Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 


LE BLOG TOTEMS DE CHRISTIAN VANCAU


 


POUR TRADUIRE MON TEXTE DN ALLEMAND OU EN ANGLAIS CLIQUEZ CI-DESSOUS

 

Site traduit en Allemand :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/de/index.html

 

Site traduit en Anglais :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/en/index.html


Sur cette photo, Christian Vancau dans son jardin avec quelques uns de ses totems et sa guitare à la main


Présentation

  • : le blog totems par : Christian VANCAU
  •   le blog totems par : Christian VANCAU
  • : Il s'agit de la réflexion d'un peintre de 78 ans, au départ d'un territoire peint et sculpté par lui, au coeur de l'Ardenne et dans lequel il vit en solitaire, tout en y accueillant de nombreux visiteurs!
  • Contact

Profil

  • Christian VANCAU
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.

Carte mondiale des Blogueurs

J'habite dans le Sud de la Belgique, à 10 Kms au Nord de Libramont, 50 Kms au Nord  de Sedan et 75 Kms au Nord de Longwy. Sur cette carte, la Belgique au Nord de la France et au Sud, une flèche noire indiquant mon village, situé au Nord de LibramontUne autre perspective. Moircy encadré, Bastogne 30 Kms Nord-Est, Luxembourg- ville au Sud-Est, Carte-Prov.Lux2-jpgSedan et Carte-Prov.Lux-jpgCharleville au Sud-Ouest

Recherche

<a href=

Mon adresse-mail est la suivante:  christian.vancau@base.be


" C'est d'abord un combat contre les parents et ensuite un combat contre les maîtres qu'il faut mener et gagner, et mener et gagner avec la brutalité la plus impitoyable, si le jeune être humain ne veut pas être contraint à l'abandon par les parents et par les maîtres, et par là, être détruit et anéanti "
( Thomas Bernhard, écrivain autrichien décédé en 1989 )

Ma biographie c'est ce combat et rien d'autre




Je suis un homme de 74 ans retiré dans un tout petit village des ardennes belges,  un endroit magnifique au bord de la forêt. J'y vis seul . J'ai une fille de 46 ans et deux petit-fils de 21 et 6 ans, qui vivent tous les trois à 10 Kms de chez moi.. Je suis donc un homme d'avant-guerre (1937), né à Gand en Flandre, de père gantois et de mère liégeoise (Gand et Liège sont les deux villes rebelles de Belgique ). Je suis arrivé à Liège en 1940 avec ma mère et ma soeur, alors que mon père s'était embarqué pour l'Angleterre, dans l'armée belge et y exerçait son métier de chirurgien orthopédiste. Je n'ai donc réellement rencontré mon père qu'à l'âge de 8 ans, après la guerre, en 1945. Mis à part 2 années à Bruxelles et une année en Suisse à Saint-Moritz, j'ai vécu à Liège et y ai fait toutes mes études, humanités gréco-latines chez les Jésuites et Droit à l'Université de Liège. Je me suis marié en 1962, ai eu une petite fille Valérie et ai cherché une situation, muni de mon diplôme de Docteur en Droit. J'ai trouvé un emploi dans la banque. Je n'aimais ni le Droit ni la banque, je ne me savais pas encore artiste, je voulais être journaliste. Ma famille bourgeoise m'avait dit "Fais d'abord ton droit" !  En 1966, j'ai commencé une psychanalyse qui a duré 5 anset demi. En 1967, j'ai commencé à peindre. En 1971, ma Banque m'a envoyé créer un réseau d'agences dans le Sud de la Belgique, ce que j'avais déjà fait dans la province de Liège. Je me suis donc retrouvé en permanence sur les routes explorant village après village, formant les agents recrutés et les faisant "produire". Il ne m'aurait jamais été possible d'être un banquier enfermé. Je ne tiens pas en place. Pendant 8 ans j'ai vécu au-dessus de ma banque à Libramont, créant mon réseau. En 1975, j'ai été nommé Directeur et Fondé de Pouvoirs. En 1978 j'ai acheté une maison en ruines à Moircy, mon territoire actuel. Je l'ai restaurée et y suis entré en 1979. En 1980, ma banque a été absorbée par une banque plus puissante et l'enfer a commencé. En 1983, mon bureau a été fermé. Je suis devenu Inspecteur, puis Audit en 1985 avec un réseau de 140 agences couvrant tout le Sud et l'Est de la Belgique. Dans le même temps je transformais mon territoire, creusais des étangs, installais plantations et totems et peignais abondamment. En 1989, j'étais "liquidé" par ma Banque avec beaucoup d'autres, pour des raisons économiques. Ma femme est partie.Je me suis retrouvé libre avec 28 mois de préavis et puis ensuite chômeur. Mais j'ai  intenté un procés à ma Banque. Ca a duré 4 ans et j'ai gagné. Quelle jouissance de pouvoir écraser une banque (à suivre)
.

<a href=

  

J'ai commençé à exposer en 1976 et celà a duré jusqu'en 1995, le temps de réaliser que le monde de l'Art  n'était pas plus reluisant que celui de la Banque. Je n'avais en outre, nul besoin de vendre et encore moins d'être célèbre. A chercher l'argent et la gloire, on est sûrs de perdre son âme, tôt ou tard (et de toutes façons, la réputation monte quand le cercueil descend ). J'ai donc quitté les mileux de l'art. J'ai encore peint jusqu'en 2002. Celà aura tout de même fait 35 ans. Je n'ai plus besoin de la peinture. Elle m'a permis de survivre psychologiquement et de me chercher. Pour moi l'Art est ce qui doit rendre la Vie plus belle que l'Art
Je suis un HOMME LIBRE, un sauvage, proche de la nature et des animaux, misanthrope, profondément rebelle, tout d'une pièce, physique, violent contrôlé à savoir positif dans ma violence, agnostique. Je ne crois absolument pas à l'avenir de l'Humanité. L'Homme est indécrottable. Il est UN LOUP pour l'Homme. Aucune leçon de l'Histoire ne lui a servi
Je ne crois pas à la politique. J'ai le coeur à gauche, instinctivement du côté des défavorisés, contre toute exploitation et abus de pouvoir, contre tout racisme, mais je ne suis pas de gauche, ça ne veut plus rien dire ! Et encore moins de droite, celà va de soi !
Je pense que si l'homme n'arrive pas à créer le bonheur dans sa vie personnelle intérieure, il est incapable de le créer pour les autres. La meilleure chose que l'on puisse faire pour les autres est d'être heureux soi-même !
Je préfère nettement les femmes aux hommes. Je me sens de leur sensibilité, je m'efforce de faire fleurir les mêmes valeurs qu'elles
Je pense que réussir sa vie, c'est réussir l'amour. Toutes les autres formes de "réussite", sont des ersatz qui ne "comblent "pas
Je suis né un 1er Novembre, suis donc Scorpion, Ascendant Gemeaux, Milieu du Ciel en Verseau, Mercure en Scorpion comme le Soleil, Mars et Jupiter en Capricorne, Saturne en Poissons, Uranus en Taureau, Neptune en Vierge, Pluton en Lion, Vénus en Balance, ainsi que la Lune, j'ai mes Noeuds lunaires ( sens de ma vie, mon destin ici bas ) et Lilith (la lune noire) en Sagittaire. Du Scorpion, j'ai l'agressivité, le côté piquant, le côté rebelle. Du Gemeaux, j'ai le goût des langues , de l'écriture, des voyages, et l'incapacité à rentrer dans des hiérarchies ou dans des groupes,
quels qu'ils soient, et à me soumettre à une autorité
Dans mes jeunes années j'ai pratiqué beaucoup de sports: tennis, natation, cyclisme, ping-pong, ski, boxe et karaté. Aujourd'hui toute mon activité physique est concentrée sur les travaux d'entretien de mon territoire. Je suis jardinier 6 mois par an.
En dehors de la peinture, je pratique d'autres activités: 1) Lecture (romans, polars compris, poésie, théâtre, ouvrages de philosophie et de psychologie, mythologies etc..) 2) Ecriture (Un journal quotidien depuis 1980, comptant à ce jour 45.000 pages ), 3) Musique (Guitare et piano). Toutes les musiques m'intéressent, blues, jazz, rock, chanson française, musique classique et contemporaine. 4) Photo et Video. 5)Jardinage et rapport constant avec le monde animal. 6)Et enfin l'informatique, activité nouvelle que je pratique depuis3 ans et qui a abouti à la création de ce blog

Articles Récents

  • Extrait de mon journal 1989. Rêve du 20 janvier...
    Extrait de mon journal 1989. Rêve du 20 janvier : " Des gens viennent dîner, montent dans l'atelier que je viens... https://t.co/6V3n1KsRW9 Christian Vancau (@VancauChristian) November 18, 2017 Extrait de mon journal 1989. Rêve du 20 janvier : " Des gens...
  • Extrait de mon journal-1988
    Extrait de mon journal-1988 Le 31 août je suis au bord du Barrage la Vierre sur la route qui va de Neufchâteau à... https://t.co/NXwKUmCNXQ Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Extrait de mon journal-1988 Le 31 août je suis au bord du...
  • Extrait de mon journal Pense à partir en...
    Extrait de mon journal Pense à partir en Andalousie en automne mais m'aperçois que les Espagnols n'aiment pas les.… https://t.co/mbki75oLWR Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Extrait de mon journal Pense à partir en Andalousie en automne...
  • https://t.co/HP6TiBlYQz
    https://t.co/HP6TiBlYQz Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Christian Vancau shared his post.
  • L'Ombre de la bête (L'Instant romanesque)...
    L'Ombre de la bête (L'Instant romanesque) https://t.co/aTQcgUzx34 Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Noté 0.0/5. Retrouvez L'Ombre de la bête (L'Instant romanesque) et des millions de livres en stock sur Amazon.fr. Achetez neuf ou...
  • Les Flamboyants https://t.co/DXsIDm6kXh
    Les Flamboyants https://t.co/DXsIDm6kXh Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Noté 4.0. Les Flamboyants - Patrick Grainville et des millions de romans en livraison rapide
  • Jean Moulin (Tome 1): La République des...
    Jean Moulin (Tome 1): La République des catacombes https://t.co/Egwd6Pq0HW Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Noté 4.0/5. Retrouvez Jean Moulin (Tome 1): La République des catacombes et des millions de livres en stock sur Amazon.fr....
  • Homme de boue Homme d'argile - vidéo Dailymotion...
    Homme de boue Homme d'argile - vidéo Dailymotion https://t.co/ZVirnQjczX Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 "Je suis un vieux peau rouge qui ne marchera jamais dans une file indienne." Achille Chavée. C'est ainsi que se définit Christian...
  • Extrait de ma bio de 1984"Je crois plus à la...
    Extrait de ma bio de 1984"Je crois plus à la Nature qu'à l'Homme.. L'Homme vient de la Nature et il la cochonne.... https://t.co/l35XUgxIXu Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Extrait de ma bio de 1984"Je crois plus à la Nature qu'à...
  • Extrait de mon journal-1984
    Extrait de mon journal-1984 J'en conclus donc et plus que jamais que toute recherche ne peut être que soitaire.... https://t.co/aabNCiwSLF Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Extrait de mon journal-1984 J'en conclus donc et plus que...

Pages

Texte Libre


-->
<

Texte Libre

Texte Libre


Jetez un oeil dans mes LIENS sur Richard OLIVIER, BIG MEMORY, mon ami Richard, Cinéaste belge, étant sur un gigantesque projet: Filmer tous les CINEASTES BELGES, morts ou vifs. Enfin, un artiste qui s'intéresse à ses pairs !http://www.bigmemory.be

Texte Libre

COHEN Eveybody Knows
Tibetan Song

Je suis sur les blogs pro-tibétains:

www.candle4tibet.org
www.ning.com

VENEZ M'Y REJOINDRE !

Christian VANCAU

9 septembre 2016 5 09 /09 /septembre /2016 10:48
En 2 la maison de Victor Hugo à la Grand-Place à Bruxelles (1852)
En 2 la maison de Victor Hugo à la Grand-Place à Bruxelles (1852)

En 2 la maison de Victor Hugo à la Grand-Place à Bruxelles (1852)

  Pour rappel, tous ces articles, depuis 1980 sont extraits de mon journal manuscrit qui, à cette date du 8 mars 2012, compte plus de 50.000 pages, et 168 volumes inéditables, si ce n'est par le biais d'Internet et de mon BlogCarte de Visite IPPA002

Cette année 1986 va être marquée par mon nouveau secteur bancaire,énorme, où je vais entrer en lice en tant qu'AUDIT. Ce secteur va du Nord au Sud de la frontière allemande (Aachen), à la Frontière française (Sedan-Montmédy-Longwy), en longeant à l'Est, le Grand-Duché de Luxembourg. Voici d'abord la partie Nord avec deux régions allemandes celle d'Eupen et celle de Saint-Vith. Eupen prospère car proche d'Aix-la-Chapelle et une région plus pauvre et plus rurale, ce qu'on appelle "les Rédimés", régionde Saint-Vith, qui a été annexée par l'Allemagne à certains moments de son histoire. On m'attribue de secteur parce que je me débrouille en allemand, ce qui va être pour moi l'occasion de repratiquer cette langueSecteur Ippa Verviers 1986Ensuite la partie Sud de mon secteur, qui va jusqu'à la frontière française. Notez que Moircy est sur la gauche. Disons que du Sud au Nord mon secteur fait environ 200 Kms et Moircy (à la fois mon domicile et mon bureau) apparaît très clairement dans le haut de cette carte1986 Secteur Sud IppaJe vais donc vous faire visiter toutes ces régions en photos et en textes puisque je suis sur les routes environ 12 heures par jour, dans une Ford Sierra blanche, appartenant à la Banque.

Mon job consiste à arriver à l'improviste chez des "agents" qui sont indépendants, par exemple "courtiers d'assurances" et de clôturer la caisse et le reste, séance tenante, en transmettant par ordinateur à la Banque IPPA Anvers, le résultat de mes contrôles. J'insiste bien, ces agents ne font pas partie du personnel Ippa, je ne suis donc pas dans des agences bancaires mais chez des Indépendants. Je dois demander bien gentîment à effectuer les inspections et revenir le lendemain si les gens ne sont pas disponibles

Et nous sommes dans une époque où il y a de plus en plus de fraudes et de hold-ups. J'en ai donc vu de toutes les couleurs. En outre je suis surveillé de près, puisque  la Banque IPPA veut ma peau depuis 1980. Je m'apprête donc à vivre près de 4 ans  d'enfer.

En attendant l'hiver est rude.

Hiver 86Janvier. Période à nouveau très difficile pour moi. Incertitude totale quant à mon avenir. Incapacité de faire un choix. Quitter la Banque c'est perdre mon territoire et mon eouvre. A la limite de la tenabilité avec mes employeurs.... Je viens de passer 3 semaines de congé de maladie, grâce à mon hyper-tension. Quel bonheur !!!!

Je n'ai q'une vie, alors laissez-moi la vivre et foutez-moi la paix....

 

Mon ami Jean-Pierre VERHEGEN, écrivain belge publie "Pubères, Putains". Voici un article à ce sujet, qui paraît dans la Presse belge en ce début 1986JP VERHEGGEN 1986200Jean Pierre a déjà commis quelques livres qui ont eu un certain retentissement: "Le Degré Zorro de l"Ecriture" à ne pas confondre avec Barthes, "Ni-Nietzsche Peau de Chien", "Madame Mao "  etc...

Je les connais bien lui et son épouse Gisèle Fusani , italienne de la région de Carrare.

 

Jean-Pierre VERHEGGEN

 

Poète, romancier, conteur, péteur de mots...
 
 
Né(e) le 06/06/1942
Biographie kaléidoscopique

Jean-Pierre Verheggen n'accorde que peu d'importance à une biographie académique. Il ne révèle d'ailleurs que l'essentiel, c'est-à-dire ce qui influe directement sur son oeuvre. Comme il se plaît à le souligner, au-delà de cette limite, tout portrait de lui n'est plus valable.

Sa naissance, le 6 juin 1942, à Gembloux, l'inscrit déjà dans la mouvance linguistique. Son père est originaire d'Orléans, sa mère est wallonne. Français et wallon se côtoient et se mêlent dans son oeuvre comme dans sa vie. En effet, si Verheggen vit à Mazy, dans le Namurois, il n'en manie pas moins la belle langue française, mieux même, il l'enseigna à l'Athénée royal de Gembloux. Il fréquenta l'ULB, ce lieu où il n'est pas bon de se prendre pour un écrivain, et, plus précisément, la section de philologie romane. Quelques années plus tard, son mariage avec l'Italienne Gisèle Fusani l'immergera un peu plus encore dans les langues, langues multiples et plurielles d'où naîtra sa langue.

Il est malaisé de dénouer le fil des influences qui ont joué sur l'oeuvre de Verheggen. Il se recommande en effet de tous - de tout même! - et de personne. Notons qu'il eut pour professeur de littérature Raoul Vaneigem (Auteur du" Traîté de Savoir-Vivre à l'usage des jeunes générations " ) et qu'André et Cécile Miguel, ses voisins, le guidèrent, sans l'orienter. Rappelons aussi que le Namurois est la patrie de Michaux et de Rops. Pour le reste, demandez à Verheggen quelles sont ses sources d'inspiration. Il vous répondra volontiers, et le plus sérieusement du monde : Badoit, Volvic, Spa Monopole, Chaudfontaine...

De plus, pour lui, être écrivain ne veut pas dire limiter sa curiosité au seul domaine littéraire. Toutes les formes d'expression retiennent son attention : la peinture, par exemple, mais aussi les moyens audio-visuels. La langue, en effet, est multiple.

L'épisode biographique maoïste résonne dans Le degré Zorro de l'écriture, Divan le terrible, et Vie et mort pornographique de Madame Mao. Le vécu a imprégné ces textes d'un leitmotiv : lézarder les images figées et sacralisées des Pères du monde. Mao rejoint ainsi Nietzsche, Platini, Tintin, Sade, Buck Danny, Lénine et tout autre prétendant au piédestal. L'auteur y compris.

À chaque instant, derrière chaque mot, se retrouve donc la biographie rejouée de l'auteur. La vie et la langue s'imbriquent indissociablement. Miséréré, qui clôture Stabat Mater, voit Verheggen nous livrer ses impressions post-opératoires.

Le bistouri du chirurgien qui le taillade lacère son texte. Pour l'auteur, c'est très clair : plus rien ne distingue son oeuvre de sa vie. Pénétrer l'une, c'est s'immiscer au coeur même de l'autre.

Le voyeurisme est pourtant ardu. La démesure peut occulter la pudeur d'un homme qui se livre avec une sophistication non fardée comme dans cette Lettre d'amour à Gisella Fusani au coeur du Ridiculum vitae.

C'est en définitive par irrespect du lecteur et de lui-même que le luxuriant luxurieux Jean-Pierre Verheggen, actuellement «chargé de mission spéciale» à l'asbl "Promotion des Lettres belges de Langue française", nous livre ses Portraits de l'auteur où se rejoue ce que cet homme n'est peut-être pas.
 

Ce 28 février je me rends  à la clinique de Sainte-Ode, voir mon beau-père Louis Nassogne, qui est en mauvais état.

Ma belle-soeur Marie-Henriette Nassogne vient le WE. Elle lit "La Femme essentielle" de Philippe Solié et nous amène deux poupées "Vaudou", achetées par Marcel Reynders lors de son voyage dans les cajuns de la Louisiane

Je vais commencer sérieusement à voyager dans mon nouveau secteur, vissé au volant de ma voiture. Chaque lundi je reçois une volée de dossiers d'inspection à réaliser.

En mars je commence par la région arlonnaise. Voici les contreforts du quartier et de l'Eglise Saint-Donnat . Mon resto crétois El Greco et en fin de journée le Coconut, tenu par Murielle Huberty et son mari Jean-Marie Luntumbwe, Zaïrois et musicien, ceci avant de reprendre la route de Moircy, situé à une cinquantaine de Kms d'Arlon. Bien souvent des journées de treize heures, départ à 7h du mat, retour à 20h00.

16 mars. Aujourd'hui les élections en France et cette terrible crainte que la gauche ne soit virée après 5 ans de pouvoir. La peur du retour de ces vieilles et grandes gueules de la droite, ces éternelles et envahissantes bêtes gueules à cravattes aussi pincées que leurs lèvres

St Donat Arlon-copie-1J'ai envie de créer un club de pré-suicidés cioraniques. On ne vit vraiment que lorsque l'on accepte d'être en bordure de la mort

Depuis fin janvier 1986, je  commence à remonter vers le Nord dans ce qu'on appelle "Les Ardennes liégeoises". Région de Hamoir sur Ourthe, avec la maison de ma tante Berthe Duesberg-Pirenne, souvenir d'enfance et d'adolescence "Je suis à Hamoir le long de l'Ourthe, près du château Rancelot, sur la route de Lassus, là ou je péchais à longueur de journée quand j'étais adolescent et je viens de revoir les deux propriétés (Pirenne et Hanquet) dans les quelles j'ai passé plusieurs séjours, le dernier en 1956, avec mon ami Alex Jacquemin (devenu professeur d'Economie à l'Université catholique de Louvain). Dans cette villa nous avons parlé des "Jeunes Filles " de Montherlant, dont la lecture était interdite dans le collège de Jésuites dont nous sortionsHamoir Tante Berthe0004Ensuite je remonte sur la région de Verviers, via Theux, sur la place où vécut le peintre et écrivain Marcel MARIEN. Voici un article où Marien parle de l'héritage de MAGRITTEMarcel Marien067THEUX img032La colline des SIx-Cents FranchimontoisTheux-Les 600 Franchimontois

REMOUCHAMPS et l'Amblève, la cascade de Coo, La Reid,Remouchamps img022-copie-1STAVELOT, la ville d'Appolinaire    Stavelot img021-copie-2

SPA, ville d'Eaux et de Victor Hugo, voici son hôtel (ci-dessous) "La CHAMBOTTE"SPA Victor Hugo img026-copie-1Le Pouhon de Pierre Le Grand (Les Sources des Eaux de Spa)SPA Le Pouhon img027-copie-1La Promenade des Sept heuresSPA Promenade des 7 heures img024

La promenade des Artistes (nous sommes au bord des Fagnes)SPA Promenade des Artistes img025-copie-1

Et enfin VERVIERS, le berceau de ma famille maternelle, ville des LAINIERS (Les DUESBERG et les HOUGET, notamment))images

D'abord la Vesdre (l'arrière de la rue Spintay, vue du Pont des Récollets) Une villa en ruines à Stembert sur le haut de Verviers, ayant probablement appartenu à un riche patron lainier du début de siècle, Verviers étant devenue la Capitale mondiane de la Laine Stember255Verviers Du Pont des Récollets img028-copie-1

La rue Spintay sur une carte postale ancienneVerviers Spintay058

L'Harmonie (Société musicale de Verviers).L'Harmonie

Le Parc de l'HARMONIE.verviers1

Verviers L'Harmonie051La Gare de Verviersverviers Gare Centrale

La Place du Général Jacques où habitent André et Odette BLAVIER (vers le dessus à gauche)verviers Place du général Jacques img031-copie-1La même place vue du haut, donc de l'Eglise Ste Julienne. 

Un plan de Verviers , brossé dans mon journal

L'Hôtel de Ville de Verviers, face à la Bibliothèque de Verviers, où se trouve André BLAVIER, qui gère là-bas, le Fonds QUENEAU, son ami pataphysicienVerviers Hôtel de Ville img033Voici la Bibliohèque communale de Verviers

et son conservateur André BLAVIER, membre du collège de Phataphysique, celui de Vian et de Queneau et auteur, notamment des "FOUS LITTERAIRES", Fondateur de la revue "TEMPS MÊLES", dont il va me donner une série de  numéros que j'ai conservés soigneusement. Ajoutez à cela, héritier de tous les documents Queneau, qu'il mettra à la disposition des chercheurs et du public dans sa bibliothèque communale de VerviersTemps mêlés004BLAVIER AndreFLveyrierplan verviersA la mi-mars je ne suis pas allé à mes 30 ans de rhétorique au Collège Saint-Servais à Liège. Je m'y étais rendu en 1976, pour les 20 ans. Enorme erreur. Jamais plus.... Mais j'ai envoyé une lettre pour m'excuser (donc pas encore tout à fait libéré), donner de mes nouvelles, communiquer mes coordonnées. Aucune réaction. Ce qui prouve à suffisance l'inanité et la fausseté de ces réunions de vieux troupiers, d'anciens collègues boy-scouts, en culottes courtes. On bat le rappel tous les dix ans, mais comme on n'a plus rien à se dire-on n'a peut-être jamais rien eu à se dire d'ailleurs, on organise pour tuer le temps, une visite guidée des anciennes Mines de Blegny-Trembleur. Ensuite, Messe au Colège à Liège, mais non-obligatoire. Manquerait plus que cela !!!. Ensuite apéro feutré, du vin de messe coupé d'eau bénite et dîner dans un brouhaha indescriptible, une salle remplie de tables et de jubilaires de tous crus, avec des soutanes, des sermons et aussi plein de scouts, de "routiers-maîtres", traduisez de boy-scouts attardés, la cinquantaine, toujours en culottes courtes ( Il faut choisir, la culotte courte ou la jupe de la soutane) avec leurs jambes poilues et plissées dépassant péniblement, de leurs culottes bleu- libéral ou kaki-caca et leurs noms d'animaux, leurs" totems", Eléphant, Jumbo, Grizzly, Hamster, Spirou, Baloo, Isard, Fouine, Blaireau...tu parles d'une ménagerie...

Après cette première tournée dans mon secteur, fin mars, je me paie un petit séjour à Bruxelles avec ma compagne Céline. D'abord rue de Florence, chez notre amie hongroise Maya et son nouvel ami Serge Janssens, attaché au Service commercial du Crédit Lyonnais.. Nous traverserons" Le mont des Arts" et le magasin d'instruments de musique Old England (voir plus bas)...

Puis nous émigrerons vers le quartier Ste Catherine, où nous visitons la maison de la Bellone (1883-Art Nouveau).La Maison de la Bellone Nous nous retrouverons au grand café d'artistes de Bruxelles, au Falstaff (Brasserie), près de la Bourse, où nous buvons une bière à la framboise.Falstaff5-image2Falstaff à Bruxelles

L'Eglise Ste Catherine

Bruxelles Ste CatherineBruxelles Plan259

Le Mont des Arts et le magasin d'Instruments de Musique ex- Old EnglandOld EnglandBruxelles Mt des Arts257Puis la Gand'Place et la Maison de Victor Hugo (1851 en partant pour l'exil)Bruxelles Grand Place260au 26-27 de la Grand-Place "Le Pigeon". La maison du milieu sur la photo ci-dessous.Il y a une plaque commémorative Maison de Victor Hugo en exil à Bruxelles

Nous irons à la Libraire "La Proue" où je veux acheter "Les Fous littéraires" d'André Blavier mais les trois derniers exemplaires viennent d'être volés.. Discussion avec un certain Pochet, un client de mon âge (48 ans) qui me demande si j'ai des numeros de "Temps Mêlés" (la revue d'André Blavier) à revendre. André m'en a donné une série mais pas question que je m'en défasse. Pochet a participé à deux colloques Queneau (à Cerisy, je suppose).

 

Et le WE de fin mars qui est le we de Pâques, nous sommes à Redu avec notre ami Jean Bernard, le village européen du livre, situé à une trentaine de Kms de chez moi. Chaque maison est une librairie ou un café-resto. Il y a des nuits du livre. J'achète un livre de René Crevel "Mon Corps et moi-La mort difficile"  (Editions Rencontres-Lausanne) et un Une vie de Rimbaud d'André D'Hôtel. Rencontre de Mireille Gerard, peintre et de son ami Michel Olivier (le neveu d'Omer Marchal) qui tient une librairie très à droite, "L'Ile  lettrée". Gros malaise

 

Je retournerai seul à Redu le lendemain et rencontrerai un guitariste de 24 ans qui s'appelle Hughes DRAYE. Après quoi je veux reprendre ma voiture dans un terrain boueux et je patine a donf. Je serai dépanné par un tracteur. Je suis bel et bien en train de m'ENLISER et c'est un avertissement. Je ne vais pas bien du tout et je me suis pété la gueule à Redu. Ca ne marche plus avec mon épouse et je suis hyper harcelé par ma banque au point d'avoir envie d'en finir.

 

Ce 1er avril, à Apostrophes on parle du "Parfum" de Patrick SUSKIND.

 

Sur Télé 2 un autre reportage sur un peintre, écrivain, cinéaste belge Pierre MICHEL, mort accidentellement en 1981, à 32 ans. Un petit bonhomme, bourré de créativité, proche d'Alechinsky et de Cobra, entre autres, et qui se révèle incapable de répondre un mot lors de l'émission Arts-Hebdo de 1979 (RTB Christian BUSSY), dans laquelle je passerai un an plus tard, interrogé par le même Christian Bussy. Et il meurt à 32 ans, totalement méconnu alors que nos cimaises nationales et internationales sont bourrées de nullités tapageuses. Il a fallu qu'il meurt et qu'il ait sans doute 2 ou 3 amis fidèles pour que ce film superbe jaillisse, avec sa peinture, son écriture, sa musique et ses films! Une production abondante et remarquable d'originalité et de vibrationsPierre MICHEL Bio 86001-copie-2Nous sommes le 9 avril et je repars vers le Nord. J'en suis à ma 89e inspection depuis le 3 février avec des trajets harrassants en voiture et une obligation de surgir à l'improviste dans les agences, prévenir relève de la faute grave, et donc de tomber à de mauvais moments et de devoir revenir le lendemain ou les jours suivants. Découvrir les fraudes dans certaines agences et aussi les dépanner en cas de hold-ups, commis la veille. C'est l'enfer...

 

Je suis à nouveau dans la région de Verviers et je découvre un petit resto sympa "Le CANOTIER", rue des Raines. Au fond, l'Eglise Saint-Remacle. Le Canotier est un cabaret. Ils ont reçu les PLATTERS la semaine dernière, avec deux membres-fondateurs. C'est l'ancien Hôtel des Flandres au nos 65 et 67 de la rue des Raines. Je parle à un habitié un certain monsieur Froidthier car en fait je cherche la maison de l'historien Henri Pirenne et le patron ne sait pas, et ce client non plus. Pourtant il me parle de ma famille. Un certain Leon Duesberg, de son château de Soiron, d'un fils suicidé.

Verviers-Le-Canotier-Rue-des-Raines-copie-2.jpg
A 11h45 je me tire chez André Blavier et on revient avec Odette prendre l'apéro au Canotier. Monsieur Froidthier, toujours là (il habite rue du Centre et nous offre un verre). André me propose d'aller à la recherche de la maison d'Henri Pirenne, l'Historien. ll ne sait plus très bien laquelle mais il se souvient qu'il y avait un perron devant la porte d'entrée. Nous y sommes c'est le n °17 de la rue des Raines, au coin de la rue des Suisses ( La maison Vivroux). André s'est occupé du frère d'Henri, le peintre Maurice Pirenne, qui avait épousé la soeur de mon grand'père Jules Duesberg, ma tante Maria. Henri, lui est un historien célèbre mais dans sa rue on ne sait plus où est sa maison???Généa Duesberg003

André m'apprend que dans cette rue des Raines, il y avait des étangs, remplis de Rainettes. Finalement on mange là-bas. Un certain Williquet s'amène, il tient une galerie à côté du resto. André regarde mon journal et semble s'y intéresser beaucoup. J'en suis à cette époque à la page 1790 et  c'est mon 5e tome. André Blavier est mon premier lecteur

Je pars pour faire deux inspections-retomber dans ce stupide monde de la finance, sans transition, dans des villages avoisinants et serai rentré à la maison à 20 heuresVerviers. Maison d'Henri Pirenne-Rue des Raines img034Plan Verviers

Je demande à André d'où provient ce nom des Dardanelles attribué à un quartier de Verviers (voir le haut du plan ci-dessus), le long de la Vesdre. Il me dit que Victor Hugo qui est aussi venu à Verviers, s'était posé la même question. Mais pas de réponse. Verviers a été en relation avec l'Orient dans son commerce lainier. Alors Bosphore, Dardanelles et Vesdre (la rivière qui arrise Verviers)???

Je réalise qu'en un mois je suis tombé 3 fois sur Victor Hugo, à Spa, à Bruxelles et à Verviers

Nous sommes le 11 avril et à Moircy, il neige sans arrêt. C'est le week-end et je vais acheter des planches pour construire mon 1er barrage sur le ruisseau. Je plante aussi des tas d'arbustes

Le samedi 12 avril, nous partons pour Luxembourg où habite notre fille Valérie, récemment mise en ménage avec Stephane Poncin de Saint-Hubert. Ils travaillent tous deux dans cette ville, située à 60 Kms de chez nous. Luxembourg Avril 2006

Dès le 15 je vais repartir en inspection, encore plus au Nord à la frontière allemande, Welkenraedt, Montzen, La Calamine, Gemmenich. Gemmenich point extrême, faisant frontière avec l'Allemagne et les Pays-Bas, est à 135 kms de chez moi. Il me faut 1h45 pour y arriver, cela veut dire 3h30 de trajet aller -retour, plus les trajets dans le secteur. C'est une région sinistre et plate, située à 1/2 heure d'Aix-la-Chapelle. Voici MontzenMontzen-copie-1Gemmenich et son parc des trois frontières. Là j'aime bien. On descend à gauche on est en Allemagne, à droite on est en Hollande à VaalsGemmenich Les 3 FrontièresVoici Vaals aux Pays-BasVAALS-copie-1Et de temps en temps je vais pousser mon nez à Aachen-Aix-la-ChapelleAACHENAachen2Aachen3

Cette nuit du 20 au 21 avril, mort de notre chat siamois Colombo. Il était né le 13 avril 1973. Toujours cette rhinite dont il était resté atteint et qui avait, il y a 2 ans, entraîné la mort de son frère Congolais, de sa mère Mistinguett et de son demi-frère Figaro, la panthère noire. Seule Chélidoine, siamoise et Jojo le tigre en ont réchappé. Et une nouvelle venue Lola, la chatte des bois. Ici de gauche à droite, Chélidoine, Congolais et Colombo, frères et soeur d'une même portée, celle de leur mère Mistinguett

Trois-Siamois.jpgColombo, depuis des mois nous assistions à ta lutte contre la mort, appelant le vétérinaire, te donnant à manger, bouchée après bouchée, depuis plus d'un an. Nous avions failli te faire piquer, il y a un mois, mais tu avais repris vie. J'ai toujours dit qu'un morceau de moi mourrait, le jour où tu disparaîtrais. Ce fut le cas déjà avec Figaro. Mes  animaux sont des morceaux de ma chair.

Colombo, tu étais le chat parlant, oui tu parlais et tu répondais. Tu avais une terrible grosse bouille, mon Siamois tout blanc, tu étais celui pour lequel nous avions le plus de tendresse..et c'était atroce de te voir souffrir ainsi.

On t'a retrouvé tout raide dans la caisse où je t'avais couché cette nuit à minuit car tu titubais en cherchant un coin où te retirer-ton cerveau était atteint. Ce matin tu avais gardé cette position dans laquelle je t'avais couché, avant d'aller me coucher mais malgré tout, quand Céline t'a découvert ce matin...je n'y croyais pas...étant parvenu à refouler dans mon sommeil, cette angoisse de ta mort toute proche;.

Tu nous avais accompagné pendant treize ans. On t'aimait bien, tu sais !!!

 

Ce mercredi 23 avril me voici à nouveau dans le Nord, à Dolhain-Limbourg entre Verviers et EupenDolhain-LimbourgEnsuite ce sera EUPEN les 24 et 25 avril 1986, curieuse  petite ville, une mini-Aix-la-Chapelle. Inspection notamment dans un gros bureau d'assurances, chez Diether Thielen, bien connu sur la place, qui m'invitera à manger chez lui et me racontera la mort de son jeune fils noyé dans son étang.EUpen1EUPEN La ville hauteEupen PlanEUPEN005

Voici ce qui va devenir mon restaurant à chaque séjour dans la région, à savoir pendant 3 ans. Chez VISE-MEESSEN à la Haarstrasse. En fait Eupen est la capitale de la région allemande de Belgique.

Ensuite retour dans la région de Verviers et et le 30 avril, je serai en congé pour 10 jours. J'ai fait plus de 3.500 Kms en avril et 112 inspections en mars-avril.

Nous accueillons mon ami Marcel Reynders, retour de je ne sais plus quel pays d'Asie(Mongolie???) dont il a ramené un masque étrange. Le voici et moi en

 

Marcel Reynders

dessous

Masque ReyndersIl nous a rapporté deux Poupées Vaudou et des aiguilles pour pratiquer l'Envoûtement, ce que je n'ai jamais fait. Voici le prospectusPoupées Vaudou130

 

Pour me reposer j'entreprends la construction en béton armé de deux barrages au grand étang, un à l'entrée et un à la sortie. Voici un des éléments du barrage d'entrée. Les barreaux sont imposés par Les Eaux et Forêts, je n'ai pas le droit de capter le poisson du ruisseau-écart de 1 cm entre chaque barreauGrille d'Entrée de l'Etang

Sur ma lancée je vais renforcer les 6 barrages du ruisseau. reconstruction complète avec des "U" en fonte enfoncés dans le fond du ruisseau, à la masse, à chaque barrage et introduction des poutrelles en bois dans ces tenants en fonte
 

 Le 7 mai, je ramasse des tritons en forêt dans des ornières de tracteurs et les introduis dans les étangs. Les voici dans des bassins. Il y en a 61 et le lendemain j'en ramènerai encore 25Tritons-copie-1

Et en route vers l'étang. Superbes petite bêtes au ventre orangeTritons2-copie-1Il fait toujours aussi dégeulasse, nous n'avons pas encore vu le printemps. J'ai aussi agrandi le 2e étang et planté des Saules, y compris un Saule PleureurLa Mare ce 10 mai-2Voici l'étang n°2 à la fin de mon congéLa Mare ce 10 mai-1La mare ce 10 mai-3 (2)L'arrière de notre maison vue de l'étang 2

Et le 13 mai je repars pour les régions allemandes, la région de St Vith, ce qu'on appelle les Cantons de l'Est qui comme l'Alsace avaient été repris par l'Allemagne d'où leur nom de "Pays rédimés". Voici les villages que je vais me taper: Büllingen, Hepscheid-Heppenbach, Weismes, Amel, Elsenborn, Sourbrodt, Rocherath...et bien entendu Sankt-VithCartes Rédimés n°2Saint-Vith, capitale des "Rédimés"Saint Vith-copie-1Et redécouverte du barrage de Robertville. Les pions du collège Saint-Servais ont cherché mon corps au pied de ce barrage lors d'une excursion de fin d'année où j'avais fugué avec 2 copains. C'était en 1949Robertville006.jpg

Les 21-22 et 23 mai je suis en inspection dans la région du Sud de Saint-Vith, morne plaine. La voici. J'y accède par Gouvy et BehoCarte Rédimés008

 

Le 21 mai je suis avec ma chienne Craquotte dans un bois entre Saint-Vith et Manderfeld, à 2 pas de la frontière allemande, à savoir de la "Schnee-Eifel". Il est 12h45 et j'ai terminé une inspection ce matin à St Vith. J'ai mon pic-nique. Le soleil pointe enfin. A peine installés dans un chemin de traverse, nous voyons apparaître un garde-chasse à la Schleu. mais il se montre très aimable et me dit "Nicht den Hund zu weit laufen lassen.." ce qui me paraît évident. Und ich antwort "Ya ya , einverstanden. Krakooot, hast du gehört ?. Komst du hier, bei mir !!!"

C'est en fin d'après-midi que je passe chez les Schouteden à Wisembach, amis des Blavier. Deux peintres, Mathieu Schouteden et Simone HUBY, qui, comme moi, travaille beaucoup sur les déchets. Première prise de  contact. Ils vivent dans un chalet. Mathieu a été professeur-frère à Saint-Luc à Liège (Beaux-Arts). Voici une vue prise de leur chalet et en-dessous le vieux viaduc, juste avant d'accéder à leur chaletWiesembach Simone Huby-copie-1

Décès de mon Beau-Père

Je suis à mille lieues de me douter que mon beau-père est en train de mourir.

Le lendemain je suis à nouveau en "allemagne" à Hinderhausen Crombach et à Oudler-Thommen et le soir tard je me rends à la mortuaire située à On (Jemelle). Je lui avais rendu visite à mon beai-père, à Ste Ode le 28 février et lui avais amené de la bière de Vieuxtemps qu'il adorait. Et là je le vois enveloppé dans un drapeau belge, que les Résistants étaient venus lui mettre en cachette car il n'en voulait pas (il aurait trop souffert du statut de ses parents résistants???). Il ne voulait pas non plus être enterré à On parmi ses camarades résistants. Et donc le 24, nous irons tous à Robermont (Liège) le voir passer au four, puis on répandra ses cendres dans ce grand parc, celui où j'avais enterré mon grand-père Jules Duesberg en 1946.

Louis Nassogne, je l'aimais bien mon beau-père et lui aussi. Il travaillait à la meteo dans les champs d'aviation belges. On parlait de politique ( Il était PS), de Bob Claessen, de François Perrin, mon ancien professeur de Droit,  de Rocard et surtout d'Albert Camus qu'il aimait beaucoup. Louis Nassogne et son épouse Charlotte Collignon avait un fils aîné de mon âge et deux filles, Céline mon épouse et Marie-Henriette, qui, elle, avait épousé le peintre de Lierneux Jean-Pierre Rensonnet (alias Ransonnet)

 

Début Juin. J'en ai marre de ces inspections-travail stupide, emmerdant...et de ces routes qui n'en finissent pas.

Ici en allemagne belge on ne dit pas "wiedersehen" mais TSCHÜSS"

La seule chose positive est que je suis forcé de repratiquer l'allemand

Reprise de  contact avec Jean-Pierre Ransonnet

Tenir le coup jusqu'aux vacances

Je ne parviens plus à peindre, je suis complètement pompé par mon boulot

Ma seule compagne, ma chienne Craquotte, nullement les soi-disant "humains" qui m'entourent...

Halte au bord des lacs artificiels. Le Barrage d'Eupen. Seule l'eau m'apaiseEupen Le Barrage-1Eupen-Le Barrage-9 juinAussi dans la région de Vielsalm. Mon secteur est immense. Je mange au resto "Les Myrtilles"Vielsalm Les Myrtilles

 

Retour des Martinets ce 10 juin....

Réunion des Cadres Ippa  au Château de GENVAL(Brabant wallon) ce 18 juin .L'horreur...Cauchemard. Tous les cadres assis l'un contre l'autre à écouter les bla-blas de 6 cons successifs avec un exposé final d'un français Christian Loviton, nous parlant de notre avenir...éléctronique. Je me suis enfui à 20h45, avant le diner et suis allé rechercher ma voiture, garée heureusement à 2 kms de là, sinon on ne m'aurait pas laissé partir

 

Mort de COLUCHE en moto ce 19 juin, près de Grasse. CHOC !!!!Mort de Coluche-copie-1

Le 23 juin je pêche 6 truites dans mon ruisseau dont deux de 25 et 35 cms. Je continue de renforcer les barrages

En coupe du monde la Belgique bat l'Espagne et se qualifie pour les demi-finales où elle rencontrera l'Argentine

Valérie, ma fille est toujours en Grèce

Les rats musqués ont détruit le Massettes. Je ne me résouds pas à les faire piéger

Fin juin, je restaure la grande muraille du grand étang en remettant de la couleur à l'huile avec le pouceEtang juin 86009Et voici le décor, les deux étangs à la mi-86. Ils font chacun 200m2, creusés à la bêche, à la pioche et à la main....Preuve de ma résistance et les arbres grandissent peu à peu. Tout en bas en fond d'écran c'est un de mes quatre  AulnesEtang juin 86-2010

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans Ma BIOGRAPHIE
commenter cet article

commentaires

Dona 15/03/2012 00:00


Bonsoir,


C'est en fouinant sur internet, que je viens de découvrir l'histoire d'Ari...je suis émue.... par ce petit garçon tout blondinet, tendre, un petit amour d'amour.... La folie des adultes... "même
pas peur ..." peuvent-ils dire.... le grandiose, le faste...le destroy... la fange........... et dans l'ombre Ari et sa Mamie, Ari et son Papy...Ari qui a grandi...est devenu un papa à
son Tour... un vrai Papa...


Merci Dona

Christian VANCAU 04/05/2012 07:39



une histoire qui me révulse. Il y a eu un reportage à la télé, je l'ai enregistré. Je ne pouvais pas ne pas écrire cet article, Dona