Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 


LE BLOG TOTEMS DE CHRISTIAN VANCAU


 


POUR TRADUIRE MON TEXTE DN ALLEMAND OU EN ANGLAIS CLIQUEZ CI-DESSOUS

 

Site traduit en Allemand :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/de/index.html

 

Site traduit en Anglais :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/en/index.html


Sur cette photo, Christian Vancau dans son jardin avec quelques uns de ses totems et sa guitare à la main


Présentation

  • : le blog totems par : Christian VANCAU
  •   le blog totems par : Christian VANCAU
  • : Il s'agit de la réflexion d'un peintre de 78 ans, au départ d'un territoire peint et sculpté par lui, au coeur de l'Ardenne et dans lequel il vit en solitaire, tout en y accueillant de nombreux visiteurs!
  • Contact

Profil

  • Christian VANCAU
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.

Carte mondiale des Blogueurs

J'habite dans le Sud de la Belgique, à 10 Kms au Nord de Libramont, 50 Kms au Nord  de Sedan et 75 Kms au Nord de Longwy. Sur cette carte, la Belgique au Nord de la France et au Sud, une flèche noire indiquant mon village, situé au Nord de LibramontUne autre perspective. Moircy encadré, Bastogne 30 Kms Nord-Est, Luxembourg- ville au Sud-Est, Carte-Prov.Lux2-jpgSedan et Carte-Prov.Lux-jpgCharleville au Sud-Ouest

Recherche

<a href=

Mon adresse-mail est la suivante:  christian.vancau@base.be


" C'est d'abord un combat contre les parents et ensuite un combat contre les maîtres qu'il faut mener et gagner, et mener et gagner avec la brutalité la plus impitoyable, si le jeune être humain ne veut pas être contraint à l'abandon par les parents et par les maîtres, et par là, être détruit et anéanti "
( Thomas Bernhard, écrivain autrichien décédé en 1989 )

Ma biographie c'est ce combat et rien d'autre




Je suis un homme de 74 ans retiré dans un tout petit village des ardennes belges,  un endroit magnifique au bord de la forêt. J'y vis seul . J'ai une fille de 46 ans et deux petit-fils de 21 et 6 ans, qui vivent tous les trois à 10 Kms de chez moi.. Je suis donc un homme d'avant-guerre (1937), né à Gand en Flandre, de père gantois et de mère liégeoise (Gand et Liège sont les deux villes rebelles de Belgique ). Je suis arrivé à Liège en 1940 avec ma mère et ma soeur, alors que mon père s'était embarqué pour l'Angleterre, dans l'armée belge et y exerçait son métier de chirurgien orthopédiste. Je n'ai donc réellement rencontré mon père qu'à l'âge de 8 ans, après la guerre, en 1945. Mis à part 2 années à Bruxelles et une année en Suisse à Saint-Moritz, j'ai vécu à Liège et y ai fait toutes mes études, humanités gréco-latines chez les Jésuites et Droit à l'Université de Liège. Je me suis marié en 1962, ai eu une petite fille Valérie et ai cherché une situation, muni de mon diplôme de Docteur en Droit. J'ai trouvé un emploi dans la banque. Je n'aimais ni le Droit ni la banque, je ne me savais pas encore artiste, je voulais être journaliste. Ma famille bourgeoise m'avait dit "Fais d'abord ton droit" !  En 1966, j'ai commencé une psychanalyse qui a duré 5 anset demi. En 1967, j'ai commencé à peindre. En 1971, ma Banque m'a envoyé créer un réseau d'agences dans le Sud de la Belgique, ce que j'avais déjà fait dans la province de Liège. Je me suis donc retrouvé en permanence sur les routes explorant village après village, formant les agents recrutés et les faisant "produire". Il ne m'aurait jamais été possible d'être un banquier enfermé. Je ne tiens pas en place. Pendant 8 ans j'ai vécu au-dessus de ma banque à Libramont, créant mon réseau. En 1975, j'ai été nommé Directeur et Fondé de Pouvoirs. En 1978 j'ai acheté une maison en ruines à Moircy, mon territoire actuel. Je l'ai restaurée et y suis entré en 1979. En 1980, ma banque a été absorbée par une banque plus puissante et l'enfer a commencé. En 1983, mon bureau a été fermé. Je suis devenu Inspecteur, puis Audit en 1985 avec un réseau de 140 agences couvrant tout le Sud et l'Est de la Belgique. Dans le même temps je transformais mon territoire, creusais des étangs, installais plantations et totems et peignais abondamment. En 1989, j'étais "liquidé" par ma Banque avec beaucoup d'autres, pour des raisons économiques. Ma femme est partie.Je me suis retrouvé libre avec 28 mois de préavis et puis ensuite chômeur. Mais j'ai  intenté un procés à ma Banque. Ca a duré 4 ans et j'ai gagné. Quelle jouissance de pouvoir écraser une banque (à suivre)
.

<a href=

  

J'ai commençé à exposer en 1976 et celà a duré jusqu'en 1995, le temps de réaliser que le monde de l'Art  n'était pas plus reluisant que celui de la Banque. Je n'avais en outre, nul besoin de vendre et encore moins d'être célèbre. A chercher l'argent et la gloire, on est sûrs de perdre son âme, tôt ou tard (et de toutes façons, la réputation monte quand le cercueil descend ). J'ai donc quitté les mileux de l'art. J'ai encore peint jusqu'en 2002. Celà aura tout de même fait 35 ans. Je n'ai plus besoin de la peinture. Elle m'a permis de survivre psychologiquement et de me chercher. Pour moi l'Art est ce qui doit rendre la Vie plus belle que l'Art
Je suis un HOMME LIBRE, un sauvage, proche de la nature et des animaux, misanthrope, profondément rebelle, tout d'une pièce, physique, violent contrôlé à savoir positif dans ma violence, agnostique. Je ne crois absolument pas à l'avenir de l'Humanité. L'Homme est indécrottable. Il est UN LOUP pour l'Homme. Aucune leçon de l'Histoire ne lui a servi
Je ne crois pas à la politique. J'ai le coeur à gauche, instinctivement du côté des défavorisés, contre toute exploitation et abus de pouvoir, contre tout racisme, mais je ne suis pas de gauche, ça ne veut plus rien dire ! Et encore moins de droite, celà va de soi !
Je pense que si l'homme n'arrive pas à créer le bonheur dans sa vie personnelle intérieure, il est incapable de le créer pour les autres. La meilleure chose que l'on puisse faire pour les autres est d'être heureux soi-même !
Je préfère nettement les femmes aux hommes. Je me sens de leur sensibilité, je m'efforce de faire fleurir les mêmes valeurs qu'elles
Je pense que réussir sa vie, c'est réussir l'amour. Toutes les autres formes de "réussite", sont des ersatz qui ne "comblent "pas
Je suis né un 1er Novembre, suis donc Scorpion, Ascendant Gemeaux, Milieu du Ciel en Verseau, Mercure en Scorpion comme le Soleil, Mars et Jupiter en Capricorne, Saturne en Poissons, Uranus en Taureau, Neptune en Vierge, Pluton en Lion, Vénus en Balance, ainsi que la Lune, j'ai mes Noeuds lunaires ( sens de ma vie, mon destin ici bas ) et Lilith (la lune noire) en Sagittaire. Du Scorpion, j'ai l'agressivité, le côté piquant, le côté rebelle. Du Gemeaux, j'ai le goût des langues , de l'écriture, des voyages, et l'incapacité à rentrer dans des hiérarchies ou dans des groupes,
quels qu'ils soient, et à me soumettre à une autorité
Dans mes jeunes années j'ai pratiqué beaucoup de sports: tennis, natation, cyclisme, ping-pong, ski, boxe et karaté. Aujourd'hui toute mon activité physique est concentrée sur les travaux d'entretien de mon territoire. Je suis jardinier 6 mois par an.
En dehors de la peinture, je pratique d'autres activités: 1) Lecture (romans, polars compris, poésie, théâtre, ouvrages de philosophie et de psychologie, mythologies etc..) 2) Ecriture (Un journal quotidien depuis 1980, comptant à ce jour 45.000 pages ), 3) Musique (Guitare et piano). Toutes les musiques m'intéressent, blues, jazz, rock, chanson française, musique classique et contemporaine. 4) Photo et Video. 5)Jardinage et rapport constant avec le monde animal. 6)Et enfin l'informatique, activité nouvelle que je pratique depuis3 ans et qui a abouti à la création de ce blog

Articles Récents

  • @mfeymery @VancauChristian
    @mfeymery @VancauChristian Christian Vancau (@VancauChristian) February 20, 2017
  • Mes BROUS de NOIX
    Rien que de l'eau et du brou de noix sur du papier 0.65 / 0.86, papier étalé sur une table, sans aucun projet de départ.? Ce n'est qu'ensuite que les formes ont été travaillées, en brunissant fortement les arrières-plans et sans retoucher les figures...
  • Les Pierres peintes de Christian Vancau
    Sur mon territoire à Moircy-Libramont, Pierres fracassées à la masse dans ma maison en ruines en 1978-79. D'anciennes mangeoires. Obligé de fracasser, sinon impossiblité de mettre des meubles le long des murs. En ce temps-là, j'étais marié et père de...
  • PARIS en Octobre 2010 - Balade à St Germain-des-Prés
    Après Gainsbourg, je remonte sur St Germain des Prés par la Rue Bonaparte. Il doit être dans les 15 heures, à peu près, ce dimanche 10 octobre. C'est la toute grande foule? Il n'y a plus de place au Bvd St Germain, les terrasses sont bondées, les gens...
  • ROMAIN ROLLAND (1866-1944)
    Romain Rolland Romain Rolland Romain Rolland en 1914. Données clés Naissance 29 janvier 1866 Clamecy ( France-Bourgogne) Décès 30 décembre 1944 (à 78 ans) Vézelay ( France ) Activité principale Écrivain, philosophe Distinctions Prix Nobel de littérature...
  • Bourgogne: Bibracte et le Mont Beuvray-Morvan
    Christian Vancau devant le Monument François Mitterrand ce 4 septembre 2014 - Nous sommes à l'Oppidum de Bibracte ce jeudi 4 septembre 2014 à 15h30, après avoir quitté AUTUN, très exactement devant le Musée de Bibracte qui se trouve au pied du Mont Beuvray....
  • Vancau-Fragments d'Atelier-Mes Mythologies personnelles
    Ces photos de mon atelier ont été prises cet été 2010 par mon amie Anniki Van Damme, qui a un très beau regard.... Je vous invite à venir y farfouiller comme on le fait dans un grenier ou dans des boites à souvenirs Et d'abord mon coin " Musique et Photos-souvenirs...
  • Christian Vancau, Archéologue de l'Inconscient- A l'intérieur de ma maison
    Un peu partout dans ma maison au hasard de ma promenade intérieure de ce 24 novembre 2011. Mon territoire est un chantier archéologique mâtiné de culture contemporaine. Mais la sauvagerie, y est omni-présente. Je ne suis ni de ce monde, ni de cette époque....Territoire...
  • HANNAH ARENDT ( Deuxième partie)
    Natalité et fragilité Cette notion d'action est aussi fortement liée à celle de la « natalité », en ce que c'est par l'action que l'humain produit de la nouveauté véritable, car inattendue, imprévisible, et irréductible à la simple causalité. C'est en...
  • HANNAH ARENDT (Première partie)
    Hannah Arendt, née Johanna Arendt à Hanovre le 14 octobre 1906 et morte le 4 décembre 1975 à New York, est une politologue, philosophe et journaliste allemande naturalisée américaine, connue pour ses travaux sur l’activité politique, le totalitarisme,...

Pages

Texte Libre


-->
<

Texte Libre

Texte Libre


Jetez un oeil dans mes LIENS sur Richard OLIVIER, BIG MEMORY, mon ami Richard, Cinéaste belge, étant sur un gigantesque projet: Filmer tous les CINEASTES BELGES, morts ou vifs. Enfin, un artiste qui s'intéresse à ses pairs !http://www.bigmemory.be

Texte Libre

COHEN Eveybody Knows
Tibetan Song

Je suis sur les blogs pro-tibétains:

www.candle4tibet.org
www.ning.com

VENEZ M'Y REJOINDRE !

Christian VANCAU

26 août 2014 2 26 /08 /août /2014 17:43

Malgré son mépris pour les cerces littéraires officiels et les rapports ambigus qu'il entretient avec l'écriture, Dubuffet produit de nombreux textes critiques, mémoires sur ses travaux et essais polémiques, dans un style raffiné, sophostiqué: Notes pour les fins lettrés (1946), Prospectus aux amateurs en tous genres (1946), Positions anti-culturelles (1951)...En 1968, il publie "Asphyxiante Culture", un pamphlet dont la veine anarchiste du début du XXe siècle. Ses écrits réunis sous le titre Prospectus et tous écrits suivants (Gallimard 1967-1995) occupent quatre volumesDubuffet2.jpgEcritts de Jean Dubuffet-Céline-Gombrowicz
Il faut mentionner aussi son abondante correspondance, notamment avec Céline auquel il vouait un véritable culte mais aussi avec Gombrowicz, Paulhan, Breton, Queneau ;
Ainsi que celle avec Pierre Carbonel, qui a fait l'objet d'un livre publié en 1992 et intitulé "Lettres à un animateur de combats de densités liquides (Editions Hesse) (Pierre Carbonel, né en 1925, était un autodidacte méconnu, ayant découvert Dubuffet par la lecture du catalogue de son exposition au Pavillon de Marsan en 1960. Par une technique tout à fait personnelle-un mélange d'encres et d'autres liquides de densités différentes manoeuvrés sur de grands bristols, Carbonel fera naître, jusqu'en 1981, un monde étrange et primitif de masques, de totems et de personnages hiératiques et pierreux, oeuvres qui forcaient l'admiration de Jean DubuffetCorrespondance Dubuffet et Pierre Carbonel-Pierre Carbonel dont voici quelques extraits:

 "Je suis tout à fait convaincu que n'importe qui, sans aucune connaissance ni habiletés spéciales, sans surtout qu'il ait du tout à regarder à je ne sais quelles prétendues dispositions natives, peut s'adonner à l'art avec toutes chances de réussite. Il faudra seulement qu'il découvre les moyens de s'exprimer qui lui conviennent, qui lui permettent d'extérioriser ses humeurs sans en rien fausser ni rien perdre; c'est celà qui est difficile ! C'est celà qui nécessite, la plupart du temps, un long et patient travail d'expériences et de recherches "
(Pierre Carbonel est un créateur autodidacte méconnu. Par une technique tout à fait personnelle-un mélange d'encres et d'autres liquides de  de densités différentes, il fera naître, jusqu'en 1981-un monde étrange et primitif de masques-de totems et de personnages hiératiques et pierreux, oeuvres qui forçaient l'admiration de Jean Dubuffet)


"C'est que l'art est un language auquel il appartient de mettre en oeuvre, nos voix intérieures qui ne s'exercent pas d'habitude ou qui ne s'exercent que d'une façon sourde et étouffée. Il appartient à l'art en premier chef, de substituer de nouveaux yeux à nos yeux habituels, de rompre tout ce qui est habituel, de crever toutes les croûtes de l'habituel, d'éclater justement la coquille de l'homme social et policé et de débouchez les passages par où peuvent s'exprimer ses voix intérieures d'homme sauvage"

"Et si l'art n'aimait pas à coucher, comme parle Dubuffet, dans les lits qu'on lui faits, ni non plus habiter les demeures qu'on lui bâtit ou s'établir dans les enclos qu'on lui assigne? Le lieu que désignent et vers lequel convergent tous les écriteaux, flèches et panneaux que la culture dispose pour enfermer le créateur et le consommateur lui-même dans ses circuits, comment l'art pourrait-il accepter de s'y tenir, habitué qu'il est, à courir la prétentaine, battre en sauvage les buissons et dissimuler ses sentiers, à rompre tout itinéraire, sitôt celui-ci tracé et repéré" (Hubert Damish)
De Dubuffet à propos de Céline: " Il est à remarquer que l'hostilité dont fut l'objet Céline, se déclara bien avant qu'il ait manifesté ses vues sur aucun territoire politique
L'itelligentsia sentit là qu'on se mettait à détruquer, comme on démine. Tout le statut de l'Intelligentsia repose sur un système de vaste imposture, à postes et relais, si complexe et étendue que si l'un ou l'autre de ces postes, par accident, saute, il ne met pas l'ensemble en péril; mais quand apparaît le déterminé déboulonneur, celui qui s'attaque à la centrale, le grand saboteur, les tocsins sonnent et les sociétaires de tous grades, s'élancent aux remparts avec l'huile bouillante"

Une autre phrase qui ressemble étrangement à du Thomas Bernhard : "Les professeurs sont des écoliers prolongés qui, terminé leur temps de collège, sont sortis de l'école par une porte pour y rentrer  par l'autre, comme les militaires qui rengagent"Meubles et Objets  1952

A Pierre Carbonel : "Dans beaucoup de cas les oeuvres qui bénéficient d'une grande réussite sociale sont de très faible valeur créative tandis que les oeuvres d'une forte valeur créative ne bénéficient d'aucune réussite sociale "
"Vos dessins ne me semblent pas de ceux qui puissent toucher les débonnaires villageois tourangeaux. Mais une exposition a-t-elle jamais apporté à quiconque rien de bon?"

"Je ne saurais trop vous conseiller de vous en tenir strictement à la notion de création d'art faite pour votre seule délectation, sans que s'y mèle aucune visée à en tirer gloire et profit"

"Il faut faire l'art pour soi-même, comme d'autres font  la pêche, ou la marche à pied, et surtout pas pour en faire exhibition "

"Les promotions sociales sont satisfactions tout à fait obscures, les philosophes chinois ont très bien dit celà. La moindre arrière-pensée de promotion sociale empêche la mayonnaise de prendre, je parle de la mayonnaise de création d'art"
Et en 1981 "On dit que la sagesse vient avec l'âge. J'en ris. La notion de sagesse est fausse aussi. Le mieux est de se laisser porter comme bouchon sur l'eau. Le bouchon est sage"

Et lisez ce poème composé en 1959 et accompagnant  cette peinture "La Barbe des Combais" à une époque où Dubuffet est obsédé par les barbes"As-tu vieilli
La fleur de barbe
Sur la mi-côte
C'est le printemps et voici
Que la barbe reverdit
S'en tisse le fil du lundi
A la fin de la semaine
S'embarbe tout le pays "

Et puis il y a le numéro spécial de l'Arc, datant de 1990

qui contient quelques fleurons:

"Il en est de la culture comme de bien d'autres choses dont la vertu s'envole aussitôt leur nom prononcé. Au premier stade il y a l'art gaillard, gratuit et plein de sève. Au second, il y a l'invention du mot culture, qui met à l'art bon plomb dans l'aile. Au troisième il y a la culture de choc, la caporalisation de la culture, et plus d'art du tout "

"La production d'art est un champ donné à l'esprit de caprice. Rien n'et plus dommageable à l'esprit de caprice que son assujettisement à une raison d'Etat, son administration par la collectivité, qui implique son contrôle et son orientation"


Jean Dubuffet dans son atelier à Vence en 1959Dubuffet à Vence-1959Avec Dubuffet les relations sont contradictoires. Il y a d'une part, le volume de ses écrits-quatre tomes auxquels il faudrait encore ajouter la somme énorme des lettres échangées-et la qualité du style. Gombrowicz-un autre de ses correspondants-l'a défini: "une façon de dire  à la fois nonchalante, aisée et quand même violente et agressive qui permet de deviner toute une réalité intérieure extrêmement personnelle".
Et il y a d'autre aprt, le mépris des littérateurs et de tout ce qui serait tradition classique, la volonté de casser la grammaire et de brutaliser l'orthographe. Les portraits de 1947 sont des caricatures méchantes: expressions de stupidité, d'hystérie, de morgue ou d'ennui. Les ressemblances sont "cuites" ou "éclatées" jusqu'au grotesque. Non moins significative est l'amitié pour Céline et Gombrowicz, deux révoltés, deux sacrilèges. Dubuffet adore la littérature et veut lui faire la peau.



Portrait de Pierre Matisse "le frère de l'autre". 1947. "Pierre Matisse, portrait obscur"



Portrait de Pierre Matisse-Dubuffet-1947

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans PEINTRES-Sculpteurs
commenter cet article

commentaires