Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 


LE BLOG TOTEMS DE CHRISTIAN VANCAU


 


POUR TRADUIRE MON TEXTE DN ALLEMAND OU EN ANGLAIS CLIQUEZ CI-DESSOUS

 

Site traduit en Allemand :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/de/index.html

 

Site traduit en Anglais :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/en/index.html


Sur cette photo, Christian Vancau dans son jardin avec quelques uns de ses totems et sa guitare à la main


Présentation

  • : le blog totems par : Christian VANCAU
  •   le blog totems par : Christian VANCAU
  • : Il s'agit de la réflexion d'un peintre de 78 ans, au départ d'un territoire peint et sculpté par lui, au coeur de l'Ardenne et dans lequel il vit en solitaire, tout en y accueillant de nombreux visiteurs!
  • Contact

Profil

  • Christian VANCAU
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.

Carte mondiale des Blogueurs

J'habite dans le Sud de la Belgique, à 10 Kms au Nord de Libramont, 50 Kms au Nord  de Sedan et 75 Kms au Nord de Longwy. Sur cette carte, la Belgique au Nord de la France et au Sud, une flèche noire indiquant mon village, situé au Nord de LibramontUne autre perspective. Moircy encadré, Bastogne 30 Kms Nord-Est, Luxembourg- ville au Sud-Est, Carte-Prov.Lux2-jpgSedan et Carte-Prov.Lux-jpgCharleville au Sud-Ouest

Recherche

<a href=

Mon adresse-mail est la suivante:  christian.vancau@base.be


" C'est d'abord un combat contre les parents et ensuite un combat contre les maîtres qu'il faut mener et gagner, et mener et gagner avec la brutalité la plus impitoyable, si le jeune être humain ne veut pas être contraint à l'abandon par les parents et par les maîtres, et par là, être détruit et anéanti "
( Thomas Bernhard, écrivain autrichien décédé en 1989 )

Ma biographie c'est ce combat et rien d'autre




Je suis un homme de 74 ans retiré dans un tout petit village des ardennes belges,  un endroit magnifique au bord de la forêt. J'y vis seul . J'ai une fille de 46 ans et deux petit-fils de 21 et 6 ans, qui vivent tous les trois à 10 Kms de chez moi.. Je suis donc un homme d'avant-guerre (1937), né à Gand en Flandre, de père gantois et de mère liégeoise (Gand et Liège sont les deux villes rebelles de Belgique ). Je suis arrivé à Liège en 1940 avec ma mère et ma soeur, alors que mon père s'était embarqué pour l'Angleterre, dans l'armée belge et y exerçait son métier de chirurgien orthopédiste. Je n'ai donc réellement rencontré mon père qu'à l'âge de 8 ans, après la guerre, en 1945. Mis à part 2 années à Bruxelles et une année en Suisse à Saint-Moritz, j'ai vécu à Liège et y ai fait toutes mes études, humanités gréco-latines chez les Jésuites et Droit à l'Université de Liège. Je me suis marié en 1962, ai eu une petite fille Valérie et ai cherché une situation, muni de mon diplôme de Docteur en Droit. J'ai trouvé un emploi dans la banque. Je n'aimais ni le Droit ni la banque, je ne me savais pas encore artiste, je voulais être journaliste. Ma famille bourgeoise m'avait dit "Fais d'abord ton droit" !  En 1966, j'ai commencé une psychanalyse qui a duré 5 anset demi. En 1967, j'ai commencé à peindre. En 1971, ma Banque m'a envoyé créer un réseau d'agences dans le Sud de la Belgique, ce que j'avais déjà fait dans la province de Liège. Je me suis donc retrouvé en permanence sur les routes explorant village après village, formant les agents recrutés et les faisant "produire". Il ne m'aurait jamais été possible d'être un banquier enfermé. Je ne tiens pas en place. Pendant 8 ans j'ai vécu au-dessus de ma banque à Libramont, créant mon réseau. En 1975, j'ai été nommé Directeur et Fondé de Pouvoirs. En 1978 j'ai acheté une maison en ruines à Moircy, mon territoire actuel. Je l'ai restaurée et y suis entré en 1979. En 1980, ma banque a été absorbée par une banque plus puissante et l'enfer a commencé. En 1983, mon bureau a été fermé. Je suis devenu Inspecteur, puis Audit en 1985 avec un réseau de 140 agences couvrant tout le Sud et l'Est de la Belgique. Dans le même temps je transformais mon territoire, creusais des étangs, installais plantations et totems et peignais abondamment. En 1989, j'étais "liquidé" par ma Banque avec beaucoup d'autres, pour des raisons économiques. Ma femme est partie.Je me suis retrouvé libre avec 28 mois de préavis et puis ensuite chômeur. Mais j'ai  intenté un procés à ma Banque. Ca a duré 4 ans et j'ai gagné. Quelle jouissance de pouvoir écraser une banque (à suivre)
.

<a href=

  

J'ai commençé à exposer en 1976 et celà a duré jusqu'en 1995, le temps de réaliser que le monde de l'Art  n'était pas plus reluisant que celui de la Banque. Je n'avais en outre, nul besoin de vendre et encore moins d'être célèbre. A chercher l'argent et la gloire, on est sûrs de perdre son âme, tôt ou tard (et de toutes façons, la réputation monte quand le cercueil descend ). J'ai donc quitté les mileux de l'art. J'ai encore peint jusqu'en 2002. Celà aura tout de même fait 35 ans. Je n'ai plus besoin de la peinture. Elle m'a permis de survivre psychologiquement et de me chercher. Pour moi l'Art est ce qui doit rendre la Vie plus belle que l'Art
Je suis un HOMME LIBRE, un sauvage, proche de la nature et des animaux, misanthrope, profondément rebelle, tout d'une pièce, physique, violent contrôlé à savoir positif dans ma violence, agnostique. Je ne crois absolument pas à l'avenir de l'Humanité. L'Homme est indécrottable. Il est UN LOUP pour l'Homme. Aucune leçon de l'Histoire ne lui a servi
Je ne crois pas à la politique. J'ai le coeur à gauche, instinctivement du côté des défavorisés, contre toute exploitation et abus de pouvoir, contre tout racisme, mais je ne suis pas de gauche, ça ne veut plus rien dire ! Et encore moins de droite, celà va de soi !
Je pense que si l'homme n'arrive pas à créer le bonheur dans sa vie personnelle intérieure, il est incapable de le créer pour les autres. La meilleure chose que l'on puisse faire pour les autres est d'être heureux soi-même !
Je préfère nettement les femmes aux hommes. Je me sens de leur sensibilité, je m'efforce de faire fleurir les mêmes valeurs qu'elles
Je pense que réussir sa vie, c'est réussir l'amour. Toutes les autres formes de "réussite", sont des ersatz qui ne "comblent "pas
Je suis né un 1er Novembre, suis donc Scorpion, Ascendant Gemeaux, Milieu du Ciel en Verseau, Mercure en Scorpion comme le Soleil, Mars et Jupiter en Capricorne, Saturne en Poissons, Uranus en Taureau, Neptune en Vierge, Pluton en Lion, Vénus en Balance, ainsi que la Lune, j'ai mes Noeuds lunaires ( sens de ma vie, mon destin ici bas ) et Lilith (la lune noire) en Sagittaire. Du Scorpion, j'ai l'agressivité, le côté piquant, le côté rebelle. Du Gemeaux, j'ai le goût des langues , de l'écriture, des voyages, et l'incapacité à rentrer dans des hiérarchies ou dans des groupes,
quels qu'ils soient, et à me soumettre à une autorité
Dans mes jeunes années j'ai pratiqué beaucoup de sports: tennis, natation, cyclisme, ping-pong, ski, boxe et karaté. Aujourd'hui toute mon activité physique est concentrée sur les travaux d'entretien de mon territoire. Je suis jardinier 6 mois par an.
En dehors de la peinture, je pratique d'autres activités: 1) Lecture (romans, polars compris, poésie, théâtre, ouvrages de philosophie et de psychologie, mythologies etc..) 2) Ecriture (Un journal quotidien depuis 1980, comptant à ce jour 45.000 pages ), 3) Musique (Guitare et piano). Toutes les musiques m'intéressent, blues, jazz, rock, chanson française, musique classique et contemporaine. 4) Photo et Video. 5)Jardinage et rapport constant avec le monde animal. 6)Et enfin l'informatique, activité nouvelle que je pratique depuis3 ans et qui a abouti à la création de ce blog

Articles Récents

  • https://t.co/WMu5oWiAYn
    https://t.co/WMu5oWiAYn Christian Vancau (@VancauChristian) September 23, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • J'ai reçu le 1er tome de ma Biographie, 2e...
    J'ai reçu le 1er tome de ma Biographie, 2e mouture et nouvelle couverture rouge avec photos Christian... https://t.co/uQZQbyZhvQ Christian Vancau (@VancauChristian) September 23, 2017 J'ai reçu le 1er tome de ma Biographie, 2e mouture et nouvelle couverture...
  • https://t.co/vFbC5e52lE
    https://t.co/vFbC5e52lE Christian Vancau (@VancauChristian) September 23, 2017 Christian Vancau shared his post.
  • https://t.co/n3fOdLsXMm
    https://t.co/n3fOdLsXMm Christian Vancau (@VancauChristian) September 22, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • Bio125 Mouvement Planète. A.G à Orleans - Déc.1969
    Lettre de Louis Pauwels datée de décembre 1969 Il neige à flocons drus, c'est une vraie tempête et nous partons en train avec Jean-Pierre Michaux et Marcel Reynders. Dés notre arrivée dans une serre magnifique où les tables sont déjà dressées, nous sommes...
  • Bio125 Mouvement Planète. A.G à Orleans -...
    Bio125 Mouvement Planète. A.G à Orleans - Déc.1969 - le blog totems par : Christian VANCAU https://t.co/syTVczuVu0 Christian Vancau (@VancauChristian) September 20, 2017 Lettre de Louis Pauwels datée de décembre 1969 Il neige à flocons drus, c'est une...
  • Christian Vancau Votre PDF MA BIOGRAPHIE peut...
    Christian Vancau Votre PDF MA BIOGRAPHIE peut désormais être téléchargé depuis l'adresse... https://t.co/xloUA5csh3 Christian Vancau (@VancauChristian) September 20, 2017
  • https://t.co/pPLeKPWBkx
    https://t.co/pPLeKPWBkx Christian Vancau (@VancauChristian) September 19, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/yD4hlUcVqS
    https://t.co/yD4hlUcVqS Christian Vancau (@VancauChristian) September 18, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/eIXLLD1WNc
    https://t.co/eIXLLD1WNc Christian Vancau (@VancauChristian) September 17, 2017 Christian Vancau shared his post.

Pages

Texte Libre


-->
<

Texte Libre

Texte Libre


Jetez un oeil dans mes LIENS sur Richard OLIVIER, BIG MEMORY, mon ami Richard, Cinéaste belge, étant sur un gigantesque projet: Filmer tous les CINEASTES BELGES, morts ou vifs. Enfin, un artiste qui s'intéresse à ses pairs !http://www.bigmemory.be

Texte Libre

COHEN Eveybody Knows
Tibetan Song

Je suis sur les blogs pro-tibétains:

www.candle4tibet.org
www.ning.com

VENEZ M'Y REJOINDRE !

Christian VANCAU

8 septembre 2016 4 08 /09 /septembre /2016 06:49
Carte de la région des Verlaine, Evrard, Grandjean

Carte de la région des Verlaine, Evrard, Grandjean

 

Extraits de mon journal.

Ce 1er janvier, on est mardi et il neige comme à la Noël. Il est 8 heures. Tout est calme. Le bonheur de ne pas avoir réveillonné hier soir. J'ai horreur de ces fêtes sur commande qui, en plus, n'engraissent pas que les commerçants;..

Janvier Neige1

Janvier-Neige2.jpgBedos hier soir à la télé. Il a exactement la même déchirure que moi vis à vis du monde dans lequel nous vivons. Et son rire est grinçant. Il a un sens appuyé de la connerie humaine, comme moi, mais lui ça passe mieux parce qu'il en fait un show, tandis que moi j'exprime cela n'importe où, chemin faisant. Néanmoins, comme Bedos, j'aide certaines personnes à se défouler, grâce à mes singeries...

Il neige de plus belle...

Ce 2 janvier, à nouveau, au talus avec ma voiture. Tête -à-queue entre Assenois et Hamipré. Je me retrouve à gauche de la route et tourné dans l'autre sens avec l'arrière de la voiture enfoncé dans le talus. Quatre automobilistes, ont soulevé ma voiture pour que je puisse repartir. Pas le moindre dégât matériel.

Ce samedi 5 janvier, degré moins 13, 23 cms de neige. Les deux étangs sont gelés. Je nourris les oiseaux, pinsons et mésanges..Janvier Neige-Oiseaux 

Ce matin j'ai passé plus d'une heure à casser la glace dans le ruisseau d'hiver pour qu'il coule à nouveau

Près du ruisseau, le Héron

Janvier 85 Neige Héron

Du 7 au 11 janvier, FROID...FROID...Mazout gelé. Eau gelée depuis une semaine. On est allés jusqu'à -25° durant la nuit. La neige est épaisse. Tous les jours, je casse la glace des étangs.

 

Je lis" Rimbaud" en Abyssinie d'Alain Borer. Tragique...Dans ce livre je retrouve un mot, déjà entendu dans la bouche de Rocart "Procrastination". Introuvable dans le Larousse, mais présent dans le Robert. = Tendance à remettre au lendemain).

 

Je me retrouve à Bougnimont à 23h00, petit village à 6Kms de chez moi, blotti en pleine forêt. Tout cela pour aller pomper dans une citerne, 20 litres de mazout, afin d'éviter que le chauffage ne soit bloqué cette nuit et que tout regèle (plonger le tuyau d'arrivée directement dans le jerrycane).

 

J'entends parler d'Alma Mahler à France Musique.

 

Au niveau de mon travail artistique, voici 3 nouveaux totems, trois morceaux de bois, recueillis dans le ruisseau lors des crues; Ce sont, en fait des piquets de clôture arrachés par le courant du ruisseau, donc ...mais tout de même récupérés dans l'eau, les phallus coupés et entraînés par l'eau, afin de redresser ces phallus et leur rendre leur sens vertical (de piquets de clôtures), plantés au bord de l'eau horizontale.

 

L'harmonie et l'unité, la rencontre de l'horizontal et du vertical. C'est la symbolique de la CROIX et de son centre 

Janvier 85 Atelier

Après un repas de Nouvel-An au homard, j'ai durci les fragments de carcasse et je les ai placés dans des boites à cigarillos en plastique. 

Janvier 85 carcasses Homard

Ce 18 janvier, APOSTROPHES de PIVOT

D'abord il y avait Friedrich Dürrenmatt, le dramaturge mondialement connu, né en 1921, dans le canton de Berne et décédé en 1990, d'une crise cardiaque à Neufchâtel ( je croyais qu'il était mort depuis longtemps) Sa première pièce s'intitule "les Fous de Dieu".250px-Friedrich duerrenmatt 19890427

Et puis Robbe-Grillet, un jeune-homme de 62 ans, une renommée énorme, je suis incapable de dire si elle est justifiée ou non mais je me méfie. Mais au moins a t'il eu l'audace de fourguer une baffe retentissante à Sollers, en lui disant, à propos de Barthes et de sa présence dans le livre de Philippe Joyau (Le vrai nom du bordelais Sollers) "Femmes", qu'il n'aimait pas les gens qui vendaient les cadavres de leurs amis. Sollers est resté bouche bée (phénomène exceptionnel). Mais il s'en fout probablement, cela lui fera vendre son livre encore d'avantage. (Je l'ai lu, c'est nul, insipide).

 

Sollers, après avoir été maoïste, se présente de plus en plus au niveau des medias, comme un baiseur-jouisseur de premier ordre, un vrai spécialiste. "Femmes" semble se poursuivre dans  "Le Portrait d'un Joueur", roman auto-biographique où l'on semble aussi beaucoup parler des innombrables conquêtes de Sollers (enfin c'est lui qui le dit, en tout cas). J'ai l'impression que Sollers est mort-pour autant qu'il ait jamais existé. On hésite un peu à cause de sa revue "Tel Quel". Destin inévitable de celui qui poursuit le pouvoir à travers les medias et autres instruments du bord. Faire parler de soi à tout prix, livrer une création qui ne peut, dès lors, être que superficielle et donc ephémère. Se servir d'un certain talent que l'on a-en l'occurence surtout celui de la parole- l'utiliser avec efficacité, et en profiter de son vivant, ou alors poursuivre sa recherche beaucoup plus loin-dans la solitude et renoncer à entrer en scène, tant qu'on est vivant et s'en remettre à une éventuelle notoriété posthume, dont on ne profitera pas.

 

Et Dürrenmatt complètement déconnecté au milieu de tout ce parisianisme.

 

Et dans " Le Droit de réponse" de Michel Polac le lendemain, les participants (dont Jean-Jacques Brochier, fondateur et Directeur du Magazine Littéraire, décédé depuis) semblent s'accorder sur le fait que Robbe-Grillet et Sollers sont des gens surfaits et doués, surtout, du don de faire parler d'eux (Et aujourd'hui en 2011, je puis dire que je suis complètement d'accord avec eux).

 

A la même émission, un certain Jeauffrey, jeune critique assez chiant avait amené le futur Prix Nobel, Morgan Sportès, qui en fin d'émission a présenté un livre extraordinaire, paraît-il, intitulé "Un Homme exemplaire" et écrit par un jeune parano Yves LAPLACE. Je me suis souvenu que j'avais passé la soirée ave un jeune-homme de 22 ans à l'époque, à Lausanne chez Daniel Wilhem (Ecrivain suisse) et sa compagne Geneviève Roulin (responsable de la Collection de l'Art Brut au Château de Beaulieu-Lausanne, aux côtés de Michel Thevoz). Il m'avait dit avoir déjà sorti chez Latès, "Lahore" et "Le Gard". C'était en août 1981. Le voici donc publié au Seuil. "Digne de Dostoïewsky" nous dit Sportes. (Tous ces livres je les ai lus par la suite) 

 

On a encore parlé d'Herman Melville "Le Grand Escroc" et "Pierre ou les ambiguïtés dont Leo Carax tirera un film "POLA X", de Klaus Mann, pour "Le Tournant" (Klaus est le fils de Thomas Mann et s'est suicidé après avoir écrit ce livre), Edouard Limonov pour "Le Journal d'un Raté". JackThieuloy à lire absolument, pour "Les Voltigeurs de le Lune" et "La Passion indonésienne". Né à Beaucaire en 1931, voyageur, déserteur, solitaire a déjà publié "L'inde des grands chemins", "Le geste de l'Employé", "La Loi de Dieu"

Enfin Alain Dugrand pour "Le Désemparé"

 

Je continue à travailler mes gouaches sur papier pelure Gouache étang2

A la Télévision belge, un portrait en quatre parties sur l'écrivain Romain GARY, ce 23 janvier. On a beaucoup parlé de la  recherche de la féminité qui serait la clé de son oeuvre, la recherche des valeurs de la féminité et aussi de la féminité en lui. J'ai été surpris parce qu'il m'avait déplu lors d'interviews précédents. Je l'avais trouvé réac, très "de Gaulle-décorations", vieille France etc...Ahurissant la métamorphose dans cette émission "Propos et Confidences". Cela soulève le problème des facettes multiples de certains d'entre nous

 

Randonnée à Liège ces 25 et 26 janvier 1985, pour aller voir danser ma belle-soeur dans un one-woman show. En arrivant, je commence à acheter les deux premiers numéros de "L'Autre Journal"", ensuite dans un autre librairie j'achète la revue de Sollers "L'Infini", un numéro sur Céline, Rimbaud, Bataille, Joyce, Dali (quelle brochette), retrouve un ami de 68, Jean-Pierre Collignon, qui vient de se marier avec une certaine Catherine. grandes retrouvailles, une chope, deux chopes... Je retourne ensuite à la voiture pour y "parquer" mes livres, puis je retrouve Céline (ma femme, pas l'écrivain) au Café des Chiroux, après avoir croisé Maya et son "vieux beau" italien très sympa. Ils vont voir Leo Ferré; J'entre aux Chiroux, Céline est seule à une table, sa soeur, la danseuse n'est pas encore là. Entre alors Jean-Marie Rikkers, un autre ami. Il nous dit qu'Odette, sa femme, est à Bruxelles pour voir le spectacle "Plume" de Michaux dont je viens d'acheter "Les Cahiers de l'Herne".

 

Le soir, aux Chiroux, nous allons voir le spectale monté at interprêté par ma belle-soeur Marie-Henriette Nassogne, danseuse, spectacle d'une beauté absolue, qui m'émeut jusqu'aux larmes, ce qui me fera lui écrire la lettre qui suit: "...car de nouveau des larmes sur le chemin du retour. Non pas des larmes de tristesse mais seulement d'émotion profonde que tu as suscitée en moi, en érigeant en forme, en oeuvre, ta vie de ces dernières années...et quelles dernières années...

Et sur scène, j'ai vu apparaître Marie souffrante, combattant sa souffrance et devenant Marie sereine, Marie résistante, capable en plus, non seulement d'avoir appris à vivre seule mais en plus d'en avoir fait une oeuvre parallèle-Marie créatrice, s'exposant enfin vraiment, positivement, une victoire terrible pour toi, une réponse fulgurante, un défi relevé. Marie seule, en pleine lumière et non plus dans l'ombre du créateur (Son ex-mari est peintre). Et plus encore Marie vivante, ephémère, livrant tout, dans l'espace d'un spasme fugitif, puis disparaissanr, ne laissant pas de traces, si ce n'est dans les mémoires. Marie non-propriétaire et non-fétichiste. Marie en dehors de la gloire et de la renommée. Marie seulement...purement...authentiquement crétrice ! Quelle leçon ! 

Puis aussi Marie-Belle car tu étais belle, frêle comme une jeune fille mais avec, dans le regard et dans les gestes, toute la force d'une femme parvenant à maîtriser sa souffrance..."

 

Ce dimanche 27 janvier à la télé, merveilleux reportage sur TEOTIHUACAN (Toltèque). J'ai toujours été fasciné par ce lieu et le Mexique en général, tout particulièrement par les civilisations Toltèques et Zapothèques(Oaxaca-Monte Alban), civilisations expressionnistes, proches de la mort, aux couleurs proches des miennes, le rouge et le vert.

Apogée entre 300 et 650 après JC. Temple de QUETZLACOATL (Le Serpent à Plumes)-Grande pyramide du soleil. Pyramide de la Lune-Voie des Morts

A 48 Kms de Mexico.

 Voici deux des sculptures que j'ai réalisées d'après photos, en 1975IMGA0117.JPG Huehueteotl, le Dieu du FeuIMGA0147.JPG

 

J'achète Aracoeli, le livre d'Elsa Morante (épouse de Moravia). Aracoeli, a raz du ciel...et de l'Enfer....

 

 

Mes figurines modelées dans l'argile de mes étangs, grouillent dans mon atelier, c'est une véritable invasion. L'argile est solidifié avec du liant acrylique 

 

 

Janvier 85 Neige Mes Schtroumps

Ces petits personnages primitifs sont destinés à entrer dans mon décor de briques trogloditiques, rouges et jaunes, que voici. Ce sont donc des Troglodites d'argile.Février 85 Atelier Pierres jaunes

En même temps j'ai commençé un travail sur une vieille barrière, trouvée à la déchetterie, et dont j'ai totémisé les éléments

Février 85 Atelier Bois bleus et rouges

Février 85 Atelier Bois peints 1 

Dans la région d'Arlon, à Freylange, je découvre dans une carrière, un ancien site maritime, avec des pierres à coquillages fossilisés. Une sorte de "Grand Canyon". Inutile d'ajouter que des pierres j'en ai chargées quelques unes dans le coffre de ma voiture

Février 85 Carrière de Freylange

P1070030

 

Jean-Luc Godard à la Télé à propos de la sortie de son dernier film "Je vous salue Marie" qui fait scandale. Personnage étonnant ce Godard-Intelligent-Beaucoup d'humour-drôle de gueule avec l'âge-avait dans les yeux et autour quelque chose de Gainsbourg-Veston rapé et mal rasé aussi crado que Sollers, face à lui (encore) ne l'était pas avec son éternel visage poupin, boite à poudre vénétienne et avec ses franges, ses capoules comme on dit chez nous, un rien plus fournies que celles d'Hervé Bazin

 

En février ma petite chatte PralineFévrier 85 Praline

 

Ce 15 février, nous avons soupé à Neufchâteau chez le substitut de Procureur du Roi, Raymond Buren et son épouse, invités à faire la connaissance du nouveau Procureur du Roi, un certain BOURLET (qui venait d'acheter un moulin à Nollevaux) un liégeois, avec lequel j'ai discuté toute la soirée. J'étais loin d'imaginer et  lui aussi, qu'il allait devenir la véritable Star de l'Affaire DUTROUX.

Documentaire sur l'Egypte ce 17 février: "Il semble que tout dans l'histoire de notre planète, au niveau des grands territoires, des oeuvres monumentales et extérieures, branchés à la fois sur le ciel et sur le centre de la terre, que ce soit au Mexique, en Egypte, en Amérique du Sud, en Océanie, en Asie, dans les îles du Pacifique, aie atteint son apogée entre 2000 et 1500 av.J.C. Avec un art sacré, complètement relié à la nature, à l'environnement, tout comme l'est mon travail artistique à la différence que moi, je pratique un art sacré SANS DIEUX, comme Camus écrivait et vivait une éthique sans Dieu, lui aussi. Un art d'apostat finalement, non religieux au sens d'une religion déterminée- mais néanmoins "relié", mais...A QUI ou A QUOI???

Comme les égyptiens, mes mexicains, les andains, ma peinture a un côté répétitif et  obsessionnel, "mes séries" (je peins toujours par séries), et comme eux j'utilise la pierre comme support de ma peinture

Le deuxième étang en févrierFévrier 85 Etang 1


A nouveau Morgan Sportes, à Apostrophes, confronté à Marc-Edouard Nabe "Au régal des Vermines", un écrivain de droite qui affirme "Tout individu qui n'est pas moi, est un adversaire"

 

Un spécial Vienne à la télé: Vienne une ville que j'ai souvent côtoyée...jamais pénétrée

 

Bedos au Jeu de la Vérité. Bedos est mon humoriste préféré depuis toujours.

 

Il fait soleil, les glaces dégèlent tout doucement en cette fin février, mais on ne sent pas encore vraiment les odeurs du printemps. Je viens de casser la glace, très épaisse de ce côté-ci de la mare et bien sûr je n'ai pas pu m'empêcher d'y laisser tremper mon cul. Le nombre de fois où je me suis mouillé dans mes étangs, revenant vers la maison, avec des vêtements trempés. Le nombre de semi-noyades et immersions, aspiré par la mère, aspiré en tout cas par le pré-natal, ou le pré-monde, celui qui précède le monde social. La naissance de la vie, juste à ce stade, de la vie individuelle. L'élément dans lequel tout s'est mis un jour à grouiller, sur notre terre, comme dans le ventre de notre mère, et où tout continue de grouiller à chaque printemps. Car sans l'eau, pas de vie, pas de monde, pas de moi. L'eau est donc l'élément primordial par excellence.

L'eau polluée est donc en corollaire, la fin de la vie, d'un cycle, d'une civilisation. Polluer l'eau c'est polluer la vie à son niveau "racinal". Si on ne réagit pas à ce niveau, notre monde est d'ores et déjà, agonisant

 

Découverte d'un site à BUZENOL dans ma province de Luxembourg, commune d'Etalle. une fois de plus je tombe sur cet endroit avec un ruisseau, un étang et des maisons en ruines, d'anciennes forges sans doute. J'y picniquerai à plusieurs reprises entre deux tournées d'inspections dans cete région de la Gaume belge.

Extrait de mon journal: "A 2 Kms de Buzenol, en pleine forêt, ce jeudi 28 février à 12h00, avec mes tartines et le soleil en pleine gueule. Première véritable journée de printemps, la veille du 1er mars.

Février 85 Buzenol 1Février 85 Buzenol 2
Au-dessus de moi une buse, un seul cri d'oiseau dans les sapinières-.un silence total-Je me sens au-delà de la vie même. L'impression d'avoir largué toutes mes amarres, l'impression d'être déjà mort...indifférent...à la vie comme à la mort.

J'ai été beaucoup trop secoué, forcé, acculé...à faire des choses ineptes. J'ai résisté par orgueil, per instinct de défense d'un territoire que je n'ai même plus le temps de vivre. Conne la société des hommes. Conne le vie des gens-leur UNIQUE VIE ... qu'ils passent à se faire chier et à faire chier les autres.

Quelque part je parviens encore à vivre. Soleil et velouté de la Treille. J'ai toujours su vivre-m'arrêter-refuser. Je hais le travail forcé. Je suis un jouisseur profond...mais structuré...une jouissance à tête chercheuse. Oscillant entre le ras du sol et le ras du ciel ( entre le rat des villes et le rat des champs ).

Striement répété d'une corneille...et puis...le silence

Mon visage au soleil, à la portière de la voiture.

Mais dans une heure, coup sur coup, deux inspections. Quatre heures de chiffres, de vérifications, de pointages absurdes.

C'est alors que je vais en roulant vers mon boulot découvrir un autre site, MONTAUBAN et ses ruines romaines; En fait c'est mon amie de 1980 qui ma l'avait fait découvrir et c'est par hasard que je retombe dessus. Un donjon en ruines aurait été, selon la légende, bâti pas les quatre fils Aymon. C'et sur ce site où se trouve un musée lapidaire, que s'installera des années plus tard, le Centre d'Art Contemporain du Luxembourg belge. Des expositions y sont organisées pendant toute la saison d'été mais le bâtiment n'est pas encore en cours de construction Montauban 1985-copie-1

 

Ce 8 mars je visionne PARIS-TEXAS de Wim Wenders et Sam Shepard, avec Harry Dean Stanton, Sam Shepard, Aurore Clément et Nastasia Kinski...et aussi Dennis Hopper. Curieuse coïncidence car les paysages de Wenders font penser à ceux du peintre Edward Hopper.

 

Ce 14 mars, il neige à tout casser. Décidément quel climat dans ce pays, le contraire de la vie, le frigo, neuf mois sur douze

 

Je reçois une lettre de ma mère, pour la première fois depuis 4 ou 5 ans. Ma mère vient d'avoir 71 ans. On dirait qu'elle veut se faire absoudre par son fils renégat

Lettre de ma mère 1En bas de page: "Quand Danielle (ma soeur) est partie pour Louvain, il cas, moi me consolait "Tu verras, elle reviendra et alors elle saura parler"Lettre de ma mère 2

Même texte mais plus lisible Quelques extraits d’un cahier de notes de mes mots d’enfant, prises par ma mère, dès mes 16 mois, soit dès mars 1939

En mai 1941, ChrIstian se met à se passionner pour les constructions. Il dit « Ze vais faire un beau quelque chose que tu diras « Oh Christian, que c’est beau « 

« Qui est là dans la chambre ? « Personne » « Oh content, moi, voir personne ! »

Ma mère : « Tu pourras venir au salon à 18 heures. Je lui montre la place de la petite aiguille sur la pendule. Dès que je l’ai quitté, il monte sur une chaise et pousse l’aiguille »

« J’ai proposé à Christian de dessiner une fleur sur la lettre que j’écrirai à son papa, chaque fois qu’il aurait fait un effort. Cette idée l’a emballé. Il s’est mis à manger aussi vite que nous, n’a plus pleuré quand je le quittais ou quand il tombait. Quand il a vu toutes les petites fleurs sur la lettre, il est devenu tout rouge et s’est mis à trépigner de joie « Papa sera content, papa sera content, z’»aime bien moi, Papa !

L’autre jour son grand-père racontait des blagues à table. Christian l’a interrompu, « Petit farceur »

Il adore les alertes et les sirènes (Bombardements). Tout son bonheur est de descendre à la cave, la nuit

« Ze vais te donner ma croûte pour te faire plaisir »

Grand désespoir parce qu’il avait vu par la fenêtre, un chien qui était seul. Il croyait qu’il était perdu

« Tu es mon ange gardien » me dit-il

« Est-ce qu’il sait bien soigner, ce petit Docteur-là , il est si petit . (Docteur Massart) ? »

« Elles m’ennuient ces mouches. Est-ce qu’il y en aura encore après la guerre ? »

« Est-ce qu’on pourra prendre les petits oiseaux dans ses mains après la guerre ?»

Quand Danielle (ma sœur) est partie pour Louvain, il me consolait « Tu verras, elle reviendra et alors elle saura parler « 

Suis allée pour la première fois au concert avec lui. Il a été fort sage malgré les discours. Il imite tout le temps les violonistes, du haut du balcon supérieur du Conservatoire où il monte seul, mais bien en vue en croisant son bras droit, l’archet , sur son bras gauche, le violon et en se mettant une longue mèche devant les yeux

Un jour je m’habillais avec un air de mauvaise humeur. Il me regarde et dit « Tu as l’air désagréable ! »

Un autre jour que je faisais des tartelettes, il me dit « Même est-ce que ce serait mauvais, mois je dirais que c’est bon »

Sommes allés voir « Le bon Petit Diable ». Il a peine à distinguer la réalité de la fiction

« Je n’en peux plus tellement que je t’aime »

« Je suis fou moi, quand je vois cette petite fille au manteau violet »

Avons vu à Spa des soldats allemands unijambistes. Il me demande « Est-ce que tu es contente de voir ces boches sans jambes ? Moi « Non c’est toujours triste de voir quelqu’un qui a mal ! » « Ah bon, dit-il avec soulagement, il me semblait bien ! »

 

Le 16 mars mon ami liégeois, Jean-Pierre Collignon épouse Catherine Pecchio

 

Ca y est on installe des missiles en Belgique. Et il paraît qu'il ya maintenant un ROBOT qui joue du BACH. Epoque de cons. Vous finirez en Robots jouant du Bach avec un MISSILE dans le cul. Gigantesque concert dans un décor vitrifié. Une civiliation entière pétrifiée, enfouie, sans dos-missile connu !!!

 

A Anvers ces 21 et 22 mars 1985, en stage informatique au Centre Ordinateur de ma banque Ippa. Tout un parc indusriel informatique avec le bünker Ippa et derrière un bois de hêtre, heureusement. Apocalypse now. Air conditionné (j'adore). Vingt cinq banquiers flottant dans le softwareMars 85 Wilrijk-Le Centre OrdinateurDans ce bâtiment bûnker de la Moerele (lieu-dit), je me suis retrouvé au niveau des caves-visite guidée- entouré d'armoires électroniques at ai tout à coup réalisé que cet univers était en réalité une immense chambre à gaz. En effet notre guide, après nous avoir avoué qu'il y en avait là, pour des centaines de millions, nous a ensuite expliqué le système d'alarme mis au point dans cette salle où nous nous trouvions, pour combattre instantanément un incendie éventuel. ALARME !!! On a 5 minutes pour quitter le bâtiment ou du moins la cave car au plafond, il y a de petits cylindres prêts à dégager un gaz très puissant qui en quelques secondes fait disparaître toute trace d'oxygène, étouffant ainsi radicalement le feu....et les retardataires
 

Je regardais ce PLAFOND MEURTRIER et je m'imaginais à AUSCHWITZ ou à TREBLINKA. Vive le ZYKLON ! C'est cela le progrès.

Enfin le retour vers une Ardenne non gazéifiée. Ici je suis à la Barrière de Champlon, le long de la Converserie, ancien domaine royal, en direction de Saint-Hubert, à quinze minutes de chez moi. Il neige toujoursMars 85 La Converserie-retour d'Anvers

Deux de nos  7 chats, dans le Hall,  et Praline la petite chatte des bois et Jojo le Tigré

.Mars 85 Chats Jojo et Praline

 

Découverte à la mi-mars d'une petite gare en pleine forêt, la Gare de Saint-Vincent-Bellefontaine, en Gaume. Et là sur la place, à ma stupéfaction, un panneau le long de la voie de chemin de fer, avec trois pancartes directionnelles. Moscou = 3111 Kms, Nice = 1327 Kms et Marseille = 1141 Kms. Hallucinant !!! Mystère total quant à la présence de ces plaques...Ancienne voie romaine???Mars 85 St Vincent-Bellefontaine 1Mars 85 St Vincent-Bellefontaine 2Apparition dans mon 2e étang des premiers rats musqués. Ressemblent à des castors, taille d'un chat en ce qui concerne les adultes. Je pense aux Castors de mon enfance lorsque je dévorais les livres de l'indien GREY OWL.

RAT MUSQUE, Rat d'ewe en wallon (rat d'eau). Longueur totale = 55 cms. Rat énorme nous dit le Guide Nature de l'Ardenne. Pelage de couleur brune avec de longs poils noirs. Membres postérieurs plus longs que les antérieurs. Queue applatie verticalement, couverte d'écailles. Animal essentiellement végètarien. Trois portées par an, de 7 à 8 petits chacune. Peut se reproduire dès le printemps jusqu'au mois d'octobre. Ce rongeur aquatique creuse des terriers énormes en bordure des cours d'eaux. Il occasionne parfois d'importants dégâts dans les digues. Introduit en France et en Belgqiue vers 1930, à Prague en 1905, il est originaire d'Amérique du Nord. Il est élevé pour sa fourrure. Plusieurs sujets s'échapperont des élevages, prendront de l'extension et envahiront tous les pays d'Europe. Nom scientifique = Ondatra Zibethicus Linné. Excellent nageurRat Musqué-copie-1

 Rat Musqué 3 5684 9999-Pizmak-TB-copie-1

Dégats: Les rats musqués ont déterré toutes les racines de mes nympheas et ont commencé à les dévorer. Je les réenracine dans la boue du fond de l'étang

 Fin mars découverte d'une nouvelle carrière de sable à l'entrée d'ArlonCarrière d'Arlon Mars 1985

 Début avril, chez moi à Moircy, les grenouilles rousses sont en plein accouplement, féroce. Cela va durer environ trois semaines. Un vrai Jurassic Park...Avril 85 Les grenouilles

  Grenouilles avril 85-copie-1

Deux grenouilles mâles (plus petits que les femelles) sur le dos d'une femelle l'étreignent dans un combat furieux, à la surface de l'eau. Je parviens à décrocher un mâle mais l'autre est indécrochable. Ses pattes entourent la femelle et ses griffes sont enfoncées dans son ventre qui est perforé et laisse s'échapper un filet de tripes. Je parviens enfin à dégager la femelle inerte du second mâle et la mets à l'abri dans un coin tranquille de la mare. L'étreinte de l'amour est aussi celle de la mort...

 

Retour sur les lieux de mes amours de 1980 toujours en Gaume, région de Virton. Que de souvenirs.... L'étang de Rabais d'abord où je viendrai par la suite, cueillir de fougères d'eau, elodia canadiensis, pour apporter de l'oxygène dans mes étangs, et ensuite l'Etang de La Claireau, beaucoup plus difficile à trouver, et en trois, à nouveau l'étang de Buzenol. En parcourant tous ces étangs dans cette région gaumaise bien plus douce que les Ardennes, j'ai toujours une idée derrière la tête. Trouver des plantes aquatiques pour mes deux étangs. Dans le coffre de ma voiture, j'ai toujours un bassin et un maillot de bains car il m'arrive de plonger pour aller extraire les racinesAvril 85 L'étang de Rabais

Avril 85 L'étang de La Claireau 

Avril 85 L'étang de Buzenol 

Le 6 avril, je sors avec ma fille Valérie qui a 22 ans, et fais la connaissance de ses copains à l'Arlequin, un café de Saint-Hubert. Roland Noiret, Barnavol le Tutsi, Robert Felix dit Tatas, Francis Dupont, Jean-Jacques Ligot. Nuit folle et superbe. Rentré très péniblement à Moircy à 7h00 du matin par la forêt de Versqueville.

 

A Redu le village du Livre, ce 7 avril (Pâques).

 

Je regarde à la télé, un court-métrage de Jean Eustache (l'auteur de La Maman et la Putain), intitulé"Une sale affaire". L'histoire d'un type qui dans un café resto découvre en allant téléphoner dans les toilettes qu'une des portes des WC dames est rabotée à sa base et qu'en s'agenouillant dans une position de prière musulmane, son regard tombe juste à travers la fente, sur une autre fente qui est celle du sexe des femmes qui s'installent dans ce WC. Il ne voit que leur sexe. Pendant des mois plus rien d'autre ne l'intéresse. Il contemple les sexes de toutes ces femmes et puis il les voit sortir du WC et bien souvent le sexe et la femme ne correspondent pas. Belle femme, laid sexe. Beau sexe, laide femme. C'est Michel Lonsdale qui raconte cela et le film n'est que son récit sur cette obsession qui fut la sienne pendant des mois au point que toute relation autre avec les femmes, avait cessé de l'intéresser.

Voici un plan du 2e étang en avril et ensuite l'étang, en chair et en eauAvril 85 L'étang n°2-Plan

Avril 85 L'étang n°2-1

Avril 85 L'étang n°2-2

 

De Jacob Boehme : "Celui qui ne meurt pas avant de mourir est perdu quand il meurt".

 

Je termine "Le Temps des Assassins" d'Henri Miller (à propos de Rimbaud) et com- mence l'"Ecce Homo " de Nietzsche.

 

A propos du créateur qui accède à l'inconnu "Il finit par perdre l'intelligence de ses visions, nous dit Rimbaud. Il les a vues ! Qu'il crève dans son bondissement par les choses inouïes et innommables. Viendront d'autres horribles travailleurs; Ils commenceront par les horizons où l'autre s'est affaissé "

 

Je commence des recherches généalogiques du côté paternel. Dix-huit générations pour remonter à un certain Daneel Van Coudenberghe, de Wortegem-Wanegem, reçu en 1421 dans la bourgeoisie d'Audenaerde.

 

Ai ramené de chez mon ami Jean-Pierre Devresse une magnifique bouteille de Mezcal el Cortigo. C'est du Mezcal d'OAXACA. Nous revoici en pleine mythologie de l'écrivain Malcolm LOWRY et de son célébre roman "Au-dessous du Volcan"

 

100e anniversaire de la mort de Victor HUGO.

 

Le 24 avril je fais un détour par l'Abbaye d'Orval dans le Sud de la Province. Lieu magique occupé par les moines et leur fameuse bière d'ORVALAvril 85 OrvalEnsuite je me rendrai chez mes amis artistes de Virton. Je mange souvent à midi dans le restaurant ouvert par une amie peintre Blandy Mathieu et qui s'appelle "La Parantèle". Je me rends aussi parfois dans l'atelier de Jaja (Jacqueline Hue-peintre) le long de la petite rivière qui traverse Virton, rue des Tanneurs  (maison de droite sur la photo ci-dessous). J'y retrouve Guy Goffette, un excellent romancier belge de Virton, ayant émigré à Paris par la suite. Il y a aussi André Wargny, peintre et compagnon de Blandy MathieuAvril 85 Virton La Parentèle-Blandy MathieuJuin 85 Virton Quai des Tanneurs chez Jacqueline Hue 

 

Début mai, retour à l'étang de BuzenolAvril 85 L'étang de BuzenolCe dimanche 5 mai, Céline et moi, sommes allés chercher en forêt 11 Saules, 1 bouleau, 1 Pin Sylvestre, 1 Hêtre et 1 Chêne d'Amérique. Plantations.

Voici mon travail en cours en mai. L'atelier et les polaroïds de plus en plus nombreux et un aquarium forestier, entièrement retravaillé en fonction d'une expo à Bruxelles où je suis convié. Cet aquarium contient des végétaux et des statues modelées par moi et je l'arrose régulièrement afin d'y faire une peinture vivante

Mai 85 PolaroïdsMai 85 L'Aquarium Forestier exposé par VancauLe 11 mai en effet j'ai reçu la viste d'un certain Wodek Majewski, Polonais, patron d'un lieu culturel, le 340, situé à Jette-Bruxelles, accompagné d'un critique d'art liégeois, Jacques Renward, architecte.. Ils ont sélectionné deux pièces, l'Aquarium et le Champitronc. Majewski est un surréaliste et il est clair qu'il ne comprend rien à mon travail. Il choisit des pièces mineures que je refuse catégoriquement d'exposer et en fin de compte c'est moi qui impose ces deux pièces après moultes discussions. C'est une grande exposition internationale dont le thème est "Animal-Végétal dans l'art contemporain" 

Voici le Champitronc Mai 85 Le ChampitroncMai 85 L'Atelier

 

Jean DUBUFFET est mort. C'est intolérable. La nouvelle tombe ce mercredi 15 mai mais il est mort le 12. La nouvelle est diffusée par tous les médias. Je viens de perdre mon père en art...Il était tellement mal vu en France que le seul "Salon d'Eté" qu'il ait pu y construire, la Closerie Falbala, il a dû le construire dans son propre jardin. Tiens donc... (Voir mes articles sur Dubuffet dans ce Blog). On sait ce qu'il est advenu de son jardin construit pour la Régie Renault à Billancourt. Démoli par les bull-dozers. Ses autres jardins sont situés hors France:  en Hollande (Otterloo), à New-York, au JaponMort de Jean Dubuffet 1985 

 

Rencontre dans un village voisin, Tony, de Nina AUER, une berlinoise, ancienne danseuse étoile de l'Opéra de Berlin avant la guerre, j'apprendrai plus tard, épouse d'un chirugien berlinois, le couple étant très lié avec le couple Goebbels. Bien après la guerre, Nina avait épousé un gantois, ami de ma famille, un certain De Smedt. Ils ont fait construire un chalet à 10 Kms de chez moi et lui est décédé peu après ma première visite. Après la guerre Nina a fui l'allemagne et a fait des tournées comme chanteuse avec un orchestre, dans le monde entier. Belle femme, classieuse, aurait dit Gainsbourg. Elle est passionnée de photos et va par la suite abondamment photographier mon travail et développer les photos dans son laboratoire. Elle a deux singes et 3 chiens dont un Rhodésien. Belle rencontre. Elle est présidente du photo-club de Libramont et m'y fera exposer par la suite, au Centre culturel.

 

Je vais en reconnaissance au 340 à Bruxelles pour voir les lieux. il s'agit en fait d'une ensemble da maisons jumelées et communicantes situées à Jette le long du chemin de fer. Atelier 340 à la Rivierendreef à Jette-Bruxelles en 1985Voici Wodek Majewski de dos, dans un de ses ateliersMai 85 Atelier 340 Wodek Majewski

 

Henri Michon mon ami bourguignon, celui qui m'a amené Christian Bobin à Libramont en 1976, m'envoie une analyse graphologique sommaire, par écrit, car nous nous écrivons souvent:

 "L'écriture de Christian s'est un peu transformée, un peu plus grosse. Ce "Je" qui prend encore plus d'importance. L'affectivité déborde et puis cet accrochage au passé-terrible !!!. Si Christian pouvait faire reculer sa marge gauche, il le ferait ! Il semble la pousser, la repousser, s'y accrocher, ne pas s'en défaire et par contre cette marge de  droite, blanche, où l'encre noire ne va pas: celle de l'avenir, du père, de l'autre...

Intéressante écriture d'un Emotif-Actif-Secondaire (les plus grands créateurs en font partie). Quel débordement de vie et quelle passion.."

 

 Voici le plan des plantations autour du premier étang en juin 85, plan dessiné dans mon journal. Puis des photos des plantations qui commencent doucement à prendre formeJuin 85 Plan des Plantations

Juin 85 Les arbrisseaux de l'Etang 1

Le deuxième étang et sa flore en juinJuin 85 Les plantes de l'Etang2

Mais le grand événement c'est l'adoption d'une petite chienne de 3 mois qui nous arrive le 4 Juin. Elle s'appelle Watson, nous la rebaptisons CRAQUOTTE. C'est mon premier chien et c'est pour moi d'une importance considérable. La voici, c'est un Terrier de Bohême. Craquotte sera ma grande compagne des annés à venir, la chienne du divorce, celle qui m'accompagnera 6 fois sur les rives de la Méditerranée, dès 1990Juin 85 Arrivée de Craquotte

 

 

 

Juin 85 craquotte

 

 Gainsbourg au Jeu de la Vérité de Patrick Sabatier. Le billet de banque....Gains bourg a 10 ans de plus que moi et Brel avait 8 ans de plus

 

Je viens de terminer ce livre sur Paul Verlaine en Ardennes.Paul Verlaine et les Ardennes 

 Et donc je me paie une excursion de reconnaissance au pays de Paul Verlaine (Né en 1844 à Metz, décédé le 8 janvier 1896 à l'âge de 52 ans) ou plus exactement de son père, le Capitaine Nicolas-Auguste Verlaine, né à Bertrix en 1798, à savoir Jehonville, près de Paliseul, à une vingtaine de kilomètres d'ici. Paul Verlaine a écrit:

"Au pays de mon père, il y a des bois sans nombre

 Là des loups font parfois luire leurs yeux dans l'ombre

Et la myrtille est noire auprès du chêne vert".

Eh bien ce pays c'est ici et comme toujours je suis à la recherche des lieux fréquentés par mes écrivains préférés. Les Verlaine ont encore de la famille à Jehonville, les Evrard notamment. Je suis allé voir leur ferme (photo du dessous).

Il faut remonter au grand-père de Paul Verlaine, Henry Verlaine, pour s'y retrouver. Henry est né à Arville-Saint-Hubert en 1769, et fonda sous la Révolution l'étude notariale de Bertrix. Ce tabellion, féru de lettres, pilier de cabaret, mort mystérieusement à Luxembourg le 5 ventôse an XIII, avait épousé en 1795 une fille de Jehonville, Anne-Louise Grandjean  qui lui donna 3 enfants. En un, Louise-Henriette Verlaine, née à Bertrix en 1796, qui épousa son oncle, le lieutenant-colonel Jean-Nicolas Grandjean, et fut châtelaine de Carlsbourg ( à côté de Paliseul) avant de se retirer veuve et sans enfants à Paliseul où elle mourut en 1869, c'est elle la fameuse tante de Paliseul chez qui Paul vient régulièrement en vacances, en deux, le père de Verlaine, Nicolas Auguste Verlaine qui, à 16 ans, s'engagea dans les armées impériales. Il participa à la campagne de France en 1814... et en trois, Julie Verlaine née à Bertrix et décédé à Jehonville en 1880 et qui épousa Jean-Baptiste Evrard de Jehonville. La 3e génération des Evrard y vit toujours. C'est Julie qui après le décès de sa soeur Henriette,  y accueillit Paul Verlaine en avril 1873, après le douloureux épisode Rimbaud, qui l'emmena à être ensuite emprisonné à Buxelles et à Mons

Louise Henriette Grandjean, née Verlaine, tante de Paul Verlaine habitait Paliseul,  et chaque été, jusqu'à l'âge de 18 ans, Verlaine connaîtra en Belgique, d'heureuses vacances à Paliseul, Bouillon et Jehonville. Car Verlaine avait une autre tante, Julie Evrard née Verlaine et demeurant à Jehonville. A Paliseul il y a un Centre culturel "Paul Verlaine".

Et puis il y a Corbion sur la Semois, sur le haut de Bouillon, dont j'ai déjà parlé dans cette biographie. En effet en 1885, Verlaine franchit la frontière belge et s'arrête clandestinement pendant deux mois au village belge de Corbion dans une maison isolée, habitée par une veuve. il lui suffit de sauter le ruisseau pour mettre celui-ci entre lui et les gendarmes belges. Corbion est la paroisse de son ami d'enfance à Paliseul, Jean-Baptiste Dewez, devenu prêtre puis professeur à l'Université catholique de Louvain. La maladie a fait de ce savant un humble curé de campagne. Verlaine le rencontre en cachette le soir, à son presbytère, dans d'interminables colloques.

 

Carte Verlaine en Ardennes

 

Voici Jehonville et la ferme Evrard

 

Juin 85 Jehonville Le Pays du Capitaine Verlaine

 

A propos  de  la Collection de l'Art Brut à lausanne, voici ue petite rétrospective de mes contacts avec son directeur Michel Thévoz :

Notre correspondance a commencé en janvier 1979. Je suis allé le voir à Lausanne en août 1981. Le 14/12/1982, Thévoz m'écrit que les travaux d'extension de la Collection de l'Art Brut vont commencer en mai 1983. Il m'annonce sa visite prochaine à Moircy et laisse entrevoir une exposition personnelle de mes oeuvres dans cette nouvelle aile. Plus de deux ans ont passé...Silence total alors que j'ai reçu deux invitations  pour les deux premières expos organisées dans cette aile.

Parallèlement ma correspondance avec Dubuffet commence le 29 novembre 1982 et se termine le 29 mars 1984. Le 10 juillet Dubuffet se donnait la peine d'envoyer à Thevoz une photo de mon territoire avec les totems au bord de l'étang. Aucune réaction.

J'ai acheté deux livres-"Les mémoires du compositeur CHOSTAKOVICH" et "L'Eternel aujourd-hui" de Michel de GHELDERODE, ainsi qu'un numéro du Magazine Littéraire consacré à Henri MICHAUX

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans Ma BIOGRAPHIE
commenter cet article

commentaires

Stéphane 06/10/2011 09:58



Lu (relu) avec plaisir cette période durant laquelle j'ai rencontré Valérie, en février à l'Arlequin, migré à Luxembourg le 17 mai et officialisé notre liaison le lendemain.
Nous avons du faire connaissance aussi durant cette période (Arlequin, Hexagone)



Christian VANCAU 12/10/2011 08:16



Effectivement Stephane, il y a 26 ans déjà, c'est effarant. Amitié et merci de me lire, ça me fait plaisir