Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 


LE BLOG TOTEMS DE CHRISTIAN VANCAU


 


POUR TRADUIRE MON TEXTE DN ALLEMAND OU EN ANGLAIS CLIQUEZ CI-DESSOUS

 

Site traduit en Allemand :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/de/index.html

 

Site traduit en Anglais :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/en/index.html


Sur cette photo, Christian Vancau dans son jardin avec quelques uns de ses totems et sa guitare à la main


Présentation

  • : le blog totems par : Christian VANCAU
  •   le blog totems par : Christian VANCAU
  • : Il s'agit de la réflexion d'un peintre de 78 ans, au départ d'un territoire peint et sculpté par lui, au coeur de l'Ardenne et dans lequel il vit en solitaire, tout en y accueillant de nombreux visiteurs!
  • Contact

Profil

  • Christian VANCAU
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.

Carte mondiale des Blogueurs

J'habite dans le Sud de la Belgique, à 10 Kms au Nord de Libramont, 50 Kms au Nord  de Sedan et 75 Kms au Nord de Longwy. Sur cette carte, la Belgique au Nord de la France et au Sud, une flèche noire indiquant mon village, situé au Nord de LibramontUne autre perspective. Moircy encadré, Bastogne 30 Kms Nord-Est, Luxembourg- ville au Sud-Est, Carte-Prov.Lux2-jpgSedan et Carte-Prov.Lux-jpgCharleville au Sud-Ouest

Recherche

<a href=

Mon adresse-mail est la suivante:  christian.vancau@base.be


" C'est d'abord un combat contre les parents et ensuite un combat contre les maîtres qu'il faut mener et gagner, et mener et gagner avec la brutalité la plus impitoyable, si le jeune être humain ne veut pas être contraint à l'abandon par les parents et par les maîtres, et par là, être détruit et anéanti "
( Thomas Bernhard, écrivain autrichien décédé en 1989 )

Ma biographie c'est ce combat et rien d'autre




Je suis un homme de 74 ans retiré dans un tout petit village des ardennes belges,  un endroit magnifique au bord de la forêt. J'y vis seul . J'ai une fille de 46 ans et deux petit-fils de 21 et 6 ans, qui vivent tous les trois à 10 Kms de chez moi.. Je suis donc un homme d'avant-guerre (1937), né à Gand en Flandre, de père gantois et de mère liégeoise (Gand et Liège sont les deux villes rebelles de Belgique ). Je suis arrivé à Liège en 1940 avec ma mère et ma soeur, alors que mon père s'était embarqué pour l'Angleterre, dans l'armée belge et y exerçait son métier de chirurgien orthopédiste. Je n'ai donc réellement rencontré mon père qu'à l'âge de 8 ans, après la guerre, en 1945. Mis à part 2 années à Bruxelles et une année en Suisse à Saint-Moritz, j'ai vécu à Liège et y ai fait toutes mes études, humanités gréco-latines chez les Jésuites et Droit à l'Université de Liège. Je me suis marié en 1962, ai eu une petite fille Valérie et ai cherché une situation, muni de mon diplôme de Docteur en Droit. J'ai trouvé un emploi dans la banque. Je n'aimais ni le Droit ni la banque, je ne me savais pas encore artiste, je voulais être journaliste. Ma famille bourgeoise m'avait dit "Fais d'abord ton droit" !  En 1966, j'ai commencé une psychanalyse qui a duré 5 anset demi. En 1967, j'ai commencé à peindre. En 1971, ma Banque m'a envoyé créer un réseau d'agences dans le Sud de la Belgique, ce que j'avais déjà fait dans la province de Liège. Je me suis donc retrouvé en permanence sur les routes explorant village après village, formant les agents recrutés et les faisant "produire". Il ne m'aurait jamais été possible d'être un banquier enfermé. Je ne tiens pas en place. Pendant 8 ans j'ai vécu au-dessus de ma banque à Libramont, créant mon réseau. En 1975, j'ai été nommé Directeur et Fondé de Pouvoirs. En 1978 j'ai acheté une maison en ruines à Moircy, mon territoire actuel. Je l'ai restaurée et y suis entré en 1979. En 1980, ma banque a été absorbée par une banque plus puissante et l'enfer a commencé. En 1983, mon bureau a été fermé. Je suis devenu Inspecteur, puis Audit en 1985 avec un réseau de 140 agences couvrant tout le Sud et l'Est de la Belgique. Dans le même temps je transformais mon territoire, creusais des étangs, installais plantations et totems et peignais abondamment. En 1989, j'étais "liquidé" par ma Banque avec beaucoup d'autres, pour des raisons économiques. Ma femme est partie.Je me suis retrouvé libre avec 28 mois de préavis et puis ensuite chômeur. Mais j'ai  intenté un procés à ma Banque. Ca a duré 4 ans et j'ai gagné. Quelle jouissance de pouvoir écraser une banque (à suivre)
.

<a href=

  

J'ai commençé à exposer en 1976 et celà a duré jusqu'en 1995, le temps de réaliser que le monde de l'Art  n'était pas plus reluisant que celui de la Banque. Je n'avais en outre, nul besoin de vendre et encore moins d'être célèbre. A chercher l'argent et la gloire, on est sûrs de perdre son âme, tôt ou tard (et de toutes façons, la réputation monte quand le cercueil descend ). J'ai donc quitté les mileux de l'art. J'ai encore peint jusqu'en 2002. Celà aura tout de même fait 35 ans. Je n'ai plus besoin de la peinture. Elle m'a permis de survivre psychologiquement et de me chercher. Pour moi l'Art est ce qui doit rendre la Vie plus belle que l'Art
Je suis un HOMME LIBRE, un sauvage, proche de la nature et des animaux, misanthrope, profondément rebelle, tout d'une pièce, physique, violent contrôlé à savoir positif dans ma violence, agnostique. Je ne crois absolument pas à l'avenir de l'Humanité. L'Homme est indécrottable. Il est UN LOUP pour l'Homme. Aucune leçon de l'Histoire ne lui a servi
Je ne crois pas à la politique. J'ai le coeur à gauche, instinctivement du côté des défavorisés, contre toute exploitation et abus de pouvoir, contre tout racisme, mais je ne suis pas de gauche, ça ne veut plus rien dire ! Et encore moins de droite, celà va de soi !
Je pense que si l'homme n'arrive pas à créer le bonheur dans sa vie personnelle intérieure, il est incapable de le créer pour les autres. La meilleure chose que l'on puisse faire pour les autres est d'être heureux soi-même !
Je préfère nettement les femmes aux hommes. Je me sens de leur sensibilité, je m'efforce de faire fleurir les mêmes valeurs qu'elles
Je pense que réussir sa vie, c'est réussir l'amour. Toutes les autres formes de "réussite", sont des ersatz qui ne "comblent "pas
Je suis né un 1er Novembre, suis donc Scorpion, Ascendant Gemeaux, Milieu du Ciel en Verseau, Mercure en Scorpion comme le Soleil, Mars et Jupiter en Capricorne, Saturne en Poissons, Uranus en Taureau, Neptune en Vierge, Pluton en Lion, Vénus en Balance, ainsi que la Lune, j'ai mes Noeuds lunaires ( sens de ma vie, mon destin ici bas ) et Lilith (la lune noire) en Sagittaire. Du Scorpion, j'ai l'agressivité, le côté piquant, le côté rebelle. Du Gemeaux, j'ai le goût des langues , de l'écriture, des voyages, et l'incapacité à rentrer dans des hiérarchies ou dans des groupes,
quels qu'ils soient, et à me soumettre à une autorité
Dans mes jeunes années j'ai pratiqué beaucoup de sports: tennis, natation, cyclisme, ping-pong, ski, boxe et karaté. Aujourd'hui toute mon activité physique est concentrée sur les travaux d'entretien de mon territoire. Je suis jardinier 6 mois par an.
En dehors de la peinture, je pratique d'autres activités: 1) Lecture (romans, polars compris, poésie, théâtre, ouvrages de philosophie et de psychologie, mythologies etc..) 2) Ecriture (Un journal quotidien depuis 1980, comptant à ce jour 45.000 pages ), 3) Musique (Guitare et piano). Toutes les musiques m'intéressent, blues, jazz, rock, chanson française, musique classique et contemporaine. 4) Photo et Video. 5)Jardinage et rapport constant avec le monde animal. 6)Et enfin l'informatique, activité nouvelle que je pratique depuis3 ans et qui a abouti à la création de ce blog

Articles Récents

  • Les Livres de Françoise Lefèvre par ordre...
    Les Livres de Françoise Lefèvre par ordre chronologique https://t.co/uhPEuh9YII Christian Vancau (@VancauChristian) July 19, 2017
  • https://t.co/xA8iKexHtZ
    https://t.co/xA8iKexHtZ Christian Vancau (@VancauChristian) July 18, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/zyzCrl1xiw
    https://t.co/zyzCrl1xiw Christian Vancau (@VancauChristian) July 17, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/zURhCSWABM
    https://t.co/zURhCSWABM Christian Vancau (@VancauChristian) July 15, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/TDoZTeT9uS
    https://t.co/TDoZTeT9uS Christian Vancau (@VancauChristian) July 14, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/Gqx9DiXhwM
    https://t.co/Gqx9DiXhwM Christian Vancau (@VancauChristian) July 12, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/1THccysAFd
    https://t.co/1THccysAFd Christian Vancau (@VancauChristian) July 11, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/0bm010VV1n
    https://t.co/0bm010VV1n Christian Vancau (@VancauChristian) July 10, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • https://t.co/FSOm5FIS8w
    https://t.co/FSOm5FIS8w Christian Vancau (@VancauChristian) July 09, 2017 Christian Vancau shared a memory.
  • A la ministre la plus populaire de Belgique....
    A la ministre la plus populaire de Belgique. Laissez-moi rire.... https://t.co/626iPTmrxr Christian Vancau (@VancauChristian) July 09, 2017 A la ministre la plus populaire de Belgique. Laissez-moi rire....

Pages

Texte Libre


-->
<

Texte Libre

Texte Libre


Jetez un oeil dans mes LIENS sur Richard OLIVIER, BIG MEMORY, mon ami Richard, Cinéaste belge, étant sur un gigantesque projet: Filmer tous les CINEASTES BELGES, morts ou vifs. Enfin, un artiste qui s'intéresse à ses pairs !http://www.bigmemory.be

Texte Libre

COHEN Eveybody Knows
Tibetan Song

Je suis sur les blogs pro-tibétains:

www.candle4tibet.org
www.ning.com

VENEZ M'Y REJOINDRE !

Christian VANCAU

10 mars 2014 1 10 /03 /mars /2014 06:29

 

Otto Dix

Description de cette image, également commentée ci-après

Otto Dix (à droite) en 1957.

Nom de naissance Wilhelm Heinrich Otto Dix
Naissance 2 décembre 1891
Untermhaus, Empire allemand
Décès 25 juillet 1969 (à 77 ans)
Singen, Allemagne de l'Ouest
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemande
Activités Artiste-peintre
Mouvement artistique Expressionnisme, Nouvelle Objectivité

Œuvres réputées

Les Joueurs de skat (1920)
La Guerre (triptyque) (1929 à 1932)
Pragerstrasse (La Rue de Prague) (1920)

Otto Dix (Untermhaus, près de Gera, le 2 décembre 1891,Singen 25 juillet

1969  Singen25 juillet 1969) est un peintre allemand associé aux mouvements de

l'expressionnisme et à la Nouvelle Objectivité.

Biographie

Jeunesse

220px-OttoDIX.jpg
Otto Dix - Autoportrait (1926).

  • Otto Dix est issu d'un milieu ouvrier (son père, Franz Dix, travaillait dans une mine
  •  
  • de fer), mais reçoit une éducation artistique par sa mèrince de Reussre, Pauline Louise Dix, qui  
  • s'intéressait à la musique et à la peinture. Après avoir suivi les cours du
  •  
  • professeur de dessin Ernst Schunke pendant sa jeunesse, Dix prend des cours
  •  
  • à Gera de 1905 à 1909 auprès de Carl Senff, qui doute de l'avenir de son élève en
  •  
  • tant que peintre. Une bourse d'étude fournie par le prince de Reuss lui permet
  •  
  • d'entrer à l'École des arts appliqués de Dresde, où il étudie
  •  
  • entre 1909 et 1914. Johann Nikolaus Türk et Richard Guhr (en) figurent parmi ses
  •  
  • professeurs. Dix s'essayera au cubisme, au futurisme et plus tard au dadaïsme.

 

Quand la guerre éclate, il s'engage comme volontaire dans l'artillerie de

campagne allemande. L'année suivante, il reçoit une formation de mitrailleur et participe à de nombreuses campagnes en Champagne, dans la Somme ou en Russie dont il sortira vivant. Il a alors en tête des images d'horreur qu'il essaie d'oublier en peignant, comme en témoigne Les Joueurs de skat en 1920.

Son œuvre la plus aboutie témoignant des expériences traumatisantes vécues lors de la guerre estle portefeuille de cinquante eaux-fortes, Der Krieg(La Guerre)publié en 1924. Il parlera ainsi de cette expérience :

« Le fait est que, étant jeune, on ne se rend absolument pas compte que l'on est, malgré tout, profondément marqué. Car pendant des années, pendant 10 ans au moins, j'ai rêvé que je

devais ramper à travers des maisons en ruines (sérieusement), à travers des couloirs, où je pouvais à peine passer. Les ruines étaient toujours présentes dans mes rêves2... »11 b

12 bDe 1919 à 1922, Dix étudie également à Düsseldorf, avant d'adhérer au mouvement réaliste et satirique Neue Sachlichkeit (Nouvelle objectivité). Il enseigne ensuite les beaux-arts à Dresde à partir de 1927.

Sous le régime nazi

 

Après la prise du pouvoir par les nazis en 1933, Dix, alors enseignant à l'université, est l'un des premiers professeurs d'art à être renvoyé,

persécuté parce qu'il est considéré comme « bolchévique de la culture » par les nationaux-socialistes. La même année, menacé de prison et de

camp d'internement, il commence une « émigration intérieure » dans le sud-ouest de l'Allemagne (à Randegg en 1933 puis

à Hemmenhofen en 1936), près du lac de Constance, où il se met à peindre des paysages.

 

En 1937, ses œuvres sont déclarées « dégénérées » par les nazis. Quelque 170 d'entre elles sont retirées des musées et une partie est brûlée ;

d'autres sont exposées lors de l'exposition nazie « Art dégénéré » (Entartete Kunst). À titre d'exemple, Dix peint la toile intitulée La

Tranchée en 1923 ; déclarée « art dégénéré », elle a probablement été détruite par les nazis. Il compose également son triptyque La

Guerre entre 1928 et 1931. Le but de cette œuvre n'est pas de provoquer angoisse ou panique, mais de « simplement transmettre la

connaissance du caractère redoutable de la guerre, pour éveiller les forces destinées à la détourner ». Ce triptyque, vu comme une

prolongation du tableau précédent, est présenté une seule fois dans une exposition à Berlinen 1938 ; il est ensuite interdit par les autorités

nazies3.05 b

En 1938, Dix est arrêté et enfermé pendant deux semaines par la Gestapo. Durant ces temps difficiles, il peint une représentation de Saint Christophe dans le style des grands maîtres à la demande de la brasserie de Köstritz.

Il participe par obligation à la Seconde Guerre mondiale. Il sert sur le front occidental en 1944-1945. Il est fait prisonnier en Alsace par les Français4.

De l'après-guerre jusqu'à sa mort

 

À la fin de la guerre et jusqu'à sa mort, Dix s'éloigne des nouveaux courants artistiques allemands. Il ne s'identifie ni au réalisme social en

vogue dans la République démocratique allemande, ni à l'art d'après-guerre dans la République fédérale d'Allemagne. Il reçoit pourtant de

hautes distinctions et des titres honorifiques de ces deux états.

Otto Dix meurt le 25 juillet 1969 à Singen, près de Constance, des suites d'un infarctus. Sa tombe se trouve au cimetière de Hemmenhofen.

Œuvres choisies10 b

220px-Anita_Berber_Briefmarke_1991.jpg
Timbre postal de 1991 d'après Bildnis der Tänzerin Anita Berber, 1925.
  • 1914 – Selbstbildnis mit Artillerie-Helm au dos de Selbstbildnis als Soldat (Autoportrait en soldat) (Kunstmuseum Stuttgart)
  • 1915 – Selbstbildnis als Mars
  • 1920 – Pragerstrasse (Rue de Prague)Rue de Prague
  • 1920 – Die Skatspieler ou Kartenspielende Kriegskrüppell (Les joueurs de skat) (Neue Nationalgalerie, Berlin, Allemagne)
  • 1920 – Streichholzhändler I (Staatliche Museen Preussischer Kulturbesitz, Berlin)
  • 1921 – Bildnis der Eltern (Kunstmuseum Basel)
  • 1921 – Bildnis des Dr. Hans Koch (Museum Ludwig, Cologne)
  • 1921-22 – L'Ouvrier 1922 – An die Schönheit (on der Heydt Museum,Wuppertal)
  • 1922 – Vorstadtszene (Museum Ludwig, Cologne)
  • 1923 – Bildnis Karl Krall (Von der Heydt Museum, Wuppertal)
  • 1923 – Bildnis Frau Martha Dix I (Kunstmuseum Stuttgart)
  • 1923 – Mädchen mit rosa Bluse (Museum Ludwig, Cologne)
  • 1923 – Bildnis Frau Dr. Koch (Museum Ludwig, Cologne)
  • 1924 – Der Krieg (Kunsthalle Hamburg Kupferstichkabinett et Historial de la Grande Guerre, Péronne)
  • 1924 – Die Eltern des Künstlers II (Sprengel-Museum, Hannover)
  • 1925 – Bildnis der Tänzerin Anita Berber (Kunstmuseum Stuttgart)
  • 1923 – Schützengraben (tableau disparu)
  • 1926 – Porträt der Journalistin Sylvia von Harden (Portrait de la journaliste Sylvia von Harden) (musée national d'art moderne, Paris)
  • 1926 – Der Kunsthändler Alfred Flechtheim (Neue Nationalgalerie, Berlin)
  • 1926 – Der Streichholzhändler II (Kunsthalle Mannheim)
  • 1927 – Bildnis des Dichters Thedor Däubler (Museum Ludwig,Cologne)
  • 1928 – Triptychon Großstadt (Triptyque de La Grande Ville) (Kunstmuseum Stuttgart)
  • 1929-32 - Triptychon Der Krieg (Triptyque de La Guerre) (Galerie Neue Meister, Dresde)
  • 1931 – Selbstbildnis (Museum Ludwig, Cologne)
  • 1933 – Die sieben Todsünden (Staatliche Kunsthalle, Karlsruhe)
  • 1933 – Die Tänzerin Tamara Danischewski (Kunstmuseum Stuttgart)
  • 1934 – Der Triumph des Todes (Kunstmuseum Stuttgart)
  • 1935 – Waldrand mit Buche (Galerie Michael-Haas, Berlin)
  • 1936 – Flandern (Neue Nationalgalerie, Berlin)
  • 1939 – Der heilige Christophorus (Otto-Dix-Haus, Gera)
  • 1945 – Saül et David
  • 1946 – Crucifixion
  • 1947 – Selbst als Kriegsgefangener (Kunstmuseum Stuttgart)

01 b

02 bUn certain nombre d'œuvres d'Otto Dix, dont la série Der Krieg, sont exposées à Péronne (dans la Somme), dans le musée de l'Historial de la Grande Guerre2.

Expositions

Cote de l'artiste08 b

Une peinture datée de 1939 intitulée Weite Ebene (Weile hinter Bohlingen) (67 cm × 85 cm) a été vendue pour 151 000 € à Cologne6.

Bibliographie

En allemand

  • Eva Karcher, Otto Dix - 1891 1969 - Leben und Werk, Cologne, 1988
  • Florian Karsch, Otto Dix. Das graphische Werk, Hanovre, 1970
  • Fritz Löffler, Otto Dix. Leben und Werk, Dresde, 1977
  • Fritz Löffler, Otto Dix 1891–1969, Œuvre der Gemälde, Recklinghausen 1981
  • Fritz Löffler, Otto Dix. Bilder zur Bibel, Union Verlag, Berlin, 1986
  • Ulrike Lorenz, Otto Dix. Das Werkverzeichnis der Zeichnungen und Pastelle, Weimar
  • Ulrike Lorenz, Dix avant Dix. Das Jugend- und Frühwerk 1909–1914, Glaux, Iéna, 2000
  • Catalogue d'exposition, Galerie der Stadt Stuttgart, Nationalgalerie, Berlin, 1991
  • Suse Pfäffle, Otto Dix. Werkverzeichnis der Aquarelle und Gouachen, Stuttgart, 1991
  • Diether Schmidt, Otto Dix im Selbstbildnis, Berlin, 1981
  • Dietrich Schubert, Otto Dix - Der Krieg. 50 Radierungen von 1924, Jonas Verlag, Marburg, 2002
  • Birgit Schwarz, Großstadt, Francfort, 1993

En français07 b

  • Otto Dix : dessins d'une guerre à l'autre (Catalogue d'exposition au Centre Georges-Pompidou), Gallimard, Paris, 2003, 157 p. (ISBN 2844261671)
  • Otto Dix, Metropolis (Catalogue d'exposition Fondation Maeght), Saint-Paul-de-Vence
  • Eva Karscher, Otto Dix (1891-1969) "Je deviendrai célèbre ou je serai honni", Taschen, Cologne, 1992 (rééd.), 216 p.
  • Fauves et expressionnistes : de Van Dongen à Otto Dix, Paris : Hazan ; Musée Marmottan Monet, 2009 (ISBN 978-2-7541-0415-9) (catalogue de

 

 

  • OTTO DIX Reporter de Guerre

  •  
  • Ce qu'il voit chaque jour le hante et devient le sujet de son travail artistique. Dans un entretien
    de 1961, il déclare : « C'est que la guerre est quelque chose de bestial : la faim, les poux, la boue, tous
    ces bruits déments. C'est que c'est tout autre chose. Tenez, avant mes premiers tableaux, j'ai eu
    l'impression que tout un aspect de la réalité n'ava
    savoir et comprendre cela, il demande à être en première ligne sur le champ de bataille.
    A son retour de la guerre, il crée vers 1920,le mouvement artistique de la
    Après la prise de pouvoir par les nazis en 1933, Otto Dix est l'un des premiers professeurs d'art
    à être renvoyé et persécuté. Menacé de prison et de déportation il fuit vers le sud

  • 03 b
  • En 1937, ses oeuvres sont déclarées dégénérées par les nazis, 170 de s
     09 b
  •  
  • Dix est arrêté et enfermé pendant deux semaines par les Allemands en 1938. Même
  • pendant ce temps il peint.
  • Il participe par obligation à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il sert sur le front
  • occidental entre 1944 et 1945.
  • sera fait prisonnier en Alsace par les Français.
  • A partir de ce moment là et jusqu'à sa mort, Dix s'éloigne des nouveaux courants
  • artistiques allemands.04 b

  •  
  • Il meurt le 25 juillet 1969 à Singen en Allemagne.
    Une oeuvre forte : La rue de Prague
    En 1920, lors de la première foire internationale à Berlin, Dix exposa
    guerre) (avec autoportrait), frise de "gueules cassées" dans une rue, amputés, défigurés, aveugles.
    Skatspieler (Les Joueurs de skat), toutes deux de 1920, sont proches
    de cette oeuvre d'autant plus emblématique qu'elle fut saisie par les
    nazis en 1933 et probablement détruite.
    On y voit des hommes diminués, porteurs de prothèses mécaniques,
    des cicatrices hideuses, des greffes, un monde
    combattants pour les uns réduits à mendier, les autres exhibant leurs
    blessures comme autant de preuves de leur bravoure guerrière.
    Dans La rue de Prague, leurs infirmités se trouvent accentuées par la
    proximité d'une femme en robe rose
    vitrine contient des perruques, des corsets et des prothèses. Une
    main de bois tient une canne. La peinture oscille entre une précision
    neutre et des déformations satiriques. Elle n'est pas exempte non plus
    d'allusions politiques. Près du cul-de-jatte au buste monté sur une
    planche à roulettes, Dix a collé un tract ou une affichette, qui porte en
    titre Juden raus ! – « Dehors les Juifs ».
    Les ligues d'anciens combattants étaient en effet très sensibles à la
    propagande ultranationaliste, dont l'antisémitisme fut une des
    composantes très tôt, avant que le nazisme n'en fasse l'un de ses
    dogmes. Aussi peut-on voir dans l'oeuvre
    de la société allemande de la défaite et une préfiguration de ce qu'elle
    devint dans l'entre-deux-guerres.06 b

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans PEINTRES-Sculpteurs
commenter cet article

commentaires