Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 


LE BLOG TOTEMS DE CHRISTIAN VANCAU


 


POUR TRADUIRE MON TEXTE DN ALLEMAND OU EN ANGLAIS CLIQUEZ CI-DESSOUS

 

Site traduit en Allemand :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/de/index.html

 

Site traduit en Anglais :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/en/index.html


Sur cette photo, Christian Vancau dans son jardin avec quelques uns de ses totems et sa guitare à la main


Présentation

  • : le blog totems par : Christian VANCAU
  •   le blog totems par : Christian VANCAU
  • : Il s'agit de la réflexion d'un peintre de 78 ans, au départ d'un territoire peint et sculpté par lui, au coeur de l'Ardenne et dans lequel il vit en solitaire, tout en y accueillant de nombreux visiteurs!
  • Contact

Profil

  • Christian VANCAU
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.

Carte mondiale des Blogueurs

J'habite dans le Sud de la Belgique, à 10 Kms au Nord de Libramont, 50 Kms au Nord  de Sedan et 75 Kms au Nord de Longwy. Sur cette carte, la Belgique au Nord de la France et au Sud, une flèche noire indiquant mon village, situé au Nord de LibramontUne autre perspective. Moircy encadré, Bastogne 30 Kms Nord-Est, Luxembourg- ville au Sud-Est, Carte-Prov.Lux2-jpgSedan et Carte-Prov.Lux-jpgCharleville au Sud-Ouest

Recherche

<a href=

Mon adresse-mail est la suivante:  christian.vancau@base.be


" C'est d'abord un combat contre les parents et ensuite un combat contre les maîtres qu'il faut mener et gagner, et mener et gagner avec la brutalité la plus impitoyable, si le jeune être humain ne veut pas être contraint à l'abandon par les parents et par les maîtres, et par là, être détruit et anéanti "
( Thomas Bernhard, écrivain autrichien décédé en 1989 )

Ma biographie c'est ce combat et rien d'autre




Je suis un homme de 74 ans retiré dans un tout petit village des ardennes belges,  un endroit magnifique au bord de la forêt. J'y vis seul . J'ai une fille de 46 ans et deux petit-fils de 21 et 6 ans, qui vivent tous les trois à 10 Kms de chez moi.. Je suis donc un homme d'avant-guerre (1937), né à Gand en Flandre, de père gantois et de mère liégeoise (Gand et Liège sont les deux villes rebelles de Belgique ). Je suis arrivé à Liège en 1940 avec ma mère et ma soeur, alors que mon père s'était embarqué pour l'Angleterre, dans l'armée belge et y exerçait son métier de chirurgien orthopédiste. Je n'ai donc réellement rencontré mon père qu'à l'âge de 8 ans, après la guerre, en 1945. Mis à part 2 années à Bruxelles et une année en Suisse à Saint-Moritz, j'ai vécu à Liège et y ai fait toutes mes études, humanités gréco-latines chez les Jésuites et Droit à l'Université de Liège. Je me suis marié en 1962, ai eu une petite fille Valérie et ai cherché une situation, muni de mon diplôme de Docteur en Droit. J'ai trouvé un emploi dans la banque. Je n'aimais ni le Droit ni la banque, je ne me savais pas encore artiste, je voulais être journaliste. Ma famille bourgeoise m'avait dit "Fais d'abord ton droit" !  En 1966, j'ai commencé une psychanalyse qui a duré 5 anset demi. En 1967, j'ai commencé à peindre. En 1971, ma Banque m'a envoyé créer un réseau d'agences dans le Sud de la Belgique, ce que j'avais déjà fait dans la province de Liège. Je me suis donc retrouvé en permanence sur les routes explorant village après village, formant les agents recrutés et les faisant "produire". Il ne m'aurait jamais été possible d'être un banquier enfermé. Je ne tiens pas en place. Pendant 8 ans j'ai vécu au-dessus de ma banque à Libramont, créant mon réseau. En 1975, j'ai été nommé Directeur et Fondé de Pouvoirs. En 1978 j'ai acheté une maison en ruines à Moircy, mon territoire actuel. Je l'ai restaurée et y suis entré en 1979. En 1980, ma banque a été absorbée par une banque plus puissante et l'enfer a commencé. En 1983, mon bureau a été fermé. Je suis devenu Inspecteur, puis Audit en 1985 avec un réseau de 140 agences couvrant tout le Sud et l'Est de la Belgique. Dans le même temps je transformais mon territoire, creusais des étangs, installais plantations et totems et peignais abondamment. En 1989, j'étais "liquidé" par ma Banque avec beaucoup d'autres, pour des raisons économiques. Ma femme est partie.Je me suis retrouvé libre avec 28 mois de préavis et puis ensuite chômeur. Mais j'ai  intenté un procés à ma Banque. Ca a duré 4 ans et j'ai gagné. Quelle jouissance de pouvoir écraser une banque (à suivre)
.

<a href=

  

J'ai commençé à exposer en 1976 et celà a duré jusqu'en 1995, le temps de réaliser que le monde de l'Art  n'était pas plus reluisant que celui de la Banque. Je n'avais en outre, nul besoin de vendre et encore moins d'être célèbre. A chercher l'argent et la gloire, on est sûrs de perdre son âme, tôt ou tard (et de toutes façons, la réputation monte quand le cercueil descend ). J'ai donc quitté les mileux de l'art. J'ai encore peint jusqu'en 2002. Celà aura tout de même fait 35 ans. Je n'ai plus besoin de la peinture. Elle m'a permis de survivre psychologiquement et de me chercher. Pour moi l'Art est ce qui doit rendre la Vie plus belle que l'Art
Je suis un HOMME LIBRE, un sauvage, proche de la nature et des animaux, misanthrope, profondément rebelle, tout d'une pièce, physique, violent contrôlé à savoir positif dans ma violence, agnostique. Je ne crois absolument pas à l'avenir de l'Humanité. L'Homme est indécrottable. Il est UN LOUP pour l'Homme. Aucune leçon de l'Histoire ne lui a servi
Je ne crois pas à la politique. J'ai le coeur à gauche, instinctivement du côté des défavorisés, contre toute exploitation et abus de pouvoir, contre tout racisme, mais je ne suis pas de gauche, ça ne veut plus rien dire ! Et encore moins de droite, celà va de soi !
Je pense que si l'homme n'arrive pas à créer le bonheur dans sa vie personnelle intérieure, il est incapable de le créer pour les autres. La meilleure chose que l'on puisse faire pour les autres est d'être heureux soi-même !
Je préfère nettement les femmes aux hommes. Je me sens de leur sensibilité, je m'efforce de faire fleurir les mêmes valeurs qu'elles
Je pense que réussir sa vie, c'est réussir l'amour. Toutes les autres formes de "réussite", sont des ersatz qui ne "comblent "pas
Je suis né un 1er Novembre, suis donc Scorpion, Ascendant Gemeaux, Milieu du Ciel en Verseau, Mercure en Scorpion comme le Soleil, Mars et Jupiter en Capricorne, Saturne en Poissons, Uranus en Taureau, Neptune en Vierge, Pluton en Lion, Vénus en Balance, ainsi que la Lune, j'ai mes Noeuds lunaires ( sens de ma vie, mon destin ici bas ) et Lilith (la lune noire) en Sagittaire. Du Scorpion, j'ai l'agressivité, le côté piquant, le côté rebelle. Du Gemeaux, j'ai le goût des langues , de l'écriture, des voyages, et l'incapacité à rentrer dans des hiérarchies ou dans des groupes,
quels qu'ils soient, et à me soumettre à une autorité
Dans mes jeunes années j'ai pratiqué beaucoup de sports: tennis, natation, cyclisme, ping-pong, ski, boxe et karaté. Aujourd'hui toute mon activité physique est concentrée sur les travaux d'entretien de mon territoire. Je suis jardinier 6 mois par an.
En dehors de la peinture, je pratique d'autres activités: 1) Lecture (romans, polars compris, poésie, théâtre, ouvrages de philosophie et de psychologie, mythologies etc..) 2) Ecriture (Un journal quotidien depuis 1980, comptant à ce jour 45.000 pages ), 3) Musique (Guitare et piano). Toutes les musiques m'intéressent, blues, jazz, rock, chanson française, musique classique et contemporaine. 4) Photo et Video. 5)Jardinage et rapport constant avec le monde animal. 6)Et enfin l'informatique, activité nouvelle que je pratique depuis3 ans et qui a abouti à la création de ce blog

Articles Récents

  • Extrait de ma BioCe samedi 4 octobre après une...
    Extrait de ma BioCe samedi 4 octobre après une crise terrible, j'essaie seulement de tenir le coup jusqu'à la fin... https://t.co/d4cjc2cn3i Christian Vancau (@VancauChristian) October 19, 2017 Extrait de ma BioCe samedi 4 octobre après une crise terrible,...
  • https://t.co/8VgJHvUaOT
    https://t.co/8VgJHvUaOT Christian Vancau (@VancauChristian) October 19, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • Extrait de ma Bio 1986.
    Extrait de ma Bio 1986. Sur Télé 2 un autre reportage sur un peintre, écrivain, cinéaste belge Pierre MICHEL,... https://t.co/sQVwwdFtNG Christian Vancau (@VancauChristian) October 17, 2017 Extrait de ma Bio 1986. Sur Télé 2 un autre reportage sur un...
  • Extrait de ma Biographie-1986.
    Extrait de ma Biographie-1986. Voici la Bibliohèque communale de Verviers et son conservateur André BLAVIER,... https://t.co/gAukzjYp4f Christian Vancau (@VancauChristian) October 17, 2017 Extrait de ma Biographie-1986. Voici la Bibliohèque communale...
  • Extrait de ma Bio. Bruxelles, fin 1985.
    Extrait de ma Bio. Bruxelles, fin 1985. En cette fin novembre, abominable abattage à LA REID, près de Spa, de 3... https://t.co/qXPrEgBTQ5 Christian Vancau (@VancauChristian) October 16, 2017 Extrait de ma Bio. Bruxelles, fin 1985. En cette fin novembre,...
  • Extrait de ma Bio. Croisière au ZIERIGZEE...
    Extrait de ma Bio. Croisière au ZIERIGZEE (suite)L'impression de me trouver en Scandinavie. C'est la fête sur... https://t.co/LJCJvdoOqL Christian Vancau (@VancauChristian) October 16, 2017 Extrait de ma Bio. Croisière au ZIERIGZEE (suite)L'impression...
  • Extrait de ma bio à travers mon journal quotidien...
    Extrait de ma bio à travers mon journal quotidien de 1985 Il y a un gouffre énorme entre Vian, que Gainsbourg a... https://t.co/PecKi6rQUr Christian Vancau (@VancauChristian) October 16, 2017 Extrait de ma bio à travers mon journal quotidien de 1985 Il...
  • Extrait de ma Biographie-1985. Mes réflexions...
    Extrait de ma Biographie-1985. Mes réflexions d'enfant. Quelques extraits d’un cahier de notes de mes mots... https://t.co/fiZxYpwzAa Christian Vancau (@VancauChristian) October 16, 2017 Extrait de ma Biographie-1985. Mes réflexions d'enfant. Quelques...
  • https://t.co/bKj2tYNBPY
    https://t.co/bKj2tYNBPY Christian Vancau (@VancauChristian) October 13, 2017 Christian Vancau shared his post.
  • Extrait de ma Biographie-Tome 2 J'ai compris ce...
    Extrait de ma Biographie-Tome 2 J'ai compris ce jour-là que la vraie mort était, non la sienne propre mais celle... https://t.co/4gM528xIUH Christian Vancau (@VancauChristian) October 13, 2017 Extrait de ma Biographie-Tome 2 J'ai compris ce jour-là que...

Pages

Texte Libre


-->
<

Texte Libre

Texte Libre


Jetez un oeil dans mes LIENS sur Richard OLIVIER, BIG MEMORY, mon ami Richard, Cinéaste belge, étant sur un gigantesque projet: Filmer tous les CINEASTES BELGES, morts ou vifs. Enfin, un artiste qui s'intéresse à ses pairs !http://www.bigmemory.be

Texte Libre

COHEN Eveybody Knows
Tibetan Song

Je suis sur les blogs pro-tibétains:

www.candle4tibet.org
www.ning.com

VENEZ M'Y REJOINDRE !

Christian VANCAU

19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 08:51

Juste à côté de la Galerie Vivienne se trouve la Galerie Colbert (en 2 et 3 sur le plan ci-dessous ). Ensuite nous ferons une incursion au Palais Royal pour découvrir la Galerie Vero-Dodat Puis nous glisserons vers la droite de ce plan, en 6, 7, 8 et 9. Bref nous allons de l'Opera Garnier vers le Boulevard de Sébastopol et la Tour Jean-sans-peur. Quant au Passage DES PRINCES, il est en 4 au Nord et doit être visité en même temps que le Passage des PANORAMAS en 5 et  Le Passage JOUFFROY juste au Nord-Est du 5, près du Musée GrévinPlan Routard Passages vitrés

Découvrir le 2e arrondissement d'une façon originale, à l'abri de la pluie et dans une athmosphère très 19e siècle

Le duc d'Orléans, qui fut le premier, en 1786, à lotir le jardin de son palais royal (Galerie Véro-Dodat), pour pouvoir y toucher le loyer de ses boutiques, allait donner des idées aux spéculateurs de l'époque. Dans un Paris sans trottoirs ni éléctricité, le passsage dallé posé entre les échoppes est un véritable havre de confort. Protégés de la boue et de la pluie par les verrières qui le surplombent depuis 1792, boutiques et cafés connaissent un véritable succès

La Restauration et la monarchie de Juillet verront éclore vingt-quatre de ces villes en miniature, invention du  luxe industriel naissant, qui pousseront toujours plus haut leur ciel de verre. Toujours plus beaux et modernes, les passages évoluent (le bois fait place à la fonte, le gaz fait ses premières apparitions), on s'y bouscule, on s'y amuse et on y consomme pas mal. Les premiers véritables restaurants s'y distinguent, on joue aux dames ou aux dominos dans les cafés, on se rend au théâtre, au bal ou dans le estaminets pour boire de l'absinthe. Dans la foule se mêlent pickpockets et bourgeois, poètes et théâtreux

Par la suite Paris oubliera ses vieux passages, trop sombres et trop étroits

Aujourd'hui fort heureusement, par un juste retour des choses, les embouteillages ont ramené les piétons sur les trottoirs et les passages connaissent une seconde jeunesse. Tous ne sont d'ailleurs pas commerciaux, certains ne sont que d'insolites voies de communication entre deux rues 

 

Voici donc la Galerie COLBERT (entrée par la rue Vivienne ou par la rue des Petits-Champs ) qui offre une très belle perspective avec une petite statue de vénus, posée sous la Rotonde. Ell abrite des salles de cours d'universités parisiennesColbert

Colbert4252858

Colbert4

Colbert4252861

ColbertME0000044202 3 

Nous descendons alors dans la cour du Palais Royal  et via la rue Montesqieu, découvrons la Galerie VERO-DODAT, créée par les charcutiers Vero et Dodat (1826), elle fut l'une des premières à recfevoir l'éclairage au gaz. Elle est pourvue d'une belle décoration intérieure néoclassique (plafonds peints, carrelage en damier noir et blanc) avec des boutiques de qualité au charme parfois suranné. Aujoutd'hui, le lieu est empreint d'une certaine tristesse car souvent désert et l'on a du mal à imaginer qu'au 19e siècje, une foule de voyageurs y déambulaient en attendant les diligences Vero Dodat1

  Vero Dodat2

Vero-Dodat6Vero-Dodat5 Retour vers le Nord de la Carte et donc vers le boulevad d'Italie, Point 4 où nous découvrons Le Passage des PRINCES.

Après restauration, le dernie-né des passages de Paris (1860 ) a retrouvé son panache du 20e siècle. On y admire le joli dallage quadrillé, la longue verrière aus armatures "Art déco ", les teintes ocres et la belle série de lampadaires. La cour ravalée de haur en bas, avec sa fontaine rectangulaire et moderne est calme, propre et discrète, bien agréable pour une petite halte dans ce quartier dynamiqueP1020254


Princes 2 ntitled

  Princes 38109

Cette fois nous allons aborder la partie Est du plan . Descente progressive vers le Sud, en direction de Sebastopol et d'Etienne Marcel

En passant par la rue et le PASSAGE du CAIRE; Nettement moins sexy;

Nous entrons dans le SENTIER , le royaume de prêt-à-porter. Le Sentier c'est toute una athmosphère pendant  la journée, où grouillent chariots, scooters, klaxons et autres diables. Le quartier est par contre calme et désertique, la nuit et le week-end. Sur la place du Caire se trouve la plus belle entrée du Passage du Caire, bordée par un immeuble d'inspiration égyptienne dont la façade présente de façon grossière, des fresques, des moulures de Lotus et de la déesse Hator, et des fausses colonnades qui entrent dans le café. C'est original, surtout quand on sait qu'ici reposait l'ancien couvent des Filles-Dieu, détruit à la Révolution 

 La rue du Caire, ainsi rebaptisée après la campagne de Napoleon en Egypte en 1798. Tout le quartier fut d'ailleurs rebaptisé de noms egyptiens. C'est à cet endroit (plus exactement dans le Passage du Caire au niveau du 239) que se tenait au 17e siècle, la célébre COUR DES MIRACLES. Celle-ci devait son nom au fait qu'au soir venu "les aveugles voyaient clair, les estropiés retrouvaient l'usage de leurs jambes " (Là et non point, près de ND. de Paris). On y trouvait des milliers de faux mendiants, des tire-laine (pickpockets de l'époque), soldats déserteurs et filles de joie. On y élisait un roi et une reine, surnommés Rolin-Trapu et Catin Bon-Bec. Il y avait une bassine devant une statue de saint dérobée dans une église et, lorsque les gueux passaient devant, ils étaient obligés d'y jeter une pièce...d'où l'expression "cracher au bassinet"

Voici la Place du Caire et le quartier du Sentier

Place du Caire2Sentier P1020205

Caire1

Caire2-copie-1

caire-passage

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans PARIS
commenter cet article

commentaires