Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 


LE BLOG TOTEMS DE CHRISTIAN VANCAU


 


POUR TRADUIRE MON TEXTE DN ALLEMAND OU EN ANGLAIS CLIQUEZ CI-DESSOUS

 

Site traduit en Allemand :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/de/index.html

 

Site traduit en Anglais :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/en/index.html


Sur cette photo, Christian Vancau dans son jardin avec quelques uns de ses totems et sa guitare à la main


Présentation

  • : le blog totems par : Christian VANCAU
  •   le blog totems par : Christian VANCAU
  • : Il s'agit de la réflexion d'un peintre de 78 ans, au départ d'un territoire peint et sculpté par lui, au coeur de l'Ardenne et dans lequel il vit en solitaire, tout en y accueillant de nombreux visiteurs!
  • Contact

Profil

  • Christian VANCAU
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.

Carte mondiale des Blogueurs

J'habite dans le Sud de la Belgique, à 10 Kms au Nord de Libramont, 50 Kms au Nord  de Sedan et 75 Kms au Nord de Longwy. Sur cette carte, la Belgique au Nord de la France et au Sud, une flèche noire indiquant mon village, situé au Nord de LibramontUne autre perspective. Moircy encadré, Bastogne 30 Kms Nord-Est, Luxembourg- ville au Sud-Est, Carte-Prov.Lux2-jpgSedan et Carte-Prov.Lux-jpgCharleville au Sud-Ouest

Recherche

<a href=

Mon adresse-mail est la suivante:  christian.vancau@base.be


" C'est d'abord un combat contre les parents et ensuite un combat contre les maîtres qu'il faut mener et gagner, et mener et gagner avec la brutalité la plus impitoyable, si le jeune être humain ne veut pas être contraint à l'abandon par les parents et par les maîtres, et par là, être détruit et anéanti "
( Thomas Bernhard, écrivain autrichien décédé en 1989 )

Ma biographie c'est ce combat et rien d'autre




Je suis un homme de 74 ans retiré dans un tout petit village des ardennes belges,  un endroit magnifique au bord de la forêt. J'y vis seul . J'ai une fille de 46 ans et deux petit-fils de 21 et 6 ans, qui vivent tous les trois à 10 Kms de chez moi.. Je suis donc un homme d'avant-guerre (1937), né à Gand en Flandre, de père gantois et de mère liégeoise (Gand et Liège sont les deux villes rebelles de Belgique ). Je suis arrivé à Liège en 1940 avec ma mère et ma soeur, alors que mon père s'était embarqué pour l'Angleterre, dans l'armée belge et y exerçait son métier de chirurgien orthopédiste. Je n'ai donc réellement rencontré mon père qu'à l'âge de 8 ans, après la guerre, en 1945. Mis à part 2 années à Bruxelles et une année en Suisse à Saint-Moritz, j'ai vécu à Liège et y ai fait toutes mes études, humanités gréco-latines chez les Jésuites et Droit à l'Université de Liège. Je me suis marié en 1962, ai eu une petite fille Valérie et ai cherché une situation, muni de mon diplôme de Docteur en Droit. J'ai trouvé un emploi dans la banque. Je n'aimais ni le Droit ni la banque, je ne me savais pas encore artiste, je voulais être journaliste. Ma famille bourgeoise m'avait dit "Fais d'abord ton droit" !  En 1966, j'ai commencé une psychanalyse qui a duré 5 anset demi. En 1967, j'ai commencé à peindre. En 1971, ma Banque m'a envoyé créer un réseau d'agences dans le Sud de la Belgique, ce que j'avais déjà fait dans la province de Liège. Je me suis donc retrouvé en permanence sur les routes explorant village après village, formant les agents recrutés et les faisant "produire". Il ne m'aurait jamais été possible d'être un banquier enfermé. Je ne tiens pas en place. Pendant 8 ans j'ai vécu au-dessus de ma banque à Libramont, créant mon réseau. En 1975, j'ai été nommé Directeur et Fondé de Pouvoirs. En 1978 j'ai acheté une maison en ruines à Moircy, mon territoire actuel. Je l'ai restaurée et y suis entré en 1979. En 1980, ma banque a été absorbée par une banque plus puissante et l'enfer a commencé. En 1983, mon bureau a été fermé. Je suis devenu Inspecteur, puis Audit en 1985 avec un réseau de 140 agences couvrant tout le Sud et l'Est de la Belgique. Dans le même temps je transformais mon territoire, creusais des étangs, installais plantations et totems et peignais abondamment. En 1989, j'étais "liquidé" par ma Banque avec beaucoup d'autres, pour des raisons économiques. Ma femme est partie.Je me suis retrouvé libre avec 28 mois de préavis et puis ensuite chômeur. Mais j'ai  intenté un procés à ma Banque. Ca a duré 4 ans et j'ai gagné. Quelle jouissance de pouvoir écraser une banque (à suivre)
.

<a href=

  

J'ai commençé à exposer en 1976 et celà a duré jusqu'en 1995, le temps de réaliser que le monde de l'Art  n'était pas plus reluisant que celui de la Banque. Je n'avais en outre, nul besoin de vendre et encore moins d'être célèbre. A chercher l'argent et la gloire, on est sûrs de perdre son âme, tôt ou tard (et de toutes façons, la réputation monte quand le cercueil descend ). J'ai donc quitté les mileux de l'art. J'ai encore peint jusqu'en 2002. Celà aura tout de même fait 35 ans. Je n'ai plus besoin de la peinture. Elle m'a permis de survivre psychologiquement et de me chercher. Pour moi l'Art est ce qui doit rendre la Vie plus belle que l'Art
Je suis un HOMME LIBRE, un sauvage, proche de la nature et des animaux, misanthrope, profondément rebelle, tout d'une pièce, physique, violent contrôlé à savoir positif dans ma violence, agnostique. Je ne crois absolument pas à l'avenir de l'Humanité. L'Homme est indécrottable. Il est UN LOUP pour l'Homme. Aucune leçon de l'Histoire ne lui a servi
Je ne crois pas à la politique. J'ai le coeur à gauche, instinctivement du côté des défavorisés, contre toute exploitation et abus de pouvoir, contre tout racisme, mais je ne suis pas de gauche, ça ne veut plus rien dire ! Et encore moins de droite, celà va de soi !
Je pense que si l'homme n'arrive pas à créer le bonheur dans sa vie personnelle intérieure, il est incapable de le créer pour les autres. La meilleure chose que l'on puisse faire pour les autres est d'être heureux soi-même !
Je préfère nettement les femmes aux hommes. Je me sens de leur sensibilité, je m'efforce de faire fleurir les mêmes valeurs qu'elles
Je pense que réussir sa vie, c'est réussir l'amour. Toutes les autres formes de "réussite", sont des ersatz qui ne "comblent "pas
Je suis né un 1er Novembre, suis donc Scorpion, Ascendant Gemeaux, Milieu du Ciel en Verseau, Mercure en Scorpion comme le Soleil, Mars et Jupiter en Capricorne, Saturne en Poissons, Uranus en Taureau, Neptune en Vierge, Pluton en Lion, Vénus en Balance, ainsi que la Lune, j'ai mes Noeuds lunaires ( sens de ma vie, mon destin ici bas ) et Lilith (la lune noire) en Sagittaire. Du Scorpion, j'ai l'agressivité, le côté piquant, le côté rebelle. Du Gemeaux, j'ai le goût des langues , de l'écriture, des voyages, et l'incapacité à rentrer dans des hiérarchies ou dans des groupes,
quels qu'ils soient, et à me soumettre à une autorité
Dans mes jeunes années j'ai pratiqué beaucoup de sports: tennis, natation, cyclisme, ping-pong, ski, boxe et karaté. Aujourd'hui toute mon activité physique est concentrée sur les travaux d'entretien de mon territoire. Je suis jardinier 6 mois par an.
En dehors de la peinture, je pratique d'autres activités: 1) Lecture (romans, polars compris, poésie, théâtre, ouvrages de philosophie et de psychologie, mythologies etc..) 2) Ecriture (Un journal quotidien depuis 1980, comptant à ce jour 45.000 pages ), 3) Musique (Guitare et piano). Toutes les musiques m'intéressent, blues, jazz, rock, chanson française, musique classique et contemporaine. 4) Photo et Video. 5)Jardinage et rapport constant avec le monde animal. 6)Et enfin l'informatique, activité nouvelle que je pratique depuis3 ans et qui a abouti à la création de ce blog

Articles Récents

  • https://t.co/WMu5oWiAYn
    https://t.co/WMu5oWiAYn Christian Vancau (@VancauChristian) September 23, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • J'ai reçu le 1er tome de ma Biographie, 2e...
    J'ai reçu le 1er tome de ma Biographie, 2e mouture et nouvelle couverture rouge avec photos Christian... https://t.co/uQZQbyZhvQ Christian Vancau (@VancauChristian) September 23, 2017 J'ai reçu le 1er tome de ma Biographie, 2e mouture et nouvelle couverture...
  • https://t.co/vFbC5e52lE
    https://t.co/vFbC5e52lE Christian Vancau (@VancauChristian) September 23, 2017 Christian Vancau shared his post.
  • https://t.co/n3fOdLsXMm
    https://t.co/n3fOdLsXMm Christian Vancau (@VancauChristian) September 22, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • Bio125 Mouvement Planète. A.G à Orleans - Déc.1969
    Lettre de Louis Pauwels datée de décembre 1969 Il neige à flocons drus, c'est une vraie tempête et nous partons en train avec Jean-Pierre Michaux et Marcel Reynders. Dés notre arrivée dans une serre magnifique où les tables sont déjà dressées, nous sommes...
  • Bio125 Mouvement Planète. A.G à Orleans -...
    Bio125 Mouvement Planète. A.G à Orleans - Déc.1969 - le blog totems par : Christian VANCAU https://t.co/syTVczuVu0 Christian Vancau (@VancauChristian) September 20, 2017 Lettre de Louis Pauwels datée de décembre 1969 Il neige à flocons drus, c'est une...
  • Christian Vancau Votre PDF MA BIOGRAPHIE peut...
    Christian Vancau Votre PDF MA BIOGRAPHIE peut désormais être téléchargé depuis l'adresse... https://t.co/xloUA5csh3 Christian Vancau (@VancauChristian) September 20, 2017
  • https://t.co/pPLeKPWBkx
    https://t.co/pPLeKPWBkx Christian Vancau (@VancauChristian) September 19, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/yD4hlUcVqS
    https://t.co/yD4hlUcVqS Christian Vancau (@VancauChristian) September 18, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/eIXLLD1WNc
    https://t.co/eIXLLD1WNc Christian Vancau (@VancauChristian) September 17, 2017 Christian Vancau shared his post.

Pages

Texte Libre


-->
<

Texte Libre

Texte Libre


Jetez un oeil dans mes LIENS sur Richard OLIVIER, BIG MEMORY, mon ami Richard, Cinéaste belge, étant sur un gigantesque projet: Filmer tous les CINEASTES BELGES, morts ou vifs. Enfin, un artiste qui s'intéresse à ses pairs !http://www.bigmemory.be

Texte Libre

COHEN Eveybody Knows
Tibetan Song

Je suis sur les blogs pro-tibétains:

www.candle4tibet.org
www.ning.com

VENEZ M'Y REJOINDRE !

Christian VANCAU

24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 07:09

OLIVIER GOURMET

Olivier Gourmet

Description de cette image, également commentée ci-après

Olivier Gourmet à Mirwart en 2008

Nom de naissance Olivier Gourmet
Naissance 22 juillet 1963 (49 ans)
Drapeau de la Belgique Namur
Nationalité Drapeau de la Belgique belge
Profession Acteur
Films notables
La Promesse
Le Fils
Sur mes lèvres
Nationale 7
Sauf le respect que je vous dois
La petite chartreuse
Mon colonel
L'Exercice de l'État

gourmet

 

 

Au cinéma, il est révélé en 1996 par La Promesse de Jean-Pierre et Luc Dardenne. promesse-1996-04-gLes deux cinéastes belges deviennent ses réalisateurs fétiches, et lui offrent le rôle d'un fabricant et vendeur de gaufres dans Rosetta en 1999 Rosetta imageset celui d'un professeur de menuiserie mystérieusement attiré par un de ses élèves dans Le Fils en 2002, filsqui lui vaut le prix d'interprétation masculine au festival de Cannes.

 

En dehors de sa collaboration avec les frères Dardenne, Olivier Gourmet apparaît régulièrement dans des rôles secondaires, dans des films d'auteur français. On le retrouve au générique d'œuvres aussi diverses que Ceux qui m'aiment prendront le train de Patrice Chéreau en 1998, et Peut-être de Cédric Klapisch, l'année suivante. Il collabore deux fois avec Dominique Cabrera sur Nadia et les hippopotames et Le Lait de la tendresse humaine.69215332 af w434 h q80

 

Biographie

 

Son père était marchand de bestiaux et sa mère cuisinière.

 

Il a suivi des cours au conservatoire royal de Liège. Ensuite, il a voulu travailler avec Patrice Chéreau à Nanterre mais à ce moment là, son école a fermé. Il rejoint alors le cours Florent mais le quitte pour retourner en Belgique. À Bruxelles, il joue au théâtre Le Mariage de Figaro puis Victor ou les enfants au pouvoir de Roger Vitrac.

Il rencontre Jean-Pierre Dardenne alors qu'il participe à un jury au conservatoire de Liège et se découvre avec lui une sensibilité commune.Gourmet et Luc Dardenne Au cinéma, il est révélé en 1996 par La Promesse de Jean-Pierre et Luc Dardenne. Les deux cinéastes belges deviennent ses réalisateurs fétiches, et lui offrent le rôle d'un fabricant et vendeur de gaufres dans Rosetta en 1999 et celui d'un professeur de menuiserie mystérieusement attiré par un de ses élèves dans Le Fils en 2002, qui lui vaut le prix d'interprétation masculine au festival de Cannes.

 

En dehors de sa collaboration avec les frères Dardenne, Olivier Gourmet apparaît régulièrement dans des rôles secondaires, dans des films d'auteur français. On le retrouve au générique d'œuvres aussi diverses que Ceux qui m'aiment prendront le train de Patrice Chéreau en 1998, et Peut-être de Cédric Klapisch, l'année suivante. Il collabore deux fois avec Dominique Cabrera sur Nadia et les hippopotames et Le Lait de la tendresse humaine.

 

En parallèle, il obtient quelques rôles importants. Dans Nationale 7, il joue un homme handicapé cherchant à s'épanouir par la sexualité, et dans De l'histoire ancienne, il est le frère de Guy s'occupant des obsèques de leur père.

 

En 2001, Jacques Audiard lui offre le rôle du patron de bar faisant du chantage à Vincent Cassel dans Sur mes lèvres. L'année suivante, il incarne un avocat dans Une part du ciel de Bénédicte Liénard et un cadre alcoolique dans Peau d'ange de Vincent Perez.

En 2004, il retrouve Dominique Cabrera pour leur troisième coopération pour les besoins de Folle Embellie.

En 2008 il est au côté d'Isabelle Huppert dans le film Home d'Ursula Meier.

En 2011, il joue le rôle principal du ministre des transports français Bertrand Saint-Jean dans le thriller politique L'Exercice de l'État de Pierre Schöller.

Il est par ailleurs propriétaire, par héritage familial, de l'hôtel du Beau-Site, à Mirwart, dans les Ardennes belges. Il explique qu'il a besoin d'exercer en plus de son métier d'acteur un métier manuel : « J'ai besoin de travailler physiquement. Je ne peux pas m'en passer. »P1110325

Christian Vancau au Beau Site à MirwartDSCN0613-001

P1110323P1110324P1110315P1090588Danielle De Wachter, ma compagne qui est une amie d'enfance d'Olivier Gourmet, à la terrasse du Beau SiteP1110311Catherine Gourmet, l'épouse d'Olivier, qui nous sert en terrasseP1110309

Olivier est arrivé. Discussion dans son café avec son épouse et un client : Jack

P1110313P1110314Nous discutons de mon Blog et du Dvd d'Hugo-Horiot, l'Homme de Boue, que je vais lui offrir276770 259654577407092 1852719250 nP1110312

L'intérieur de l'Auberge du Beau SiteP1090594.JPGP1090590.JPGP1090591.JPG

P1090596.JPG

Filmographieolivier gourmet.h170.280

220px-Olivier_Gourmet_et_Yves_Jacques.jp
magnify-clip.png
Yves Jacques et Olivier Gourmet (à droite) après une journée de tournage de La Petite Chartreuse en 2004.

Prix et nominations

  • 2002 : Prix d'interprétation masculine pour Le Fils de Jean-Pierre et Luc Dardenne, Festival de Cannes 2002
  • 2002 : Joseph Plateau Awards du meilleur acteur
  • 2003 : Prix d'interprétation masculine du festival de Téhéran pour "Le fils" de Luc et Jean-Pierre Dardenne.
  • 2006 : Prix d'interprétation masculine du festival de ShangaÏ pour "Sauf le respect que je vous dois" de Fabienne Godet.
  • 2007 : Prix Jutra du meilleur acteur conjointement avec Paul Ahmarani dans Congorama.
  • 2009 : Prix d'interprétation masculine du Festival international du film de Karlovy Vary pour Un ange à la mer de Frédéric Dumont
  • 2012  Nomination au César du meilleur acteur pour "L'Exercice de l'Etat"


  • Biographie d'Allo-Ciné

  • Son état civil

    • Nationalité
      Belge
    • Naissance
      22 juillet 1963 (Namur - Belgique)
    • Âge
      49 ans

    Sa biographie

    Petit-fils d'un menuisier, Olivier Gourmet grandit à Mirwart, village des Ardennes belges où son père est marchand de bestiaux et sa mère patronne d'un hôtel-restaurant. Il se découvre un talent d'acteur à 13 ans lorsqu'on lui demande de remplacer au pied levé un camarade de classe malade : en une réplique, il fait rire l'assistance. Après avoir hésité entre le journalisme sportif et la comédie, il obtient le Premier prix du Conservatoire de Liège au bout de seulement deux ans. Passé brièvement par le cours Florent, en classe libre, et par l'école des Amandiers de Chéreau (qui le dirigera plus tard dans Ceux qui m'aiment prendront le train), il enchaîne, à partir des années 80, les pièces de théâtre, de Labiche à Claudel.

    En 1996, la première apparition au cinéma d'Olivier Gourmet marque les esprits : dans La Promesse, le film-coup de poing de Jean-Pierre et Luc Dardenne, il se révèle saisissant de vérité en père odieux et combinard. Les frères belges, adeptes d'un cinéma brut et citoyen, ont trouvé l'acteur idoine. Ils lui confient alors le rôle du patron dans Rosetta, puis celui d'un menuisier qui engage comme apprenti l'assassin de son enfant dans Le Fils : souvent filmé de dos, le comédien n'en émeut pas moins le Jury du Festival de Cannes qui lui attribue le Prix d'interprétation en 2002. Mais, avant d'être consacré sur la Croisette, le Wallon avait déjà attiré l'attention des cinéastes français, participant à des oeuvres exigeantes (Nationale 7, De l'histoire ancienne), et affichant une prédilection pour les rôles de salauds (Sur mes lèvres, Sauve-moi).

    Très sollicité après son Prix d'interprétation, Olivier Gourmet reste la figure familière d'un cinéma d'auteur pointu (celui de des Pallières ou Eugène Green), mais prend aussi part à des productions plus grand public, comme Le Mystère de la chambre jaune, Les Fautes d'orthographe (2004) ou Les Brigades du Tigre (2006). Mi-ogre mi-prince charmant dans La Petite Chartreuse, il s'attache à révéler la part d'humanité de héros a priori infréquentables (le PDG du Couperet de Costa-Gavras). Son charisme et sa carrure l'orientent vers des personnages qui représentent l'autorité (militaire dans Mon colonel, curé dans Jacquou Le Croquant).

    Compagnon de Nathalie Baye (Mon fils à moi) ou d'Isabelle Huppert (Home), il occupe une place centrale dans le cinéma hexagonal, comme en témoignent ses prestations aux films-événements Coluche d'Antoine de Caunes, Mesrine de Jean-Francois Richet (2008) ou encore Go Fast (id.) d'Olivier Van Hoofstadt. Cet engouement se confirme avec sa participation à Bancs publics (Versailles rive droite) (2009) de Bruno Podalydès et Vénus noire (2010) d'Abdellatif Kechiche. Cependant, Olivier Gourmet n'oublie pas son pays d'origine, le comédien étant présent, pour la seule année 2010, aux castings de Robert Mitchum est mort d'Olivier Babinet et Fred Kihn et à celui de Blanc comme neige aux côtés de François Cluzet et Louise Bourgoin. La même année, il donne la réplique à son compatriote Benoît Poelvoorde dans le très lucratif Rien à déclarer de Dany Boon.

    En 2011, il n'a pas moins de cinq films à son actif, dont Le Gamin au vélo des frères Dardenne, et le très plébiscité L' Exercice de l'Etat, qui, en plus d'avoir reçu le prix de la critique au festival de Cannes 2011, a été nominé dans onze catégories aux César 2012 ! Après avoir endossé le rôle d'un Ministre des transports, Olivier Gourmet reste dans le domaine politique puisqu'il incarne un candidat à la présidentielle dans une fiction de Michel Muller intitulée Hénaut Président. Il gravite à nouveau dans les plus hautes sphères du pouvoir pour le téléfilm de Pierre Schoeller, Les Anonymes, qui met en scène une enquête policière au sein du gouvernement américain, avant de donner la réplique à Mathieu Kassovitz et Daniel Auteuil sous la houlette de Michele Placido dans le polar Le Guetteur
  • LES MAGRITTE 2013, ce  2 février. Les NOMINES de la 3e cérémonie des Magritte
    spacer
    Meilleur film
    spacer
    38 témoins
    A perdre la raison
    Dead man talking
    Mobile home
    spacer
    Meilleure réalisation
    spacer
    38 témoins : Lucas Belvaux
    A perdre la raison : Joachim Lafosse
    Dead man talking : Patrick Ridremont
    Mobile home : François Pirot
    spacer
    Meilleur film flamand en coproduction
    spacer
    A tout jamais - Tot altijd
    Le cochon de Madonna - Het varken van Madonna
    Little black spiders
    spacer
    Meilleur film étranger en coproduction
    spacer
    De rouille et d'os
    L'exercice de l'Etat
    La part des anges - The angels' share
    Le cochon de Gaza
    spacer
    Meilleur scénario original ou adaptation
    spacer
    38 témoins : Lucas Belvaux
    A perdre la raison : Joachim Lafosse, Matthieu Reynaert
    Dead man talking : Patrick Ridremont, Jean-Sébastien Lopez
    Mobile home : François Pirot, Maarten Loix, Jean-Benoît Ugeux
    spacer
    Meilleure actrice
    spacer
    A perdre la raison : Émilie Dequenne
    Au cul du loup : Christelle Cornil
    Les tribulations d'une caissière : Déborah François
    Toutes nos envies* : Marie Gillain
    spacer
    Meilleur acteur
    spacer
    Cloclo* : Jérémie Renier
    De rouille et d'os : Matthias Schoenaerts
    L'exercice de l'Etat : Olivier Gourmet
    Le grand soir : Benoît Poelvoorde
    spacer
    Meilleure actrice dans un second rôle
    spacer
    38 témoins : Natacha Régnier
    A perdre la raison : Stéphane Bissot
    Camille redouble* : Yolande Moreau
    Mobile home : Catherine Salée
    spacer
    Meilleur acteur dans un second rôle
    spacer
    De rouille et d'os : Bouli Lanners
    Dead man talking : Jean-Luc Couchard, Denis M’Punga
    L'envahisseur : Dieudonné Kabongo
    spacer
    Meilleur espoir féminin
    spacer
    Dead man talking : Pauline Burlet
    La folie Almayer : Aurora Marion
    Miss mouche : Mona Jabé
    Mobile home : Anne-Pascale Clairembourg
    spacer
    Meilleur espoir masculin
    spacer
    La tête la première : David Murgia
    Little glory : Martin Swabey
    Mobile home : Gael Maleux
    Torpédo : Cédric Constantin
    spacer

    Joachim Lafosse, Emilie Dequenne et Olivier Gourmet triomphent aux Magritte

    Mis en ligne le 02/02/2013

    Le comédien belgo-italien Fabrizio Rongione était le maître de cérémonie de cette soirée, présidée par l'actrice et réalisatrice belge Yolande Moreau.

    Le film "A perdre la raison" est le grand gagnant des "Magritte du cinéma" 2013, des prix visant à récompenser le "meilleur" du cinéma belge francophone.

    Lors de la troisième édition de ces Magritte qui a eu lieu samedi soir à Bruxelles, le long métrage de Joachim Lafosse, librement inspiré de l'Affaire Geneviève Lhermitte, a ainsi remporté les "Magritte" du meilleur film, de la meilleure réalisation, de la meilleure actrice pour Emilie Dequenne et du meilleur montage. Les "Magritte" récompensent les films belges reconnus par la Fédération Wallonie-Bruxelles et/ou aidés par la Fédération Wallonie-Bruxelles et/ou Wallimages/Bruxellimages, sortis en salle en Belgique entre le 16 octobre 2011 et le 15 octobre 2012. Pour l'attribution de 19 Magritte artistiques et techniques, l'Académie Delvaux, l'ASBL organisatrice de l'événement, s'est appuyée sur le vote de 700 professionnels du cinéma belge.

     Le Magritte du meilleur acteur a été attribué à Olivier Gourmet pour son rôle dans "L'Exercice de l'Etat".

    Bouli Lanners a reçu le Magritte du meilleur acteur dans un second rôle pour le film "De rouille et d'os". Yolande Moreau a, elle, été désignée meilleure actrice dans un second rôle pour "Camille redouble".

    Anne-Pascale Clairembourg ("Mobile Home") et David Murgia ("La tête la première") se sont vus remettre respectivement les Magritte de meilleur espoir féminin et de meilleur espoir masculin.

    Enfin, un Magritte d'honneur a été remis au cinéaste Constantin Costa-Gavras pour l'ensemble de sa carrière.

    La liste des gagnants:

    MEILLEUR FILM: "A perdre la raison" de Joachim Lafosse MEILLEUR REALISATEUR: Joachim Lafosse pour "A perdre la raison" MEILLEUR FILM FLAMAND EN COPRODUCTION: "A tout jamais - Tot altijd" de Nic Balthazar (Entre Chien et Loup) MEILLEUR FILM ETRANGER EN COPRODUCTION: "L'Exercice de l'Etat" de Pierre Schoeller (Les Films du Fleuve) MEILLEURE ADAPTATION: Lucas Belvaux pour "38 témoins" MEILLEURE ACTRICE: Emilie Dequenne pour "A perdre la raison" MEILLEUR ACTEUR: Olivier Gourmet pour "L'Exerice de l'Etat" MEILLEURE ACTRICE DANS UN SECOND ROLE: Yolande Moreau dans "Camille redouble" MEILLEUR ACTEUR DANS UN SECOND ROLE: Bouli Lanners dans "De rouille et d'os" MEILLEUR ESPOIR FEMININ: Anne-Pascale Clairembourg dans "Mobile Home" MEILLEUR ESPOIR MASCULIN: David Murgia dans "La tête la première" MEILLEURE IMAGE: Hichame Alaouie pour "L'hiver dernier" MEILLEUR SON: Julie Brenta et Olivier Hespel pour "L'Exercice de l'Etat" MEILLEUR MONTAGE: Sophie Vercruysse pour "A perdre la raison" MEILLEURS DECORS: Alina Santos pour "Dead man talking" MEILLEURS COSTUMES: Florence Laforge pour "Le grand soir" MEILLEURE MUSIQUE ORIGINALE: Coyote, Renaud Mayeur, François Petit et Michaël de Zanet pour "Mobile Home" MEILLEUR COURT METRAGE: "Le cri du homard" de Nicolas Guiot (produit par Ultime Razzia Productions) MEILLEUR LONG METRAGE DOCUMENTAIRE: "Le thé ou l'électricité" de Jérôme le Maire (produit par Iota Production)

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans CINEMA
commenter cet article

commentaires