Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
 


LE BLOG TOTEMS DE CHRISTIAN VANCAU


 


POUR TRADUIRE MON TEXTE DN ALLEMAND OU EN ANGLAIS CLIQUEZ CI-DESSOUS

 

Site traduit en Allemand :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/de/index.html

 

Site traduit en Anglais :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/en/index.html


Sur cette photo, Christian Vancau dans son jardin avec quelques uns de ses totems et sa guitare à la main


Présentation

  • : le blog totems par : Christian VANCAU
  •   le blog totems par : Christian VANCAU
  • : Il s'agit de la réflexion d'un peintre de 78 ans, au départ d'un territoire peint et sculpté par lui, au coeur de l'Ardenne et dans lequel il vit en solitaire, tout en y accueillant de nombreux visiteurs!
  • Contact

Profil

  • Christian VANCAU
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.

Carte mondiale des Blogueurs

J'habite dans le Sud de la Belgique, à 10 Kms au Nord de Libramont, 50 Kms au Nord  de Sedan et 75 Kms au Nord de Longwy. Sur cette carte, la Belgique au Nord de la France et au Sud, une flèche noire indiquant mon village, situé au Nord de LibramontUne autre perspective. Moircy encadré, Bastogne 30 Kms Nord-Est, Luxembourg- ville au Sud-Est, Carte-Prov.Lux2-jpgSedan et Carte-Prov.Lux-jpgCharleville au Sud-Ouest

Recherche

<a href=

Mon adresse-mail est la suivante:  christian.vancau@base.be


" C'est d'abord un combat contre les parents et ensuite un combat contre les maîtres qu'il faut mener et gagner, et mener et gagner avec la brutalité la plus impitoyable, si le jeune être humain ne veut pas être contraint à l'abandon par les parents et par les maîtres, et par là, être détruit et anéanti "
( Thomas Bernhard, écrivain autrichien décédé en 1989 )

Ma biographie c'est ce combat et rien d'autre




Je suis un homme de 74 ans retiré dans un tout petit village des ardennes belges,  un endroit magnifique au bord de la forêt. J'y vis seul . J'ai une fille de 46 ans et deux petit-fils de 21 et 6 ans, qui vivent tous les trois à 10 Kms de chez moi.. Je suis donc un homme d'avant-guerre (1937), né à Gand en Flandre, de père gantois et de mère liégeoise (Gand et Liège sont les deux villes rebelles de Belgique ). Je suis arrivé à Liège en 1940 avec ma mère et ma soeur, alors que mon père s'était embarqué pour l'Angleterre, dans l'armée belge et y exerçait son métier de chirurgien orthopédiste. Je n'ai donc réellement rencontré mon père qu'à l'âge de 8 ans, après la guerre, en 1945. Mis à part 2 années à Bruxelles et une année en Suisse à Saint-Moritz, j'ai vécu à Liège et y ai fait toutes mes études, humanités gréco-latines chez les Jésuites et Droit à l'Université de Liège. Je me suis marié en 1962, ai eu une petite fille Valérie et ai cherché une situation, muni de mon diplôme de Docteur en Droit. J'ai trouvé un emploi dans la banque. Je n'aimais ni le Droit ni la banque, je ne me savais pas encore artiste, je voulais être journaliste. Ma famille bourgeoise m'avait dit "Fais d'abord ton droit" !  En 1966, j'ai commencé une psychanalyse qui a duré 5 anset demi. En 1967, j'ai commencé à peindre. En 1971, ma Banque m'a envoyé créer un réseau d'agences dans le Sud de la Belgique, ce que j'avais déjà fait dans la province de Liège. Je me suis donc retrouvé en permanence sur les routes explorant village après village, formant les agents recrutés et les faisant "produire". Il ne m'aurait jamais été possible d'être un banquier enfermé. Je ne tiens pas en place. Pendant 8 ans j'ai vécu au-dessus de ma banque à Libramont, créant mon réseau. En 1975, j'ai été nommé Directeur et Fondé de Pouvoirs. En 1978 j'ai acheté une maison en ruines à Moircy, mon territoire actuel. Je l'ai restaurée et y suis entré en 1979. En 1980, ma banque a été absorbée par une banque plus puissante et l'enfer a commencé. En 1983, mon bureau a été fermé. Je suis devenu Inspecteur, puis Audit en 1985 avec un réseau de 140 agences couvrant tout le Sud et l'Est de la Belgique. Dans le même temps je transformais mon territoire, creusais des étangs, installais plantations et totems et peignais abondamment. En 1989, j'étais "liquidé" par ma Banque avec beaucoup d'autres, pour des raisons économiques. Ma femme est partie.Je me suis retrouvé libre avec 28 mois de préavis et puis ensuite chômeur. Mais j'ai  intenté un procés à ma Banque. Ca a duré 4 ans et j'ai gagné. Quelle jouissance de pouvoir écraser une banque (à suivre)
.

<a href=

  

J'ai commençé à exposer en 1976 et celà a duré jusqu'en 1995, le temps de réaliser que le monde de l'Art  n'était pas plus reluisant que celui de la Banque. Je n'avais en outre, nul besoin de vendre et encore moins d'être célèbre. A chercher l'argent et la gloire, on est sûrs de perdre son âme, tôt ou tard (et de toutes façons, la réputation monte quand le cercueil descend ). J'ai donc quitté les mileux de l'art. J'ai encore peint jusqu'en 2002. Celà aura tout de même fait 35 ans. Je n'ai plus besoin de la peinture. Elle m'a permis de survivre psychologiquement et de me chercher. Pour moi l'Art est ce qui doit rendre la Vie plus belle que l'Art
Je suis un HOMME LIBRE, un sauvage, proche de la nature et des animaux, misanthrope, profondément rebelle, tout d'une pièce, physique, violent contrôlé à savoir positif dans ma violence, agnostique. Je ne crois absolument pas à l'avenir de l'Humanité. L'Homme est indécrottable. Il est UN LOUP pour l'Homme. Aucune leçon de l'Histoire ne lui a servi
Je ne crois pas à la politique. J'ai le coeur à gauche, instinctivement du côté des défavorisés, contre toute exploitation et abus de pouvoir, contre tout racisme, mais je ne suis pas de gauche, ça ne veut plus rien dire ! Et encore moins de droite, celà va de soi !
Je pense que si l'homme n'arrive pas à créer le bonheur dans sa vie personnelle intérieure, il est incapable de le créer pour les autres. La meilleure chose que l'on puisse faire pour les autres est d'être heureux soi-même !
Je préfère nettement les femmes aux hommes. Je me sens de leur sensibilité, je m'efforce de faire fleurir les mêmes valeurs qu'elles
Je pense que réussir sa vie, c'est réussir l'amour. Toutes les autres formes de "réussite", sont des ersatz qui ne "comblent "pas
Je suis né un 1er Novembre, suis donc Scorpion, Ascendant Gemeaux, Milieu du Ciel en Verseau, Mercure en Scorpion comme le Soleil, Mars et Jupiter en Capricorne, Saturne en Poissons, Uranus en Taureau, Neptune en Vierge, Pluton en Lion, Vénus en Balance, ainsi que la Lune, j'ai mes Noeuds lunaires ( sens de ma vie, mon destin ici bas ) et Lilith (la lune noire) en Sagittaire. Du Scorpion, j'ai l'agressivité, le côté piquant, le côté rebelle. Du Gemeaux, j'ai le goût des langues , de l'écriture, des voyages, et l'incapacité à rentrer dans des hiérarchies ou dans des groupes,
quels qu'ils soient, et à me soumettre à une autorité
Dans mes jeunes années j'ai pratiqué beaucoup de sports: tennis, natation, cyclisme, ping-pong, ski, boxe et karaté. Aujourd'hui toute mon activité physique est concentrée sur les travaux d'entretien de mon territoire. Je suis jardinier 6 mois par an.
En dehors de la peinture, je pratique d'autres activités: 1) Lecture (romans, polars compris, poésie, théâtre, ouvrages de philosophie et de psychologie, mythologies etc..) 2) Ecriture (Un journal quotidien depuis 1980, comptant à ce jour 45.000 pages ), 3) Musique (Guitare et piano). Toutes les musiques m'intéressent, blues, jazz, rock, chanson française, musique classique et contemporaine. 4) Photo et Video. 5)Jardinage et rapport constant avec le monde animal. 6)Et enfin l'informatique, activité nouvelle que je pratique depuis3 ans et qui a abouti à la création de ce blog

Articles Récents

Pages

Texte Libre


-->
<

Texte Libre

Texte Libre


Jetez un oeil dans mes LIENS sur Richard OLIVIER, BIG MEMORY, mon ami Richard, Cinéaste belge, étant sur un gigantesque projet: Filmer tous les CINEASTES BELGES, morts ou vifs. Enfin, un artiste qui s'intéresse à ses pairs !http://www.bigmemory.be

Texte Libre

COHEN Eveybody Knows
Tibetan Song

Je suis sur les blogs pro-tibétains:

www.candle4tibet.org
www.ning.com

VENEZ M'Y REJOINDRE !

Christian VANCAU

12 octobre 2016 3 12 /10 /octobre /2016 08:12
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre

Lundi 1er octobre

Chez mon toubib pour ma 2e prise de sang depuis mon alerte PSA (Prostate). Il veut me renvoyer chez le bourreau, me faire faire aussi un écographie. Je refuse et veux attendre les résultats de cette nouvelle prise de sang

 

On parle déjà de Libr'art, la foire agricole des artistes. En avant-première le Sac St Hubert organise une exposition de 10 artistes, à laquelle je ne suis une nouvelle fois pas convié. Voir ci-dessous

 

Avec Enelle on regarde des films de Varda et notamment "Les Glaneurs et la Glaneuse"

 

Mardi 2 octobre

J'attends le résultat de mes prises de sang

On mange des artichauds

Demain Enelle doit se rendre à un examen médical qui pourrait conduire à une ablation de l'Utérus

 

Après-midi on va voir l'expo Dauchot au Palais abbatial de St Hubert. Très belle expo

 

Mercredi 3 octobre

Je téléphone à mon toubid. Taux de Psa = 2, 3. C'est excellent ! C'est la fin d'une période difficile qui dure depuis des mois

 

Ne pensez pas que ma fille me demande des nouvelles

 

Enelle quitte à 9h30. Elle va à sa biopsie et me téléphone le soir. Résultats dans 3 semaines

 

Je lis "La Raison gourmande" de Michel Onfray

 

Jeudi 4 octobre

Lettre de JP Collignon. Voir ci-dessous. Il me parle de PYRRHON, philosophe grec (365 à 275 av J-C). Il fut d'abord peintre, suivit les armées d'Alexandre en Asie et fut vivement impressionné par les expériences des fakirs et leur insensibilité à la douleur. Il n'a rien écrit, comme Socrate. Il est la plus grande figure du septicisme antique. Sa doctrine est un indifférentisme généralisé. Ataraxie (quiétude absolue de l'âme). Ne rien ressentir des évènements du monde dans le but de se soustraire au malheur résultant de l'attachement aux réalités temporelles. C'est son disciple Aristolis qui a rapporté sa doctrine

 

Vendredi 5 octobre

Je visionne la chanteuse BJÖRK et "Le barbier de Sibérie" de Nikita Mikhalkov

Voir ci-dessous

 

Dimanche 7 octobre

 

La mère d'Enelle a été opérée suite à une chute

 

Les bombardements américains ont commencé en Afghanistan à Kaboul et à Kandahar. Voir carte ci-dessous

 

L'Afghanistan fait 26 fois la Belgique

 

Lundi 8 octobre

Deuxième bombardement Ben Laden est toujours vivant mais introuvable

 

Mardi 9 octobre

Le retour de France Gall. Voir ci-dessous

 

Jeudi 11 octobre

Je rêve du mariage de Valérie

 

Un documentaire sur KUBRICK. Voir ci-dessous

 

Je lis Edgar POE

 

Vendredi 12 octobre

Je vais à Pontaury et on part à Givet. Voir une expo de vitraux dans l'Eglise et manger en bord de Meuse à la Maison Bauduin chez Jeannie, Raynald Trotin et leurs fils, face au Pont de Meuse. Voir ci-dessous

 

 

Samedi 13 octobre

Profondeville. On s'installe sur la terrasse du point de vue des sept Meuses, à Rivière. Plein soleil. Parapentes. On tombe sur le psy d'Enelle (Dewolif);Voir croquis ci-dessous

 

 

Dimanche 14 octobre

Enelle est triste car la chatte de sa fille va partir avec ses trois châtons

 

Mado vient le matin avec son  nouveau camescope. Je lui apprens à le faire fonctionner, comment recharger la batterie, connecter au poste de télé etc...Elle part en Asie du Sud-Est

 

Lundi 15 octobre

 

Je commence à aménager la veranda d'Enelle qui est très belle et amène beaucoup de lumière. Accrochages de certaines peintures en les changeant de place dans sa maison. Forages, chevillages.Un mal fou avec sa grande peinture qui pèse des tonnes. J'en aurai fait des travaux d'Hercule dans cette maison et dans le jardin sans compter l'argent que j'aurai investi. Ma récompense c'est qu'elle fera interdire, après notre séparation de janvier 2010 toutes les photos de son territoire que j'avais publiées sur mon blog

 

A Annevoye l'après-midi. Temps splendide. Fermé à 17h00. Ils ne prennent pas les cartes de crédit

Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre

Mardi 16 octobre

Jacques va venir encore travailler à la Veranda et il vaut mieux que je me tire. J'ai suffisamment de boulot à la maison. Enelle a très mal à la hanche. Je suis à Moircy à 11 heures

 

Dans ma boite à lettres "Le Seigneur des Anneaux"

 

Le soir Enelle me dit qu'elle est allée commander à Namur de la gelée royale à 299 FB pour un pot de 25 grs alors que nous payons aux ressources naturelles, 1045 FB pour un pot de 10 grs; C'est de la gelée pure de Thaïlande. Je téléphone illico à Pascal Laimable d'Amnéville. Il me répond que ça vient de Thailande et que ça ne vaut rien. Je réponds que je vais faire mon enquête

 

Mercredi 17 octobre

 

ALPI la chienne de Richard Olivier est morte. J'ai reçu un faire-part. Voir ci-dessous

Enelle s'est renseignée pour la gelée. Effectivement ce ne sont pas les même fleurs en Thaïlande et cette gelée-là serait moins efficace pour l'asthme mais tout aussi efficace pour la fatigue etc....

Un message téléphonique à Richard Olivier le soir

 

Jeudi 18 octobre

J'achète une nouvelle Biblio en Kit chez Leenbakker et je la monte dans le living

 

Empoignade avec Valérie au téléphone "Demande à 2000 personnes, toutes te diront que c'est impensable que le père de la mariée ne soit pas à la messe de mariage. Nicole et toi êtes des paranos; Vous n'êtes jamais contents. Restez à vous deux de votre côté. Bref enfin elle parle franchement et moi je largue tout ce que j'ai sur le coeur. C'est irrémédiable et je comprends aussi que Valérie ayant écouté les calomnies de sa mère, me rend responsable de l'échec de notre couple

 

Enelle retéléphonera à Valérie et nous apprendrons qu'il y a eu une grande entrée dans l'Eglise avec Jipé et sa mère et Valérie seule sans son père. Cette hypothèse je l'avais soulevée devant Valérie car elle me tracassait. La réponse de Valérie à l'époque "Mais non tu têves, tout cela ne se fait plus, l'abbé Denis me l'a dit..". Apprends aussi que Madame Bieuvelet a été scandalisée de mon absence

 

et moi je dis que le scandale consiste à faire pression sur quelq'un pour le forcer à accomplir des rites religieux d'une religion à laquelle il ne croit pas et à cause de laquelle il a souffert toute une partie de sa vie

 

Vendredi 19 octobre

Je retéléphone à Valérie à propos de cette entrée dans l'Eglise. En effet il n'en était pas question mais Madame Bieuvelet a tellement insisté au téléphone pour pouvoir faire sa grande entrée au bras de son fils, qu'elle a voulu exiger que je fasse la mienne au bras de ma fille. J'ai foutu tout son show par terre. J'aurais néanmoins accepté de faire ce show à l'Hôtel de ville mais pas dans une église quoique.... Encore eusse t-il fallu que je le sachiasse. Au moins moi ne me suis-je pas imposé chez les mariés la nuit de leurs noces ce qui les a forcés finalement à retenir une chambre à l'Auberge du Sabotier à Awenne. Seulement voilà quand ils ont gagné leur auberge à 5h00 du mat après la soirée, Jipé s'est retrouvé avec une clé sans n° de chambre, un double non numéroté. Bredouilles et à 6h00 du matin ils devaient rentrer chez eux à Lorcy pour retrouver Céline, sa soeur (l'épouse de Jésus-Christ), et les parents de Jipé. La maman ne se lèvera qu'à 16h00. Jipé et Valérie devront attendre qu'elle se lève et seront bloqués et le père ira au resto avec sa fille. Bref le chaos total, là aussi

 

Alors avant de me faire la morale faudrait d'abord faire le ménage chez soi

 

A la télé deux profils intéressants. Celui de Bernard Tapie et celui de Cartier-Bresson. Voir ci-dessous

 

Reçu aussi une invitation à Mesnil de Bernard Delville

 

Samedi 20 octobre

J'écris à Amnéville. En gros "Voulez-vous me dire en quoi la flore thaïlandaise est moins bonne que la française et me préciser l'environnement floral de vos apiculteurs français. Différence énorme de prix 1045 FB pour 10 grammes chez vous et 120 FB pour 10 grammes chez eux, veuillez donc m'expliquer la différence énorme de qualité

 

Un nouvel imitateur mais des femmes cette fois : Frédéric LEBON

 

Dimanche 21 octobre

Une grande émission pour les vingt ans de la disparition de Brassens

 

L'Impasse Flohimont où j'irai en 2010 avec Béatrice Breart. Pierre Onteniente dit "Gibraltar" y habite toujours

 

Il y a aussi Georges Boulard marchand de fruits et légumes à Vaison-la-Romaine, organisateur du Festival Brassens à Vaison, avec qui j'entrerai en contact dans quelques années

 

Lundi 22 octobre

 

Du 10 septembre au 30 octobre, Enelle et moi nous nous serons vus pendant 12 jours

 

Tiens, tiens ça me revient. A mon anniversaire à Pontaury, Valérie est venue en catastrophe car elle avait "oublié" de retéléphoner à Nicole. Enelle m'a offert une veste d'hiver, Valérie, rien

 

Une photo de BEN LADEN, celui qui va permettre aux Ricains, aux Cow-Boys à la BUSH de retrouver un alibi pour écraser le monde, après la chute du Communisme et de l'URSS

 

Une émission sur Salman RUSHDIE pour son livre FURIE

 

Mardi 23 octobre

A propos de Baudelaire. A Namur, il visite en mars 1866, l'Eglise Saint-Loup. A ses côtés Poulet-Malassis (c'est son problème me direz-vous) et le peintre Félicien Rops. Baudelaire a un étourdissement et tombe brutalement sur les dalles. Il est paralysé du côté droit et a du mal à parler (Un AVC??)

 

Je rêve tout le temps du mariage

 

Un portrait du photographe Jean-Marie Périer, fils naturel d'Henri Salvador. Sa mère, épouse de François Perier s'appelair Jacqueline Fogel et a vécu 4 ans avec Salvador qui est parti à l'armée sans savoir qu'elle était enceinte de ses oeuvres. Ce n'est qu'en 1947 que Salvador a su qu'il avait un fils de 7 ans et il ne l'a vu qu'en 1982.

 

Mercredi 24 octobre

Je décide d'entreprendre un travail de bénédictin. Recopier toutes lmes K7 VHS qui durent 5 heures sur des nouvelles K7 mais en long Playing et qui donc vont faire 10 heures par K7 ce qui va me faire un gain de place considérable. Cela va me faire 520 K7 enregistrées en SP et qui vont en devenir 260 en MP

 

Je commence "Les Copains" de Jules Romains

 

Jeudi 25 octobre

En sortant du Delhaize je suis accosté par une gitane qui me prend la main de force, l'ouvre et me dit que je vais vivre très longtemps et en bonne santé. J'aurais perdu quelqu'un lorsque j'étais petit et ne m'en suis jamais remis (En effet ma soeur Danielle). Vous êtes aimé très fort par quelqu'un qui vous ne le montre peut-être pas beaucoup mais qui vous aime vraiment. Vous ne supportez pas d'être commandé. Vous avez des problèmes avec votre hiérarchie dans votre métier. Je réponds "je n'ai pas de métier et elle me rétorque "mais vous avez eu des problèmes quand vous en aviez un"-en plein dans le mille-. Ensuite elle me dit "vous avez une angoisse de santé pour le moment (elle a bien dit "angoisse"), je réponds oui le cancer de la prostate et elle me répond " Ne vous en faites pas vous n'avez rien du tout". (Exact); Je lui donne 200 Fb et elle me donne une sorte d'oeil de verre et referme sa main dessus"

 

J'apprends par Valérie que la femme du Notaire Baudet, Claudine était décédée depuis longtemps. Peut-être une sclérose en plaques? De très bons souvenirs avec elle en 1976 et suiv.

 

Valérie a trouvé une maison à St Hubert. Elle va signer le compromis lundi prochain

 

Dimanche 28 octobre

Le mur de l'atelier d'Enelle à Pontaury est terminé. Ouf

 

Je termine "Les Contes de Canterbury" de Chaucer

 

Lundi 29 octobre

Michel del Castillo à la télé. Une gueule et un vrai discours. Adore Céline et Dostoïewski. Hait la politique et la démagogie. Il parle de son père "la crapule d'extrême droite". Ca me rappelle Fernandez

 

Mardi 30 octobre

Enelle à Moircy

 

Mercredi 31 octobre

Croisons Francis Dupont (celui de Murielle) au Delhaize. Ca va? Non ça ne va pas et puis rien...On n'insiste pas

 

Je vais chercher deux boites de Prévalon à la pharmacie

 

C'est la pleine lune....

 

 

Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre

Jeudi 1er novembre

J'allume le premier feu ouvert de l'année. C'est mon anniversaire-64 ans

 

Nous allons jeter un oeil à sur la nouvelle maison de Valérie mais sans nous manifester. Ils sont déjà au travail

 

Nous fêtons seuls mon anniverdaire en bons paranos que nous sommes et Valérie reçoit sa mère

 

Samedi 3 novembre

Une promenade aux étangs de Jenneville; Interpellés par le propriétaire qui nous dit qu'il y a beaucoup de bandits auprès de ses étangs.? Je lui dis où j'habite à Moircy. Il me dit "Ah bon vous êtes Monsieur Vancau"

 

Dimanche 4 novembre

Nous allons voir la nouvelle maison de Valérie. Belle maison de maître Renaud mon petit-fils m'entraîne dans sa chambre. On regarde la K7 du mariage religieux mais à Lorcy

 

Mardi 6 novembre

In Memoriam Yves Montand. Dix ans déjà !!! Voir ci-dessous

 

Mercredi 7 novembre

 

Aucune nouvelle des "Ressources naturelles"

 

Un coup de fil de Lieve Givron; Son mari a 52 ans et est devenu indépendant. Le fils aîné, chirurgien, a une fille. Le 2e fils, 22 ans est parti de la maison puis revenu. Ils vont peut-être revenir à Libramont en stage et logeraient chez Madame Lassine. Ils habitent à Overrjsse au Schransdreef. Nouvelle construction arborée. C'est sur la 411, avant le Carefour Leonard, avant le Colruyt et la sortie Jesus Eik

 

Un reportage sur les héritiers des célébrités. Voir ci-dessous

 

Jeudi 8 novembre

J'annule mon ordre permanent auprès des "Ressources naturelles". J'ai fait 8 virements de 3.145 fb sur les 15 que j'aurais dû faire et j'ai versé un acompte de 4000 fb en mars. Cela fait 17 jours qu'ils ont reçu ma lettre. De plus en plus l'impression d'avoir été escroqué et je suis prêt à faire un procès. De plus Enelle a trouvé de l'Harpagophytum à 520 frs pour 100 pilules au lieu 1000 frs. Et en plus ce sont des pilules à plus forte concentration qui viennent d'Afrique du Sud . On les trouve à la Maison de l'Ecologie à Namur

 

Pour que la veranda d'Enelle se construise, j'ai renoncé à la Provence, puis à la Bourgogne

 

Vendredi 9 novembre

J'écris à ma belle-soeur et mets les choses au point au sujet du mariage de Valérie. Dans ma lettre je parle de mon ex-ami, Michel H. un lâche et un menteur, informe, sans personnalité. J'aurais voulu parler avec Marie-Henriette le soir du mariage mais elle était pètée et dansait sur la piste avec Jean-Louis Brocart; Totalement inaccessible

 

Karl Marx, le père du prolétariat a engrossé la bonne dont Engels a adopté le fils. Ca ne s'est su qu'en 1962. Marx était très bronzé.On l'appelait Le Maure. Homme très dur qui jouait en bourse

 

Cocteau grand ami du sculpteur Arno Brecker, lui-même grand ami d'Hitler

 

Samedi 10 novembre

Je réenregistre en LP une émission sur ma cousine Béatrice Beck, fille de Christian Beck et secrétaire d'André Gide

 

Je vois Boris à Redu. Echec à Bruxelles. On prend un verre chez Moiny. Je reviens avec un CD de JJ Cale, deux livres de Klaus Mann, un livre de Groddeck et "Nos 20 ans" de Clara Malraux. J'ai fait un dessin au Rotrink sur le comptoir de Boris au Fahrenheit et le lui ai offert

 

Dimanche 11 novembre

Présence envahissante des chasseurs du côté des étangs de Jenneville

Je suis attentivement la star academy

Un docu sur la danseuse Janine Charrat

 

Lundi 12 novembre

Je reçois une réponse ahurissante des "Ressources naturelles". Là on va s'amuser...

 

Mardi 13 novembre

A Bouillon de culture sur JP Marielle, un certain Charles Maton. A fait un film sur l'occupation. A exposé chez Nahon à Beaubourg. Petites lunettes bleues. Plus ou moins rouquin, Bouc, veston vert. Fait des lieux clos miniaturés dans l'atelier de Giacometti. A aussi fait une bibliothèque en trompe l'oeil, labyrinthe, à la mémoire de Georges Perec

 

J'ai recopié 40 K7 video sur 15 K7 Long playing

 

Dans le Manifeste du Surréalisme "Tout est à faire , tous les moyens doivent être bons à employer pour ruiner les idées de Famille, de Patrie et de Religion

 

Valérie ne connait ni Dali, ni Lou Reed

 

Un peu d'histoire de France. Napoleon abdique en 1814. C'est la 1ère restauration (de la Monarchie) avec Louis XVIII, un Bourbon. En 1815 Napoleon abdique pour la 2e fois. C'est la 2e restauration avec encore Louis XVIII. En 1824, Charles X monte sur le trône.

En 1830, une Révolution instaure la Monarchie de Juillet avec Louis-Philippe 1er, Roi des Français. En 1848 instauration de la 2e République. Président, avec assemblée constituante = Louis-Napoleon Bonaparte qui se proclame Empereur, Napoleon III en 1852. Exil de Victor Hugo. En 1870 chute de l'Empire après la guerre frando-allemande et c'est la 3e République

 

Jeudi 15 novembre

Je vais à Pontaury. On manque la gynéco d'Enelle à Montigny-sur-Sambre, appelée pour une Césarienne) et on plonge sur Charleroi, en librairie où Enelle achète "Théorie du Corps amoureux" d'Onfray et moi "Le Dahlia Noir" de James Ellroy

 

Enelle tousse beaucoup

 

Vendredi 16 novembre, on passe à Aizeau chez Madeleine mais impossible de passer ses videos sur son écran

 

 

Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre

Samedi 17 novembre

Madeleine l'après-midi à Pontaury et cette fois je parviens à passer ses K7 sur l'écran d'Enelle.; Près de 4 heures de rushes(au Cambodge notamment, puis Angkor, Viernam Saïgon). Je propose à Madeleine de monter ses K7 sur VHS et les reprends avec moi

 

Lundi 19 novembre

Je recopie les K7 de Madeleine

 

Mardi 20 novembre

J'envoie les K7 à Mado

Aucune réponse de ma belle-soeur

Kaboul a été reprise aux Talibans mais pas de traces de Ben Laden

Je commence le Onfray acheté par Enelle

 

Mercredi 21 novembre

J'essaie d'atteindre l'ophtalmo El Hadjje à Libramont puis à Virton

 

 

Je commence à classer mes Magazines Littéraires dans des classeurs ad hoc

 

Je termine "La théorie du Corps amoureux" de Michel Onfray

"Mettre un être au monde, c'est fournir immédiatement au social, son carburant, son énergie...L'apparition des enfants signe sans appel la disparition de l'autonomie et de l'indépendance des partenaires qui les décident...la parenté efface doucement la souveraineté individuelle, elle congédie lentement la liberté et l'autonomie propres, elle crée des fonctions envahissantes qui transfigurent les amoureux d'hier en rouages innocents de la machine sociale dans laquelle ils se sont imprudemment engagés "

 

Une émission sur Victor Hugo

 

Une exposition annoncée de mon ami Daniel Daniel, alias Daniel Lannoit, le fils spirituel d'Alice Cooper

 

Jeudi 22 novembre

Une émission sur l'affaire Markovic et les Delon. Le 1er octobre 1968, Stefan Markovic, un jeune yougoslave, ami des Delon, est retrouvé assassiné dans un sac à poubelles à Versailles. Très vite, une rumeur circule: l'assassinat de Markovic viserait à protéger la réputation de personnes haut placées. Markovic était l'amant de Nathalie Delon. Son frère Alexandre Markovic était le commandant du bâteau de Tito et travaillait pour les services secrets. Il aurait reçu des lettres de Stefan disant qu'il était en conflit avec Delon et en danger, Delon étant lié avec un mafieux Marcantoni. C'est le juge Patard de Versailles qui est saisi. Sur ces évènements vient se greffer une "soirée orgie" avec les Pompidou. Témoin = Akov un autre Yougoslave; Photos compromettantes. De Gaulle s'en mêle. Marcantoni est emprisonné à Versailles. Pas de preuves suffisantes. Et Pompidou succède à De Gaulle. Immunité. Voir mon article sur Delon et son fils présumé Ari Boulogne

 

Richard Olivier est allé enterrer sa chienne Alpi dans la forêt. Il a des ennuis avec la première femme de son film "Elles m'ont dit". Elle veut faire retirer sa séquence mais Alpi s'y trouve justement. Il me dit qu'il n'oublie pas mon coup de fil en Irlande, lors de la mort d'Alpi

 

Brel a participé à un concours de chant à Knokke en 1953 et s'est classé avant-dernier. Moi en 56 ou 57,j'ai participé à un crochet à Duinbergen, village voisin et j'ai chanté "Le Diable...Ca va.". obtenant le deuxième prix devant une foule de jeunes en délire. Le père de Brel était un flamand de Zandvoort. Jacques avait un frère, Pierre, de 5 ans plus âgé que lui

 

Vendredi 23 novembre

Il neige

A 11h30, je téléphone à André Moyaerts que je n'ai plus vu depuis 4 ans. Avocat à Bruxelles. A propos des Ressources naturelles auxquelles je refuse de payer le solde. Il me conseille d'écrire à Test'Achats et au Ministère de la Santé. André a 52 ans. Son fils Julien a 14 ans. C'est un ancien des Ateliers Planète à Liège

 

Samedi 24 novembre

Bernard Delville m'annonce son passage à Moircy avec les Melebeck-Bastin (Françoise)

 

Si Valérie est dejà venue dans ma maison. En 1992 mais j'étais en France et elle est venue chercher avec sa mère tout ce qui lui avait été attribué par le divorce

 

Ai filmé une séquence où Enelle et moi avons mis les chapeaux vietnâmiens rapportés pour nous, du Viernam par Mado et nous imitons deux asiatiques. Une amie de Mado a vu la K7 et nous connait mais ne nous a pas reconnusur ce film, croyant avoir à faire à de vrais indigènes. Elle ont pleuré de rire en regardant notre sketch

 

Lundi 26 novembre

J'ai terminé les Buddenbrook de Mann et commence "L'Enfant Leopard" de Picouly, que je ne vais pas aimer du tout.

 

J'ai abandonné il y a un an ma biographie manuscrite (1937-1990). Bien sûr Valérie n'a pas voulu la lire. Mais par la suite je m'en suis servi pour rédiger ma biographie sur Internet, commencée aux environs de 2007

 

Mercredi 28 novembre

J'envoie deux lettres à Namur concernant mon affaire avec les"Resssources naturelles", une à "Vert-Tige" et une autre à "Nature et Progrès" où la dame très attentive m'a dit d'adresser mon dossier à Sabine Willemart

 

Nous attendons que la gelée royale arrive à Namur. Enelle en prend déjà mais elle tousse à nouveau. Doutes

 

Jeudi 29 novembre

Enelle à Moircy

 

Vendredi 30 novembre

Longue conversation téléphonique avec ma tante Ginette de Gand. Elle a 90 ans

Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre

Samedi 1er décembre

 

Le 1er roman "Un Eté autour du Cou" de mon ami belge Guy Goffette qui s'avère un excellent écrivain. Bravo Guy !

 

Dimanche 2 décembre

Tiens qui revoici, Guy Denis et sa galerie La Louve. Voir ci-desous

 

Une émission sur André Malraux. "La Statue de l'Avenrurier"

 

Enelle et moi lisons Michel Onfray avec plaisir. Onfray correspond exactement à notre manière de vivre

 

Lundi 3 décembre

Les Cormorans sont sur les étangs de Freux à 2 Kms de chez nous

 

Mardi 4 décembre

J'envoie un recommandé aux "Ressources naturelles"

 

Mercredi 5 décembre

Je reçois une lettre de "Nature et Progrès". Ils me parlent d'une foire annuelle Valériane où l'on peut rencontrer des producteurs de Gelée Rotale, entre autres. La dame aurait contacté un certain Vincent Leroy d'Ortiz. La gelée royale ne peut pas rester plus de 24 heures hors frigo. Or celle de Thaïlande serait transportée hors frigo

 

Jeudi 6 décembre

 

Enelle rentre à Pontaury

 

La 2e partie de Thomas Mann et les siens suivi de "La Montagne Magique"

 

Samedi 8 décembre

Examen chez mon noucel ophtalmo El-Hajje. Impeccable. Mes yeux vont parfaitement bien. Aucune trace de mes maladies de 1972 et 1975. Mais vision réduite à 3,5 aux deux yeux. En fait je suis hypermétrope

 

Je vais chez l'Opticien à côté de chez lui et commande non des lunettes à double foyer mais des lunettes à double vue???

 

Electro lux, je vais chercher des micros pour la chaine que j'ai offerte à Valérie, pour son mariage. Un beau cadeau de la part d'un papa chômeur dont personne ne s'est jamais occupé depuis 10 ans qu'il chôme

 

Je visionne Enki Bilal

 

Je lis "Fuite au Nord" de Klaus Mann

 

Dimanche 9 décembre

Tous les jours des promenades avec Plume même quand il gèle

 

Tous les dimanches j'écoute mon ami" l'Indispensable Monsieur Jean-Pierre" (Collignon) sur Musique 3

 

Histoire d'un Soulages, "emprûnté" par Pompidou au Musée d'Art Moderne, MAM), pour son bureau et rangé dans un placard par son successeur Raymond Barre. On a beaucoup de peine à l'en faire resortir, le pauvre Soulages mais il finit par réintégrer le Mam. Et c'est Chirac qui le fait resortir du Musée. Ce tableau est visible à chaque interview des premier Ministres

 

Chez Docteur G. Geluck à l'Invité du Dimanche. Question: "J'ai appris que le virus du sida pouvait s'attraper via une planche de cabinet. Est-ce exact?"

Réponse du Dr G."Oui c'est parfaitement exact si l'occupant précédent atteint du Sida, y est toujours assis..."

 

Lundi 10 décembre

Aucune réponse de ma belle-soeur et plus de 5 semaines que je n'ai plus de nouvelles de Valérie. Ca ressemble bel et bien à une excommunication définitive du père, par les familles

 

Je commence "La Maison assassinée" de Pierre Magnan

 

Mardi 11 décembre

 

Reçu à l'Administration Communale par une certaine Laurence Richard de l'Onem (contrôle chômage) pour vérifier ma situation de demandeur d'emploi. Je dis que je ne le suis plus. Elle me répond " Ah vous avez plus de cinquante ans.??"Je pouffe "Madame j'en ai 64 !" Elle s'effondre et vérifie. En fait elle me connait, est venue aux Portes ouvertes en 1995. Elle habite Tintigny et nous connaissons des tas de gens en commun. Je lui parle de mes chiens et ajoute "Oh je viens de faire une gaffe, je vous ai dit que je vivais avec une chienne, je n'aurais pas dû vous le dire, ne vais-je pas perdre ma condition de chômeur ou pensionné isolé ?? Elle rit. Elle vit seule aussi. Beaucoup d'humour. Elle doit avoir entre 35 et 40 ans. Pas moche. On parlerait pendant des heures. Même éthique que moi. Elle veut venir à Moircy bientôt

Je visionne l'écrivain NAIPAUL

V. S. Naipaul

 
Vidiadhar Surajprasad Naipaul
Naissance (83 ans)
Chaguanas, Trinidad colonial 1889-1958.gif Trinité-et-Tobago
Nationalité Britannique
Pays de résidence Grande-Bretagne
Profession
Distinctions

Sir Vidiadhar Surajprasad Naipaul, plus connu sous la signature V. S. Naipaul, né le à Chaguanas à Trinité-et-Tobago, est un écrivain britannique lauréat du prix Nobel de littérature en 2001.

Biographie

Né à Trinidad dans une famille d'ascendance hindoue (ses ancêtres provenaient de l'Inde du Nord et ont émigré vers les Antilles afin de remplacer, sur les plantations, les esclaves noirs affranchis à partir de 1834), Vidiadhar Surajprasad Naipaul se rend à l'âge de 18 ans en Angleterre pour suivre des études littéraires. Il obtient une licence de lettres au University College d'Oxford en 1953 et devient journaliste, collaborant avec plusieurs magazines. Il assure également une chronique littéraire pour la BBC.

Il se consacre ensuite à l'écriture de romans et de nouvelles, mais publie aussi des récits documentaires.

 

Ses premiers romans se déroulent aux Antilles. Le Masseur mystique (The Mystic Masseur, 1957) et The Suffrage of Elvira (1958) qui ont pour cadre la Trinidad, exposent les ravages causés par des politiciens locaux incultes et cyniques1. Le recueil de nouvelles Miguel Street (1959) révèle son talent d'humoriste et de peintre du quotidien dans une série de vignettes inspirées de Rue de la sardine de John Steinbeck. Il met en scène plusieurs habitants d'un quartier populaire de Port of Spain, illuminés, rusés, attachants ou hauts en couleur mais aliénés par la pensée coloniale. Naipaul connaît ensuite un énorme succès avec Une maison pour Monsieur Biswas (A House for Mr. Biswas, 1961), roman biographique inspiré par la figure de son père. Dans La Traversée du milieu (The Middle Passage, 1962), il livre plusieurs brefs aperçus des sociétés postcoloniales britannique, française et néerlandaise aux Caraïbes et de leur dérive vers une américanisation galopante.

 

Écrivain cosmopolite, Naipaul élargit ensuite son champ d'inspiration géographique, évoquant les effets pervers de l'impérialisme américain et du nationalisme dans le tiers monde, notamment dans Guérilleros (Guerillas, 1975) et À la courbe du fleuve (A Bend in a River, 1979), comparé à l'époque par certains critiques au Cœur des ténèbres (Heart of Darkness) de Joseph Conrad.

 

L'auteur relate ses impressions de voyage en Inde dans L'Inde : un million de révoltes (India: A Million Mutinies Now, 1990) et livre une analyse critique et désabusée de l'intégrisme musulman dans les pays non arabes comme l'Indonésie, l'Iran, la Malaisie et le Pakistan dans Crépuscule sur l'Islam (Among the Believers, 1981) puis Jusqu'au bout de la foi (Beyond Belief, 1998).

 

Son roman L'Énigme de l'arrivée (The Enigma of Arrival, 1987) et son recueil de nouvelles Un chemin dans le monde (A Way in the World, 1994) sont largement autobiographiques. Dans le premier, Naipaul relate avec le souci d'un anthropologue le déclin puis l'anéantissement d'un domaine du sud de l'Angleterre et de son propriétaire : événement qui reflète l'effondrement de la culture colonialiste dominante dans les sociétés européennes. Le second évoque le mélange des traditions antillaise et indienne et de la culture occidentale que l'auteur découvrit lorsqu'il s'installa en Angleterre. Le recueil Letters Between a Father and Son (1999) replace dans un contexte intime la relation trouble avec son père Seepersad Naipaul, journaliste et auteur de Port of Spain.

 

Les ouvrages de Naipaul n'hésitent pas à pointer les ravages de la corruption politique et de l'aliénation au fondamentalisme dans les États postcoloniaux. Souvent, ses œuvres ont désespéré les tiers-mondistes et la critique littéraire qui lui reprochaient leur pessimisme et leur point de vue conservateur, voire raciste. Edward Said et Derek Walcott les ont même qualifiées de néo-colonialistes. Maintenant, nombreux sont ceux qui ont reconnu leur triste caractère prémonitoire. L'auteur a affirmé, quant à lui, ne s'en tenir qu'à la rigueur de ses observations et à l'authenticité des témoignages recueillis, niant avoir des opinions politiques car « celles-ci sont préjudiciables. ». Il a pourtant parlé de l'ancien premier ministre Tony Blair comme d'un « pirate à la tête d'une révolution socialiste » qui a « détruit toute idée de civilisation en Grande-Bretagne », ayant laissé libre cours à une « insupportable culture de la plèbe. ».

 

En mai 2011, il tient, dans une interview, des propos jugés misogynes : « Les femmes écrivaines sont différentes [...] Je lis un extrait de texte et en un paragraphe ou deux, je sais si c'est de la main d'une femme ou non. Je pense que ce n'est pas à mon niveau. », ajoutant qu'aucune d'elles, y compris Jane Austen, n'a la compétence pour écrire car trop « sentimentales » et empêtrées dans leur condition,7.

 

Naipaul est reconnaissable pour un style singulier, alliant le réalisme documentaire à une vision satirique du monde contemporain. Moraliste et tourmondiste éloigné des modes littéraires, l'écrivain se saisit au plus près du réel et donne à sa matière historique et ethnique une forme romanesque qui perpétue la tradition des Lettres persanes dans le besoin d'exprimer, avec l'approche d'un conteur, les disparités culturelles et politiques d'une société mondiale marquée par l'instabilité et le chaos. Il a aussi été rapproché de Conrad pour sa peinture de l'effondrement des empires coloniaux.

 

Naipaul a reçu plusieurs prix littéraires, dont le Hawthornden Prize en 1964, le prix Booker en 1971 et le T.S. Eliot Award for Creative Writing en 1986. Docteur honoris causa de plusieurs universités, il fut anobli par la reine Élisabeth en 1990. Il a obtenu en 2001 le prix Nobel de littérature, « pour avoir mêlé narration perceptive et observation incorruptible dans des œuvres qui nous condamnent à voir la présence de l'histoire refoulée. ».

Sir V. S. Naipaul est membre de la Literary Society.

Son frère Shiva Naipaul, son neveu Neil Bissoondath et son cousin Vahni Capildeo sont également écrivains.

 

Mercredi 12 décembre

Je copie mes K7 81 et 82 sur une K7 n°32. J'en suis donc à un gain de près de 50 K7

 

Je m'attaque au premier des voluimes des oeuvres de BENJAMIN

 

Jeudi 13 décembre

Une invitation à une expo à Verviers des photos de Jules Emile Pirenne. Voir ci-dessous

 

Une émission sur Emmanuelle Béart en Thaïlande pour l'Unesco au sujet de la prostitution infantile. Qu'est-ce qu'elle est tragique Emmanuelle. Pourquoi??? Moi j'ai ma petite idée là-dessus

 

Une autre émission "Sartre par lui-même" Voir ci-dessous. Pas très audible Sartre. Il mâche ses mots et parle trop vite. N' a pour ainsi dire pas connu son père. Sa mère s'est remariée et son mari, ingénieur naval l'a emmenée vivre à La Rochelle pendant la guerre (comme Simenon)

 

Vendredi 14 décembre

Le soleil se couche à 16h38. J'ai ces journées courtes en horreur

Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre

67Samedi 15 décembre

Chez Boris à Redu. Agathe est là. J'achète Mann, Hugelin, Krishnamurti, Josph Roth "La Marche de Raditsky", Nizan, Nazim Hikmet, Yves Laplace, Rutebeuf etc...

 

Je repasse au Miami. Beaucoup de chaleur. Aymé Vanesse, Mac Champion qui cherche à remettre sa boucherie et Marc Duysens le sonneur de cor, ex-ami de Didier Berger et éducateur du côté de Longlier, je crois. Discussion sur la chasse

 

Dimanche 16 décembre

Je lis "La Passion Savinsen" de François Emmanuel

 

Lundi 17 décembre

Je commence "Hautes Oeuvres" d'Yves Laplace, jeune écrivain avec qui j'ai passé une soirée à Lausanne dans l'appartement de Geneviève Roulin, l'assistante de Michel Thévoz et de son compagnon, l'écrivain suisse Daniel Wilhem

 

Yves avait déjà publié LAHORE et Le Gard chez Latès. C'est ce soir-là que Geneviève m'a dit que je faisais un travail proche de celui de Valère NOVARINA

 

Valérie en est à sa 7e semaine de silence. Peut-être parce que je lui ai dit que je ne pouvais pas m'avancer pour sa nouvelle maison attendant de savoir combien j'allais toucher pour ma pension

 

Un article sur Ugo Claus et son non- "Prix Nobel". Cité chaque année, il ne le reçoit jamais

 

Gilbert Bécaud est mort dans sa péniche, à Boulogne, à 74 ans. Cancer du poumon succédant à un cancer de la machoire. Il était de Toulon et s'appelait Tilli

 

Un article ci-dessous "Comment déterminer la santé d'un cours d'eau" ?

 

Mercredi 19 décembre

Je lis SCHOPENHAUER né à Dantzig en 1788. Il a 17 ans quad son père se suicide

Biographie

Né le à Dantzig, Arthur est le fruit du mariage célébré en 1785 entre Johanna Henriette Trosiener, âgée alors de 19 ans, et de Henri Floris Schopenhauer âgé de 38 ans. Avant même sa naissance, son père veut en faire un commerçant, tout comme lui, du fait de l’aisance et de la liberté que la carrière commerciale procure, ainsi que l’exercice qu'elle donne à toutes les facultés intellectuelles. Souhaitant aussi en faire un citoyen du monde, il le prénomme Arthur, ce prénom étant, à quelques nuances près, le même dans toutes les grandes langues européennes.

 
Dantzig, ul. Św. Ducha (anciennement Heiligegeistgasse) – Maison natale d'Arthur Schopenhauer
 
Portrait de jeunesse de Schopenhauer.

 

En 1793, la famille Schopenhauer fuit devant l'occupation prussienne pour s'établir dans la ville libre de Hambourg. Son unique sœur, Adèle, naît neuf ans après lui, en 1797. La même année, Henri Floris Schopenhauer commence à s’occuper de l’éducation de son fils afin qu'il embrasse une carrière commerciale. Selon lui, deux moyens sont requis pour y parvenir : l’étude des langues et les voyages. Ainsi, en 1797, Arthur (9 ans) passe deux ans au Havre chez un correspondant de son père où il étudie la langue française. De retour à Hambourg, il poursuit ses études commerciales, mais ne manque pas une occasion de suivre son père lors de ses déplacements (Hanovre, Cassel, Weimar, Prague, Dresde, Leipzig, Berlin). À la promesse faite par son père d’un voyage en Europe s’il achève sa formation commerciale, Arthur se détourne de sa passion naissante pour les études littéraires. En effet, il aime lire les poètes et s’applique au latin. Le voyage débute en mai 1803 (Arthur a donc 15 ans) et s’achève au mois de septembre 1804. Il séjourne ensuite à Londres (suffisamment longtemps pour apprendre à parler l’anglais couramment), à Paris, dans le Midi de la France, à Lyon, en Savoie, en Suisse, puis finalement en Bavière et en Autriche.

 

De retour de voyage, il devient employé commercial. Son travail le répugne et l'engagement qu'il a pris vis-à-vis de son père le ronge. Mais ce dernier meurt quelque temps après, le , en tombant ou en se jetant (suicide ?) d’un grenier dans le canal situé derrière la maison. À la suite de ce funeste événement, Johanna Schopenhauer, sa mère, vend le fonds de commerce et s'installe à Weimar pour se livrer à ses activités littéraires. Elle tient chez elle un salon auquel Goethe assiste régulièrement. Elle devient une romancière à succès. Quant à Arthur, il entreprend enfin des études classiques au Gymnasium (Lycée) de Gotha, puis à Weimar chez sa mère, où il rencontre Goethe pour la toute première fois. Ainsi, Schopenhauer devient un étudiant original mais déterminé, nourri des poètes grecs et latins.

Après ses études classiques qui l’ont familiarisé avec l’Antiquité, il s’inscrit en 1809 à l’université de Goettingue (Göttingen) où il rencontre Heinrich Reiss. Il a alors 21 ans. Parmi ses professeurs, il compte le philosophe Schulze, antidogmatique (contesté par Jonathan Amronson), qui craint de voir dégénérer l’idéalisme transcendantal en idéalisme absolu. Ce premier directeur philosophique lui conseilla d’étudier d’abord Kant, et Platon et d’y joindre ensuite Aristote et Spinoza, ce qui constituait, pour lui, les références du travail philosophique.

 

Il achève sa carrière d'étudiant à Berlin, université dans laquelle il passe trois semestres (de 1811 à 1813). Ce qui le pousse à rester dans cette ville est son désir d’entendre Fichte pour qui il conçoit une admiration a priori, laquelle ne résiste pas à l’épreuve. Ce qui l'a éloigné de Fichte et de sa philosophie, c'est le dogmatisme du fond et le caractère trop « oratoire » de la forme. Le cours de Schleiermacher sur l’histoire de la philosophie au Moyen Âge le laisse relativement indifférent. Mais il se passionne pour les leçons de Boeckh sur Platon et plus encore pour celles de Wolf (à ne pas confondre avec Christian von Wolff le célèbre Leibnizien) sur Aristophane, et sur Horace, grand poète latin qui devient un de ses auteurs favoris, avec Pétrarque. Sa formation initiale s’achève en 1813. Arthur Schopenhauer a vingt-cinq ans. Il quitte Berlin pour commencer à s’occuper de sa thèse de doctorat, son premier ouvrage important.

 

En 1813, il soutient donc sa grande thèse dont le titre exact est De la Quadruple Racine du principe de raison suffisante à l'université d'Iéna. La même année, il retrouve Goethe, à Weimar, avec qui il discute des écrits sur la manifestation des couleurs, dont il tirera une théorie. Il rédige, en 1815, son propre essai sur ce thème, Sur la vue et les couleurs, édité en 1816. Il découvre ces années-là la philosophie hindoue, grâce à l'orientaliste Friedrich Majer et la lecture des Upanishads. En 1814, il se brouille avec sa mère et emménage seul à Dresde.

 

De 1814 à 1818, il rédige sa grande œuvre Le Monde comme Volonté et comme Représentation qu'il confie à la fin du mois de septembre à son éditeur Brockhaus et quitte Dresde pour un long voyage en Italie. Au début de 1819, paraît Le Monde comme Volonté et comme représentation (puis la 2e édition en 1844 et la 3e et dernière de son vivant en 1859) où il dépasse l'impossibilité kantienne d'accéder à une connaissance de la chose en soi, de voir au-delà du monde phénoménal. Les deux premières éditions sont des échecs éditoriaux. En août, quand il apprend la faillite de la société dans laquelle il a placé son héritage, il rentre précipitamment en Allemagne et en octobre, pour soulager sa gêne financière, il devient chargé de cours à l'Université de Berlin où enseigne le philosophe Hegel, qu'il critiquera vigoureusement dans ses ouvrages, philosophe qui occupe alors toute l'attention philosophique dans l'Allemagne du XIXe siècle (il choisit d'ailleurs de faire cours à la même heure que Hegel). Il démissionne au bout de six mois, faute d'étudiants. Il en profite pour voyager et part de nouveau pour l'Italie.

 
Tombe de Schopenhauer au cimetière principal de Francfort.

Il fait une dépression en 1823. Il note alors dans son carnet intime : « Si, par moments, je me suis senti malheureux, ce fut alors par suite d'une méprise, d'une erreur sur la personne, je me suis pris pour un autre que celui que je suis, et je me lamentais sur les misères de cet autre : par exemple, je me suis pris pour un chargé de cours qui n'est pas promu titulaire de chaire et qui n'a pas d'auditeurs [...]. Je suis celui qui a écrit Le Monde comme volonté et comme représentation et qui a apporté une solution au grand problème de l'existence. [...] C'est celui-là, moi, et qu'est-ce donc qui pourrait inquiéter celui-là dans les années qui lui restent encore à vivre ? » Il a la conviction que son oeuvre sera comprise avant tout par la postérité : « Ils n'ont pas daigné m'écouter ; mais le temps qui marche fera tout paraître au grand jour ».

 

En 1825, il arrive à vivre de ses rentes, retourne à Berlin et tente de relancer sa carrière universitaire. Il quitte cette ville en 1831 pour Francfort, puis Mannheim. Il retourne à Francfort en 1833. Il est récompensé en 1839 par la Société royale des sciences de Norvège pour son mémoire Sur la liberté de la volonté humaine, qu'il joint à son essai Sur le Fondement de la morale pour les publier sous le nom de Les Deux Problèmes fondamentaux de l'éthique en 1841. Il publie Parerga et Paralipomena en 1851.

 

C'est seulement vers la fin de sa vie que l'importance considérable de son œuvre est enfin reconnue et que l'attention des philosophes se détourne presque entièrement de la philosophie hégélienne. Schopenhauer écrit alors : « Je me sens étrange, avec mon actuelle gloire. Il vous est certainement déjà arrivé de voir, avant une représentation théâtrale, un lampiste encore occupé à la rampe, présent au moment où la salle devient obscure, et disparaissant rapidement dans les coulisses - à ce moment où se lève le rideau. Voilà ce que je ressens être, un attardé, un survivant, alors qu'on donne déjà la comédie de ma gloire. »

 

Arthur Schopenhauer, de constitution robuste, voit sa santé commencer à se détériorer en 1860. Il décède d'une crise cardiaque, à la suite d'une pneumonie, en septembre 1860 à l'âge de soixante-douze ans, à Francfort-sur-le-Main, où il est enterré (voir photo). Son chien, un caniche du nom d'Atma (« âme » en sanskrit) est son légataire principal.

 

 

Je suis menacé de poursuites par "Les Ressources naturelles" et je rembourse pour en finir. J'ai signé un contrat, je ne puis rien.  Mais je n'oublierai pas...

 

Je rencontre Timmermans ex-directeur du Delhaize Libramont, puis Inspecteur. Il a pris sa prépension à 60 ans. On parle longuement

 

J'écris à Monsieur Lamiable des Ressources naturelles

 

A Monsieur Pascal LARNAQUE

Je reçois ce 19 décembre 2001, votre lettre du 13 décembre. Vous êtes incapable de me donner la moindre argumenrtation sur la qualité, la provenance et les prix tout à fait anormaux de vos produits.

Mais j'ai signé un contrat, en me faisant escroquer et vous allez le payer cher. Je respecte ma signature et vous ai réglé ce 19-12, le solde restant dû soit 18.870 francs belges

Ainsi aurais-je les mains libres pour m'ocuper de vous. Croyez- moi vous n'aurez plus intérêt à vous montrer en Belgique. Votre dossier sera dès demain dans les mains de "Nature et Progrès", organisateur du salon Valériane, le plus important marché de Belgique, organisé en septembre de chaque année, au Palais ds Expos à Bruxelles. Ils se sont montré vivement interessés par vos agissements au téléphone ce matin. Le même dossier sera envoyé ce soir, à votre concurrent à Namur. Ensuite j'avertirai la presse belge

Au lieu de me répondre sur le fond, vous avez préféré me menacer de poursuites. C'est très peu commercial de votre part et en plus totalement inintelligent !

Mais rira bien qui rira le dernier..

 

Jeudi 20 décembre

Arrivée de la neige

 

Communication téléphonique avec Lieve Givron. Son plus jeune fils se marie. Elle organise une soirée costumée au Nouvel-an pour que son père à elle, qui a 85 ans et vient de faire une thrombose, voit une dernière fois toute la famille

 

Leopold Senghor est mort

 

Vendredi 21 décembre

C'est l'anniversaire de Renaud mon petit-fils. J'en ai pleuré hier soir

 

A 11 heures à Pontaury

 

Le soir un docu sur Gabrielle CHANEL La permanence d'un style. Voir ci-dessous

 

Samedi 22 décembre

La Neige

On visite l'atelier d'Enelle, désormais et enfin terminé. C'est très beau

 

Dimanche 23 décembre

Mado vient à Pontaury avec une bouteille de Rhum de la Guadeloupe. Une merveille. Nous allons nous promener à Thozée avec Plume

 

Lundi 24 décembre

Réveillon de Noël à nous deux. On fait la fête. Je joue de la guitare. Champagne Veuve Hemard. Filet d'Autruche marinée au poivre vert. Pauvre bête

 

Coup de fil de Rosa la brésilienne

 

Mardi 25 décembre:  NOEL

Enelle va checher Olivier et Julie à Tamines

 

Une conversation très poussée avec Anne-Julie. Je lui dis que je l'aime beaucoup; Superbe

 

Mercredi 26 décembre.

Retour à Moircy. Il neige en Ardennes. Problème dans la côte de Tellin. Route très difficile. Des congères obstruent complètement mon entrée de maison, de véritables boules de glace que je dois casser à la pioche

 

Jeudi 27 décembre

Courses pour le Réveillon

J'établis la liste des livres lus en 2001. Il y en a 102. Voir ci-dessous

 

Vendredi 28 décembre

Un grand article sur la Starac que nous avons suivie de près cette année

 

Samedi 29 décembre

Il neige de plus belle. L'E 25 bloquée à la Baraque Fraiture. Une seul bande sur l'E411. On annonce du verglas

 

Dimanche 30 décembre

Il n'a pas neigé cette nuit mais Enelle ne parvient pas à démarrer sa voiture. Elle y arrivera à 12h45. ll y a de belles embellies. Elle arrive ici à 14h15 sans problèmes. L'après-midi elle dort beaucoup

 

Lundi 31 décembre

Paysage superbe de neige

Problèmes de chauffage. Le brûleur se met en sécurité. Les tuyaux risquent de geler. Je téléphone sans y croire à Delaet, le chauffagiste. Il viendra et solutionnera. Soirée De Palmas. Champagne, Fondue. Calme. Couchés à minuit

Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Bio 267 - 4e trimestre 2001-Ben Laden et le 11 septembre
Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans Ma BIOGRAPHIE
commenter cet article
12 octobre 2016 3 12 /10 /octobre /2016 06:15
Bio 266 - 3e trimestre 2001- Spa

Dimanche 1er juillet

Je me rends à une expo posthume des photos de Patrice Gaillet à Mesnil St Blaise. C'est près de Houyet, une maison que Bernard Delville partage  en copropriété avec les Melebeck (lui chirurgien othopédiste qui aurait peut-être soigné Patrice et elle, peintre sous le nom de Monique Bastin, si ma mémoire est bonne, qui tiennent une boutique de fripes rue St Lou à Namur ). Mady m'explique que Patrice avait une amie à Virton qui était une psy anglaise et qui suivait le corbillard avec Mady. J'ai retrouvé Enelle à l'entrée du village et elle est avec moi. L'ambiance est assez lourde. Bernard a fait partie d'un mouvement artistique qui s'appelait Mass Moving entre 1968 et 1975. Installations dans la ville. Nous sommes dans le même catalogue du 340;"Animal-Végétal dans l'art contemporain"- La mère de Bernard est là et je parle avec elle. Son mari décédé était architecte à Bouillon. Jusqu'au moment où elle comprend que je suis " l'horrible Vancau", l'ex-mari de Céline qu'elle connait par les Robaye, Céline qui une fois de plus a envoyé son fiel. Une gêne. Elle a 86 ans et habite Bouillon

 

Bernard viendra à Moircy vendredi prochain

 

Lundi 2 juillet

Coup de fil de Christian Sautier qui nous invite la semaine prochaine mais ce ne sera pas possible. Il me dit qu'avec Boris Kirilov, je suis le seul à avoir compris que son Ode à D.L était dédiée à Dylan Thomas

 

Il paraît que Sartre aurait pissé sur la tombe de Chateaubriand

 

Enelle logera à l'Aca d'Eté avec Saskya

 

Mercredi 4 juillet

 

Coup de fil de Saskya de l'Académie d'Eté à Libramont. Enelle est derrière elle"Salut petit frère, tu ne déroches pas, dommage, j'aurais voulu te parler". je décroche; Saskya me demande de passer à l'Aca demain. L'atelier dirigé par Saskya est catastrophique, les gens ne sont pas motivés et Enelle et elle partent à un concert de percussions à Neufchâteau

 

Jeudi 5 juillet

 

A 9h45, je retrouve Enelle dans l'atelier de Saskya

 

Hier soir Enelle est rentrée plus tôt du concert maus a oublié de prendre la clé de la chambre de Saskya, a dû retourner à Neufchâteau et a écrasé un renard.

 

Steve Houben joue ce soir à Neufchâteau

 

Bruno Decharme me téléphone à 16h00. Il a vu mes films sur Leopold Truc mais à toute vitesse. Je finis par comprendre qu'il les a visionnés en Single Play et non en LP. Il va donc réessayer. Comment n'y a t'il pas pensé??? Va se renseigner auprès du maire de Cabrières et éventuellement descendre là-bas

 

Vendredi 6 juillet

 

Enelle est à Moircy. Bernard Delville arrive à Moircy mais très tard. Bon dialogue. Il a voyagé partout, notamment il est fou de Mongolie. Bernard loge ici car on va se coucher à une heure

 

Samedi 7 juillet

Christine Henin est en finale à Wimbledon

Saskya arrive à Moircy dans l'après-midi. visite des lieux puis on danse. On mange du Carpaccio dans l'atelier

Elle loge ici. On se couche à 1 heure

 

Dimanche 8 juillet

 

Saskya monte dans notre chambre mais moi je suis déjà levé, ai nettoyé, épluché les poivrons et préparé le petit-déjeuner

 

Mais dans la chambre Enelle fait un faux mouvement en s'asseyant sur l'appuie-de- fenêtre en parlant avec Saskya. Douleur à la hanche droite. Crainte d'un nouveau blocage. Donc bain de sel et Brufen

 

Saskya nous fait du riz indien

 

Après le repas Saskya me tire mes points noirs, elle ne peut pas se retenir

 

On frappe à la porte c'est Olivier, fils d'Enelle qui remonte chez son père à Philippeville et fait le crochet pour passer chez moi, ignorant que sa mère s'y trouve et merveille il lui apporte les souliers commandés chez Fylou à Gigondas et en plus il les offre à sa mère

 

Mais j'ai promis à Saskya de la conduire à Redu qu'elle ne connait pas. Chez Boris, absent et remplacè par son très antipathique remplaçant, l'Albanais. Ensuite la parfumerie du psychanalyste Barallié. Fou-rire avec Saskya à propos d'une "crème pour favoriser les relations intimes". Je joue en effet le touriste bruxellois innocent qui se penche vers le pot de pommade et dit "et ça, ça se met où ?... sur la langue???" Saskya et moi, nous sommes bien deux expressionnistes flamands. Une brugeoise et un gantois. Puis chez Philippe Evrard au Bâteau-Livre. On grignotte à l'Escargon. En repassant par Lesse on aperçoit Boris, endormi sur son seuil

 

Par contre elle ne dira pas un mot sur mon travail artistique. Et puis c'est une citadine, sans potager, préférant comme tous les citadins, aller se promener que de rester apprécier un territoire comme celui-ci et rester entre nous. C'est classique et décevant

 

Lundi 9 juillet

 

Enelle a encore mal.  Petit-déjeuner à trois. Saskya, enchantée de son séjour part jeudi à Ibiza pour 2 semaines. Elle nous donne des tuyaux pour la robe de Mariée de Valérie

 

Enelle retourne et va voir son médecin à Mettet qui lui prescrit une série de piqures

 

Mercredi 11 juillet

Appel téléphonique de Flo qui est dans le train pour Paris et vient de déposer Fred et Justin à la  mer. Ils seront à Anseremme du 23 au 29 juillet

 

Thierry Zeno qui donne un stage de video à l'Aca d'Eté me téléphone de Libramont. Il viendra filmer le territoire demain avec ses élèves

 

Je lis "Histoire de la Pychanalyse" de Roudinesco

 

Jeudi 12 juillet

Après-midi, Thierry Zeno avec ses élèves qui filment dans tous les coins et lui qui me filme en m'interviewant dans toutes les pièces de la maison; Dialogue intéressant mais cette video ne sera jamais montée et on ne pourra filmer l'extérieur à cause de la pluie. Il me dit que Félicien Rops, lui aussi a été fasciné par la baie de Toulon. Je lui dis que je suis beaucoup plus primitif que Rops, moins raffiné mais nous sommes tous deux amoureux de la nature et tous deux révoltés

 

Thierry trouve mon hall fascinant

 

Richard Olivier me téléphone de sa voiture. On parle de Zeno, de Ken Lolach. Richard fait un scond film sur Marvin Gaye

 

Samedi 14  juillet

 

Visite à l'improviste de  Bernard Delville mais je le reçois tout de même. Il m'apporte le catalogue de Patrice et son texte lu à Villers. Voir ci-dessous. Il est fou de Mongolie

 

Enterrement de Marc Robaye mais le corps n'est pas encore rapatrié d'Afrique

 

Le soir j'ai RV avec Zeno à Libramont. Il me donnera une copie de la K7 video réalisée ici. Il a  51 ans. Nous croisons Ransonnet  qui part en vacances et est étonné que nous nous connaissions. Thierry m'emmène dans son atelier et puis on va rejoindre sa femme au Bar ou Garrett List est en show et nous parle d'oxymores . Il y a un défilé de mode assez délirant sur une musique de Nino Rota. Je parle avec une élève qui flashe sur la carte postale de mon territoire, réalisée par Patrice Gaillet. Son mari est à côté d'elle. Lui est chimiste et clarinettiste, elle peintre débutante (Cours de Christian Rolet). 33 ans de mariage. Couple uni. Deux enfants de 29 et 27 ans. Lieve et José Givron habitent Overrijsse

 

Thierry Zeno me dit que nous devons sortir nos voitures car le parking de l'école va être fermé et nous serons bloqués. Nous courrons tous les deux dans le noir. Le gardien nous attend. Nous nous garons le long du Bois de Bonance

 

Rencontre aussi d'un pénible bonhomme que je ne connais pas "Ah oui, Vancau, le célébre Vancau, internationalement connu". J'apprends qu'il se nomme Magnan, directeur de l'Aca. Un pistonné politique doublé d'un minus, un pleonasme

 

Quant à Lieve, son mari donnant un concert demain après-midi, elle demande à venir à Moircy. C'est une indienne aux longs cheveux noirs. La cinquantaine débutante

 

De retour à 1 heure du mat

 

J'ai filmé le défilé 

 

Dimanche 15 juillet

Valérie me dit qu'elle n'a plus besoin d'Enelle car c'est sa mère qui lui offre sa robe de mariée "Sophie Marceau"

 

Barbecue organisé par Valérie à Lorcy pour son anniversaire. Je n'y vais pas car Céline est invitée alors que Valérie a déjà fêté son anniversaire avec sa mère une semaine auparavant, à Liège. Cela fait 10 jours que j'essaie de fêter l'anniversaire de ma fille et chaque fois Céline est en travers. Si la mère est aussi importante, eh bien le père ne sera pas au mariage. C'est tout ! Et c'est lamentable..

 

Lieve Givron ici à 14h35. Enfin une citadine qui connait les nom des fleurs et des arbres. Elle se sent parfaitement bien sur mon territoire. Elle est néerlandophone comme Saskya chez qui elle vient de faire une semaine de stage (et une aure chez Rolet). Très bon contact

 

Mardi 17 juillet

 

Richard Olivier m'envoie la K7 video qu'il a réalisée ici. Voir sa lettre ci-dessous

 

Reçois une lettre de José Bedeur à propos de la prostate

 

Et enfin une lettre de mon frère Etienne

 

J'apprends que C. n'est arrivée chez les Robaye qu'après l'enterrement de Marc. On n' a pas pu la prévenir la veille car elle était en sortie jusqu'à 3h du matin, alors que son amie Jacqueline, sa grande amie, veuve effondrée attendait le retour du corps cette nuit-là

 

Mercredi 18 juillet

 

Je commande 5 K7 Video à Richard Olivier

 

Valérie ne trouve qu'une seule robe de mariée à Liège, hors de prix et non récupérable. Elle me téléphone et me fait de nouveau faux bond pour ce soir et reste chez sa mère à Liège

 

A Pontaury, la veranda n'avance pas avec ce sacré Jacques. Je n'y suis plus allé depuis 5 semaines. Je fais donc un saut jusque là en fin de journée. Je trouve que le début de veranda promet. Bon travail. Alors pourquoi tant d'énervement chez Enelle??? Je lui dis que je ne lui fais pas ce cadeau pour la voir dans un état d'énervement perpétuel

 

Dimanche 22 juillet

Nous allons voir une expo de groupe au ROEULX. La brasserie Friart et le Home St Jacques. Ensuite à Soignies. C'est un centre d'art et de documentation. Il n'y a personne. Chaleur étouffante. Expos très moyennes. Ensuite Ecaussines et son étonnant château-fort

 

Lundi 23 juillet

Retour à Moircy. Enervé. Très déçu par Valérie

Flo est toujours à la Mer

 

Mardi 24 juillet

Valérie au répondeur.plusieurs fois; Je ne décroche pas, c'est trop tard je n'ai plus le temps. Un travail fou dans le jardin. Et puis quelquechose s'est cassé. Il y a trop longtemps que cela dure. Depuis un an que je suis à son entière disposition, ça n'a rien changé. Tout est à sens unique

 

Mercredi 25 juillet

Thierry Dion téléphone; Voudrait venir le 11 août avec son amie, car il doit aller à Spa le lendemain

 

Je continue à tailler les haies. Cueillette des framboises

 

Richard Olivier tourne son Remember Marvin Gaye à Ostende

 

Problème avec Flo. Ils devaient venir samedi mais ses parents ont un tournoi de golf. Puis Regine me téléphone en me disant qu'elle va à Anseremme avec Ginette et qu'elle voudrait bien m'avoir. Je n'y comprends plus rien. En fait Régine essaie de saboter le WE prévu ici avec Fred et Flo. Un WE déjà difficile à organiser car il y a la Foire de Libramont

 

Avec les Sautier c'est annulé

 

A Pontaury, Jacques fait encore des siennes

 

Vendredi 27 juillet

 

Canicule. Dans le russeau, je me fais piquer par une guêpe ou par un taon, sur la lèvre

 

Le soir, Valérie et Jipé au Miami comme de bien entendu. Je les invite à souper, bonne poire que je suis. Je ne puis m'empêcher de parler de tout ce cirque autour de leur mariage. Je demande à Valérie pourquoi elle continue à faire un drame autour de la séparation de ses parents au point de ne plus jamais mettre les pieds à Moircy. Je lui rappelle qu'elle a eu une bien plus belle enfance que la mienne

 

Un article sur la chute de l'Empire Inca. Voir ci-dessous

 

Dimanche 28 juillet

 

Flo et Fred arrivent à 11h15. Il fait très chaud. On rit énormément sur le bord de l'étang. Fred a quelquechose de Jack Nicholson et je décide de l'appeler Jack. On se baigne tous les trois. Fred aimerait quitter Paris et rentrer à Bruxelles. Mais Flo a reçu un appartemet gratuit, rue jean-Baptiste Pigalle et elle préfère Paris pour sa carrière de comédienne

 

Enelle et Saskya sont à la Mer

 

Flo et Fred partent à 23h00. On a ri tout le temps. Je leur ai montré mes videos, le film de Zeno, le défilé de l'Aca d'Eté, Saskya enlevant mes points noirs

 

Il y a eu une nouvelle tentative de Régine pour qu'on se voit tous à Anseremme, plutôt qu'à Moircy. Flo a été claire "Non maman  c'est prévu chez Christian depuis longtemps"

 

Une anecdote "Nous marchons vers le grand étang tous les trois ; Je leur dis "Suivez le guide" et j'entends Flo derrière moi qui dit "Nous partîmes 500;." Je me retourne et continue Corneille "et par un prompt renfort, nous nous vîmes trois mille en arrivant au port" et je compte sur mes doigts tous ceux qui nous suivent

 

WE de la Foire de Libramont

 

Mardi 31 juillet

Toujours aussi chaud

Enelle arrive ici vers 13h00

JP Collignon au répondeur

Bio 266 - 3e trimestre 2001- Spa
Bio 266 - 3e trimestre 2001- Spa
Bio 266 - 3e trimestre 2001- Spa
Bio 266 - 3e trimestre 2001- Spa
Bio 266 - 3e trimestre 2001- Spa
Bio 266 - 3e trimestre 2001- Spa
Bio 266 - 3e trimestre 2001- Spa

Mercredi 1er août

Je reçois enfin les K7 commandées à Richard Olivier

Valérie et Cie partent pour deux semaines en Toscane. Renaud revient de Beyrouth

 

Jeudi  2 août

Deux K7 de Richard Olivier, sur 4, n'ont pas de son. "Elles m'ont dit" et "Marvin Gaye". Je lui téléphone. Il n'en revient pas. ll va vérifier. Je ne sais pas pourquoi il me demande qu'elle était la première séquence de "Elles m'ont dit" Je ne me souviens pas puisque nous avons très vite abandonné la lecture, vu l'absence de son. Grande colère "Tu n'as pas regardé mon film. Tu avais fumé de l'opium ou quoi???" Il explose littéralement. Je suis muet. Je lui avais pourtant parlé d'abord des 2 autres K7 avec son pour lui dire qu'elles étaient superbes. Je n'en reviens pas. Il me dit finalement qu'il va m'envoyer deux nouvelles K7. Je lui dis "Oui oui  c'est bien Richard, prends ton temps" Enelle a assisté à tout ce cirque. Elle est ébahie

 

Samedi 4 août

REDU.Cest La Nuit du Livre. Il pleut juste avant notre arrivée. Personne chez Boris. On tombe sur Eddy Devolder et ses deux enfants malgaches. Il est venu faire la propagande de son livre "Anna Streuvels". Il en lira des exraits ce soir au Fahrenheit 451, la librairie de Boris

 

Boris, qui est là d'ailleurs lorsque nous repassons; Il m'offre "Le Journal d'un Séducteur de Sôren Kierkegaard"

 

Un monde fou

 

Un verre à la terrasse du Fournil avec deux guitaristes. Tout est réservé à l'Estragon alors on prendra simplement un verre à La Gourmandine. On y rencontre Jean-Pierre Poidevin et son amie asiatique. Ils cherchent un hôtel. Il connaît l'Amandier à Libramont mais ne sait pas où il se trouve. Enelle et moi les y conduisons. Sommes rentrés vers les 22 heures

 

Dimanche 5 août

Enelle n'est pas bien à cause des retards de Jacques sur le chantier de la veranda; A nouveau mal au dos. Impossible d'aller au festival de Gouvy (Voir ci-dessous) où il n'y a pas de sièges. Elle décide donc de retourner à Pontaury mais à ce moment Jean-Pierre Poidevin nous téléphone de Libramont pour passer avec sa fille Martine.. Ils viennent jusqu'à 18h30 et le contact est excellent. Enelle décide de rester dormir à Moircy et moi je pars à Gouvy, car je veux absolument voir Canned Heat. Je retrouve Murielle et Francis sur place. Mais on les annonce, le groupe, avec un retard de 3 heures. Habituelle désinvolture. On se tire; Chez moi à 21h20.

 

Lundi 6 aoùt

Retour d'Enelle à Pontaury, retrouver Jacques et sa veranda qui n'avance pas. Cette veranda que je lui offre et qui ne nous amène que des tensions

 

Messages téléphoniques de Céline au sujet du mariage de Valérie

 

Mardi 7 août

 

Une lettre de mon frère Etienne. Voir ci-dessous

 

J"écris à Richard Olivier. Si c'est un caractériel, qu'il disparaisse, je n'ai rien à perdre. J'accuse réception de ses deux dernières K7 renouvelées et lui pose la question suivante "Pourrais-tu me décrire en détails, le début de mon atelier en commençant par la gauche ???" En effet il n'a fait aucun commentaire quand il est venu ici ni quand je lui ai envoyé la K7 de mon atelier

 

Et aussi "Tu n'a rien à m'apprendre sur la solitude de celui qui essaie d'être authentique et refuse les jeux des pouvoirs. Je vis celà depuis plus de trente ans"

 

Je termine en écrivant " Il ya beaucoup de révoltes et de douleurs chez toi, tout comme chez moi. Si tu ne l'as pas compris, tant pis pour nous. J'ai beaucoup d'estime pour toi. Mais je ne veux plus d'éclats et d'agressivités inutiles et mal placées dans mes relations, même si dans le fond je suis un agressif, ça fait partie de la révolte, mais dans le monde de plus en plus con qui nous entoure, il ne faut pas s'agresser entre frères, car alors vraiment tout est perdu"

 

Je visionne deux films de Tod Browning "La Monstrueuese parade" et " La Marque du Vampire", 1932 et 1935 ainsi qu'un 3eme, le meilleur "L'Inconnu" avec Lon Chaney

 

Jeudi 9 août

Message téléphonique de Richard Olivier sur un ton théatral "Pardon, pardon, je ne suis qu'un misérable; Je ne mérite pas la lettre que tu m'as envoyée, Christian. Et en plus c'est mon anniversaire aujourd'hui, donc merci pour ces pensées. Et pardon de t'avoir fait de la peine. Alors là vraiment , je ne voulais pas te nuire en quoi que ce soit, ni te critiquer, que du contraire. Allez, je te resonne plus tard; Allez, au-revoir"

 

Vendredi 10 août

Je me décide finalement à'aller faire un tour à Rossignol au Jazz Gaume Festival en fin de journée, tombe sur Olivier Dacremont et sa compagne, qui m'emmènent voir une expo d'une amie Sandra Maquet. Je suis séduit par sa peinture et lui en achète une, avec un chien qui ressemble à Plume. Sandra veut venir à Moircy

 

Ann PIERLE raison principale de ma présence a annulé et ça recommence....

 

Je suis happé par Bernard Delville et par Stephane Pougin, le batteur de Tontelange. Je suis invité à la table de Bernard Delville et de ses amis. Je parle un instant avec le Dr Noël, bien connu à Rossignol et ramène une bouteille de rouge à la table. Rencontre Gil Dons d'Arlon. Bernard porte longtemps mon chapeau noir puis c'est Mady Richard avec qui je vais voir l'expo posthume de son mari Patrice Gaillet et lui raconte l'épisode du "Clencheur de Rodin" avec Patrice lors d'un autre Jazz Gaume Festival

 

Samedi 11 août

 

Je cueille 1Kg550 d'haricots

 

Visite de Thierry D. et de sa compagne Martine Mulette. Thierry trouve le territoire changé, il ne l'a plus vu depuis 1994. Martine très sympa. Thierry me raconte un peu de son enfance enfin. Son père était marié avec trois enfants lorsqu'il l'a conçu avec sa mère. Thierry était donc un enfant adultérin et ne pouvait être reconnu. Son père est resté avec sa mère  mais n'a jamais divorcé. Dion est donc le nom de sa mère. Son père (décédé) s'appelait Ardin. Il avait un frère écrivain dont les livres de poèmes ont été stockés chez moi pendant des années

 

Dimanche 12 août

. Thierry et Martine partent à 10h30 pour le festival de Spa, ensuite Anvers, Amsterdam et puis une semaine en Corréze. Thierry doit avoir 55 ans et Martine 45

 

Mardi 14 13 août

 

En principe à Pontaury Jacques monte la veranda

 

Il faut que je trouve un jardinier pour l'an prochain, je ne puis continuer à travailler à ce rythme

 

Je téléphone à Enelle. La veranda sera terminée jeudi. J'irai donc à Pontaury ce jour-là en fin d'après-midi. Il paraît que c'est magnifique. J'apporterai le Champagne

 

Mercredi 15 aoùt

Très chaud. Une virée avec Plume à  l'Auberge du Prévost au-dessus de Fourneau St Michel. Je retrouve la patronne Rita et on parle du mariage de Valérie qui se fera dans cette auberge. Rita est anversoise et est devenue parfaitement bilingue, depuis près de 10 ans qu'elle vit dans la région

 

Je téléphone le soir à mon ami liégeois Marcel Reynders. Lui et Christiane ont acheté une maison au Sud de Bergerac, près d'un Centre Zen, dans lequel se trouve Christiane pour l'instant, pour essayer de surmonter la mort de son fils

 

Jeudi 16 août

 

Trois Kgs de haricots en tout

 

Temps orageux

Arrive à Pontaury à 17h00. La fête dans la nouvelle veranda. Brut de Channay. Enelle a teint ses cheveux en roux. Madeleine arrive le soir. Rosa la compagne brésilienne de son fils vient d'être expulsée vers le Brésil

 

Samedi 18 août

Je travaille sur le magneto d'Enelle et parviens finalement à le contrôler

On part à Dinant au bord de la Meuse

 

Lundi 20 août

 

Je quitte Pontaury

 

A Moircy, un nouveau message de C. saoûle, une fois de plus. A propos du maiage de notre fille. Je crois qu'elle n'accepte pas ma réaction par rapport au mariage religieux de Valérie qui est hors religion depuis sa naissance, comme sa mère. Je ne crois pas à sa soi-disante conversion et de son catéchisme chez l"Abbé Denis. Je crois juste qu'elle veut faire un mariage à falballas et que la religion n'a rien à voir là-dedans. Pour moi, on ne doit pas s'engager religieusement à la légère et tricher devant tout le monde. Il y aura une vraie messe me dit Valérie, retour de ses vacances ratées. Mais elle n'y comprend rien. Kyrie, Sanctus, Offertoire, Consécration, Communion, c'est quoi tout ce charabia,?? Je lui explique. Je m'en fous qu'elle se marie religieusement mais je ne veux pas être personnellement entraîné dans cette comédie, contraire à mes convictions. Elle a demandé à sa tante de lui faire une K7 de musique religieuse pour le mariage mais sa tante va mal, comme sa soeur, car elle revit les échecs de ses propres mariages. Je dis que je m'en occuperai de la K7; J'ai tout ce qu'il faut

 

Trois Kgs 650 d'haricots

 

Mardi 21 août

Arrivée de mon bois de chauffage. Décharger dans la rue et puis ranger dans le garage et derrière. Sept cordes, donc 14 m3. Valérie n'a trouvé peronne pour m'aider (je vais avoir 64 ans)

 

Mercredi 22 août

A 5h30 je continue à ranger mes 7 cordes. Terminé à 8h00. J'y suis arrivé seul

 

Enelle pèse 51 Kgs, 20 de moins que moi, mais nous différons de 15 cms. Elle ausi a des problèmes avec sa fille et aussi avec son fils François qu'elle ne voit plus depuis des années

 

En se promenant à Namur du côté de Saint Lou, elle est tombée sur Murielle qui portait des paquets avec un grand type gris. Tiens ne serait-ce pas le taxidermiste??? Moi qui croyait qu'elle n'avait plus le temps de voir personne

 

J'ai lu une Bio de Michel Leiris. Que de souffrances mais aussi que de combats. Quel refus de pouvoirs aussi, comme Léautaud. Et il a tenu 80 ans. On lui a fait une Prostatectomie, comme on me le proposait il y a peu. Il en a souffert physiquement et moralement

 

Je lis "Une Victoire" de Joseph Conrad

 

Jeudi 23 août

Enelle à Moircy vers Midi

 

Le matin je reçois une lettre de Guy Denis. Voir ci-dessus. Ecriture disloquée. Il paraît que je dis du mal de lui alors que lui a une grande estime pour moi. C'est sans doute à cause de cette estime qu'il n'est jamais venu voir mon territoire

 

Vendredi 24 août

 

J'ai récolté à l'heure actuelle, près de 5 Kgs d'Haricots et il y en a encore

 

Reçois aussi l'annonce du mariage de Valérie; Assez ahurissant. Photo d'elle à 3 ans, au mariage des Crahay et photo de Jipé à 13/14 ans, en somme l'inverse de la réalité, Valérie ayant 10 ans de plus que Jipé

 

Samedi 25 août

 

Le soir Enelle et moi décidons d'aller prendre un verre à l'anniversaire de Robert Felix à la salle de fêtes de Freux. Un monde fou Nous ne resterons que 15 minutes et disparaîtrons discrètement. J'ai eu le temps de dire à Jipé qu'il était moche sur la photo de l'annonce de mariage, qu'il revenait de loin et à Denis Guerisse, qu'i était trop gros "Quel âge as-tu? 39 ans. Je lui dis "Surveille-toi ce n'est pas possible". Guérisse se tourne vers Jipé et lui dit "Il rigole ou quoi? Et Jipé de lui répondre "Non il dit toujours la vérité"

J'ai commencé uine réponse à Guy Denis "Oui tu es un arnaqueur"

 

La voici

REPONSE A GUY DENIS GALERISTE

Guy,

Souviens-toi que je suis venu te voir à l'époque avec ma compagne Nicole. C'est moi qui ai franchi le pas. Ca s'est bien passé. Au surplus je t'ai acheté un Bram Bogart mais je t'ai dit en partant "Je suis venu vers toi, maintenant c'est à toi de venir me voir sur mon territoire". Aucune suite. Curieuse façon de vivre cette "amitié" évoquée dans ta lettre. Etonnant manque de curiosité vis à vis d'une oeuvre dont tu ignores tout (aucun rapport avec ce que tu avais vu à Marche en 1976). Malgré ce silence je reviens une 2e fois dans ta galerie "La Louve" avec les Neuberg-Goffinet. Le résultat de cette viste est effarant. Eric Neuberg vient chez moi avec cet ahurissant contrat du 1er mai 2001 et ta lettre annexe. J'en ai les photocopies sous les yeux en t'écrivant, ainsi que celle de la réponse faite par Eric et Isabelle, refusant bien sûr ce contrat et te ramenant drôlement à ta place sur le plan de ton attitude de fond

 

Ta lettre accompagnatrice est d'une prétention hallucinante :

 

"Si vous approfondisez votre travail, il serait peut-être intéressant que je vous introduise dans le vrai et seul circuit de l'art, le circuit professionnel, mais pour y entrer, il faut montrer patte blanche"

 

Pour qui te prends-tu? C'est simplement ridicule. Tu n'a aucune qualification pour t'ériger en juge, critique ou expert et tu devrais savoir que depuis toujours, les vrais créateurs n'ont eu aucun souci d'entrer dans les circuits pourris de l'art

 

Quant au contrat c'est bel et bien de l'arnaque; Droit d'entrée =  65.000 fb (1600 euros) plus 25% sur toutes les ventes et une interdiction d'exposer dans un rayon de 100 Kms, durant une période de 7 mois pour un amateur (Qu'est-ce qu'un amateur? Pour moi c'est un homme(femme)  qui aime ce qu'il fait) et de 13 mois pour un professionnel (Ah j'ai compris, un professionnel c'est celui qui vend cher !)

 

Bref une véritable mainmise sur l'artiste et son oeuvre, ce qui est scandaleux et tout cela pour pouvoir exposer dans une petite galerie d'un petit village du Luxembourg, pour une durée d'un mois se réduisant en fait à quatre WE, galerie en hauteur et bien mal structurée pour pouvoir y  mettre en scène un certain nombre d'expositions

 

Il n 'y a pas de création sans révolte profonde et la révolte exclut que l'on aille se prosterner comme des enfants de choeur, au pied des galeristes, des critiques et de curés de l'art. Ceux qui le font sont de tout petits bonhommes...

 

Il est vrai que je n'aime pas les gens de pouvoirs, que je continue de les combattre et que je n'aime pas non plus les gens qui font de la littérature sur la peinture. Je dis avec Toulouse-Lautrec "que la peinture c'est comme la merde ça se sent, ça ne se discute pas"

 

J'ajouterais que moi, contrairement à toi, la peinture je la pratique depuis 30 ans. Dedans, jusqu'au cou. J'en connais dix fois plus que toi dans ce domaine"

 

Mais ce que j'ai aussi compris depuis des années c'est que dans l'arène des galeries, l'artiste est un taureau que le marchand met à mort (ou mate à mort)

 

Christian Vancau

 

Lundi 27 août

Mes haricots: 6kgs 200 de cueillette depuis le début

 

Le soir au St Gilles chez Christian Peersman. Il a ouvert le St Gilles en 1989. Il est divorcé d'une Bourdon qui travaille aussi en restauration à la Grignotte. Il est originaire de Wellin

 

Il nous apprend que 'La Maison blanche" c'est fini"

 

Mardi 28 août

Enelle retourne à Pontaury

Mort de Philippe Leotard

 

Mercredi 29 août

A Pontaury, Jacques n'est pas venu poser les vitres à la veranda

 

Une invitation de la Fondation ROPS pour les 8 et 9 septembre, au Château de Thosée qui est à 2 Kms de chez Enelle

 

Mort de l'acteur Francesco Rabal

 

Jeudi 30 août

Une carte de vacances de Morzine, de Flo et Fred. Voir ci-dessous

 

On reparle du mariage avec Valérie. La tante est en pleine crise d'hystérie Elle veut "épouser Jésus Christ"(sic). Le père de Jipé est plâtré  et circulera en chaise roulante. Et moi où me placer. Entre Enelle et Céline,au premier rang, leur donnant la main pour chanter le Notre Père" alors que nous ne sommes croyants aucun des trois. C'est tellement ridicule que Valérie finit par me dire "Est-ce que cela ne serait pas plus simple si tu ne venais pas à la messe"

 

Oui sans aucun doute !

 

Coup de fil de Richard Olivier. Je lui dis tout ce que je pense de ses 2 films, cette fois lisibles "Elles m'ont dit" et "Remember Marvin Gaye". Excellent et chaleureux échange. Dans le film "Elles m'ont dit" , la première femme interviewée par Richard s'appelle Anne Dewachter, licenciée en histoire, divorcée, trois enfants. En peau de Leopard. Ex-mari financier

 

Grace Kelly a été l'amante de Cary Grant,Bing Crosby, Jean-Pierre Aumont, Gary Cooper etc..

 

Vendredi 31 août

 

Je reçois le programme de la Messe de Mariage de Valérie. Voir ci-dessous quelques extraits.

 

Messe de Mariage de Valérie et Jean-Philippe, célébrée par l'Abbé Denis en l'eglise Saint-Gilles-aus-Prés de Saint-Hubert

 

Haricots 6kgs 700

 

Proverbe Baoulé "Comme il est dans l'eau, on ne sait pas que le poisson pleure"

Bio 266 - 3e trimestre 2001- Spa
Bio 266 - 3e trimestre 2001- Spa
Bio 266 - 3e trimestre 2001- Spa
Bio 266 - 3e trimestre 2001- Spa
Bio 266 - 3e trimestre 2001- Spa
Bio 266 - 3e trimestre 2001- Spa
Bio 266 - 3e trimestre 2001- Spa
Bio 266 - 3e trimestre 2001- Spa
Bio 266 - 3e trimestre 2001- Spa
Bio 266 - 3e trimestre 2001- Spa
Bio 266 - 3e trimestre 2001- Spa
Bio 266 - 3e trimestre 2001- Spa
Bio 266 - 3e trimestre 2001- Spa
Bio 266 - 3e trimestre 2001- Spa

-Samedi 1er septembre

Je visionne "Paroles de femmes" de Richard Olivier. Présence permanente de sa chienne ALPI. Alpi glissant dans la neige du jardin.; De cette video on peut dire que "l'Amour est le seul antidote à la mort"

 

Je téléphone à Boris à Lesse; Il est rentré de Bourgogne hier soir. Rendez-vous à Redu cet après-midi. J'achète 16 livres. Pierre-Jean Jouve, Poe, Irving, Dominique Rolin, Mann (les Buddenbrook) et dans la série des "Géants" Stendhal; Dumas, Hugo, James, Kafka etc...

 

J'invite Boris au resto "Au Clocher" chez Olivier et Murielle Lafontaine à Redu. Il me dit qu'à Châteauneuf-en-Auxois, il a logé dans un gîte superbe. Me parle aussi de Vandenesse Voir ci-dessous. Une Bourgogne que je ne commencerai à parcourir  qu'à partir de 2007, à cinq reprises

 

Boris a envie de s'essayer à la peinture. Sa visite dans mon atelier n'y est pas étrangère à cette envie

 

Je lui dis de lire la Biographie de Leiris achetée chez lui. Il en a un deuxième exemplaire. Je le lui tire du rayon

 

Dans sa librairie l'après-midi, il y avait deux vieilles dames qui cherchaient de livres sur la guerre 14-18 mais elles ne trouvent rien. Je marmonne entre mes dents "C'est normal, ils sont tous morts". Et une des vieilles dames est prise d'un fou-rire et s'exclame "ah oui c'est vrai, ils sont tous morts, ils sont tous morts

 

En rentrant le soir j'entame "La Rénovation" de Dominique Rolin. C'est mon 65e livre cette année

 

Dimanche 2 septembre

Je continue à monter une K7 de musique pour le mariage de Valérie et vais chez elle avec aussi une K7 de mon territoire sur lequel elle ne vient jamais. Faute de mieux. Mais ils n'ont pas le Long Playing sur leur magnéto. Pas de chance

 

Ambiance très tendue au souper. Valérie attend son avant-dernière piqure qui doit être faite par la fille Meeus qui n'est pas là à 19h45. Cette infirmière a eu des jumeaux in vitro, il y a quelques mois et a donc vécu la même chose que Valérie qui va être opérée mercredi prochain à Liège. On téléphone à la mère de la fille Meeus qui nous dit qu'elle doit être au Chinois. On la contacte et elle propose à Valérie de venir au resto pour lui faire sa piqure dans la voiture. Valérie accepte et je vais la conduire mais moi je fulmine

 

Ajoutons que pendant le souper il y a eu une explosion avec Renaud qui a renversé son assiette. Valérie a tapé du pied par terre en disant "J'en ai marre"...de quoi??? Je lui dis "et tu t'apprêtes à te repayer cela Et elle "oh mais je te garantis qu'il va être élevé autrement"(le futur bébé)

 

Quelle ambiance

 

J'explique à Valérie pourquoi il m'est devenu impossible de croire en un Dieu quelqu'il soit, non à cause de mon éducation catholique mais parce que je ne puis croire à un créateur qui reste impassible devant le désastre de sa création

 

A Renaud je parle du spectacle débile de tous ces jeunes attablés ensemble à des tables de café, entre amis et chacun en train de parler sur son portable avec d'autres amis qui, eux, ne sont pas là

 

Lundi 3 septembre

Aucune réaction de Guy Denis à ma lettre Je m'y attendais. Et d'ailleurs que pourrait-il dire???

 

J'invite Flo et Jack à venir loger à Moircy le jour du mariage

 

Jacques n'a toujours pas posé les vitres à Pontaury

 

Après Ippa, c'est la Banque Axa qui a repris mon ancienne banque et maintenant c 'est la Banque Record

 

Mardi 4 septembre

 

Je vais à Rendeux m'acheter un jean noir pour le mariage de Valérie

 

Isabelle Boulay triomphe avec sa chanson "Parle-moi" que j'adore

 

Au téléphone ma cousine Régine me parle du test ADN qu'elle doit subir ainsi que son fils Vincent car ils sont atteints d'une macula génétique. (Ce sont des pigments héréditaires qui assombrissent la vue). Ce test doit avoir lieu aux USA via Françoise de Laury. Ginette a eu Régine à 36 ans et la macula viendrait de son père Lucien. Régine, la fille de la soeur de mon père est née en 1946, alors que j'étais allé conduire ma soeur Danielle à l'asile à Ciney en 1945. Régine a remplacè ma soeur autiste. Je la voyais à Anseremme et nous avions inventé un langage imaginaire puisqu'elle ne parlait pas encore, le même que celui que j'avais inventé pour pouvoir parler avec ma soeur, ce qui me permettait d'occulter le fait qu'elle ne savait pas parler et d'avoir avec elle une communication que les autres n'avaient pas. J'ai d'ailleurs longtemps cru que ma soeur parlait et je ne comprenais pas pourquoi elle était enfermée car pour moi elle était tout à fait normale

 

Anne-Julie la fille d'Enelle travaille à Namur au café qui fait face à Saint-Aubain et accomplit aussi  à l'Onem, un stage pour accompagner les morts

 

Mercredi 5 septembre

 

J'en suis à 7 Kgs 650 de haricots cueillis

 

Valérie en clinique à Liège. Comme le dit Regine pourquoi n'avoir pas fait cette intervention après le mariage. A 38 ans, un mois de plus ou de moins. On lui prélève donc 10 ovules ce matin et demain elle aura déjà 7 ovules fécondés. On en réimplantera deux samedi matin

 

Jacques est censè couler une dalle mais ne vient pas car il pleut

 

Vendredi 7 septembre

Je suis à Pontaury à 11h30. Toujours pas de dalle.

Le soir on regarde Houellebecq à Campus de Guillaume Durand. Je ressens très mal Houellebecq

 

Samedi 8 septembre

Mort de Philppe LEOTARD

 

Dimanche 9 septembre

A 10h30, nous sommes au Château de Thozée.Thierry Zeno est là. Il pleut sans arrêt. Je filme l'intérieur. Puis visite du jardin avec des parapluies; Des anémones du Japon et des Asters, fleurs aimées de Rops, jardinier passionné. Au bord de l'étang un massif magnifique de "Renouées du Japon". J'achète une K7 de Thierry Zeno, sur Rops "Les Muses sataniques". Il me promet de m'envoyer ses films sur le Mexique. On parle de Richard Olivier

 

Retour à Moircy le lundi matin

 

Mardi 11 septembre

Deux messages de C. éplorée durant ce WE. Vu son état je juge inutile un affrontement avant le mariage de Valérie

 

Valérie au téléphone le soir. A eu des problèmes à Liège avec le toubib.

 

Sa mère a dit à Valérie qu'il faudrait surveiller sa soeur au mariage, côté boisson. Elle est gonflée. En plus cette même soeur de C.a décidé qu'elle logerait chez Valérie avec sa filleule, pendant la nuit de Noces, alors que les parents de Jipé vont à l'hôtel. Quelle indécence ! Et Valérie ne dit rien. Je la préviens "Si tu continues à te laisser faire par ces deux bonnes femmes-ta mère et ta tante- tu deviendras comme elles". Quatorze ans plus tard, nous sommes en septembre 2015, ma prédiction se révèle exacte, hélas. A entendre Valérie elle serait régulièrement énervée par sa mère et par sa tante. Cela c'est le langage qu'elle me tient. La réalité c'est qu'elle et en contact permanent avec elles

 

C'est l'attentat du World Trade Center. Effervescence ! J'allume la télé. Un 3e avion a raté de peu le Pentagone. Les deux tours complètement écroulées. Acte de terrorisme orchestré par un certain Oussama Ben Laden,résistant afghan, 44 ans. Son père a fait fortune en Arabie Saoudite, en construisant des palais pour les Emirs

 

Chez Enelle les vitres sont enfin placées. Je dois verser 325 euros sur son compte. A vos ordres chef !

 

Mercredi 12 septembre.

J'écris à Céline pour lui dire de cesser ses harcèlements continuels et d'arrêter de projeter son mariage avec moi sur celui de Valérie, comme le fait également sa soeur

 

J'écris cette lettre pour éviter tout éclat sous l'influence de la boisson, lors du mariage de Valérie. Cette lettre je la lirai à Valérie au téléphone bien qu'elle dise que je suis en opposition totale avec la façon dont ce mariage a été organisé et que l'on ne s'engage pas au travers d'une religion alors qu'on ne connait rien de cette religion. Que tout cela n'est q'un show gigantesque

 

Une émission sur Gauguin et son ami Emile Bernard. Une lettre de Gauguin à sa femme Mettegad : "Quand on a élevé les enfants jusqu'à 18 ans, on a fait son devoir et même plus. Tout le monde n'a pas de fortune à donner aux enfants et qu'ils se débrouillent à leur tour comme les parents l'ont fait eux-mêmes "

Bravo Gauguin !

 

Je termine un livre sur Cartier-Bresson. Très intéressant

 

Je lis John Irving "Une veuve de papier"

 

Jeudi 13 septembre

J'achète comme cadeau de mariage, une chaine Sony avec fonction Karaoké et deux micros

 

Michel Onfray à l'émission Noms de Dieux d'Edmond Blattchen. Il est Normand. Enfance dans la misère. Père ouvrier agricole. Mère servante et violente. Aucun livre chez ses parents. Lui en a environ dix mille chez lui

 

"Sculpter sa propre existence"

 

"Permanence de l'Apocalypse. Il n'y a pas de raison que cela s'arrange"

 

Un reportage sur le groupe belge MACHIAVEL

 

Vendredi 14 septembre

Je vais apporter à Lorcy le cadeau de mariage et cela ne se passe pas bien du tout. Jipé installe la chaîne. Il me raccompagnera à la voiture et y restera pendant près d'une heure. Je lui dis que Valérie ne s'est jamais intéressée à rien de ce que son père avait fait, ni à sa peinture, ni à son jardin, ni à son journal, ni à ses voyages, ni à ses amis, ni à sa guitare. Il s'avère que Jipé est beaucoup moins pressé que Valérie, qu'il a sciemment freiné le jeu en ce qui concerne l'acquisition d'une maison, rien ne presse; Il ne se fait aucune illusion sur les risques qu'il prend "On essaie, on verra". Excatement ce que je pressentais. Cette façon de Valérie de précipiter les choses, reflet de ses angoisses profondes. Je dis à Jipé "Pourquoi n'avoir pas attendu le mariage pour se lancer dans la conception d'un enfant. A 38 ans cela pouvait attendre deux mois de plus et il ne servait à rien d'ajouter ces tensions aux tensions déjà existantes. Il me donne raison  Avec lui je communique bien mieux qu'avec Valérie et je le trouve plus mûr et plus lucide

 

En outre, son père est tombé d'une échelle à Chimay en sciant une branche d'arbre. Fracture du fémur et du poignet. Opérations, broches. S'il vient au mariage ce sera en fauteuil roulant. Décidément...

 

Samedi 15 septembre

Valérie a demandé à mon frère Etienne, le curé raté, de venir jouer de l'orgue. Elle me le dit au téléphone. Je lui dis que c'est aberrant d'avoir laissé partir son fils Renaud à Beyrouth. Elle me reparle de la mort de Pierre, mari de sa mère, qui a eu un cancer. Je lui dis "et pourquoi crois-tu qi'il a eu un cancer??". Bref ça a bardé et il est temps que je me tire. On pourra vraiment dire que Valérie aura raté son père jusqu'au bout ! Cent fois je lui aurais tendu la main pour rien

 

Plus de 5000 personnes portées disparues à New-York

 

35000 réservistes de l'armée américaine mobilisés

 

A Renaud, mon petit-fils, je rappelle la bagarre à Pontaury au sujet de ses" Play station" bourrées de violence "Tous ces bidules virtuels de violence aboutissent sur les deux tours de Manhattan. Si on ne régit pas contre tout cela, des tours sont abattues avec des milliers de morts "non-virtuels"

 

Mardi 18 septembre

En téléphonant aux Blavier pour leur dire que nous pourrions être avec eux à Bruxelles le 29 septembre pour cet hommage à André, sans avoir réalisé qu'il s'agissait d'un hommage posthume et en effet, je tombe sur Odette qui m'annonce la mort d'André en juin d'un cancer d'Hodgkin (Aisselle). Il avait 78 ans et avait refusé la chimio.Choc terrible. Je pleure. Je dis à Odette qu'on viendra la voir

 

On se connaissait depuis 34 ans! D'abord les cafés de liège dans les années 65, avec le pataphysicien Florkin, le peintre Armand Silvestre, le poète François Jacquemin, le peintre Jean Hick, les époux Vandeloise. Puis en 1967, la rencontre avec Maurice Pirenne à Stembert en présence des Vandeloise; Et avant cela la fameuse expo "Temps mêlés à Verviers avec Milou Struvay. La rue Renkin où ils habitaient à l'époque. Et beaucoup plus tard entre 1985 et 1989, où Verviers est tombé dans mon secteur en ce qui concerne mes inspections audit des agences Ippa. Je les vois souvent à la Place du Général Jacques, on se retrouve ensuite au café de la place Verte ou même le matin au café où André prend son café et lit son journal, près du Conservatoire. André qui me donne une série de "Temps mêlés", nous dédicace ses livres "Occupe-toi d'homélies", "Les Fous littéraires". André dans sa bibliothèque communale de Verviers et son Fonds Queneau. André m'écoutant jouer Brassens à la guitare avec beaucoup de jubilation. Et puis cette dernière viste du 16 octobre 1997 où j'ai filmé André avec mon camesope et lui ai montré des images de mon terriroire. Je l'avais d'ailleurs trouvé très diminué

 

Comment n'ai-je rien su???. Vrai je ne lis pas les journeaux et n'écoute pas la radio car on en a évidemment abondamment parlé dans les Media

 

Avec Plume on va voir Youki, son frère, qui habite tout près; Il est vivant. Effusions

 

Un Thema sur Maria Felix Voir ci-dessous

 

Jeudi 20 septembre

 

Les USA envoient 100 avions au Proche Orient

 

Un très beau document sur Leon Spillaert "Les silences de spillaert" par Wilbur Leguebe

Mort en 1946

 

Vendredi 21 septembre

Valérie est enceinte ! Peut-être des jumeaux. Manquerait plus que cela..

 

Samedi 22 septembre

A Redu Boris me donné deux Onfray "La Raison gourmande" et "La Sculpture de Soi".

On reparle du parrain de Boris qui était le Roi de Bulgarie. Le frère de son père était le garde-corps de l'ex-roi de Bulgarie.

Les KIRILOV

 

Mardi 25 septembre

Enelle ici vers 12h30

 

Jeudi 27 septembre

 

Randonnée à SPA avec Enelle via Remouchamps et La Reid. Voir ci-dessous

 

Après une première viste de Spa, nous festoierons au Tonnelet jusqu'à 15h00. Magnifique restaurant retro. Voir photo

 

En fait c'est la fête de la Communauté française

 

On fait la promenade des artistes le long de la Picherotte

 

Ensuite les sources La Géronstère et Barisart. Puis Spa centre et arrêt au Pouhon Pierre le Grand et promenade de la Sauvenière. Retour par Francorchamps-Coo, Lierneux et Manhay

 

La différence de qualité entre ce que nous vivons dans la plus stricte intimité et le spectacle redondant auquel nous allons être forcés de participer. Quel fossé !

 

Samedi 29 septembre

 

Mariage de Valérie

 

Ils, elles, doivent être tout affairés autour du trousseau de la Mariée à Lorcy, ce matin. C'est le curé qui apporte la jarretière. Brouhahas de taffetas. Eternelle comédie humaine

 

Ciel gris, presque noir

 

Nous voici à l'Hôtel de ville. Le mayeur s'appelle Claude Bonmariage. Les mariés sont en reatrd. J'aperçois ma belle soeur, chapeau galette et voilette. On rentre dans la mairie, je me mets au fond avec Enelle. On vient me chercher "Vous êtes le Papa???". Et on m'emmène vers l'avant-scène, à côté de mon ex. Un photographe me flashe. Enfin on a trouvé le père. Signature des régistres. On sort. Je croise Françoise Lambinet, grande catho devant l'éternel qui bien sûr va à la Messe. Je rentre avec Enelle à Moircy

 

A 16h15 Fred et Flo arrivent. Un petit moment ensemble et puis départ pour l'apéro à l'Auberge du Prevost au Fourneau St Michel. Grosse foule. Marie-France et Savac Manco le turc et sa nouvelle fille, Atlantique sur le bras. Beaucoup de gens du Miami. Stephane mon ex-beauf, Jacky Felix, les Brocart, les Slachmuylders, les Moiny, Francis Dupont et sa nouvelle femme, Anne Body, Pascale Legros, mon frère Etienne l'organiste et bien d'autres

 

Magnifique buffet. Nous sommes installés à une table sur le côté, loin de la famille avec Flo et Fred, les Brocard, Fréderic, frère de Flo, Jacky Felix

 

Une table avec les mariés et leurs témoins et en perpendiculaire, la table des familles avec le père de Jean-Philippe dans son fauteuil roulant

 

Plus tard je danse un rock avec Flo, nous sommes seuls sur la piste. Mon frère part vers 22h00. A t'il joué de l'orgue??. Mon ex belle-soeur pétée comme prévu. Les mariés dansent. La robe de ma fille "Sophie Marceau" est complètement loupée. Je suis allé dire bonjours aux familles. Céline me glisse "tu aurais tout de même pu venir à la Messe". Normal elle n'est ni praticante, ni croyante, ni même baptisée et je réponds "Non, moi je suis cohérent et de grâce, ce n'est pas le lieu, comme je te l'ai écrit.".

 

On quitte vers 0h30. Je sens la colère de ma fille

 

On rentre avec Flo et Fred. Je parle de ma famille de cinglés devant Fred qui ne sait pas et n'en revient pas. Flo, elle, sait en partie. Ils vont se coucher. Je parle avec Enelle jusqu'à 3h00 du matin

 

Tout va bien. Il n'y a pas eu d'éclats. Mission accomplie. Enfin la paix

 

Dimanche 30 septembre

On se lève à 9h00. Les deux jeunes, vers 10h30. On va dans l'atelier. Fred commence ses répétitions pour Othello. Flo rentre à Paris au train de 17h00 avec son fils Justin et ils partent vers 14h00 de Moircy. Enelle et moi partons cueillir des champignons des bois. Retour aux vraies valeurs

Bio 266 - 3e trimestre 2001- Spa
Bio 266 - 3e trimestre 2001- Spa
Bio 266 - 3e trimestre 2001- Spa
Bio 266 - 3e trimestre 2001- Spa
Bio 266 - 3e trimestre 2001- Spa
Bio 266 - 3e trimestre 2001- Spa
Bio 266 - 3e trimestre 2001- Spa
Bio 266 - 3e trimestre 2001- Spa
Bio 266 - 3e trimestre 2001- Spa
Bio 266 - 3e trimestre 2001- Spa
Bio 266 - 3e trimestre 2001- Spa
Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans Ma BIOGRAPHIE
commenter cet article
12 octobre 2016 3 12 /10 /octobre /2016 06:09
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail

Mardi 3 avril

Enelle retourne à Pontaury

 

Mercredi 4 avril

Sur Arte le film de thierry Zeno "Ce tant bizarre Monsieur Rops". Rops est mort à 65 ans (1833-1898)

 

Silence assez curieux de JP Collignon depuis ma lettre du 21 mars, alors que je lui demandais ses dates d'expo afin de pouvoir y aller avant de partir dans le Sud

 

Rien de Flo non plus

 

Je prends mes deux doses de Soja par jour, plus des germes en salade. J'en suis à ma 3e semaine de gelée royale pure. Bref tout pour diminuer mon PSA

 

Comment ne pas me souvenir de la phrase délicate de mon toubib après la biopsie "On va traquer le cancer à partir de maintenant". Ce type, Vaesen, est un sadique

 

Je n'ai pas aimé Pierre-Jean Remy "Midi ou l'attentat". Marre de la violence

 

Jeudi 5 avril

 

Coup de fil de Richard Olivier. Il part à Montélimar le 13 avril et ensuite il va à Caromb ches ses amis Jean et Jeanine Bessières. Lui est cascadeur et a tourné dans un de films de Richard. Caromb c'est à 3 Kms du Barroux. En fait c'est à Modène entre Caromb et St Pierre de Vassols. Ca s'appelle Les Saumades. Bessières est un rebelle

 

Vendredi 6 avril

 

Le Barroux est à 848 Kms d'ici

 

Je postpose ma prise de sang. Ce sera après le Vaucluse. Pourquoi me stresser pendant les vacances en cas de Psa défavorable

 

Ouverture de La Grignotte à Poix St Hubert. Le resto d Charlie Piette Voir ci-dessous. Je parle longuement avec Goosse, le banquier. Aussi avec Christiane Toussaint, épouse de Charlie et grande prêtresse du Service des Affaires Culturelles à St Hubert. Elle m'apprend la mort d'Etienne Collard, l'ex-associé de Michel De Paepe au CDA. Jipé et Valérie sont là. Et puis rencontre de bien d'autres personnes car il y a foule

 

Samedi 7 avril

 

Début de ma 4e semaine de Gelée royale

 

Je lis le "LACAN" de Roudinesco

 

Lundi 9 avril

 

Ma tronçonneuse est irréparable

 

Je commence "Ecrits 1" de Lacan". Lacan l'Imposteur soutenu par le milieu intello parigo. Lacan qui se décommande en dernière minute du voyage en Chine avec Machioccchi, Barthes, Wahl, Sollers, Kristeva et Pleynet, tous tombés dans le snobisme maoïste de l'époque

 

François Wahl était le grand lien au Seuil entre Jacques Lacan et Paul Flamand, le Directeur, père de mon ami Jean-Marie

 

Lacan a été marié avec Marie-Louise Blondin. Divorcée en 1941. Trois enfants et avec Sylvia Maklès, divorcée de Georges Bataille. Sylvie Bataille-Maklès avait une fille de Bataille, Laurence, décédée en 1986 et une fille de Jacques Lacan, Judith qui épousera Jacques Alain Miller

 

J'ai travaillé dans la commission Sollers avec Maria-Antonietta Macchiocchi au Congrès du CIEL à Paris en 1978

 

Un docu sur Ben Harper

 

Je n'ai eu aucune réponse des Pougin à l'envoie de ma lettre et de mes documents. Je ne les reverrai donc pas à Viens

 

J'écris aux Bessières de Modène

 

Mardi 10 avril

Visite d'une maison à Awenne avec Jipé et Valérie. Belle vue. Route de Mormont. Assez tentant. Nonante ares. On y rencontre le notaire Poncelet de Nassogne. Il faut faire vite car Valérie et Jipé partent dans 3 jours et il y a beaucoup de visiteurs. lls ne la prendront pas car elle coûte 8 millions (200.000 euros) et il y des travaux à entreprendre

 

Mercredi 11 avril

 

Une lettre de JP Collignon. Trop tard pour son expo

Une lettre de Flo postée des Baléares par express

Un docu sur les Guggenheim. Voir ci-dessous

 

Jeudi 12 avril

 

Je réponds à JPC et m'explique en ce qui concerne Lili

 

Vendredi 13 avril

J'ai une rhino-pharyngite mais je pars néanmoins à Pontaury après avoir prévenu Enelle. C'est le vendredi saint et un treize au surplus

 

Avec Enelle nous allons à Quaregnon voir l'expo Mahieu. J'achète les deux meilleures toiles, une pour Enelle et une pour moi. Enelle qui avait déjà vu l'expo avec Saskya avait flashé sur ces deux mêmes peintures

 

 

Ensuite on passe à la librairie LETO, rue d'Havré à Mons, là où j'ai exposé en 1980. Je commande à André, les 4 premiers tomes de Thomas Bernhard reliés

 

Samedi 14 avril

Je retourne le potager d'Enelle et tonds sa pelouse et juste après, il commence à neiger

 

Dimanche de Pâques

Saskya devait venir ce WE. Aucune nouvelle ???

 

Lundi 16 avril

Je termine Cholera de Delteil

Je téléphone à Thiers au Barroux. Il fait 20°. Le Mistral est parti

 

Mardi 17 avril

 

Je termine "Du coté de Infidèles" de Leonardo Sciascia ainsi que "Les lettres à un jeune poète" de Rainer Maraia Rilke

 

Je vais faire le plein de Gazoil au Grand Duché

 

Un courrier de Bô Simon. Voir ci-dessous

 

Je lis "Le Postier" de Bukowski

 

Mercredi 18 avril

 

Garage. Entretien avant vacances. C'est mon premier voyage avec mon Opel Break Astra

 

Terrible documentaire sur le fils naturel d'Alain Delon Ari BOULOGNE. Voir mon article sur ce sujet. Lien ci-dessous

 

http://www.christianvancautotems.org/article-alain-delon-nico-paffgen-ari-boulogne-64778375.html

 

Je lis "Manosque des Plateaux" de Giono

 

Jeudi 19 avril

 

Une lettre de mon frère Etienne; Voir ci-dessous. Il a 8 ans de moins que moi

 

Il neige

 

Je lis Bukowski "Souvenirs d'un pas grand'chose"

 

Samedi 21 avril

 

Enelle est arrivée hier soir

 

Préparation des bagages. Chargement de la voiture

 

Accroché à la poignée de la porte, un pli de Murielle avec une carte. Voir ci-dessous

Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail

Dimanche 22 avril 2001

 

Départ pour le Vaucluse. Le problème ce sont les chaises longues d'Enelle sur le toit. Elles sont bâchées et la bâche claque sur la carrosserie. Je dois m'arrêter 3 fois

 

On petit-déjeune à Toul-Dommartin) 7h50 (KM 218)

 

Nous sommes au péage de Villefranche à 11h28 (Km 573)

 

Au Km 797, nous sortons à Bollène à 14h40 et nous faisons les Gorges de l'Ardèche sur 80 Kms du Pont St Esprit au Vallon d'Arc

 

Retour à Bollène vers 16h30 (KM 877). Puis Le Barroux via Suze-la-Rousse, Vacqueyras-Aubignan-Carpentras et remontée vers Le Barroux où nous arrivons à 18h00 (Km 936) Voir ci-dessous)

 

En arrivant chez le proprio, je téléphone aux Bessières. Ils n'ont pas reçu ma carte postée le 11 avril. Richard Olivier est parti la veille. Je laisse tomber

 

Olivier fils d'Enelle arrive à 21h00 avec du rouge de Beaumes de Venise. Grandes discussions sur la vie

Photos des Gorges de l'Adèche et itinéraire Bollène-Le Barroux
Photos des Gorges de l'Adèche et itinéraire Bollène-Le Barroux
Photos des Gorges de l'Adèche et itinéraire Bollène-Le Barroux
Photos des Gorges de l'Adèche et itinéraire Bollène-Le Barroux
Photos des Gorges de l'Adèche et itinéraire Bollène-Le Barroux
Photos des Gorges de l'Adèche et itinéraire Bollène-Le Barroux

Photos des Gorges de l'Adèche et itinéraire Bollène-Le Barroux

Lundi 23 avril

Nuit difficile. Lit trop étroit. Plume ne veut pas aller sur son coussin. Il fait froid au lever. C'est lundi. Les boulangeries sont fermées. On part au Marché du lundi à Bedoin et là c'est l'enchantement. On achète des asperges de Mazan et des artichauds. On mange en terrasse mais bien couverts. Paellas et vin de Rasteau. On pars sur Suzette et le village de La Roque Alric, une petite merveille perchée sur une butte.

Ensuite on va passer la soirée aux Coquelicots à Suzette et on dessine avec la fille du patron qui s'appelle JULIA et va à l'école à St Pierre de Vassols. Elle nous fait un beau dessin. Voir ci-dessous

 

En rentrant on trouve un mot du proprio. Les Pougin de Viens ont téléphoné

 

Mardi 24 avril

 

Gigondas. On passe chez Fylou le cordonnier et on parle pendant 2 heures dans son jardin.. C'est lui qui est allé au Népal en vélo. Il nous donne un sac avec des peaux de Romans, de toutes les couleurs

 

 

Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail

Mercredi 25 avril

 

Il ne fait toujours pas beau. Même qu'il pleut. Nous décidons de partir pour Nyons et les Baronnies en passant par Vaison-la-Romaine. A Vaison on visite toute la vielle ville. Ca grimpe ferme. Et puis ce sont les Baronnies, un tout autre paysage et Nyons le pays des Olives

 

Les spécialités de Nyons sont l'olive (sous AOC) et l'huile d'olive. Nyons est le point le plus septentrional des Alpes du Sud pour la production commerciale d'olives. La tanche, spécifique aux oliveraies de la région de Nyons, est une variété d'olivier particulièrement rustique qui peut supporter des gels à moins 10 degrés. Cette qualité n'a cependant pas empêché la destruction presque complète des oliveraies par le gel de l'hiver 1955-1956. Mais le sinistre a été l'occasion d'organiser la profession et de fonder le Syndicat de l'olive de Nyons. Depuis 1994, les « olives noires de Nyons » et « l'huile d'olive de Nyons » sont classées en Appellation d'Origine Contrôlée. La production est commercialisée par la coopérative du Nyonsais, par plusieurs moulins et des agriculteurs.

Depuis 2005, l'Institut du monde de l'olivier de Nyons est devenu l'antenne Rhône-Alpes de l'AFIDOL. Il abrite plusieurs structures spécialisées dans la promotion de l'olive de Nyons, dont le Syndicat de la tanche et la Confrérie des chevaliers de l'olivier. Un musée de l'olivier a été créé à côté de la Coopérative du Nyonsais.

Nyons est par ailleurs située dans une région produisant des vins rattachés à l'appellation des côtes du Rhône, à proximité de Vinsobres, Visan et Cairanne. Les vins produits sur le terroir de Nyons peuvent être classés en appellation « côtes-du-Rhône Village », « côtes-du-Rhône » et « Vins de pays des coteaux-des-baronnies ». Les vignerons de la commune sont représentés au sein de la Commanderie des Costes du Rhône, confrérie bachique, qui tient ses assises au château de Suze-la-Rousse, siège de l'Université du vin.

 

Jeudi 26 avril

 

Avec Olivier aux Coquelicots à Suzette après une visite chez un voisin de Paul Thiers Raymond Favier qui loue une partie de sa maison mais tout est réservé l'an prochain à partir du 15 mai

 

25° à l'ombre à 19h30

 

 

Vaison la Vieille et NYONS
Vaison la Vieille et NYONS
Vaison la Vieille et NYONS
Vaison la Vieille et NYONS
Vaison la Vieille et NYONS
Vaison la Vieille et NYONS
Vaison la Vieille et NYONS
Vaison la Vieille et NYONS
Vaison la Vieille et NYONS
Vaison la Vieille et NYONS
Vaison la Vieille et NYONS

Vaison la Vieille et NYONS

Vendredi 27 avril

Une journée de repos au Barroux avant de la terminer par une montée du Ventoux par Bedoin afin de le redescendre par la face Nord; Mais le sommet du Ventoux est fermé par la neige et le Col est fermé. Le sommet du Ventoux est envahi par les nuages et il y a du vent. Nous allons donc écrire des cartes postales au Chalet Reynard, puis on refait les 22 Kms de descente par la face Sud. En bas plein soleil

 

Samedi 28 avril

Nous allons dans la région de Bedoin, à la recherche d'un gîte pour les prochaines vacances mais sans succès

 

Dimanche 29 avril

 

Retour à La Roque Alric qui me fascine

 

Les Pougin téléphonent chez notre proprio; J'y vais et je dis que nous ne savons pas encore, vu le temps, que je retéléphonerai.

 

Le soir visite des amis d'Olivier Charles et Catherine et leur chien Zara. Charles est de Marseille mais a vécu 7 ans en Belgique. Il prépare des pieds de vigne et nous explique la technique du cépage

 

Que faire demain s'il pleut???

 

 

Photos du Barroux et en dernier la maison de note propriétaire et la vue au départ de notre terrasse sur la plaine de Carpentras
Photos du Barroux et en dernier la maison de note propriétaire et la vue au départ de notre terrasse sur la plaine de Carpentras
Photos du Barroux et en dernier la maison de note propriétaire et la vue au départ de notre terrasse sur la plaine de Carpentras
Photos du Barroux et en dernier la maison de note propriétaire et la vue au départ de notre terrasse sur la plaine de Carpentras
Photos du Barroux et en dernier la maison de note propriétaire et la vue au départ de notre terrasse sur la plaine de Carpentras
Photos du Barroux et en dernier la maison de note propriétaire et la vue au départ de notre terrasse sur la plaine de Carpentras
Photos du Barroux et en dernier la maison de note propriétaire et la vue au départ de notre terrasse sur la plaine de Carpentras
Photos du Barroux et en dernier la maison de note propriétaire et la vue au départ de notre terrasse sur la plaine de Carpentras
Photos du Barroux et en dernier la maison de note propriétaire et la vue au départ de notre terrasse sur la plaine de Carpentras

Photos du Barroux et en dernier la maison de note propriétaire et la vue au départ de notre terrasse sur la plaine de Carpentras

Lundi 30 avril

Eh bien il ne pleut pas et pour la première fois nous décidons de faire un raid dans le Lubéron via Crapentras et L'Isle sur la Sorgue. On s'arrête à MENERBES, une merveille, puis à LACOSTE où on fait le tour du Château du Marquis de Sade, racheté par Pierre Cardin qui est en train de le restaurer

 

Ensuite on part à BONNIEUX. Magnifique. On entre chez un antiquaire en face du Clos du Buis et on avise un meuble superbe. Une table de 2M70 de long avec des tiroirs multiples de chaque côté. On mange au resto Le Pistou

 

On plonge ensuite sur LOURMARIN. On se met en terrasse en plein soleil. On en a besoin. Mais avnt cela on visite village et Cimetière avec les tombes des Camus et Henri Bosco

 

On traversera Cucuron sans s'arrêter et au passage on admire de loin La Mourre Nègre, point culminant de la chaine du Luberon que je gravirai à pied en 2009, de même que nous visiterons Cucuron

 

Nous remonterons par Saumane, La Roque-sur-Pernes et St Didier-Mazan-Caromb et serons au Barroux à 18h30

Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail

Mardi 1er Mai

Avec Olivier on part au Marché de Vaison-la-Romaine. J'achète deux Ben Harper et offre un Placebo à Olivier. Ensuite Olivier nous emmène manger au SABLET, Resto Les Remparts. Impeccable. Voir photos ci-dessous

 

Ensuite Olivier nous mène dans un lieu fabuleux à CABRIERES d'Avignon. Visite d'un territoire artistique. Leopold Truc qui serait mort il y a 5 ans et aurait "sculpté" ce jardin de 1955 à 1976. C'est fabuleux et j'y reviendrai. Voir les articles de mon Blog sur cet artiste. Le lien http://www.christianvancautotems.org/article-28854909.html

 

Au retour on prend un verre à L'Isle-sur-la-Sorgue

 

Mercredi 2 mai

Il pleut à nouveau mais l'après-midi nous décidons d'aller à APT. On descend par Mazan et puis La Roque-sur-Pernes qui vaut le détour et on s'arrête à la Grange Neuve. Dans le parking, nous sommes accostés par le patron belge qui nous fait entrer, nous montre une photo de Julos Beaucarne qui est un habitué de la maison, et a une résidence toute proche et nous présente sa femme. Il s'agit d'Anne et Jos Verbruggen. Magnifique endroit mais trop cher pour nous

 

Ensuite Saumane où je filme le château du Marquis de Sade où il a vécu son enfance

 

Puis c'est Apt. Nous visitons la ville et allons dans la Maison régionale du Luberon

 

C'est ensuite sous une pluie battante que nous nous taperons le Pont Julien sur la Nationale 100

 

Comme Enelle confond souvent l'avant et l'arrière, la gauche et la droite, je la surnomme Simiane-la-Rotonde

 

 

Deux avant-dernières photos SAUMANE Le Château du Marquis de Sade. In fine le Pont Julien
Deux avant-dernières photos SAUMANE Le Château du Marquis de Sade. In fine le Pont Julien
Deux avant-dernières photos SAUMANE Le Château du Marquis de Sade. In fine le Pont Julien
Deux avant-dernières photos SAUMANE Le Château du Marquis de Sade. In fine le Pont Julien
Deux avant-dernières photos SAUMANE Le Château du Marquis de Sade. In fine le Pont Julien
Deux avant-dernières photos SAUMANE Le Château du Marquis de Sade. In fine le Pont Julien
Deux avant-dernières photos SAUMANE Le Château du Marquis de Sade. In fine le Pont Julien
Deux avant-dernières photos SAUMANE Le Château du Marquis de Sade. In fine le Pont Julien
Deux avant-dernières photos SAUMANE Le Château du Marquis de Sade. In fine le Pont Julien
Deux avant-dernières photos SAUMANE Le Château du Marquis de Sade. In fine le Pont Julien
Deux avant-dernières photos SAUMANE Le Château du Marquis de Sade. In fine le Pont Julien
Deux avant-dernières photos SAUMANE Le Château du Marquis de Sade. In fine le Pont Julien
Deux avant-dernières photos SAUMANE Le Château du Marquis de Sade. In fine le Pont Julien
Deux avant-dernières photos SAUMANE Le Château du Marquis de Sade. In fine le Pont Julien
Deux avant-dernières photos SAUMANE Le Château du Marquis de Sade. In fine le Pont Julien

Deux avant-dernières photos SAUMANE Le Château du Marquis de Sade. In fine le Pont Julien

Jeudi 3 mai

 

Enfin du ciel bleu !

 

A 15h00, nous partons pour Roussillon. Nous arrivons au Musée des Ocres(OKHRA) à 16h00 et on le visite. J'achète des pigments et des cartes postales

 

Et puis nous prenons le sentier des Ocres. Visite d'une heure. Fabuleux. Et puis enfin le village. Je n'ai toujours pas d'appareil-photos et travaille au Camescope, ce que je regrette après coup. Mais tous ces lieux seront revisités et photographiés lors de nos séjours de 2006-2007 et 2009. Nous nous asseyons en terrasse après avoir visité le village

 

Enelle va chercher une glace à l'entrée des carrières puis s'en va. Je lui dis: "N'as-tu pas oublié quelquechose. Si tu payais ta glace??" Fou-rire de la dame

 

Puis retour via Coustellet-Saumane-Mazan

 

Mais imbécile que je suis j'ai oublié mes pigments au Musée des Ocres

 

 

Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail

Vendredi 4 mai

Désemparé par mon oubli à Roussillon. Ce n'est pas à côté de la porte. Il pleuvine de nouveau. Je fais un tour dans Le Barroux avec ma chienne Plume et prends quelques photos

 

Ensuite nous allons au marché de Vaison et retournons manger au Sablet

 

On essaie à nouveau d'atteindre le gîte à Bedoin-Hameau de "Les Baux". C'est bien la cinquième fois. Aucune réponse. Nous avons eu le coup de foudre pour une petite maison affichée en location et appartenant à une infirmière, Madame Roux

 

Samedi 5 mai

Départ pour Isle-sur-la-Sorgue dans le but d'aller rechercher me pigments à Roussillon. J'ai téléphoné au Musée des Ocres. Ils ont mis mes pigments de côté avec un petit billet me décrivant. mais d'abord aller voir l'exposition Poliakoff au Musée Campredon. magnifique expo. Huiles et gouaches des années 40 à 70

 

Dans la librairie, je parle avec la responsable de ma découverte de Léopold Truc à Cabrières d'Avignon. Elle est ahurie de cette découverte d'autant plus qu'au Musée Campredon ils ont organisé une expo sur l'Art Brut. Elle me parle d'un certain Bruno Decharme qui serait à la recherche de territoires nouveaux liés à l'art brut.Elle me donne ses coordonées. Elle nous parle aussi du Cimetière de Ménerbes laissé à l'abandon. Nous irons le voir en revenant de Roussillon. Absolument splendide, vu de la grille car il est fermé. Nous le visiterons en 2009

 

L'après-midi nous allons à "Les Baux" au pied du Ventoux.(Bedoin) Personne; on se renseigne. La proprio s'appelle Madame Roux. Elle était là il y a une demi-heure. Je laisse mes coordonnées. Je n'aurai jamais de nouvelles

 

Le soir à Suzette aux Coquelicots avec Olivier (le fils d'Enelle). Entre une sorte de baroudeur à la Hemingway, barbe blanche, 69 ans, persuadé de m'avoir rencontré lors de la guerre d'Indochine. Il est lithuanien et s'appelle Regor. Ancien mercenaire.et ex-condamné à mort, nous dit-il. Le courant passe; Il s'assied à notre table et ira chercher une bouteille de vin de ses vignes située sur la colline au-dessus de Suzette (Domaine de St Amand). On vide la bouteille. Il veut nous en offrir une autre mais je refuse et lui offre un whisky car en principe nous devrions repartir demain pour la Belgique. Nous pouvons prolonger jusqu'au 11 mais tout dépendra du temps

 

Dimanche 6 mai

Ciel bleu mais qui se couvre peu à peu. Je ne sais plus quoi. Finalement on décide de partir mercredi 9 mai

 

Enelle va faire des courses à Caromb

 

Avec Olivier on va visiter la poterie du Crestet. J'achète 4 pots reliés

 

Le soir à Suzette

 

Lundi 7 mai

Le soir chez Fylou à Gigondas. Enelle commande des chaussures et je paie l'acompte de 300 FF. Fylou a vu Poliakoff à l'Isle-sur-la-Sorgue. Il a aimé.On passe deux bonnes heures avec lui et avec sa bretonne. Ils nous montrent leur camping-car

 

Mardi 8 mai

 

A 18h00 Paul Tiers. Réglement de nos comptes

 

Un dernier tour du Barroux. Le château puis un verre aux "Geraniums".

Voir ci-dessous

 

Mercredi 9 mai

 

Départ à 9h00

 

A 18h30 à Moircy 831 Kms. En tout 3036 Kms. Et il fait superbe, 21° à l'ombre

 

 

En 6 le panorama au départ de notre maison. Vue sur la plaine de CarpentrasIn fine Gigondas et Le Barroux
En 6 le panorama au départ de notre maison. Vue sur la plaine de CarpentrasIn fine Gigondas et Le Barroux
En 6 le panorama au départ de notre maison. Vue sur la plaine de CarpentrasIn fine Gigondas et Le Barroux
En 6 le panorama au départ de notre maison. Vue sur la plaine de CarpentrasIn fine Gigondas et Le Barroux
En 6 le panorama au départ de notre maison. Vue sur la plaine de CarpentrasIn fine Gigondas et Le Barroux
En 6 le panorama au départ de notre maison. Vue sur la plaine de CarpentrasIn fine Gigondas et Le Barroux
En 6 le panorama au départ de notre maison. Vue sur la plaine de CarpentrasIn fine Gigondas et Le Barroux
En 6 le panorama au départ de notre maison. Vue sur la plaine de CarpentrasIn fine Gigondas et Le Barroux
En 6 le panorama au départ de notre maison. Vue sur la plaine de CarpentrasIn fine Gigondas et Le Barroux
En 6 le panorama au départ de notre maison. Vue sur la plaine de CarpentrasIn fine Gigondas et Le Barroux
En 6 le panorama au départ de notre maison. Vue sur la plaine de CarpentrasIn fine Gigondas et Le Barroux
En 6 le panorama au départ de notre maison. Vue sur la plaine de CarpentrasIn fine Gigondas et Le Barroux
En 6 le panorama au départ de notre maison. Vue sur la plaine de CarpentrasIn fine Gigondas et Le Barroux
En 6 le panorama au départ de notre maison. Vue sur la plaine de CarpentrasIn fine Gigondas et Le Barroux
En 6 le panorama au départ de notre maison. Vue sur la plaine de CarpentrasIn fine Gigondas et Le Barroux
En 6 le panorama au départ de notre maison. Vue sur la plaine de CarpentrasIn fine Gigondas et Le Barroux
En 6 le panorama au départ de notre maison. Vue sur la plaine de CarpentrasIn fine Gigondas et Le Barroux
En 6 le panorama au départ de notre maison. Vue sur la plaine de CarpentrasIn fine Gigondas et Le Barroux
En 6 le panorama au départ de notre maison. Vue sur la plaine de CarpentrasIn fine Gigondas et Le Barroux

En 6 le panorama au départ de notre maison. Vue sur la plaine de CarpentrasIn fine Gigondas et Le Barroux

Jeudi 10 mai

Déchargement. Remises en ordre. Une carte de Pascale Ravet m'annoncant la naissance de sa fille Piera et le fameux livre de Thomas Bernhard que Leto m'a envoyé. Par contre pas un signe d'elle en ce qui concerne ma prostate et ma prise de sang que j'étais censé faire avant mon départ. Des nouvelles de personne à ce sujet d'ailleurs. Mais j'apprendrai que Pascale a téléphoné plusieurs fois quand j'étais dans le Vaucluse (J'avais fermé mon répondeur)

 

Vendredi 11 mai

 

Retour d'Enelle à Pontaury à 9h30. Il y a trois semaines qu'on ne se quitte plus

 

Reçois comme tous les 6 semaines Art Home le trimestriel de A.P Laixhay d'Oupeye, petite revue expliquant les activités de son lieu culturel, principalement centré sur des activités musicales et plastiques.

Voir ci-dessous

 

Du boulot au jardin

Au Miami le soir pour voir Valérie qui commme d'habitude n'a pas le temps de venir jusqu'à Moircy. Rien d'intéressant à raconter. Ils vont tous à Arville et moi je rentre. Valérie parle de son mariage à l'Auberge du Prévost. Plus de cent personnes prévues

 

J'apprends juste que le père de Stephane, ex-compagnon de Valérie et père de Renaud a dit à Jipé"Tu vas me promettre que tu vas rendre Valérie plus heureuse que mon fils ne l'a fait !" Assez délirant

 

Samedi 12 mai

Multiples travaux au jardin. Je lis Gombrowickz, le tome III de son journal

 

Dimanche 13 mai

Je téléphone à Richard Olivier. Il avait parlé de moi à Bessières mais pas à sa femme qui donc n'était pas dans le coup. Il parle de venir la semaine prochaine pour nous rencontrer Murielle et moi

 

Je commence à avoir des angoisses

 

Lundi 14 mai

Je vais faire mon test sanguin et rencontre Murielle dans la salle d'attente. Elle passera avant moi pour une prise de sang et en sortant me dit qu'elle viendra à Moircy avec son nouveau Solex offert par Francis

 

En ce qui me concerne mon analyse sera fouillée et durera une quinzaine de jours mais j'aurai mon taux de Psa demain (PSA = Prostate Sans Ablation)

 

Murielle ici l'après-midi avec son nouveau solex. Avec encore un Paris-Match sur BB car elle sait que je collectionne tout ce qui paraît sur Bardot

 

Mardi 15 mai

 

Résultats de mon taux de Psa, descendu de plus de 9,7 à 1,80. Je reçois un message de Maréchal à 12h45 "Magnifique ton taux de Psa est redescendu à 1,8 , la norme étant de 4 ou en-dessous. Tu peux manger tranquille. Victoire; Mais que s'est-il donc passé??? J'éclate en sanglots. Il y a 4 mois et demi que je stresse. Ce serait mon traitement Prévalon qui se serait révélé efficace??? Je dois continuer et faire des prises de sang tous les 3/4 mois. Mon grand ami Collignon n'aura à aucun moment pris de mes nouvelles

 

Passage chez Murielle et Francis. Murielle longuement au téléphone avec le taxidermiste Pierre-Yves Renkin

 

Mady Richard au téléphone. Patrice Gaillet, son mari, est mort ce matin. Enterrement demain à 15h30 à Villers dvt Orval

 

Vive émotion !

 

Mercredi 16 mai

Je préviens Murielle de la mort de Patrice. Nous l'avions vu ensemble en août dernier à Rossignol au Gaume Jazz Festival. Il voulait me donner un livre qu'on avait fait sur lui et qui était dans sa voiture. A ajoûté qu'il passait de temps en temps à la maison mais que je n'étais jamais là. Murielle me raconte que l'autre jour dans le train elle parlait avec un musicien de Philippe Catherine, le guitariste de Jazz. Un jeune homme surgit et dit "C'est mon beau-père" et ce jeune-homme c'est Gilles, le fils de Patrice????

 

Mady me raconte. Hémorragies fréquentes depuis le mois d'août. On l'a ramené à Villers et il est mort. Je lui demande comment elle encaisse Soulagée" me répond-elle. Elle est très calme (Mady est psy). Très contente de m'avoir au téléphone

 

Jeudi 17 mai

 

Enterrement de Patrice Gaillet à Villers-dvt-Orval

 

Des tas de souvenirs, de retours en arrière; Les soirées chez Patrice. Moi au piano de Mady, puis Nicolas Bertolaso venant jouer du saxo derrière moi, la conversation dans la cuisine avec Patrice ayant interrompu sa psychanalyse et ne voulant plus en entendre parler. Gilles; son fils et ses maux de tête, m'appelant un soir au pied de son lit. Mady m'annoncant son amour pour Philippe Catherine, au téléphone alors que je viens d'aller voir Patrice.en clinique à St Luc et qu'il m'a montré un de ses traitements attaché au perroquet de ses baxters en me disant qu'il est traîté à la Vancaumycyne , puis m'a annoncé la visite prochaine du grand guitariste de Jazz Philippe Catherine (58 ans, 4 ans de moins que Patrice),qui va venir le voir à la Clinique. Ses créanciers perpétuels, ses courses éffrénées mais aussi son immense courage pendant les 5 ans de sa maladie

 

Je suis à Villers à 15h00, charge Alain Schmidt dans ma voiture, entre dans la maison, c'est Gilles qui tombe dans mes bras, la chambre mortuaire et Annie Gaspard au pied du lit, arrivée avant moi. Nous sommes pétrifiés. Dans un coin de la chambre, les trois bambous peints que je lui avais offerts. Beaucoup de gens sont en pleurs. Eléonore me présente son ami Nicolas, la vie continue. Le discours de Bernard Delville (voir ci-dessous) devant la porte de la maison, très émouvant, le cortège qui se met en route vers le cimetière le long d'un chemin de forêt. Philippe Catherine est là, environ 2 à 300 personnes, les gémissements du chien Broussaille qui ne me quitte pas d'une semelle, le Cimetière, le passage devant la famille. Je n'y vais pas et Annie non plus; Elle reste à côté de moi. Cela fait des années que je ne l'ai plus vue. Philipppe Ctaherine a mis un transistor dans le coffre de la voiture mortuaire et on écoute CHRONOS QUARTET, Short Stories-1992

 

La sortie du cimetière et la rencontre d'Elisabeth, l'ex-femme grecque de Pol Silentblock qui me présente son nouveau compagnon, un cafetier de Florenville; Je lui parle de la lettre ouverte de son ex-mari. Elle est au courant

 

Rassemblement des intimes dans le jardin de Patrice. Jean-Pierre Bissot, Alain Schmidt, Benoit Piedboeuf, les Bertolaso, Philippe Catherine. Conversations anecdotiques; Je prends un verre et puis me tire

 

Je dis au-revoir à Broussaille

 

Toutes mes tranches de vie avec Patrice sont dans cette biographie depuis qu'on se connait, à savoir depuis Redu 1991

 

 

Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail

Lundi 21 mai 2001

Encore une lettre "Gag" du Ministère. Rudy Demotte en l'occurence. Voir ci-dessous

 

Un ouvrage fou dans le jardin

 

Je me blesse au pied

 

Je lis Thomas Bernhard

 

Jeudi 24 mai

Richard Olivier s"annonce par téléphone et arrive avec une amie Carla qui travaille aux Communautés européennes et sa chienne Alpi. C'est sa première visite. Il part en reconnaissance des lieux avec sa camera, me prend au piano lorsque je joue deux morceaux de Ferré (qu'il a filmé en 1998). On mange ensemble. Richard s'est séparé de sa femme il y a 10 ans et il a un fils. Il a travaillé jadis avec Manu Bonmariage. Il a rencontré Thierry Zeno à Moscou et le trouve froid

 

Ils quittent à 22h15

 

Dimanche 27

 

J'ai reçu le livre sur le Photographe Emile Pirenne

 

Ai remis des poissons rouges dans les étangs

 

Enelle est à Moircy

 

Je travaille dans les étangs

 

Lundi 28 mai

Enelle retourne à Pontaury. Elle n'a aucune nouvelle de Jacques qui a abandonné le chantier naissant de sa veranda

 

Je lis "Les Argonautes" de Jouhandeau. Mon 47e livre de cette année

 

Eric Neuberg au répondeur. Il a enfin reçu son livre de poèmes des Editions Bartavelle

 

Je lis Kenneth White "Les lettres de Gourgonnel"

 

Un thema  sur DYLAN

 

Jeudi 31 mai

La nuit réveillé par des cris déchirants dans le lierre. Peut-être une fouine sur une proie

 

J'attends des nouvelles d'Enelle quant à la fourniture de ses matériaux pour sa loggia. Je devrai en effet débloquer de l'argent de ma banque

 

J'écris une lettre "rétrospective" à Eric Neuberg. Beaucoup de choses m'ont déplu dans ses attitudes ces derniers mois

 

Je lis "Un idiot à Paris" de René Fallet

 

Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail
Bio 265- 2e trimestre 2001-Les Dentelles de Montmirail

Vendredi 1er Juin

Le matin, je décide d'aller rendre visite à Boris qui habite dans l'école de Lesse. Il est là et fait son ménage. Il viendra cet après-midi a 16h.00. Il arrivera à plus de 17h00. Il apporte deux bouteilles de vin (un Pinot de Bourgogne 1997 et un Bordeau "Château de Reignac 98) et aussi l'album de La Pleïade sur Jorge Luis Borgès. Discussion intense. Je lui parle de mon taux de Psa et de Patrice Gaillet. Visite détaillée de l'atelier; Très intéressé par le Pirenne. Guitare et chants puis Ferré au piano. Il a repéré mon REM dans ma discothèque et a amené un Ben Harper.

Contrairement à Richard Olivier, il aime Cassavetes. Il me parle de sa femme Fatima et de ses trois enfants. Je lui offre un petit brou de noix et un mini-totem que je dois resolidifier et que je lui apporterai demain à Redu.

 

Samedi 2 juin

Chez Boris à Redu avec une bouteille de framboises faite maison. Redu est désert.Il pleut. J'achète des livres dont le 2e tome de l'Histoire de la Psychanalyse en France de Roudinesco et deux Delteil "Sur le fleuve Amour" et "Jeanne d'Arc"

 

Boris s'est éclipsé un moment et m'a laissé tenir la boutique Fahrenheit 451. J'aime beaucoup cela. Je reçois aussi un coup de fil d'Agathe, son ex, qui me reconnait. Boris a subi un alcootest à Eghezée. Il n'a plus de permis de conduire jusqu'au procès mais il continue à conduire

 

Dimanche 3 juin

Pentecôte de catastrophe. 9° et averses

Je commence l'album BORGES

Un article sur la Grotte CHAUVET à Vallon-Pont-d'Arc. Voir ci-dessous

 

Lundi 4 juin

J'écris à Bruno Decharme à propos de Leopold Truc et de son territoire à Cabrières d'Avignon

J'attaque la taille de la Haie de façade

Valérie et Jipé sont très souvent au Miami mais n'ont pas le temps de venir ici

Au Miami justement je fais la connaissance du guitariste Rock Rudy Van de Bossche, le partenaire de Marc Champion. Il a habité à Burenville à Liège. Connait le Cirque Divers, Stas, Lizène, Antaki

 

Mercredi 6 juin

Une convocation à la Fondation Rops à Thozée. Réunion des membres le 10 juin. Voir ci-dessous. Je n'ai pas encore reçu les résultats de toutes mes autres analyses de sang

 

Je commence Lafayette de Delteil

 

Jeudi 7 juin

Je commence "Oeuvres de Walter BENJAMIN"

 

Suis à Pontaury à 11h00 ave un énorme bouquets de Colzas et de Bleuets cueillis sur la route, pour Enelle

 

Hélas coup de fil tragique. Aldo Léonardelli le bijoutier, mari de Madeleine Robat (la meilleure amie d'Enelle), est mort vers 15h00 dans son magasin. Aldo est un italien du Trentin. Il avait 64 ans. Ils allaient fêter leurs 40 ans de mariage. Ils habitent à Roselies (Aizeau) Nous partons directement pour la mortuaire à Farciennes. Enterrement aura lieu samedi et le soir nous sommes invités chez Saskya à Linkebeek

 

Samedi 9 juin

A 9h00 à Aizeau-Roselies. Personne. Murphy n'aboit pas. Enelle se rend chez Diana et son mari, le meilleur ami d'Aldo. Je conduis Enelle à l'Eglise et retourne chez le mari de Diana, Gianni qui lui non plus ne va pas à la messe. Il me fait visiter sa maison et son jardin, puis on s'en va vers le cimetière mais il n'y a encore personne. Attitude très gênante de Gianni devant la tombe de son ami Aldo. C'est indécent et je suis très choqué.On repart vers le cortège sur la route de l'Eglise. Ensuite tous à Aizeau. Nous apprenons que la maman de Madeleine est dans le coma et que personne n'ose lui annoncer la nouvelle. Apéritif. Je parle ave Diana et aussi un certain Mativi qui est sûr de me connaître visuellement.

 

On rentre et on dort car à 17h30, on repart vers Linkebeek chez Saskya WEIDTS. Voir itinéraire ci-dessous. Nous arrivons vers 19h40 au n°2 de la Schouwendal. Très jolie maison. Les Mahieu arrivent avec leur fils. Madame est la soeur de Dolorès Oscari de la télévision belge. Nous visitons maison et atelier. Superbe. Complicité immédiate avec Saskya que je vois pour la première fois. Saskya, 38 ans (l'âge de ma fille Valérie), née un 24 juin, brugeoise néerlandophone. Mère avocate, Père juge. A fait ses études à l'Académie de Tournai avec Enelle. Elle veut venir à Moircy

 

Elle nous a fait un souper indonésien

 

Jean-Marie Mahieu va chercher les deux peintures que je lui ai achetées et je rédige le chèque

 

Excellente soirée. Je ressens Saskya comme une soeur.

 

Rentrés à 3h00 du mat à Pontaury

 

Dimanche 10 juin

A 11 heures au Château de Thozée. Rencontre des organisateurs. Thierry Zeno que je félicite pour son film sur Rops, nous fait faire le tour du proprio. Il nous présente à Madame Cuvelier-Ladot. Très bon contact. On nous invite à déjeuner sur l'herbe mais notre repas est sur le feu

 

Ce matin coup de fil enthousiaste de Saskya à Enelle "Mais qu'est-ce que c'est ça pour un type??Si j'avais ça, je serais heureuse" Et vlan, ça c'est du direct au moins

 

Je retourne à Moircy le lendemain

 

Mardi 12 juin

Enelle est très mal avec cette mort d'Aldo. Elle revit des choses, veut me prendre comme bouc émissaire (je n'aimais pas Aldo). J'ai coupé court et suis rentré. J'ai été à ses côtés jusqu'au bout et ai dû vivre cet énorme malaise avec l'ami d'Aldo. Ce genre d'agressions incompréhensibles et sans motif je les vis hélas depuis 1994. Tous ces chocs me confirment que le quotidien n'est pas fait pour nous; Ses agressions, je ne les mérite pas. Et j'y réponds. Gifle pour Gifle car il n'est plus question que personne m'emmerde. J'estime être devenu totalement cohérent dans ma vie et donner sans compter oà ceux que j'aime. Et je n'ai aucune leçon à recevoir

 

Jeudi 14 juin

Hier soir Enelle m'a téléphoné que la dalle de la veranda était terminée

 

Je reçois une lettre ouverte de Vital Lahaye et Michèle Laveaux concernant le procès de l'assassin de leur fils Ugo. Jugement annoncé pour le 20 juin. Voir ci-dessous

 

Vendredi 15 juin

Un coup de fil de Mirela Bedeur "Christian tu nous manques"

 

Samedi 16 juin

Coup de fil de Bruno Decharme qui vient de rentre à Nucourt et a lu ma lettre. Il me dit tout ignorer de ce terriroire de Leopold Truc à Cabrières. Jean-Pierre Letort, Directeur du Musée Campredon et sans doute mis au courant par Thérèse la dame de la librairie avec laquelle j'avais parlé de Truc, lui en a touché un mot mais sans insister. Il est passionné par tout ce que je lui raconte. Je lui promets une copie de la K7 video que j'ai réalisée; Il est tout content

 

Un message de Saskya qui se demande si Enelle n'est pas ici.Je préviens Enelle

 

Comme d'habitude je n'ai aucun signe de Valérie. Ma récompense sans doute pour tous mes soutiens pour les essais d'achat de sa maison. Ingratitude

 

Je téléphone à Enelle et tombe sur Saskya qui s'est bombardée chez elle. Je lui dis que je l'ai ressentie comme une soeur et elle me répond "et moi c'est comme si je te connaissais depuis toujours"

 

Adresse communiquée par Bruno Decharme, ABCD (Art Brut), 69 rue de Richelieu, 75002 PARIS. Bruno habite à Nucourt dans le Val d'Oise au N-O de Paris. Il a 2 fils de 12 et 13 ans

 

Lundi 18 juin

Je fais mon dossier "Truc" pour Bruno Decharme. Je monte une K7 et ajoute un film de mon territoire et de mes totems à La Seyne-sur-Mer

 

Dimanche 17 juin

Toujours en train de tailler les haies

 

Je lis de Bukowski "L'amour est un chien de l'enfer"

 

Je termine de transférer dans des pots mes pigments de synthèse d'Okhra-Roussillon. Ils coûtent 4 euros 50 les 100 grammes. Le pigment rouge vient d'Apt

 

"Les écrivains et les constipés ont un point commun, l'Angoisse de la feuille blanche"

 

Andy Warhol, Anti-Vérole eh bien c'est raté

 

J'écoute Collignon à Musique 3 à 12h15

 

Lundi 18 juin

Je fais mon dossier "Truc" pour Bruno Decharme. Je monte une K7 et ajoute un film de mon terriroire et de mes totems à La Seyne-sur-Mer

 

Je reçois une lettre de José B. à propos de  la prostate. Voir ci-dessous

 

Jeudi 21 juin

Une émission sur l'Affaire Cools, ministre belge abattu le 18 juillet 1991

 

Anne-Julie la fille d'Enelle termine ses études avec une Grande Distinction. Bravo !

 

Valérie demande à Enelle de l'aider à choisr sa robe de mariage. Elle veut se marier en septembre et va commencer ses piqures d'hormones pour une fécondation in vitro

 

Avec Enelle au vieux cimetière de Mortehan

 

Samedi 23 juin

 

Avec Enelle à St Hubert au Palis abbatial pour une expo "Morceaux choisis Hainaut". Je parle avec Filippo, l'échevin Renard de Charleroi qui devait venir à Moircy et qui n'est jamais venu, et Christiane Toussaint qui elle non plus n'a jamais levé le petit doigt pour moi et je le lui dis. Bien d'autres connaissances dont Dominique Marx qui a quitté sa femme et a changé de maison rue de la gare. Il ne fait plus la nuit à l'Institut psychiatrique de Bertrix. Il ne peint plus et semble mal dans sa peau; On va prendre un verre au Miami. Conversation lourde. Valérie qui est en terrasse. Ensuite on descend au Karaoké rue St Gilles avec des tables remplies tout le long de la rue; L'huissier Mignon me demande qui je suis. Je lui montre Valérie et lui dis "Le Papa de Valérie". Il ne connait pas Valérie et me demande mon nom. Je lui dis "Christian Vancau" et lui de me dire "Comment c'est vous le  Christian Vancau de Moircy ?" Nous solmmes à une table avec la famille Slachmuylders

 

Lundi 25 juin

Journée superbe 24 degrés. Je place table et chaises dans le grand étang pour le repas de midi. On mangera au milieu des carpes

 

Mardi 26 juin

Enelle retourne à Pontaury. Elle doit voir sa gynéco. Crainte de cancer. On lui a fait 3 prélèvements

 

Une invitation à une expo posthume de Patrice Gaillet le 1er juillet à Mesnil-Eglise (HOUYET)

 

Le soir interminable attente du coup de fil d'Enelle. Elle téléphone à 18h00 de chez madeleine. Elle n'a rien ! OUF ! J'éclate en sanglots

 

J'ai reçu le livre sur Emile PIRENNE dédicacé par Jacques Spitz, celui qui était venu à Moircy photographier la peinture de Maurice Pirenne. Jacques Spitz est verviétois

 

Mercredi 27 juin

Par Valérie j'apprends la mort de Marc Robaye, l'architecte. Il était en Afrique chez les Calonne et aurait eu un problème pulmonaire

 

Jeudi 28 juin

Je suis sollicité pour entrer dans le Dictionnaire illustré des artistes plasticiens de Belgique des 19e et 20e siècles. Voir ci-dessous

 

Vendredi 29 juin

Bouillon de Culture et Bernard Pivot, c'est fini. Dernière soirée. Voir ci-dessous

 

Samedi 30 juin

Des Robaye je me souviens d'un coup de fil de Jacqueline en 1989 "Ta femme va mal, tu dois faire quelquechose. Elle boit " J'ai très bien compris le message "C'est de ta faute". Eh bien je me suis tiré. Ce fut ma réponse

In fine, mes pigments de Roussillon
In fine, mes pigments de Roussillon
In fine, mes pigments de Roussillon
In fine, mes pigments de Roussillon
In fine, mes pigments de Roussillon
In fine, mes pigments de Roussillon
In fine, mes pigments de Roussillon
In fine, mes pigments de Roussillon
In fine, mes pigments de Roussillon
In fine, mes pigments de Roussillon
In fine, mes pigments de Roussillon
In fine, mes pigments de Roussillon
In fine, mes pigments de Roussillon
In fine, mes pigments de Roussillon
In fine, mes pigments de Roussillon
In fine, mes pigments de Roussillon

In fine, mes pigments de Roussillon

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans Ma BIOGRAPHIE
commenter cet article
11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 19:41

Un des écrivains majeurs du siècle dernier. Vous devez lire Thomas Bernhard dont on a commémoré le 20 ème anniversaire (de son décès... en 1989)

Biographie de Thomas Bernhard, écrivain autrichien né à Heerlen (Pays-Bas) en 1931 et mort à Gmunden (Autriche) en 1989, à l'âge de 58 ans

Une enfance à Salzbourg auprès de son grand-père maternel, au temps du nazisme triomphant, marque le début de l'enfer pour Thomas Bernhard. Suite à l'Anschluss en mars 1938, il est envoyé dans un centre d'éducation national-socialiste en Allemagne, puis plaçé dans un internat à Salzbourg où il vivra la fin de la guerre. Atteint de tuberculose, Bernhard est soigné en sanatorium, expérience qu'il inscrira dans sa production littéraireThomas Bernhard-Biographie-Les Naufragés-Gmunden-Le Neveu de Wittgenstein
Il voyage à travers l'Europe, surtout en Italie et en Yougoslavie puis revient étudier à l'Académie de Musique et d'art dramatique de Vienne ainsi qu'au Mozarteum de Salzbourg. Son premier roman "GEL" lui vaut l'obtention de nombreux prix et une reconnaissance internationale
Par la suite, Bernhard se consacre également à des oeuvres théatrales. En 1970 "UNE FETE POUR BORIS" remporte un grand succès au Théâtre allemand de Hambourg. Cette pièce a été rejouée cette année au Festival d'Avignon, mise en scène par Denis Maileau  qui avait déjà fait une lecture des "Maîtres anciens" au dit festival en 2005Théâtre de Thomas Bernhard-Burgtheater-Un fête pour Boris
Paraît ensuite, entre 1975 et 1982, un cycle de
5 oeuvres autobiographiques: L'Origine, La Cave, Le Souffle, Le Froid et l'EnfantThomas Bernhard-1932-1980-La Vave-L'origine-Le Souffle-Le froid
En 1985 "Le faiseur de théâtre", véritable machine à injures, fera scandale. Mais c'est avec "Heldenplatz" son ultime pièce, que Thomas Bernhard s'attirera le plus d'ennuis, dénonçant encore les vieux démons de son pays: L'hypocrisie et le fanatisme d'une société toujours aux prises avec le national-socialisme.
Le cinquantenaire de l'Anschluss en 1988 est pour Bernhard, l'occasion de dénoncer avec une virulence sans précédent-même chez lui- l'amnésie d'un pays qu'il semble haïr. Dans "Place des Héros" il rappelle comment les Viennois vinrent en mase applaudir Hitler (L'enfant du Pays), lors de l'annexion de l'Autriche au Reich Nazi et clame que "l'Autriche compte aujourd'hui plus de nazis qu'en 1938 ", provocant un véritable scandale puisque la pièce subventionnée est en outre créée au
Burgtheater

Gl


Thomas Bernhard-écrivain autrichien-Gmünden






Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans ECRIVAINS
commenter cet article
11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 08:15
Bio 264 - 1er trimestre 2001

2103 pages de ce journal ont été écrites en 2000

 

Lundi 1er janvier 2001

Une carte de José Bedeur et de Mirela. José dans son étang à Willerzie ??? Mais non ce n'est pas lui vient-il de m'écrire en ce mois d'août 2015

 

Une autre de Justin et de ses parents Flo et Laurent, les comédiens

 

Mardi 2 janvier

Olvier Rousseau, le fils d'Enelle, passe me voir en redescendant dans le Vaucluse, avec un passage par la Suisse chez son copain Larry

 

Mercredi 3 janvier

A la clinique de Libramont chez le docteur Vaesen, avec Enelle. Ecographie. Cancer de la prostate possible. Une biopsie sera opérée après-demain

 

Enelle et moi sortons de la clinique, consternés....

 

Vendredi 5 janvier

A 9h40, je subis quatre prélèvements de chaque côté de la prostate. Je dis au toubib que mon père est mort d'un cancer de la prostate et il me dit que c'est héréditaire. Je regarde ma prostate sur écran. Le toubib ne voit rien jusqu'ici sauf que ma prostate a la grosseur de 2 chataîgnes au lieu d'une. Pour me rassurer, il me dit que même quand il ne voit rien, dans 50% des cas il s'agit tout de même d'une cancer... Chapeau l'artiste.;;

 

Il va donc falloir attendre les résulats du laboratoire

 

Mardi 9 janvier

Il neige

 

Une lettre de JPC avec un article de lui, publié dans "Le Matin". Voir ci-dessous

 

Je téléphone au toubib qui refuse de venir au téléphone

 

Murielle vient me tenir compagnie car je suis plein d'angoisses

 

Mort de Vanden Boeynants, le Ministre VDB. Condamné en 1986 pour fraude fiscale , à 3 ans de prison et 500.000 Fb d'amende, n'avait pas fait appel. Son entreprise de boucherie, tenue par son fils, produit 12 millions de viande et de pâtés par an. C'est un sale vieux réac que je n'ai jamais pu supporter

 

J'apprends que les Robaye ont compris que Céline leur a menti à mon sujet pendant des années et qu' ils me reconsidèrent maintenant d'un tout autre oeil;

 

Jeudi 11 janvier

Je suis dans la salle d'attente à 17h20 et ça va durer. Le Docteur vient chercher les clients mais aucun signe de tête à mon égard. Je panique de plus en plus. Enelle n'a pas pu venir. Ma fille non plus bien entendu. A 18h00 j'entre dans le cabinet du toubib qui consent à me dire que ce n'est pas trop mal. Pas de cancer mais des cellules précancéreuses. Les noyaux ne sont pas atteints. Pas encore du moins. Nouvelle prise de sang dans 3 mois pour surveiller l'évolution du PSA. S'il reste élevé, nouvelle biopsie. En cas de cancer, ablation totale de la prostate et du canal déférent

 

Une lettre de Marie-Hélène Joiret de la Châtaigneraie.Voir ci-dessous

 

Vendredi 12 janvier

 

Une carte de Steve Houben qui ne répond à aucune de mes questions. Voir ci-dessous

 

Une autre lettre de mon ami Marcel Reynders. Le fils de sa compagne Christiane s'est suicidé le 19 novembre. Une balle en plein front chez lui dans les Alpes du Sud. Il avait eu 2 compagnes dont il avait eu deux enfants

 

Un texte de Tristan Sautier "Lettres brûlées à l'amoureuse". Tristan qui m'envoie ses notes de lecture. Je lui téléphone, ai Marie-Claire et en profite pour lui demander si elle a bien dit ce qui m'a été rapporté par  Isabelle Goffinet et qui a fait que nous ne leur avons plus jamais fait signe. "Quand on n'est pas reconnu, c'est qu'on n'a pas de talent"  Elle  nie formellement et appelle Tristan pour qu'il témoigne. ll nie aussi. Il me dit qu'Eric a de gros ennuis aux Editions Bartavelle et que son livre ne sort pas

 

Vente publique à Remagne, première séance. Voir ci-dessous. Jipé et Valérie viennent me chercher.. Le père de Jipé fait le tour du territoire. Pour lui c'est DECOIFFANT. Belle expression ! Puis dans un café à Remagne, gros cirque. Je pose beaucoup de questions au Notaire. Cette maison en bois est inachevée; Problème de couple, je crois, ou faillite. Le Banquier qui fait vendre est de la banque Axa qui a repris Ippa, mon ancien employeur qui m'a viré en 1989. Nous avons donc vécu dans la même société anversoise sans jamais nous rencontrer. Il a 60 ans et habite du côté de Boom

 

On en arrive à une adjudication provisoire de 2 millions plus frais. C'est trop pour une maison en bois et inachevée

 

Dimanche 14 janvier

J'apprends par la télévison (Oscari) que Lili a sorti In Vino qu'elle devait nous envoyer à Enelle et à moi

 

Au téléphone mon frère Etienne me dit que mon père est mort d'un cancer de la vessie et non de la prostate

 

 

Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001

Lundi 15 janvier

Nouvelle lettre de JP Collignon.Voir ci-dessous

 

Ai mon généraliste au téléphone. Il me  conseille l'opération, pour être tranquille. Je lui dis qu'il se trompe. Les opérés n'ont que des problèmes. Il me dit "il est vrai que tu es encore jeune et encore susceptible d'avoir une vie sexuelle" Ah bon ?

 

Je suis très ébranlé

 

Un article sur mon ami peintre Jacques Charlier

 

Mardi 16 janvier

Coup de fil de Pascale Ravet. Elle attend sa fille pour le 15 mars et est angoissée. Je lui raconte ma prostate

 

J'écris à JPC " Ne mêle pas Lili à notre amitié. Ce n'est pas la première fois qu'elle te fait mal et je ne puis aimer les gens qui font mal à mes amis"

 

Kabila assassiné par l'armée au Zaïre. Une ordure de moins !

 

Les faiblesses des hommes par rapport à leurs femmes, bien plus forte qu'eux

 

Jeudi 18 janvier

 

Mon généraliste me prescrit du Prévalon, médicament Bio très cher et non remboursé par la Mutuelle

 

Je pars à Pontaury

 

Une émission sur ARTAUD. Voir ci-dessous

 

Vendredi 19 janvier

 

Enelle et moi allons voir ARTHUS au Grand Hornu. Trois grandes salles de photos du Monde, superbes. J'achète l'énorme catalogue et prends des photos des décors extérieurs. Le projet du MAC's (Musée d'Arts contemporains). Voir ci-dessous les photos et prospectus

 

Dimanche 21 janvier

Je vais faire un 6e film au Château Rops à Thozée; Un froid de canard

Neige

Avec Enelle, on répète le tango en regardant mes K7

 

Lundi 22 janvier

 

On va conduire la voiture d'Enelle au garage de Tamines

 

 

Je rentre à Moircy

Je commence In Vino de Liliane Guisset. J'aimais mieux "L'autre Tambour". Et pourquoi se glisser dans une peau d'homme ?. Pour ne pas se raconter trop soi-même. mais personne n'est dupe, l'homme étant pianiste comme Lili, et ratant le piano, sa sexualité (obsédé du coït anal-on sait ce que cela veut dire) et donc l'amour

 

Je téléphone à Flo à Paris et tombe sur Laurent

 

Richard Olivier m'envoie des nouvelles. Il est revenu des îles Madère

 

Mardi 23 janvier

 

Mort de Jean-Pierre CATOUL, le jeune violoniste. 37 ans-accident de voiture. J'avais passé plusieurs jours avec lui à l'Académie d'Eté de Libramont, en 1984, je crois, dans la classe de Charlie Loos

 

Je commence à prendre mon Prévalon et me mets au Soja quotidien

 

Je lis "Cyclone" de Jeannet

 

Mercredi 24 janvier

 

Cette page est la 28.000 ème de mon journal manuscrit

 

Le soir chez Valérie. On parle de la maison qui en est déjà à 2.795.000 Fb frais compris, avant la 2e séance de vente (On avait dit qu'on la prendrait entre 1.500.000 et 2 millions). Il y en a pour au moins 3 millions de travaux

 

Je parle beaucoup avec Renaud. On se dit qu'on devrait se voir plus souvent. Il me prête son Cd des "Smashing Pumpkins"

 

Samedi 27 janvier

 

Je lis Sautier "L'avant Critiques suivi de  "Sur Salah Stétié"

 

Il neige de plus belle

 

Je reçois mon frère Etienne dans l'après-midi. Il m'apporte des tas de documents et photos familiaux, dans une caisse

 

Je redécouvre mon oncle Adrien Duesberg, frère de ma mère, né en 1909 et décédé à Baltimore-USA en 1916, de la polyo, à l'âge de sept ans

 

Mes parents se sont mariés le 23 janvier 1937 (mon père était de 1908 et ma mère de 1914) et je suis né 9 mois et 8 jours plus tard. J'aurais été conçu pendant le voyage de Noces, donc en Norvège peut-être. Etinne me laisse sa caisse avec les photos de famille

 

Lundi 29 janvier

Je reçois une terrible lettre de JPC que pour une fois je ne fais pas figurer dans mon journal

 

J'achète une nouvelle chaîne Philips de 200 watts pour mon atelier. Installation

 

Mardi 30 janvier

Enelle à Moircy

 

Je lis "Les Possédés" de Dostoïewski". Un des personnages s'appelle Kirilov comme Boris de Redu

 

Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001

Jeudi 1er février

Denis Guérisse va venir faire une proposition de prêt pour l'achat éventuel de la maison de Remagne en 2e seance de Vente publique

 

Valérie me passe son assureur par téléphone. Tout semble clair. Ils iront demain à la seconde Vente Publique

 

Vendredi 2 février

 

Valérie et Jipé ici à 13h30. Je les accompagne à la deuxième vente publique à Remagne; Peu de monde mais un groupe de trois qui s'acharne. A 2.450.000, Jipé veut arrêter. Je lui dis de continuer et que je couvrrai la différence. A 2900.000, on laisse tomber. L'ex-propriétaire du terrain vient nous dire que l'acheteur n'a pas un sou. C'est la responsabilité du notaire et il n'est pas impossible que l'on aille vers une folle enchère

 

Après la vente on boit un verre avec "le puceau de Remagne" qui doit avoir la cinquantaine et avec l'ancien propriétaire de la maison, un ardoisier de Tillet, bien sympa et nullement traumatisé "Je tire une ligne et je recommence à zéro". Chapeau

 

Une fois de plus, la mère de Valérie est absente comme elle l'a été à chaque visite de maisons à vendre, alors qu'elle avait promis dans le vague qu'elle donnerait 500.000 frs à Valérie. On n'en a plus jamais entendu parler alors qu'elle.est dans une aisance bien plus grande que la mienne avec sa pension de veuve, l'héritage de ses parents et son immeuble de liège offert par son ex-mari. Pendant 10 ans j'ai été chômeur et le serai encore jusqu'à mes 65 ans, fin 2002 et jamais ni ma fille ni mon ex-épouse ne se sont inquiétées de savoir comment je survivais. Quant à ma fille, elle travaille, son mari est ingénieur des Eaux et Forêts et cela ne m'a pas empêché d''être à leurs côtés à tous les coups, pour l'achat de cette maison

 

Valérie qui semble enfin avoir compris me dit que sa mère ment tout le temps

 

Samedi 3 décembre

Le soir nous allons avec Francis et Murielle à La Madelonne à Gouvy, écouter Jacques-Yvan Duchesne et Joffroy, déjà rencontré à Champs en 1974, puis plus tard à Libramont. Joffroy habite dans les Cévennes. Joffroy connait Fleurus, la ville de Nicole et qu'il surnomme "Sovjet Bloem" (Fleur russe)

 

 

Dimanche 4 février

Mort de XENAKIS à 78 ans. Grande tristesse

 

 

Lundi 5 février

Enelle rentre à Pontaury. Elle doit faire des prises de sang et des examens divers

Je refais de l'Italien

J'écoute "Les Litanies de la Vierge et le Magnificat de Henri DU MONT (Cour de Louis XIV)

 

Jeudi 8 février

Je passe la soirée chez Francis et Murielle après avoir beaucoup écrit dans mon journal sur mes années précédentes et sur la survie de mon territoire et de mon oeuvre après ma mort

 

Je termine " Les Possédés" de Dostoiewsky. Mais la traduction est mauvaise

 

Je commence "L'Education sentimentale" de Flaubert

 

Samedi 10 février

Un hommage à Jean-Pierre Catoul, le violoniste belge

 

Aujourd'hui, une grande émission de 3 heures sur Thomas Bernhard et comme je suis atteint de Bernardite aiguë

"Tout le monde a à voir avec la mort, ne l'oubliez pas, ne l'oubliez pas !!!" Ca commence fort

"En Autriche on ne vous entend pas et si on vous entend on se moque de vous"

 

Le demi-frère de Bernhard, Peter Fabian, dit de lui :"Il a cherché son père toute sa vie, savoir qui était son père. Sa mère lui a juste dit que son père était un voyou comme lui" Fabian a fini par retrouver quelqu'un qui avait fait des recherches sur son père pendant 8 ans, a découvert une demi-soeur. Il est venu l'annoncer à Bernhard qui est mort ce jour-là et donc n'a jamais su

 

" C'est toujours cette conversation avec mon père, cette conversation avec ma mère, qui n'a pas eu lieu"

 

Bernhard dans sa ferme de Gmünden

 

Il m'arrive souvent d'imiter Bernhard parlant l'allemand, avec sa voix assez douce et calme, musicale

 

"La musique a à voir avec la mort et nous en préserve"

 

Bernhard pessimiste et pourtant tonique

 

"Tout livre réussi est à craindre"

 

"Le Réformateur" très bien lu par Maurice Garrel

 

Profondément bouleversé par cette émission radio de 3 heures dont je ne retrouve pas les K7. Encore un vol sans doute

 

Dimanche 11 février

Visite à mon frère dans sa maison à Naomé, pour lui rendre sa boite de photos de famille. Sa maison est sordide, tout est laid. Au mur deux immenses photos du Roi Baudhuin et du Pape. Monstrueux

 

Mon frère est soulagé de la mort de ma mère, mais je le trouve bouffi et tremblant (anti-dépresseurs sans doute)

 

Mardi 13 février

J'écris à Tristan Sautier et à Marie-Claire Verdure, remets sur la table le langage d'Isabelle à mon égard, propose qu'on se revoit à Pâques

 

Mercredi 14 février

Enelle  est à Maastricht avec Madeleine

 

J'écris à Viens (Lubéron), à René et Nounou Pougins pour leur dire quand nous viendrons au Barroux

 

Grande promenade de 3 jeures avec Plume à Freux

 

Jeudi 15 février

A Pontaury

Passage à la Molignée et à Anseremme. Filmages

 

Samedi 17 février

On va prendre un verre chez Christian à Aiseau

 

Lundi 19 février

Retour à Moircy

 

Mort de Charles Trenet

 

Je commence "Le Protocole compassionnel" d'Hervé Guibert. Guibert me confirme le côté douteux du monde médical et de ses engrenages infernaux. Il parle de la biopsie, présentée comme non douloureuse, alors qu'elle l'est vachement et au fameux mot de passe ridicule "Détendez-vous"

 

Mardi 20 février

 

J'invite les Sautier la semaine prochaine pendant les congés de Carnaval

 

Je reçois Jipé et le tuyaute sur Paris car Valérie ne sait pas où ils vont partir. Il retiendra une chambre à l'Hôtel St Sebastien que j'ai testé

 

A Paris une expo sur la Chine. Voir ci-dessous

 

Vendredi 23 février

Je me construis une couche dans le jardin(158 sur 147 cms) avec  deux couvercles en plexiglas

 

Il neige

 

Plus aucune nouvelle de Flo

 

Péripatéticienne vient du verbe grec "Peripatein", se promener. Péripatéticien est synonyme de Aristotelicien parce qu"Aristote, enseignait en se promenant. Donc Aristote faisait le trottoir et les putes sont aristotéliciennes

 

Samedi 24 février

 

Après-midi à Redu. Valérie doit m'y rejoindre vers 16h30

 

Je vais au Fahrenheit. Boris m'énerve car il n'a toujours pas visonné mes 5 K7 de Richard Olivier que je lui ai copiées. Il me dit qu'il flotte, qu'il ne sait plus où il en est, que ses trois enfants sont à Lesse. Tout d'un coup surgit une femme arabe qui va derrière le comptoir. Boris me dit " je te présente la mère de mes enfants". Une discussion passionnante s'engage entre elle et moi. Elle est marocaine et s'appelle Fatima. Elle a fait 2 ans de psychanalyse et m'interroge donc beaucoup à ce sujet. Regrette d'avoir abandonné et veut reprendre

 

Plus tard elle dira à Boris que je suis quelqu'un qui comprend les femmes et Boris de répondre "ah oui ça, Christian et les femmes"

 

Tout en parlant j'achète Steiner, Enthoven, Gadda, Heiner Muller, Calaferte, Michaux, Chaucer, Schnitzler, Leiris, Gary, un CD de Bill Beiderbecke

 

Valérie et Cie n'arrivent qu'à 17h30, quasi à la fermeture des librairies. Alexis Driessen et sa femme Florence sont là (des amis de Jipé)

 

On va manger à la Gourmandine chez Yves Moiny

 

Le soir Cérémonie des Césars. Sergi Lopez meilleur acteur, Dominique Blanc, meilleure actrice. Meilleur film "Le goût des autres" Jaoui et Bacri

 

Lundi 26 février

Je commence " Errata" de Georges Steiner, écrivain que je visionne à Metropolis. Très intéressant son discours sur le peuple juif-la musqiue, la Tour de Babel qui pour lui n'est pas une punition mais une bénédiction. Il a d'ailleurs écrit un livre sur ce sujet

 

Mon camescope est en réparation à Eurocenter depuis 2 mois

 

Un petit montage concernant les Neuberg, fait sur un journal local à propos du Carnaval de Bastogne. Voir ci-dessous

 

Mardi 27 février MARDI GRAS

 

Je rentre mon bois de chauffage

 

Enelle va arriver

 

Demain Valérie part à Paris mais ne le sait pas

 

J'achève de fignoler ma couche

 

 

Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001

Jeudi 1er Mars

Il neige et les Sautier viennent manger. Ils sont à Arlon. Il arrivent néanmoins à bon port par l'autoroute et non par Martelange

 

Ils sont à Moircy vers 11 heures et nous apportent 3 recueils de l"Arbre à Paroles. On restera dans l'atelier jusqu'à la fin. Confirmation des propos d'Isabelle G. Révélations également sur Guy D. Je me trompe décidément rarement dans mes intuitions

 

Histoire de la cagnotte au Bandoneon à l'anniversaire d'Eric. J'avais accepté d'intervenir pour moitié. La cagnotte devait donc sans doute servir à l'autre moitié. Or il se fait que le bandoneon n'a pas été acheté. Toujours se méfier des gens qui viennent avec des problèmes d'argent. L'anniversaire aurait été insupportable. Des tas de cons biturés. On a bien fait de ne pas y aller Enelle et moi

 

Marie-Claire nous a apporté une plante qui est toujours là, sur ma passerelle, 14 ans plus tard. STRELITZIA REGINAE = OISEAU de PARADIS

 

Vendredi 2 mars

REDU. Chez Philippe et puis chez Boris. J'achète Brautigan, Soupault, Bowles, Gertrude Stein (Ida), l'Obliques sur Strindberg

 

Souper au St Gilles puis à la Cave de Marc Champion avec un groupe se réclamant des Doors. Plein de jeunes. Volume assourdissant. On part. Je dis à Charles Slachmuylders qu'on est en train d'engendrer une génération de sourds

 

Samedi 3 mars

Grande promenade dans la neige du côté de Jenneville. Plein soleil

 

Lundi 5 mars

 

Retour d'Enelle à Pontaury

 

Valérie et Jipé sont revenus prémarurément de Paris. Malades

 

Je lis Ida de Getrud Stein; J'aime assez. Ecrit pendant la guerre 40. Un peu Salinger. Comme une folle

 

Mardi 6 mars

Je vais chercher de l'essence au Grand-Duché et repasse par la Librairie Croisy à Bastogne. Je commande les deux nouveaux Assimils d'Italien (sans peine et perfectionnement) car les miens datent un peu

 

On m'envoie une souscription venant de Verviers à propos d'un livre sur Emile Pirenne le photographe, qui va être publié (1850-1920). Je prends. Voir photo

 

Je reçois aussi de Jacques Spitz un questionnaire à remplir sur Maurice Pirenne, le peintre, mon grand-Oncle

 

Grande promenade d'hiver dans ce que j'appelle "Les Champs d'en Haut" au-dessus de chez moi, sur la route de Remagne. Altitude 550 mètres

 

Un documentaire sur BOURVIL

 

Mercredi 7 mars

Je commence Brautigan "Un privé à Babylone"

 

Enelle à Pontaury négocie avec Jacques une nouvelle barrière d'entrée et la construction éventuelle d'un atelier à la place de sa remise

 

Jeudi 8 mars

 

Téléphone avec Pascale Ravet qui attend la venue de son bébé la future Piera Antonelli

 

Puis c'est Murielle qui passe ici après 17 heures

 

Vendredi 9 mars

Bien sûr je suis toujours dans l'angoisse de mon cancer de la prostate et donc de mon taux de PSA à la prochaine analyse de sang, dans un mois

 

Samedi 10 mars

Une virée le soir à Gouvy avec Murielle et Francis. Je rencontre Guy Fourneau de Libramont, qui habite Les Bulles et une certaine Véronique de Sourbrodt. On danse sur place tous ensemble jusqu'à une heure du mat. Harmoniciste superbe

 

En fait je suis très mal mais cette soirée cathartique m'a fait du bien

 

Dimanche 11 mars

Valérie s'est bagarrée avec sa mère. Lui aurait dit ses quatre vérités. Elle m'annonce son intention de faire un mariage religieux. Elle a aussi envie de se faire nonne. Quel fatras de culpabilité. Elle me parle des "salopes" mais je ne parviens pas à lui faire dire ce qu'est, pour elle, une salope??? Tout ce langage au Miami le soir "Ce n'est pas un mariage religieux qui résoudra les choses mais une psychanalyse comme je te le dis depuis des années". L'avenir me donera pleinement raison et je n'irai pas au mariage religieux. Je soupçonne la soeur de sa mère d'exercer une influence néfaste et trouble à cet égard

 

A signaler que ni son futur mari, ni sa mère, ni moi ne sommes croyants

 

Renaud m'a prêté "Harry Potter à l'école" de Rowling.

 

Jeanne Rowling est née en 1967 au Pays de Galles. Diplômée en langue et littérature françaises. Vit à Edimburgh. Commence à écrire Harry Potter en 1993. Part enseigner au Portugal et épouse un journaliste portugais. Une petite fille Jessica puis divorce. Ensuite Edimbutgh où elle sort son premier livre. Succès phénoménal. Vingt millions d'exemplaires; Traduit en trente langues

 

Lundi 12 mars

Les grenouilles ont pondu

 

Mardi 13 mars

Mon camescope est rentré de réparation. Déposé le 3 janvier. Lamentable Eurocenter

 

Emission Gainsbourg. Mort à 62 ans en mars 1991 (Brassens mort à 60 ans)

 

Je reçois le rapport de ma biopsie prostatique de janvier dernier avec un constat d'absence d'inflammation mais un post scriptum inquiétant "On observe toutefois dans le lobe gauche (de la prostate), de nombreuses glandes de dysplasie sévère- PIN III-, le plus haut "

En octbre 2016, je puis dire qu je n'ai jamais eu le moindre problème à ce niveau

 

Un Thema sur Paul Morand

 

Mercredi 14 mars

 

Je vais chercher mon camescope à Eurocenter. On me le facture 4600 au lieu  de 6100 Fb. Donc 1500 Fb de réduction à cause de leur retard

 

Une nouvelle émission d'Arte sur Johan van der Keuken

 

Johan van der Keuken est un réalisateur et photographe néerlandais, né le à Amsterdam, où il est mort le (à 62 ans). Passionné par l'image et le réel, son cinéma se situe à la frontière entre le documentaire et l'expérimental.

Biographie

Johan van der Keuken débute sa carrière par la photographie dès l'âge de 12 ans. Cinq ans plus tard, en 1955, il publie son premier livre de photos, intitulé Wij zijn 17 (« Nous avons dix-sept ans »). L'année suivante, il suit les cours de l'IDHEC à Paris, « parce que, dit-il, il n'existait pas de bourses pour étudier alors la photographie », et commence à réaliser ses premiers films. Ses photos et textes, sur le cinéma et la photographie, sont publiés dans divers magazines. Il fait un bref passage au journal Haagse Post, en tant que critique de cinéma (1960-1961).

 

Dès le début des années 1960, il se consacre à la réalisation de ses films documentaires, osant l'expérimentation, et imposant sa subjectivité. Filmant lui-même ses images, privilégiant des plans souvent longs, des détails, jouant sur la répétition, le mouvement, il s'impose rapidement comme un cinéaste talentueux. C'est au milieu des années 1970 que grandit sa popularité : ses travaux commencent à être montrés à Montréal et à Paris.

 

À partir de 1977, il signe une chronique intitulée Uit de wereld van een kleine zelfstandige (« Du monde d'un petit entrepreneur ») dans la revue cinématographique Skrien (nl). Outre la réalisation de très nombreux films, Van der Keuken publie plusieurs recueils de photos, organise des installations et des expositions (notamment au Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou en 1987), et dirige des séminaires dans de nombreuses écoles de cinéma en Europe et aux États-Unis.

 

Les films de Johan van der Keuken ont quelque chose d'organique. Dans une constante recherche, il réutilise ses images, les juxtaposent différemment dans différents films, il s'attarde sur le montage, pour en dégager un langage cinématographique qui devient sensoriel. Le cinéaste Nicolas Philibert dit qu'il y a chez lui « une grande disparité de formats, de formes, d'expériences. C’est un ensemble très dense, qui traduit une envie de goûter à tous les modes narratifs. Explorer des voies nouvelles, aller vers l’inconnu, c’est toujours à la fois ce qui nous fait peur et ce qui nous attire ».

 

Il voyage dans le monde entier en compagnie de son épouse Nosh van der Lely, qui tient le micro et le magnétophone. Alors qu'il apprend en 1998 qu'il ne lui reste plus que quelques années à vivre, il consacre son temps à regarder et à écouter. Vacances prolongées, réalisé en 2000, traite de son combat contre le cancer. Il meurt l'année suivante.

 

Le dernier film de Johan van der Keuken, Présent inachevé, fait l'ouverture du Festival international du film de Rotterdam en 2002.

 

Jeudi 15 mars

Je pars pour Pontaury

Enelle va à un examen en clinique à 15h30

 

Vendredi 16 mars

Je propose à Enelle de transplanter certaine de ses plantes pour dégager l'entrée de la future loggia. J'enlève aussi la vigne-vierge

 

Le soir, un couple, représentant de la Gelée royale et venant d'Amnéville s'amène, Enelle ayant envoyé une demande de renseignements concernant ce traitement. Lui s'appelle Lamiable et est apiculteur, elle d'ascendance italienne se nomme Goglione. Ils proposent à Enelle 2 traitements pour l'asthme et pour le dos (Gelée royale pure et Harpagophytum). Je ne parle pas de ma prostate mais néanmoins pense que la gelée royale pourrait aussi être bonne pour mon hypertension. On s'engage pour 6 mois. Un acompte de 4000 Fb et 14 mensualités de 3145 fb dont 1430 fb pour moi, soit au total 58.030 francs belges (près de 1500 euros). Au moment de payer je ne retrouve pas mon portefeuille dans lequel se trouve ma carte Visa; Ou alors l'aurais-je perdu en allant me promener au Château de Thosée??J'y cours, cherche dans la prairie mais il fait nuit. Rien !

Je reviens bredouille mais Enelle à un chèque et paie les 4000 frs d'acompte et je signe un ordre permanent sur mon compte et le monsieur va chercher ses pots de gelée royale. Il faut les metrre au Frigo. Nous sommes contre ce système de vente à l'arraché par des gens que nous ne connaissons pas et qui se présentent sous le Logo de RESSOURCES NATURELLES que nous ne connaissons pas plus. Mais Enelle atellement de problèmes

 

Après leur départ je retourne avec Enelle dans la prairie de Thosée, avec une lampe de poche, cette fois. Mais sans succès

 

Une belle phrase de Brassens : " Si mes compatriotes n'avaient pas GREVISSE qui est belge, ils seraient bien incapables d'écrire correctement le français"

 

Révélation depuis le début de l'année de la chanteuse flamande AN PIERLE (Pierlé)

 

 

Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001

Samedi 17 mars

A Namur, à Saint-Aubain

On va au Café de la Maison blanche et on tombe sur le Ministre Di Rupo en interview radio avec des journalistes flamands. Après l'interview, il vient serrer la main à tous les clients; Je lui demande qui il est, exprès, car je n'aime pas la démagogie. Il est surpris car tout le monde le connait même s'il n'est pas encore Premier Ministre

 

Dimanche 18 mars

On part à Mont-sur-Marchienne au Musée de la Photographie. Région affreuse.

 

Le Musée magnifique. Ancien couvent rénové. Magnifique travail d'Elaine LING et puis les surréalistes belges, Blavier, Mesens, Chavée, Colinet, Scutenaire, Mariën, Magritte et même une photo d'Ubac. Un vrai régal et en plus la découverte de Georges THIRY que je ne connaissais que de nom. On m'a, pour une fois laissé mon camescope et je m'en donne à coeur joie. Exposition d'appareils photos et aussi le fameux Peau-Rouge de Curtis

 

Enfin une belle librairie mais hélas il est 18h00. On ferme

 

La Mairie de Paris et passée à gaiuche; Place à Bertrand de la Noé. Ceci dit la gauche perd une vingtaine de ville dont Blois (Jacques Lang)

 

Lundi 19 mars

Je rentre à Moircy avec l'angoisse de mon portefeuille perdu avec 3 chèques, une carte EC et une carte Visa

 

Neige sur la route du retour à Tellin. J'arrive à Moircy. Pas de portefeuille sur la table, rien non plus dans les tiroirs. Je plonge dans ma veste de cuir noir dans le vestiaire. Nom de Dieu, il est dans ma poche intérieure !!! Ouf ! Je téléphone à Enelle car nous vivons avec cette angoisse depuis vendredi

 

Blandy Mathieu au répondeur. Pas de message mais seulement son n° de téléphone ???

 

Et une lettre gênante d'un certain Depré, alias Pol Silentblock, compositeur. Voir ci-dessous. Un jour à Rossignol, fin des années 80, j'étais à l'entrée du Gaume Jazz Festival et je tombe sur Depré que je connaissais un peu par Bô Simon l'ayant rencontré au Procès Baudhuin Simon à Arlon en 1987 ou 88, Depré qui n'a pas d'argent pour se payer l'entrée. J'organise une collecte et y mets une bonne part. Après j'ai réalisé que ce type voyageait sans arrêt avec son camping-car, sa femme Elisabeth et ses 3 gosses et qu'il avait un studio musical bien équipé à Florenville; Par la suite il a été engagé au Centre Culturel de Rossignol comme électro-technicien, puis viré, j'ignore pourquoi. Après notre rencontre, la famille m'avait collé un peu trop, notamment en venant à Sanary en 1992,(voir ma biographie de cette époque), installer leur camping-car chez ma compagne Dominique Bechet. Je les avais virés après une nuit; Ils m'ont ramené qques totems en Belgique et ont voulu se faire payer par après. J'ai rompu tout contact à partir de ce moment et voilà que je reçois cette lettre adressée à un certain nombre de personnes. J'ignorais qu'il étaient séparés

 

Mardi 20 mars

Je commence Romain Gary de Dominique BONA

 

Blandy Mathieu m'annonce la mort (il y a 2 ans) de son mari.virtonnais, André Wargny, peintre et sculpteur
 

Elle a 61 ans. Je ne l'avais plus vue depuis la fin des années 80. Elle me raconte

Elle est peintre

 

Le PRINTEMPS c'est aujourd'hui à 14h31 mais il neige

 

Au Théâtre des Tanneurs "La Mécanique des femmes" de Louis Calaferte Voir ci-dessous

 

 

 

Ne veut pas être considéré comme un artiste

 

Grande complicité avec sa fille japonaise. Comme j'aurais aimé vivre cela, n'est-ce pas Valérie

 

Très proche de son père le Chevalier polonais. Sa mère, Baladine est partie avec Rilke

 

Voir ci-dessous

 

Jeudi 22 mars

Je reçois des graines de fleurs venues de Nancy (Baumaux). Je colle les sachets dans mon journal après les avoir semées. Voir ci-dessous

 

J'écoute Shostakovich (1906-1975). C'est puissant

 

Gary est prenant, tragique. A voulu être à la hauteur de l'estime de sa mère morte en 1942, sans qu'il le sache et qui lui a écrit 250 lettres non-envoyées. Etre le plus beau, le meilleur pour Maman. Risque 6 fois la mort comme aviateur pendant la guerre. Il faut lire les deux livres de sa première femme anglaise LESLEY BLANCH, folle de Russie et d'Orient

 

Gary l'homme sans père. Mais aussi le Lithuanien-Polonais-Russe-Tartare, Métèque, à la gueule de fauve

 

Il se suicide à 66 ans, en 1980. Sa femme Jean Seberg disparaît à 41 ans

 

Jamais il n'avouera être AJAR. Trois personnes étaient dans le secret

 

Voir mon article sur Gary sur mon Blog http://www.christianvancautotems.org/article-romain-gary-et-jean-seberg-biographies-107671170.html

 

Un documentaire sur la mort de Kurt Cobain et le rôle joué par sa femme Courtney Love, une vraie petite ordure arriviste. Voir ci-dessous

 

Une expo annoncée de Christine Ligi

 

Vendredi 23 mars

Valérie veut acheter un terrain de 50 ares à Hatrival, à côté de celui des Brocart. Je l'aide à débrouiller cette affaire en téléphonant à mon ancien agent, clerc de Notaire à St Hubert, Gerard Bourgeois. Il s'avère que le prix demandé est beaucoup trop élevé

 

Dimanche 25 mars

 

Toujours les leçons d'Italien dans Assimil et aussi à la télé "Italiano con Victor"

 

Je pars à Redu l'après-midi et tombe sur le couple Anciaux chez Boris. A Didier je dis "Bonjour Monsieur Anciaux"

 

J'achète 34 livres pour 125 euros. Une razzia  dans les cahiers rouges de chez Grasset.Chardonne-Delteil-Heinrich Mann-Bukowski-Giono-Kafka-Kenneth White-Jouhandeau-Morand-Léautaud-Rilke-Zweig-Lacan-Darrieusecq. Magnan-Roger Grenier-Assouline-Heiner Muller-Calaferte-Conrad-Pierre-Jean Remy-René Fallet-Marquez-Jules Romains-Chavée (A pierre fendre qui m'est offert par Boris avec une dédicace) et Unamuno

 

Boris m'invite à souper au Campagnard

 

Puis je repasse au Miami. Le patron du Miami m'invite à sa table et me présente à Robert Wasseige, un liégeois qui, comme moi a connu la grande epoque du Standard 'Claessen-Dewalque-Beurlet-Semmeling etc...). Christian Moiny, le boss, me fait une démonstration d'amitié, me paie à boire, me maintient dans le café après la fermeture du dimanche soir, me dit "Pour une fois qu'on peut parler ensemble". Il me parle des femmes, de mon passage à la télé, de ma gueule de vieux Sioux, de ma non-peur de quoique ce soit. On parle de Brassens. Il aimerait que je vienne avec ma guitare. Il a été ahuri de m'entendre parler football avec Robert Wasseige; Il me parle de Danielle et de son mari; Il l'a vue au Miami avant-hier. Il se rappelle de tout, du barillet du revolver vidé sur le comptoir à mon intention par Serge "Tu vois ces deux balles c'est pour Vancau"

 

Mardi 27 mars

Arrivée d'Enelle très fatiguée et qui va dormir avec Plume; Je réserve à l'Escargon pour samedi soir en téléphonant à Redu à Marianne Evrard. Sachant qu'ils sont en train de retapisser pour la réouverture je dis "Allo la tapisserie l'Escargon??"Silence consterné. Je me reprends et dis "Pardon la Pâtisserie l'Escargon ," Reconsternation. Et à ce moment-là, je dis "je suis christian Vancau" et Marianne éclate de rire

 

Mercredi 28 mars

On annonce le Film de Thierry Zeno sur Rops "Ce tant bizarre Monsieur Rops", qui passera sur Arte le 4 avril. Voir ci-dessous

 

Jeudi  29 mars

Je commence " Les Larmes d'Ulysse" de Roger Grenier

 

Un Thema sur Staline

 

Un reportage sur" L'Art d'être différent". Daniel Johnston-Valérie Mannaerts et Bertrand Burgalat

 

Voir ci-dessous

 

Samedi 31 mars

J'écoute JP Collignon sur la RTB "ce monde va droit sur la mort" Entièrement d'accord avec lui

 

Avec Enelle à Redu vers 16h00. Passage à la Parfumerie où le patron Gérard Barallié vient me dire qu'il y a chez moi quelquechose qui n'est pas encoré réglé du côté du père (Il est psy) Je ne suis pas d'accord avec lui. En plus je le connais à peine. Il monte un film sur Murielle Noiset

 

Puis à l'Escargon où nous tombons sur Devolder toujours aussi antipathique. Je lui achète son livre Anna Streuvels et il le dédicace à Enelle ??? Il y a aussi Jean-Marie Mahieu et sa femme-la soeur de Dolorès Oscari et ceux de l'Espèrluette ainsi que les Magnan (Aca d'Eté) qui vivent à Orgeo

 

Enelle et moi soupons ensemble dans notre coin

 

Je viens d'aborder le 91 ème tome de mon journal manuscrit dont je ne publie que des extraits. Ce journal en est en août 2015, à son 180e volume

 

J'en suis au 285 ème tome en octobre 2016. Pls de 56.000 pages

Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001
Bio 264 - 1er trimestre 2001
Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans Ma BIOGRAPHIE
commenter cet article
11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 05:37

Mardi 3 octobre

Enelle retourne à Pontaury

 

Nous avons retenu au Barroux du 25 mars au 8 avril 2001 (une semaine avant Pâques) car nous sommes devenus fans du Vaucluse

 

J'ai Eric au téléphone et le menace de prévenir ses parents s'il ne me rembourse pas ce qu'il me doit depuis des semaines, à savoir l'argent versé à son éditeur pour pouvoir être publié

 

Soirée chez Valérie à qui je raconte

 

Mercredi 4 octobre

Michèle Laveaux. L"assassin de son fils va passer devant le tribunal le 11 octobre; Elle est en pleurs. Je ne l'ai plus vue depuis février 1998. L'audience sera remise. L'assassin de son fils serait un Serbe qui a déjà eu pas mal de déboires avec la justice

 

Un bulltin de virement a été déposé dans ma boite à lettres par les parents Neuberg

 

Samedi 7 octobre

 

REDU au bâteau-livre et découvre chez Philippe Evrard le catalogue de l'Expo sur LA BEAUTE, qui était épuisé à Avignon et que je n'ai donc pu acheter. JOIE ! En plus il coûte 1200 FB au lieu de 2000 (50 euros) en Avignon.Voir ci-dessous

 

 Boris s'amène avec sa nouvelle compagne Agathe qui n'est pas conne du tout. On parle pendant 1h30 autour d'une bouteille de vin rouge dans le Bâteau-Livre. Puis ils s'en vont et je reste seul avec la fille de Philippe qui est venue à Moircy et qui évolue en patins à roulettes. Je lui dis que je suis un Indien. Mon père aussi me répond-elle et elle me mène dans une pièce où il n'y a que des livres d'Indiens. Ensuite je découvre ce magnifique Livre sur Dubuffet que j"avais feuilleté chez Lucien Bilinelli en 1989. Je l'achète pour 1200 FB

 

Il y a eu aussi une longue discussion avec Boris Kirilov sur Kusturica. Je l'entends dire à son ami albanais que mon territoire est époustouflant

 

Dimanche 8 octobre

Elections communales et provinciales à Libramont. Victoire du Vlaams Blok à Anvers, une honte pour cette ville

 

 

Mardi 10 octobre

Une soirée MITTERRAND

 

 

Mercredi 11 octobre

Je lis "La Bâtarde" de Violette Leduc et ensuite "Pythagore, je t'adore" de Patrick Cauvin

 

J'écoute Ludovic Navarre et son groupe français St Germain "Rose Rouge"

 

 

Jeudi 12 octobre

Je pars à Pontaury

 

 

Samedi 14 octobre

Le soir je vais à la maison des Jeunes de Pontaury. Ils ont fait beaucoup de bruit cette nuit. Je leur demande gentimment de se calmer et de laisser les gens de leur village dormir tranquilles et ça se passe très bien, même qu'ils veulent m'inviter le soir

 

Nous regardons un reportage sur La Devinière, centre belge ayant ouvert ses portes à 19 enfants psychotiques belges dont le neveu d'Enelle, Marco. Un documentaire de Benoît Dervaux

 

Dimanche 15 octobre

On rejoue "A nos amours" de Pialat

 

 

Lundi 16 octobre

Nous regardons un docu sur Luc BONDY, metteur en scène familier des plus grands théâtres d'Europe

 

Je commence "Haute Terre" de Patrick Cauvin

 

Mardi 17 octobre

Retour à Moircy

 

Je lis "Cosima la Sublime" (Wagner) de Françoise Giroud

Cosima Wagner, fille de Franz Lizst, épouse en première noces, Hans von Bülow

 

Mercredi 18 octobre

Je visionne von Trier, Dancer in the Dark

 

Jeudi 19 octobre

Je vais chez Goosse Confection à Hotton et je m'achète deux pantalons de velours et une veste de cuir en Elan, fabriquée en Finlande. Egalement un pull

 

Flo me téléphone. Elle viendra avec Frédéreic le mercredi 25

 

Une soirée Oscar Niemeyer. Voir ci-dessous

 

Vendredi 20

Je visionne DEBORD "Personne n'est plus ennemi qu'un ancien ami"

 

Debord tient à sa mauvaise réputation, moi aussi. N'est-ce pas Topor qui disait "Il ne faut jamais ternir sa mauvaise réputation"

 

Pascale Ravet m'annonce qu'elle et enceinte de 4 mois. Premier enfant à 41 ans. Une fille

 

Je lis "Franz et François" de Franz Weyerganz

 

On parle beaucoup de Placebo et de Brian Molko. Voir ci-dessous

 

Samedi 21

Je téléphone à Houben. Dans ma K7 de Strainchamps, il déplore les continuelles coupures de filmage; qui coupent aussi les morceaux qu'il est en train de jouer. Hélas je n'avais pas les moyens de filmer en entier et il aurait fallu qu'on m'en donne les moyens techniques; C'est une K7 d'amateur, Steve, sinon je me serais fait payer

 

 

Je vais à Redu. Evrard me propose un très bel album sur BB et je l'achète . Aussi un livre de Paul Vandromme "Du côté de Céline". Ensuite je vais au Fahrenheir 451 et achète Petrarque, le Testament phonographe et le Kat Onoma de Rudolph Berger, Cheval-Mouvement. Je m'amuse dans cette librairie; des gens viennent m'interroger, croyant que je suis le patron et Boris me laisse faire et même disparaît de la librairie, me laissant gérer la caisse. Agathe la parisienne est là, par à coups. Bref je me vois très bien libraire

 

La fête de St Hubert aura lieu le 3 novembre

 

Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000

Dimanche 22 octobre

J'invite une dizaine de jeunes de Moircy (en opération nettoyage de la commune) à visiter mon territoire. Une vingtaine d'autres jeunes viennent nous y rejoindre.On parle pendant 2 heures. Je leur mets de la musique, Nirvana, U2, REM, Status Quo. Ils m'invitent à leur soirée mais je leur dis que je serai chez mon amie. "Oh Monsieur, venez avec elle ! " Certains m'ont laissé leur adresse. Voir ci-dessous

 

Lundi 23 octobre

Le noiuveau conseil communal de Libramont. Ci-dessous

 

Un Thema sur Dostoïewski

 

Mardi 24 octobre

 

Je visionne Breaking tje Waves de Lars von Trier

 

Enelle à Moircy avec une Rhinite. Elle va se coucher et je vais à la pharmacie

 

Mercredi 25 octobre

Nos invités Florence Hebbelynck et Laurent son compagnon seront ici à 13h45. Tout de suite apéro dans l'atelier. Langage forcené. Tout se passe bien. Flo au lit à 23h25.. Je reste avec Fred jusque 0h30. Il me parle de Bonte qu'il est en train d'interprêter au théâtre

Une émission sur Luciano Berio

 

Jeudi 26 ocotobre

Journée avec les Hebbelynck. Flo me fait parler de mon enfance. Ell eme dit que Ginette lui a dit que ma mère pendant ses grossesses, se bourrait de médicaments et que mon grand-père, gynécolo avait dû intervenir. Voici qui pourrait éclairer l'état de mes frères et soeur

 

Je fais une imitation de sa grand-mère et de son arrière grand-mère, marchant de concert le long de la Meuse à Anseremme, comme des échassiers. Flo éclate de rire. J'imite aussi le regard fixe de Ginette

 

Très bon WE

 

Vendredi 27 octobre

En fin de journée. Un message de Collignon qui me demande de retéléphoner, ce que je fais le soir, mais il n'est pas là. Il doit se passer quelquechose. Je l'aurai le lendemain. C'est fini avec Lili du moins au niveau de la cohabitation. Il cherche un apart

 

Francis Huster à la télé

 

Samedi 28 octobre,

Nous allons au salon de l'Opel chez mon garagiste Jean-Marie Jacquemin. Coup de foudre pour l'Opel Astra, modèle Break

 

Dimanche 29

 

Changement horaire

 

Je retourne au garage pour essayer l'Opel Astra. Incroyable une voiture comme cela, après toutes les casserolles que je me suis payées depuis 1989. Ca glisse tout seul. Cinq vitesses. On peut mettre 4 Cds et la radio

 

Le lendemain je commande la voiture; J'avais mis de l'argent de côté depuis 1993 sachant que je devrais prendre une voiture solide avec laquelle je puisse aller jusqu'au bout; Nous sommes en 2016 et cette Opel est toujours là

 

Lundi 30 octobre

Je vais signer le bon de commande

 

Il y a un ouragan, l'Ouragan " Nicole" qui vient de Grand Bretagne et non de Pontaury

 

On visionne Les Idiots de von Trier

 

Mardi 31 octobre

Enelle et moi parlons sans arrêt du Vaucluse qui nous a marqués. Dans les années suivantes nous y retournerons 5 fois, en 2001-2006-2007- et en 2009 par 2 fois

Demain j'aurai 63 ans

Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000

Mercredi 1er novembre

Je téléphone à Boris à Redu pour lui proposer de manger ensemble à l'Escargon mais sans lui parler de mon anniversaire. Je lui ai fait en effet une K7 avec 6 films de Richard Olivier. Boris me confirme que personne ne connait Richard à Bruxelles. Par contre on connait son film "Marchienne de Vie"

 

Accueilli à l'Escargon par Marianne Donnet, l"épouse de Philippe qui est cuisinière du resto et par son père anversois, peintre et sculpteur-72 ans. Marianne que je connais à peine et que d'ailleurs je ne reconnais pas tout de suite, s'exclame "Tiens voilà Christian" avant de me présenter son père avec qui j"ai une longue discussion. Laura, fille de Philippe et de Marianne, fait son cirque (elle est venue à Moircy). Apéro tous ensemble. Pascal, en cuisine ainsi que Gille, un charmant garçon qui lui aussi m'appelle Christian. Boris est avec nous mais doit partir ouvrir sa librairie le "Fahrenheit 451". Enelle est heureuse comme tout de toute cette chaleur. On passe tous à table avant de rejoindre Boris au Fahrenheit. Boris m'offre un CD de Thomas Fersen. Enelle m'offre deux livres sur la Provence. C'est dans cette librairie que nous nous sommes rencontrés en 1991, puis en 1992

 

Nous rentrons à 18h00 car nous attendons Valérie et Jipé qui me parle de ses problèmes de boulot. Valérie parle de A. qui paraît-il est follement amoureuse de moi  et moi qui n'avais rien remarqué, comme d'habitude

 

Jeudi 2 novembre

Une bien triste lettre de JPC annonçant sa rupture avec Lili, évènement auquel je m'attendais depuis des mois. Je lui téléphone et lui dis qu'il peut venir quand il veut

 

J'ai une rhinite

 

L'âme pèserait 21 grammes nous dit Francis Lalanne. Il le tient d'un scientifique, qui lui a dit qu'on avait pesé un certain nombre de personnes de tout gabarit, avant et juste après leur mort et que cela faisait à tous les coups, 21 grammes de moins

 

J'ai gagné un concours organisé par Axa qui a succédé à Ippa. Je gagne une valise de luxe. Lettre de la Direction ci-dessous

 

Vendredi 3 novembre

Je pense beaucoup à JPC. Il me retéléphone. Je lui dis que Lili est une femme qui a besoin de faire souffrir les hommes. Il me dit que c'est vrai

 

Samedi 4 novembre

Message de nuit d'Eric N. Il veut me parler. Décidément !!!

 

Je retéléphone. Conversation détendue mais je confirme que je ne veux plus entendre parler d'Isabelle. Il me dit qu'il a vendu à son expo de Wiltz. Ah bon, c'est bien. Je lui dis que j'ai une pharyngite

 

Dimanche 5 novembre

Une prise de bec avec un chasseur posté dans les Champs d'en Haut. Une battue dans les bois de ND de Lorette et lui en plein champ. Pourrait nous tirer comme des lapins, Plume et moi. Je lui passe une de ces engueulades. Pendant que je parle 3 rafales de balles sifflantes en direction de ma voiture garée tout près. Je lui dis "ça va s'arrêter où?" Il y a des années que je me promène dans ces champs et ça ne m'est jamais arrivé.Je lui dis que j'ai 63 ans et que le monde ne s'améliore pas, qu'il empire au contraire, car Il y aura toujours des tueurs comme lui. Et je continue à me promener. Avec le bruit que je fais, aucun gibier ne sort des taillis. Le merdeux est mis hors d'état de nuire. Lorsque plus tard je reviens à ma voiture avec Plume, j'ouvre ma vitre et crie 3 fois "assassin" au type qui n'a pas bougé de son tabouret

 

Du 7 au 9 novembre, une carte de Flo et Fred, un article sur Maredsous, un nouveau coup de fil de Pascale Ravet qui m'invite à déjeûner mais je suis malade, lui dis-je, Bush en train de gagner les élections contre Al Gore. On doit néanmoins recompter les vôtes en Floride, et une émission spéciale sur Dutroux, Julie et Melissa. Une rétrospective depuis juin 1995 et une lettre du propriétaire du Barroux-Vaucluse confirmant la réservation pour mars prochain Voir ci-dessous et le 9 je pars à Pontaury

 

 

Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000

Vendredi 10 novembre

Je suis à  Pontaury et nous allons voir l'expo Giacometti à Seneffe, via Sambreville et Chapelle-lez-Herlaimont. Arrivés, on nous oblige à déposer sacs, manteaux et vestes au vestiaire. Jamais vu cela dis-je aux vigiles et à la dame du vestiaire, même dans des expos bien plus prestigieuses à Paris, New-York ou Londres. Il paraît qu'une dame il y a quelques jours a accroché une statue avec son manteau. Je demande pourquoi ils ne font pas mettre les visiteurs à poil carrément. Bref. Et les entrées sont gratinées. Mais très belle expo. Voir ci-dessous

 

Quant à Seneffe village, c'est carrément affreux

 

Samedi 11 novembre

 

Pontaury

 

Frédéric-Yves JEANNET à Metropolis. Père suicidé, fou de Rimbaud. Lire "Charité". Fera enterrer ses cendres et celles de sa femme au pied d'un volcan

 

Dimanche 12

On analyse les comptes d'Enelle qui n'en sort pas. Elle a une dette de plus de 1500 euros. Ce trou il faut le boucher vite et puis repartir prudemment. Je lui propose de lui verser 2500 euros tout de suite. Soulagement. Elle me laisse choisir deux peintures en échange. Elle veut m'en donner beaucoup plus. C'est moi qui refuse

 

On a eu avant une discussion importante sur des reproches faits par elle en Provence sur mes ruptures continuelles avec les gens, elle comprise. Je m'explique: "Je suis intransigeant. Je me donne le droit, étant exigeant avec moi-même de l'être avec mes proches. Si ça ne leur plait pas, ils n'ont qu'à se tirer, ça m'arrange. Je ne verse aucun pleur. C'est mon destin de suivre cette voie-là et je l'assume pleinement. Et plus je vieillirai, plus je serai intraitable. Mais en revanche, je donne beaucoup à ceux qui restent. Quant à ceux qui sont partis, ils reviennent tôt ou tard, reconnaissant que je suis le seul à leur avoit dit leurs vérités à l'époque et que cela les a fait avancer"

 

Lundi 13 novembre

Retour à Moircy et réception le soir d'un  nouveau surgélateur et d'un nouveau frigo Miele

 

Mardi 14 novembre

 

Je bichonne ma cave et en peinds 3 murs

 

Je commence Petrarque "Lettre aux amis"

 

On donne à la Télé " Le Sacrifice de Tarkowski"

 

Mercredi 15 novembre

 

Je continue ma cave et j'y passerai 5 jours en tout

 

On joue Le Trou de Jacques Becker d'après un roman de José Giovanni

 

Reçois un pli d'Annik Lhost et de son compagnon Olivier Dacremont avec des textes de chansons. Enveloppe assez délirante. Voir ci-dessous pas de nom de rue mais "la maison de l'artiste avec les sculptures partout" et ça arrive .....Je connais Olivier depuis 1984. Il habite Vaux-sur-Sûre (Rosières). Lui et Annick reviennent du Nepal

 

Un Strip-tease délirant sur une délégation de Députés belges, en voyage de béatitude en Corée du Nord, organisé par le Député Dallemagne. Génial de connerie sauf Destexhe et Moriaux qui se détachent un peu des autres

 

Je visionne "Identification d'une Femme" d'Antonioni

 

 

 

Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000

Samedi 18 novembre

Le Notaire Fosseprez à qui j'ai demandé il y a 6 mois de me donner des renseignements pour la création éventuelle d'une Fondation avec ma fille afin qu'elle soit entourée dans la gestion de mon territoire après ma mort, se fait attendre, ne me répond pas et au surplus est allé en parler à ma fille, brisant ainsi le secret professionnel. Il le sait bien puisqu'il lui a dit de ne pas me dire qu'il lui avait parlé de la Fondation. Je lui téléphone mais pas de réponse

 

L'après-midi je vais voir à Libin une maison qui pourrait intéresser Jipé et Valérie. Marc Robaye m'y rejoint auprès de l'agent immobilier. Cette maison est nulle pour nous et Marc en offre le prix du terrain. Le type est furieux. En arrivant je l'avais prévenu que j'avais fait des expertises dans la région pendant 20 ans

 

Le soir, je suis chez Valérie. Renaud décroche le combiné. C'est Céline qui veut savoir quoi pour la maison de Libin et Renaud lui répond "On ne la prend pas, on en a trouvé une beaucoup plus belle pour 12 millions, puis il passe la communication à sa mère

 

Dimanche 19 novembre

Je regarde à la télé une émission ou Folon parle de François, son fils autiste

 

Lundi 20 novembre

 

Je laisse un message à la secrétaire du Notaire Fosséprez à Libramont "Je suis venu en votre étude le 16 mai dernier pour une consultation. Depuis plus de 6 mois, je n'ai aucune réponse. De plus il y a un problème grave. Je veux donc vous atteindre aujourd'hui car j'ai assez patienté" Ah bon me dit-elle, alors retéléphonez dans 5 minutes, ce que je fais. Tout de suite il me raconte des histoires en me disant qu'il a voulu rencontrer Monsieur Jonan alors qu'il s"agit de Thierry Zeno qu'il m'a prétendu connaître et qui vient de créer la Fondation Rops. Il m'avait dit qu'il le contacterait en mai et maintenant il m dit qu'il a contacté ce Jonan en avril, avant que je ne le lui ai demandé. Je le laisse s'enferrer dans ses mensonges, puis, je le coupe en disant "Allons Monsieur le notaire, si vous me disiez la vérité à savoir que vous ne voulez pas vous occuper de mon affaire, au lieu d'aller en parler à ma fille et de violer le secret professionnel"

 

Silence interloqué puis "Oui en effet, vous voulez déshériter votre fille. Là je l'arrête : "Qu'est-ce que vous me racontez-là. Il n'a jamais été question de cela. J'ai d'autres biens et en plus c'est ma fille qui ne veut pas de cette maison, que j'ai d'ailleurs parfaitement le droit de vendre demain si je veux etc....Je vous ai simplement demander de prendre des renseignements sur les formalités de création d'une fondation. Le reste ne vous regarde pas. C'était à moi d' en parler à ma fille, ce que j'ai d'ailleurs fait

 

Réponse "Ecoutez Monsieur Van Cauwenberghe, j'ai déjà des tas de problèmes, alors si vous voulez m'engueuler, allez-y"

 

Moi "C'est tout ce que vous avez à dire pour vous défendre. En effet que dire alors que je sais, en plus depuis le WE dernier que vous avez demandé à ma fille de ne rien dire de ce que vous lui aviez dit "

 

"Bien me dit-il. Restons-en là"

 

"Ah non dis-je c'est trop facile. Je vous ai envoyé des tas de clients, y compris ma fille. Vous m'avez trompé, je me suis trompé sur votre compte. Je vais donc vous faire une formidable contre-publicité dans la Province et je vais prévenir la Fédération des Notaires"

 

"Bien me dit-il, comme ça, c'est clair! Et on raccroche

 

Mardi 21 novembre

Enelle à Moircy

 

Je commence "La Reine Pédauque" d'Anatole France

 

Il pleut

 

Vendredi 24 novembre

Monsieur Thier du Barroux. Je lui téléphone pour postposer notre séjour. Nouvelle date acceptée: Du 22 avril (dimanche après Pâques) au 6 mai

 

Samedi 25 novembre

Je téléphone à Philippe Pasteur de Gigondas. Il répondra à ma lettre avec l'envoi des échantillons de cuir. Je lui dis que nous avons retardé notre séjour d'un mois

 

Régine Brunin au téléphone. Mon cousin Jacques Vancau est mort. Je l'aimais bien. 85 ans. C'est le 1er des cinq enfants à décéder. Sa femme Françoise Vanderlinden a 78 ans; Son frère Pierre Vancau a 88 ans et Denis 81 ans. Françoise et Nicole ont 78 et 76 ans. Ils sont tous les cousins germains de mon père Roger Van Cauwenberghe. Leur père Robert était donc le frère de mon grand-père gynécologue André Van Cauweberghe, qui m'a mis au monde à Gand

 

Quant à Regine, elle a des problèmes visuels depuis l'âge de 35 ans. C'est une macula génétique qui atteint le centre de la Rétine. Au centre de l'oeil elle n'a qu'un dixième de vue. Son fils Vincent a le même problème

 

 

Lundi 27 novembre

 

Mon garagiste me dit que mon Opel est sortie d'usine. Elle attend le transporteur en Allemagne, pour être conduite au dédouanement à Anvers

 

Mardi 28 novembre

Départ d'Enelle pour Pontaury

 

36 Millions de cas de Sida dans le monde

 

Un thema sur Oscar Wilde le soir

 

Mercredi 29 novembre

Je commande un appareil Canon chez JLB pour 28000 FB. Zoom 28/90 et un 2e zoom 75/300. Autofocus automatique. 18000 FB sans le 2e zoom. Je fais une erreur car cet appareil n'est pas numérique. J'ignore encore que je vais me mettre à l'informatique (en 2004)

 

Jeudi 30 novembre

 

Arrivée de mon Opel Astra. Elle est sur le pont. Je vais la voir en fin d'après-midi, elle est superbe. Prix total 622.100 Fb,(un peu plus de 15.000 euros) plus le porte-bagages. Radio, compartiment CD et KT audio compris

 

Une émission sur Josée Andrei que j'ai rencontrée à son vernissage à Bastogne. Peintre. Née en Corse, accouchée par une sorcière. Part à Paris et à Marseille et obtient une licence en langues modernes. Epouse Adrien, un professeur liégeois d'Histoire et de geo. Elle exerce comme psychanalyste. Initiée au chamanisme par les indiens. Trois enfants, Anne, Vincent et Sophie. Habite San Francisco; non-voyante depuis l'âge de10 ans

 

Je me suis entretenu avec elle pendant plusieurs heures

 

Voir ci-dessous

Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000

Vendredi 1er décembre

Retour chez Jean-Louis Brocart pour discuter du Canon. L'ouverture 5/6 des deux zooms me gêne. mais je puis prendre des zooms à plus forte ouveture, plus chers, ou travailler à 800 Asa

 

Valerie me téléphone, la maison du coin de ma rue est à vendre. Ancienne boulangerie Warginaire. Mais elle est en plein carrefour et à grand'route. Ils en veulent 4 millions et demi. Le notaire Maus dit 3 millions sept cent mille

 

Samedi 2 décembre

 

Visite de la maison qui en fait a été fansformée en hôtel-Restaurant. tout est à refaire à l'intérieur et il n'y a pas de chauffage central. Je reste sceptique mais aimerais que ma fille vienne habiter près de chez moi

 

Je vais prendre un verre au Miami avec Francis. Il me dit que Murielle est chez son taxidermiste à Namur, Jean-Yves R. Tiens donc elle m'en a parlé 3 fois hier

 

Je vois mon hermine toute blanche dans le jardin et je la filme

 

Dimanche 3 décembre

Après l'Hermine, c'est un putois mort que je découvre sur la pelouse devant

 

Lundi 4 décembre

 

Je descends à Arlon chez Pascale, voir son ventre rond de sa future fille qui s'appellera Piera (Je n'aime pas). A 18h00, son compagnon Laurent Antonelli (37 ans, soit 4 ans de moins que Pascale) qui travaille à Luxembourg téléphone qu'il va arriver mais je préfère rentrer."car l'ai une chienne qui m'attend à la maison. D'ailleurs on a tojours une chienne qui vous attend à la maison". Laurent me répond "parle pout toi". Pascale se marre J'offre un petit brou de noix à Pascale et elle, enfin, son fameux CD sur le Chant des Vagues (Jean-Luc Herelle 1994)

 

Je n'ai pas aimé son décor actuel, rouge et mauve.Horriblement sombre,  bref très mortuaire

 

Mon garagiste m'a téléphoné 2 fois pour me dire que les papiers de la voiture étaient arrivés

 

Je termine Eugénie Grandet

 

Mardi 5 décembre

Je vais faire immatriculer le voiture à la DIV Neufchâteau. C'est OK et je ramène la voiture dans le garage

 

Adieu à ma vieille Corsa que j'avais de puis 1996 et qui avait 226.000 Kms dans le ventre. Voir ci-dessous

 

Thema Klaus Kinski

 

Mercredi 6 décembre

Je vais faire le plein dans le Grand Duché. Aucun problème à conduire cette nouvelle voiture. C'est un Break et elle est stable sur la route. Sono impeccable

 

Jeudi 7 décembre

Un Thema sur John Lennon et Yoko Ono

 

Vendredi 8 décembre

Publication d'un livre sur notre région de Laurent Dabe : Vesqueville, une terre des Hommes en Ardenne. Voir ci-dessous

 

Samedi 9 décembre

Viste d'une maison en vente à Bougnimont avec Valérie et Jipé

 

Je commence de Balzac "Les souffrances de l'Inventeur"

 

Dimanche 10 décembre

 

A 8h30, je téléphone à mon frère Etienne et apprend qu'il a vendu la maison familiale dont il avait hérité pour 4.950.000 (12.500 euros) alors qu'elle était estimée dans la succession à 3.700.000. Belle affaire pour lui

 

Il loue un apart au 3 de la rue Henri Maus à Liège

 

Départ à Pontaury. Tempête. le soir à Aizeau pour la fête  avec Aldo et Madeleinei mais le châpiteau s'est envolé. On mange un mordeau chez elle. Je filme leur chien Murphy

 

Le lendemain, un tour à Gerpinnes

 

Je ne suis pas en grande forme. Une espèce de grippe intestinale

 

Mercredi 13,

Nous partons à Namur mais c'est Enelle qui conduit ma nouvelle voiture. A Point-Virgule (Librairie) et puis visite de la Cathédrale Saint-Aubin, puis à mon whisky shop, au Chapitre où je bois un Talisken et un Macallan

 

Jeudi 14 décembre

Publication de la première biographie non-autorisée de DELON par Bernard Violet. Voir ci-dessous

 

Je suis de retour à Moircy

 

Deux messages de Céline en mauvais état

 

Bush Président des USA. Catastrophe !!!

 

Murielle a rencontré Richard Olivier à Namur au Grand Café rétro. Le taxidermiste était là

 

Visite ici de Francis et Murielle dans l'après-midi

 

Vendredi 15 décembre

Je visionne Philippe SOUPAULT

 

Philippe Soupault, né à Chaville le et mort à Paris le , est un poète français, cofondateur du surréalisme et journaliste. Il est inhumé au cimetière de Montmartre (17e division).

 

 

Biographie

 

Famille

Il est le 3e enfant du docteur Maurice Soupault, gastro-entérologue, médecin des hôpitaux de Paris, riche propriétaire terrien en Beauce et de Cécile Dancongnée, fille de Victor Léon Dancongnée, célèbre avocat au Conseil d'État dont la famille originaire du Puy-en-Velay avait fait fortune dans la dentelle. La sœur de sa mère, Louise, épouse Fernand Renault, frère aîné de Louis Renault. Philippe Soupault portera un jugement très dur sur son oncle par alliance. Il le décrit dans Le Grand Homme ou Histoire d'un Blanc.

 

Il est également l'oncle de Brigitte Sabouraud, qui est une auteur-compositrice-interprète de chanson française et la cofondatrice du cabaret L'Écluse.

 

Il est le père de deux filles : Nicole, de son premier mariage (1918) avec Suzanne Pilliard (1895-1980), et Christine qui, née de son second mariage (1923) avec Marie-Louise Le Borgne (1894-1955), épousera l'architecte Paul Chemetov.

Du dadaïsme au surréalisme

 
Philippe Soupault (à gauche) et Vítězslav Nezval, Prague, 1927.

 

Avec ses amis André Breton et Louis Aragon, il participe à l'aventure Dada, qu'il considère comme une « table rase nécessaire », pour ensuite se tourner vers le surréalisme, dont il est un des principaux fondateurs avec André Breton. Avec ce dernier, ils ont en effet écrit le recueil de poésie Les Champs magnétiques en 1919, selon le principe novateur de l'écriture automatique. Ce recueil de poésie peut être considéré comme une des premières œuvres surréalistes, alors que le mouvement ne sera lancé effectivement qu'en 1924 avec le premier Manifeste du surréalisme d'André Breton.

 

Soupault est cependant exclu du mouvement surréaliste en 1926, avec le motif « trop de littérature », alors que le mouvement surréaliste s'engage dans la cause communiste.

 

L’amour fou

Le 7 novembre 1933, lors de la « fête de la Révolution » à l’ambassade soviétique où se retrouve le Tout-Paris intellectuel, Philippe Soupault fait la rencontre d’une Allemande, Ré Richter. Ils se marient en 1937. Ré Soupault fait déjà partie du cercle d’artistes parisiens qui évolue autour de Man Ray, Fernand Léger, Elsa Triolet, Max Ernst, Kiki et bien d’autres. Cette ancienne élève du Bauhaus et amie des dadaïstes berlinois, leur fait découvrir l’avant-garde allemande jusque-là peu connue en France. Le couple qu’elle forma avec Philippe Soupault concrétise ce fructueux partage artistique.

 

Le journalisme

Depuis la fin des années 1920, Philippe Soupault est devenu un journaliste français très célèbre. Il travaille notamment pour VU, Excelsior ou L’Intransigeant. Il croit au talent de sa femme qui a étudié l’art et il la convainc donc d’illustrer ses reportages.

 

Dès 1934, le couple Soupault sillonne le monde, voyageant en Allemagne, en Autriche, en Suède, en Angleterre puis aux États-Unis. Lui écrivant, elle photographiant. Comme il le racontera dans ses entretiens sur France Culture, il rencontra même par hasard dans un ascenseur Hitler et son aide de camp. Il regrettera de ne pas avoir eu un revolver à ce moment-là. De même, il croisa un jour Staline et fut surpris par l'expression cruelle de son visage. Ce jour-là, il le vit boire 24 vodkas dans une réception mais on lui affirma que Staline les jetait discrètement sans les boire. En 1935, ils font ensemble une série de reportages en Norvège, de nouveau en Allemagne, en Tchécoslovaquie, en Angleterre, en Espagne (1936) et enfin en Tunisie. Philippe Soupault est chargé par Léon Blum, alors président du Conseil du Front populaire, de lancer une nouvelle station antifasciste Radio Tunis, qu’il dirigea de 1937 à 1940. En 1941, ils voyagent à travers tout le pays à vélo. Ils veulent rencontrer la population, voir de leurs propres yeux la réalité et en faire part : « nous voulions parler au peuple » racontera-t-elle dans un entretien pour Libération en 1994. Pourchassés tant par la police de Vichy que par la dictature nazie – Philippe Soupault est emprisonné durant six mois – ils parviennent, par un heureux concours de circonstances et sans pouvoir rien emporter, à fuir clandestinement hors de Tunisie en novembre 1942, un jour avant que les troupes allemandes de Rommel n’envahissent Tunis. Leur maison de la rue el Karchani sera plusieurs fois pillée. Ils passent par l’Algérie et vont se réfugier sur le continent américain.

 

Durant l’année 1943, Philippe Soupault est chargé de nombreuses missions en Amérique du nord, centrale et du sud, où il travaille à reconstruire le réseau des agences de presse françaises pour le gouvernement de Charles de Gaulle. Ils retrouvent à New York leur groupe d’amis parisiens, Walter Mehring, Man Ray, Fernand Léger, Marcel Breuer, Herbert Bayer, Kurt Weill, Max Ernst. Ré accompagne Philippe dans tous ses voyages. Ils rencontrent Gisèle Freund et Victoria Ocampo en Argentine. Ils font de nombreux voyages en Amérique du sud durant l’année 1944 : Mexique, Bolivie, Colombie, Guatemala, Chili, Argentine, Brésil. Ils rentrent aux États-Unis en passant par Haïti, Cuba et un bref séjour à Swarthmore en Pennsylvanie, où Philippe enseigne à l’Université. L’année 1945 marque la séparation du couple Soupault.

 

Sa poésie est depuis le début très cosmopolite et ouverte aux mouvements d'avant-garde. Soupault fut aussi journaliste, critique, essayiste, producteur à la radio (en compagnie de Paul Gilson) et l'auteur de nombreux romans.

 

Un article sur Thierry Debroux que j'ai connu en 1991 à La Seyne. Metteur en scène belge de théâtre

 

Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000

Samedi 16 décembre

J'achète des tas de cds de musique classique au Delhaize à des conditions très intéressantes. Bach-Mendelssohn, Liszt, Bhrams, Chopin, Rachmaninov, Schumann

 

Le soir au Festival de Gouvy avec Francis et Murielle. C'est du Blues "Blue Snake". Je parle avec le patron Serge Lentz. Excellente soirée mais acoustique trop forte

 

Je termine Ingrid Caven

 

Un Thema Woody Allen. Voir ci-ddessous

 

Lundi 18 décembre

J'enregistre des cours de Tango et fais des croquis dans mon journal. Voir ci-dessous

 

J'écris une lettre à Steve HOUBEN suite à une interview à la télé où il dit "On veut goûter tout, on veut aller partout. Mais on veut aussi goûter à la vraie chose. Mes goûts musicaux vont aux gens qui se consacrent à une seule chose; Le monde dans un grain de sable, ça existe aussi. Trouver le bonheur dans une seule chose, je crois que c'est tout à fait possible, mais je ne suis pas comme cela"

 

Je lui réponds "C'est quoi la vraie chose???. Moi non plus je ne suis pas l'homme d'une seule chose. Mon oeuvre est un territoire extérieur et intérieur où je vis des tas de choses; des tas de vies. Et ceci dit, en passant, un lieu sur lequel je voudrais que tu m'apportes ta musique un jour, ne serait-ce qu'une demi-heure. Penses-y. Ta musique dans ma peinture vivante. Et un film comme seule trace. N'attends pas trop. Les échéances deviennent courtes pour moi. Toi au bord des étangs dans les soirées les plus longues du mois de juin. Un morceau de la nuit de la Saint-Jean, avec, dans les eaux "miroir", et le bruit des cascades-entre les truites et les carpes Koï, le reflet d'une flûte ou d'un saxophone. Tu m'offrirais ta musique, je t'offrirai ma peau de peintre, avant qu'elle ne se rétrécisse, qu'elle ne devienne "de chagrin"

 

Tu es mon frère, mon frère en nulle part ailleurs

 

Donc à Jamais et à Nulle part. L'amitié, l'amour, serait-ce cela la vraie chose???

 

PS Affreux ce timbre sur une enveloppe de timbré (peinte au brou de noix). Décolle- le vite. En peignant cette enveloppe au brou de noix, j'ai voulu rendre au papier, son origine "écorcaise".

 

 

Le Celte que tu es, me comprendra "

 

Christian Vancau

 

Mercredi 20 décembre

Tiens, tiens, il paraît que Renaud a dit qu'il en avait marre que je sois éliminé de chacun de ses anniversaires

 

Je suis fasciné par la découverte de l"écrivain Frédéric-Yves JEANNET dont je lis " Charité" et vais bientôt lire " Cyclone"

Biographie et informations

Nationalité : Mexique
Né(e) à : Grenoble , le 18/03/1959

Biographie :

Frédéric-Yves Jeannet est un écrivain mexicain d’origine et d’expression française, né le 18 mars 1959 à Grenoble.

Frédéric-Yves Jeannet a quitté la France en 1975 et s'est installé au Mexique en 1977, puis a adopté la nationalité mexicaine en 1987. Il est professeur de littérature française et père de deux enfants. Il a notamment publié Cyclone (1997), Charité (2000) et Recouvrance (2007) chez Flammarion, ainsi que plusieurs livres d'entretiens, en français et en espagnol, avec des écrivains et des peintres.

Après avoir enseigné à New York, de 1996 à 2004, et à l'Université Victoria de Wellington, en Nouvelle-Zélande, de 2005 à 2008, il vit désormais à Cuernavaca, au Mexique.

Voir sa photo ci-dessous et celles de ses livres

 

A 18h00 chez le toubib, pour connaître mes analyses de sang. Catastrophe mon taux de PSA est de 9,7 au lieu de se situer entre 3 et 4 et cela pourrait indiquer un cancer de la prostate. Des examens urologiques s'imposent. C'est la panique. Je préviens Enelle

 

Jeudi 21 décembre

 

Je prends rendez-vous à la Clinique de Libramont avec l'urologue le Docteur Vaesen

 

C'est l'anniversaire de Renaud qui a 14 ans

 

Vendredi 22 décembre

Voici la liste des livres que j'ai lus en 2000. Voir ci-dessous  56 livres

 

Des appels téléphoniques et puis du silence et on sent qu'il y a quelqu'un qui ne parle pas. Ca sent le Neuberg

 

Dimanche 24 décembre

Je pars pour Pontaury

 

Lundi 25 décembre

Enelle n'est pas bien du tout. Toute blanche, toute jaune et les enfants qui vont arriver dans 3 heures. En fait elle a eu une algarade avec Julie qui voulait faire venir sa grand-mère pour le repas de Noël

 

Mais finalement tout se passe très bien; Ils partent vers 16h00 et Enelle est crevée. Ah voici une viste imprompyue. C'est Raphaël, le neveu qui travaille à Walibi, avec sa fille qui, elle est très marrante. On parle du frère suicidé de Raphaël et la petite dit "Il vaut mieux parler de ces choses-là que de ne jamais rien dire" Chapeau la petite. Elle trouve que son père ne tient pas en place. A l'oreille je lui chuchotte "achète de la colle et mets-en sur ses semelles" elle "mais je n'ai pas de colle; Moi "tu n'as qu'à en acheter au brico" Les 2 autres n'entendent rien et après je raconte tout à Enelle qui en rira encore le lendemain matin

 

Il neige

 

Mardi 26 décembre

 

Tout blanc à Pontaury

 

Je rentre à Moircy

 

Une lettre de Richard Olivier. Je lui téléphone pour la 1ère fois. Tout de suite en osmose

 

Une émission sur Bourvil. Voir ci-dessous

 

Valérie a retrouvé sa mère à Liège dans un café avec un gigolo, insupportable et prétentieux se prétendant artiste génial. Celui à qui était destiné le piano. Il s'appelle Pascal

 

J'envoie une K7 avec des montages video de mon travail à Richard Olivier

 

Bien sûr j'attends une réponse de Steve Houben

 

J'ai appris qu'une oeuvre de moi était exposée à la Chataigneraie à Flemalle. Collection JP Ransonnet. Elle est dans leur catalogue. Marie-Hélène Joiret me le confirme. C'était la compagne d'André Cools qui a faille être assassinée avec lui

 

Jeudi 28 décembre

 

Je commence Eric Holder "Bienvenue parmi nous"

 

Valérie est intéressée par une maison en bois inachevée sur la route de Remagne à deux pas de chez moi. Je vais la voir le 29 et fais mon rapport à Valérie avec toutes les questions qu'elle doit poser au Notaire. C'est une Vente Publique qui aura lieu le 12 janvier 2001; Voir ci-dessous

 

Vendredi 29 décembre

 

Avec Enelle on va souper chez Jipé et Valérie. Autres révélatons sur ce séjour à Liège. Putride...

 

Mort de Louis Leprince-Ringuet

 

On rejoue "La Grande Bouffe" de Ferreri

 

Dimanche 31 décembre

Réveillon calme à Moircy avec Enelle

 

Je suis à la page 26.955 de mon journal. Tome 89

Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Bio 263 - 4e trimestre 2000
Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans Ma BIOGRAPHIE
commenter cet article
10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 10:23

Magnan-©Houdart5 

Forcalquier et son Marché du lundi matin. J'ai rendez-vous avec l'écrivain Pierre Magnan. Avant mon départ il m'avait propose par mail un rendez-vous le lundi 2 Février au Café le Bourguet. J'avais répondu, impossible, j'arrive à St Saturnin la veille et le temps de m'installer après 2 jours de route... Mais je serai au Bourguet le 3e lundi de février soit le 16 février, sous un beau soleilMagnan Revest
 

Après avoir été harponnés par un vendeur de charcuterie corse de Salerne, très sympathique et vendeur-né et avoir longuement plaisanté avec lui, nous lui avons acheté deux morceaux de jambon corse et un saucisson et même du fromage corse 'Fiori della Montagna", et lourdement chargés, nous sommes remontés jusqu'à la place principale du Marché et avons trouvé le Café LE BOURGUET et nous y sommes attablés dehors à 11 heures. Voici notre entrée à ForcalquierForcalquier-Fev.2009new 090722083309 32new 090722083405 82Le Marché de Forcalquier-Lundi matinUn charcutier du Sud de la Corse, vendeur de haute voléenew 090722083812 65new 090722083605 60Et voici le BOURGUET. Je suis attablé à l'entrée de la pergola et j'ai prévenu les garçons que j'avais rendez-vous avec Pierre Magnan "Vous pensez qu'il viendra??" Réponse "ça dépendra de son humeur". Ah bon ! Je leur demande de me prévenir dès qu'il arrivera. Je viens d'acheter son dernier livre "Chronique d'un château hanté"new 090722084008 30new 090722085021 7

pour le lui faire dédicacer. Bref je suis fin prêt. Nicole est partie au Marché et moi je pastisse.Je guette tous les hommes qui pourraient ressembler à Magnan, dont j'ai vu une photo, appuie mon regard sur certains mais rien. J'ai mon beau nouveau chapeau. S'il est allé sur mon blog dont je lui ai envoyé le lien, il pourrait aussi me reconnaître éventuellement???. A midi, Nicole revient. Pas de Pierre Magnan. Il ne viendra pas, c'est tout. A 12h05, je lui écris un billet et le remets au comptoir en insistant pour qu'on le lui remette et dans ce billet je laisse percer ma déception. A ce jour je n'ai aucune réaction. Il n'a peut-être pas eu mon mot. Je vais donc lui envoyer cette page de blog. Il faut lire Pierre Magnan, c'est un tout grand de la Littérature française.

 

Pierre Magnan est un écrivain français né le 19 septembre 1922 à Manosque(Basses-Alpes) rue Chacundier1. Indéfectiblement attaché à cette partie de laProvence qui a aussi inspiré son maître et ami Jean Giono, il y a situé toute son œuvre. Il est mort le 28 avril 2012 à Voiron en Isère, à l'âge de 89 ans, où il s'était retiré depuis un peu plus d'un an. Il est enterré au cimetière du REVEST.

PIERRE-MAGNAN-zazludt422

Biographie de Pierre MAGNAN

Il fait de rapides études au collège de sa ville natale jusqu'à douze ans.

De treize à vingt ans, il est typographe dans une imprimerie locale. À quinze ans, « percuté pour la première fois par une émotion inconnue », il rencontre Jean Giono et participe aux rencontres du Contadour. Giono, qui lui prêtera de nombreux livres, sera le premier à qui il osera faire lire ses œuvres. Dans la logique du pacifisme de Giono, appelé aux Chantiers de jeunesse pendant l'Occupation, il est réfractaire au service du travail obligatoire (STO), et se réfugie à Saint-Pierre d'Allevard, en Isère, avec Thyde Monnier qui en connaissait l'instituteur. Il y écrit son premier roman, inspiré par les villageois et les maquisards.Il y vit dans un pigeonnier

Thyde Monnier convainc son éditeur, René Juillard, de publier ce premier roman. L'Aube insolite paraît en janvier 1946, avec un succès d'estime. La critique est partagée et l'accueil du public pas franchement enthousiaste (10 000 exemplaires vendus)4. Trois autres romans suivent sans davantage de succès.pierre-magnan-laube-insolite-L-1

Pour vivre, il travaille alors dans une société de transports frigorifiques, où il reste vingt-sept ans, tout en continuant à écrire des romans qui ne sont pas publiés.

En 1976, il est licencié pour raisons économiques et profite de ses loisirs forcés pour écrire un roman policier, Le Sang des Atrides qui obtient le p rix du Quai des Orfèvres en 1978. À cinquante-six ans, une nouvelle carrière s'ouvre désormais à lui.Magnan-Atrides-77-78.jpg

Il écrit alors son ouvrage le plus célèbre : La Maison assassinée en 1984,48189 qui obtient le prix RTL grand public. Ce livre est porté à l'écran avec, entre autres interprètes, Patrick Bruel. Le prix de la nouvelle du Rotary Club lui est décerné pour Les Secrets de Laviolette.elegie-laviolette-pierre-magnan-L-2

En 1990, il écrit Pour saluer Giono, délicat portrait du maître mais aussi de l'adolescent familier, ébloui et secret qui le voyait quasi chaque jour. Pierre Magnan a vécu jusqu'à la fin de sa vie dans les Alpes-de-Haute-Provence, à Forcalquier.  Il a habité dans un pigeonnier sur trois niveaux très étroits mais donnant sur une vue imprenable. L'exiguïté de sa maison l'aurait obligé à sélectionner strictement jusqu'à ses livres : il y possédait selon ses dires seulement vingt-quatre ouvrages de la Pléiade. Aujourd'hui, selon les chroniques et les billets d'humeur, comme Rubrique de l'indigné permanent, qu'il livre sur son site web, le pigeonnier aurait été mis en vente.

Au cours des dernières années, l'auteur s'est consacré à la rédaction d'un nouveau roman policier intitulé  dont l'action, située dans la région de Manosque et Forcalquier, se déroule de la peste noire (1349-1350) à nos jours, livre paru chez Denoël en avril 2008, et a ressuscité le commissaire Laviolette en mai 2010 (Élégie pour Laviolette5).pierre-magnan-modestie-leloquence-provencal-L- lV1oU-175x13

Œuvre  

Romans  

MontCouvJEAdr  

Série Gendarme Laviolette (aïeul du commissaire) [modifier]

  • Les Charbonniers de la mort, Fayard, 1982
  • La Folie Forcalquier, Denoël, 1995

Série Séraphin Monge  

Autres romans  

  • L'Aube insolite, Julliard, 1945 (réédition Denoël, 1998 (ISBN 9782207247044))pierre-magnan-laube-insolite-L-1
  • Le Monde encerclé, Julliard, 1949 (réédition l'Envol, 2001)
  • La Mer d'airain, Julliard, 1961
  • La Biasse de mon père, Alpes de Lumière, 1983
  • Périple d'un cachalot, Denoël, 1993 (d'après un manuscrit de 1940, édité en Suisse 1951, réédité aux éditions Plaisir de Lire à Lausanne 1986)
  • Un grison d'Arcadie, Denoël, 1999
  • L'Occitane, Denoël, 2001images (3)
  • Apprenti, Denoël, 2003apprenti-memoires-pierre-magnan
  • Un monstre sacré, Denoël, 2004
  • L'Enfant qui tuait le temps, Folio, 2004 (ISBN 978-2070301751)
  • Laure du bout du monde, Denoël, 2006 (ISBN 978-2070347216)33053416 6993133
  • Chronique d'un château hanté, Denoël, 2008 (ISBN 978-2070398560) (histoire romancée du Château de Sauvan et de ses propriétaires)chateau-hante-magnan.1212137321

Nouvelles 

Recueils de nouvelles de la série Commissaire Laviolette 

  • Les Secrets de Laviolette, (nouvelles: Le fanal; Guernica; L'arbre) Denoël, 1992, prix de la nouvelle du Rotary-Club

Nouvelle isolée de la série Commissaire Laviolette 

  • Mon ami Laviolette (Le Monde, édition du 11 janvier 1981)

Textes autobiographiques 

  • L'Homme rejeté, Julliard, 1977 ; réédition, Éditions l'Envol, 2001
  • La Naine, Denoël, 1987
  • L'Amant du poivre d'âne, Denoël, 1988

Autres publications

Pour saluer Giono, Denoël, 1990

  • Les Promenades de Jean Giono, (album) Chêne, 199461FMWQ6SVQL._SX342_.jpg
  • Les Romans de ma Provence, (album) Denoël, 1998
  • Mon théâtre d'ombres, l'Envol, 2002
  • Ma Provence d'heureuse rencontre : Guide secret, Denoël, 2005 (ISBN 978-2070342488)

Adaptations à l'écran ]

 

 

Pierre Magnan m'a répondu en me disant "une prochaine fois peut-être". Non Monsieur Magnan, il n'y aura pas de prochaine fois...J'ai fait 1000 kilomètres pour vous voir et vous n'avez pas été foutu de faire quelques mètres. Je sais maintenant que vos lecteurs ne valent pas le déplacement.

Pierre Magnan est décédé le 20 avril 2012

Le Café Le Bourguet-Pierre Magnannew 090722083934 62new 090722084048 38

Nicole achète un magnifique sac en jute réalisé par cette dame. Il est à droite de la photonew 090722084333 19Et c'est la fin du Marché du lundi matinnew 090722084545 70new 090722084716 38new 090722084900 54new 090722084945 17x

 

 

 

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans ECRIVAINS
commenter cet article
10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 07:27
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)

 Samedi 1er juillet

Depuis une semaine je taille mes haies et les bordures de lierre de la toiture. Travail infernal

 

J'apprends que Marie-Claire Verdure aurait dit que des artistes peu connus, comme moi par exemple, ne pouvaient pas avoir une oeuvre vraiment valable. Et nous y revoici dans le langage du pouvoir. Etre connu, reconnu, médiatisé, célèbre, consacré. Tous ces termes sont suspects

 

Quand à Tristan Sautier, il a écrit à Christian Bobin qui lui a répondu qu'il faudrait qu'il se défasse de René Char

 

Dimanche 2 juillet

Je téléphone à Enelle que, si elle veut faire construire une veranda, à savoir un atelier, en lieu et place de sa remise actuelle, il lui faudrait obtenir un permis de bâtir.

 

Il fait étouffant

 

Un message téléphonique de C. complètement incompréhensible; Je comprends juste " à bientôt". La voix caverneuse pouvant indiquer que quelquchose de grave se passe, et C. ne m'ayant plus téléphoné depuis des mois, j'envoie un message sur le répondeur de Jean-Philippe qui est à Bastogne pour qu'il se renseigne car je n'ai pas envie de rentrer en contact avec C.. Et la voici qui retéléphone " Ne t'adresse pas à Valérie pour régler nos problèmes (Quels problèmes ???). Tu es absent quand tu le veux bien. Je ne supporte pas.". Sa voix est pâteuse et du coup je décroche et dis "Eh là du calme, tu as bu " Elle "Won, we n'ai pas vu" et elle enchaîne sans préambule "Je veux mon piano. C'est à moi, j'ai un papier de Sélys (l'ami qui le lui a vendu). Je vis avec un musicien. (Ah bon !) et ve veux mon piano" Je lui réponds "Tu débloques, ce piano m'a été attribué par la convention de divorce, avec ton accord en échange de l'Encyclopérie Universalis". Tu n'auras jamais ce piano. Elle "Ah tu ne donnes jamais rien toi. Tu sais qu tu n'as plus aucun ami et que Valérie déchante de plus en plus à ton propos parce que ci parce que là. Je réponds "Tu sais bien que je me fous de ce que les gens pensent. Ceci dit tout le monde déchante sur toi aussi; Tu es mal placée pour faire de la morale; Pauvre femme ! Une seule chose t'intéresse, c 'est l'argent. Tu m'as menti pendant 20 ans. Pour moi tu n'es plus rien. Je ne veux plus jamais entendre parler de toi..." Vitupérations et elle raccroche

 

Je téléphone à Valérie, qui l'a eue au téléphone, complètement ivre, qu'elle lui a déconseillé de me téléphoner, qu'elle a eu les amis de sa mère, les Robaye, qu'ils ne savent plus qu'en faire car elle fréquente des tordus (le soi-disant musicien est un Sdf alcoolo). Elle dit que C. fait une fixation sur ce piano parce qu'elle n'est jamais parvenue à apprendre à en jouer. Elle nie formellement avoir eu des propos "déchantants" à mon égard "

 

Bien. Je vérifie la convention de divorce. Le piano quart-queue m'est attribué dans l'article 61 de l'acte notarié du 30 avril 1991

 

Orages

 

Et c'est la finale du Championnat d'Europe de foot FRANCE-ITALIE, remportée par la France par 2-1. But de Trezeguet durant les prolongations. Le Golden Goal

 

Lundi 3 juillet

 

Quelques photos du territoire. Voir ci-dessous. Ensuite deux photos d'Enelle et de moi, prises au retardateur

 

Une carte anodine de Pascal Flamand qui se manifeste enfin "Véronique me dit que tu es furieux de mon absence de réponse. Je suis débordé en ce moment et n'ai pas de temps pour moi-même. Je n'ai pas voulu t'écrire trop rapidement après la très longue lettre que tu m'as envoyée, qui aurait mérité plus de temps"

 

Résultat des courses, il ne me répondra jamais

 

Je pars aux myrtilles avec ma chienne Plume

 

Mardi 4 juillet

Invitation  d'Eric et Isabelle pour leur anniversaire le 23 juillet

Enelle va arriver. Elle n'est plus venue ici depuis le 10 juin

Murielle vient en fin d'aprem et parle avec Enelle

 

Jeudi 6 juillet

 

Enelle et moi allons aux myrtilles et en ramenons un kilo huit cents

 

Nous en sommes à quatre bouteilles d'alcool de myrtilles et nous commençons la cueillette des framboises qui sont très grosses

 

Samedi 8 juillet

 

J'ai dessiné Enelle lors d'une anecdote dont elle a le secret. Elle aperçoit Plume dehors en train de faire sa crotte. Comment Plume est elle sortie???? Enelle ouvre la porte pour la faire rentrer et voyant que la chienne fait sa crotte referme la porte sans la faire rentrer et dit "Oh pardon !" et moi d'éclater de rire derrière elle

 

Voir ci-dessous

 

A Bastogne avec les Neuberg au resto tunisien; Il nous laissent payer l'addition car ils n'ont pas d'argent.. Eric se montre imbuvable!!! On croise Luc Neuberg dans le Musée diocésain du père

 

Eric s'adressant à un copain, Christian Matus, qui parle avec deux policiers "tu n'aurais pas un peu de coke???"

 

Dimanche 9 juillet

Nous achetons deux matelas en latex à Bastogne à Euro-Matelas

Les gens nés de parents nés à Bastogne sont des Bastognais, sinon ce sont des Bastognards

 

Mardi 11 juillet

Un Thema sur l"ART BRUT.  Voir ci-dessous

 

Mercredi 12 juillet

Plein d'acariens dans ma literie

On vient installer les nouveaux matelas. Fin des acariens

 

Un docu sur St EX et un autre sur l'acteur Christopher Walken. Voir ci-dessous

 

Vendredi 14 juillet

Jean-Philippe m'a prévenu qu'il organisait un souper au St Gilles à Saint-Hubert pour l'anniversaire de Valérie mais top secret . Or je dois rencontrer Valérie au Miami à 16h30

 

Entretemps coup de fil de Murielle qui a trouvé une corneille morte, veut la faire empailler et c'est Valérie qui lui trouve le n°de téléphone d'un taxidermiste à Namur, un certain Renkin, qui accepte de prendre la livraison de l'oiseau en gare de Namur. Il se fait que c'est l'ami de Richard Olivier, le cinéaste belge auteur du "Au Fond du Trou" et de "Marchienne de VIe" et qui a filmé Renkin dans son film "Peaux de Chagrin"

 

Pour Valérie, je prétexte un retard et n'arrive au Miami qu'à 17h30. Jipé et Valérie sont là mais Valérie ne se doute de rien si ce n'est qu'ils iront ensemble souper au St Gilles. Valérie m'offre un très beau cadeau: la fameuse photo où l'on voir Brel discuter aves Brassens et Ferré. Voir ci-dessous Je les laisse partir et les suis peu après. Dans le resto Valérie croit que ses amis sont là par hasard. Serge Colle et la soeur de Jipé, Anne Bourdon et Thierry Delperdange. D'autres amis arrivent plus tard et notamment le Napolitain Antino Lupo. En fait il y a 3 autres couples. Très bonne ambiance. Repas délicieux

 

Samedi 15 juillet

Enelle est toujours allongée chez elle avec des problèmes de dos

 

Un très beau documentaire sur Emmanuel BOVE

 

Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Enelle et moi
Enelle et moi

Enelle et moi

tEmmanuel Bove

 
Emmanuel Bove
Description de cette image, également commentée ci-après

Emmanuel Bove vers 1928

 
Nom de naissance Emmanuel Bobovnikoff
Alias
Emmanuel Bove
Naissance
Décès (à 47 ans)
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Emmanuel Bove, né le à Paris 14e où il est mort le dans le 17e, est un écrivain français, connu également sous les pseudonymes de Pierre Dugast et Jean Vallois.

 

Biographie

De son vrai nom Emmanuel Bobovnikoff, il naît d'un père russe et d'une mère luxembourgeoise. À l'âge de 14 ans, il décide de devenir romancier. Il fait sa scolarité à l'École alsacienne jusqu'en 1910 et poursuit ses études au lycée Calvin de Genève. À cette période, son père, sans avoir quitté sa mère, vit avec une Anglaise, Emily Overweg, dont la rencontre sera déterminante pour son écriture. En 1915, il est envoyé en pension en Angleterre, où il achève sa scolarité. Revenu à Paris en 1916, il vit dans une situation précaire.

 

En 1921, il épouse Suzanne Vallois et s'installe dans la banlieue de Vienne. C'est en Autriche qu'il se lance dans l'écriture en publiant de nombreux romans populaires sous le pseudonyme de Jean Vallois. En 1922, il revient à Paris, où il vit seul jusqu'à ce que sa femme le rejoigne en 1923. La même année, il fait ses débuts dans le journalisme, ainsi que dans la traduction, grâce à Georges d'Ostoya.

 

Colette remarque une de ses nouvelles et lui propose de le publier. Il lui apporte alors Mes amis, dont la publication en 1924 est un succès. En 1928, il rencontre Louise Ottensooser, qui l'introduit dans les milieux artistiques. La même année, il remporte le prix Eugène Figuière pour Mes amis et La Coalition.

 

Il continue à publier régulièrement jusqu'à la Seconde Guerre mondiale. Mobilisé comme travailleur en 1940, il souhaite rejoindre Londres et refuse toute publication durant l'Occupation. En 1942, il parvient à rejoindre Alger, où il écrit ses trois derniers romans : le Piège, Départ dans la nuit et Non-lieu. Ces dernières œuvres décrivent le milieu trouble de la collaboration et les incertitudes de l'époque. Il en publia deux en 1945, le Piège et Départ dans la nuit.

De santé fragile, très affaibli par une maladie infectieuse contractée durant son exil algérien, Emmanuel Bove meurt le 13 juillet 1945 à l'âge de 47 ans de cachexie et défaillance cardiaque.

Œuvres principales

Alors qu'Emmanuel Bove était considéré avant-guerre comme l'un des principaux écrivains français, son œuvre, rapidement tombée dans l'oubli à la Libération, est longtemps restée indisponible avant d'être rééditée à partir des années 1970.

 
  •  

Dimanche 16 juillet

Enelle, malade depuis des semaines et préférant ne pas se faire voir dans cet état, me téléphone soudain pour que je vienne vite avant un départ en Espagne proposé par Marie-Bernard qui y possède un apart. Un voyage de 12 heures en car. Et son dos alors??? Je décide de ne pas y aller car en début de semaine j'ai mes pelouses à tondre. Finalement elle renoncera à partir à cause de son dos

 

Lundi 17 juillet

Enelle via son fils Olivier a une adresse pour nous au Barroux dans les Dentelles de Montmirail. Le propriétaire s'appelle Paul THIERS et demande 1400 NF  pour une demaine, la deuxième quinzaine de septembre

 

Renaud part demain en Tunisie et voudrait que je vienne mais à nouveau pas le temps avec les énormes travaux que j'exécute au jardin

 

Je téléphone à Paul Thiers et retiens la 2e semaine de septembre. Enelle folle de joie. Bien entendu, on partage les frais de voyage et de séjour

 

Mardi 18 juillet.

Chez le vétérinaire avec Plume qui aura 10 ans ce 18 août (Née en 1990). Sa mère, Craquotte, est morte à cet âge-là. Elle a un ulcère à une mamelle qu'il faudrait opérer et ce serait une opération sérieuse. Je refuse de prendre le risque, vu son âge

 

A nouveau des appels sans messages de Thierry Dion

 

Jeudi 20 juillet

Chez Enelle à Pontaury. Nous n'irons pas à l'anniversaire des Neuberg qui le lendemain partent à Carces en Provence

 

Samedi 22 juillet

Avec Enelle, la vallée de la Molignée et on soupe aux Jardins du même nom. Nous sommes seuls dans le resto

 

Mort de Claude SAUTET à 76 ans

 

Dimanche 23 juillet

Nous mangeons à Maredsous au Relais Saint-Benoit. Voir ci-dessous

 

Lundi 24 juillet

Je retourne à Moircy

 

Mardi 25 juillet

Je vais à la Sabam avec Murielle. Nous renseigner sur les droits d'auteur. C'est en face de la gare et tenu par un couple de Ste Marie-s-Semois. Nous obrenons tous les renseignements. Droits dentrée 5000 FB. 1250 FB à verser en acompte et le reste sur 3ans. Pour la musique que j'utiliserais dans mes films, j'apprends que les héritiers d'un compositeur de droits d'auteurs morts il y a plus de 70 ans n'exigent plus de droits d'auteur pour figurer dans le film. La Sabam protège aussi les auteurs belges publiant en France

 

A Bastogne Porte de Trèves à 15h30. Une expo catastrophique

 

Valérie est à Playa Montgo, dans la Baie de Rosas au Sud de la Escala, au S-E de Figueiras

 

Samedi 29 juillet

Je vais à la Foire agricole de Libtramont avec Murielle pour tourner une video. Il pleut et je trouve tout ce show ecoeurant

 

Dimanche 30 juillet

SENSO de Visconti à la Télé

Thierry Dion au répondeur. Part demain pour les Pays-Bas. Il viendrait ici après-demain, de Toulon. Avec Martine. Je luis dis que c'est impossible

 

Lundi 31 juillet

Je continue de nettoyer l'Etang n°1 et d'approfondir le Marais

Enelle est sous Brufen (Dos). Elle vient demain

Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)

Mardi 1 août

Lettre de confirmation de Paul Thiers, notre propriétaire dans le Vauckuse, pour la deuxième quinzaine de septembre, au Barroux. Voir ci-dessous

 

Enelle à Moircy à 12h30

 

Je reçois un formulaire de base de données pour les créateurs en arts plastiques de la Province de Luxembourg. Voir ci-dessous

 

Mercredi 2 août.

Invitation à une croisière en Meuse pour les 90 ans de ma tante Ginette, le dimanche 3 septembre 2000

 

Vendredi 4 août

On achète des torches à pétrole pour les placer dans le jardin et on les allume le soir

 

On mange des crevasses et des tapettes dans l'atelier, pardon des crevettes et des tapas

 

Je continue à tailler mes façades et mes sous-toitures. Travail pénible que celui du lierre

 

Lundi 7 août

 

On m'apporte 3 cordes de bois de chauffage (2500 Fb la corde)

 

Un retour sur l'affaire Gregory qui remonte au 16 octobre 1984. Voir ci-dessous

 

Mercredi 9

Vu Didier Anciaux et sa tête de Nazi, promenant son chien Bouboule sur le trottoir pour le pipi. Quelle misère. Lourd et tondu comme un mouton

 

Jeudi 10

Etat de mes travaux dans l'étang 1 dessiné dans mon journal. Voir ci-dessous

 

Impossible d'atteindre les Collignon par téléphone

 

Vendredi 11 août

Une lettre de Florence de 4 pages; Ca remue beaucoup de choses en moi. Elle joue dans Le TIGRE de Murray Schisgal au Théâtre d'Edgar. Voir ci-dessous

 

Francis vient travailler pendant 4 heures avec moi dans l'étang. Murielle reste sur la rive. On sort 100 seaux de boue, soit 1700 Kgs

 

Dimanche 13 août

En tout j'ai sorti 3 tonnes de boues, poursivant sur ma lancée

 

A propos de notre voyage en Vaucluse, je dis à Enelle de mettre les choses au point avec Olivier son fils. pas question d'être envahis tout le temps

 

Le soir à Rossignol, au Jazz Gaume Festival avec Murielle et Francis. Avec Murielle, je danse le rock au pied de la scène et nous sommes très applaudis au point que le rapeur descend de la scène pour danser avec nous

 

J'aperçois Benoit Graftiaux à son stand mais ne le reconnais pas tout de suite. Il vend des peintures

 

Nous tombons sur Steve Houben, le saxophoniste belge, mondialement connu. Il me demande si à mon âge je bande encore. Affirmatif !

 

Rencontre d'un certain Pierre Leon que Murielle a rencontré à Bertrix et qui vit sous tente à Muno. Imprimeur. Sa compagne aurait été assassinée il y a peu

 

Aussi Jean-Pol Maka qui est à côté d'Houben

 

Enfin Patrice Gaillet qui n'a presque plus de menton et peut à peine parler

 

Je suis invité par Steve Houben à venir chez lui à Recht

 

Et puis Isabelle Goffinet qui s'assied à notre table, complètement pétée et m'agresse. Je serai un intolérant. Rien à foutre" il y a des maisons pour cela, la tolérance"; Je lui rappelle qu'elle me doit toujours de l'argent. Eric vient s'asseoir et ne dit rien. Je me lève sans lui dire bonjour et dit à Isabelle, "ça suffit maintenant, je n'ai pas de leçon à recevoir". Et je quitte le festival avec Francis et Murielle. Je suis complètement sobre et lucide. Je devais offrir un bandoneon à Eric avec Isabelle qui m'avait demandé de partager ce cadeau pour son anniversaire. Il peut courir

 

Lundi 14

Une carte des Collignon. Ils sont à Venise

 

Mardi 15 août

 

C'est la fête à Fauvillers(Strainchamps) avec Steve Houben. Voir ci-dessous Je vais filmer son concert avec Jacques Pirotton. J'offre un totem à Steve. A la batterie Stefan Pougin d'Hondelange qui me parle de ses parents qui sont partis vivre dans le Vaucluse à VIENS et me laisse leurs coordonnées. Voir ci-dessous. Aussi un certain Valentin, jeune liégeois qui a dormi pendant le concert et qui, en se réveillant me demande si j'aime Leautaud. Le Notaire Erneux est au bar avec nous. Ancien condisciple de droit à Liège

 

 

 

Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)

Mercredi 16 août

J'en suis à 6 tonnes de boue retirées de l'étang depuis que Francis est venu m'aider

 

Le soir j'ai les Collignon au téléphone. Collignon se présente comme candidat aux élections communales et provinciales, sur la liste Rassemblement de la Wallonie à la France

 

Avec Murielle ces temps-ci, on regarde beaucoup les films de Richard Olivier qu'elle loue au Discobus. On aime beaucoup

 

Il y a une fête costumée en marins,chez la voisine de Nicole, Marie-Bernard. J'ai horreur de cela. Je dis que je me suis fait une entorse au pied gauche et que j'en ai pour 2 semaines

 

Il semble clair qu'Enelle accepte mal ma mise en garde vis à vis des envahissements éventuels d'Olivier et qu'elle n'ose pas lui en parler

 

Vendredi 18 août

Avec les Dupond-Noiset à la parfumerie à Redu "Le Savonnier ardennais". J'achète un parfum pour ma tante Ginette. Je vais boire un verre avec Boris Kirilov. Il a 41 ans, 25 ans de mariage, 3 enfants, vit à Bruxelles. Sa femme est avec quelqu'un d'autre

 

Samedi 19

Je téléphone à Freddy pour lui souhaiter son anniversaire car le bal costumé à Pontaury c'est aujourd'hui et Enelle y va avec Madeleine. Elle y restera pendant 7 heures, assise sur une chaise. Très bon pour son mal de dos

 

Dimanche 20 août

Un boulot fou sur mon territoire. Enelle reçoit ses enfants. Barbecue à Pontaury. J'y étais il y a un an et quinze jours et c'était le drame avec Olivier qui ne s'est jamais excusé et on s'étonnera que je veuille limiter ses visites en Provence

 

Carte de Renaud en Tunisie

 

Le soir chez Valérie à Lorcy

 

Lundi 21

Je suis toujours empêtré dans les haies, les lierres et les étangs

 

On joue Feu Follet de Louis Malle avec Ronet

 

J'ai envoyé ma K7 video de son concert à Strainchamps à Houben

 

Mercredi 23 août

Enelle à Moircy à 13h20

 

Jeudi 24

J'en suis à 7.125 Kgs de boues retirées des étangs. A plus de 8 tonnes le lendemain et à plus de 10 tonnes le samedi 26 août. Il fait très beau. Il pleuvra dès le lundi 27 et Enelle retournera le 28

On joue Dupont la Joie d'Yves Boisset

 

Lundi 28

Lettre de Collignon qui me raconte Venise avec Lili

 

En fait les matelas d'Euro-Matelas , livrés début juillet, sont des matelas provisoires. J'attends toujours les définitifs

 

Je vais cueillir des mûres avec Plume

 

J'ai envoyé aussi une K7 du concert à Stefan Pougin qui est en Provence; Il me laisse un message pour me remercier

 

Mardi 29 août

Saskia est chez Enelle; Saskia est peintre et brugeoise. Elle a fait ses études avec Enelle à Tournai. Grande amie

 

Un thema sur Freud

 

Un article sur l'Ail

 

Mercredi 30 août

Visite de Devolder et Lambotte chez Enelle. Devolder serait nommé expert par Thierry Zeno. Expert de quoi???

 

Saskia veut me rencontrer.

Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)

Vendredi 1er septembre

J'arrive à Pontaury à 11h00 via Beauraing et la Meuse à Hastières. Brouillard

 

Samedi 2 septembre

Promenade au Château Rops à Thozée

 

J'intercepte un coup de fil de la mère d'Enelle, Gilberte, qui fait semblant de ne pas savoir qui je suis "Je suis Christian, je suis venu vous voir à la Clinique à Fosse, avec votre fille, oui, oui madame, vous savez très bien qui je suis" Elle a alors fait semblant de se rappeler soudain et s'est excusée

 

Dimanche 3 septembre

C'est le grand jour, les 90 ans de ma tante Ginette à Anseremme, dans leur résidence familiale. C'est une croisière en bâteau sur la Meuse et je dois y chanter avec ma guitare. On prend Valérie et Cie sur la Place d'Anseremme. Nous prenons un verre, à l'ex-maison des Artistes, fréquentée à l'époque par Félicien Rops qui peignait les paysages de la région (voir ci-dessous), puis nous allons à la villa. Tou le monde est déjà là. et on embarque sur le bâteau à 12h30. Bernard Hebbelynck met ma guitare à l'abri

 

Voici quelques photos d'Anseremme, et environs. Nous sommes reçus dans une maison qui s'appelle "Le Pâchis", sitée en bord de Meuse, le long d'un Quai arboré, en amont du viaduc d'Anseremme et de la jonction de la Lesse

Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)

Voici des photos de la Croisère sur la Meuse. Le bâteau en partance est devant la villa "Le Pâchis" et nous allons partir vers Givet en France. En 5 ma cousine Flo avec son fils Justin sur le bâteau. En 7 ma tante et une de ses plus proches amies. Enfin votre serviteur et son tour de chant

LA CROISIERE  En 1 Ginette 90 ans et le papa de Bernard Hebbelynck(son beau-fils) qui a 95 ans et qui mourra à 105 ans
LA CROISIERE  En 1 Ginette 90 ans et le papa de Bernard Hebbelynck(son beau-fils) qui a 95 ans et qui mourra à 105 ans
LA CROISIERE  En 1 Ginette 90 ans et le papa de Bernard Hebbelynck(son beau-fils) qui a 95 ans et qui mourra à 105 ans
LA CROISIERE  En 1 Ginette 90 ans et le papa de Bernard Hebbelynck(son beau-fils) qui a 95 ans et qui mourra à 105 ans
LA CROISIERE  En 1 Ginette 90 ans et le papa de Bernard Hebbelynck(son beau-fils) qui a 95 ans et qui mourra à 105 ans
LA CROISIERE  En 1 Ginette 90 ans et le papa de Bernard Hebbelynck(son beau-fils) qui a 95 ans et qui mourra à 105 ans
LA CROISIERE  En 1 Ginette 90 ans et le papa de Bernard Hebbelynck(son beau-fils) qui a 95 ans et qui mourra à 105 ans
LA CROISIERE  En 1 Ginette 90 ans et le papa de Bernard Hebbelynck(son beau-fils) qui a 95 ans et qui mourra à 105 ans
LA CROISIERE  En 1 Ginette 90 ans et le papa de Bernard Hebbelynck(son beau-fils) qui a 95 ans et qui mourra à 105 ans
LA CROISIERE  En 1 Ginette 90 ans et le papa de Bernard Hebbelynck(son beau-fils) qui a 95 ans et qui mourra à 105 ans
LA CROISIERE  En 1 Ginette 90 ans et le papa de Bernard Hebbelynck(son beau-fils) qui a 95 ans et qui mourra à 105 ans
LA CROISIERE  En 1 Ginette 90 ans et le papa de Bernard Hebbelynck(son beau-fils) qui a 95 ans et qui mourra à 105 ans

LA CROISIERE En 1 Ginette 90 ans et le papa de Bernard Hebbelynck(son beau-fils) qui a 95 ans et qui mourra à 105 ans

Et voici "Le Pâchis" où j'ai vécu de très nombreuses et heureuses vacances chez ma tante Ginette Van Cauwenberghe et mon oncle Lucien Brunin, tous les deux gantois. Ma chambre était sous le toit

Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)

imanche 3 septembre (suite)

Les 90 ans de Ginette

Voici ma tante Ginette à qui nous offrons une photo-montage, réalisée par Valérie, puis Jean-François, près du buffet sur l'arrière-pont, avec sa femme. Il est restaurateur. Denis qui revient des îles et attrape une tête à la Joseph Conrad. Lui c'est l'aventurier rouquin. Nathanaël que ma tante a caché à Gand pendant la guerre. Il habite en Israël et a épousé la fille d'Isaac Shamir, Gilly, qui est présente et que j'avais déjà rencontrée (et bien entendu interrogée sur son père), Frédéric Laurent et Florence les comédiens, Frédéric Hebbelynck et sa femme. Michel Anspach et sa femme, un ami de Didier Brunin, un certain Jean-Claude Deschamps, Jeanine Decaux, une ex-amie de mon cousin Didier Brunin (décédé à 44 ans) et bien sûr Regine, omni-présente. Sur l'arrière-pont du homard à gogo. Il pleut mais le bâteau est bâché.

 

Régine (la fille de Ginette et l'épouse de Bernard Hebbelynck ) commence son discours, présente les deux amies de Ginette, même âge, qui sont avec elle à la table d'honneur, ainsi que le père de Bernard qui a 95 ans puis me présente ensuite comme l'incontournable fouteur de merde, mais parlant aussi de notre enfance commune car nous avons été très liès  bien que Regine eût 8 ans de moins que moi.. Florence récite un texte de Victor Hugo et j'enchaîne avec un autre texte d'Hugo, méconnu "Soyez comme l'oiseau, posé pour un instant sur un rameau trop frêle, qui sent ployer la branche et qui chante pourtant, sachant qu'il a des ailes.." A la fin de la croisière et du repas (beaucoup de homards avancés ayant été recrachés dans la Meuse) nous revenons devant la villa. Les moteurs s'arrêtent C'est à moi de jouer. Et tout fonctionne bien. Une véritable écoute, ce qui est rare. Brassens, Brel, Ferré, Rezvani...On en redemande encore et encore. On chante ensemble "La Javanaise" et puis il y a le petit Justin, fils des deux comédiens, qui bat le rythme chaque fois que je joue et piétine le sol chaque fois que je m'arrête. Alors je lui fais un rythme de Flamenco pour le faire danser

 

On rentre à Moircy assez tôt car manifestement la fête est finie

 

Mardi 5 septembre

Une belle carte de Jean-Claude Deschamps "Pour se remémorer une sympathique rencontre autour de Ginette cet après-midi". Voir ci-dessous

 

Un Thema sur Marcel Proust (voir ci-dessous)

L'essence commence à être rationnée en France et les français viennent s'approvisionner en Belgique

 

Mercredi 6 septembre

Enelle a de la fièvre. Ceci pourrait compromettre notre départ en France

 

Murielle à Moircy. Nous faisons du rock acrobatique mais elle s'étale par deux fois. On danse sur Status quo

 

Vendredi 8 septembre

Avec Plume chez le véterinaire. Vaccin antirabique obligatoire pour la France. Je vais faire ensuite des courses pour Valérie qui est malade comme Enelle et comme Renaud (des suites du homard???). Enelle fait une grippe méningée (maux de tête)

 

Barrages des transporteurs en France

 

Samedi 9 septembre

A Redu avec Boris qui m'invite à manger à l'Escargon. Je dicute avec le guitariste du groupe "Machiavel", qui va jouer à Vaux-sur-Sûre. On parle de psychanalyse.. Il en a fait une. J'apprends qu'il est le mari de la chanteuse Dany Klein du groupe "Vaya con Dios". Discussion très animée. Je parle aussi avec le boss de l'Escargon, Philippe Evrard qui a repris le Bâteau Ivre (ou Livre). Nous sommes rejoints par Francis et Murielle, allons en terrasse et croisons la chanteur Jef Bodart

 

Dimanche 10 septembre

Enelle va mieux et semble décidée à partir mais il y a ces grèves en France. Si les barrages se lèvent il faudra encore réalimenter toutes les stations d'essence. L'OPEP se déclare disposée à lâcher 800 barils par jour. Je téléphone à notre propriétaire au Barroux et lui dis que nous viendrons vendredi ou dimanche prochain. A confirmer jeudi soir

 

Un Thema sur Stephen King

 

Lundi 11 septembre

J'envoie une lettre de 4 pages à Flo

 

Extraction de seaux de boues. J'en suis à plus de 10 tonnes

 

Murielle m'a dit qu'elle avait prêté une cassette radio où je récite des poèmes, à son taxidermiste namurois, celui qui a été filmé par Richard Olivier dans "Peaux de Chagrin"(Renkin); Il l'écoute tous les soirs et il a demandé à Murielle "mais ce Vancau il fait du théâtre??? C'est fou ce qu'il dit bien les textes..." Beau compliment

 

Les Collignon n'ont pris aucune nouvelle d'Enelle, comme ils l'avaient pourtant promis

 

Mardi 12 septembre

Je reçois une lettre de ma tante Ginette, suite à ses 90 ans à Anseremme. Voir ci-dessous

 

Mercredi 13 septembre

 

 

Boris Kirilov et Philippe Evrard, les deux libraires de Redu (Bâteau- Livre et Fahrenheit 451 (tous les deux nés en 1959), en visite à Moircy, avec les deux filles de Philippe. Boris est scotché. Je mets Kat Onoma. Peu de gens connaissent me dit Boris

 

Un millier de pompes à sec, en Belgique

 

Jeudi 14

Je parviens à faire le plein de Diesel le matin à Libramont (35 litres). Enelle doit arriver aujourd'hui. Echec dess négociations cette nuit. Opérations "Escargot" des transporteurs. plus une goutte de carburant à Liège

 

Enelle ici à 13h30, non sans peine

 

Je téléphone au proprio que je lui retéléphonerai samedi

 

Pendant la nuit la situation semble s'éclaircir

 

Je charge donc la voiture le vendredi 15 et samedi, je préviens le proprio que nous serons là dimanche, si tout va bien

 

 

Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)

Dimanche 17 septembre  

Départ à 5h00 pour le Vaucluse avec la voiture d'Enelle

Sortie de Lyon à 11h50

A Auberives, pic-nique à 12h15, près du ruisseau

A Bollene au Km 800

 

Au Barroux vers 15h00 au Km 848. Nous sommes à deux doigts d'être tamponnés sur notre flanc droit à un rond point, Enelle ne surveillant pas sa droite. Violente bagarre et nous allons dans un chemin parallèle. Nous sommes à deux doigts de faire demi-tour. Quand on part à deux on fait un "équipage", surtout lorsque c'est l'un des deux qui a déjà assumé les 850 Kms

 

Olivier, le fils est déjà passé et repassera à 20h00

 

Ci-dessous, notre maison "turque"

Notre hutte et la vue sur le château du Barroux et sur la plaine de Carpentras, vue de notre terrasse
Notre hutte et la vue sur le château du Barroux et sur la plaine de Carpentras, vue de notre terrasse
Notre hutte et la vue sur le château du Barroux et sur la plaine de Carpentras, vue de notre terrasse
Notre hutte et la vue sur le château du Barroux et sur la plaine de Carpentras, vue de notre terrasse
Notre hutte et la vue sur le château du Barroux et sur la plaine de Carpentras, vue de notre terrasse
Notre hutte et la vue sur le château du Barroux et sur la plaine de Carpentras, vue de notre terrasse
Notre hutte et la vue sur le château du Barroux et sur la plaine de Carpentras, vue de notre terrasse
Notre hutte et la vue sur le château du Barroux et sur la plaine de Carpentras, vue de notre terrasse
Notre hutte et la vue sur le château du Barroux et sur la plaine de Carpentras, vue de notre terrasse
Notre hutte et la vue sur le château du Barroux et sur la plaine de Carpentras, vue de notre terrasse
Notre hutte et la vue sur le château du Barroux et sur la plaine de Carpentras, vue de notre terrasse

Notre hutte et la vue sur le château du Barroux et sur la plaine de Carpentras, vue de notre terrasse

Lundi 18 septembre

Nous décidons de nous faire le Ventoux par Bedoin mais au sommet il fait très froid et nous recescendons au Chalet Reynard

 

Lorsque nous redescendons, c'est Enelle qui conduit et elle freine sans arrêt alors que je l'ai prévenue qu'il fallait pomper et rétrograder et Olivier l'avait confirmé hier soir. Et moi je suis en train de filmer, ignorant qu'Enelle n'a jamais conduit en montagne. Odeur de caoutchouc brûlé et arrêt sur le bas-côté. Nous sommes à l'altitude 1419. Je reprends la voiture après un quart d'heure d'arrêt et descends quasi sans freiner

Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)

Mardi 19 septembre

J'écris aux Michon pour dire que nous sommes dans leur région mais que nous ne passerons pas de peur de les envahir. De l'eau a coulé sous nos ponts depuis Pâques 1973 (notre rencontre)

 

Nous allons faire vérifier les plaquettes de freins dans un garage de Carpentras, après notre aventure d'hier. Pas de problème, elle se sont reconstituées au refroidissement

 

Je gagne Mazan pour montrer à Enelle la maison d'Anne Arnoldts-Pecheny où je suis allé plusieurs fois jadis, au Hameau des Rols. Une dame nous confirme qu'Anne aurait revendu sa maison à des belges, il y a 6 ans, après la mort accidentelle de son mari, Paul Pecheny, directeur de l'Institut paramédical de Libramont. Maison magnifique au milieu des vignes. Mon rêve. On voit le Ventoux

 

On remonte vers Le Barroux par St Pierre de Vassols, Modène et Caromb

 

Un problème avec notre logement. Des parisiens font construire une maison à côté de chez nous "Entreprise de Maçonnerie, PEREZ frères". Je propose à Enelle d'aller effacer la cédille

 

Un vent violent se lève. Nous partons pour Beaumes de Venise, ensuite sur Gigondas et puis sur Seguret.(là ou avec mon ex-femme, nous avions rencontré les Michon en 1973 )Je filme tout le temps

 

Orages en vue. On revient par Malaucène et on mange au Resto" Le Ventoux"

 

Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)

Mercredi 20 septembre

Il fait assez dégueulasse. On installe la chaise longue achetée en Belgique pour Enelle. Il faut la monter. Nous avons dû l'attacher sur le toit de la voiture tant bien que mal. Fameux handicap

 

Ensuite l'après-midi, on se fait Vaison-la-Romaine, Vaison-la-Vieille bien plus intéressanfe mais il faut grimper et ensuite Crestet. Mais orages et grelons. Nous reviendrons

 

Enelle a mal à la hanche et prend deux Brufen

 

Le soir on va manger une Pizza au feu de bois, chez Laurette à Malaucène

 

Jeudi 21 septembre

Je pars seul à Bedoin à la recherche d'une carte en relief et découvre une carte postale avec une vue des "Demoiselles coiffées", une carrière d'ocre des environs. Je me renseigne. Tourner à gauche, devant un garage, direction Belezit. Je ne trouve pas, arrête un automobiliste qui m'explique. Pas évident. Je finis par y arriver enfin et c'est éblouissant. Contrairement à Roussillon et à Rustrel, cette carrière est très peu connue et il n'y a personne

Je ramènerai Enelle visiter ce site un autre jour

En jaune, à droite vers le bas sur le plan des environs de Bedoin, la situation exacte des Demoiselles coiffées
En jaune, à droite vers le bas sur le plan des environs de Bedoin, la situation exacte des Demoiselles coiffées
En jaune, à droite vers le bas sur le plan des environs de Bedoin, la situation exacte des Demoiselles coiffées
En jaune, à droite vers le bas sur le plan des environs de Bedoin, la situation exacte des Demoiselles coiffées

En jaune, à droite vers le bas sur le plan des environs de Bedoin, la situation exacte des Demoiselles coiffées

Le 21 septembre après midi, nous descendons sur Mormoiron et faisons les Gorges de la Nesque, épreuve redoutable car Enelle a le vertige. Nous nous arrêtons pour laisser passer des chèvres qui remontent du précipice. Nous arrivons à SAULT et prenons la route des Baronnies, pour monter à BRANTES, village fascinant où nous découvrons LA FARIGOULE (Liqueur de Thym) à la terrasse de l'Auberge de Brantes

 

Ensuite Savoillans, St Léger et Mollans-sur-Ouvèze

 

Le soir à Mazan, nous mangeons à l'Oulo chez Sabine et Richard Bagnol

 

Ne pas perdre de vue que je filme mais reviendrai dans tous ces lieux pour les photographier lors de mes voyages suivants dans le Vaucluse. (En 2001-2006-2007-2013-2015 )

Les Gorges de la Nesque et Brantes dans les Baronnies
Les Gorges de la Nesque et Brantes dans les Baronnies
Les Gorges de la Nesque et Brantes dans les Baronnies
Les Gorges de la Nesque et Brantes dans les Baronnies

Les Gorges de la Nesque et Brantes dans les Baronnies

 Vendredi 22 septembre

Le matin, je vais seul au Barroux, voir le village que nous n'avons vu que de nuit et je grimpe au Château avec Plume

 

L'après-midi, nous descendons les dentelles de Montmirail sur Suzette  via le Cirque de Saint-Amand. Paysage grandiose.

 

Ensuite, nous allons visiter CRESTET où se trouve un Centre d'Art Contemporain (dans une pinède). Nous faisons le circuit, guidés par une jeune-fille, avec Plume et Enelle qui a toujours mal à la hanche. Ce centre  François Stahly, le fait construire dans les années soixante par son fils Bruno architecte. En 1983, il est racheté par le Ministère de la Culture

 

En fin d'après-midi j'emmène Enelle, visiter le village et le Château du Barroux

Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)

Samedi 23 septembre

Je vais montrer les Demoiselles coiffées à Enelle et prends des photos avec son appareil photos

 

Mais avant cela nous découvrons un superbe village au pied du Ventoux: CRILLON-le-Brave

 

L'après-midi on visite les caves des Coopératives de Beaumes-de-Venise, avec Olivier, le fils d'Enelle, qui y a travaillé; Puis nous allons à LAFARE et Olivier m'entraîne dans une ascension périlleuse, celle du Rocher du Turc. Enelle reste en bas. Plume nous suit mais doit renoncer et rejoint Enelle

 

Ensuite c'est à nouveau le Cirque de St Amand, puis un verre en terrasse de Suzette aux Coquelicots, Olivier connaissant bien les patrons

Crillon et puis les Demoiselles coiffées, puis Suzette et le Cirque de St Amand. Enfin la coopérative de Beaumes de Venise
Crillon et puis les Demoiselles coiffées, puis Suzette et le Cirque de St Amand. Enfin la coopérative de Beaumes de Venise
Crillon et puis les Demoiselles coiffées, puis Suzette et le Cirque de St Amand. Enfin la coopérative de Beaumes de Venise
Crillon et puis les Demoiselles coiffées, puis Suzette et le Cirque de St Amand. Enfin la coopérative de Beaumes de Venise
Crillon et puis les Demoiselles coiffées, puis Suzette et le Cirque de St Amand. Enfin la coopérative de Beaumes de Venise
Crillon et puis les Demoiselles coiffées, puis Suzette et le Cirque de St Amand. Enfin la coopérative de Beaumes de Venise
Crillon et puis les Demoiselles coiffées, puis Suzette et le Cirque de St Amand. Enfin la coopérative de Beaumes de Venise
Crillon et puis les Demoiselles coiffées, puis Suzette et le Cirque de St Amand. Enfin la coopérative de Beaumes de Venise
Crillon et puis les Demoiselles coiffées, puis Suzette et le Cirque de St Amand. Enfin la coopérative de Beaumes de Venise
Crillon et puis les Demoiselles coiffées, puis Suzette et le Cirque de St Amand. Enfin la coopérative de Beaumes de Venise
Crillon et puis les Demoiselles coiffées, puis Suzette et le Cirque de St Amand. Enfin la coopérative de Beaumes de Venise
Crillon et puis les Demoiselles coiffées, puis Suzette et le Cirque de St Amand. Enfin la coopérative de Beaumes de Venise
Crillon et puis les Demoiselles coiffées, puis Suzette et le Cirque de St Amand. Enfin la coopérative de Beaumes de Venise

Crillon et puis les Demoiselles coiffées, puis Suzette et le Cirque de St Amand. Enfin la coopérative de Beaumes de Venise

Dimanche 24 septembre

Aldo et Madeleine Leonardelli, les amis d'Enelle, nous ont annoncé leur visite de Belgique. Nous leur réservons une  chambre d'hötes au Barroux "La Goutardière" et je paie la caution et vais les y conduire à leur arrivée après 16 heures

 

Le soir on part manger à Suzette dans la superbe Mercedes argentée d'Aldo, on dirait une soucoupe volante. Aldo est bijoutier en Belgique

 

Lundi 25 septembre

 

Départ pour Pernes-les-fontaines que nous visitons et puis l'Isle-sur-la-Sorgue

Pernes est un très beau village fortifié

 

A L'isle -sur-Sorgue, émerveillement devant cette petite Venise. Enelle m'offre l'oeuvre complète de René Char dans la Pleïade et je récite quelques poèmes à voix haute sur le bord de la Sorgue, à la terrasse de notre resto le SARL MARO

 

Les Roues à Aubes. Sorgue= Source = Sorgua et la source c'est la Fontaine de Vaucluse

René Char 1907-1988

Ville des antiquaires

15.500 habitants

Nous sommes séduits

 

Pernes les Fontaines en 1-2-3 piuis l'Isle-sur-la-Sorgue
Pernes les Fontaines en 1-2-3 piuis l'Isle-sur-la-Sorgue
Pernes les Fontaines en 1-2-3 piuis l'Isle-sur-la-Sorgue
Pernes les Fontaines en 1-2-3 piuis l'Isle-sur-la-Sorgue
Pernes les Fontaines en 1-2-3 piuis l'Isle-sur-la-Sorgue
Pernes les Fontaines en 1-2-3 piuis l'Isle-sur-la-Sorgue
Pernes les Fontaines en 1-2-3 piuis l'Isle-sur-la-Sorgue
Pernes les Fontaines en 1-2-3 piuis l'Isle-sur-la-Sorgue
Pernes les Fontaines en 1-2-3 piuis l'Isle-sur-la-Sorgue
Pernes les Fontaines en 1-2-3 piuis l'Isle-sur-la-Sorgue

Pernes les Fontaines en 1-2-3 piuis l'Isle-sur-la-Sorgue

On doit s'arracher pour partir aux BAUX de Provence qu'Enelle n'a jamais vus. Nous passons à quelques kilomètres des Michon à Châteaurenard. Tant pis pour eux. Les Baux c'est magnifique mais c'est une kermesse. Il y a beaucoup trop de monde

Je préfère de loin les carrières qui se trouvent en dessous de la place forte, hélas transformées en Cathédrale d'Images

Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)
Bio 262 - 3e trim. 2000- Anseremme - Le Barroux (Vaucluse)

Mardi 26 septembre

On part au Marché à Caromb, à quelques kilomètres du Barroux

 

Je règle mes comptes avec le proprio. Nous réservons pour fin mars 2001

 

Les Leonardelli sont toujours en excursion dans la région et vont passer vers 16h30. Je ne vais pas faire des courses avec eux à Carpentras. Envie d'avoir la paix et je pars pour GIGONDAS vers 16h45. C'est une vraie merveille mais ça grimpe sec. Je suis ébloui. Je rentre à 18h30. Les Leonardelli sont revenus avec Enelle après 45 minutes de Carpentras qu'ils n'ont pas aimé, ce qui veut dire qu'ils ne l'ont pas vu vraiment. Ils partent. C'est leur dernière nuit

 

Avec Olivier aux Géraniums au Barroux pour souper

Caromb puis Gigondas
Caromb puis Gigondas
Caromb puis Gigondas
Caromb puis Gigondas
Caromb puis Gigondas
Caromb puis Gigondas
Caromb puis Gigondas
Caromb puis Gigondas
Caromb puis Gigondas
Caromb puis Gigondas

Caromb puis Gigondas

Mercredi 27 septembre

Départ pour SAULT via Mormoiron et Villes -sur-Auzon. A Sault, pays de la Lavande, c'est le Marché

 

Ensuite nous piquons sur RUSTREL et son Colorado. Nous l'abordons par la cheminée des Fées. Durée 1h15. C'est notre première incursion dans le Luberon. Le site est magnifique. En fait nous avons rendez-vous à VIENS avec les parents de Stefan POUGIN

 

Nous ne faisons donc que traverser Apt et longer Bonnieux

 

Arrivons à Viens à 17h30. Nous avons rendez-vous au resto "Le Petit Jardin". Voici les Pougin. Nous ne les connaissons pas. Je connais seulement un de leur fils qui est jazzman (batterie) et ami avec Steve Houben. Ils proviennent de Hondelange dans la province de Luxemboug où René travaillait l'étain  Sont dans le Luberon depuis 1997. Ils nous ramènent chez eux et René nous emmène visiter le site d'OPPEDETTE au pied duquel coule le Calavon. Magnifique endroit

 

Le soir, René et moi jouerons de la guitare (Feyder) car il est aussi musicien. Retour dans le noir par Simiane la Rotonde et puis le Plateau de St Christol. Rentrés à 0h30

Colorado et en dernier Bonnieux et Sault
Colorado et en dernier Bonnieux et Sault
Colorado et en dernier Bonnieux et Sault
Colorado et en dernier Bonnieux et Sault
Colorado et en dernier Bonnieux et Sault
Colorado et en dernier Bonnieux et Sault
Colorado et en dernier Bonnieux et Sault
Colorado et en dernier Bonnieux et Sault
Colorado et en dernier Bonnieux et Sault
Colorado et en dernier Bonnieux et Sault
Colorado et en dernier Bonnieux et Sault

Colorado et en dernier Bonnieux et Sault

Jeudi 28 septembre

Nous repartons vers le Luberon

 

D'abord Venasque dans les Monts du vaucluse, puis les gorges, puis l'abbaye de Sénanque, puis Gordes (pas le temps de visiter les Bories), puis à Goult, à la terrasse du Café de la Poste ou fût tourné "L'Eté meurtrier" avec Souchon et Adjani. Un monde fou !

 

Ensuite c 'est la visite d'Oppede-le-vieux, un bijou

 

Ensuite Ménerbes et puis Roussillon  vers 16h30. Nous ne ferons que le village. Ni les carrières, ni l'Usine d'Ocres qui ferme à 18h00

 

Un marathon mais nous avions prévu un simple tour de reconnaissnce du Luberon et nous reviendrons dans quelques mois. Ca nous a mis l'eau à la bouche en tous cas

Goult, Café de la Poste, ensuite Oppede-le-Vieux, Ménerbes et Roussillon et enfin Viens
Goult, Café de la Poste, ensuite Oppede-le-Vieux, Ménerbes et Roussillon et enfin Viens
Goult, Café de la Poste, ensuite Oppede-le-Vieux, Ménerbes et Roussillon et enfin Viens
Goult, Café de la Poste, ensuite Oppede-le-Vieux, Ménerbes et Roussillon et enfin Viens
Goult, Café de la Poste, ensuite Oppede-le-Vieux, Ménerbes et Roussillon et enfin Viens
Goult, Café de la Poste, ensuite Oppede-le-Vieux, Ménerbes et Roussillon et enfin Viens
Goult, Café de la Poste, ensuite Oppede-le-Vieux, Ménerbes et Roussillon et enfin Viens
Goult, Café de la Poste, ensuite Oppede-le-Vieux, Ménerbes et Roussillon et enfin Viens
Goult, Café de la Poste, ensuite Oppede-le-Vieux, Ménerbes et Roussillon et enfin Viens
Goult, Café de la Poste, ensuite Oppede-le-Vieux, Ménerbes et Roussillon et enfin Viens

Goult, Café de la Poste, ensuite Oppede-le-Vieux, Ménerbes et Roussillon et enfin Viens

Vendredi 29 septembre

Il pleut et nous partons à AVIGNON voir l'exposition sur " La Beauté in Fabula" un parcours extraordinaire. Du 27 mai au 1er octobre. Arts plastiques, Cinema, Musique, Architecture, Mode, Littérature. Vraiment exceptionnel

 

Le soir à Suzette avec Olivier

 

Samedi 30 septembre

J'emmène Enelle visiter Gigondas. Voir précédemment. Je prends des photos avec l'appareil d'Enelle. Pour 2 films de Photos j'aurai filmé 4h30 en video. On mangera chez Monique et Jacques dans la veranda. Menu provençal génial

 

On visite aussi un atelier de chaussures "FYLOU" en contrebas du village. Quand on arrive on surprend le patron en train de danser à la Fred Astaire dans son salon. Il nous voit soudain "Oh merde juste au moment où je fais le con". On visite son atelier et tout ses cuirs de Romans. Il s'est mis à la peinture et me parle de Lindström. Je lui parle de de Stael, il ne connait pas. Il est allé à Kathmandu à velo-9000 Kms. On se promet de se revoir au printemps prochain. Sa femme est bretonne. Il s'appelle Philippe Pasteur, voir ci-dessous

 

Départ demain, dimanche. Très mauvaise nuit. Départ ce 1er octobre à 5h30. A 15h30 à Moircy. Le soir même les camionneurs bloqueront l'autoroute E 411 à Sterpenich toute la nuit

 

Donc sur un total de 12 jours sur place, nous aurons visité : Le Barroux-Bedoin-le Ventoux- Mazan- St Pierre de Vassols-Modène-Caromb-Beaumes de Venise-Gigondas-Seguret-Malaucène-Vaison-la-Romaine-Vaison la Vieille-Crestet-Les Demoiselles coiffées-Mormoiron-Les Gorges de la Nesque-Sault-Brantes-Savoillans-St Léger-Mollans-sur-Ouvèze-Suzette-Cirque de St Amand-Crillon-le-Brave-Pernes-les-Fontaines-L'Isle-sur-Sorgue-Les Baux-Rustrel-Apt-Bonnieux-Viens-Oppedette-Simiane-la-Rotonde-Venasque-Goult-Gordes-Oppede-le-Vieux-Ménerbes-Roussillon-Avignon, soit 41 sites

Gigondas en dernière photo
Gigondas en dernière photo
Gigondas en dernière photo
Gigondas en dernière photo
Gigondas en dernière photo
Gigondas en dernière photo

Gigondas en dernière photo

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans Ma BIOGRAPHIE
commenter cet article
10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 06:10
Le Procope mon quartier général à Paris

Le Procope mon quartier général à Paris

Samedi 1er avril

Eric Neuberg à Moircy. Pire insomniaque que moi et il ne m'en avajt jamais parlé. On a regardé Maurane et aussi le scoop Sollers-Rolin à Bouillon de Cultture(Sollers et Dominique Rollin, amants depuis longtemps). Quant à Guy Denis il n'est venu, ni ici, ni à Longwilly. Il est nul et nous le classons sans suite. Murielle nous déçoit tous les deux. En plus ce culot de me demander 12.000 frs pour une photo encadrée de son oeuvre. Mais pour qui se prend-elle? Je viens d'acheter un vrai Bogart pour 9000 frs

 

Valérie me doit toujours les 1500 frs des courses que j'ai faites pour elle. Je suis au chômage et j'en ai besoin pour manger

 

François le fils d'Enelle lui a raccroché au nez hier soir

 

Lundi 3 avril

 

Communication téléphonique prolongée avec l'Ingénieur Stouse de Sberchamps. L'approbation du Ministre de la Forêt est arrivée à la Commune le 2 mars dernier (Installation des égoûts via la station d'épuration de Freux)

 

Une lettre de JP Collignon Voir ci-dessous

 

Je commence "La Révolte des Fourmis" de Werber

 

Mardi 4 avril

Plume a une grossesse nerveuse depuis 3 jours. Elle joue avec ses deux petits animaux "Kitsch" offerts par Charlotte

 

Les Devresse c'était le 10 décembre dernier,  y a 4 mois. Aucune nouvelle. Rien de ce que j'ai demandé

 

Jean-Claude Van Cauwenberghe, le Bourgmestre de Charleroi, n'a pas encore 56 ans. Il est docteur en Droit et fait de la peinture

 

On joue ASPHALT JUNGLE de John Huston

 

Mercredi 5 avril

 

Enelle est toujours en attente de sa pension

 

Je contacte le notaire Fossépré car je pense déjà à créer une Fondation Vancau

 

"Je suis allé dans les bois

Pour vivre comme je voulais

Pour n'avoir affaire qu'à l'essentiel

(D.H THOREAU)

 

Jeudi 6 avril

Les rapports sont très mauvais avec Valérie. Ca ne peut pas durer comme cela. Je veux qu'elle vienne à Moircy et lui téléphone à Valbois. Non elle n'a pas le temps. Et moi" tu as bien du temps pour la nièce de Jean-Philippe un WE sur deux et aussi pour voir ta mère avec son gigol"o. Je lui dis "Fais bien attention Valérie, car dans ces conditions, ce sera la rupture totale" Je n'en ai rien à foutre me dit-elle. Et voilà, au moins c'est clair

 

Ecoeuré, je pars à Pontaury

 

Vendredi 7 avril

 

Enelle a  reçu un papier du Docteur Van Steirtegem "Le passage à chronicité du syndrome anxio-dépressif, ne permet plus une reprise de fonctions (à l'école)"

 

OUF !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris

Samedi 8 avril

Voyage à Mons; J'essaie d'atteindre le Musée des Beaux-Arts mais tombe sur le Musée des Arts décoratifs et avec stupeur j'entends la voix de mon cousin germain François Duesberg. François est Docteur en Droit, a travaillé dans les assurances et a, au fil du temps assemblé une formidable collection de pendules en or, de verreries et  de porcelaines. La ville de Mons a mis les anciens bureaux de la Banque Nationale à sa disposition et il est devenu Directeur de ce Musée ds Arts décoratifs. Il me demande mon style de peinture. Je lui parle de Dubuffet et bien entendu il comprend Bernard Buffet. Puis il me pose des tas de questions. Je lui dit que je l'ai vu à la télé et que c'est sa femme Berthe qui nettoie les pendules. Bref nous prenons rendez-vous pour le lendemain. Nous irons voir son Musée après l'exposition Bogart

 

Dimanche 9 avril

A Mons à 14.00. D'abord l'expo Bogart. Pas terrible. Défense de photographier. Catalogue infime. Nous visitons la ville et surtout le vieux Mons et le Beffroi. Aussi le parc du Château et l'arrière de Ste Waudru, pour arriver à la Gare de Mons, celle du dépeceur, toujours introuvable

 

Ensuite vers 17h30, le Musée Duesberg avec François qui nous sert de guide et n'arrête pas de nous parler de Bernardin de Saint-Pierre et de son chef d'oeuvre "Paul et Virginie"*. Voir ci-dessous. François sorti tout droit de Molière mais mâtiné de Rober de Niro. Drôle, théatral, survolté. Je lui fais un dessin dans son livre d'Or "Le Cornard et le Rabot", poème qu'il nous récitait lors des fêtes de Noël, Quai Mativa, à Liège

 

Sa collection est évaluée à 500 millions de francs belges (12 millions 500.000 euros)

 

Voir plus bas

 

Nous rentrons à Pontaury vers 20h15, exténués

Expo Bram Bogart à Mons. A droite,mon Bram Bogart acheté à Guy Denis
Expo Bram Bogart à Mons. A droite,mon Bram Bogart acheté à Guy Denis
Expo Bram Bogart à Mons. A droite,mon Bram Bogart acheté à Guy Denis

Expo Bram Bogart à Mons. A droite,mon Bram Bogart acheté à Guy Denis

Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris

Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre, né le au Havre, de Nicolas Saint-Pierre et Catherine Godebout, et mort le à Éragny, est un écrivain et botaniste français

Années de formation

Montrant dès l’enfance un esprit à la fois rêveur et aventureux, goûtant les charmes de la nature, désireux de l’inconnu, Bernardin de Saint-Pierre est d'un caractère inquiet, irritable, facilement rebuté par les difficultés et les devoirs. Après avoir appris chez un curé, à Caen, les éléments des langues anciennes, il lit avidement Robinson Crusoé, alors qu'il n'avait pas 12 ans, que lui a donné sa marraine Bernardine de Bayard ayant comme ancêtre Bayard, et demande à voyager sur la mer. Un de ses oncles, capitaine de navire, qui va à la Martinique, le prend à son bord ; les fatigues de la navigation et le service des manœuvres auquel on l’astreint font bientôt tomber ses illusions. Ramené au Havre et dégoûté de la vie maritime, il est mis au collège des Jésuites de Caen. Il s’y exalte à la pensée d’aller au loin convertir les peuples barbares ; son père calme cet enthousiasme en le renvoyant faire sa philosophie au collège de Rouen. Il entre ensuite à l’École nationale des ponts et chaussées, d’où il passe dans le corps de jeunes ingénieurs que le ministre de la guerre a établi à Versailles.

 

Voyages

 

Envoyé en cette qualité à l’armée, à Düsseldorf, sa susceptibilité et son insubordination le font destituer. Il retourne au Havre, où son père s’est remarié. Ne pouvant s’accorder avec sa belle-mère, il vient à Paris en 1760, presque sans ressources. L’année suivante, il demande à être envoyé comme ingénieur à l’île de Malte, que menacent les Turcs, et l’obtient, mais, la guerre n’ayant pas lieu, il rentre à Paris avec l’intention d’enseigner les mathématiques.

 

Ne trouvant pas d’élèves, et pour échapper à la misère, il propose au ministre de la Marine d’aller lever le plan des côtes d’Angleterre, proposition qui reste sans réponse. Il résout alors de tenter la fortune à l’étranger et, ayant emprunté quelque argent, il part pour la Hollande, et de là se rend à Saint-Pétersbourg, plein d’espoir dans la bienveillance connue de l’impératrice Catherine pour les Français. Pourvu d’une sous-lieutenance dans le corps du génie, il ne parvient pas à faire agréer au Gouvernement le projet d’une Compagnie pour la découverte d’un passage aux Indes par la Russie.

Passé en Pologne pour soutenir la cause de Radziwill contre Poniatowski, il rencontre à Varsovie la belle princesse Marie-Caroline Radziwiłł, née Lubomirska, connue sous le nom de « Miesnik » (du polonais « Miecznik)», ce qui fut le nom de la charge occupée par son ex-mari Charles-Stanislas Radziwiłł au temps de leur mariage) et conçoit pour elle une passion, dont les « fureurs » le font congédier au bout de quelques mois. Parti pour Dresde avec l’intention de se mettre au service de la Saxe, il se rend, à la suite de l’aventure galante la plus romanesque qui se puisse concevoir, à Berlin, où il ne peut se fixer, et rentre en France en novembre 1766.

 

Sans ressources, chargé de dettes, solliciteur partout éconduit, Bernardin est alors sur le point d’échanger sa vie aventureuse contre celle d’écrivain. Il se retire à Ville-d'Avray, y loue une chambre chez le curé, met en ordre ses observations et ses souvenirs de voyage et rédige des Mémoires sur la Hollande, la Russie, la Pologne, la Saxe, la Prusse. Il tourne son esprit systématique vers des spéculations hasardeuses. « J’ai recueilli, écrit-il, sur le mouvement de la terre des observations, et j’en ai formé un système si hardi, si neuf et si spécieux, que je n’ose le communiquer à personne… Je m’accroche à tout, et laisse flotter çà et là des fils, comme l’araignée, jusqu’à ce que je puisse ourdir ma toile. »

Ces projets littéraires encore retardés, il sollicite et obtient un brevet de capitaine-ingénieur pour l’Île de France, et part en 1768. Sur place, il s'étonne de trouver, au lieu d'une île paradisiaque et sauvage, un endroit en proie à une féroce spéculation foncière et agricole, déjà largement déforesté : il lui faudra convaincre le gouverneur de l'île que les forêts primaires et une gestion raisonnée du développement agricoles sont nécessaires à la conservations des sols et du climat si riches de l'île, et que celle-ci ne pourra durablement se développer qu'à condition qu'on y respecte l'environnement. Ce faisant, il fonde l'un des premiers programmes de conservation de la nature (on parlerait aujourd'hui de services écosystémiques). Bernardin demeura trois ans aux Mascareignes, et rapporta ces voyages dans un gros ouvrage publié à son retour en 1773 : Voyage à l’Île de France, à l’île Bourbon et au cap de Bonne-Espérance, par un officier du roi (Amsterdam et Paris, 1773, 2 vol. in-8°).

 

Débuts littéraires

Revenu à Paris en juin 1771, il se met à fréquenter la Société des gens de lettres. D’Alembert le présente dans le salon de Julie de Lespinasse, mais il y réussit mal et se trouve en général déplacé dans le monde des encyclopédistes. Il se lie, grâce à d’intimes analogies, plus étroitement avec Jean-Jacques Rousseau, avec lequel il va se promener à la campagne, où ils s’entretiennent longuement ensemble sur la nature et l’âme humaine. Bernardin cherche à adoucir la noire mélancolie du philosophe, et en est atteint lui-même. Dans le préambule de l’Arcadie, il se peint cherchant la solitude : « À la vue de quelque promeneur dans mon voisinage, je me sentais tout agité, je m’éloignais… En vain j’appelais la raison à mon secours, ma raison ne pouvait rien contre un mal qui lui volait ses propres forces. »

 

Cependant, il a publié en 1773 son Voyage à l’Île de France, à l’Île Bourbon, au cap de Bonne-Espérance, par un officier du roi, récit sous forme de lettres à un ami, où transparaissent déjà les principales lignes de son talent, et il préparait la publication de ses Études de la nature. Il passe tout l’hiver de 1783 à 1784 à recopier cet ouvrage, à y ajouter, à y retrancher. « L’ours, disait-il, ne lèche pas son petit avec plus de soin. Je crains, à la fin, d’enlever le museau au mien à force de le lécher ; je n’y veux plus toucher davantage. »

 

Bernardin de Saint-Pierre est certainement celui qui a exprimé de la manière la plus simple la théorie du finalisme anthropocentrique à l'œuvre dans la nature :

« Il n’y a pas moins de convenance dans les formes et les grosseurs des fruits. Il y en a beaucoup qui sont taillés pour la bouche de l'homme, comme les cerises et les prunes ; d’autres pour sa main, comme les poires et les pommes ; d’autres beaucoup plus gros comme les melons, sont divisés par côtes et semblent destinés à être mangés en famille : il y en a même aux Indes, comme le jacq, et chez nous, la citrouille qu’on pourrait partager avec ses voisins. La nature paraît avoir suivi les mêmes proportions dans les diverses grosseurs des fruits destinés à nourrir l'homme, que dans la grandeur des feuilles qui devaient lui donner de l’ombre dans les pays chauds ; car elle y en a taillé pour abriter une seule personne, une famille entière, et tous les habitants du même hameau. » (Études de la nature, ch. XI, sec. Harmonies végétales des plantes avec l'homme, 1784).

Après la publication des Études (3 vol., 1784), l’auteur, inconnu, rebuté et indigent la veille, passe en quelques jours à l’état de grand homme et de favori de l’opinion. Tout ce qui sort de sa plume est assuré du succès ; des pages comme celles de Paul et Virginie (1787) ne rencontrent pas, à leurs débuts, l’accueil espéré et, sans l’intervention du peintre Vernet, il les aurait certainement détruites. Il demeure à cette époque au n° 21 du Quai des Grands-Augustins.

 

La Révolution

En 1792, à l’âge de cinquante-cinq ans, il épouse Félicité Didot, qui n’en a que vingt-deux. La même année, il est nommé intendant du Jardin des Plantes de Paris en remplacement de Auguste Charles César de Flahaut de La Billarderie, successeur de Buffon, place supprimée en 1793. Appelé, vers la fin de 1794, à professer la morale à l’École normale de l’an III instituée par la Convention, il ne paraît que deux ou trois fois dans sa chaire et, malgré les applaudissements, reconnaît qu’il n’a pas le talent de la parole. En 1795, il est nommé membre de l’Institut de France, dans la classe de langue et de littérature, où il a souvent des discussions vives et pleines d’aigreur avec ceux de ses collègues qu’il appelle les athées, Naigeon, Volney, Morellet, Cabanis. Il soutient, à partir de 1797, le culte révolutionnaire de la théophilanthropie, visant à renforcer la République en remplaçant le catholicisme par une autre religion. Lauréat de l’Académie de Besançon, il est élu à l’Académie française en 1803.

Ayant perdu sa première femme, il épouse en 1800 une des filles du libelliste Anne-Gédéon de La Fitte de Pelleport : Désirée. Cette jeune et jolie personne calme ses dernières années avant sa mort dans sa campagne d’Éragny, sur les bords de l’Oise. De son premier mariage, il a deux enfants : Paul, mort jeune, et Virginie, mariée au général Marie Joseph Gazan. Sa veuve se remarie à son ami l'écrivain Louis-Aimé Martin.

L’écrivain

On remarque chez Bernardin de Saint-Pierre une différence profonde entre l’écrivain et l’homme ; celui-ci irascible, morose et tracassier ; celui-là si doux, si calme, si tendre. De la jeunesse à la fin de sa vie, l’écrivain rêve une sorte de république idéale, dont tous les habitants seraient unis par une mutuelle bienveillance alors que les moindres froissements de la vie irritaient la nerveuse susceptibilité de l’homme. Nul être n’est moins propre à réaliser le monde d’ordre et d’harmonie, cette espèce d’Éden ou d’âge d’or, que l’écrivain s’obstine à imposer à la nature. À la fin et en désespoir de cause, Bernardin renonce à la poursuite de ses projets lointains et, au lieu de vouloir exécuter les choses, il s’avise de les décrire. « L’utopiste à bout de voie, dit Sainte-Beuve, saisit la plume et devint un peintre. Ces harmonies qu’il ne pouvait réaliser sur la terre, dans l’ordre politique et civil, il les demanda à l’étude de la nature, et il raconta avec consolation et délices ce qu’il en entrevoyait : « Toutes mes idées ne sont que des ombres de la nature, recueillies par une autre ombre. » Mais à ces ombres son pinceau mêlait la suavité et la lumière ; c’est assez pour sa gloire. »

 

 

Dans l’Arcadie (Angers, 1781, in-18), sorte de poème en prose, Bernardin décrit la république idéale qu’il rêvait. Dans les Études de la nature (Paris, 1784, 3 vol. in-12), il a, suivant ses propres paroles, d’abord eu l’idée d’écrire une histoire générale de la nature mais, renonçant à un plan trop vaste, il s’est borné à en rassembler quelques portions. Dans la première partie, dirigée contre les athées, dont il fait des partisans du désordre et du hasard, il leur oppose l’ordre et l’harmonie de la Nature, où il trouve d’admirables thèmes pour son talent. Vers la dixième étude, il commence plus directement l’exposition de ses vues et des harmonies telles qu’il les conçoit : le jeu des contrastes, des consonances et des reflets en toutes choses. La dernière partie de l’ouvrage est surtout relative à la société, à ses maux et aux remèdes qu’on y peut apporter. Le mérite et l’originalité de l’auteur est d’y substituer, d’un bout à l’autre, le sentiment, l’éloquence, le charme des tableaux à la science.

 

Le talent de peintre de la Nature de Bernardin est le plus apparent dans son Paul et Virginie (Paris, 1787, in-12). Chef-d’œuvre de Bernardin, « dont on aurait peine à trouver le pendant dans une autre littérature », il présente, sur fond d’un paysage neuf et grand, deux gracieuses créations de figures adolescentes, et peint la passion humaine dans toute sa fleur et dans toute sa flamme. « Presque tout, en a dit Sainte-Beuve, est parfait, simple, décent et touchant, modéré et enchanteur. Les images se fondent dans le récit et en couronnent discrètement chaque portion, sans se dresser avec effort et sans vouloir se faire admirer... Ce qui distingue à jamais cette pastorale gracieuse, c’est qu’elle est vraie, d’une réalité humaine et sensible. Aux grâces et aux jeux de l’enfance ne succède point une adolescence idéale et fabuleuse. Nous sommes dans la passion, et ce charmant petit livre que Fontanes mettait un peu trop banalement entre Télémaque et la Mort d’Abel, je le classerai, moi, entre Daphnis et Chloé et cet immortel quatrième livre en l’honneur de Didon. Un génie tout virgilien y respire. » Le manuscrit de Paul et Virginie, lu dans le salon de Suzanne Necker, devant Buffon, Thomas, etc., n’eut aucun succès mais, à peine imprimé, il fut apprécié à sa juste valeur. Bernardin est, avec moins de passion et plus d’esprit, aussi parfait dans La Chaumière indienne (Paris, 1790, in-8°), qui, dans sa grâce et sa fraîcheur, est un paradoxe, une attaque contre la science. Les tableaux offerts par les Harmonies de la nature (Paris, 1796, 3 vol. in-8°) portent les traces de toutes les exagérations de la manière de leur auteur, qui ont fait dire à Joubert : « II y a dans le style de Bernardin de Saint-Pierre un prisme qui lasse les yeux. Quand on l’a lu longtemps, on est charmé de voir la verdure et les arbres moins colorés dans la campagne qu’ils ne le sont dans ses écrits. Ses Harmonies nous font aimer les dissonances qu’il bannissait du monde et qu’on y trouve à chaque pas. »

Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris

Mardi 11  avril

Une lettre de mon ami JP Collignon. Voir ci-dessous. Réapparition subite après 2 ans et 4 mois de silence. Le sien et celui de sa compagne Liliane venus loger ici en 1997

 

J'enregistre  une émission sur William Burroughs et ses collages "Cuts up" avec Gyson et Ginsberg. "Ce n'est pas de l'écriture aurait dit Beckett, c'est de la plomberie"

 

Mercredi 12 avril

Un extrait d'une lettre de Guy Denis à propos de l'artiste qu'il expose Michel Ciparisse. Mais à quoi servent ces comparaisons avec Rops. On s'en fout

 

Une émission sur Albert Cossery, l'écrivain égyptien de 86 ans, découvert par Henri Miller et qui vit depuis 50 ans à l'Hôtel Louisiane à Paris

 

Jeudi 13 avril

 

J'écris à mon cousin François Duesberg

"Cher Françoiis

Merci de ton accueil et toute mon admiration pour ce que l'on pourrait appeler ton oeuvre, car là où il y a passion, il y a oeuvre

Je suis profondément choqué par l'attitude de ton environnement politique. Sais-tu que mon ami André Blavier a connu exactement les mêmes avatars avec sa fondation Queneau, offerte par lui, à la Ville de Verviers ! Ne fais pas de politique, ça ne servira à rien qu'à te déforcer. Si tu veux résilier ta donation, négocie avec la France et pourqoi pas Lille? Tiens-moi au courant ! Ce que tu vis, je l'ai vécu moi-même.L'artiste est "le fou du roi" de politiciens, le faire-valoir. Le "politique" est, par essence démagogique. Il veut donner au peuple, du pain et des jeux, à savoir de tranquillisants. Ce qui compte pour eux c'est le stade de l'Olympique de Charleroi. J'ai eu vis- à- vis de ces gens-là, les mêmes bagarres, au travers des Maisons de la Culture, les acquisitions de la communauté française etc...Comme toi j 'ai suscité des tas d'articles de presse, répercutant mes déclarations incendiaires. Un jour, en 1995, j'en ai eu marre et j'ai repris mes billes...

Pour terminer, une anecdote familiale. J'ai rencontré Maurice Pirenne (le peintre qui avait épousé une Duesberg qui était la soeur de Jules Duesberg, notre grand-père commun) en 1967, peu avant sa mort, à Stembert, pour lui montrer mes premières peintures (Il avait plus de 90 ans). Je lui ai acheté une de ses plus belles peintures "Bouteilles aux couteaux". Il m'a, en fait, passé le relai. C'était un anarchiste. Personne dans la famille ne m'avait jamais parlé de lui. Eh oui, il n'était pas célèbre, pas sociable et pas polissé. C'est André Blavier qui nous a mis en contact

Amitiés à toi et à ton épouse. Si un jour vous venez dans les Ardennes, téléphonez-moi dans le cas où mes parcelles de paradis(j'ai envoyé des photos) vous auraient mis l'eau à la bouche..".

Christian Vancau

 

Eh bien ce snob, devenu Baron comme Eddy Merckx, ne m'a jamais répondu. La suite ci-dessous

Donation baron et baronne François Duesberg

 
 

pendule vase         pendule paul et virgine

 

Outre les précitées, des collections sont venues enrichir l’ensemble du Grand Curtius à Liège. C’est ainsi qu’en octobre 2007, le conseil communal a accepté la donation du Baron et de la Baronne François Duesberg. Celle-ci porte sur une collection unique d’objets liés à l’art du temps et de la table.

 
Elle est composée de pendules de l’époque Louis XVI à la Restauration, ainsi que de l’époque napoléonienne. Cette collection est complétée par différents objets d’arts décoratifs.
 
L’ensemble de ces pièces est mis en évidence dans les salons du XVIIIe siècle de l’Hôtel Hayme de Bomal, et plus particulièrement dans les salons de musique et les salons aux palmiers du premier étage.

 

Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris

Samedi 15 avril

Enelle me téléphone. Le fils aîné de sa soeur, Manu Evrard, vient de se suicider chez sa mère où il vivait toujours, à l'âge de 34 ans. Un coup de revolver dans le coeur. Il a laissé une lettre. Il n'avait pas encaissé la mort de son père (mort à 60 ans) et allait régulièrement sur sa tombe Il a 4 frères et soeurs

Enterrement ce mercredi 19

 

Ma cousine Régine m'invite à Anseremme avec Enelle pour le 24 avril, lundi de Pâques. Tout ses enfants ont demandé pour que je vienne. Un vrai plébiscite. J'ai beaucoup plus de succès auprès d'eux qu'auprès de ma fille, qui est pourtant de la même génération. Avec ce suicide l'invitation tombe mal mais Enelle veut y aller

 

Lundi 17 avril

A la télévision un superbe spectacle de Patrico LAGOS, danseur et sculpteur à marée basse. Voir ci-dessous

 

Je commence "Le Portique" de Philippe Delerm

 

 

Mardi 18 avril

Je relis "Si le Grain ne meurt" d'André Gide, déjà lu en cachette, quand j'avais 18 ans (à l'index) à Liège

 

Mercredi 19 avril

Enterrement de Manu à Sart-Messire-Guillaume

Enelle ici en fin de journée pour 48 heures

 

Vendredi 21 avril

 

Coup de fil d'Eric Neuberg qui me lit une lettre de Guy Denis reçue ce matin, accompagnée d'une proposition de  contrat d'exposition

 

" Chers amis

 

Voici quelques réflexions suite à ma visite à Longwilly. Le travail d'Eric, dans la lignée des informels, puis de Tapiès et de Burri, devrait se détacher de ces modèles afin d'acquérir une autonomie, selon moi

 

Celui d'Isabelle dans la lignée de fils de fer de Picasso, Calder, Giacometti, reprend un thème récurrent dans l'Arte povera italien, chez les Nouveaux réalistes français de la fin des années soixante, qu'il serait intéressant d'approfondir. L'idée de bois d'arbres se liant à la tradition forestière ardennaise, non comme de Villiers évidemment,  ni comme les bustes de Baselitz. A toi Isabelle de trouver. La tradition serait pour toi une mine d'idées. De même pour Eric le travail sur le papier devrait être plus approfondi. Il y a là une recherche à mener beaucoup plus avant. J'envisage tes oeuvres telles quelles, comme des propositions. Voici en annexe le contrat prévu ci-joint. Les professeurs ou experts dont question, s'activent à Bruxelles, à la Cambre et à Mons à l'Institut supérieur des Beaux-Arts

 

Si vous approfondissez votre travail, alors ce serait peut-être intéressant que je vous intoduise dans le seul et vrai circuit de l'art, qui est le circuit professionnel. Mais pour y entrer il faut y montrer patte blanche. Je vous en reparlerai

 

Guy DENIS de la Galerie LA LOUVE à Louftémont

 

Ci-dessous la lettre de Guy Denis, bouffie de prétention, le contrat, pas piqué des vers et qui ne sera jamais signé et la réponse de deux pauvres petits artistes inconnus de la Province de Luxembourg, Eric Neuberg et Isabelle Goffinet. Enfin une affiche de la Galerie LA LOUVE

 

Hallucinants cette lettre et ce contrat. Des chefs d'oeuvre du genre

 

Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris

Samedi 22 avril (WE de Pâques)

Retour d'Enelle à Pontaury et passage d'Eric Neuberg avec tous les documents de Guy Denis. Mais pour qui se prend ce type qui n'a jamais donné un coup de pinceau

 

Dimanche de Pâques

A 11h30 à Pontaury. Je montre la prose de Guy Denis. Quel con, me dit Enelle, qui a pourtant fait les Beaux-Arts à Tournai

 

On va prendre un verre à l'ancienne Abbaye de Brogne à St Gérard

 

Lundi 24 avril

Nous sommes à Anseremme, au Pâchis, à 12h30, via Falmignoul et Hastières, chez ma tante Ginette, sa fille Régine et ses enfants ainsi que Frédéric Laurent, le comédien, compagnon de Florence la comédienne et père de son fils Justin, qui habitent Paris, rue Jean-Baptiste Pigalle. Grand repas familial, très bien cuisiné par Bernard, ambiance très sympa, on rit beaucoup. Ginette ma tante, soeur de mon père, décédé en 1989, va avoir 90 ans (née en 1910 et mon père en 1908)

 

Mardi 25

Je retourne à Moircy. Enelle et moi projetons d'aller à Paris du 10 au 12 mai. Je réserve à l'Hôtel Louis II de Bavière, rue Saint-Sulpice

 

Une nouvelle lettre de JP Collignon. Voir ci-dessous

 

Un Thema sur Edgar Allan Poe. Voir ci-dessous la page de mon journal le concernant

 

Samedi 29 avril

Un concert  à Rossignol "les Musiciens dans la Tourmente" avec notamment Hindemith et son quatuor de soldats en 1918. Voir ci-dessous

 

Dimanche 30 avril

Le soir, un verre au Miami. Murielle et Francis, qui n'y vont jamais, assis à une table. Murielle me dit qu'elle vient de passer 5 semaines à Bertrix, même en salle d'isolation et qu'elle va y retourner d'ici peu. Il a dû se passer quelqque chose. Elle veut quitter St Pierre. Je suis consterné

Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris

Lundi 1er Mai

Eric et Isabelle avec la fille d'Isa, Natacha, viennent m'apporter les documents de Guy Denis. On passe au Miami. Stephane est là avec sa nouvelle femme qu'il me présente

 

Vendredi 5 mai

Vu l'attitude de ma fille, je pense de plus en plus à créer une fondation Vancau

 

Dimanche 7 mai

Je rencontre mon beau-fils, Jipé au Miami. On parle de Valérie. Jipé s'en va. Valérie me demande si elle peut venir au Miami pour me voir. J'accepte. Elle arrive mais aussi Jipé et sa soeur. Jipé et Valérie vont acheter une maison à Awenne. Un café-resto en excellent état???

 

Mercredi 10 mai

 

Départ pour Paris. C'est Eric Neuberg qui gardera la maison. Donc il a logé ici et je ne parviens pas à le réveiller à 5h00 du mat

 

La valise d'Enelle est énorme et lourde. On transvase

 

Dans le Thalys à 6h20. Nous allons avoir des fou-rires pendant tout le trajet. A côté de nous un jeune-homme et une jeune-femme qui ne sont pas ensemble. Un  noir en livrée passe sans arrêt pour le service du petit déjeuner. Je me penche vers Enelle et lui dis à l'oreille "il est allé recharger la chaudière". mais les deux autres ont entendu. Fou-rires gênés de nous quatre. Plus tard je veux prendre ma valise mais elle n'est plus là. En fait elle est dans un filet derrière. Je dis aux gens qui m'observent "c'est mon premier Thalys"

 

On arrive en Gare du Nord à 9h47. Metro; Valise d'Enelle épuisante. Descente à l'Odeon. A l'hôtel Louis II à 10h30, rue St Sulpice. Belle petite chambre au 4e étage.

Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris

On va ensuite au Marché de la rue de Buci et de là on va picniquer au Square du Vert Galant, au pied du Pont Neuf, les pieds dans l'eau, car il fait superbe et chaud

 

Après les sandwiches et la bouteille de rouge, j'emmène Enelle au Marché- aux-Fleurs, rue de la Cité. Puis nous faisons le tour de l'île de la Cité et de l'île Saint-Louis où nous prenons un verre en terrasse Au Flore.-en-île. Plein soleil. Puis à 17h30 àn retourne au Vert Galant et on s'embarque sur le bâteau-mouche. Une étudiante nous explique en anglais les rives de Paris et je suis obligé de la corriger à plusieurs reprises.Nous sommes quasi seuls sur le bâteau et nous allons nous taper la Seyne jusqu'au Pont de Bir-Hakeim pour remonter autour de l'île Saint-Louis. Débarquement au Vert Galant et retour à l'hôtel par la rue Mazarine

 

A la sortie du bâteau, Enelle a voulu donner un pourboire à l'étudiante et me demande comment on dit un pourboire en anglais et je lui réponds "c'est un TIP". Et Enelle de me dire "mais enfin non Christian ce n'est pas un type c'est une fille..." (sic)

 

Le soir nous allons à la Cour de Rohan via le portique qui se trouve Boulevard St Germain, passons devant "Le Procope" et nous nous installons en terrasse du Relais de l'Odeon, restaurant où j'ai vu Jean-Marie Flamand pour la dernière fois dans les années soixante avant son départ en Algérie; Un guitariste d'une cinquantaine d'années joue Brassens, Brel, Bécaud. Il s'appelle Patrick DUAULT

 

Mais éclate un orage terrible et nous traversons le Bvd St Germain sous une pluie torrentielle, en direction de l'Odeon et de notre hôtel

Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris

Jeudi 11 mai

Il a plu toute la nuit. Paris est raffraichi par l'orage.  Petit-Déjeuner à l'Odeon. Nous partons pour la Sorbonne et le Pantheon où nous croisons le professeur Choron, puis St Etienne-du-Mont, la Contrescarpe et enfin la rue Mouffetard que nous descendons jusqu'è l'Eglise St Medard

 

Nous faisons notre marché à La Mouffe, remontons vers les Arènes de Lutèce puis on gagne le Jardin des Plantes, via la rue de Lacépède et la rue Cuvier

 

Au Jardin des Plantes on picnique sur un banc et on voit passer des groupes de joggeurs qui tournent en rond et repassent tous les vingt minutes, ce qui m'amène à me lever en leur montrant la sortie et en criant "la sortie c'est par là"

 

Ensuite magnifique visite du Jardin des Plantes qui est une merveille. Grand soleil mais les orages guettent. Nous terminons notre visite par le Jardin alpin et fonçons vers notre hôtel via la Gare d'Austerlitz. Nous y sommes à 14h00 et des trombes de pluies vont s'abattre sur Paris jusque 16h00

Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris

Après l'orage j'emmène Enelle dans la Cour du Palais du Louvre, voir les Pyramides qu'elle ne connait pas et dans la foulée nous nous faisons le Palais Royal pour admirer les colonnes de Buren et le boules-fontaines du belge Pol Bury. Tout est luisant de pluie et le spectacle est féérique sous le soleil revenu

 

Nous repassons par le Square St Julien-le-Pauvre, cet endroit idyllique et très mal connu par les parisiens comme par les touristes. Nous y arrivons par la rue du Chat qui pèche, la Huchette, la rue de la Bucherie et la rue Galande

 

De retour à notre hôtel, un coup de fil de Pascal Flamand (Directeur des Editions du Seuil) qui nous donne rendez-vous dans son appartement (où je vécus jadis dans les années soixante), rue Mabillon n°8, à 21h45

 

Un tour autour de St Sulpice et nous voici en Mabillon, au 8, 1er étage, accueillis par Sandra Panzena de Sauza e Silva, la femme de Pascal, que je ne connais pas, qui est brésilienne (de Rio de Janeiro) et psychanalyste. On communique directement avec elle. Pascal qui jouait du piano à l'étage supérieur, descend pour l'apéro. Je le connais peu. C'est son frère Jean-Marie que j'ai connu à Oxford et qui avait une telle amitié pour moi qu'il m'a prêté plusieurs fois son appartement rue Mabillon, qui était officiellement le service photographique des Editions du Seuil. A part nos 3 semaines à Oxford, nous ne nous sommes vus que quelquefois à Paris. Jean-Marie était un silencieux. C'est lui qui devait succéder à son père à la tête des éditions du Seuil mais il est mort (occlusion intestinale) en 1966, pendant son service militaire en Algérie

 

Nous sommes alors rejoints par Véronique, la soeur de Jean-Marie et de Pascal, Véronique et son mari Bernard Chabrol, architecte et cousin du Cinéaste Claude Chabrol.. Avec Sandra on parle de psychanalyse, de Julia Kristeva qu'elle connait bien, de Franco Zeri, . Elle va de temps en temps à La Louvière et nous la reverrons sans doute à Pontaury chez Enelle. J"apprends que Bruno Flamand travaille aussi aux Editions du Seuil. Je l'ai connu à l'époque

 

On se retrouve tous au Resto Cambodgien, à 2 pas de Mabillon. Il n'y a pas vraiment contact. pas les mêmes goûts en art, pas la même vision de la société actuelle. "Mais Pascal tu ne m'avais jamais dit que tu avais une compagne???(avec laquelle je parle beaucoup, trop même, apprendrais-je). Réponse "Mais Christian ce n'était pas le sujet de nos lettres (Quel en était donc le sujet?)". Nicole raconte à Véronique la création de mon territoire à Moircy ainsi que la rédaction de mon journal. Réaction de Véronique "Mais pourquoi fait-il tout cela????" On se demande où nous sommes tombés ou encore "Oh les colonnes de Buren, c'est affreux" ou encore moi disant que l'homme est inécrottable et Pascal " mais enfin Christian,non, le monde progresse" Envie de lui dire "Progresse pour qui"????

 

Après le resto, nous nous retrouvons devant Mabillon. Nous ne sommes pas invités à prolonger la conversation. Pascal me remettra juste deux photos de la propriété familiale des Flamand à Saint-Chéron (Voir ci-dessous). Il y a un froid manifeste dont je n'apprendrai les raisons qu'à mon retour en Belgique

Les dernières photos sont celles du 8 rue Mabillon que j'ai habité à pluieurs reprise entre 1960 et 1964
Les dernières photos sont celles du 8 rue Mabillon que j'ai habité à pluieurs reprise entre 1960 et 1964
Les dernières photos sont celles du 8 rue Mabillon que j'ai habité à pluieurs reprise entre 1960 et 1964
Les dernières photos sont celles du 8 rue Mabillon que j'ai habité à pluieurs reprise entre 1960 et 1964
Les dernières photos sont celles du 8 rue Mabillon que j'ai habité à pluieurs reprise entre 1960 et 1964
Les dernières photos sont celles du 8 rue Mabillon que j'ai habité à pluieurs reprise entre 1960 et 1964
Les dernières photos sont celles du 8 rue Mabillon que j'ai habité à pluieurs reprise entre 1960 et 1964
Les dernières photos sont celles du 8 rue Mabillon que j'ai habité à pluieurs reprise entre 1960 et 1964
Les dernières photos sont celles du 8 rue Mabillon que j'ai habité à pluieurs reprise entre 1960 et 1964
Les dernières photos sont celles du 8 rue Mabillon que j'ai habité à pluieurs reprise entre 1960 et 1964
Les dernières photos sont celles du 8 rue Mabillon que j'ai habité à pluieurs reprise entre 1960 et 1964
Les dernières photos sont celles du 8 rue Mabillon que j'ai habité à pluieurs reprise entre 1960 et 1964
Les dernières photos sont celles du 8 rue Mabillon que j'ai habité à pluieurs reprise entre 1960 et 1964
Les dernières photos sont celles du 8 rue Mabillon que j'ai habité à pluieurs reprise entre 1960 et 1964
Les dernières photos sont celles du 8 rue Mabillon que j'ai habité à pluieurs reprise entre 1960 et 1964
Les dernières photos sont celles du 8 rue Mabillon que j'ai habité à pluieurs reprise entre 1960 et 1964

Les dernières photos sont celles du 8 rue Mabillon que j'ai habité à pluieurs reprise entre 1960 et 1964

Nous nous retrouverons seuls dans Paris sur le trottoir et nous allons prendre un dernier verre rue de Buci Ci-dessous quelques photos du Quartier St Julien-le-Pauvre (Square Viviani)

Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Bio 261 - 2e trimestre 2000 - Paris
Propriété de la famille Flamand à Saint-Chéron
Propriété de la famille Flamand à Saint-Chéron

Propriété de la famille Flamand à Saint-Chéron

Vendredi 12 mai

On passe rue Jacob voir les éditions du Seuil au N°27. La maison de Wagner. Place de Furstemberg pour la 2e fois; Square de l'Eglise. Le Café Bonaparte. Enelle s'assied sur un banc, elle n'en peut plus. Je vais seul à la Librairie La Hune chercher le livre de Vian "Le manuel de St germain des Prés". On revient à l'hôtel, on descend nos bagages et je règle l'addition

 

On part à pied pour le Jardin du Luxembourg. Nous y avons rendez-vous avec ma cousine Florence Hebbelynck et son compagnon Frédéric Laurent, et leur fils Justin, comédiens belges habitant Pigalle

&nb