Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 


LE BLOG TOTEMS DE CHRISTIAN VANCAU


 


POUR TRADUIRE MON TEXTE DN ALLEMAND OU EN ANGLAIS CLIQUEZ CI-DESSOUS

 

Site traduit en Allemand :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/de/index.html

 

Site traduit en Anglais :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/en/index.html


Sur cette photo, Christian Vancau dans son jardin avec quelques uns de ses totems et sa guitare à la main


Présentation

  • : le blog totems par : Christian VANCAU
  •   le blog totems par : Christian VANCAU
  • : Il s'agit de la réflexion d'un peintre de 78 ans, au départ d'un territoire peint et sculpté par lui, au coeur de l'Ardenne et dans lequel il vit en solitaire, tout en y accueillant de nombreux visiteurs!
  • Contact

Profil

  • Christian VANCAU
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.

Carte mondiale des Blogueurs

J'habite dans le Sud de la Belgique, à 10 Kms au Nord de Libramont, 50 Kms au Nord  de Sedan et 75 Kms au Nord de Longwy. Sur cette carte, la Belgique au Nord de la France et au Sud, une flèche noire indiquant mon village, situé au Nord de LibramontUne autre perspective. Moircy encadré, Bastogne 30 Kms Nord-Est, Luxembourg- ville au Sud-Est, Carte-Prov.Lux2-jpgSedan et Carte-Prov.Lux-jpgCharleville au Sud-Ouest

Recherche

<a href=

Mon adresse-mail est la suivante:  christian.vancau@base.be


" C'est d'abord un combat contre les parents et ensuite un combat contre les maîtres qu'il faut mener et gagner, et mener et gagner avec la brutalité la plus impitoyable, si le jeune être humain ne veut pas être contraint à l'abandon par les parents et par les maîtres, et par là, être détruit et anéanti "
( Thomas Bernhard, écrivain autrichien décédé en 1989 )

Ma biographie c'est ce combat et rien d'autre




Je suis un homme de 74 ans retiré dans un tout petit village des ardennes belges,  un endroit magnifique au bord de la forêt. J'y vis seul . J'ai une fille de 46 ans et deux petit-fils de 21 et 6 ans, qui vivent tous les trois à 10 Kms de chez moi.. Je suis donc un homme d'avant-guerre (1937), né à Gand en Flandre, de père gantois et de mère liégeoise (Gand et Liège sont les deux villes rebelles de Belgique ). Je suis arrivé à Liège en 1940 avec ma mère et ma soeur, alors que mon père s'était embarqué pour l'Angleterre, dans l'armée belge et y exerçait son métier de chirurgien orthopédiste. Je n'ai donc réellement rencontré mon père qu'à l'âge de 8 ans, après la guerre, en 1945. Mis à part 2 années à Bruxelles et une année en Suisse à Saint-Moritz, j'ai vécu à Liège et y ai fait toutes mes études, humanités gréco-latines chez les Jésuites et Droit à l'Université de Liège. Je me suis marié en 1962, ai eu une petite fille Valérie et ai cherché une situation, muni de mon diplôme de Docteur en Droit. J'ai trouvé un emploi dans la banque. Je n'aimais ni le Droit ni la banque, je ne me savais pas encore artiste, je voulais être journaliste. Ma famille bourgeoise m'avait dit "Fais d'abord ton droit" !  En 1966, j'ai commencé une psychanalyse qui a duré 5 anset demi. En 1967, j'ai commencé à peindre. En 1971, ma Banque m'a envoyé créer un réseau d'agences dans le Sud de la Belgique, ce que j'avais déjà fait dans la province de Liège. Je me suis donc retrouvé en permanence sur les routes explorant village après village, formant les agents recrutés et les faisant "produire". Il ne m'aurait jamais été possible d'être un banquier enfermé. Je ne tiens pas en place. Pendant 8 ans j'ai vécu au-dessus de ma banque à Libramont, créant mon réseau. En 1975, j'ai été nommé Directeur et Fondé de Pouvoirs. En 1978 j'ai acheté une maison en ruines à Moircy, mon territoire actuel. Je l'ai restaurée et y suis entré en 1979. En 1980, ma banque a été absorbée par une banque plus puissante et l'enfer a commencé. En 1983, mon bureau a été fermé. Je suis devenu Inspecteur, puis Audit en 1985 avec un réseau de 140 agences couvrant tout le Sud et l'Est de la Belgique. Dans le même temps je transformais mon territoire, creusais des étangs, installais plantations et totems et peignais abondamment. En 1989, j'étais "liquidé" par ma Banque avec beaucoup d'autres, pour des raisons économiques. Ma femme est partie.Je me suis retrouvé libre avec 28 mois de préavis et puis ensuite chômeur. Mais j'ai  intenté un procés à ma Banque. Ca a duré 4 ans et j'ai gagné. Quelle jouissance de pouvoir écraser une banque (à suivre)
.

<a href=

  

J'ai commençé à exposer en 1976 et celà a duré jusqu'en 1995, le temps de réaliser que le monde de l'Art  n'était pas plus reluisant que celui de la Banque. Je n'avais en outre, nul besoin de vendre et encore moins d'être célèbre. A chercher l'argent et la gloire, on est sûrs de perdre son âme, tôt ou tard (et de toutes façons, la réputation monte quand le cercueil descend ). J'ai donc quitté les mileux de l'art. J'ai encore peint jusqu'en 2002. Celà aura tout de même fait 35 ans. Je n'ai plus besoin de la peinture. Elle m'a permis de survivre psychologiquement et de me chercher. Pour moi l'Art est ce qui doit rendre la Vie plus belle que l'Art
Je suis un HOMME LIBRE, un sauvage, proche de la nature et des animaux, misanthrope, profondément rebelle, tout d'une pièce, physique, violent contrôlé à savoir positif dans ma violence, agnostique. Je ne crois absolument pas à l'avenir de l'Humanité. L'Homme est indécrottable. Il est UN LOUP pour l'Homme. Aucune leçon de l'Histoire ne lui a servi
Je ne crois pas à la politique. J'ai le coeur à gauche, instinctivement du côté des défavorisés, contre toute exploitation et abus de pouvoir, contre tout racisme, mais je ne suis pas de gauche, ça ne veut plus rien dire ! Et encore moins de droite, celà va de soi !
Je pense que si l'homme n'arrive pas à créer le bonheur dans sa vie personnelle intérieure, il est incapable de le créer pour les autres. La meilleure chose que l'on puisse faire pour les autres est d'être heureux soi-même !
Je préfère nettement les femmes aux hommes. Je me sens de leur sensibilité, je m'efforce de faire fleurir les mêmes valeurs qu'elles
Je pense que réussir sa vie, c'est réussir l'amour. Toutes les autres formes de "réussite", sont des ersatz qui ne "comblent "pas
Je suis né un 1er Novembre, suis donc Scorpion, Ascendant Gemeaux, Milieu du Ciel en Verseau, Mercure en Scorpion comme le Soleil, Mars et Jupiter en Capricorne, Saturne en Poissons, Uranus en Taureau, Neptune en Vierge, Pluton en Lion, Vénus en Balance, ainsi que la Lune, j'ai mes Noeuds lunaires ( sens de ma vie, mon destin ici bas ) et Lilith (la lune noire) en Sagittaire. Du Scorpion, j'ai l'agressivité, le côté piquant, le côté rebelle. Du Gemeaux, j'ai le goût des langues , de l'écriture, des voyages, et l'incapacité à rentrer dans des hiérarchies ou dans des groupes,
quels qu'ils soient, et à me soumettre à une autorité
Dans mes jeunes années j'ai pratiqué beaucoup de sports: tennis, natation, cyclisme, ping-pong, ski, boxe et karaté. Aujourd'hui toute mon activité physique est concentrée sur les travaux d'entretien de mon territoire. Je suis jardinier 6 mois par an.
En dehors de la peinture, je pratique d'autres activités: 1) Lecture (romans, polars compris, poésie, théâtre, ouvrages de philosophie et de psychologie, mythologies etc..) 2) Ecriture (Un journal quotidien depuis 1980, comptant à ce jour 45.000 pages ), 3) Musique (Guitare et piano). Toutes les musiques m'intéressent, blues, jazz, rock, chanson française, musique classique et contemporaine. 4) Photo et Video. 5)Jardinage et rapport constant avec le monde animal. 6)Et enfin l'informatique, activité nouvelle que je pratique depuis3 ans et qui a abouti à la création de ce blog

Articles Récents

Pages

Texte Libre


-->
<

Texte Libre

Texte Libre


Jetez un oeil dans mes LIENS sur Richard OLIVIER, BIG MEMORY, mon ami Richard, Cinéaste belge, étant sur un gigantesque projet: Filmer tous les CINEASTES BELGES, morts ou vifs. Enfin, un artiste qui s'intéresse à ses pairs !http://www.bigmemory.be

Texte Libre

COHEN Eveybody Knows
Tibetan Song

Je suis sur les blogs pro-tibétains:

www.candle4tibet.org
www.ning.com

VENEZ M'Y REJOINDRE !

Christian VANCAU

1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 07:05

statue-liberteEt on continue à descendre vers le Sud après nous être promenés dans  "Little Italy" ( Bleecker Street )et dans le village Grec, et je vous garantis qu'on s'y croirait. Plan New-York-copie-3

 

Tout d'abord  CHINA-TOWN.

 Alors là tout de suite dans l'ambiance à savoir en Plein Lotus Bleu avc Tinitin et Milou et bien entendu Chang. Une lente promenade permettra à l'Honorable visiteur de saisir tout ce que ce quartier a de singulier: les rues grouillant de gamins éveillés et de vénérables sages qui portent encore aux jours de fête, le kimono de soie et même la natte, les cabines téléphoniques à toit recourbé de pagode, les enseignes multicolores couvertes de signes énigmatiques, les salons de thé où se réunissent les joueurs de Mahjon, les bazars fleurant le camphre et le santal, les épiceries où s'alignent des produits insolites, tels ces champignons séchés analogues à d'étranges plantes sous-marines, les pharmacies dans lesquelles s'élaborent des préparations à base d'herbes aromatiques 

chinatown

China Town Cabine téléphonique-1971-Valérie à New-York pt66557

chinatown-new-york-avgust

China Town-Vitrines

chinatown5

chinatown-nyc-6

groceries-outside-store

pt42989 Après cette plongée dans l'Extrême-Orient, nous plongeons dans un univers beaucoup moins séduisant celui de WALL STREET, celui des banques et des brokers. Valérie adore. je lui explique tous les mécanismes boursiers. Voyez son air ravi sur la photo c!-dessous.

Royaume de la Finance, Wall street se fraye un passage entre les murailles des gratte-ciel qui l'enserrent. Ceux-ci cachent le ciel à une foule affairée, si densen(de 9 è 17h) qu'elle a presque réussi à chasser les voitures de la chaussée.

C'est en 1653 que le gouverneur hollandais Peter Stuyvesant fait édifier, de l'Hudson à l'East River, une palissade de planches épaisses destinée à protèger la ville des attaques des indiens

Mis à bas en 1699 par les anglais, le mur (the Wall) est remplacé par une rue. Wall street devient alors une artère à la fois administrative et résidentielle sur laquelle s'alignent de riches demeures à pilastres ou péristyle géorgiens

Le temps des affaires commence dans les années 1840, époque à laquelle maisons de commerce, entrepôts, magasins et banques s'établissent dans les bâtiments après le grand incendie de 1835 qui détruisit 700 maisons du quartier.Mais c'est surtout à partir de 1860 que la spéculation fleurit. Jay Gould (1836-1892) cherche à contrôler le marché de l'or à l'époque de la fameuse" ruée "en laison avec un compère James Fisk; mais abandonné par celui-ci qui joue son propre jeu.  Gould vend à  outrance, ce qui provoque la panique financière du 24 septembre 1869, le" vendredi noir".

John Pierpont Morgan (1837-1913) exerce la profession de banquier, finançant les grandes industries nouvelles, acier, pétrole, chemin dez fer. D'un naturel généreux mais brutal, le fondateur de la célèbre Morgan Library aura pour successeur son fils qui sera l'objet en 1920, d'une tentative d'assassinat: le 16 septembre, une bombe dissimulée dans un chariot placé près de la Banque Morgan, explose épargnant Morgan Junior, mais tuant 38 innocents qui se trouvaient là, dans la cohue de midi

Wall Street

valérie à Wall street 1971 

Wall Street Valérie 2

Wall Street Valérie

Nous descendons encore vers la plage en béton de New-York, le Battery Park. A la pointe de Manhattan, devant les gratte-ciel du Quartier des Affaires se profilant en toile de fond, Battery Park forme un terre-plein de 8,5 ha. Aux 17e et 18e s!ècles, il n'y avait là que de l'eau. Puis fut aménagée, sur un ilot rocheux, la West Battery, fort qui devait donner son nom à l'actuelle promenade. Enfin en 1870, on combla le bras qui séparait cet îlot de la terre ferme 

 A Battery Park, il y a de nombreux happenings et autres spectacles de rue

Battery Park-copie-1

Battery Park NewYork-1971 

Battery

Et en avant on s'embarque sur le bâteau pour aller dire bonjour à la Grande Dame de New-York, la STATUE de la LIBERTE. On voit très nettement derrière Valérie les deux Tours en construction du World Trade Center car il reste encore 10 étages à construire. Et c'est la traversée...

C'est en 1865 que naquit en France l'idée d'offrir au peuple américain une statue commémoranr l'alliance de la France et des Etts-Unis. Qelques personnes se réunirent alors parmi les quelles un jeune sculpteur alsacien, Auguste BERTHOLDI (1834-1904). Envoyé en Amérique pour étudier le projer de monument, Bertholdi y conçut l'idée de sa colossale statue de la Liberté. Il se mit au travail en 1874. Prenant sa mère pour modèle, il fit une maquette en plâtre, haute de 2m70, puis une autre de 11 mètres. Enfin la dimension définitive (46 m.) fut atteinte avec le montage par EIFEL, d'une charpente sur laquelle furent appliquées plus de 300 feuilles de cuivre

La statue emballée dans 314 caisses arriva à New-York en mai 1885. Elle représente une femme couronnée, les chaînes de la tyrannie gisant à ses pieds. De sa main gauche elle tient le livre de la Déclaration de l'Indépendance tandis que la main droite brandit la torche symbolique qui s'élève à plus de 100 mètres au-dessus du niveau de la mer

Pour arriver au pied de la statue on prend l'ascenseur (10 étages) et là ensuite il y a 168 marches à gravir (12 étages)  à l'intérieur même de la statue. On aboutit dans sa tête sur une plate-forme qui peut recevoir 20 à 30 personnes. On y découvre une vue remarquable sur la baie de New-York, en regardant par les yeux de la statue

La statue fait 46 mètres de haut, la tête 5,2 m. sur 3. Le bras droit est long de 12,8 mètres  pour un diamètre de 3,6 mètres. L'index de la main mesure 2,4 mètres 

 

De Woody ALLEN "La dernière femme dans laquelle je suis entré, c'est la Statue de la Liberté" 

 

Statue de la Liberté1Statue de la Liberté et le World Trade Center en 1971Valérie et le World Trade Center en 1971 

statue-liberteNY-5-1

NY-6-2

Les TOURS ont disparu ou presque....un certain 11 Septembre.....WTC crash2 11 Sep-1

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans NEW-YORK 1971
commenter cet article

commentaires