est une forteresse, probablement occupée moins d'une année durant l'hiver 1685 ; le nom est désormais associé à un mythe selon lequel un Français y possède une garnison militaire. Deux mentions de ce fort qui apparu sur plusieurs cartes de la région au XVIIIe siècle existe; celui au fait que le fort fut construit en 1685, et celle qu'Henri de Tonti envoya Pierre-Charles de Liette comme commandant du fort jusqu'en 1702. Cependant, aucune preuve archéologique ne vient confirmer ces annotations cartographiques. Le premier établissement permanent est fondé par Jean Baptiste Pointe du Sable à la fin du XVIIIe siècle . Ce métis, fils d'un marin français et d'une mère africaine esclave, est originaire de la colonie française de Saint-Domingue. Il épouse une Amérindienne et s'installe à l'emplacement actuel de Chicago, où il établit un comptoir commercial.

 

Durant la guerre d'Indépendance (1775-1783), le colonel George Rogers Clark s'empare de la totalité du Pays des Illinois au nom de la Virginie et le transforme en « comté d'Illinois » afin d'exercer un gouvernement théorique sur la région. En 1795, par le traité de Greenville et sous la contrainte du colonel Anthony Wayne, les Amérindiens doivent céder les terres situées à proximité de l'estuaire de la rivière Chicago. En 1803, l'achat des immenses territoires de la Louisiane française par les États-Unis renforce l'importance stratégique du lieu. La même année, le capitaine John Whistler arrive sur le site puis érige le Fort Dearborn en 1808 . Entre temps, la région de Chicago est intégrée au Territoire du Nord-Ouest (1787-1809), puis au Territoire de l'Illinois (1809), avant de faire partie, depuis 1818, de l'État de l'Illinois.

Une « ville-champignon » (1833-1871)

220px-Chicago-fire2.jpeg
magnify-clip.png
Chicago après l'incendie de 1871

 

Le 12 août 1833, la ville de Chicago se constitue avec une charte. Elle reçoit une charte par l'État de l'Illinois le 4 mars 1837 pour se constituer en municipalité dirigée par un maire et six subdivisions appelées « wards ». Pourtant, les contraintes naturelles du site posent rapidement des problèmes d'aménagement. Chicago souffre d'un environnement marécageux qui rend très difficile l'installation de routes et d'égouts. Le développement effréné génère beaucoup de déchets industriels qui sont rejetés dans la rivière, provoquant de graves problèmes de santé publique et de contamination de l'eau potable. Pour remédier à la situation, les autorités engagent des travaux importants afin de surélever les infrastructures et d'implanter un réseau d'évacuation des eaux usées dans les années 1850. Elles décident, en 1900, de détourner la rivière pour préserver l'eau potable du lac, en creusant un canal (Chicago Sanitary and Ship Canal) qui s'ouvre sur le Mississippi. Le canal étant plus profond que le lit de la rivière, le cours fut inversé, protégeant ainsi le lac des déversements polluants. Les berges de la rivière elle-même subiront des transformations majeures, principalement à partir des années 1970, jusqu'à devenir un des pôles touristiques majeurs de la ville.

 

Chicago est une « ville-champignon » qui grandit grâce à l'afflux d'immigrés en provenance d'Europe Dès le milieu du   XIXe siècle, la présence des immigrés provoque l'essor du Know Nothing, un mouvement nativiste. Son candidat, Levi Boone, soutenu par la Chicago Tribune, est élu maire. Il mène une politique discriminatoire et prohibitionniste, particulièrement préjudiciable aux immigrés allemands, ce qui provoque le 21 avril 1855, une émeute connue sous le nom de Lager Beer Riot, opposant WASP (White Anglo-Saxon Protestant) et immigrés catholiques.

 

Chicago devint un carrefour de communication avec le premier chemin de fer (Galena & Chicago Union Railroad) qui arrive en 1836. En 1860, onze lignes ferroviaires ont Chicago pour terminus et vingt autres y font un arrêt. Débutant sur la rivière Chicago et aboutissant sur la rivière Illinois, le Canal Illinois et Michigan est ouvert en 1848 et permet aux bateaux circulant sur les Grands Lacs de rejoindre le Mississippi en passant par Chicago. En 1854, Chicago est le plus grand marché de céréales du pays . La fondation du Chicago Board of Trade en 1848 s'inscrit dans ce développement économique considérable. Au XIXe siècle, Chicago fut le plus grand marché mondial du bois , qui était transformé dans les nombreuses scieries et dans les industries du meuble .

 

En 1847, Cyrus McCormick, l'inventeur de la moissonneuse, installe la production de machinerie agricole à Chicago. Les premières usines sidérurgiques ouvrent en 1858. C'est en 1865 que sont inaugurés les Union Stock Yards, les abattoirs de la ville où des méthodes modernes sont rapidement appliquées par les compagnies Armour et Swift .

Le Grand Incendie et l'essor industriel (1871-1895)x

 

magnify-clip.png
Wabash Avenue en 1900

En octobre 1871, environ 10 km2] sont réduits en cendres par le grand incendie de Chicago (Great Chicago Fire). Un grand nombre d'infrastructures et d'habitations, construites en bois, permettent au feu de se propager facilement. Le bilan est dramatique puisque 300 personnes trouvent la mort et 18 000 bâtiments sont détruits, jetant à la rue environ une personne sur deux. On dénombre au moins 100 000 sans-abri.

À la fin du XIXe siècle, l'économie de la ville se diversifie avec l'entrée dans la deuxième révolution industrielle. La reconstruction après le grand incendie de 1871 et le développement du chemin de fer stimulent les besoins en acier. Pendant la reconstruction qui fait suite au grand incendie, les abattoirs situés dans le sud de la ville connaissent un développement sans précédent grâce à la mise en service de wagons réfrigérés qui rendent possible l'expédition de la viande à New York. En 1956, les vestiges de la maison des O'Leary furent rasés pour la construction de l’Académie des Pompiers de Chicago, un camp d’entraînement pour les pompiers de la ville. La sidérurgie et les besoins en matériel contribuent au développement des industries mécaniques : Chicago produit des machines agricoles, des équipements pour les automobiles, des wagons (Pullman Company). La confection pour homme est dynamique jusque dans les années 1920. La chimie se spécialise dans le traitement de l'eau, la production d'acide sulfurique et les phosphates. Les industries agro-alimentaires restent florissantes (transformation des céréales, conditionnement de la viande, etc).

220px-HaymarketRiot-Harpers.jpg
magnify-clip.png
Gravure de 1886 parue dans le journal Harper's Weekly représentant la tragédie de Haymarket Square.

 

En juillet 1877, les ouvriers du rail de Chicago se joignent et déclenchent une grève qui secoue les chemins de fer américains. Des affrontements entre la police et les grévistes ont lieu sur South Halsted Street et font 18 morts[. Le 1er mai 1886, des ouvriers se rassemblent à l'usine McCormick pour revendiquer la journée de huit heures de travail quotidien, pour laquelle une grève générale mobilisant 340 000 travailleurs avait été lancée. Deux jours plus tard, les policiers tuent deux grévistes ce qui déclenche des émeutes qui font plusieurs morts. Sept policiers sont tués par l'explosion d'une bombe (Massacre de Haymarket Square). Quatre anarchistes sont accusés et exécutés en 1887. Le 1er mai sert désormais de référence à la IIe Internationale pour la fête des travailleurs. Les grévistes des usines de la Pullman Company dénoncent les baisses de salaire en 1894. À la suite de la répression organisée par le maire et le président américain Grover Cleveland[40], 12 ouvriers sont tués. Comme membre de l'American Railway Union, Eugene Debs participe à la grève et est arrêté par les forces de l'ordre.

 

L'industrialisation s'accompagne d'une paupérisation d'une partie de la population. En 1889, en réponse au mouvement social dénommé settlement movement, Jane Addams fonde la première maison (Hull House) qui sert de centre d'accueil pour les pauvres. En 1895, Florence Kelley dénonce les conditions de travail dans les sweatshops de la ville[41]. En 1905, Upton Sinclair publie La Jungle, un roman qui décrit l'exploitation des immigrés lituaniens dans les abattoirs de Chicago. Les femmes de Chicago obtiennent le droit de vote aux élections municipales en 1913.

La grande migration (1870-1920)

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans La Route du Blues
commenter cet article

commentaires

nic 13/11/2013 17:00


Cette publication incroyable, avec ces photos et tous ces documents inédits me donnent le tournis ...rire!
Contente d'avoir pu avoir accès à cette vision, grâce à cette traversée à moto par la 66, de ce pays hors dimensions et hors normes . Ce n'est pas mon rêve même
si je reconnais combien cela a dû être parfois époustouflant ... c'est magnifique de l'avoir partagé pour permettre au plus grand nombre de comprendre cette ambiance.
Merci!
Nic

Christian VANCAU 14/11/2013 09:50



C'est un peu comme si je l'avais fait ce voyage, grâce à Stephane, le père de mon petit-fils Renaud