Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 


LE BLOG TOTEMS DE CHRISTIAN VANCAU


 


POUR TRADUIRE MON TEXTE DN ALLEMAND OU EN ANGLAIS CLIQUEZ CI-DESSOUS

 

Site traduit en Allemand :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/de/index.html

 

Site traduit en Anglais :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/en/index.html


Sur cette photo, Christian Vancau dans son jardin avec quelques uns de ses totems et sa guitare à la main


Présentation

  • : le blog totems par : Christian VANCAU
  •   le blog totems par : Christian VANCAU
  • : Il s'agit de la réflexion d'un peintre de 78 ans, au départ d'un territoire peint et sculpté par lui, au coeur de l'Ardenne et dans lequel il vit en solitaire, tout en y accueillant de nombreux visiteurs!
  • Contact

Profil

  • Christian VANCAU
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.

Carte mondiale des Blogueurs

J'habite dans le Sud de la Belgique, à 10 Kms au Nord de Libramont, 50 Kms au Nord  de Sedan et 75 Kms au Nord de Longwy. Sur cette carte, la Belgique au Nord de la France et au Sud, une flèche noire indiquant mon village, situé au Nord de LibramontUne autre perspective. Moircy encadré, Bastogne 30 Kms Nord-Est, Luxembourg- ville au Sud-Est, Carte-Prov.Lux2-jpgSedan et Carte-Prov.Lux-jpgCharleville au Sud-Ouest

Recherche

<a href=

Mon adresse-mail est la suivante:  christian.vancau@base.be


" C'est d'abord un combat contre les parents et ensuite un combat contre les maîtres qu'il faut mener et gagner, et mener et gagner avec la brutalité la plus impitoyable, si le jeune être humain ne veut pas être contraint à l'abandon par les parents et par les maîtres, et par là, être détruit et anéanti "
( Thomas Bernhard, écrivain autrichien décédé en 1989 )

Ma biographie c'est ce combat et rien d'autre




Je suis un homme de 74 ans retiré dans un tout petit village des ardennes belges,  un endroit magnifique au bord de la forêt. J'y vis seul . J'ai une fille de 46 ans et deux petit-fils de 21 et 6 ans, qui vivent tous les trois à 10 Kms de chez moi.. Je suis donc un homme d'avant-guerre (1937), né à Gand en Flandre, de père gantois et de mère liégeoise (Gand et Liège sont les deux villes rebelles de Belgique ). Je suis arrivé à Liège en 1940 avec ma mère et ma soeur, alors que mon père s'était embarqué pour l'Angleterre, dans l'armée belge et y exerçait son métier de chirurgien orthopédiste. Je n'ai donc réellement rencontré mon père qu'à l'âge de 8 ans, après la guerre, en 1945. Mis à part 2 années à Bruxelles et une année en Suisse à Saint-Moritz, j'ai vécu à Liège et y ai fait toutes mes études, humanités gréco-latines chez les Jésuites et Droit à l'Université de Liège. Je me suis marié en 1962, ai eu une petite fille Valérie et ai cherché une situation, muni de mon diplôme de Docteur en Droit. J'ai trouvé un emploi dans la banque. Je n'aimais ni le Droit ni la banque, je ne me savais pas encore artiste, je voulais être journaliste. Ma famille bourgeoise m'avait dit "Fais d'abord ton droit" !  En 1966, j'ai commencé une psychanalyse qui a duré 5 anset demi. En 1967, j'ai commencé à peindre. En 1971, ma Banque m'a envoyé créer un réseau d'agences dans le Sud de la Belgique, ce que j'avais déjà fait dans la province de Liège. Je me suis donc retrouvé en permanence sur les routes explorant village après village, formant les agents recrutés et les faisant "produire". Il ne m'aurait jamais été possible d'être un banquier enfermé. Je ne tiens pas en place. Pendant 8 ans j'ai vécu au-dessus de ma banque à Libramont, créant mon réseau. En 1975, j'ai été nommé Directeur et Fondé de Pouvoirs. En 1978 j'ai acheté une maison en ruines à Moircy, mon territoire actuel. Je l'ai restaurée et y suis entré en 1979. En 1980, ma banque a été absorbée par une banque plus puissante et l'enfer a commencé. En 1983, mon bureau a été fermé. Je suis devenu Inspecteur, puis Audit en 1985 avec un réseau de 140 agences couvrant tout le Sud et l'Est de la Belgique. Dans le même temps je transformais mon territoire, creusais des étangs, installais plantations et totems et peignais abondamment. En 1989, j'étais "liquidé" par ma Banque avec beaucoup d'autres, pour des raisons économiques. Ma femme est partie.Je me suis retrouvé libre avec 28 mois de préavis et puis ensuite chômeur. Mais j'ai  intenté un procés à ma Banque. Ca a duré 4 ans et j'ai gagné. Quelle jouissance de pouvoir écraser une banque (à suivre)
.

<a href=

  

J'ai commençé à exposer en 1976 et celà a duré jusqu'en 1995, le temps de réaliser que le monde de l'Art  n'était pas plus reluisant que celui de la Banque. Je n'avais en outre, nul besoin de vendre et encore moins d'être célèbre. A chercher l'argent et la gloire, on est sûrs de perdre son âme, tôt ou tard (et de toutes façons, la réputation monte quand le cercueil descend ). J'ai donc quitté les mileux de l'art. J'ai encore peint jusqu'en 2002. Celà aura tout de même fait 35 ans. Je n'ai plus besoin de la peinture. Elle m'a permis de survivre psychologiquement et de me chercher. Pour moi l'Art est ce qui doit rendre la Vie plus belle que l'Art
Je suis un HOMME LIBRE, un sauvage, proche de la nature et des animaux, misanthrope, profondément rebelle, tout d'une pièce, physique, violent contrôlé à savoir positif dans ma violence, agnostique. Je ne crois absolument pas à l'avenir de l'Humanité. L'Homme est indécrottable. Il est UN LOUP pour l'Homme. Aucune leçon de l'Histoire ne lui a servi
Je ne crois pas à la politique. J'ai le coeur à gauche, instinctivement du côté des défavorisés, contre toute exploitation et abus de pouvoir, contre tout racisme, mais je ne suis pas de gauche, ça ne veut plus rien dire ! Et encore moins de droite, celà va de soi !
Je pense que si l'homme n'arrive pas à créer le bonheur dans sa vie personnelle intérieure, il est incapable de le créer pour les autres. La meilleure chose que l'on puisse faire pour les autres est d'être heureux soi-même !
Je préfère nettement les femmes aux hommes. Je me sens de leur sensibilité, je m'efforce de faire fleurir les mêmes valeurs qu'elles
Je pense que réussir sa vie, c'est réussir l'amour. Toutes les autres formes de "réussite", sont des ersatz qui ne "comblent "pas
Je suis né un 1er Novembre, suis donc Scorpion, Ascendant Gemeaux, Milieu du Ciel en Verseau, Mercure en Scorpion comme le Soleil, Mars et Jupiter en Capricorne, Saturne en Poissons, Uranus en Taureau, Neptune en Vierge, Pluton en Lion, Vénus en Balance, ainsi que la Lune, j'ai mes Noeuds lunaires ( sens de ma vie, mon destin ici bas ) et Lilith (la lune noire) en Sagittaire. Du Scorpion, j'ai l'agressivité, le côté piquant, le côté rebelle. Du Gemeaux, j'ai le goût des langues , de l'écriture, des voyages, et l'incapacité à rentrer dans des hiérarchies ou dans des groupes,
quels qu'ils soient, et à me soumettre à une autorité
Dans mes jeunes années j'ai pratiqué beaucoup de sports: tennis, natation, cyclisme, ping-pong, ski, boxe et karaté. Aujourd'hui toute mon activité physique est concentrée sur les travaux d'entretien de mon territoire. Je suis jardinier 6 mois par an.
En dehors de la peinture, je pratique d'autres activités: 1) Lecture (romans, polars compris, poésie, théâtre, ouvrages de philosophie et de psychologie, mythologies etc..) 2) Ecriture (Un journal quotidien depuis 1980, comptant à ce jour 45.000 pages ), 3) Musique (Guitare et piano). Toutes les musiques m'intéressent, blues, jazz, rock, chanson française, musique classique et contemporaine. 4) Photo et Video. 5)Jardinage et rapport constant avec le monde animal. 6)Et enfin l'informatique, activité nouvelle que je pratique depuis3 ans et qui a abouti à la création de ce blog

Articles Récents

  • Les Livres de Françoise Lefèvre par ordre...
    Les Livres de Françoise Lefèvre par ordre chronologique https://t.co/uhPEuh9YII Christian Vancau (@VancauChristian) July 19, 2017
  • https://t.co/xA8iKexHtZ
    https://t.co/xA8iKexHtZ Christian Vancau (@VancauChristian) July 18, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/zyzCrl1xiw
    https://t.co/zyzCrl1xiw Christian Vancau (@VancauChristian) July 17, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/zURhCSWABM
    https://t.co/zURhCSWABM Christian Vancau (@VancauChristian) July 15, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/TDoZTeT9uS
    https://t.co/TDoZTeT9uS Christian Vancau (@VancauChristian) July 14, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/Gqx9DiXhwM
    https://t.co/Gqx9DiXhwM Christian Vancau (@VancauChristian) July 12, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/1THccysAFd
    https://t.co/1THccysAFd Christian Vancau (@VancauChristian) July 11, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/0bm010VV1n
    https://t.co/0bm010VV1n Christian Vancau (@VancauChristian) July 10, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/FSOm5FIS8w
    https://t.co/FSOm5FIS8w Christian Vancau (@VancauChristian) July 09, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • A la ministre la plus populaire de Belgique....
    A la ministre la plus populaire de Belgique. Laissez-moi rire.... https://t.co/626iPTmrxr Christian Vancau (@VancauChristian) July 09, 2017 A la ministre la plus populaire de Belgique. Laissez-moi rire....

Pages

Texte Libre


-->
<

Texte Libre

Texte Libre


Jetez un oeil dans mes LIENS sur Richard OLIVIER, BIG MEMORY, mon ami Richard, Cinéaste belge, étant sur un gigantesque projet: Filmer tous les CINEASTES BELGES, morts ou vifs. Enfin, un artiste qui s'intéresse à ses pairs !http://www.bigmemory.be

Texte Libre

COHEN Eveybody Knows
Tibetan Song

Je suis sur les blogs pro-tibétains:

www.candle4tibet.org
www.ning.com

VENEZ M'Y REJOINDRE !

Christian VANCAU

13 septembre 2016 2 13 /09 /septembre /2016 06:13

J'aborde ici le 13e tome de mon Journal (Pages 4200 et suivantes)

  Plan de Maastricht

MAASTRICHT ce 3 janvier. Une heure trente pour aller de Moircy à Maastricht aux Pays-Bas. Nous arrrivons donc au Markt devant l'Hôtel de Ville vers 9h15, par un soleil superbe. Mon but principal étant de me rendre dans un Chinese store, pour y acheter unr dizaine de cahiers cartonnés, rouge et noirs, pour y continuer mon journal, car ces carnets chinois deviennent introuvablesMaastricht 1118Maastricht 2119Maastricht 3120Maastricht 5122

 

On s'est baladés partout. Un magnifique kiosque sur la Vrijhof. Très belles maisons du 18e. Beaucoup de charme. La Meuse un peu brumeuse avec ses deux ponts. L'Eglise Saint-Servais. La petite place Saint-Amour. Le grand magasin Vromen Dreesman et aussi le Snack Pico Bello à la Dominikanerkerkplein

Maastricht 6123

 

 Maastricht 8125Nous avons donc quitté Maastricht, après le petit-déjeuner pour nous retrouver à Liège, 20 minutes plus tard.Jan Liège214

Je photographie la Cour des Mineurs où nous avons garé la voitureJan Liège2iNST;D4aRInstitut d'architecture218Jan Liège2iNST;D4aRInstitut d'architecture219

 puis la Place du Marché et son perron "liégeois"Jan Liège Le Perron,

puis la Place Saint-Lambert, devenue hideuseJan Liège Place St Lambert.

Il y a une lumière superbe alors que depuis des mois nous sommes plongés dans la pénombre et dans les brumes.

L'Opéra de LiègeJan Liège L'opera222

Nous allons à la Fnac. Une Razzia: Régine Desforges(Le Cahier volé et Blanche et Lucie), Une Femme d'Anne Debée (sur Camille Claudel), la Montagne Magique de Thomas Mann, Fureur et Mystère de René Char, La Rage de l'Expression de Francis Ponge, La Marquise d'O d'Heinrich von Kleist, Autobiographie de John Cowper Powys, Les Eaux troubles de Javel de Leo Malet

Les nombreuses photos que je prends à Liège en sortant de la Fnac, me donnent l'idée de faire un reportage photographique sur ces lieux de mon enfance et de mon adolescence. Voici la place Cathédrale. J'y ai squatté le dernier étage de l'immeuble du fond, au-dessus de la Galerie Charles Magnette, en 1962 (voir la flèche)Jan Liège Place Cathédrale223

a deux pas la rue Vinâve d'Ile, qui fait partie du célèbre "Carré", à LiègeJan Liège En Vinâve d'Île224

Sans oublier le coin de la rue pont d'Avroy avec l'immeuble IPPA de ma banque, sur la droite

Jan Liège Ippa Pont d'Avroy221E

Et enfin la rue Saint-Gilles, celle de mon collège de Jésuites, Saint-Servais, à gauche, avec sa salle de cinéma, le 104Jan Liège rue St Gillesitecture220

 

Au niveau artistique, je suis en plein dans les EcolinesEcolines 1989134

Je reçois de Madame Hergé et de Viviane Vandeninden (Fondation Hergé), une belle carte de voeux pour les 60 ans de Tintin, suite à notre rencontre avec Folon à Neufchâteau

 

Je lis l'Autobiographie de John Cowper Powys

 

Examen cardiologique ce lundi 9 janvier 1989. Dr.Nannan à la Clinique de Libramont. Diagnostic: J'ai un Prolapsus mitral -bénin heureusement, à savoir une lésion de la valve auriculo-ventriculaire gauche, probablement causée par une hypertension diastolique trop importante (dans mon cas cette tension inférieure donc diastolique tourne autour de 10 au lieu de 7/8). Le Prolapsus mitral peut entraîner des troubles rythmiques ventriculaires, des douleurs thoraciques, des accidents vasculaires encéphaliques et même LA MORT SUBITE

On me prescrit de l'Adalat retard comme au Ministre Vandenboeynants. Cette affection va me permettre de prendre de nombreux mois de congé renouvelés et d'éviter ainsi les pressions inhumaines de la Banque Ippa

 

30e écoline ce 11 janvier

 

J'écris à la RNOB (Réserves naturelles) pour essayer de protèger mon territoire de la pollution du ruisseau

 

Je suis en congé pour un mois suite à mon examen cardiologique dont les résultats m'angoissent. Céline part à Luxembourg chez notre fille pour plusieurs jours

 

Achète Le Magazine Littéraire sur Albert Cohen, Cohen le juif de Corfou. Belle du Seigneur. C'est lui le Seigneur et Belle est sa mère. Mourir de la Mère, de l'Amer,  de la Mort...et de l'Amor bien sûr

 

Un certain Christian Henrion de Bougnimont me parle de Marcel Violet et de son livre "L'énergie cosmique au servicde de la santé ou le secret des Patriarches", à propos de l'eau dynamisée

 

Un "Apostrophes" sur Isabelle EBERHART

 

Je reçois une photo des Michon, leur nouvelle maison à Châteaurenard (Avignon). Ancien chemin de ma Croix des Vignerons. Dans le fond, les Alpilles.

Michon-ChateaurenardVLAN--1138.jpgHenri Michon, qui est archiviste au Palais des Papes (archives du Vaucluse), m'écrit que le dossier médical de Camille Claudel se trouve en Avignon

 

Je me promène sans arrêt avec ma chienne Craquotte dans les campagnes environnantes et notamment dans la carrière de Tony-Amberloup. Il y a du schiste et du grès rouge et une bonne partie de  notre maison a été construite il y a 350 ans avec ces pierres; J'en ramène dans mon coffre pour border les étangs et le ruisseauTony La Carrière139Je passe aussi de temps en temps chez Nina Auer, ses deux singes et ses 3 chiens, Mac le Rhodésien dit le mangeur de Lions, Pumpi le Schnauzer et Boulette le terrier. Nina me montre ses photos d'arbres.

 

J'achète" Les Tigres de papier" d'Alain Bosquet, Les Allumettes suédoises de Sabatier et Les Matins du Nouveau Monde d'Yves Berger. Yves Berger est né en 1934 en Avignon. Il deviendra directeur des Editions du Seuil. Il a aussi écrit Le SUD et Le FOU d 'AMERIQUE

 

En 1981 j'ai été un des dix belges à être sélectionné, pour participer à une expo sur le Livre d'Artiste, organisée par la Galerie NRA à Paris. Huit ans plus tard, le Centre d'art contemporain du luxembourg belge, à propos d'une exposition "A propos d'écriture", se déroulant à la Maison de la Culture d'Arlon, ne me juge pas digne de faire partie de la sélection luxembourgeoise. Ces gens ignorent mon passé comme ils ignorent mon oeuvre qu'ils ne sont même pas venus voir à Rossignol en 1988Liège Arlon A propos d'écriture225

 

Commmence à lire Leo Malet "Les Eaux troubles de Jave l" Aussi "La Marquised'O" d'Heinrich von Kleist

Le 15 janvier, retour à Liège sur les lieux de mon enfance et de mon adolescence. Voici le Boulevard Kleyer, qui mène à CointeBoulevard Kleyer

La rue Chauve-sourisChauve Souris1619465865L'Eglise Saint-GillesL'Eglise St GillesDans les 10 premiers tomes ( 3940 pages)de mon journal, j'ai inséré, 1266 photos

Un article sur mon voisin le Baron Charles de Fierlandt- Villages de Freux- Mesnil et Freux-SuzerainCharles de Fierlandt142Charles de Fierlandt 2143

FREUX (en wallon Freu) est une section de la commune belge de Libramont-Chevigny située en Région wallonne dans la province de Luxembourg.

C'était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977.

De 1795 à 1823, Freux fut amputé de Bougnimont, érigé en commune.

Au début du XXe siècle, les frères Auguste et Constant Goffinet, hommes de confiance du roi Léopold II, entretenaient une vaste propriété à Freux. Elle s'étendait sur 2000 ha en 1931 lorsqu'elle fut héritée par leurs neveux "de Fierlant Dormer", qui augmentèrent le domaine jusqu'à 3 000 ha et le possèdent toujours.

Freux fait partie de la Commune de Libramont-Chevigny

 

J'écoute une cassette sur la Biodynamisation, conférence donnée par Marcel VIOLET (Décédé). C'est un travail sur les radiations issues du rayonnement cosmique et de leur effet sur l'eau. LA BIODYNAMISATION OU LE SECRET DE L'ENERGIE VITALE

Ce mardi 17 janvier, je lis entièrement une chronique familiale rédigée par Marcelle Bresson, en fait l'épopée d'une partie de la famille ROLIN. La tante de Marcelle Bresson, née Rolin, Ida ROLIN, avait épousé mon arrière grand-père Charles Van Cauwenberghe, gynécologue, professeur et Directeur de l'Université de Gand.

Très belle écriture. Elle aurait dû être écrivain. Je pense qu'elle est décédée à Menton, après avoir longtemps vécu à Nice.

Je commence "Les Cahiers volés" de Régine Desforges. C'est mon 15e livre depuis le 1er janvier.

Un étonnant Ex-LibrisEx Libris144

 

Rêve du 20 janvier :

" Des gens viennent dîner, montent dans l'atelier que je viens de découvrir sens dessus dessous, comme secoué par un tremblement de terre, tableaux décrochés, carrelages en miettes, un bordel invraissemblable. L'arrivée de tous ces gens tombe bien mal. En outre je découvre qu'il y a des poissons qui sont en train d'agoniser dans une vasque en pierre, dans laquelle j'ai oublié de remettre de l'eau avec le tuyau d'arrosage. J'en retire alors toutes sortes de poissons étranges, dont certains tout petits et d'une forme tout à fait inconnue (il y a aussi des Carpes et des Rousses). J'ai beaucoup de mal à les rassembler dans des seaux et décide d'aller les mettre dans  les étangs.

Il y a dans ce rêve, une tension permanente avec Céline, mon épouse, et même des scènes très violentes car elle est furieuse que je m'occupe des poissons et de l'atelier au lieu de m'occuper des invités. Le sauvetage des poissons ne l'intéresse nullement.

Je suis au bord des étangs et d'une sorte de caisson, je retire notamment des poissons-chats et même des chats qui sont là par erreur, ce dont je m'aperçois  heureusement juste avant de plonger dans l'étang. Certains poissons sont minuscules. Il y a aussi de sortes d'hippocampes..."

 

Une émission sur Oscar Wilde, dissipateur de génie, ce 21 janvier. Mort à 46 ans, en 1900Syllabus 2234

Son père était oculiste et chirurgien

Son procès avec Alfred Douglas, son amant

"L'homme cesse d'être lui-même dès qu'il parle pour son propre compte, mais donnez-vous un masque et il vous dira la vérité"

 

Je construis des supports pour y exposer mes polaroids (112 cms sur 47)

Mort de Dali à 84 ans ce 23 janvier

Aucune nouvelle du Ministre belge Van den Boeynants - VDB - enlevé le 14 janvier dernier

Je suis plongé dans Thomas Mann. La Montagne Magique (1875-1955). Prix Nobel en 1929. Proustien. Anti-fasciste. Citoyen américain. Sans disciples.. Préoccupé par les rapports esprit-corps, la psychanalyse et la création

Un frère Heinrich Mann, né en 1895

Je termine la 1ère partie "Der Zauberberg". L'idée première de la Montagne Magique, remonte à un séour de Thomas mann à Davos en mai 1911, durant une cure qu'y faisait sa femme

 

Me revoici à Verviers car j'ai repris le boulot...provisoirement. Le 25 janvier, je suis à Louvain-la-Neuve

 

Blandy Mathieu, une amie peintre, me raconte l'anecdote suivante concernant notre exposition à Rossignol en 1988. Un ardoisier de 35/40 ans lui a parlé de ma salle à Rossignol en lui racontant tout en détails... "Mais ce type (moi) est fou. Et tu devrais voir ses pierres, commment il  les a peintes et mises dans l'eau. Mais il aime ses pierres et ses bois, ce type, tu comprends Blandy, il les aime vraiment..."Témoignage touchant en regard de ceux des gens de la Culture qui ont totalement méprisé cette exposition

 

26 janvier: Suppression de l'agence de Signeulx avec le mari de Madame Marmoy, décédée en décembre dernier

 

En inspection dans la région de Virton en cette fin janvier

 

Rédaction dans mon journal, d'un projet d'auto-biographie. Tome XI, pages 4318 et suivantes

Je retrouve un de mes rares poèmes... années 70.. Le voici:

 

Poème vancau années 70148

Février. Je termine "La Montagne magique " de Thomas Mann

A Florenville à la Librairie "De l'autre côté du Miroir" chez mon amie Michèle Lavaux. J'en ramène un numéro de Tel Quel (Sollers) sur la Chine, "L'Archéologie du Frivole" de Jacques Derrida et "Solde" de Bernard Franck

Je commence "Les Allumettes suédoises" de Robert Sabatier

Visite chez mon toubib suite à mon problème cardiaque. L'Adalat retard me donne des rougeurs. Il me prescrit du Lomir

Je découvre Paolo Conte

Mort de John CASSAVETES, 59 ans, cirrhose du foie (eh oui la vie n'est pas si rose). J'aimais beaucoup ce mec

Mort d'André CAYATTE.

Lettre de Bô Simon (Mail Art)

Pigmail154Voici d'autres PIGMAILS de Bô SIMON

Pigmail de Bo Simon149Pigmail de Bo Simon 2 Fec 89150

Ai repris mes inspections de plus belle. Une vraie folie. En plus je dois partir 3 jours à Anvers, en stage informatique, au Centre Informatique d'Ippa à Wilrijk

 

Bernard Frank. A connu Vian, Mauriac aussi. A connu tout le monde en fait, à le lire. 54 ans environ. Pamphlétaire sûrement désabusé, méprisant les media, les arrivistes de tous poils. Un n on-carriériste comme moi

 

Ce vendredi 10 février, expo de Ransonnet à Namur. Vernissage: Jacques et Nira Charlier, Marthe Wéry et son mari, Debanterlé, Herbecq, les Rikkers, Nick Jo Mottard, Leonard-Andy Warhol (du Ministère), PierreFrançois de Francorchamps (futur Musée d'art contemporain à Verviers??). Robert de Wilde, le mercenaire du Yemen, Philippe Gielen, copain de Jacques Charlier et d'André Stas, photographe, voyage beaucoup, une certain de Buyst, prof de criminologie à LouvainRansonnet155

Finalement les gens du monde artistique m'apprécient encore moins que ceux du monde financier. Je suis mieux "vu" dans ma banque que dans le monde artistique où l'on préfère ne pas me voir. Ma vie "entre deux mondes" ne plaît à personne. Il faut choisir son camp. Mon destin c'est d'être toujours en travers de tous les milieux que je fréquente, comme une arrête en travers de la gorge, . Et cette position d'équilibriste, non-arriviste, met tout le monde mal à l'aise

 

Toujours aucune nouvelle du Ministre Van den boeynants, enlevé, le célèbre VDB

 

Ce 12 février, en plein repas de midi à St Hubert, suis appelé en catastrophe par une amie, Danièle D., chez elle à Vesqueville. Passe l'après-midi à essayer de la sortir de l'ornière

 

Le 13 février je pars pour Anvers et m'installe "Aux Arcades" près du théâtre "Schouwburg" où j'avais déjà passé un séjour en avril 1987.AnversSchouwburg et Arcade159Anvers Arcade160 Je m'habitue à Anvers, y ai mon quartier général dans la vieille ville "Het Elfde Gebot", que voiciAnvers Elfde Gebot157

Après les cours d'informatique au centre ordinateur de Wilrijk, je sillonne la ville en tous sens. Le 14, je me dirige du côté du Walenkaai, du Vlaamse Kaai, des quais de Gerlache et Cockerill avec tous les entrepôts. Anvers Plan du Steen161Anvers Steen162Anvers Steen Kaai163On ne voit pas la mer mais on la sent. Et puis toutes ces mouettes. Et je finis par me retrouver au port, au célèbre SteenAnvers Le Steen166-copie-1LeLe point central de toutes ces pérégrinations reste le Grote MarktAnversGrote Markt165AnversGrote Markt164Sans oublier la prestigieuse Banque anversoise IPPA, mon employeur, qui donne sur le Meir, l'artère la plus chère d'Anvers (voir le Monopoly)Anvers Ippa158Je rentrerai dans les Ardennes dans la soirée du 17 février et commencerai la lecture d'Alain Bosquet "Les Tigres de papier". Quelques pages remarquables du côté des pages 130 et suivantes. Alain Bosquet  est né en Russie en 1919 et grandit en Belgique et puis aux USA. Il est crituque et chroniqueur littéraire..

 

Et je reprends mon travail sur les polaroïds,  ce que j'appelle mes aquachtoniques, à savoir de l'argile du fond de mes étangs, enserré dans le creux des  cartouches des films polaroïds que j'utilise pour photographier les immeubles dont je fais l'expertise pour mes dossiers de prêts hypoyhécaires. Rien ne se perd

 

Je continue ma série d'Ecolines

 

Le 21 février, rencontre de la peintre ARENKA chez la peintre Blandy Mathieu à Virton. Elle habite Halanzy et est hongroise.

 

Je commence "L'Enfant halluciné" de René-Jean CLOT (Pris Renaudot 1987), né en 1913

 

Je me retire d'une expo de groupe qui doit se tenir à Marche. Je ne supporte pas la débilité régressive des groupes d'artistes

 

Le 24 je suis à Waimes (Weismes) en région allemande. En soirée je me retrouve dans la salle d'attente de mon toubib à Libramont. Ma tension est à 15,5 et 11,5 malgré les médicaments. C'est le 11,5 qui est inquiétant car cette tension minimale en permanence trop élevée pourrait ouvrir une des valves de mon coeur et provoquer une "mort subite" (Prolapsus mitral). On me prescrit du Lomir

 

27 février, tout blanc de neige. Décès d'une amie de 57 ans, de Libramont, Antoinette Huberty

 

J'achète "Le petit Perret illustré", "Regain" de Giono, "La machine égalitaire d'Alain Minc, le "Brel' d'Olivier Todd, Le Sorgho rouge de Ya Ding, "Le Nom de la Rose" d'Umbert Eco

 

Enterrement d'Antoinette. Emouvant. Une de ses filles Murielle Huberty sort de la colonne funéraire qui va entrer dans l'église dans laquelle je  n'entrerai pas et vient m'embrasser

 

Ce même 28 février c'est la mort de Konrad LORENZ

 

Et nous voici en mars. Je pars en inspection pour plusieurs jours à Arlon

 

Les chasseurs osent manifester. En effet ils n'ont pu tuer que 5 millions de grives l'an passé; Pour ce faire on réemploie la glu. Ils descendent dans la rue avec de grandes bannières "BB ferait mieux de s'occuper de son cul !!!! ". Intéressant, non ? Les femmes sont priées d'entretenir leur cul, pour permettre aux chasseurs de les pénétrer, commme ils pénètrent la peau des animaux de leurs balles explosives

Rencontre émouvante avec Muriel Huberty à Arlon, après le décès de sa maman. Retour dans une tempête de neige

Les grenouilles commencent à pondreMars Grenouilles171

Cérémonie des Césars. Camille Claudel. A Adjani je dirais "c'est difficile de jouer à la fois, les militantes et les stars mystérieuses à la Garbo, assumer ce monde sordide et jouer les évaporées, venir aux Césars, fringuée comme un cadeau d'anniversaire et mépriser ensuite tous ceux qui lui ont accordé le prix en ne venant pas partager leur table. Il fallait le dire alors que tu ne viendrais pas dîner, et ne pas laisser Alain Cuny, planté là, totalement déphasé. Après tout lui aussi il a vécu ton aventure de Camille Claudel. En fait ce qui t'importe avant tout c'est de faire parler de toi"

 

Je vais régulièrement en forêt avec Craquotte. Je la regarde à trois mètres de moi, couchée sur les cailloux, en plein soleil. Elle a dans ses poils noirs de "terrier tibétain" des reflets de schiste. On  nous dit qu'elle est terrier de Bohême, une bohémienne avec de longs poils de Yack. Nous avons levé ensemble une longue harde de Cerfs et dde Biches. Consternation de Craquotte qui n'a jamais vu d'aussi grands chiens. Le voici mon endroit de prédilection, dans une fagne rousse à deux pas d'un miradorMars Mirador174

J'aime cet endroit, un peu "toit du monde", cette bise roucoulant les plumages des épicéas, un murmure que l'on n'entend que sur les Hauts-Plateaux résineux, qu'ils soient des Vosges, des Ardennes ou de l'Eifel. Non je ne suis pas un ardennais mais je vis dans ce pays depuis 18 ans.

J'adore la paille jaunasse des Fagnes comme j'aime la blondeur des femmes. Des tourbières, j'aime les herbes blondes écrasées et vénitiennes

Voici  Craquotte ci-dessous. Craquotte frétille comme une folle quand je reviens le WE. Pourquoi???Parce que je suis... la promenade, le vent du large, les odeurs de la sauvagerie-et qu'elle adore ça parce qu'elle est une bohémienne-terrienne enfin un Terrier de bohême et que toute la semaine elle est sans promenade d'aucune sorte...Parce qu'avec Céline on ne va pas se promener. D'ailleurs cela fait 18 ans que je me promène seul en forêt, malgré de nombreuses sollicitations pour qu'elle m'accompagne

Mars Craquotte173J

Mars Chemin de Vesqueville172Le sentier forestier qui mène à Vesqueville en partant de chez moi

 

J'essaie de prendre des photos des grenouilles en pleine parade amoureuse de fécondation mais elles plongent dès que je m'approche, elles sont très subtiles et vous repèrent à 10 mètres;..et puis à force d'attendre, immobile tel un totem, j'ai fini par "croquer" (terme à la fois pictural et culinaire) photographiquement, quelques truites et carpes venant en surface, jouer les poissons des Lagoons, sous les mordorures scintillantes d'un soleil presqu'estival

 

Ma fille Valérie avait trouvé à Luxembourg, une nouvelle place d'Huissière" mais cella ne lui plaît pas et elle est retournée chez son ancien patron

 

*Pour la 3e fois cette semaine, Céline, mon épouse disparaît, à On (Jemelle) cette fois. Autrement dit elle n'assure plus aucun relai téléphonique avec ma banque qui cherche régulièrement à m'atteindre car il y a des détournements dans les agences et aussi des Hold-Up et je dois pouvoir bondir à tout moment. A l'époque, portable connais pas. Je me doute bien qu'il y a anguille sous roche; Céline a quelqu'un mais je ne dis rien. Notre couple est fichu depuis longtemps. Moi je suis entre la vie et la mort et je me bats pour sauver ma peau, le territoire, mon oeuvre ( et je précise que je n'ai personne-pas le temps). Je sens que je vais craquer. Loin  d'être soutenu, je suis cocu. Je continue donc mes tournées insensées, en pleine neige

 

Je pense à tous ces gens qui perpétuellement s'occupent des autres, se laissent éclabousser de partout par les misères des autres. Le nez  chez les autres, le besoin des autres, n'est qu'un constat d'échec personnel, une illusion, un mirage, dans lequel on croit exister le temps dune traversée d'Oasis, mais ces autres dont on tient tant à s'occuper, ont bien vite fait de vous renvoyer à votre miroir, à votre vide de vous-mêmes. On est seul profondément et il faut l'accepter. On est seul et on rencontre des gens entre ses solitudes et c'est très bien ainsi. C'est sain et normal. Celui qui ne peut pas vivre ses solitudes est incapable de rencontrer, d'aider les autres. Il croit le faire mais il n'apporte que du vent. Jamais les "autres" ne comblent votre propre manque, dont ils n'ont d'ailleurs rien à foutre

 

Je n'aime pas chez certaines femmes, leur côté "Bonne soeur". A 45 ans au plus tard, il faut avoir résolu les choses essentielles en soi. Sinon c'est foutu

 

Arrêter de blablater, de se raconter aux autres sans arrêt, particulièrement au téléphone, de "ritourneller"

 

En repassant par Bastogne j'achète le numero un de L'Idiot International avec un titre de Jean-Edern Hallier "TAPIE C'EST FINI". Ce journal avait été créé en 1968 et puis avait disparu

 

"Il n'y a qu'une seule chose qui ne sente pas la merde sur la terre, c'est la lave des volcans quand elle vient de couler..."René-Jean CLOT " L'Enfant halluciné"

 

Hier sur la route enneigée entre Marche et La Roche, j'ai freiné, fait marche-arrière, pour ramasser un écureuil qui me semblait vivre encore. Eh bien non, on lui avait bien éclaté la tête, ses yeux étaient hors-orbites. Je l'ai sépulturé dans les feuillages. Pour fracasser un animal de  cette façon, il faut vraiment le vouloir. Il y a 23 ans que je roule sur des routes de forêts et ça ne m'est jamais arrivé...

 

Art, Nature, Animal, passions égales. Et les femmes???Eh bien oui  mais une femme n'est jamais qu'une humaine comme moi. Mais voilà je ne suis pas fier d'être un humain, encore moins de faire partie de la catégorie des hommes

 

On touche et on est touchés par les gens qu'on touche et c'est immédiat et fulgurant...et les autres finalement on s'en fout....

 

Notre couple va de plus en plus mal, c'est irrémédiable. On ne peut rien faire avec des gens négatifs et auto-destructeurs

 

Je suis toujours dans "Le Sorgho rouge" de Ya Ding. Je l'ai rencontré à Redu l'an dernier. Il est né en 1956 dans le Nord de la Chine. A travaillé comme paysan jusqu'à 20 ans, puis a entreopris de études françaises à l'Université de Pékin. A ingtroduuit en Chine notamment "Les Fleurs du Mal" et l'Etranger". En 1987 il publie chez Stock, "Le Sorgho rouge", un roman sur la Révolution culturelle

 

Et mon père est en train de mourir, seul dans un home Il m'est interdit de lui rendre visite. Ordre de ma mère...Je suis un pestiféré.....

 

Vivre l'absence de sa femme, la mort de son père, son propre problème cardiaque et "l'abattoir" professionnel, le tout simultanément,  c'est complètement fou.

 

Deuxième quinzaine de mars, il reneige après 4 ,jours de printemps. Il y a plein d'oeufs de grenouilles dans les étangs et ça copule encore vachement dans la gélatine

 

Ce 19 mars avec Craquotte je me retrouve nez à nez face à un renard qui nous a regardé un long moment. Craquotte ne le voit qu'au moment de sa fuite et gémit d'excitation. Peu après nous tombons sur un couple de  chevreuils

 

Céline est rentrée à une heure du matin. Je ne sais d'où et ne cherche pas à le savoir

 

Doublement de mon traitement cardiaque. Hypertension dangereuse. Quoi d'étonnant???

 

Une émission sur Hergé à la télévision belgeMars Hergé176

J'ignorais qu'Hergé avait appris la peinture avec Van Lindt. Dans le reportage on a vu une de ses peintures présentée par son ami Stal, galeriste. On a parlé aussi de Tintin au Tibet, période perturbée où il se sépare de sa première femme. Aussi de son bref emprisonnement comme collabo à la fin de la guerre, qui le déboussolle. Il fait des fugues fréquentes notamment au bord du Lac Léman(Tiens, tiens Simenon). Et cette recherche des Peaux-Rouges, le voyage aux USA et sa déception devant les Réserves, puis sa rencontre avec un moine fou, Peau-rouge lui-même peut-être. Et ce rapport constant entre Hergé et l'animal. Les Siamois notamment. Siamois, tibétains, Yéti. Ce côté asiatique dans son visage, ses rides que l'on retrouve aussi chez Henri Miller.

 

Je lis Les Rats de Bernard Frank

 

Ce vendredi saint, pauvre Christ, ses clous vont lui tomber des mains. Temps épouvantable. Je reviens de Libramont. Il est midi. Je suis en congé jusque mardi. Inouï !

 

Cet après-midi sous la tornade, je suis à la recherche de Saules. J'en trouve 4 magnifiques de 2m.de haut et je les repique le long du marais. But de cette opération: Nous couper complètement des voisins cultos et de leurs hangars de bidonvillesMars Marais Moircy

Depuis des semaines aussi je ramène de la forêt des pierres pour murer les parois des étangs infiltrées par les rongeurs

 

Pâques ce 26 mars. Je vais chercher en forêt, Saules et bouleaux et puis quatre petits Pins Sylvestres. Le lundi de Pâques, désarroi, je dois reprendre le boulot demain. Je pars à l'Arlequin. Il fait soleil. Des tas de gens à la terrasse. Bagarre avec Céline, ma fille et son compagnon. Je me sauve dans la forêt avoisinante avec Craquotte et puis je ne sais plus. Je perds connaissance, me retrouve allongé par terre avec Craquotte à côté de moi et à 100 mètres ces terrasses pleines de monde avec ma femme et ma fille. En fait je me suis tapé ma première syncope et personne ne s'est aperçu de rien. Je dis à Craquotte "va chercher Céline". Elle bondit vers la terrasse mais rien, personne ne vient. Ils sont tous ivres d'ailleurs. Je parviens à me traîner vers la voiture et je m'y enferme. J'aurais pu crever dans l'herbe à 2 pas de ma famille. Céline et Valérie finiront par arriver à la voiture, totalement inconscientes, alors qu'elle connaissent mon problème cardiaque depuis janvier. Un très sale moment. Curieusement la veille j'avais rêvé qu'on voulait m'opérer du coeur et que je refusais avec acharnement
 

Je vais devoir reprendre la route et si je re-syncope au volant. mais tout le monde s'en fout. C'est des plus proches qu'il faut attendre le moins. C'est ma chienne qui m'a sauvé, c'est elle qui s'est couchée à côté de moi pendant ma syncope

 

Fin mars, région de Vielsalm. Sue le lac de Vielsalm, les Colverts baisent

 

Ex-Libris sur BUKOWSKIMars Bukowski Ex-Libris180

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans Ma BIOGRAPHIE
commenter cet article

commentaires