Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 


LE BLOG TOTEMS DE CHRISTIAN VANCAU


 


POUR TRADUIRE MON TEXTE DN ALLEMAND OU EN ANGLAIS CLIQUEZ CI-DESSOUS

 

Site traduit en Allemand :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/de/index.html

 

Site traduit en Anglais :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/en/index.html


Sur cette photo, Christian Vancau dans son jardin avec quelques uns de ses totems et sa guitare à la main


Présentation

  • : le blog totems par : Christian VANCAU
  •   le blog totems par : Christian VANCAU
  • : Il s'agit de la réflexion d'un peintre de 78 ans, au départ d'un territoire peint et sculpté par lui, au coeur de l'Ardenne et dans lequel il vit en solitaire, tout en y accueillant de nombreux visiteurs!
  • Contact

Profil

  • Christian VANCAU
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.

Carte mondiale des Blogueurs

J'habite dans le Sud de la Belgique, à 10 Kms au Nord de Libramont, 50 Kms au Nord  de Sedan et 75 Kms au Nord de Longwy. Sur cette carte, la Belgique au Nord de la France et au Sud, une flèche noire indiquant mon village, situé au Nord de LibramontUne autre perspective. Moircy encadré, Bastogne 30 Kms Nord-Est, Luxembourg- ville au Sud-Est, Carte-Prov.Lux2-jpgSedan et Carte-Prov.Lux-jpgCharleville au Sud-Ouest

Recherche

<a href=

Mon adresse-mail est la suivante:  christian.vancau@base.be


" C'est d'abord un combat contre les parents et ensuite un combat contre les maîtres qu'il faut mener et gagner, et mener et gagner avec la brutalité la plus impitoyable, si le jeune être humain ne veut pas être contraint à l'abandon par les parents et par les maîtres, et par là, être détruit et anéanti "
( Thomas Bernhard, écrivain autrichien décédé en 1989 )

Ma biographie c'est ce combat et rien d'autre




Je suis un homme de 74 ans retiré dans un tout petit village des ardennes belges,  un endroit magnifique au bord de la forêt. J'y vis seul . J'ai une fille de 46 ans et deux petit-fils de 21 et 6 ans, qui vivent tous les trois à 10 Kms de chez moi.. Je suis donc un homme d'avant-guerre (1937), né à Gand en Flandre, de père gantois et de mère liégeoise (Gand et Liège sont les deux villes rebelles de Belgique ). Je suis arrivé à Liège en 1940 avec ma mère et ma soeur, alors que mon père s'était embarqué pour l'Angleterre, dans l'armée belge et y exerçait son métier de chirurgien orthopédiste. Je n'ai donc réellement rencontré mon père qu'à l'âge de 8 ans, après la guerre, en 1945. Mis à part 2 années à Bruxelles et une année en Suisse à Saint-Moritz, j'ai vécu à Liège et y ai fait toutes mes études, humanités gréco-latines chez les Jésuites et Droit à l'Université de Liège. Je me suis marié en 1962, ai eu une petite fille Valérie et ai cherché une situation, muni de mon diplôme de Docteur en Droit. J'ai trouvé un emploi dans la banque. Je n'aimais ni le Droit ni la banque, je ne me savais pas encore artiste, je voulais être journaliste. Ma famille bourgeoise m'avait dit "Fais d'abord ton droit" !  En 1966, j'ai commencé une psychanalyse qui a duré 5 anset demi. En 1967, j'ai commencé à peindre. En 1971, ma Banque m'a envoyé créer un réseau d'agences dans le Sud de la Belgique, ce que j'avais déjà fait dans la province de Liège. Je me suis donc retrouvé en permanence sur les routes explorant village après village, formant les agents recrutés et les faisant "produire". Il ne m'aurait jamais été possible d'être un banquier enfermé. Je ne tiens pas en place. Pendant 8 ans j'ai vécu au-dessus de ma banque à Libramont, créant mon réseau. En 1975, j'ai été nommé Directeur et Fondé de Pouvoirs. En 1978 j'ai acheté une maison en ruines à Moircy, mon territoire actuel. Je l'ai restaurée et y suis entré en 1979. En 1980, ma banque a été absorbée par une banque plus puissante et l'enfer a commencé. En 1983, mon bureau a été fermé. Je suis devenu Inspecteur, puis Audit en 1985 avec un réseau de 140 agences couvrant tout le Sud et l'Est de la Belgique. Dans le même temps je transformais mon territoire, creusais des étangs, installais plantations et totems et peignais abondamment. En 1989, j'étais "liquidé" par ma Banque avec beaucoup d'autres, pour des raisons économiques. Ma femme est partie.Je me suis retrouvé libre avec 28 mois de préavis et puis ensuite chômeur. Mais j'ai  intenté un procés à ma Banque. Ca a duré 4 ans et j'ai gagné. Quelle jouissance de pouvoir écraser une banque (à suivre)
.

<a href=

  

J'ai commençé à exposer en 1976 et celà a duré jusqu'en 1995, le temps de réaliser que le monde de l'Art  n'était pas plus reluisant que celui de la Banque. Je n'avais en outre, nul besoin de vendre et encore moins d'être célèbre. A chercher l'argent et la gloire, on est sûrs de perdre son âme, tôt ou tard (et de toutes façons, la réputation monte quand le cercueil descend ). J'ai donc quitté les mileux de l'art. J'ai encore peint jusqu'en 2002. Celà aura tout de même fait 35 ans. Je n'ai plus besoin de la peinture. Elle m'a permis de survivre psychologiquement et de me chercher. Pour moi l'Art est ce qui doit rendre la Vie plus belle que l'Art
Je suis un HOMME LIBRE, un sauvage, proche de la nature et des animaux, misanthrope, profondément rebelle, tout d'une pièce, physique, violent contrôlé à savoir positif dans ma violence, agnostique. Je ne crois absolument pas à l'avenir de l'Humanité. L'Homme est indécrottable. Il est UN LOUP pour l'Homme. Aucune leçon de l'Histoire ne lui a servi
Je ne crois pas à la politique. J'ai le coeur à gauche, instinctivement du côté des défavorisés, contre toute exploitation et abus de pouvoir, contre tout racisme, mais je ne suis pas de gauche, ça ne veut plus rien dire ! Et encore moins de droite, celà va de soi !
Je pense que si l'homme n'arrive pas à créer le bonheur dans sa vie personnelle intérieure, il est incapable de le créer pour les autres. La meilleure chose que l'on puisse faire pour les autres est d'être heureux soi-même !
Je préfère nettement les femmes aux hommes. Je me sens de leur sensibilité, je m'efforce de faire fleurir les mêmes valeurs qu'elles
Je pense que réussir sa vie, c'est réussir l'amour. Toutes les autres formes de "réussite", sont des ersatz qui ne "comblent "pas
Je suis né un 1er Novembre, suis donc Scorpion, Ascendant Gemeaux, Milieu du Ciel en Verseau, Mercure en Scorpion comme le Soleil, Mars et Jupiter en Capricorne, Saturne en Poissons, Uranus en Taureau, Neptune en Vierge, Pluton en Lion, Vénus en Balance, ainsi que la Lune, j'ai mes Noeuds lunaires ( sens de ma vie, mon destin ici bas ) et Lilith (la lune noire) en Sagittaire. Du Scorpion, j'ai l'agressivité, le côté piquant, le côté rebelle. Du Gemeaux, j'ai le goût des langues , de l'écriture, des voyages, et l'incapacité à rentrer dans des hiérarchies ou dans des groupes,
quels qu'ils soient, et à me soumettre à une autorité
Dans mes jeunes années j'ai pratiqué beaucoup de sports: tennis, natation, cyclisme, ping-pong, ski, boxe et karaté. Aujourd'hui toute mon activité physique est concentrée sur les travaux d'entretien de mon territoire. Je suis jardinier 6 mois par an.
En dehors de la peinture, je pratique d'autres activités: 1) Lecture (romans, polars compris, poésie, théâtre, ouvrages de philosophie et de psychologie, mythologies etc..) 2) Ecriture (Un journal quotidien depuis 1980, comptant à ce jour 45.000 pages ), 3) Musique (Guitare et piano). Toutes les musiques m'intéressent, blues, jazz, rock, chanson française, musique classique et contemporaine. 4) Photo et Video. 5)Jardinage et rapport constant avec le monde animal. 6)Et enfin l'informatique, activité nouvelle que je pratique depuis3 ans et qui a abouti à la création de ce blog

Articles Récents

  • Bio125 Mouvement Planète. A.G à Orleans - Déc.1969
    Lettre de Louis Pauwels datée de décembre 1969 Il neige à flocons drus, c'est une vraie tempête et nous partons en train avec Jean-Pierre Michaux et Marcel Reynders. Dés notre arrivée dans une serre magnifique où les tables sont déjà dressées, nous sommes...
  • Bio125 Mouvement Planète. A.G à Orleans -...
    Bio125 Mouvement Planète. A.G à Orleans - Déc.1969 - le blog totems par : Christian VANCAU https://t.co/syTVczuVu0 Christian Vancau (@VancauChristian) September 20, 2017 Lettre de Louis Pauwels datée de décembre 1969 Il neige à flocons drus, c'est une...
  • Christian Vancau Votre PDF MA BIOGRAPHIE peut...
    Christian Vancau Votre PDF MA BIOGRAPHIE peut désormais être téléchargé depuis l'adresse... https://t.co/xloUA5csh3 Christian Vancau (@VancauChristian) September 20, 2017
  • https://t.co/pPLeKPWBkx
    https://t.co/pPLeKPWBkx Christian Vancau (@VancauChristian) September 19, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/yD4hlUcVqS
    https://t.co/yD4hlUcVqS Christian Vancau (@VancauChristian) September 18, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/eIXLLD1WNc
    https://t.co/eIXLLD1WNc Christian Vancau (@VancauChristian) September 17, 2017 Christian Vancau shared his post.
  • https://t.co/JhTclis3cE
    https://t.co/JhTclis3cE Christian Vancau (@VancauChristian) September 16, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • Votre PDF MA BIOGRAPHIE peut désormais être...
    Votre PDF MA BIOGRAPHIE peut désormais être téléchargé depuis l'adresse... https://t.co/CcqJLdfIwY Christian Vancau (@VancauChristian) September 16, 2017
  • Un article sur mon territoire vient de paraître...
    Un article sur mon territoire vient de paraître dans le n° 31 de septembre 2017, pages 22-23 et 24 de la revue... https://t.co/gJxCwRSwyw Christian Vancau (@VancauChristian) September 14, 2017 Un article sur mon territoire vient de paraître dans le n°...
  • https://t.co/pPlRtfzdsB
    https://t.co/pPlRtfzdsB Christian Vancau (@VancauChristian) September 14, 2017 Christian Vancau shared a memory.

Pages

Texte Libre


-->
<

Texte Libre

Texte Libre


Jetez un oeil dans mes LIENS sur Richard OLIVIER, BIG MEMORY, mon ami Richard, Cinéaste belge, étant sur un gigantesque projet: Filmer tous les CINEASTES BELGES, morts ou vifs. Enfin, un artiste qui s'intéresse à ses pairs !http://www.bigmemory.be

Texte Libre

COHEN Eveybody Knows
Tibetan Song

Je suis sur les blogs pro-tibétains:

www.candle4tibet.org
www.ning.com

VENEZ M'Y REJOINDRE !

Christian VANCAU

7 septembre 2016 3 07 /09 /septembre /2016 06:53
Ma bio 194 -1984- Mon atelier-Charleville et Rimbaud-Verlaine à Corbion

Extrait de mon journal.

 

Ecriture dans mon journal en ce mois de janvier...quasi néant...bouffé par mon métier de financier-bouffé par les gens, bouffé par cet horrible téléphone. Hier j'ai réalisé qu'IPPA avait mis mon¨n° de téléphone privé dans l'annuaire. Je n'ai plus le droit d'avoir un numéro privé. Désormais ma vie appartient à tout le monde. Tout un programme, non? J'appartiens au domaine des Finances publiques. Dimanche dernier, je suis allé faire un dossier chez le client d'un agent...et c'est l'agent qui va toucher la commission. Hiver 84

Hiver 84-2

Il fait une neige superbe. Soixante centimètres dans le jardin. Une véritable expédition pour arriver à l'étang, avec luge, piolet et Huskies-et au milieu de cette nappe blanche, mes totems flamboyants de leur premier hiver. Ces totems qui, en juin prochain, croustilleront sous le soleil méditerranéen, celui des grandes incendies de Provence. Croustilleront peut-être car partiront-ils réellement vers le Sud  ???. Là-bas, en effet, à La Seyne, les élections de mars 1983 viennent d'être annulées par le conseil d'Etat. On revôte en février. Et voilà que ma première grande exposition personnelle, dépend du maintien des communistes au pouvoir. L'orage gronde dans les chantiers navals où l'on menace de licencier car les carnets de commandes ne se remplissent pas, parce que la  politique  du gouvernement socialo-communiste, vise d'avantage à développer les secteurs de pointe, que les secteurs traditionnels, tels que ceux de la Sidérurgie et des chantiers navals, et que les navires construits dans certains pays, coûtent moins chers, d'où la nécessité d'importer plutôt que de créer à domicile.

De même pour les financiers et les politiciens démagogues de la Culture belge, il vaut mieux importer et promouvoir des artistes français, allemands ou américains, plutôt que de soutenir ce qui se crée en Belgique. Un belge n'est digne d'intérêt que lorsqu'il s'est expatrié et a été reconnu par d'autres pays. C'est seulement alors qu'on lui demande de venir montrer son travail en Belgique. De cette façon, on ne risque rien, on mise à coup sûr "

Dans mon atelier c'est l'explosion des mini-totems qui sont en fait des bûches de bois de chauffage, tranchées au merlin, dans le sens  vertical 

"Je suis comme un fou qui peint les murs de sa cellule, mais un fou qui a encore assez de lucidité et de besoin d'amour, pour souhaiter que quelqu'un vienne parler avec lui, de ce qu'il fait, de ce qu'il est ( de ce qu'il est lui mais aussi de ce qu'est, cet autre fou, qui vient le voir)

J'ai besoin de tous ceux qui mènent un dialogue essentiel, vital, c'est à dire... mortel . J'ai besoin de tous ceux qui vivent avec lucidité en compagnie de la mort, la leur et celle de ceux qu'ils aiment, bref de toux ceux qui défoncent leur vie pour dire non à cette mort, que pourtant ils savent inévitable. Mais je hais les dialogues légers, ceux qui ,ne descendent pas dans les abysses de l'inconscient. Il y a toujours du Scandale aux Abysses (Céline), et la majorité des gens a peur du scandale. Comme le disait Eugène Labisse (peintre français qui a croqué Boris Vian en " Bison ravi"), c'est aux abysses que la queue gêne (Pardonnez-moi cette insupportable manie de jouer avec les mots mais il faut lire,  de Freud "Du Jeu de Mots et des ses rapports avec l'Inconscient").

Il semble que dans le monde superficiel de l'art, je ne sois pas "branché". Or pour moi, être branché, c'est accrocher ses serres à un arbre qui plonge ses racines au centre de la terre, à savoir au centre de lui-même. Cela n'a rien à voir avec la mode. L'expression a été complètement "dénaturée", c'est le cas de le dire quand il s'agit de branche. Notre époque est une époque de banalisation, où les branches se défolient (se des folies). Et c'est bien pour cela que je travaille sur des branches, et sur des racines, des "roots", des racines du ciel pour parodier Gary. Je travaille même sur des troncs d'Aubépines; Parce que l'Aube est Pine et parce que l'aube et la pine sont au commencement du monde et que notre branche intime et profonde a ses racines à l'aube de l'univers .

L'ART ??? NAQUE !!!

Mini-Totems3 Mini-Totems1 Mini-Totems1 001-copie-1

 Mon thème astrologique fouillé m'a été dressé en 1977 par un professeur d'Arlon, Monsieur Leleux, peintre, auquel je rends hommage au passage. (Pour rappel, je suis Scorpion, Ascendant Gemeaux et j'ai le Milieu du Ciel en Verseau) Dans ce thème manuscrit de plus de 100 pages, il a fait aussi des projections pour les années suivantes et voici ce qu'il écrit, pour ma période 1983-1984:

Jupiter entre en trigone avec le soleil. Cet aspect est une indication de bonne santé, de fortune et de bonheur. Elle dote le sujet d'une abondance jamais facile à supporter, qui fait un trigone Jupiter-Soleil, le plus favorable des aspects, et lui apporte indépendance et force de décision extrême. Intuition et résistance physique.

Pluton entre en maison 5.  Pluton, rétrograde chez moi) (maison 5, tout ce qui a trait à la création, à la plénitude de vie) va déclencher un goût effréné de la jouissance; il aura des aventures sentimentales (En effet). Le goût de la création artistique va atteindre un sommet. Pluton va donner son maximum du point de vue de l'expression artistique (peut-être un génie..sic).

Mars est en trigone avec le soleil en Poissons et en maison 10 (très bon aspect).Il produit une surabondance d'énergie vitale qui assure au sujet une bonne santé, il fortifie la constitution et rend capable de venir à bout des tâches les plus rudes. Il donne un courage indomptable et la force de faire face aux plus grandes difficultés. Un plan à suivre leur étant donné, on peut être sûr qu'il triomphera sûrement des obstacles, car il a à la fois des facultés constructives et exécutives et de plus, une volonté invincible qui se refuse à connaître la défaite. Le caractère est franc et ouvert mais il peut être brusque. Il est trop intensément absorbé par le but à atteindre, pour perdre son temps en politesse et courtoisie et c'est sans vergogne qu'il met de côté les conventions..."

A cette époque je lie aussi connaissance avec l'Astrologie chinoise. J'apprends que je suis Buffle, que mon Compagnon de route est le Coq et que mon élément est le FEU. Je suis donc BUFFLE-FEU (1937) 

BUFFLE

Et je lis dans l'opuscule di-dessus:

" Le Buffle est un animal de tendance Yin, il vient du Nord et appartient au solstice d'Hiver. Il est Yin parce qu'il semble surgir du sol détrempé de la rizière. Il est celui qui ouvre, celui qui creuse la terre. Par sa puissance alliée à un esprit contemplatif, il symbolise parfaitement l'élément Terre (l'élémentaire), substance pesante, épaisse, dont la trame est composée de racines entremêlées, d'humus et de glaise (cela fait plus de 30 ans que je creuse et suis plongé dans la boue argileuse), de boues et de rochers. Terre des rizières, des prairies grasses et lénifiantes, peau tendue sur des entrailles grouillantes, le buffle la foule, la piétine, la creuse, c'est une sorte d'ALCHIMISTE, officiant muet du rythme des labours".

 

En février , mort de Michel LANCELOT, le célèbre animateur-radio des années 68 sur Europe 1 avec son émission CAMPUS où il dialogue quotidiennement avec les jeunes. En 1975, l'ORTF éclate et Lancelot convainc Marcel Jullian de lui céder le samedi après-midi afin de faire une émission pour les jeunes au sens large. Ce sera "UN JOUR FUTUR". Je me souviens de trois diffusions magnifiques sur Xénakis, Romain Gary, Jacques Higelin. Hélas le Magnéto n'existait pas à cette époque.

 Michel Lancelot était aussi un écrivain depuis "Le jeune lion dort avec ses dents" en 1974 qui avait obtenu l'Anti-Goncourt, premier manifeste de la contre-culture. En 1968, il avait déjà publié "Je veux regarder Dien en face" que lui a inspiré son séjour chez les hippies en Californie. En 1979, son "Julien des Fauves" sera son dernier livre.

Il a été terrassé par une crise cardiaque, à 46 ans, ce samedi 25 février  

 

Mais le printemps revient et dès que le printemps revient,(Hugo Frey) je fais des projets pour continuer d'agrandir l'étang n°2 

L

Plan de l'étang 2 en mars 1984

Le grand étang commence à se réveiller, la cascade d'hiver coule abondamment et le premier Colvert vient se baignerLe Colvert

 

Le 16 mars, je fais une grande échappée vers CHARLEVILLE, via Bouillon et Sedan (c'est à une heure de chez moi) pour aller retrouver RIMBAUD et m'arrête  au restaurant L'ETOILE- spécialités orientales, Place Ducale sous les arcades et déguste un couscous, le plat préféré de Rimbaud en Abyssinie, accompagné d'un rosé gris  d'Alger

Charleville Place Ducale

Après le le repas, nous nous dirigeons, ma femme et moi, vers la Meuse et le rue du Moulin pour rejoindre le vieux Moulin où se trouve le Musée RIMBAUD. Voici les plans de ce que l'on pourrait appeler l'intinéraire Rimbaud, à Charleville ou le "Circuit rimbaldien"Plan Charleville

Circuit Rimbaldien

Voici le Vieux Moulin et le Musée RImbaud au 3ème étage, le long de la Meuse et de sa dérivation qui passe sous le Moulin, au Nord de la Place Ducale

Charleville Le Musée Rimbaud2

Le Vieux Moulin, vu de la rue du Moulin venant de la Place Ducale et en-dessous, une roue à chien, une grande roue dans laquelle est enfermé un  bâtard jaune empaillé, censé faire tourner le cercle infernal. L'horreur. Car le Moulin contient au rez-de Chaussée, un Musée de l'Ardenne et aux étages un Musée Rimbaud assez minable. J'ignore si ça a changé en 2011 ?. Des lettres manuscrites, de vieilles photos piquées d'Arabie et d'Afrique (voir mes articles sur Rimbaud), quelques étoffes orientales ramenées par Rimbaud d'Aden ou d'Abyssinie et la malle de voyage de Rimbaud, noire et minuscule. 

Le Moulin

La roue au chien

 

Et face à la Meuse, Quai Rimbaud, la maison où vécut Rimbaud de 1869 à 1875 (de 15 à 19 ans) maison gouvernée par sa mère Vitalie CUIF. Je repense à ce bras de Meuse, cette eau et ces berges sur lesquelles Rimbaud allait jouer avec son copain Ernest Delahaye (et subitement je réalise que, moi aussi, j'ai joué sur les berges de la Meuse, quai Mativa à Liège, toute mon enfance) ...bref ce bras d'eau qui fascinait Rimbaud et qui lui a fait écrire le BATEAU IVRE, sans avoir jamais vu la mer 

Charleville Quai Rimbaud

Ensuite nous remontons vers la Place ducale et  au-delà du piétonnier, dans la rue Thiers, nous découvrons la maison natale de RImbaud, toute blanche, dont le rez-de-chaussée est occupé par la librairie "Arthur RImbaud"

Rue Thiers et Grand'Rue

Rue Thiers-Librairie Rimbaud

La librairie en 1984, aussi maison natale de RImbaud (1864)

Librairie Rimbaud-copie-1

Librairie Rimbaud

Dans cette librairie j'ai achéte le Rimbaud d'Yves Bonnefoy et un numéro sur Rimbaud , édité chez Duculot dans la collection Travelling-Biographies-et écrit par Barokas. On m'apprend en outre qu'en octobre (le 20) on va fêter le 130e anniversaire de Rimbaud

Et puis nous sommes partis au Cimetière de Charleville, retrouver la tombe de Rimbaud, à droite sur la photo, mort à 37 ans en 1891, et celle de sa petite soeur Vitalie, handicapée mentale, morte à 17 ans en 1875. Et je réalise qu'à Hauterives, nous sommes allés aussi de la maison natale du Facteur Cheval, vers le cimetière d'Hauterives, retrouver la tombe de Cheval, construite par lui, mini "Palais Idéal", bref toujours ce passage de la naissance à la mort de tous ces "fous créateurs" qui m'ont précédé;

Ecoutez Rimbaud:

"Donc le poète est vraiment voleur de feu.

Il est chargé de l'humanité des animaux même; il devra faire sentir , palper, écouter ses inventions..

Le poète se fait voyant par un long, immense et raisonné dérèglement de tous les sens. Toutes les formes d'amour, de souffrance, de folie; il cherche lui-même, il épuise en lui, les passions, pour n'en garder que les quintessences. Ineffable torture où il a besoin de toute la foi, de toute la force inhumaine, où il devient entre tous, le grand malade, le grand criminel, le grand maudit et le Suprême Savant"

OH QUE MA QUILLE ECLATE! OH QUE J'AILLE A LA MER

 

Tombe de Rimbaud et de Vitalie

 

Sans transition, je reçois une lettre de félicitations de ma direction Ippa pour la réussite de mes trois examens de cours bancaires, réussis avec Grande Distinction. On m'invitera à aller chercher ma décoration à Bruxelles lors d'une distribution solennelle. Evidemment je n'irai pas. Ceci n'empêchera pas ces salauds de me virer cinq ans plus tard. Motif "Ne convient plus", après 23 ans.. Je le leur ferai payer très cherRéussite formation bancaire Mars 84

Extraits de mon journal.

Après ce petit voyage dans un bâteau ivre, de retour sur mon territoire. Mon but est bien d'anénager un territoire afin d'y amener le plus d'animaux sauvages à y vivre en paix, à savoir à l'abri de l'homme, écraseur et tueur perpétuel, tueur de vie dans l'oeuf.

Ces animaux que je veux abriter ne sont autres que moi-même. Mettre mon animalité à l'abri des hommes et de la société, étant entendu que je me proclame animal d'abord, c'est à dire innocent fondamentalement-refusant de participer aus jeux cruels du genre humain. Je suis ORIGINEL....

Découverte de Georges PERROS ce dimanche 25 mars. Terriblement ému...

 

Découverte d'une phrase de Paul VERLAINE que je reprends totalement à mon compte:

"LE MONDE QUE TROUBLAIT LEUR PAROLE PROFONDE...LES EXILE...

A LEUR TOUR, ILS EXILENT LE MONDE"

 

C'est merveilleux d'être ivre un dimanche matin à 11h42, quand on est levé depuis 6 heures et qu'il neige et qu'on est un 14 avril et que l'on fait vibrer un PIANO NOIR au mileu de TOTEMS ROUGES

Et vivent les poissons qu'ils soient d'avril ou non. Samedi dernier Schubert a ouvert la truite et comme le disent les pècheurs enrhumés, en écrasant la tête de leur proie sous une pierre sourde, "Truite ou détruite, c'est chou bert et bert choux, car il faut que cartilage soit détruit(e).

 

Ce 7 avril je tombe sur un texte fondamental de BAUDELAIRE:

"L'irrégularité c'est à dire l'Inattendu, la surprise, l'étonnement sont une partie essentielle et caractéristique de la beauté

Le beau est toujours bizarre. Il contient toujours un peu de bizarrerie naïve, non voulue, inconsciente, et c'est cette bizarrerie qui le fait être particulièrement le beau, c'est son immatriculation, sa caractéristique"...

et puis plus loin..."Or notre public qui est singulièrement impuissant à sentir le bonheur de la rêverie (signe des petites âmesveut être étonné par des moyens étrangers à l'art, et ses artistes obéissants se conforment à son goût, ils veulent le frapper, le surprendre, le stupéfier, par des stratagèmes indignes, parce qu'ils le savent incapable de s'extasier devant la tactique naturelle de l'art véritable"

Et vlan pour les avant-gardes....

Justement je reçois un tract de la galerie L'A à Liège, tenue par des soi-disant amis de longue date, peintres. Pour  la 5e fois ils sollicitent mon fric "leur galerie soutient différentes formes de créations". Leur critère est "toute interrogation authentique face à l'art". Ils exercent une démarche alternative face à l'art.

Mais jamais depuis 4 ans, ils ne m'ont invité. Donc je ne suis rien de tout cela. Merci les amis ! Je n'oublierai jamais, Monsieur Vandeloise et consorts. Et depuis 4 ans, je cotise et participe par sympathie, par amitié. Je suis bon pour cotiser, pas pour exposer. C'est écoeurant.

 

Ce vendredi 13 avril, entre deux inspections, retour à la maison de VERLAINE à CORBION -sur-Semois (Bouiilon).

Ce vendredi 13, première journée éclatante de printemps. Vallée de la Semois. Vacances de Pâques paraît-il.

Et je suis retourné pour la première fois à la maison de Paul Verlaine à Corbion. Là, à l'enrée du bois, j'ai rencontré un certain Maziers, un corbionnais du Syndicat d'Initiative, qui réparait un toit, le toit des Lallemand, précisément les propriétaires des trois ares qui constituent les ruines de le maison de Verlaine, où il vécut de 1881 à 1888, au lieu-dit Bojaban. Voici le croquis que j'en ai fait dans mon journal

Corbion-La maison de Verlaine-Plan

J'ai donc dégringolé le petit chemin, ai retrouvé les murs et le ruisseau séparant la Belgique de la France. Maziers m'a dit que Verlaine s' était réfugié là-bas parce qu'une fois de plus à cette époque, il avait des démêlés avec les polices française et belge et pouvait ainsi facilement passer d'un pays à l'autres. En effet le mur inférieur de la maison, borde le lit du ruisseau-frontière. Voici les photos du ruisseau et des soubassements de la maison de Verlaine.

La plaque métallique "Ici vécut  Paul Verlaine de 1881 à 1888" est presque totalement effacée. Maziers m'a dit que Le S.I essaierait de la repeindre ( à ma demande hé, hé) 

Corbion-La maison de Verlaine-Plan 001

s rien..

Je découvre deux phrases du peintre BONNARD:

Il m'a aussi dit que le Curé de Corbion, l'abbé Bray avrait protégé Verlaine pendant un certain temps puis  en avait eu marre .

On a aussi parlé de l'ABSINTHE que buvait Verlaine, boisson disparue, du moins sous ce nom, dans nos régions. Il m'a dit que c'était une sorte de Pastis et que dans le temps à Corbion, un viel ivrogne en avait renversé sur une table en chêne et que le lendemain la table était toute rongée-et que ce vieux saoulard avait juré de ne plus jamais boire de ce poison qui, paraît-il, détruit le cerveau.

La rupture définitive, la dernière entrevue entre Verlaine et Rimbaud semble dater de 1875, à Stuttgart (Verlaine venait de sortir de prison). Six ans plus tard Verlaine arrive à Corbion. A cette époque, il est surveillant à Reims avec Létinois, qui y fait son volontariat et qui meurt en 1883. Il publie"Les Poètes Maudits" en 1884, et "Jadis et Naguère" en 1885, année au cours de laquelle il est emprisonné pour coups et blessures, portés à sa mère, qui meurt en 1886. Verlaine est mort en 1896, à l'âge de 52 ans. En 1886, il publie "Les Mémoires d'un Veuf" (Donc en pleine période "Corbion").

L'épisode du coup de revolver de Verlaine se passe en 1873 à Bruxelles.

Et m'a dit Maziers, il paraîtrait que les Lallemand chercheraient à revendre cette maison avec 3 ares de terrain. Alors j'ai laissé ma carte de visite....mai

"Il ne s'agit pas de peindre la vie mais de rendre vivante la peinture"

Bien que fou de couleur, il disait aussi: "Oui mais c'est encore de la couleur, ce n'est pas encore de la lumière"

 

Fin avril deux promenades avec une belle jeune femme qui me fait connaître le domaine de l'Abbaye cistercienne de Clairefontaine, à  4 Kms d'Arlon sur la route de Luxembourg. Invraisemblable périple dans une forêt déserte, prenant sa source dans un couvent apostolique longeant une rivière dénommée Eisch, dans laquelle j'ai vu se tortiller une truite noire. Cette rivière est une rivière frontalière entre la Belgique et le Grand Duché et là nous allons tomber sur les vestiges d'un barrage abandonné en 1933, chambres de visite, ècluses et quelques habitations en ruines. Lieux propices au rassemblemenr et à la protection des chauves-souris en hiver. 

" Un choc. Dans la forêt en suivant le cours de l'Eisch, nous tombons sur une grosse maison en ruines, puis juste derrière, un ancien barrage, ave toute la machinerie, ferrugineuse et rouge-rouille-et les bouleaux et le Mélèzes du Japon-le chant des Pinsons, celui de la Mésange...et celui du Merle-et  cette grande maison en ruines à l'Ouest du Barrage, avec des chambres sombres et humides, trouées d'ouvertures sur des bouleaux et des pins, jaunes de soleil...C'est la maison du Barrage de Steinfort Eisch-Maison du Barrage de Steinfort1

Eisch-Maison du Barrage de Steinfort 2Clairefontaine-SteinfortJ'ai toujours été fasciné par les ruines et elles me poursuivront jusqu'au bout. Victor HUGO, lui aussi était fasciné par les ruines, LES RUINES ET LES CIMETIERES et particulièrement les ruines envahies par la végétation. Ah louer un petit temple à Angkor-Vât. Des lieux où l'homme a fini par capituler face à la nature, il a vidé les lieux-et d'un côté j'aime mieux les hommes quand ils ne sont plus là. Ils font moins de bruit quand ils ne laissent dans la végétation, que le silence de leur mort. Et les arbres vivent plus vieux que les hommes et c'est tant mieux, car les arbres ne font pas la guerre. Ils font seulement l'amour.

Et soudain nous tombons sur deux panneaux, se trouvant dans une clairière près de l'Abbaye cistercienne de Clairefontaine et rédigés en allemand    

                                            LOCKSTOFFE FALLE

                                            FUR BORKEN KÄFER

                                            Biologische Waldschutz

                                            Ohne Gift

                                            Bitte nicht berühren

Ce que l'on pourrait traduire littéralement par"Piège avec une étoffe-appât, pour les punaises d'écorces, Protection biologique de la forêt, Pas de poison, Svp, ne pas toucher"

Il s'agit de deux panneaux transparents, à rainures contenant chacun un petit sachet avec du liquide. Nous avons l'impression de nous trouver dans un champ radioactif, miné, bref une aire expérimentale et que nous risquons d'être "contaminés". Un grand silence, une clairière brûlée, une impression d'apocalypse. En plus l'inscription est en allemand, ce qui n'arrange rien (souvenirs de la guerre 40) 

Clairefontaine 001

Clairefontaine 002

 

Ce 28 avril, le ruisseau du jour coule tout vert, euh pardon, le ruisseau d'hiver coule toujours. 

 

Mon territoire est peuplé de galeries creusées par des taupes, des rats musqués et des campagnoles appelées "rates". Et je pense que les galeries d'art sont elles aussi creusées par des taupes aveugles et par des rats

 

"Méfiez-vous du TOC, des gens "Toc". Des gens à culture-bidon non intégrée à leur vie quotidienne

A la culture de VERNIS SAGE.

Je suis un cadre et depuis toujours je réalise des oeuvres sans cadre

Il faut lire "Will there really be a morning" Fontana. Une auto-biographie de FRANCES FARMER, une star maudite d'Hollywood. Extraordinaire épopée. Il y a des femmes qui n'ont pas attendu le féminisme. Morte d'un cancer en 1970

 

Le 12 mai j'entends à la télévison, une phrase superbe de Paul KLEE (J'ai bien dit Paul et non Cassius):

" Le monde est composé de deux crêtes proches du ciel dont l'une est occupée par les animaux et la seconde par les dieux, ainsi que d'une vallée crépusculaire, occupée par les hommes"

Et nous arrivons au mois de juin . Le grand étang, avec dans le fond, la forêt donnant sur le village de Vesqueville et sur Saint-Hubert et sa forêt domaniale, puis de l'autre côté de mon ruisseau, le deuxième étang quasi terminéL'Etang 1 en Juinl'Etang 2 en Mai 1984

 

Dans l'atelier j'ai commencé un travail sur les polaroïds d'argile. En effet, pour la Banque j'utlise un appareil Polaroïd ancienne manière, avec des cartouches que normalement on jette après chaque photo, ceci aux fins de prendre des photos des immeubles que j'expertise. Je suis parvenu à restructurer ces boitiers en creux et j'y mets l'argile que je creuse avec mes mains dans les étangs. Je les bourre d'argile, laisse sécher, puis mets du liant acrylique pour soilidfier, comme toujours, puis je peins à l'huile en fonction des craquelures apparues au séchage. En juin 84, j'en suis à 49 cashes. Je demande à tous mes collègues inspecteurs à Ippa de me garder leurs cartouche vides et de les amener lorsque nous avons une réunion, à Liège, Bruxelles, Charleroi ou Anvers. J'en collecterai des centaines.

Voici d'abord le cash de Polaroïd à  l'état brut, tel qu'il sort de l'appareil. Il contenait 8 pellicules avant usage

 

P1060853

Puis ce que cela donne à l'envers, le creux bourré d'argile pétrifié et peint à l'huile

 

P1060856

 

 

 P1060863

 

P1060866

Re-journal:

" Un jour, je me suis dit: Quand je serai grand, je serai comme Ginsbarre...et j'ai commencé à boire du whisky. Remarquez j'aurais aussi bien pu dire Bukowski (Bukowiski un nom  prédestiné)

 

Nombreux contacts aussi avec un jeune peintre de 20 ans de moins que moi, Eric Müller, d'Arlon. Etudes artistiques à Mons. Un jeune prodige passionné de peinture, de musique et de littérature. Il écrit aussi. En Juin il vient passer 3 jours ici avec sa compagne également plasticienne, Edith de Kindt.

Le voiciEric Müller- Juin 84 à Moircyll y a entre lui et moi, une espèce de dialogue fondamental et spontané sur l'essentiel de la vie et donc sur la Mort et l'Amour-une tendresse énorme et une affinité de culture, la vraie, faite d'amour-qui circule tout à fait naturellement. Lui et moi sommes des tordus-curieux-assoiffés-tragiques-ce que j'apellerais des êtres à deux versants, des alpinistes en diagonales escarpées, continuelllement assis entre deux falaises.

Sans trop savoir pourquoi, j'achète à Arlon "Les Armes secrètes" de Julio Cortazar et "Le Faiseur de Pluie" de Saul Bellow, deux auteurs que je n'ai jamais lus. Du coup je me remets à la lecture de Kundera "La Plaisanterie". Ensuite j'entreprends la lecture de "Macaire le Copte" de Franz Weyergans, un auteur belge, excellent.

Cueillette ce 25 juin, dans le jardin, de Myosotis des Marais, de Gaillets fangeux et de Cardamines des Prés.

Mon exposition à La Seyne prévue pour juin a été annulée. La droite extrême de La Seyne-sur-Mer ne veut pas de moi et pourtant elle m'acueillera en 1991 et 1992

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans Ma BIOGRAPHIE
commenter cet article

commentaires

Laurence 16/08/2011 13:56



Et voilà je suis passée de tes totems à Rimbaud...Ah Rimbaud !...Quand je pense que je ne suis jamais allée à Charleville , ni pour visiter le musée Rimbaud, ni pour assister au festival de la
marionnette...Impardonnable ! La bise



Christian VANCAU 09/09/2011 22:05



Quand tu viendras, fais-moi signe, c'est à une heure de chez moi. Bises



Namata Geronimo 14/08/2011 16:34



Mon Indien du Coeur, découvrir ta vie à travers ta biographie m'a bouleversé, c'était déjà la première fois que je
ressentais ça devant mon ordinateur.  C'est un  Vancau "Chef D'oeuvre" . En outre, ayant pu lire les dures
épreuves que tu as traversée dans ta vie, je tiens à saluer la bravoure avec laquelle tu as pu surmonter les galères de ta vie,  rédempteur à bien des égards.
Ton "theme astrologique" est stupéfiant. 
Je suis fière de toi...et je t'aime mon Indien du Coeur♥



Christian VANCAU 16/08/2011 07:16



Merci mon coeur, ça m'émeut