Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 


LE BLOG TOTEMS DE CHRISTIAN VANCAU


 


POUR TRADUIRE MON TEXTE DN ALLEMAND OU EN ANGLAIS CLIQUEZ CI-DESSOUS

 

Site traduit en Allemand :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/de/index.html

 

Site traduit en Anglais :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/en/index.html


Sur cette photo, Christian Vancau dans son jardin avec quelques uns de ses totems et sa guitare à la main


Présentation

  • : le blog totems par : Christian VANCAU
  •   le blog totems par : Christian VANCAU
  • : Il s'agit de la réflexion d'un peintre de 78 ans, au départ d'un territoire peint et sculpté par lui, au coeur de l'Ardenne et dans lequel il vit en solitaire, tout en y accueillant de nombreux visiteurs!
  • Contact

Profil

  • Christian VANCAU
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.

Carte mondiale des Blogueurs

J'habite dans le Sud de la Belgique, à 10 Kms au Nord de Libramont, 50 Kms au Nord  de Sedan et 75 Kms au Nord de Longwy. Sur cette carte, la Belgique au Nord de la France et au Sud, une flèche noire indiquant mon village, situé au Nord de LibramontUne autre perspective. Moircy encadré, Bastogne 30 Kms Nord-Est, Luxembourg- ville au Sud-Est, Carte-Prov.Lux2-jpgSedan et Carte-Prov.Lux-jpgCharleville au Sud-Ouest

Recherche

<a href=

Mon adresse-mail est la suivante:  christian.vancau@base.be


" C'est d'abord un combat contre les parents et ensuite un combat contre les maîtres qu'il faut mener et gagner, et mener et gagner avec la brutalité la plus impitoyable, si le jeune être humain ne veut pas être contraint à l'abandon par les parents et par les maîtres, et par là, être détruit et anéanti "
( Thomas Bernhard, écrivain autrichien décédé en 1989 )

Ma biographie c'est ce combat et rien d'autre




Je suis un homme de 74 ans retiré dans un tout petit village des ardennes belges,  un endroit magnifique au bord de la forêt. J'y vis seul . J'ai une fille de 46 ans et deux petit-fils de 21 et 6 ans, qui vivent tous les trois à 10 Kms de chez moi.. Je suis donc un homme d'avant-guerre (1937), né à Gand en Flandre, de père gantois et de mère liégeoise (Gand et Liège sont les deux villes rebelles de Belgique ). Je suis arrivé à Liège en 1940 avec ma mère et ma soeur, alors que mon père s'était embarqué pour l'Angleterre, dans l'armée belge et y exerçait son métier de chirurgien orthopédiste. Je n'ai donc réellement rencontré mon père qu'à l'âge de 8 ans, après la guerre, en 1945. Mis à part 2 années à Bruxelles et une année en Suisse à Saint-Moritz, j'ai vécu à Liège et y ai fait toutes mes études, humanités gréco-latines chez les Jésuites et Droit à l'Université de Liège. Je me suis marié en 1962, ai eu une petite fille Valérie et ai cherché une situation, muni de mon diplôme de Docteur en Droit. J'ai trouvé un emploi dans la banque. Je n'aimais ni le Droit ni la banque, je ne me savais pas encore artiste, je voulais être journaliste. Ma famille bourgeoise m'avait dit "Fais d'abord ton droit" !  En 1966, j'ai commencé une psychanalyse qui a duré 5 anset demi. En 1967, j'ai commencé à peindre. En 1971, ma Banque m'a envoyé créer un réseau d'agences dans le Sud de la Belgique, ce que j'avais déjà fait dans la province de Liège. Je me suis donc retrouvé en permanence sur les routes explorant village après village, formant les agents recrutés et les faisant "produire". Il ne m'aurait jamais été possible d'être un banquier enfermé. Je ne tiens pas en place. Pendant 8 ans j'ai vécu au-dessus de ma banque à Libramont, créant mon réseau. En 1975, j'ai été nommé Directeur et Fondé de Pouvoirs. En 1978 j'ai acheté une maison en ruines à Moircy, mon territoire actuel. Je l'ai restaurée et y suis entré en 1979. En 1980, ma banque a été absorbée par une banque plus puissante et l'enfer a commencé. En 1983, mon bureau a été fermé. Je suis devenu Inspecteur, puis Audit en 1985 avec un réseau de 140 agences couvrant tout le Sud et l'Est de la Belgique. Dans le même temps je transformais mon territoire, creusais des étangs, installais plantations et totems et peignais abondamment. En 1989, j'étais "liquidé" par ma Banque avec beaucoup d'autres, pour des raisons économiques. Ma femme est partie.Je me suis retrouvé libre avec 28 mois de préavis et puis ensuite chômeur. Mais j'ai  intenté un procés à ma Banque. Ca a duré 4 ans et j'ai gagné. Quelle jouissance de pouvoir écraser une banque (à suivre)
.

<a href=

  

J'ai commençé à exposer en 1976 et celà a duré jusqu'en 1995, le temps de réaliser que le monde de l'Art  n'était pas plus reluisant que celui de la Banque. Je n'avais en outre, nul besoin de vendre et encore moins d'être célèbre. A chercher l'argent et la gloire, on est sûrs de perdre son âme, tôt ou tard (et de toutes façons, la réputation monte quand le cercueil descend ). J'ai donc quitté les mileux de l'art. J'ai encore peint jusqu'en 2002. Celà aura tout de même fait 35 ans. Je n'ai plus besoin de la peinture. Elle m'a permis de survivre psychologiquement et de me chercher. Pour moi l'Art est ce qui doit rendre la Vie plus belle que l'Art
Je suis un HOMME LIBRE, un sauvage, proche de la nature et des animaux, misanthrope, profondément rebelle, tout d'une pièce, physique, violent contrôlé à savoir positif dans ma violence, agnostique. Je ne crois absolument pas à l'avenir de l'Humanité. L'Homme est indécrottable. Il est UN LOUP pour l'Homme. Aucune leçon de l'Histoire ne lui a servi
Je ne crois pas à la politique. J'ai le coeur à gauche, instinctivement du côté des défavorisés, contre toute exploitation et abus de pouvoir, contre tout racisme, mais je ne suis pas de gauche, ça ne veut plus rien dire ! Et encore moins de droite, celà va de soi !
Je pense que si l'homme n'arrive pas à créer le bonheur dans sa vie personnelle intérieure, il est incapable de le créer pour les autres. La meilleure chose que l'on puisse faire pour les autres est d'être heureux soi-même !
Je préfère nettement les femmes aux hommes. Je me sens de leur sensibilité, je m'efforce de faire fleurir les mêmes valeurs qu'elles
Je pense que réussir sa vie, c'est réussir l'amour. Toutes les autres formes de "réussite", sont des ersatz qui ne "comblent "pas
Je suis né un 1er Novembre, suis donc Scorpion, Ascendant Gemeaux, Milieu du Ciel en Verseau, Mercure en Scorpion comme le Soleil, Mars et Jupiter en Capricorne, Saturne en Poissons, Uranus en Taureau, Neptune en Vierge, Pluton en Lion, Vénus en Balance, ainsi que la Lune, j'ai mes Noeuds lunaires ( sens de ma vie, mon destin ici bas ) et Lilith (la lune noire) en Sagittaire. Du Scorpion, j'ai l'agressivité, le côté piquant, le côté rebelle. Du Gemeaux, j'ai le goût des langues , de l'écriture, des voyages, et l'incapacité à rentrer dans des hiérarchies ou dans des groupes,
quels qu'ils soient, et à me soumettre à une autorité
Dans mes jeunes années j'ai pratiqué beaucoup de sports: tennis, natation, cyclisme, ping-pong, ski, boxe et karaté. Aujourd'hui toute mon activité physique est concentrée sur les travaux d'entretien de mon territoire. Je suis jardinier 6 mois par an.
En dehors de la peinture, je pratique d'autres activités: 1) Lecture (romans, polars compris, poésie, théâtre, ouvrages de philosophie et de psychologie, mythologies etc..) 2) Ecriture (Un journal quotidien depuis 1980, comptant à ce jour 45.000 pages ), 3) Musique (Guitare et piano). Toutes les musiques m'intéressent, blues, jazz, rock, chanson française, musique classique et contemporaine. 4) Photo et Video. 5)Jardinage et rapport constant avec le monde animal. 6)Et enfin l'informatique, activité nouvelle que je pratique depuis3 ans et qui a abouti à la création de ce blog

Articles Récents

  • Bio125 Mouvement Planète. A.G à Orleans - Déc.1969
    Lettre de Louis Pauwels datée de décembre 1969 Il neige à flocons drus, c'est une vraie tempête et nous partons en train avec Jean-Pierre Michaux et Marcel Reynders. Dés notre arrivée dans une serre magnifique où les tables sont déjà dressées, nous sommes...
  • Bio125 Mouvement Planète. A.G à Orleans -...
    Bio125 Mouvement Planète. A.G à Orleans - Déc.1969 - le blog totems par : Christian VANCAU https://t.co/syTVczuVu0 Christian Vancau (@VancauChristian) September 20, 2017 Lettre de Louis Pauwels datée de décembre 1969 Il neige à flocons drus, c'est une...
  • Christian Vancau Votre PDF MA BIOGRAPHIE peut...
    Christian Vancau Votre PDF MA BIOGRAPHIE peut désormais être téléchargé depuis l'adresse... https://t.co/xloUA5csh3 Christian Vancau (@VancauChristian) September 20, 2017
  • https://t.co/pPLeKPWBkx
    https://t.co/pPLeKPWBkx Christian Vancau (@VancauChristian) September 19, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/yD4hlUcVqS
    https://t.co/yD4hlUcVqS Christian Vancau (@VancauChristian) September 18, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/eIXLLD1WNc
    https://t.co/eIXLLD1WNc Christian Vancau (@VancauChristian) September 17, 2017 Christian Vancau shared his post.
  • https://t.co/JhTclis3cE
    https://t.co/JhTclis3cE Christian Vancau (@VancauChristian) September 16, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • Votre PDF MA BIOGRAPHIE peut désormais être...
    Votre PDF MA BIOGRAPHIE peut désormais être téléchargé depuis l'adresse... https://t.co/CcqJLdfIwY Christian Vancau (@VancauChristian) September 16, 2017
  • Un article sur mon territoire vient de paraître...
    Un article sur mon territoire vient de paraître dans le n° 31 de septembre 2017, pages 22-23 et 24 de la revue... https://t.co/gJxCwRSwyw Christian Vancau (@VancauChristian) September 14, 2017 Un article sur mon territoire vient de paraître dans le n°...
  • https://t.co/pPlRtfzdsB
    https://t.co/pPlRtfzdsB Christian Vancau (@VancauChristian) September 14, 2017 Christian Vancau shared a memory.

Pages

Texte Libre


-->
<

Texte Libre

Texte Libre


Jetez un oeil dans mes LIENS sur Richard OLIVIER, BIG MEMORY, mon ami Richard, Cinéaste belge, étant sur un gigantesque projet: Filmer tous les CINEASTES BELGES, morts ou vifs. Enfin, un artiste qui s'intéresse à ses pairs !http://www.bigmemory.be

Texte Libre

COHEN Eveybody Knows
Tibetan Song

Je suis sur les blogs pro-tibétains:

www.candle4tibet.org
www.ning.com

VENEZ M'Y REJOINDRE !

Christian VANCAU

11 septembre 2016 7 11 /09 /septembre /2016 10:21
Ma Bio 199 -1986 - 2e semestre-Voyage en Provence
Ma Bio 199 -1986 - 2e semestre-Voyage en Provence

199

Juillet 1986. Je suis en vacances.Photo C6

Cette nuit j'ai rêvé de deux rats musqués nageant dans un des étangs. Je les faisais fuir en soulevant une pierre. Il étaient très longs (entre cinquante centimètres et un mètre) presque des castors...et rapides comme l'éclair. Depuis ma psychanalyse terminée en 1971, je note tous mes rêves "forts', prégnants.

 

J'ai lu dans Jung le rapport entre l'attrait pour les pierres et la recherche de SOI

 

Ce matin, je suis allé chercher de nouvelles plantes aquatiques sur la route de Remagne

 

Cette nuit, je rêve que je regarde l'étang avec une amie, Françoise Lambinet. Des carpes très colorées n'arrêtent pas de faire des bonds, en sortant complètement de l'eau-c'est un véritable ballet.  Une des carpes escalade la berge pour venir y manger des vers de terre. Tout à coup j'aperçois Praline, notre chatte noire des bois, qui nage dans l'eau et j'ai un peu peur que les carpes ne l'agressent (remarquez que c'est le poisson qui est sur terre et la chatte dans l'eau-belle inversion- le poisson-chat). Dans la réalité Praline est tout le temps au bord des étangs. Je réalise que Françoise ne voit rien de ce spectacle tant sa vue est mauvaise (vrai dans la réalité). Je me suis souvent demandé ce qu'elle pouvoit percevoir de mon oeuvre

 

Ce 10 juillet. Arrivée de Mathieu Schouteden et de Simone Huby, le couple de peintres ave Jean-Pierre Denevfe (Galerie Koma à Mons) avec sa femme et son beau-frère, tout ce petit monde dans la même voiture et venant de Saint-Vith. Dans l'Atelier jusqu' à 20h30.

 

Le lendemain je pars à Mons pour rencontrer Eric Müller et sa compagne  Edith Dekindt, plasticiens tous les deux. Je connais Eric depuis 1980. Il habitait Arlon et a fait des Beaux-Arts à Mons. Garçon brillant. Aussi passionné d'écriture et de musique. Eric expose à Mons et ils sont tous deux concierges dans un château à Kain-la-Tombe entre Mons et Tournai.

Voici le Beffroi de Mons

Mons Beffroi126

L'expo d'Eric Mueller à la Galerie KomaMons KOMA Eric Mueller Beffroi127

La maison qu'il a occupée pendant ses étudesMons Le Kot d'Eric129

Enfin Eric et Edith sur la Grand-Place de Mons, puis leur château à Kain-la-TombeMons Edith- Eric-Kain128

J'arrive à la la 2000e page de mon journal.

Je ramène de Redu, village du livre, Tel Quel de Paul Valéry, D'un Château l'autre de Céline, Sous la miséricorde du Christ d'Hector Bianciotti, Contrepoint d'Aldous Huxley, Thérèse Etienne de John Knittel, La Peste de Camus, La dernière nuit de Didier Decoin, Un cabinet d'amateur de Georges Perec, L'Ossuaire de l'Esprit de Michel Journiac, Les Scribes Inspirés en 2 volumes écrits par mon grand-oncle, Dom Hilaire Duesberg, Bénédictin.

 

Rêve

. Cette nuit (16 juillet), j'ai rêvé d'une ville qui doit être Istambul, ou alors Uskudar, l'Istambul d'Asie, ou alors d'un lieu située entre les deux Istambuls. Un soleil éclatant ou plus exactement une lumière très forte éclairant des dômes argentés, à l'horizon d'une grande place, sur laquelle j'arrive à cheval, au galop. Je descends du cheval pour prendre une photo de cette place avec la ville dans le fond et cette lumière extraordinaire. En fait j'essaie de pendre cette place au départ d'une cave, pas tout à fait enterrée avec une lucarne horizontale, dans le style des fortins allemands du débarquement. Et j'ai beaucoup de difficultés à cadrer cette photo que je suis pressé de prendre  cette lumière très vive, car elle peut disparaître d'un moment à l'autre, une lumière d'Orient, blanche et non-rougeâtre comme celle qui précède le coucher de soleil et que j'ai parfois perçue sur le Pont de Galata à Istambul ou sur la Corne d'Or. La place sur laquelle j'arrive à cheval ressemble à la Place rouge du Kremlin. Ma chienne Craquotte est avec moi. Les dômes ne sont pas dorés mais argentés. L'arrivée à cheval mise à part? c'est un rêve récurrent. Je me situe entre l'Europe et l'Asie, mais aussi dans une cave avec une lumière qui disparaît très vite et une impuissance à prendre mes clichés.

 

Virton, je vais à une exposition de Blandy Mathieu. Son compagnon, André Wargny est présent. En forêt je commence à ramasser des champignons ganodermes, ceux que l'on trouve sur les souches des Hêtres abattus.

 

Encore un rêve fin juillet. Ma fille et ma belle-soeur sont dans la salle de bains. J'entre et je vois le sol jonché de petits poissons rouges, mon épouse, les ayant sortis d'un aquarium brisé pour les mettre dans un seau plein à ras bord et non couvert. Ils avaient tous sauté du seau mais la plupart étaient encore vivants. Hélas dans cette salle de bains se trouvait aussi mon frère Marc, mon plus jeune frère, marchant lourdement avec ses prothèses et écrasant un grand nombre de poissons. Ma belle-soeur et Valérie, tout à leurs préparatifs, n'avaient rien vu. Quant à Céline, mon épouse, je l'appelais à tue-tête et ne parvenais pas à la faire monter dans la chambre. Alors j'ai crié à haute voix "Evidemment, toi tu t'en fous". Je me suis réveillé à ce moment et Céline éveillée m'a répété cette phrase que j'avais criée tout haut.

Les poissons et le monde des femmes et de la mère, il y en a trois dans mon rêve et ma fille Valérie est enceinte, j'ai réellement ramené de petits poissons rouges dernièrement dans les étangs et ils ont été bouffés par des poissons adultes. Les trois femmes s'en foutent de ce monde que je suis en train de construire, de la même manière qu'elles se désintéressent complètement de mon oeuvre depuis 20 ans. Et puis ce frère handicapé mental et moteur, suite à un accident, écrasé par un bus, lors d'une de ses fugues, ce frère qui écrase les poissons, lui, né de la même mère que moi.

Et en août, terminées les vacances, je reprends la route. Francorchamps d'abord (le circuit automobile), une agente qui est aussi hôtelière, l'Hôtel des Bruyères et cette Madame Aubinet épouse Schmit, qui me parle de ma femme et de sa soeur (Linette et Myette), qui ont habité Spa pendant des années, au 9 de lFrancorchamps020

la rue Chelui

A midi je vais pic-niquer au Lac de Warfaz à SpaSpa Lac de Warfaz021Les jours suivants je tournerai dans la région d'Erezée, Amonines, Fanzel où je découvrirai une charmante ferme-resto que voici..Fanzel Août 86022 J'accède à cette partie de mon secteur via Houffalize et la Baraque Fraiture, à l'orée des Fagnes et sur la route on est en train de détruire les maisons qui se trouvent sur le circuit de la future autoroute. On se croirait pendant la guerre...Baraque Fraiture023Baraque Fraiture2024Et voici la route entre La Baraque Fraiture, altitude 647 mètres et la petite ville d'Houffalize. Paysage désolé ...le même que celui que je ressens en moi. Chaque fois que j'ai l'occasion de charger des pierres qui m'intéressent le long de ces chantiers, je les mets dans mon coffreBaraque Fraiture041Le soir à la Télé, "VIvre vite" de Carlos SAURA, film franco-espagnol. J'aime Saura..

 

Ensuite et à nouveau à Spa qui est une partie de mon adolescence. Voici la villa de ma Tante Edmée, épouse de Jean-Pierre Duesberg, le frère de ma mère. Villa Pierre-Fleur. Route de Creppe, je penseSpa Tante Edmée025Et puis les Sources de Spa, ici" La Géronstère" et "Le Tonnelet". Céline et Craquotte en bas, à gaucheSpa Géronstère et Tonnelet026

La Place des quatre Heures et en-dessous le Centre des "HEURES CLAIRES"(Soins thermaux)SPA Place des 4 Heures049SPA Les Heures claires050Un peu plus loin, j'arrive à Stavelot, à la Haute-Levée, un car de touristes s'est embouti dans la CGER, il y a peu, à savoir le 17 août. Huit morts. Un nouvel accident avec cette fois un camion se produira en 1998Stavelot Haute-Levée028

 

Fin août vernissage de mon amie peintre de Virton, Dominique CollignonD Collignon à Torgny029

Souvent entre deux inspections je picnique au bord de l'eau pendant que ma chienne Craquotte, barbotte. Ici à l'Etang de Rabais (Virton). C'est de cet étang que j'ai ramené mes Elodées, fougères d'eau du Canada, qui tapissent le fond de mes étangs à MoircyCraquotte à Coo030Une surprise en arrivant chez un de mes agents à Willancourt, Lambert Goffinet, cultivateur et assureur. Sur sa table, l'ULYSSE de JOYCE, c'est son fils qui est en train de le lire et puis à côté "La Faculté de l'Inutile" de Dombrowicz

J'hallucine....

 

Fin août, à la télévision Edgar MORINEdgar Morin031

Rêve: Fou, fou, fou. je suis dans un village et dans une cour de ferme, je parle avec un jeune fermier. Je remarque alors un objet dans la cour et vais le ramasser et le jeune fermier me dit 'C'est une...."Trou de mémoire, ce mot que je connaissais ce matin en me réveillant, dans le style Girouette, je ne le retrouve plus. une espèce de branche de 50 cms en forme de point d'interrogation, sorte de serpent ou d'Hippocampe, une racine un peu velue. Une racine que j'ai dans mon atelier en plus petite et que j'ai ramassée il y a des années sur la plage d'Antibes. Je la trouve très belle et je signifie au fermier que j'aimerais l'emporter et lui n'arrête pas de me dire c'est une.......( Un rapport avec le fils du fermier avec lequel j'ai parlé hier de l'Ulysse de Joyce) Ce nom je le connais...une Gidouille ?? non ce n'est pas cela. Le fils du fermier m'explique alors que cette racine est un appât pour pêcher le poisson. Surgit le père fermier et je crois comprendre que cet objet est son enfant, un enfant très spécial, enfin disons-le "anormal". Sorte de petit monstre dont le père semble très fier. Et il me dit "Comment vous ne connaissez pas la....."et il esssaie de m'expliquer mais je ne comprends toujours pas. Quel refoulement...

Et tout à coup, là maintenant je me souviens. C'est une GIGOGNE. Je me rue sur le dictionnaire et voici ce que je lis: "Mère Gigogne ou dame Gigogne, personnage de théâtre créée en 1602, femme géante, des jupes de laquelle sortaient une foule d'enfants-Altération probable de Cigogne. Une mère gigogne, une femme qui a beaucoup d'enfants ou qui aime s'entourer de nombreux enfants..

Il y aussi les tables "Gigogne", meubles composés d'une série de tablettes s'emboitant les unes dans les autres

Une danse aussi..

Et une espèce de primevère..

 

Le 1er septembre, avec Craquotte je fais une promenade archéologique à une dizaine de Kms de chez moi, dans la forêt de Ste Ode, près d'Aviscourt et de Lavacherie. Grâce aux cartes de l'IRM, je repère différents lieux. J'y suis aidé par les livres de Willy Lassence, conservateur au Musée de la vie rurale au Fourneau St Michel. Le journalisme et l'archéologie m'ont toujours fasciné. Voici les cartes que j'ai reproduites dans mon journal. Site occupés par les CeltesSte Ode032Ste Ode2 Plan033Mais le boulot m'attend et me voici reparti dans les régions allemandes pour mes inspections d'agence. Les Schouteden m'on parlé d'un paysan qui avait aménagé sa maison et son jardin à la façon de l'Art brut, un certain Wiesen à Grüfflingen, non loin de Gouvy et de Beho. Je prends quelques photos mais n'ose pas entrer, je le ferai plus tard et discuterai avec Wiesen.

 

Raymond Radiguet à la Télévision, par Alain DECAUXRadiguet035

Toujours dans la région allemande, à Büttgenbach, toujours à la recherche des étangs , des carrières et des ruines. Voici le lac de Büttgenbach, côté Weivertz. Il est à sec.

 

 Butgenbach036  

 

Au Cinema OUT OF AFRICA de Sydney POLLACK d'après l'oeuvre de Karen BLIXEN.Superbe film: Kenya-Kiklimandjaro-Incroyable Nature. Les Lions, les guerriers Massaï et leur course dans la plaine, le survol de fleuve en avion, l'attaque des lions durant la nuit, le survol des Flamands roses, la Baronne Karen von Blixen.

Au Mess des Officiers, rue des Petits Carmes à Bruxelles je me laisse entraîner par mes collègues, j'aperçois sur la bouteille de vin rouge que nous ingurgitons," R.Van Cauwenberghe", à savoir mon nom, et mieux le prénom R.(mon père  c'est Roger) qui le précède. Trop beau pour être vrai. J'ai chauffé la bouteille vide, sous l'oeil d'un grand général, peint à l'huile, sur un champ de bataille, une façon de mettre les militaires en bouteille. Mais qui est donc ce R.Van Cauwenberghe????VIn rouge R Van Cauwenberghe

A Saint-Hubert, je découvre un café-resto sympa, au bord d'un étang, L'ARLEQUINL'Arlequin038

Fréquents passage chez les Schouteden à St Vith (Simone HUBY). Inspections à Amel (Amblève)-Iveldingen-Schoenberg et Lommersweiler...

 

Fin septembre je me retrouve dans la région de Verviers, cette fois bien décidé à visiter à fond ce quartier des Dardanelles, en bordure de Vesdre, qui m'intrigue

 

Au passage la vieille Gare de Dolhain-Gileppe. Un saut dans le passé..Gare-de-Dolhain039.jpgPlan Verviers

Les Dardanelles vues du Mamelon et en-dessous, vues du Pont Al Cute.Les Dardanelles,rue du Mamelon vert044Les Dardanelles vues du Pont Al cute043

 

En redescendant de la promenade des Récollets je découvre cette passerelle en fer complètement déglinguée, enjambant la rivière pour atteindre l'Athénée Royal. Cette rivière bordée de maisons en tous genres, des fabriques surtout, où l'on traitait la laine, avec leurs fondations plongeant dans la Vesdre, au milieu d'une végétation foisonnante et presque tropicale, des toits de feuilles transformant la rivière en mini-Amazone luxuriantVerviers La Passerelle046

 

A Verviers je vais aussi chercher de vieilles cartes postales des années 1900, celles qui sont légèrement coloriées particulièrement. Regardez ci-dessous le cheval qui tire un tram, ce qu'on appelait le Vicinal ,à l'époqueVieux Verviers1047Verviers Les Clarisses054Verviers, la rue de HodimontVerviersRue de Hodimont052La rue de HeusyVerviers Rue de Heusy055Je vais aussi souvent dans une librairie qui s'appelle "Le Fil d'Ariane"

Je lis Emmanuel BERL.

Je quitterai Verviers en photographiant des maisons à Colombages dans le quartier de la rue du Vieil Hopital et après avoir éré accosté par un jeune sicilien, qui tient un café et est arrivé à Verviers vers 1972, pour travailler dans l'Industrie lainière, début de la décadence totale, qui l'a amené à se reconvertir dans la restauration liquide

Entre le 22 septembre et le 3 octobre, j'aurai effectué dans vette ville, 21 inspections.

Ce samedi 4 octobre après une crise terrible, j'essaie seulement de tenir le coup jusqu'à la fin du mois, avant notre départ à la Côte d'Azur (plus exactement à la Côte bleue). Mais j'ai pris un terrible coup dans l'aile et mon incertitude par rapport à l'avenir est devenue totale.

 

J'aurais besoin pour en sortir d'être soutenu par des gens qui croient en mon oeuvre, en ma forme, qui dialoguent à ce propos avec moi. Et quand je dis "oeuvre", je parle de ma façon de vivre, de m'exprimer, y compris dans ce journal quotidien et sans fard. Mais il semble que dès que je me laisse aller à m'exprimer, avec passion, et je ne puis m'exprimer qu'avec passion, j'indispose tout le monde, j'écarte les gens de moi. Ma solitude est donc de plus en plus grande.

 

Je sais qui je suis, je ne changerai plus pour l'essentiel. Je suis fait pour vivre seul, car aux yeux des autres, ja suis invivable. Vivre seul, ne veut pas dire renoncer aux autres. Mais il me faut trier. Je suis un homme de moments forts, de communication intense. Ensuite je me retire, je déteste  jouer les prolongations, je déteste les étirements en longueur. Seulement le feu incandescent...pas les cendres.

Je n'aime pas les tièdes, ceux qui vivent leur vie à petit, à feu réduit, ceux qui font semblant de ne pas se soucier de leur mortalité. Pour moi, le seul sens de notre statut de mortel, est d'y répondre par la provocation d'une vie intense, multiple, profonde, sans demi-mesure.

Peut-on vivre intensément sa vie sans avoir aux yeux des autres "un caractère impossible"???. Peut-on vivre passsionnément sa vie sans faire peur à tout le monde, sans provoquer l'agressivité de ceux qui vous entourent.

 

Je lis "Grippe-Coeur" de Franz Hellens et de Modiano "Rue des Boutiques obscures". Modiano, un créateur d'athmosphères " Une petite fille rentre de la plage, au crépuscule, avec sa mère. Elle pleure pour rien, parce qu'elle aurait voulu continuer de jouer. Elle s'éloigne. Elle a déjà tourné le coin de la rue, et nos vies ne sont-elles pas aussi rapides à se dissiper dans le soir, que ce chagrin d'enfant"

 

Dans le Sud nous sommes attendus par les Michon qui habitent Graveson, près d'Avignon aisni que par le sculpteur belge Attila qui vit à Clermont sur l'Herault mais est à Berlin pour l'instant.

De plus en plus de problèmes avec les rats musqués

 

Ce 8 octobre, à la Baraque Fraiture, débouche devant moi, un Cerf, juste devant le capot. J'ai frêné par instinct et en faisant des appels de phares et l'automobiliste derrière moi a failli me rentrer dedans. Le gibier est déjà complètement perturbé par l'ouverture de la chasse.

A Halconreux, près de Gouvy, pour la deuxième fois, je tombe sur ce lieu étrange, avec des monolithes. J'apprendrai par la suite que ce sont des "défenses anti-chars" datant de la fin de la dernière guerreHalconreux Oct2061Souvent je me promène avec Craquotte, dans Les Champs d'en Haut, sur la route de Remagne. Là je suis à 550 mètres d'altitude.

 

Dans la région de Vielsalm, à Lierneux, j'essaie de retrouver les lieux dont  parle mon beau-frère et ami, Jean-Pierre Ransonnet, peintre. Lierneux est le village de la famille

.Lierneux Plan065

Il a publié à ce sujet et réalisé tout un travail sur l'enfance et sur l'adolescence, la mémoire "Lierneux, les Lieux et les Liens"Lierneux123

 

Je découvre la célèbre Pierre de la Falhotte, un des grands thèmes à l'époque de l'oeuvre de RansonnetLierneux1063

Et l'Etang PaquayLierneux L etang Paquay064

 

Je travaille sur des bouchons de bouteilles de vin, en liège. Je les colle par trois et en fais des totems.Les Bouchons-Totems de Christian Vancau 1986

Voici le territoire en octobre 1986. Il y a désormais 3 étangs. Si ça continue je vais arriver au pied de l'arrière de la maison. Moircy deviendra Venise. Je sortirai de la cuisine les pieds dans l'eau...Jardin Oct 86Une carrière dans la région de Vielsalm, à Grand-HalleuxGrand Halleux Oct066

 

Je me sens très détaché-surtout des gens, en général. Mis à part des moments privilégiés qui peuvent toujours surgir. Exactement ce que Jean-Pierre Kalfon disait hier soir de ses rapports avec les femmes? Pas de grand amour mais des flashes ectraordinaires, des tas de moments d'amour. De la quantité plutôt que de le qualité???Mais qui dit que la quantité ne puisse être qualitative???

 

Vive les fulgurances des éclairs mais vive aussi le travail en profondeur, le façonnage à travers le temps.

Je voudrais profondément me consacrer à la création sous toutes ses formes: Peinture-Sculpture-Ecriture-Musique, réaliser un spectacle total.
Pendant mes 25 premières années je n'ai rien pu dire. Après je me suis battu pendant vingt ans pour DIRE... ENFIN !!!. Et maintenant où tout pourrait fonctionner car j'ai l'expérience de la vie et de la forme et je pourrais enfin m'exprimer pleinement, je suis pris à la gorge par des crabes dont les pinces d'or se resserrent sans cesse

 

Ce 24 octobre, nouvelle plainte de la société de pêche locale "La Jennevilloise". Mes barrages ne coulent plus (obligation d'étiage).

 

Et le 25 octobre un rêve du petit matin. Je suis au bord d'un ruisseau avec Craquotte, à un endroit où l'on peut passer à gué. et tout à coup des poissons fantastiques, des carpes énormes, une rouge, presqu'un MEROU et des carpes arlequins, colorées roses et blanches, comme des chats arlequins, des poissons dont l'épine dorsale émerge de l'eau, tant l'eau est basse, des poissons d'un monde édénique, sans pêcheurs, dans les deux sens du terme, à savoir sans hommes....

 

Ce 28 octobre à Durbuy chez Daniel SERET. pour la première fois, visite de son atelier et de ses peintures récentes, rue Neuve-Voie. Me raconte son voyage sur le Danube entre Vienne et Budapest. Daniel Seret que je connais depuis 1976.

 

Ce 31 octobre ma banque IPPA liquide mon ami Jean-Pierre Michaux qui, à 47 ans, se retrouve sans boulot. Après 18 ans de "maison". Barvo les mecs!!. A quand mon tour??? C'est la Guillottine..

 

A ce jour j'ai enregistré 165 K7 Vhs de 90 minutes. Je continuerai des années et m'arrêterai vers 2010 avec 500 K7 de 10 heures chacune. En LP. Tous sujets confondus dont 350 films

 

Le samedi 1er novembre 1986, jour de mes 49 ans, départ pour la Provence à 6h30. Arrivée à Graveson (Avignon), chez nos amis les Michon à 15h40, Km 869Graveson Plan068Voici la maison de nos amis français, rencontrés au Ventoux en 1973Graveson Michon071Le dimanche tour de Graveson et trip à Avignon à nous quatre. Henri et Agnès, Céline et moi. C'est très joili Graveson...Graveson3075Avignon2074Ensuite le soir, on passe à Rognonas le long de la Durance et Henri nous emmène à Barbentane, au Mas de l'Enfant chez un couple qui tient une galerie, les GOUBERVILLE (Antoine de...et sa femme Dominique Ruelland). Il y a contact entre nous, nous sommes invités sur la route de notre retourBarbentane2125Le Lundi 3 novembre nous partons à Mazan au pied du Ventoux, chez une amie belge de Céline, Anne Pecheny de Nivelles, qui possède un mas entouré de vignes, dans les Dentelles de Montmirail. Céline reste chez son amie et nous montons au sommet du VENTOUX avec Henri et Agnès. Déjeûnons aux Grillons à Bédoin

Le Ventoux2077Le Ventoux076

Le 4 novembre avec les Michon nous partons sur Clermont-sur-Hérault, voir un ami sculpteur Attila, un liégeois (Alain Mercenier)Clermont Plan079Voici Clermont et la maison d'AttilaClermont 080Clermont Attila078

Environ 2 heures de voyage avec une traversée difficile de Montpellier après celle de Tarascon et de Beaucaire. Arrivée  peu avant midi, en plein soleil dans une ville, Clermont-sur-Hérault, accrochée aux rochers, tout comme la maison de notre ami qui lui a coûté 180.000 NF avant transformations. Beaucoup de maisons hautes et étroites avec pas mal de courants d'air. Cela ne m'emballe pas. Apéro à la Vodka, déjeuner froid et puis randonnée au Lac SALAGOU. Mistral. On dirait une mer intérieure. mais paysage étrange et prenant, quasi lunaire...Lac de Salagou081Retour à Clermont et départ des Michon vers Graveson.

Céline et moi, continuons notre périple vers le Sud, dès le lendemain, mercredi 5 novembre. Direction Montpellier. Des mendiants partout, des jeunes de 20 à 35 ans, avec des pancartes en carton et un bol "Pour notre manger merci. J'ai faim" ou "Pour mon chien". Là, je craque

Nous voici Place de la Comédie. Quelques beaux immeubles début de siècle mais aussi le centre commecial avec Sofitel..Affreux. Alors nous remontons dans le vieux Montpellier. Beaucoup de ruelles étroites avec de très belles maisonsMontpellier Place de la Comédie082

Très rapidement nous plongeons sur la Méditerranée, direction Arles, via Palavas-les-Flots, la Grande Motte et AIgues-Mortes, où nous déjeûnons chez LauretteAigues Mortes083

Ensuite les Saintes-Maries de la Mer et les étangs de Berre. mais tout cela sent le pétrole,(Fosse s/Mer) je ne me sens pas bien. Martigues est pourtant charmant "Située aus bord de l'étang de Berre, reliée à la mer par le Canal de Caronte, Martigues, naguère petite ville de pêcheurs, a vu le développement du complexe pétrolier, altérer son caractère de petit port provençal. Des peintres (Corot), des écrivains ont été séduits par la qualité de la lumière et par le pittoresque du lieu, Martigues a acquis de ce fait une grande notoriété dans les mileux littéraires et artistiques"Etangs de Berre105avec MartiguesMartigues106Côte Bleue Carte133Et en fin de journée nous aboutissons à la Côte bleue, à Carry-le-Rouet, où nous trouvons un petit hôtel. Nous sommes à l'Ouest de Marseille, au pied de la chaîne de l'Estaque (séparant l'etang de Berre de la méditerranée, au fond d'un de ces golfes appelés Calanques. L'Estaque est une chaîne calcaire, désertique et presqu'inhabitéeCarry Le Port087Carry 2086Nous visitons l'Estaque et le Cap Couronne que voici. Sausset est un très curieux village perché avec une plage désertique et un phare..Cap Couronne104Plan des Calanques097Et le lendemain jeudi nous piquons sur MARSEILLEMarseille088Marseille Plan du Port090Marseille069Ci-dessus, panorama vu de Notre-Dame de la Garde.

Le Port avec le Quai des BelgesMarseille Le Port089Marseille Le Port 3091Le Marché aux poissons sur le portMarseille Quai des Belges093Ensuite nous avons eu envie de mer et de plage et nous avons enfilé la corniche Président Kennedy, direction Plage du Prado. Mer superbe mais Mistral gagnant. Nous avons dû longer la mer jusqu'au Cap Croisette et Les Goudes, avant de revenir sur nos pas, nous installer sur un embryon de plage, près d'un canal avec de l'autre côté, le Parc Borely, le tout à l'est de l'avenue du Prado. Je ramasse des morceaux de verres arrondis par la mer, de toutes les couleurs, comme je l'avais déjà fait à BarceloneMarseille Plan cote Est095Marseille cote Est094Marseille cote Est 2096Par l'avenue du Prado, nous montons en début d'après-midi à Notre- Dame de la GardeMarseille070On en a marre de la ville, il y a déjà une circulation infernale et vers 15h00 nous prenons la côte- est, pour nous diriger vers Cassis,via le Col de la Gineste, laissant Les Calanques sur notre droitePlan des Calanques097

Cette route s'appelle d'ailleurs la route des Calanques. C'est la N.559 avec à droite les massifs calcareux du Puget et de Marseillenègre, massifs profondément échancrés par les Calanquesa l'Ouest des Calanques098Et voici CASSIS, superbe port de pêche, mais un monde, beaucoup trop de monde. Je vais sur la Plage avec Craquotte, ramasse encore des cailloux et puis nous rentrerons dormir à Carry-le-Rouet dans le calmeCassis3101Cassis5103Cassis4102Cassis2100Cassis099Retour à  Carry le jeudi soir 6 novembre. Voici Céline et CraquotteCarry le Rouet084Le vendredi 7 novembre, nous remontons par Fos, la plaine de la Crau et Arles, que nous visiterons e 12 à 15 heures. La plaine de la Crau où jadis passa Hercule est remplie de gros moustiques. Mais je veux ramener un caillou d'Héraclès et sors de la voiture, à toute allure et ramasse une pierre lourde... et un énorme moustique qui va me gonfler tout le visage dans les heures qui suivront.crau210

  

Mais Arles est superbe ! Nous l'avions déja parcourue 12 ou 13 ans auparavantARLES Arènes2111ARLES Arènes110ARLES1107Nous déjeûnons au Van GoghARLES Resto Van Gogh112Et puis c'est la visite des Alyskans. Quel cimetière!!!! Hommage au poète" Paul-Jean TOULET (un des plus grands poètes français du 19e siècle): "

 

Dans Arles où sont les Alyscans

Quand l'ombre est rouge sous les roses

Et clair le temps

Ecoute la douceur des choses

Lorsque tu sens battre sans cause

Ton coeur trop lourd...

 

Et que se taisent les Colombes

Parle tout bas si c'est d'amour

Au bord des tombes"ARLES Les Alyscans2109Voici notre itinéraire ce jour-là. Nous allons remonter sur Fontvieille, le Baux, traverser la chaîne des Alpilles et arriver chez nos amis à GravesonCartes Alpilles115Voici Fontvieille et le Moulin d'Alphonse DaudetFontvieille Moulin Daudet113Puis les Baux de Provence que nous connaissons et dont nous visitons les carrières en contrebas, une vraie merveille. On se croirait en Egypte. Carrières taillées dans la Bauxite bien entenduLes BAUX1116Les BAUX3118-copie-1Les-BAUX4119-copie-1.jpgLes BAUX2117-copie-1Ensuite traversée des Alpilles Les Alpilles114Nous nous arrêtons à Saint-Remy et à 17h00 nous arrivons à Graveson chez nos amis après ce voyage marathon de 4 jours. Nous somme invités le soir au Mas de l'Enfant à Barbentane. Voici le MAS de nuit  Barbentane170.jpg et faisons la connaissance du peintre belge Michel Moy qui nous parlera d'un autre belge Jacques Ducaju. En voici une trace, de la main de Michel Moy, qui habite dans le Haut-Gard et a été longtemps professeur à Versailles avant de se faire transférer à Montpellier. Il doit avoir 55 ans environ. Michel Moy est décédé en 2007

u Mas de l'Enfant120

Faisons la connaissance du chien aveugle d'Antoine, un bouvier noir, Chou-chou et du chat Bonux, blessé à la joue droite.

Nous avons mangé de la Tarasque, un délicieux gâteau au chocolat, en parlant de Dubuffet, Miller... et Durrell qui n'habite pas loin

 

Voici une des expositions organisées au Mas de l'Enfant: Jean-Pierre GRENIER

Barbentane124

 

La TARASQUE: "Un jour, un monstre amphibie sort du Rhone et dévore les habitants. Seize jeunes-gens lui livrent un combat au cours duquel, huit d'entre eux sont dévorés. C'est alors que Sainte Marthe, venant des Saintes-Maries, marche à la rencontre du monstre, l'asperge d'eau bénite et lui présente une croix. La bête devient docile comme un agneau, la sainte lui passe sa ceinture autour du cou et la conduit au peuple qui la tue à coups de pierres..."(dégueulasse...)

 

Ce samedi 8 novembre, nous quittons Graveson à 9h00 pour nous retrouver à Moircy (Belgique) à 18h45, avec un arrêt en Côte d'Or à Norges- la- Ville. Huit jours de voyage et 2422 Kms

 

Donc en 8 jours nous avons parcouru, Avignon, Graveson, Carpentras, Mazan, Bedoin, le Ventoux, Tarascon, Beaucaire, Montpellier, Clermont l'Hérault, le lac de Salagou, Palavas-les-Flots, Aigues-Mortes, Arles, la Côte Bleue avec Carry-le-Rouet et le Cap Couronne, Marseille, la chaîne de l'Estaque, Cassis, Martigues, la Plaine de la Crau, Fontvielle, le Baux, les Alpilles et Saint-Remy

 

Le 13 novembre, Décès de Thierry le Luron;

 

J'achète Croc Blanc de Jack London(John Griffith de son vrai nom), après avoir lu "L'Appel de la Forêt". Né en 1876, la boisson le conduira au suicide, à 40 ans, le 22 novembre 1916

Je travaille toujours mes bouchons-totems en liège.P1090365

Georges STEINER à ApostrophesGeotrges STEINER121Fin novembre, Droit de Réponse avec Michel POLAC obtient deux Sept d'Or aux Césars 1986Michel Polac Déc 86 new136

Je travaille aussi sur ce que j'appelle mes AQUACHTONIQUES, tous ces cashes de films polaroïds que je retourne (j'ai découvert que ça se démontait), pour former un creux que je remplis de la boue argileuse de mes étangs, enlevée à la main. Les cashes proviennent des films de ma banque que j'utilise pour faire mes expertises immobilières ainsi que de nombreux autres cashes fournis par mes collègues. En voici 20 assemblés sur un total actuel de 188. L'argile posé dans les encadrements, sèche, se craquèle, est durci au liant acrylique, puis peint à l'huile en tenant compte des craquelures et boursouflementsPola2.JPG

J'achète une guitare classique à Bruxelles avec un étui dur.

10 décembre, je termine "Méditation sur un amour defûnt" d'Emmanuel BERL.

Je reste en contact avec les Gouberville. Il est question de me faire participer à une exposition de groupe à Avignon, via la mère de Dominique;.

 

Ce 21 décembre, naissance de mon premier petit-fils Renaud à la Clinique de Libramont. Il est Capricorne comme Henry Miller et ascendant Gemeaux comme moi. Angoisse de cet accouchement. Car il fut long et laborieux Epreuve mon enfance retrouvée au travers de ma fille. Pourvu que l'enfant soit normal...Après la naissance la soeur de ma femme et la Marraine de Renaud, Marie-Henriette, instinctivement met le bébé Renaud dans mes bras, ce bébé que je n'ose pas prendre comme le font les autres, que j'ai envie de prendre mais que je n'ose pas, tout le monde le prend sauf moi. Et elle, la soeur de ma femme a cette  intuition formidable et quand elle s'en va, j'ai toujours le bébé dans mes bras...

 

Praline(rebaptisée Lola) morte, empoisonnée. elle luttait depuis 8 jours avec le vétérinaire. Suis allé l'enterrer dans la neige blanche, derrière le potager. Adieu petite. Je t'avais trouvée il y a 2 ans et demi dans la forêt de Mellier. Tu courais devant ma voiture. Tu étais toujours dehors la nuit. Sans doute auras-tu mangé une rate empoisonnée. C'est une quatrième mort de chat depuis peu. Il reste Chelidoine la Siamoise et Jojo le tIgré

 

Réveillon de Noël blanc avec Marie-Henriette et son mari tunisien Mohammed Khadri. Le jour de Noël, je lui mets le Coran en mains (acheté à istambul) et il chante dans l'atelier, à genoux, tourné vers La Mecque. Je l'ai enregistré.

 

Réveillon de l'An avec Jean-Pierre Devresse et Marine Closset, un couple d'amis- peintres

Je suis à la page 2400 de mon journal. Tôme VII.

Bilan en fin d'année de tous mes travaux depuis 1980:

1) Une cinquantaines de pierres provenant des mangeoires fracassées de l'EcuriePierres dans le jardin

2) Environ 120 pierres jaunes et rouges " sahariennes"P1090405

3) 41 mini-totems rouges et bruns environ 70 cms de haut + 7 totems effilés et plus hauts (180 à 200 cms)Peintures 160

4. Une vingtaine de totems effilés, rouges, bleu-pâles et jaunes (ancienne clotûre)

5. Une vingtaine de petites statues modelées avec mesdoigts, dans l'argile de l'étangP1090403

P10903656. Une centaine de pierres d'eau, tirées des étangs, peintes à l'huilePierres d'eau137

7. Quatre caisses de galets d'eau

8. 25 totems plus robustes de 150 à 200 cms.Bois de vancau4-1

9. Une vingtaine de souches.

10. 160 aquachtoniques

11 100 à 200 gouaches sur le thème de l'Etang

12. Environ 130 bouchons-totemsP1090365

13. Une dizaine de chevrons à poser en biais contre un murIMGA0580

14 Une vingtaine de carrés (25 cms sur 25) en liège. En voici quatre. Ca peut se poser au sol ou au mur comme un puzzle et dans un ordre chaque fois différent, ce qui fait chaque fois une peinture différente...P1090407

15) 4 grandes tôles

Bilan de l'année 1986. Tout ceci étant extrait de mon journal, textes, cartes et photos scannées et numérisées. Ces photos ont 26 ans d'âge et sont argentiques, bien entendu

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans Ma BIOGRAPHIE
commenter cet article

commentaires