Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 


LE BLOG TOTEMS DE CHRISTIAN VANCAU


 


POUR TRADUIRE MON TEXTE DN ALLEMAND OU EN ANGLAIS CLIQUEZ CI-DESSOUS

 

Site traduit en Allemand :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/de/index.html

 

Site traduit en Anglais :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/en/index.html


Sur cette photo, Christian Vancau dans son jardin avec quelques uns de ses totems et sa guitare à la main


Présentation

  • : le blog totems par : Christian VANCAU
  •   le blog totems par : Christian VANCAU
  • : Il s'agit de la réflexion d'un peintre de 78 ans, au départ d'un territoire peint et sculpté par lui, au coeur de l'Ardenne et dans lequel il vit en solitaire, tout en y accueillant de nombreux visiteurs!
  • Contact

Profil

  • Christian VANCAU
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.

Carte mondiale des Blogueurs

J'habite dans le Sud de la Belgique, à 10 Kms au Nord de Libramont, 50 Kms au Nord  de Sedan et 75 Kms au Nord de Longwy. Sur cette carte, la Belgique au Nord de la France et au Sud, une flèche noire indiquant mon village, situé au Nord de LibramontUne autre perspective. Moircy encadré, Bastogne 30 Kms Nord-Est, Luxembourg- ville au Sud-Est, Carte-Prov.Lux2-jpgSedan et Carte-Prov.Lux-jpgCharleville au Sud-Ouest

Recherche

<a href=

Mon adresse-mail est la suivante:  christian.vancau@base.be


" C'est d'abord un combat contre les parents et ensuite un combat contre les maîtres qu'il faut mener et gagner, et mener et gagner avec la brutalité la plus impitoyable, si le jeune être humain ne veut pas être contraint à l'abandon par les parents et par les maîtres, et par là, être détruit et anéanti "
( Thomas Bernhard, écrivain autrichien décédé en 1989 )

Ma biographie c'est ce combat et rien d'autre




Je suis un homme de 74 ans retiré dans un tout petit village des ardennes belges,  un endroit magnifique au bord de la forêt. J'y vis seul . J'ai une fille de 46 ans et deux petit-fils de 21 et 6 ans, qui vivent tous les trois à 10 Kms de chez moi.. Je suis donc un homme d'avant-guerre (1937), né à Gand en Flandre, de père gantois et de mère liégeoise (Gand et Liège sont les deux villes rebelles de Belgique ). Je suis arrivé à Liège en 1940 avec ma mère et ma soeur, alors que mon père s'était embarqué pour l'Angleterre, dans l'armée belge et y exerçait son métier de chirurgien orthopédiste. Je n'ai donc réellement rencontré mon père qu'à l'âge de 8 ans, après la guerre, en 1945. Mis à part 2 années à Bruxelles et une année en Suisse à Saint-Moritz, j'ai vécu à Liège et y ai fait toutes mes études, humanités gréco-latines chez les Jésuites et Droit à l'Université de Liège. Je me suis marié en 1962, ai eu une petite fille Valérie et ai cherché une situation, muni de mon diplôme de Docteur en Droit. J'ai trouvé un emploi dans la banque. Je n'aimais ni le Droit ni la banque, je ne me savais pas encore artiste, je voulais être journaliste. Ma famille bourgeoise m'avait dit "Fais d'abord ton droit" !  En 1966, j'ai commencé une psychanalyse qui a duré 5 anset demi. En 1967, j'ai commencé à peindre. En 1971, ma Banque m'a envoyé créer un réseau d'agences dans le Sud de la Belgique, ce que j'avais déjà fait dans la province de Liège. Je me suis donc retrouvé en permanence sur les routes explorant village après village, formant les agents recrutés et les faisant "produire". Il ne m'aurait jamais été possible d'être un banquier enfermé. Je ne tiens pas en place. Pendant 8 ans j'ai vécu au-dessus de ma banque à Libramont, créant mon réseau. En 1975, j'ai été nommé Directeur et Fondé de Pouvoirs. En 1978 j'ai acheté une maison en ruines à Moircy, mon territoire actuel. Je l'ai restaurée et y suis entré en 1979. En 1980, ma banque a été absorbée par une banque plus puissante et l'enfer a commencé. En 1983, mon bureau a été fermé. Je suis devenu Inspecteur, puis Audit en 1985 avec un réseau de 140 agences couvrant tout le Sud et l'Est de la Belgique. Dans le même temps je transformais mon territoire, creusais des étangs, installais plantations et totems et peignais abondamment. En 1989, j'étais "liquidé" par ma Banque avec beaucoup d'autres, pour des raisons économiques. Ma femme est partie.Je me suis retrouvé libre avec 28 mois de préavis et puis ensuite chômeur. Mais j'ai  intenté un procés à ma Banque. Ca a duré 4 ans et j'ai gagné. Quelle jouissance de pouvoir écraser une banque (à suivre)
.

<a href=

  

J'ai commençé à exposer en 1976 et celà a duré jusqu'en 1995, le temps de réaliser que le monde de l'Art  n'était pas plus reluisant que celui de la Banque. Je n'avais en outre, nul besoin de vendre et encore moins d'être célèbre. A chercher l'argent et la gloire, on est sûrs de perdre son âme, tôt ou tard (et de toutes façons, la réputation monte quand le cercueil descend ). J'ai donc quitté les mileux de l'art. J'ai encore peint jusqu'en 2002. Celà aura tout de même fait 35 ans. Je n'ai plus besoin de la peinture. Elle m'a permis de survivre psychologiquement et de me chercher. Pour moi l'Art est ce qui doit rendre la Vie plus belle que l'Art
Je suis un HOMME LIBRE, un sauvage, proche de la nature et des animaux, misanthrope, profondément rebelle, tout d'une pièce, physique, violent contrôlé à savoir positif dans ma violence, agnostique. Je ne crois absolument pas à l'avenir de l'Humanité. L'Homme est indécrottable. Il est UN LOUP pour l'Homme. Aucune leçon de l'Histoire ne lui a servi
Je ne crois pas à la politique. J'ai le coeur à gauche, instinctivement du côté des défavorisés, contre toute exploitation et abus de pouvoir, contre tout racisme, mais je ne suis pas de gauche, ça ne veut plus rien dire ! Et encore moins de droite, celà va de soi !
Je pense que si l'homme n'arrive pas à créer le bonheur dans sa vie personnelle intérieure, il est incapable de le créer pour les autres. La meilleure chose que l'on puisse faire pour les autres est d'être heureux soi-même !
Je préfère nettement les femmes aux hommes. Je me sens de leur sensibilité, je m'efforce de faire fleurir les mêmes valeurs qu'elles
Je pense que réussir sa vie, c'est réussir l'amour. Toutes les autres formes de "réussite", sont des ersatz qui ne "comblent "pas
Je suis né un 1er Novembre, suis donc Scorpion, Ascendant Gemeaux, Milieu du Ciel en Verseau, Mercure en Scorpion comme le Soleil, Mars et Jupiter en Capricorne, Saturne en Poissons, Uranus en Taureau, Neptune en Vierge, Pluton en Lion, Vénus en Balance, ainsi que la Lune, j'ai mes Noeuds lunaires ( sens de ma vie, mon destin ici bas ) et Lilith (la lune noire) en Sagittaire. Du Scorpion, j'ai l'agressivité, le côté piquant, le côté rebelle. Du Gemeaux, j'ai le goût des langues , de l'écriture, des voyages, et l'incapacité à rentrer dans des hiérarchies ou dans des groupes,
quels qu'ils soient, et à me soumettre à une autorité
Dans mes jeunes années j'ai pratiqué beaucoup de sports: tennis, natation, cyclisme, ping-pong, ski, boxe et karaté. Aujourd'hui toute mon activité physique est concentrée sur les travaux d'entretien de mon territoire. Je suis jardinier 6 mois par an.
En dehors de la peinture, je pratique d'autres activités: 1) Lecture (romans, polars compris, poésie, théâtre, ouvrages de philosophie et de psychologie, mythologies etc..) 2) Ecriture (Un journal quotidien depuis 1980, comptant à ce jour 45.000 pages ), 3) Musique (Guitare et piano). Toutes les musiques m'intéressent, blues, jazz, rock, chanson française, musique classique et contemporaine. 4) Photo et Video. 5)Jardinage et rapport constant avec le monde animal. 6)Et enfin l'informatique, activité nouvelle que je pratique depuis3 ans et qui a abouti à la création de ce blog

Articles Récents

  • Extrait de mon journal 1989. Rêve du 20 janvier...
    Extrait de mon journal 1989. Rêve du 20 janvier : " Des gens viennent dîner, montent dans l'atelier que je viens... https://t.co/6V3n1KsRW9 Christian Vancau (@VancauChristian) November 18, 2017 Extrait de mon journal 1989. Rêve du 20 janvier : " Des gens...
  • Extrait de mon journal-1988
    Extrait de mon journal-1988 Le 31 août je suis au bord du Barrage la Vierre sur la route qui va de Neufchâteau à... https://t.co/NXwKUmCNXQ Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Extrait de mon journal-1988 Le 31 août je suis au bord du...
  • Extrait de mon journal Pense à partir en...
    Extrait de mon journal Pense à partir en Andalousie en automne mais m'aperçois que les Espagnols n'aiment pas les.… https://t.co/mbki75oLWR Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Extrait de mon journal Pense à partir en Andalousie en automne...
  • https://t.co/HP6TiBlYQz
    https://t.co/HP6TiBlYQz Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Christian Vancau shared his post.
  • L'Ombre de la bête (L'Instant romanesque)...
    L'Ombre de la bête (L'Instant romanesque) https://t.co/aTQcgUzx34 Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Noté 0.0/5. Retrouvez L'Ombre de la bête (L'Instant romanesque) et des millions de livres en stock sur Amazon.fr. Achetez neuf ou...
  • Les Flamboyants https://t.co/DXsIDm6kXh
    Les Flamboyants https://t.co/DXsIDm6kXh Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Noté 4.0. Les Flamboyants - Patrick Grainville et des millions de romans en livraison rapide
  • Jean Moulin (Tome 1): La République des...
    Jean Moulin (Tome 1): La République des catacombes https://t.co/Egwd6Pq0HW Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Noté 4.0/5. Retrouvez Jean Moulin (Tome 1): La République des catacombes et des millions de livres en stock sur Amazon.fr....
  • Homme de boue Homme d'argile - vidéo Dailymotion...
    Homme de boue Homme d'argile - vidéo Dailymotion https://t.co/ZVirnQjczX Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 "Je suis un vieux peau rouge qui ne marchera jamais dans une file indienne." Achille Chavée. C'est ainsi que se définit Christian...
  • Extrait de ma bio de 1984"Je crois plus à la...
    Extrait de ma bio de 1984"Je crois plus à la Nature qu'à l'Homme.. L'Homme vient de la Nature et il la cochonne.... https://t.co/l35XUgxIXu Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Extrait de ma bio de 1984"Je crois plus à la Nature qu'à...
  • Extrait de mon journal-1984
    Extrait de mon journal-1984 J'en conclus donc et plus que jamais que toute recherche ne peut être que soitaire.... https://t.co/aabNCiwSLF Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Extrait de mon journal-1984 J'en conclus donc et plus que...

Pages

Texte Libre


-->
<

Texte Libre

Texte Libre


Jetez un oeil dans mes LIENS sur Richard OLIVIER, BIG MEMORY, mon ami Richard, Cinéaste belge, étant sur un gigantesque projet: Filmer tous les CINEASTES BELGES, morts ou vifs. Enfin, un artiste qui s'intéresse à ses pairs !http://www.bigmemory.be

Texte Libre

COHEN Eveybody Knows
Tibetan Song

Je suis sur les blogs pro-tibétains:

www.candle4tibet.org
www.ning.com

VENEZ M'Y REJOINDRE !

Christian VANCAU

13 septembre 2015 7 13 /09 /septembre /2015 04:55

C'est en redescendant du Ventoux que pour la première fois j'ai abordé le plateau du Contadour (en février 2009), car je voulais absolument vivre les paysages de Giono. Il faut prendre à gauche après Sault en direction de "Les Redortiers", Revest du Bion et Saint Trinit lorsque l'on roule dans la direction de St ChristolJean Giono en 1959
Posé au milieu de majestueux paysages qui ont inspiré le grand écrivain Jean Giono-, plateau vallonné à perte de vue, planté de pins, sapins et chênes verts-le Contadour n'est plus aujourd'hui qu'une grappe de vieilles fermes et granges plus ou moins restaurées, en activité ralentie: une stère de bois qui attend l'hiver, un chien assoupi, un vieux qui cueille les pommes de son jardin, un camion abandonné qui rouille sous les sapins

 

Si le plus grand charme de Redortiers le Contadour réside dans ses paysages, l'aspect culturel n'est pas absent ave la découverte du village primitif de Redortiers, qui était encore peuplé au XVIIe siècle, par un chemin avec vue sur les monts de Vaucluse et le Mont Ventoux. J'ai d'ailleurs été à deux doigts d'y rester embourbé dans la neige, ayant pris le risque de l'aborder alors qu'un écriteau m'indiquait clairement que des pneux-neige étaient indispendables
 

Redortiers était traditionnellement un lieu de rassemblement où l'on comptait les moutons avant la transhumance. Son immense territoire pastoral lui permet d'ailleurs de continuer l'élevage des moutons
 

Silence, nature sauvage, air pur, on conçoit que Redortiers le Contadour ait pu inspirer le grand Giono, qui y posséda longtemps une vieille bergerie

 

Redortiers- Le contadour-Jean Giono


giono-bergers


C'est dans cet environnement que Giono fonda un groupe pacifiste. C'est là, en effet qu'un groupe d'une cinquantaine de marcheurs guidé par Giono, s'installa le 3 septembre 1935. Car Giono fit une mauvaise chute et contraignit ses compagnons à s'installer sur place en dormant dans des granges, sous la tente ou à la belle étoile. Le séjour fût magique grâce au talent de Giono le conteur, qui émerveillât son public avec sa verve naturelle, ses histoires de bergers et d'étoiles. Nous sommes à l'Est de Sault  et au Nord du Plateau d'AlbionContadour-new_090728174338_87.jpgLe Contadour, région de jean Giononew 090724090645 3 Redortiers, haut-lieu de la RésistanceRedortiers, haut-lieu de la Résistancenew 090724085821 58"Alors un beau matin, sans rien dire,
la colline me haussa sur sa plus belle cime,
elle écarta ses chênes et ses pins, et Lore m'apparut au milieu du lointain pays
Elle était vautrée comme une taure dans une litière de brumes bleues" (Jean Giono)
new 090724084927 25new 090724085318 18La montée vers Redortiers (ou vers Revest-du-Bion, je ne sais plus), franchie de justesse dans une neige verglassée, sur une route non-fréquentée, et sans pneux "neige"new 090724090341 58Redortiers, Pays de Jean Giononew
Au loin à l'Ouest le Mont VentouxLa Montagne de Lure. Pays de Jean GionoA l'Est la Montagne de Lurenew 090724091003 78-copie-1Et au Sud-Est le plateau d'Albion et Saint Christolnew 090724085535 64Les
Rengionocontres du Contadour   sont des réunions annuelles qui se déroulèrent de septembre 1935 à septembre 1939, à l'initiative de Jean Giono, au lieudit Contadour, sur la montagne de Lure, à une dizaine de kilomètres de Banon, en Haute Provence. Bien qu'ayant connu une fin abrupte et désanchantée à l'annonce de la guerre, ces rencontres marquèrent une partie de la vie et de l'oeuvre de l'écrivain

 

En 1935, Jean Giono publie "Que ma joie demeure". Dans ce livre, le héros Bobi, transforme la communauté aigrie du plateau Grémonéen leur apportant le bonheur smple. Ce roman trouve très vite un écho favorable auprès d'une partie de la jeunesse qui, parallèlement se reconnaît rapidement dans la pensée de l'auteur: l'opposition entre la vie simple et pure à la campagne, l'artisanat, et la ville avec ses usines et ses machines-outils qui détruisent l'homme.

Le Contadour devient un lieu de bien-être, on y vit en plein air, on y discute, on y lit, on y écoute de la musique, on se promène sur les étendues désertiques en refaisant le monde. Ce monde idal rêvé par tous est enfin réel, au milieu des collines, des forêts de pin, de la lavande et des hautes herbes. Les quinze jours que durent ces réunions permettent de quitter la vie trépidante menée d'ordinaire par le groupe, composé principalement d'intellectuels parisiens.

Entre ces rencontres, Jean Lescure en 1936 popur les premiers numéros puis Lucien Jacques, l'ami de toujours de Giono, publient les "Cahiers du Contadour"

Le Contadour est aussi un lieu de réflexion. Jean Giono devient progressivement, sans l'avoir trop voulu, une sorte de maître à penser, entouré de disciples toujours prêts à l'écouter et à suivre ses conseils. Cette époque est pour Giono, celle du militantisme pacifiste. Dans ces rencontres le seul point sur lequel il est impossible de transiger, c'est l'amour de la paix. Les menaces de guerre amènent à des réflexions sur la conduite à tenir si le conflit se déclenche. On pense à se retrancher sur les hauteurs bas-alpines, à vivre en autarcie, on souhaite des actions mais Jean Giono évite de donner des réponses toutes faites. Il ne veut pas être le directeur de conscience de ses amis, même s'il est profondément pacifiste. Son métier c'est d'abord d'écrire
En septembre 1939 , la réunion se voit interrompue par la déclaration de guerre. Ce sera la dernière, avec au bout du compte un désenchantement et une forte désillusionGiono et le Contadour

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans LUBERON
commenter cet article

commentaires

LOMBARD André 22/04/2015 20:41

Oui, il y avait une femme extraordinaire à Montjustin : le poète Lucienne Desnoues !
Et un homme extraordinaire lui aussi : le peintre Serge Fiorio !
Pour avoir de leurs nouvelles :sergefiorio.canalblog.com
André Lombard 84750 Viens.

Nad 17/09/2012 06:47


Bonjour, les photos ne se chargent pas pour cet article, est ce normal ?


Amitiés.

Meurant Jack 23/01/2015 09:15

J'invite humblement M. Vancau à prendre connaissance de mon opuscule paru en 2013. Il y verra que l'erreur commise sur le choix du Contadour tient à une légende entretenue par l'entourage de Giono, y compris par Pierre Citron biographe fort influencé.
Amicalement.

Christian VANCAU 18/09/2012 06:02



Non, les photos se téléchargent sans problèmes chez moi. merci mais ça doit être un problème de votre côté car personne d'autre ne m'a signalé ce problème



Martine Provence 22/05/2010 11:29



La deuxième photo devant la cabane en
pierres sèches, Giono et Lucien Jacques (1891-1961). Il fut le « découvreur » de Jen Giono, l’encouragea, le publia, fut premier lecteur et correcteur. Il l’aida à alléger son style et
ses envolées lyriques, illustra certains de ses bouquins et le synopsis de son film Crésus.


Il fut « l’âme » du Contadour et traducteur de Moby Dick.


Pierre Citron, dans deux recueils de leur correspondance, annote très bien le cheminement de vie et d’amitié qui fut le leur, de 1922
à 1961, décès de Lucien. (Cahiers Giono 1 et 3 nrf Gallimard).


Aquarelliste, poète, graveur sur bois, peintre, écrivain, éditeur…, je dois en oublier, il s’attela à tous les arts avec bonheur et
délicatesse. Modeste et discret, il était en  cela opposé à la nature flamboyante, exubérante et prompte aux galéjades diverses de son ami.


Il fit renaître le village de Montjustin 04110 en achetant des ruines et installant généreusement des artistes amis.


Luc Gerbier http://www.lucgerbier.com/  réalisa une superbe série d’aquarelles sur ses poèmes de « TOMBEAU D'UN BERGER », exposition au centre Jean Giono de Manosque 1999, qui eut un grand succès, que la réédition du
catalogue confirme.


Son poème le plus
connu : Credo


Je crois en l'homme cette ordure,
Je crois en l'homme ce fumier,
Ce sable mouvant, cette eau morte.



Je crois en l'homme, ce tordu,
Cette vessie de vanité.
Je crois en l'homme, cette pommade,
Ce grelot, cette plume au vent,
Ce boute-feu, ce fouille-merde.
Je crois en l'homme, ce lèche sang.



Malgré tout ce qu'il a pu faire
De mortel d'irréparable.
Je crois en lui
Pour la sûreté de sa main,
Pour son goût de la liberté,
Pour le jeu de sa fantaisie.



Pour son vertige devant l'étoile,
Je crois en lui.
Pour le sel de son amitié
Pour l'eau de ses yeux, pour son rire,
Pour son élan et ses faiblesses.


Je crois à tout jamais en lui
 Pour une main qui s'est tendue,
 Pour un regard qui s'est offert.
 Et puis surtout et avant tout
 Pour le simple accueil d'un berger.


 


 


VIDEO INA des deux amis :


http://www.ina.fr/archivespourtous/index.php?vue=notice&id_notice=RAF04029608


 


 


 



Meurant Jack 23/01/2015 09:12

J'invite humblement le commentateur de l'article sur Giono au Contadour à prendre conn aissance de mon opuscule publié en 2013 intitulé Jean Giono et le Pacifisme... Il verra que certaines erreurs énoncées quant au choix du lieu, le Contadour, trouvent leur origine dans les légendes créées par l'entourage du romancier , dont Pierre Citron. Amicalement

Christian VANCAU 22/05/2010 11:44



Martine tu es géniale. Bien sûr que je connais Lucien Jacques,  bien sûr que je suisi allé  voir Luc Gerbier dans son atelier à Montjustin, bien sûr que cette région est passionnante
avec  Char aussi, et Pierre Magnan qui n'est pas venu à mon rendez-vous au Marché de Forcalquier. Et toi tu connais tout celà. je pense que le papa de Gerbier était aussi un peintre assez
renommé. il y avait aussi une femme assez remarquable à Montjustin, décedée il y a peu. J'ai adoré ce village. merci pour tout celà