Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
 


LE BLOG TOTEMS DE CHRISTIAN VANCAU


 


POUR TRADUIRE MON TEXTE DN ALLEMAND OU EN ANGLAIS CLIQUEZ CI-DESSOUS

 

Site traduit en Allemand :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/de/index.html

 

Site traduit en Anglais :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/en/index.html


Sur cette photo, Christian Vancau dans son jardin avec quelques uns de ses totems et sa guitare à la main


Présentation

  • : le blog totems par : Christian VANCAU
  •   le blog totems par : Christian VANCAU
  • : Il s'agit de la réflexion d'un peintre de 78 ans, au départ d'un territoire peint et sculpté par lui, au coeur de l'Ardenne et dans lequel il vit en solitaire, tout en y accueillant de nombreux visiteurs!
  • Contact

Profil

  • Christian VANCAU
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.
  • Journal quotidien d'un peintre de 74 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.

Carte mondiale des Blogueurs

J'habite dans le Sud de la Belgique, à 10 Kms au Nord de Libramont, 50 Kms au Nord  de Sedan et 75 Kms au Nord de Longwy. Sur cette carte, la Belgique au Nord de la France et au Sud, une flèche noire indiquant mon village, situé au Nord de LibramontUne autre perspective. Moircy encadré, Bastogne 30 Kms Nord-Est, Luxembourg- ville au Sud-Est, Carte-Prov.Lux2-jpgSedan et Carte-Prov.Lux-jpgCharleville au Sud-Ouest

Recherche

<a href=

Mon adresse-mail est la suivante:  christian.vancau@base.be


" C'est d'abord un combat contre les parents et ensuite un combat contre les maîtres qu'il faut mener et gagner, et mener et gagner avec la brutalité la plus impitoyable, si le jeune être humain ne veut pas être contraint à l'abandon par les parents et par les maîtres, et par là, être détruit et anéanti "
( Thomas Bernhard, écrivain autrichien décédé en 1989 )

Ma biographie c'est ce combat et rien d'autre




Je suis un homme de 74 ans retiré dans un tout petit village des ardennes belges,  un endroit magnifique au bord de la forêt. J'y vis seul . J'ai une fille de 46 ans et deux petit-fils de 21 et 6 ans, qui vivent tous les trois à 10 Kms de chez moi.. Je suis donc un homme d'avant-guerre (1937), né à Gand en Flandre, de père gantois et de mère liégeoise (Gand et Liège sont les deux villes rebelles de Belgique ). Je suis arrivé à Liège en 1940 avec ma mère et ma soeur, alors que mon père s'était embarqué pour l'Angleterre, dans l'armée belge et y exerçait son métier de chirurgien orthopédiste. Je n'ai donc réellement rencontré mon père qu'à l'âge de 8 ans, après la guerre, en 1945. Mis à part 2 années à Bruxelles et une année en Suisse à Saint-Moritz, j'ai vécu à Liège et y ai fait toutes mes études, humanités gréco-latines chez les Jésuites et Droit à l'Université de Liège. Je me suis marié en 1962, ai eu une petite fille Valérie et ai cherché une situation, muni de mon diplôme de Docteur en Droit. J'ai trouvé un emploi dans la banque. Je n'aimais ni le Droit ni la banque, je ne me savais pas encore artiste, je voulais être journaliste. Ma famille bourgeoise m'avait dit "Fais d'abord ton droit" !  En 1966, j'ai commencé une psychanalyse qui a duré 5 anset demi. En 1967, j'ai commencé à peindre. En 1971, ma Banque m'a envoyé créer un réseau d'agences dans le Sud de la Belgique, ce que j'avais déjà fait dans la province de Liège. Je me suis donc retrouvé en permanence sur les routes explorant village après village, formant les agents recrutés et les faisant "produire". Il ne m'aurait jamais été possible d'être un banquier enfermé. Je ne tiens pas en place. Pendant 8 ans j'ai vécu au-dessus de ma banque à Libramont, créant mon réseau. En 1975, j'ai été nommé Directeur et Fondé de Pouvoirs. En 1978 j'ai acheté une maison en ruines à Moircy, mon territoire actuel. Je l'ai restaurée et y suis entré en 1979. En 1980, ma banque a été absorbée par une banque plus puissante et l'enfer a commencé. En 1983, mon bureau a été fermé. Je suis devenu Inspecteur, puis Audit en 1985 avec un réseau de 140 agences couvrant tout le Sud et l'Est de la Belgique. Dans le même temps je transformais mon territoire, creusais des étangs, installais plantations et totems et peignais abondamment. En 1989, j'étais "liquidé" par ma Banque avec beaucoup d'autres, pour des raisons économiques. Ma femme est partie.Je me suis retrouvé libre avec 28 mois de préavis et puis ensuite chômeur. Mais j'ai  intenté un procés à ma Banque. Ca a duré 4 ans et j'ai gagné. Quelle jouissance de pouvoir écraser une banque (à suivre)
.

<a href=

  

J'ai commençé à exposer en 1976 et celà a duré jusqu'en 1995, le temps de réaliser que le monde de l'Art  n'était pas plus reluisant que celui de la Banque. Je n'avais en outre, nul besoin de vendre et encore moins d'être célèbre. A chercher l'argent et la gloire, on est sûrs de perdre son âme, tôt ou tard (et de toutes façons, la réputation monte quand le cercueil descend ). J'ai donc quitté les mileux de l'art. J'ai encore peint jusqu'en 2002. Celà aura tout de même fait 35 ans. Je n'ai plus besoin de la peinture. Elle m'a permis de survivre psychologiquement et de me chercher. Pour moi l'Art est ce qui doit rendre la Vie plus belle que l'Art
Je suis un HOMME LIBRE, un sauvage, proche de la nature et des animaux, misanthrope, profondément rebelle, tout d'une pièce, physique, violent contrôlé à savoir positif dans ma violence, agnostique. Je ne crois absolument pas à l'avenir de l'Humanité. L'Homme est indécrottable. Il est UN LOUP pour l'Homme. Aucune leçon de l'Histoire ne lui a servi
Je ne crois pas à la politique. J'ai le coeur à gauche, instinctivement du côté des défavorisés, contre toute exploitation et abus de pouvoir, contre tout racisme, mais je ne suis pas de gauche, ça ne veut plus rien dire ! Et encore moins de droite, celà va de soi !
Je pense que si l'homme n'arrive pas à créer le bonheur dans sa vie personnelle intérieure, il est incapable de le créer pour les autres. La meilleure chose que l'on puisse faire pour les autres est d'être heureux soi-même !
Je préfère nettement les femmes aux hommes. Je me sens de leur sensibilité, je m'efforce de faire fleurir les mêmes valeurs qu'elles
Je pense que réussir sa vie, c'est réussir l'amour. Toutes les autres formes de "réussite", sont des ersatz qui ne "comblent "pas
Je suis né un 1er Novembre, suis donc Scorpion, Ascendant Gemeaux, Milieu du Ciel en Verseau, Mercure en Scorpion comme le Soleil, Mars et Jupiter en Capricorne, Saturne en Poissons, Uranus en Taureau, Neptune en Vierge, Pluton en Lion, Vénus en Balance, ainsi que la Lune, j'ai mes Noeuds lunaires ( sens de ma vie, mon destin ici bas ) et Lilith (la lune noire) en Sagittaire. Du Scorpion, j'ai l'agressivité, le côté piquant, le côté rebelle. Du Gemeaux, j'ai le goût des langues , de l'écriture, des voyages, et l'incapacité à rentrer dans des hiérarchies ou dans des groupes,
quels qu'ils soient, et à me soumettre à une autorité
Dans mes jeunes années j'ai pratiqué beaucoup de sports: tennis, natation, cyclisme, ping-pong, ski, boxe et karaté. Aujourd'hui toute mon activité physique est concentrée sur les travaux d'entretien de mon territoire. Je suis jardinier 6 mois par an.
En dehors de la peinture, je pratique d'autres activités: 1) Lecture (romans, polars compris, poésie, théâtre, ouvrages de philosophie et de psychologie, mythologies etc..) 2) Ecriture (Un journal quotidien depuis 1980, comptant à ce jour 45.000 pages ), 3) Musique (Guitare et piano). Toutes les musiques m'intéressent, blues, jazz, rock, chanson française, musique classique et contemporaine. 4) Photo et Video. 5)Jardinage et rapport constant avec le monde animal. 6)Et enfin l'informatique, activité nouvelle que je pratique depuis3 ans et qui a abouti à la création de ce blog

Articles Récents

  • Extrait de mon journal 1989. Rêve du 20 janvier...
    Extrait de mon journal 1989. Rêve du 20 janvier : " Des gens viennent dîner, montent dans l'atelier que je viens... https://t.co/6V3n1KsRW9 Christian Vancau (@VancauChristian) November 18, 2017 Extrait de mon journal 1989. Rêve du 20 janvier : " Des gens...
  • Extrait de mon journal-1988
    Extrait de mon journal-1988 Le 31 août je suis au bord du Barrage la Vierre sur la route qui va de Neufchâteau à... https://t.co/NXwKUmCNXQ Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Extrait de mon journal-1988 Le 31 août je suis au bord du...
  • Extrait de mon journal Pense à partir en...
    Extrait de mon journal Pense à partir en Andalousie en automne mais m'aperçois que les Espagnols n'aiment pas les.… https://t.co/mbki75oLWR Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Extrait de mon journal Pense à partir en Andalousie en automne...
  • https://t.co/HP6TiBlYQz
    https://t.co/HP6TiBlYQz Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Christian Vancau shared his post.
  • L'Ombre de la bête (L'Instant romanesque)...
    L'Ombre de la bête (L'Instant romanesque) https://t.co/aTQcgUzx34 Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Noté 0.0/5. Retrouvez L'Ombre de la bête (L'Instant romanesque) et des millions de livres en stock sur Amazon.fr. Achetez neuf ou...
  • Les Flamboyants https://t.co/DXsIDm6kXh
    Les Flamboyants https://t.co/DXsIDm6kXh Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Noté 4.0. Les Flamboyants - Patrick Grainville et des millions de romans en livraison rapide
  • Jean Moulin (Tome 1): La République des...
    Jean Moulin (Tome 1): La République des catacombes https://t.co/Egwd6Pq0HW Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Noté 4.0/5. Retrouvez Jean Moulin (Tome 1): La République des catacombes et des millions de livres en stock sur Amazon.fr....
  • Homme de boue Homme d'argile - vidéo Dailymotion...
    Homme de boue Homme d'argile - vidéo Dailymotion https://t.co/ZVirnQjczX Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 "Je suis un vieux peau rouge qui ne marchera jamais dans une file indienne." Achille Chavée. C'est ainsi que se définit Christian...
  • Extrait de ma bio de 1984"Je crois plus à la...
    Extrait de ma bio de 1984"Je crois plus à la Nature qu'à l'Homme.. L'Homme vient de la Nature et il la cochonne.... https://t.co/l35XUgxIXu Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Extrait de ma bio de 1984"Je crois plus à la Nature qu'à...
  • Extrait de mon journal-1984
    Extrait de mon journal-1984 J'en conclus donc et plus que jamais que toute recherche ne peut être que soitaire.... https://t.co/aabNCiwSLF Christian Vancau (@VancauChristian) November 17, 2017 Extrait de mon journal-1984 J'en conclus donc et plus que...

Pages

Texte Libre


-->
<

Texte Libre

Texte Libre


Jetez un oeil dans mes LIENS sur Richard OLIVIER, BIG MEMORY, mon ami Richard, Cinéaste belge, étant sur un gigantesque projet: Filmer tous les CINEASTES BELGES, morts ou vifs. Enfin, un artiste qui s'intéresse à ses pairs !http://www.bigmemory.be

Texte Libre

COHEN Eveybody Knows
Tibetan Song

Je suis sur les blogs pro-tibétains:

www.candle4tibet.org
www.ning.com

VENEZ M'Y REJOINDRE !

Christian VANCAU

11 février 2017 6 11 /02 /février /2017 09:37

Après Gainsbourg, je remonte sur St Germain des Prés par la Rue Bonaparte. Il doit être dans les 15 heures, à peu près, ce dimanche 10 octobre. C'est la toute grande foule? Il n'y a plus de place  au Bvd St Germain, les terrasses sont bondées, les gens mangent à trois mètres des pots d'échappement. Pas de place aux Deux Magots, ni au Café de Flore, ni chez LippLes 2 MagotsVerlaine, Rimbaud, Gide, Picasso, Simone de Beauvoir,Sartre et Hemingway et tant d'autres s'y sont attablés. Je pense qu'aujourd'hui, il y a peu de germano-pratins P1020066

Café de Flore

Brasserie LippPlan St Germain

A propos de Plan, voici ce dont je me suis servi durant tout mon séjour et je vous les conseille vivement. C'est le plan utilisé par les taxis parisiens. Il comprend toutes les rues de Paris, par arrondissement. Il coûte 8 euros 90

 

Grand Plan de Paris 

Mais revenons à St Germain-des-Prés, à son église, à son square arboré. Quelle lumière, quelle fraicheur !!!!

P1020059

P1020070

P1020071

P1020072

P1020073

P1020074

 

Et ce fabuleux portique "SEVRES" côté Boulevard St Germain.Quelq'un peut-il me dire de quoi il s'agit????

 

P1020075

P1020077

P1020076

Je reviens vers la place car j'entends de la Musique New-Orleans. Serait-ce l'orchestre de Claude Abadie,??

P1020060

Les voici ....et du plus pur Dixieland

P1020067

Lors d'une interruption, je vais leur parler et achète un de leurs 4 CDs. Leur nom, La Planche à Dixie

Dixieband Je redescends vers la rue St Benoît, afin de trouver une table au soleil, le Petit Zinc rue Apollinaire est à l'ombre, de même pour le Relais de l'EntrecôteLe Petit Zinc, rue ApollinaireP1020058et ouf il y en a enfin une de table au soleil, après plusieurs essais. Le Bonaparte au coin de la rue Bonaparte et de la rue Guillaume ApollinaireP1020088Le Bonaparte

Je commande une bouteille de rosé (50 cl) de Provence "Saint-Tropez car on s'y croirait. Et voici ce que je vois de ma table...hic... P1020082P1020084et rencontre un marocain, descendant direct de Mahommed. C'est un Berbère, il s'appelle Semlali et sa compagne est avocate-stagiaire à Paris. Nous discutons longuement car je suis décidé à me reposer, étant donné que je marche depuis le Musée Branly. Je n'ai pas mangé, il est trop tard. Je téléphonerai à mon amie Marie-Line Dominique Tillandsia Goldenberg pour qu'elle vienne me rejoindre "Elle est absolument désolée mais est en pleine réunion de famille, AH c'est bien ça.... J'adore les réunions de famille.Tant pis Dominique. J'ajoute "Familles =associations d'étrangleurs (Calaferte) elle rit mais ne vient tout de même pas. P1020085

Je vais rester là jusqu' à 18h00, et ne sachant plus marcher je vais prendre le Metro jusqu'à la Butte et rentrer à l'hôtel soigner mes pieds, une fois de plus. Des messages m'y attendent. Le tenancier me dit "Ce n'est pas pour me mêler de ce qui ne me regarde pas, Monsieur, mais vous êtes très demandé.." 

Vers 20h00, je pars seul au restaurant rue de la Butte-aux-Cailles, une excellent resto que je vous recommande vivement "CHEZ PAUL" an n°22. Tél: 01 45 89 22 11. On y mange et boit très bien. C'est un sympathique neo-bistrot établi sur la Butte depuis plus de 10 ans. Cadre sobre mais agréable, pour une excellente cuisine de bistrot. Accueil chaleureux. Le patron fait montre d'un humour discret et ce ne sont pas les bonnes idées qui lui manquent. Carte assez fournie: terrine de queue de boeuf, cochon de lait roti à la sauge sans oblier les suggestions du jour sur le tableau noir. Et puis quelle purée (Ah Allister si tu avais vu cette purée tu t'en serais mis plein la bavette !!!). Délicieux desserts (Dommage que tu ne sois pas venue Denise...)  Chez Paul

Chez Paul P1020105

P1020110

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans PARIS
commenter cet article
23 juin 2016 4 23 /06 /juin /2016 07:05

Et voilà on y est, on ne peut pas la rater la maison de GAINSBOURG . On aime ou on n'aime pas, peu importe. Serge disait souvent " Je voudrais pas qu'on m'aime mais je veux quand même"

C'est en 1969 que Gainsbourg s'installera dans la rue de Verneuil. Il en fera son hôtel particulier qu'il teindra intérieurement, entièrement en noir. Il y est mort le 2 mars 1991 d'une crise cardiaque. Le voisinage a abandonné rapidement les nettoyages inutiles car les images renaissaient très vite. Conservé en l'état par sa fille Charlotte, on a voulu en faire un musée mais on a dû y renoncer, le lieu étant trop exigu

normal 5-bis-rue-de-verneuil-maison-serge-gainsbourg-7-7500 P1020038

P1020039

P1020045

P1020046

Je signale en passant que certains graffiti sont dignes des plus beaux Basquiat. Celui-ci par exemple. C'est mieux que Combaz

P1020040

P1020041

C'est tout bonnement excellent. On se retrouve à l'époque de Cobra

P1020042

P1020043

P1020044

et le clou, l'intervention de peintre belge "Christian Vancau"(que l'on ne présente plus puiqu'il se présente lui-mëme)

P1020052

P1020050

Je signale qu'étant mort de soif, j'ai écrit Bar au lieu de Barre

Et là, tout à coup j'hallucine, Serge est là, sorti du mur, il prend le soleil et me dit "c'est toi vancau, allez petit on va se faire un scotch au Procope et c'est bonard" Gainsbourg VerneuilGainsbourg rue de Verneuil

Ginsbar3.jpg

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans PARIS
commenter cet article
23 juin 2016 4 23 /06 /juin /2016 07:03

Octobre 2010-

Et nous voici vers les 15h30 dans le Cimetière de Montparnasse. Je sais très bien qui je vais voir en priorité là-bas. Gainsbarre, par hasard et pas rasé. Soleil de plomb...un rendez-vous de Juillet...en Octobre. Voici le plan du Cimetière. Gainsbourg est dans le cercleCimetière de MontparnasseP1010733

P1010735

P1010736Tombe de Jean-Paul Sartre et Simone de BeauvoirTombe de Sartre et BeauvoirSartre Beauvoir grave

Tombe Sartre

P1010737

 

P1010740

Et le voici le dernier Bar de GainsbarreP1010741

P1010748

..avec en filigrane,  Béatrice Bréard et Christian Vancau, sur le front de Gainsbarre

P1010753

P1010755

P1010756Oh deux morts vivants...!!! ???(photo du dessous pas celle du dessus...) 

P1010758

P1010760

Adieu Gainsbarre, il se fait tard et Brassens nous attend....

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans PARIS
commenter cet article
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 14:38

Le jour de mon arrivée le mardi 25 octobre, Charlyne vient me chercher en Gare du Nord à 9h47. Je suis en route avec le Thalys depuis 5h10, levé à 4h00 du mat. Pas facile quand on habite la brousse. Pas facile avec une côte fèlée et des jambes en compote depuis 3 mois, because les 24 tonnes de boues que j'ai dû extraire de mes étangs pour sauver mes poissons de la sécheresse.

Heureusement des gens m'ont aidé à hisser ma valise, mais je me suis retrouvé sans aide au changement de train à Namur. Avec une côte félée 3 semaines auparavant, on ne peut plus rien porter, encore moins hisser. Mais bref je suis à Paris. Un petit miracle. Quatre jours auparavant, j'y avais renoncé, jugeant ce voyage, seul, déraisonnable et puis voilà, Charlyne m'a dit "Viens, tu dois venir, je m'occuperai de toi". Et en effet elle est là, elle va surgir de derrière le pancarte. On va prendre un taxi, direct pour MontreuilGare du Nord P1070523Vers 11 heures du mat, on quittera Montreuil, en metro cette fois, j'ai déposé ma valise chez Hugo qui travaillait cet après-midi-là, Charlyne et moi prenons l'apero avec Hugo et Hermine que je vois pour la première fois et que j'ai l'impression de connaître depuis toujours et nous repartons pour St Germain-des-Prés. J'emmène Cha au Relai de l'Odeon, "Le Bistro", une entrée au Boulevard St Germain, face à l'Odeon, et une autre dans la cour de Rohan(cour du Commerce St André), cette rue piétonniaire qui mène au Procope et descend sur la Seine. J'en ai longuement parlé dans d'autres articles sur Paris. C'est vachement retro, le BistroRelai de l'OdeonP1010835Relai de l'Odeon P1070537Après un repas, ma foi, bien arrosé, j'emmène en priorité Cha, au PROCOPE, le plus ancien café-resto de Paris, réputé dès le 17 e siècle pour son café. En effet,en 1686 un certain Francesco Procopio Dei Cotelli vint d'Italie ouvrir un toquet à Paris, y introduisant un breuvage nouveau appelé à un fulgurant succès: Le Café. La proximité de l'ancienne Comédie-Française en fit d'emblée un lieu littéraire et artistique. Au XVIII e siècle, les philosophes s'y réunissaient, et l'Encyclopédie naquit ici d'une conversation entre Diderot et d'Alembert. Beaumarchais y attendait le verdict de ses pièces jouées à l'Odeon. Danton, Marat et Camille Desmoulins y prirent des décisions importantes pour la Révolution. Plus tard Musset, George Sand, Balzac, Huysmans, Verlaine et bien d'autres aimaient à s'y retrouver.  Hemingway  y avait son quartier général, parallèle à celui du Ritz.(Sur le plan juste au-dessus du Metro Odeon, vous avez un passage couvert dans le Boulevard St Germain qui vous mène à la Cour du Commerce St André et à la Cour de Rohan. Il faut vraiment le savoir )Cour de Rohan P1070532Cour de Rohan P1070533Plan Odeon

. Alors là on va se promener à tous les étages, dans une ivresse allègre et c'est Cha qui va prendre la plupart des photos avec mon appareil. D'ailleurs je n'arrive pas à l 'arrêter. C'est le soir que le monde arrive au Procope. Là nous sommes dans les heures creuses et on nous laisse déambuler et flasher, sans problèmes et çela donne ceci...Avant d'entrer dans le Saint des Saints, on tourne autour, on hume..P1070534P1070542P1070543Nous lisons un peu de l'histoire du Procope, en façadeP1070544Puis on entre dans le sanctuaire. Le grand escalier d'abord...a-a-ah classieux.P1070545-copie-1P1070547Puis très vite les étages...P1070567P1070589P1070569P1070572P1070595P1070548Et puis il y a des tas de miroirs et nous adorons cela, nous les "Narcisses", et puis c'est le seul moyen de nous prendre ensemble. Voici Cha statufiée en "Statue de la Liberté"P1070577P1070585P1070587P1070624P1070565P1070644P1070641P1070640P1070638P1070582P1070613P1070571Ici c'est moi essayant d'échapper à mes admiratrices, après m' être hissé dans un ballon, à la sortie du Procope...

Ensuite nous gagnerons la Seine par la rue de l'Ancienne Comédie et la Rue Mazarine, voici Le Procope et son entrée du côté de la rue Mazarine,
P1010840, frôleront quelques librairies boisées   P1070651P1070656et par la rue de l'Ancienne Comédie, arriverons à l'Institut de France (Académie française)Ancienne comédie P1070649Ancienne Comédie, face au Pont des Arts, que je retrouverai toujours bien" cadenassé".P1070663 Les amoureux gravent leur nom sur un cadenas, l'accroche au parapet, le verrouillent et jettent la clé dans la Seine. Ainsi leurs coeurs cadenassés ne pourront jamais être séparés. En mai 2010, deux-mille cadenas ont été fracturés et enlevés. Comme le montrent mes photos, ils ont bien "repoussé"Pont des Arts P1070664Pont des Arts P1070658Pont des Arts P1070661P1080202

P1070662

Ensuite j'irai montrer à Charlyne le squareVviviani, l'Eglise catholique grecque Saint-Julien-le-Pauvre et la Rue GalandeSt Julien P1070665St Julien P1070668Rue Galande P1070670Sans oublier l'Eglise Saint-Severin, celle du Quartier LatinSt Severin P1070672

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans PARIS
commenter cet article
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 14:35

Plan St Julien

Alors là, il s'agit d'un de mes quartiers préférés. Le square Viviani et l'Eglise Saint-Julien à l'ombre de Notre-Dame, donnant sur le Quai de Montebello et construite avec les pierres qui n'ont pas été utilisées pour la construction de Notre Dame. C'était en 1170. La façade actuelle date du 17e siècle. C'est une église de rite grec melkite catholique. C'est là que je vais m'asseoir sur un banc à  l'ombre du celèbre Robinier "Faux acacia", vieux de 400 ans, ce lundi vers 16h30 parce que tout de même quelle journée!!!. Voici Notre Dame vue du SquareP1020333 P1020334 Et voici l'Eglise Saint-Julien le PauvreP1020335P1020336 P1020330

P1020339Les rues avoisinantes (Galande etc..) 

P1020344P1020345P1020346P1020338P1020348P1020347P1020349Mais avant de me reposer dans le Square, je suis allé revoir pour la Xe fois ma librairie anglo-saxonne Shakespeare and Company. J'y suis allé loger et servir pendant 3  jours dans les années soixante. Le fondateur de la Librairie était américain et s'appelait George Whitman. Il a ouvert cette librairie en 1951, pour faire renaître la librairie anglo-saxonne qui avait été tenue rue de l'Odéon par une certaine Sylvia Beach, de 1910 à 1941,Sylvia Beach la première à avoir publié l'Ulysse de Joyce. La librairie avait été fermée en 1941, Sylvia ayant refusé de vendre un exemplaire du Finnegan's wake de Joyce à un officier allemand

En 1951 Whitman ouvre au 37 de la rue de la Bucherie, "Le Mistral" qui deviendra Shaekspeare and Company à la mort de Sylvia Beach

Cette librairie était fréquentée par des américains de la Beat Generation, tels que Ginsburg et Burroughs. Fréquentée aussi par Henti Miller. A l'époque, George m'a montré la petite chambre, un réduit où Henri Miller emmenait ses conquêtes draguées dans la librairie. Un lit et un petit lavabo (même pas un bidet)

Au jourd'hui encore, environ 13 personnes passent les nuits sur des matelas étalés par terre en échange de quelques heures consacrées à la Librairie. Le soir on soupait ensemble dans une petite kitchenette ouverte sur les rayons et on refaisait le monde comme aujourd'hui, on défait le monde. Environ 40.000 personnes ont logé là-basP1020354

P1020359

P1020356

P1020360

P1020355

P1020357

C'est donc de retour dans ce square que je vais recevoir deux appels sur mon portable. Le premier de l'écrivain franco-algérien Leila Marouane, qui me dit disposer d'une heure et qu'elle m'attend à 17h00 en face du Metro Saint-Placide, dans un café de la rue de Rennes et un autre de Poline Carton qui m'attend à la Mosquée de Paris. Trop tard Poline, je viens de m'engager mais on se retrouve demain, jour de grève, à la Fnac de la Place d'Italie. 

Me revoici donc parti pour Saint-Placide et la journée est loin d'être finie, car une heure va durer 5 heures, jusqu'à minuit. Voir l'article suivant

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans PARIS
commenter cet article
5 février 2016 5 05 /02 /février /2016 08:29

Ce mercredi matin 13 octobre, avec Béatrice B..de Montmartre, nous nous rendons  au bureau de la SNCF, avenue du Général Leclerc, à côté du Macdo; Là une longue file d'attente et trois bureaux récepteurs. Patience. Quarante-cinq minutes plus tard, je suis reçu. Mon Thalys du soir est annulé. On m'en propose un autre le jeudi matin à 11h20..J'accepte. Comme si j'avais le choix. Et on me refait un billet qui devra être confirmé le matin au bureau Thalys de la Gare du Nord. Mais évidemment, plus de place réservée. Il faudra être là, tôt et jouer des coudes. Je serais bien resté mais mes animaux m'attendent. Je téléphone à l'hôtel pour réserver une nuit supplémentaire. Heureusemnt ma chambre est encore libre. 

 En route donc pour le Parc Georges BRASSENS. Il fait plein soleil. Metro jusqu'à la Porte de Brancion (Portes de Vanves

Sur le plan ci-dessous, la flèche de droite indique l'Impasse Florimont dans la rue d'Alesia et celle de gauche le Parc. Ce parc est construit à l'emplacement des abattoirs de Vaugirard. La conception même du parc est une véritable réussite. Les pavillons en fer longeant la rue Brancion ont été conservés et restaurés. Dans ce parc tout est prévu pour les enfants: petites maisons en bois, rochers d'escalade, collines artificielles. Un pièce d'eau entoure la grande horloge, datant des abattoirs (sur l'une des façades se trouve toujours l'inscription"Vente à la Criée")

    P1020462

 

Parc Brassens

 Avant d'arriver, un pignon en Trompe-l'oeilP1020443P1020445P1020444 P1020446P1020468

P1020449

P1020450 Les amateurs de livres anciens se régaleront, car les samedi etd imanche se tient une "foire aux livres" sous les pavillons de la rue Brancion (d'anciens abattoirs) de 9h à 18h, qui réunit une soixantaine de libraires. De superbes affaires à réaliser (arriver de bonne heure)

P1020452

P1020455

P1020456

 

Enfin les 700 pieds de vigne(piinot noir et pinot meunier) en 1985, ont été vendangés pour la première fois en 1988. D'après le spécialiste, ce "clos ds Morillons" serait bien corsé, avec beaucoup de bouquet. En tout cas, après Montmartre, c'est le deuxième vignoble parisien. Après tout la France a "oublié" d'enterrer l'ami Georges sur la plage de Sète. C'était bien la moindre des choses de lui dédier ce joli parc

 

P1020457P1020458-copie-1

P1020460

P1020461

P1020471 Une autre idée géniale: le Jardin des Senteurs, le long de la rue des Morillons. Conçu à l'intention des personnes aveugles, le bruit des petites fontaines leur permet de se diriger avec aisance et, le long du parcours, les jardiniers ont sélectionné des plantes particulièrement agréables au nez. Des étiquettes en braille et alphabet classique identifient toutes ces plantes. Mai est sans conteste le meilleur moment pour s'y promener. A ne pas manquer également, le 1er w-e d'octobre, la fête du miel où l'on a la chance de pouvoir visiter le rucher

P1020466

P1020465-copie-1

P1020469

P1020473

Et en sortant, il est midi, nous allons découvrir ce magnifique restaurant de quartier "Le Bélier d'Argent"Au Bélier d'argent 2 P1020475

Au Bélier d'Argent 1 P1020474 Nous tenterons de revenir par la Porte d'Orléans mais là le RER est en grêve. Seule solution, revenir en arrière vers la Porte de Vanves, ce que nous ferons à pied, en longeant la Cité Universitaire. Magnifique bleu de ces grillesCité Universitaire

Cité universitaire1 P1020476

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans PARIS
commenter cet article
15 novembre 2014 6 15 /11 /novembre /2014 10:50

Rive gauche, rive droite, comme si vous y étiez avec les maisons, les ponts, les bâtiments dessinés en relief....D'abord un Plan général avec les arrondissements et un second plan avec les lignes de metro. Ensuite, plus bas, on commence par les 5e et 6e arrondissements. En gros le Quartier Latin et St Germain-des-PrésPlan Paris Général1-copie-1
Ensuite le Plan du Metro
Plan Paris METRO

En bas à gauche, face à Notre Dame, le Square Viviani avec l'Eglise St Julien-le-Pauvre et la Librairie Shakespeare and Cy(Rue de la Bucherie). Notez à l'Ouest de Notre Dame, sur l'Ile de la Cité, le Marché aux Fleurs et la Place Dauphine en bordure du Pont-NeufPlan Paris 5-1er Arrdt.Plan Paris 5-1er Arrdt.-copie-1Plan Paris 1er Arrond.Ensuite on s'en va vers l'Est et Le Nord-Est. L'Hôtel de ville et le Centre Pompidou sur la gauche. Le Marais et la Place des Vosges sur la droite et le plan en-dessous avec le Sud-Est, à savoir Le Jardin des Plantes, la Bibliothèque François Mitterrand, les arènes de Lutèce, la Rue Mouffetard et la Place St MédardPlan Paris Est-copie-1

Plan Gare Nord et Est-Canal St Martin-Portes St Denis-St Ma

Au Sud-Est, l'Institut du Monde Arabe et la Mosquée de Paris (face à l'Île Saint-Louis), Le Jardin des Plantes au Sud de l'Institut et Les Arènes de Lutèce (petit cercle jaune a l'Ouest de la Mosquée) et plus à l'Ouest encore, la rue Mouffetard et le Pantheon


Plan Paris Jardin des-Pantes
  Ensuite, on revient vers le Sud-Ouest avec cet aperçu du Jardin du Luxembourg et de la Tour Montparnasse(ci-dessous)Plan Paris Luxembourg-Montparnasse-copie-1
Et on remonte vers la Seine, plus à l'ouest avec le Square du Vert-Galand de l'ouest de l'île de la Cité (Pont Neuf), et bien sûr, Le Louvre et le Palais RoyalPlans en relief Paris Louvre -Cité-Hôtel de ville-copie-1
Plan Paris Musée d'Orsay-Invalides-Rive gauche-copie-2


Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans PARIS
commenter cet article
15 novembre 2014 6 15 /11 /novembre /2014 10:47

Paris 89 Lachaise1Je l'ai découvert en 1989, le 28 Juillet, lors d'un séjour de 48 heures dont je reparlerai dans un autre article. J'ai visité ce cimetière fascinant sous une chaleur torride

J'ai rajouté à mes propres photos de l'époque d'autres photos sous licence libre de la Free Software Foundation (GNU Free Documentation License).

Plus grand rasssemblement de célébrités de Paris, le cimetière du Père-Lachaise, a le mérite d'être plutôt calme. Traverser ses divisions à la recherche des tombes fameuses, s'aventurer dans des sentiers insoupçonnables, écouter le silence en plein Paris, voilà ce que promet ce lieue si particulier et immortel

Au milieu du XVIIIe siècle, les cimetières parisiens débordent et posent de gros problèmes de salubrité. On décide alors de transférer les dépouilles dans d'anciennes carrières: c'est la création des catacombes. Place  nette est faite dans Paris intra-muros, mais reste la question suivante: où enterrer les morts à venir? Par mesure d'hygiène, on choisit d'éloigner les cimetières à plusieurs kilomètres de Paris. L'un au Nord (Montmartre), l'autre au Sud (Montparnasse) et le dernier à l'Est (Père Lachaise), sur le Mont Louis, une terre offerte au Roi par les Jésuites. Le cimetière a reçu sa dénomination en hommage à François d'Aix de La Chaise, dit le Père La Chaise, confesseur du roi de France Louis XIV, qui exerça une influence modératrice sur celui-ci dans la lutte contre le jansénisme. Le 21 mai 1894, le cimetière fut oficiellement ouvert par une première inhumation; celle d'une petite fille de cinq ans...

Au cours de cinq agrandissements successifs, entre 1804 et 1850, la superficie est passée de 17  à 43 hectares, pour 70.000 tombes, 5.300 arbres, une centaine de matous replets (normal, ils ont de quoi manger), une vraie volière d'oiseaux et deux millions de visiteurs annuels.

Très vite l'endroit sera rebaptisé cimetière du Père-Lachaise, car le vieux jésuite, confesseur du roi, aimait se promener dans les allées du Mont Louis

C'est avec Napoleon que le cimetière prend son véritable essor, celui-ci ayant l'idée d'y faire enterrer les gens célèbres (après leur mort néanmoins). Dès 1817, Molière, La Fontaine ou encore Héloïse et Abélard, trouvent au Père-Lachaise, une nouvelle demeure

Deux siècles après son ouverture, le cimetière de l'Est est devenu un lieu touristique au même titre que la Tour Eiffel ou l'Arc de Triomphe. Chaque année ce sont deux millions de visiteurs qui viennent rendre uen dernier hommage à Alfred de Musset, Frédéric Chopin , Artaud, Colette, Edith Piaff ou Jim Morrison. Avec ses 70.000 concessions, ce cimetière est un véritable musée à ciel ouvert, témoignage vivant de l'art funéraire à travers les siècles.

Voici une sanglante bagarre au Père-Lachaise lors de la Commune de Paris (1870) où les nouveaux morts engraissent les anciensLachaise-La Commune800px-Massacre cimetiere lachaise

Lachaise Entrée cimetièreLachaise800px-Père LachaiseEgoïté 18Lachaise800px-Perelachaise-p1000347Nous allons donc visiter quelques tombes "glorieuses"

Paris 89 Lachaise2Frédérique CHOPIN Lachaise Chopin graveParis 89 Lachaise14MOLIERELachaise 800px-Perelachaise-Moliere-p1000403Paris 89 Lachaise10INGRESLachaise450px-IngresTomb

 

Paris 89 Lachaise12BALZACLachaise--Balzac

Paris 89 Lachaise11

COLETTE

Paris 89 Lachaise6-Colette
MUSSET ET ARTAUDParis 89 Lachaise5-Musset et Artaud

Miguel-Angel ASTURIAS Lachaise Asturias grave Paris 89 Lachaise13ROSSINIParis 89 Lachaise7 Rossini

 Paris 89 Lachaise3Gilbert BECAUDLachaiseGilbert Becaud

 Paris 89 Lachaise9Jim MORRISONLachaise 800px-Jim-Morrison Pere Lachaise 2

  MONTAND et SIGNORETParis 89 Lachaise4Lachaise Signoret Montant

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans PARIS
commenter cet article
21 octobre 2014 2 21 /10 /octobre /2014 09:18

BON ANNIVERSAIRE CHARLYNE !!!

Avec Charlyne Berg, Hugo Horiot et Christian VancauToujours ce 27 octobre 2011, après avoir quitté Françoise Lefèvre, Charlyne, Hugo et moi, décidons d'aller prendre un verre au célèbre " Train Bleu", ce qui me permet de retrouver l'ancienne Gare de Lyon de mon adolescence, vitrée et charpentée d'acier, comme la Tour Eifel, les anciennes Halles, le Pont de Bir-Hakheim ou l'ancienne Gare d'OrsayLa Gare de Lyon P1070801P1070805P1070806Et voici Hugo CABRET et en-dessous à droite Hugo HORIOT.P1070808.JPG

Le Train Bleu, anciennement "Le Buffet de la gare de Lyon" a été construit en 1900, à l'occasion de l'Exposition Universelle. Il a été dénommé "Train bleu" en 1963 en hommage au myrhique Paris-Vintimille (celui que je prenais dans les années cinquante).Le train Paris-Vintimille

Quarante et une peintures ornent murs et plafonds du restaurant, représentant les paysages traversés par le train.

Parmi les clients fidèles de tous temps: Coco Chanel, Brigitte Bardot, Jean Cocteau, Salvador Dali, Jean Gabin, Charlyne Gerard...

Le Bar s'appelle "Le Big Ben Bar" (on reconnaîtra Henri Miller qui ne serait pas mort du tout m'a t'il dit dans l'oreille..) ainsi que Hugo Horiot et Christian VancauLe Big Ben Bar du Train bleu P1070834
P1070837
Luc Besson a immortalisé ce restaurant dans son film NIKITA

 

Nous montons le grand escaler du Train BleuP1070811
Princesse Charlyne et Prince Hugo saluant la fouleP1070813P1070814Le couple princier s'affale et s'affole sur le grand sofa du Salon et Charlyne fait la folleAu Train belu-Gare de Lyon P1070818P1070819P1070820P1070828P1070832Enfin en allant faire la vidange de mes cocktails, j'ai photographié la gare de Lyon par la lucarne horizontale des Toilettes du Train Bleu.P1070822P1070823

En réalité Charlyne fête ses 21 printemps au jourd'hui et nous enfilons moultes cocktails délicieux aux prix nettement moins délicieux.

Nous décidons de continuer la fête dans un restaurant Corse "Le Temple", situé avenue deTurbigo, plus Kitsch que cela tu meurs. Voici la patronneP1070840P1070843P1070841

Et nous retrouvons notre couple princier, bien content de pouvoir s'encanailler en toute intimité. Fi de tous ces palacesP1070846P1070844P1070842Charlyne et Marilyn

 

C'est l'histoire de trois amis

Christian Vancau, Hugo Horiot et Charlyne Berg

 

Une sorte de "JULES et JIM".....

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans PARIS
commenter cet article
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 16:19

 

 

Rencontre-signature avec Leïla Marouane

En 1989, Leïla Marouane est sauvagement battue par un commando et laissée pour morte. En publiant Le châtiment des hypocrites, elle a voulu exorciser ce traumatisme.

Leïla Marouane a toujours su qu’elle serait écrivain, dès sa première lecture. Bercée par la machine à écrire de son père, fascinée, façonnée par le combat militant de sa mère, elle éprouve le sentiment d’être venue à l’écriture “sans aucun mérite”. Tout naturellement.

Elle débute par le journalisme. Ses articles lui valent des menaces, jusqu’à cette agression où, en descendant du bus en 1989, elle passe très près de la mort. Elle quitte son pays peu après. L’exil confirmera son élan d’écriture.

Son troisième roman, Le châtiment des hypocrites, exprime une douleur longtemps contenue. Celle d’avoir été agressée personnellement. Celle aussi d’avoir perdu son amie d’enfance. “J’aurais pu débuter dans l’écriture avec Le châtiment des hypocrites. Par rapport au silence. Mais j’ai refoulé ma propre agression, j’ai refoulé la mort de Faddia. Jusqu’à ce livre... En l’écrivant j’ai eu la sensation de me dégager de mes propres refoulements. Je pensais me raconter moi ; je ne me rendais pas compte que l’histoire de Faddia était là, en filigrane. Faddia a été tuée. J’ai décidé qu’elle allait survivre”.

Leïla Marouane raconte le destin de son personnage, Fatima, dans un long récit à la troisième personne, à l’exception de l’épilogue, où l’héroïne devient narratrice et passe aux aveux, avec pour seul interlocuteur une tortue. “C’est un roman sur les silences, sur les non-dits. C’est aussi ma façon d’inviter toutes les femmes, celles qui me sont proches comme celles que je ne connais pas, les femmes du monde entier, à dire. A ne plus avoir peur de dire”.
 

L’auteur dit la violence sans la décrire : Fatima, enlevée, violée, puis prostituée, abandonne son premier enfant. Aucune de ses multiples grossesses n’atteindra son terme par la suite.
“La violence ? Ce thème revient constamment dans nos réunions. Parmi les femmes qui m’entourent et qui ont maintenant la quarantaine, rares sont celles qui ont des enfants. C’est une peur qui est restée. Un choix inconscient.”

La colère pousse Leïla Marouane bien au-delà d’un combat féministe, vers des questions existentielles. Elle évoque le monde méditerranéen comme une contrée où rien n’incite à l’épanouissement de la femme : “J’ai lu le Talmud, la Bible, le Coran. Aucun ne favorise jamais les femmes. Il y a dans la Kabbale une phrase magnifique qui dit “Dieu compte les larmes des femmes”… Je trouve ça merveilleux. Mais en même temps, dans la réalité, on s’en fout des larmes des femmes. Dans les textes, c’est la femme qui doit se couvrir. Pourquoi doit-on forcément dissimuler le corps comme si c’était une tare ? La femme est une négation dans tous les textes. On ne peut pas se permettre d’être mystiques, nous les femmes. J’aimerais bien avoir une vie mystique, être en rapport avec le spirituel . Mais je ne peux pas. Jusqu’à présent je n’ai pas trouvé de religion en ma faveur”.

Le livre de Leïla Marouane est un livre violent, douloureux, un roman presque noir. L’auteureur affirme la revendication d’une liberté absolue. Dans son parcours s’imbriquent violence, création et liberté.
“Dans un pays méditerranéen comme le mien”, dit-elle, “dès qu’on est une fille on vous rappelle tout de suite le sens de l’honneur. Dans les patios, les femmes ne parlaient que de ça : une femme qui n’était plus vierge, une femme qui tombait enceinte en dehors du mariage, c’était horrible, c’était une catastrophe. ça l’est toujours.(…) Je ne pense pas qu’il y ait un modèle idéal à suivre. J’ai remarqué qu’aujourd’hui encore, dans la société parisienne, les femmes ne sont toujours pas respectées et écoutées comme elles le devraient”.
 

Leïla Maouane tire cette conclusion amère et provisoire : “Dans mon pays, il y a beaucoup de femmes qui se mobilisent, ainsi que des hommes. La chose qui manque vraiment dans les régimes sous dictature, comme l’Algérie, ce sont des lois. On a besoin de lois pour respecter l’Autre, son espace, sa liberté”.

l Abbès

 

Donc en avant, Metro St Michel-Metro Saint-Placide. Je sors du metro , regarde la terrasse du café en face, aperçois une femme qui pourrait être Leila, elle m'a vu, on lève timidement la main, oui c'est celà, lorsque le virtuel devient réel. Elle est là sur la terrasse, avec ses lunettes de soleil, une star à sa façon, en retrait, mais je la reconnais. Il y a deux semaines nous sommes devenus amis su FB grâce à Michèle Laurence, la comédienne-écrivain de Montmartre, celle du cimetière (Voir mon article Cimetière de Montmartre 1 et 2)P1020367

Alors qui est Leila MAROUANE??? La Presse algérienne la décrit comme "la plus rebelle des écrivains arabes". De son vrai nom Leila Zineb Mechantel. Etudes de Médecine, interrompues. Cursus de lettres à Paris.Tous ses romans sont traduits en 6 langues  

"La Jeune-fille et la Mère" est publié au Seuil en 2005

En 1989, elle est sauvagement battue commando algérien et laissée pour morte (Lire " Le Châtiment des Hypocrites")

Vit à Paris

Leila41To72mkgRL SS400vLeila154996 154908744554453 6747613 n

Leila Marouane Bio

leila26937 120443624632361 14924 nQuelques-uns de ses ouvrages

D'abord celui que je viens d'acheter : La Jeune fille et la Mère. Prix Jean-Claude IZZO 2006Leila 51QlMvKRkqL SS500

D'autres....Leila bk vie sexuLeila Le ChatimentLeila à sa table de travail

Leila à sa table de travailPARIS Saint-Placide....Donc nous voici en terrasse, au coin de la rue de Rennes et nous nous mettons à parler, comme si nous nous connaissions depuis toujours. Le Bar s'appelle "L'Horizon"P1020366P1020367La voici tout en noir, lunettes comprisesP1020368Soudain dans la cohue du Carrefour, Leila aperçoit un grand jeune-homme et l'interpelle. Elle me dit " c'est un ami écrivain". Il vient s'asseoir à notre table et se présente "Enguerrand GUEPY". Il vient de sortir son premier roman "L'Eclipse" eh oui, même titre que le film d'Antonioni. Il a 36 ans et vit à Aix-en-Provence avec un pied à terre à ParisEnguerrand Guépy

 "Quel bel homme" dirait Jacques Lang.

L'Eclipse se déroule à un moment charnière de l'histoire de l'humanité. Entre la mort en croix et la Résurrection de Jésus de Nazareth 

L'Eclipse de Guépy

Enguerrand Guépy est aussi l'auteur de  L'effervescence de la pitié "(2006), autobiographie d'une qualité littéraire remarquable

 

On parle, on parle, et finalement Leila nous invite à souper chez elle. Elle part faire des courses avec Enguerrand et pendant ce temps, je vais à la Fnac, chercher un nouveau plan de Paris, ayant à nouveau égaré le mien dans le Metro

On se retrouve en terrasse, il fait presque nuit, la grève c'est dans 3 heures. Leila nous emmène chez elle, à deux pas de là, où nous retrouvons son fils Paul, 6 ans

Et tous les trois nous allons passer une soiré merveilleuse, pétillante de champagne, de bordeaux, de culture  et d'humour. Un vrai régal. une alchimie se produit. C'est rare, je ne crois pas au nombre trois. Voici quelques traces, en ce compris des photos de nous trois que je prends à bout de bras, exercice périlleux s'il en estP1020370 P1020374

P1020380

P1020377

P1020381

Leila et moiP1020383

P1020384

Enguerrand et moiP1020387

P1020388

Nous trois, à bout de brasP1020392

P1020393

 Leila à Ravenne le 22 juillet 2010Leila Marouane à Ravenne 

Remarquez tout de même, au travers de ces photos de fortune, qu'à aucun moment, on n'aperçoit mon appareil-photos. 

 Et c'est dans la plus grande joie que nous allons sortir prendre un verre, peu avant minuit. Les métros sont en grève, j'ai décidé de prendre un taxi. Nous ne trouvons plus de café ouvert à cette heure...bizarre, la grève peut-être???Je commence à traîner la patte, le dis à Leila, qui claque dans ses doigts, la rue est déserte, et un taxi apparaît le long du trottoir. Je vous jure que c'est vrai...??? La renommée tout de même, c'est quelque chose. Juste le temps d'embrasser mes deux nouveaux amis et Leila me pousse dans le taxi. Direction "Butte aux Cailles"

Nous sommes à l'aube du mardi 12 octobre 2010

Repost 0
Published by Christian VANCAU - dans PARIS
commenter cet article